Libéré, délivré ?

Aller en bas

Libéré, délivré ?

Message par Arnaud2468 le Sam 17 Fév 2018 - 20:09

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis un homme de 31 ans, originaire de Lorraine, ayant découvert sur le tard mon "haut potentiel".

Malheureusement, ce fut au bout d'une véritable spirale de médicalisation outrancière, déplacée et carrément nuisible.

D'où ma position en ce moment, celle d'un zèbre craintif, et très meurtri par une prise en charge totalement inadaptée (de la part de médecins qui ne connaissent pas le HP, et surtout ne cherchent pas à le connaître - ce qui est bien plus grave, à mon sens).

Cependant, au bout du bout et par l'intermédiaire de deux médecins plus attentifs que les autres, entre autres, j'ai fini par comprendre. Par me comprendre, mieux en tout cas.

A présent que je crois avoir cerné le "pourquoi", je cherche à travailler sur le "comment" : comment corriger la dissynchronie (je suis très intello, et très immature affectivement), comment développer des relations sociales, bref comment "grandir" selon cette nouvelle grille de lecture qui me semble très pertinente, pour le coup.

Je suis donc ouvert à toute discussion, spécialement de la part de personnes originaires de ma région (Lorraine)... car la solitude est souvent mal vécue par les "zèbres", je pense que l'on ne me contredira pas sur ce point (même si elle peut être parfois, bénéfique, au moins temporairement) ?

Au plaisir de vous lire !

Arnaud2468

Messages : 14
Date d'inscription : 17/02/2018
Age : 32
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libéré, délivré ?

Message par Zarbitude le Dim 18 Fév 2018 - 6:09

Bienvenue dans la prairie Very Happy
avatar
Zarbitude

Messages : 6390
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libéré, délivré ?

Message par Eléonor le Dim 18 Fév 2018 - 11:22

Resalut cher collègue Zèbre et Nancéen Very Happy

Je suis désolée que toi aussi ta traversée jusqu'à toi, qui tu es réellement, au moins du point de vue fonctionnement et partiellement identitaire, ait été douloureuse. Au 21è siècle, cela en est même rageant à fois. Mais bon on avance, gentiment, bon an, mal an, et ce sont généralement des linéaires (les non-zèbres) qui nous aident à nous retrouver, aussi dingue que cela puisse paraître. Enfin, je soupçonne certains de ces "linéaires" d'être des Zèbres plus intégrés à la société que d'autres Zèbres, et donc plus difficilement identifiables. Le bien est partout, comme le soleil Very Happy


Pour ce qui de la dissynchronie, ce que j'ai déterminé so far est : QI ok, QE peut mieux faire Wink

D'ailleurs les émotions semblent challenger zèbres et non-zèbres, inégalement certes, pour nous çà semble aller jusqu'à faire buguer notre cortex préfrontal. Pour ma part, c'est mon axe d'amélioration du moment sur et pour moi-même : réassocier et réharmoniser et mes pensées et mes émotions, réfléchir et ressentir et avec la tête et avec le coeur.

J'adore cette formulation de Jeanne Siaud-Facchin : Nous réfléchissons avec le Coeur. C'est exactement çà, pile poil. Le souci, de mon point de vue, est qu'étant extrêmement empathes et télé-empathes, nous percevons bien trop avec acuité les bizarreries, incohérences, absurdités et dysfonctionnements de ce monde, avec chacune de nos cellules et leurs antennes. Nos capacités d'empathies et perceptions deviennent par conséquent un enfer bien souvent.

Nous tentons alors soit de repousser le monde, sous une forme / façon ou une autre d'agissements, soit de nous couper du monde, et donc de nos capacités pourtant si bénéfiques par ailleurs au monde, à notre entourage et à nous-mêmes, et donc de nous couper de nous-mêmes, pour "moins" percevoir, "moins" ressentir, et avoir un moment de paix.

Et bien souvent nous pratiquons un peu des deux.

D'ailleurs c'est bien souvent seuls, voire je le suspecte entre nous, que nous nous ressourçons le mieux. D'où notre détestation de notre solitude et notre besoin d'elle néanmoins.

Pour ma part, je travaille à moins être critique de ce monde, à mieux l'accepter tel qu'il est, car l'acceptation neutralise le stimulus et donc la réaction, et toute la chaîne derrière. Et à ressentir et avec la tête et avec le coeur, ce qui signifie travailler aussi sur réharmoniser, réassocier et remarier ensemble mes yin et yang, ma part féminine et ma part masculine, et donc réunifier et mon cerveau droit et mon cerveau gauche, etc... bref, à ne plus faire qu'un avec moi-même.

Et j'adore, mais cela c'est ce que j'aime le plus faire : découvrir, investiguer, comprendre, solutionner, apaiser, guérir, aimer.

Alors cela passe aussi par une rééducation de nos croyances et programmations, comme par exemple pour solutionner notre quasi-honte et culpabilité d'être différents, pas pareils, pas comme les autres.

Okayyyy, sacrée tartine ici, halte-là ma grande, et laisse le mosieur tranquille ! Mort de rire

Douce journée Cher Arnaud2468 et la bienvenue parmi les hq de ce monde, des gens normaux somme toute ;-)

Eléonor

Messages : 11
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 48
Localisation : Nancy

Revenir en haut Aller en bas

Re: Libéré, délivré ?

Message par Utopiste le Dim 18 Fév 2018 - 15:39

Bienvenue ! flower
avatar
Utopiste

Messages : 21
Date d'inscription : 08/11/2017
Age : 20
Localisation : Lunan

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum