La Cigale qui fourmillait d'idées

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par Hortense le Jeu 26 Juil 2018 - 22:51

Very Happy

Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4804
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par chuna56 le Jeu 26 Juil 2018 - 23:09

Bravo Smile
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9849
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 37
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Ven 27 Juil 2018 - 15:45

https://www.rtl.fr/actu/international/egypte-un-zoo-soupconne-d-avoir-fait-passer-un-ane-pour-un-zebre-7794241227


@kalthu : PourQuoi t'as fait ça ?albino

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Sam 28 Juil 2018 - 19:17


La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Mer 8 Aoû 2018 - 23:26


La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par Hortense le Mer 8 Aoû 2018 - 23:33

La Cata Cyclique a écrit:https://www.rtl.fr/actu/international/egypte-un-zoo-soupconne-d-avoir-fait-passer-un-ane-pour-un-zebre-7794241227


@kalthu : PourQuoi t'as fait ça ?albino
Tiens, tiens, on parle de moi ?
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4804
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Dim 12 Aoû 2018 - 23:09

Doux manteau bleu et boutons blancs
Ses lumières pales subliment l'âme 
Je glisse en elle, invente gammes
Cruelle amie de mes jours sans


La chanson de la nuit- 2017

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Sam 25 Aoû 2018 - 11:37

Fable de rien :



Un aigle royal, aux  ergots acérés,
Epiait la montagne pour emplir son gosier
Là-haut, il nichait, dominant la falaise
Son envol provoquant la terreur, le malaise

Les ailes brunes,  et le cou fort 
Le roi trônait  avec sa taille 
Il s'imposait de tout son corps 
On le disait féroce prédateur
On l'isolait  de tous 
dans les glaciales hauteurs

Mais nul en plaine ne l'avait croisé 
On racontait en bas
Qu'il était comme l'ogre
Sans pitié sans égard 
Son repaire une morgue.

Un lapin plus hardi 
ou plus fou que les autres,
 Decide d'en faire fi
 Sur l'herbe folle se vautre
 
Ses jeux l'amènent haut
Il répand son odeur
Éveille le grand  Aigle
Inconscient du malheur

Sa majesté repère sa  proie
Plonge sur elle, lui laisse peu de chance
Mais croisant les yeux 
affolés par l'effroi
Se résigne, s'incline
Et tire sa révérence 

"Je ne peux broyer ta chair tendre
Je ne suis pas le Mal qu'il semble tous attendre.
Va, l'intrépide, cours retrouve la forêt
Et tache bien de taire mon émotivité"

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Sam 25 Aoû 2018 - 12:47

Ah oui faUt Que je rédige une morale.

Sur les apparences trompeuses 

Simple
Basique
Basique
Simple


Dernière édition par La Cata Cyclique le Jeu 30 Aoû 2018 - 12:44, édité 1 fois

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Sam 25 Aoû 2018 - 18:19

Peur 

il y avait une brouillonne idée de ce qui suit.
Un nettoyage d'ardoise pour ne pas obscurcir le sens d'un texte sur l'insécurité administrative et matérielle.


Dernière édition par La Cata Cyclique le Jeu 30 Aoû 2018 - 12:46, édité 1 fois

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Sam 25 Aoû 2018 - 18:46

-----------

Peur 

La faux scille devant la gorge
Sa lame brille sous l'effroi
C'est la peur de la rue
Qui nous ronge
C'est l'enfant sans le toit
Qui sanglote sans fin

Moi je me lève tous les matins
Payer pour une vie de rien
Mais tu as un toit
De l'eau Pour tes mains
C'est cette peur Qui me ronge
Qu'on t'enlève demain

C'est mardi,
L'école m'a écrit 
Ils ont dit q't'es un bon petit
"Papa pleure" t'aurais ecrit 
Ton pantalon est troué 
Tes chaussures sont usées 
Les crayons trop cassés
Mais j'ai dl'eau Pour tes mains

Et la peur Qui me ronge 
de vivre sans toit demain
Et cette peur Qui me ronge 
De vivre sans toi demain


Version terminée-


Dernière édition par La Cata Cyclique le Mar 28 Aoû 2018 - 8:58, édité 2 fois

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Sam 25 Aoû 2018 - 19:43

Cynthia

Elle est prolixe, elle se confie
Devant des caméras pour la télé 
Pro dans le X, elle imagine
Une carrière acidulée 

Elle est jolie, elle se maquille 
Brosse ses cheveux sable nacré
Elle est vulgaire, elle se dandine
Sur ses  talons trop aiguisés

Des mouchoirs blancs pour purifier
Ses cuisses ouvertes au monde entier
Elle se dit pas qu'elle sera mere 
Elle pense ne pas le mériter 

Puis vient le soir, met ses baskets
Une queue de cheval et sa casquette
Elle a vingt ans l'âge ou l'on rêve
Eux ne comptent plus toutes celles qui crèvent.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par Hortense le Sam 25 Aoû 2018 - 19:58

Chante tout l'été, belle cigale ! Very Happy
avatar
Hortense
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 4804
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Sam 25 Aoû 2018 - 21:18

I love you

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Dim 26 Aoû 2018 - 15:40

Pornographie

Hercule tu lui fais mal
Pas de brevet, je te recale
Quand à elle, tu te colles
Meurtrissant ses corolles

Ère du cul, vulgaire
Culture que le cul tue
 Sans culte, va , erre
Jouis de ces chairs
sculptés et nus

Porcs sans graphisme 
Sans rêve sans âme
Pas d'arôme dans l'aromantisme 
JuSte une mort sur le macadam

Moi je veux mourir de tes yeux 
De tes mains tendres et de ta peau 
Baise mon esprit , de ton doux pieux
M'évanouir à ta grace, 
Fondre dans ton repos.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Dim 26 Aoû 2018 - 16:56

©️Jolise

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par Lyhan le Dim 26 Aoû 2018 - 22:01

C'est très beau. Bravo de réussir à extraire des souffrances et de la médiocrité de nos temps modernes parfois décourageants un peu de poésie et d'art. Une allégorie de l'idée que la beauté et le meilleur peuvent naître de tout, même du pire ! Smile

Lyhan
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 118
Date d'inscription : 02/06/2014
Localisation : ---

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Dim 26 Aoû 2018 - 22:23

Merci lyhan, ce qui tu écris la me touche tellement.

J'essaie l'existentialisme, la fable, le classique, j'aime tout faire !

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Lun 27 Aoû 2018 - 22:58

L'angoisse comme un monstre, la bête infernale
Je la sens qui me ronge, sa cadence létale 
Fait mouvoir tout mon corps, s'émouvoir tous mes sens
Le noir devient la mort, j'y couche mon errance.

Les Poisons dans mon âme en torrents  se répandent 
Leurs flots comme incessants me clouent et je quémande 
Ton existence encore pour une heure ou Bien deux
Tes beaux yeux grand ouverts, te voir encore un peu.

Cherir ma vérité mais que valent mes vœux 
Je m'en irai demain le corps trop douloureux 
Dois je donc maudire dois je donc me taire 
Me débattre ou rester immobile et à terre 

Il n'est pas raisonnable de défier les dieux
Il est moins sage encore de supporter le feu
Pour te toucher encor, donner mon âme au diable
Pactiserai ce soir autour de cette table

Dans les affres profonds d'un enfer bien gardé 
L'élégante Malice proposa le marché
 - Donne-moi cher sujet deux ans de jeunesse et tu retrouveras pour autant une part d'allégresse  

To be continued.
 

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Lun 27 Aoû 2018 - 23:23

Une fin

L'ombre d'un lien sur les parois de ton âme 
Tu redoutes la réalité, et pourtant
L'histoire est finie. Les flammes
L'ont brûlée  et réduite à néant 

Suis la trace de son doigt sur le tableau,
Regarde l'etheree gracile, comme elle va 
S'éloigner de toi d'un pas leger et fluide.
Ta fée contourne  cailloux et fatras.

Captive mais, devant sa fenêtre
Se yeux perdus vers l'horizon, 
Elle a déjà des ailleurs en tête, 
Dessine loin de cette maison.

Sans mur , sur un fil multicolore,
Elle rêve de toujours et d'encore,
Court loin d'un passé mort.
Son coeur a ses raisons, 
Que plus rien n'endort.

Et de reproches en désarroi,
De belle danse en décadence,
De supplications en silences,
Les maux ont volé votre éclat.

Quelques vers sur la fin d'un amour,
Une banale histoire d'un jour.
Quelques plumes sur un coeur lourd,
Quelques étoiles dans des yeux velours







Dernière édition par La Cata Cyclique le Mar 28 Aoû 2018 - 13:35, édité 1 fois

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Mar 28 Aoû 2018 - 9:03

Elle dort.

La rue s'anime,
Le téléphone sonne,
Le chat crie famine,
Elle dort.

Sur sa table de nuit,
Elle a laissé une lettre,
Elle y dit qu'elle s'ennuie,
Qu'elle a Mal à son être,

En silence, hier soir
Elle a pensé à tout,
A rangé le bazar
Mis de jolis dessous.

Assise en dedans de son lit,
Vivre son dernier jour 
C'est Sans larme, qu'elle a pris
Un aller sans retour,

Elle disait "- je voudrais m'endormir 
Et ne jamais me réveiller,
Vivre c'est trop souffrir."
Elle dort, Pour l'éternité.

09:02:58


Dernière édition par La Cata Cyclique le Jeu 30 Aoû 2018 - 12:31, édité 1 fois

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Mar 28 Aoû 2018 - 14:58

Je pense à l'ardeur de vos bras, mais je
Suis si lasse à l'idée de l'attente infinie, et
Folle que m'imposera l'hiver loin de vous
Amoureuse de vos mots, j'imagine aussi la solitude
De votre coeur alangui et violent, souffrant probablement .
Vous me manquez.

Comme George Sand-Acrostiche-

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Mer 29 Aoû 2018 - 0:45

Nature, rien de toi ne m'émeut, ni les champs
Nourriciers, ni l'écho vermeil des pastorales
Siciliennes, ni les pompes aurorales,
Ni la solennité dolente des couchants.

Je ris de l'Art, je ris de l'Homme aussi, des chants,
Des vers, des temples grecs et des tours en spirales
Qu'étirent dans le ciel vide les cathédrales,
Et je vois du même oeil les bons et les méchants.

Je ne crois pas en Dieu, j'abjure et je renie
Toute pensée, et quant à la vieille ironie,
L'Amour, je voudrais bien qu'on ne m'en parlât plus.

Lasse de vivre, ayant peur de mourir, pareille
Au brick perdu jouet du flux et du reflux,
Mon âme pour d'affreux naufrages appareille.


P. Verlaine

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Mer 29 Aoû 2018 - 19:21

Les vignerons 

Du clocher du village chante un carillon
Les vignes ambres ornées de grappes d'or
Embaument le sucre; et quelle perfection !
Quand le raisin éclate, sur la langue d'abord.

Le jus du raisin tiède, se coule dans la gorge
Prolonge le plaisir, dans notre chair enfouie
Gourmande je saisis le grain blond qui regorge
Du doux liquide blanc, nectar des plus exquis.


Autour du feu de joie, nous célébrons Bacchus
Nous mettons nos plus fines et belles robes blanches 
Ils mettent des costumes, quand sonne l'angelus.
Nous nous tenons la main, quand notre tête flanche

Qu'on la nomme Cochelet ou Bien encore Paulée
Elle finira toujours, en bruyante tablée
Depuis des millénaires , la tradition ne change
 Et l'on fête toujours la fin de nos vendanges

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Mer 29 Aoû 2018 - 21:38

Je les regarde 

Je les regarde.

Comment font-elles, elles ?

Elles veillent, toutes celles que je croise ont ce même regard rassurant, souriant sur le petit qu'elles ont mis au monde. Ce regard Qui en une seconde se charge d'inquiétude ou d'horreur .
J'aime les regarder, les autres femelles, les mères . 
L'enfantement dans la douleur et le sang.
Elles sont parfois seules, lui est parti.
Mais elles jamais. Je sais à leur détermination, à la force leur amour, que certaines pourraient tuer pour l'enfant. Je suis de celles la .  
Oui, je pourrais tuer pour les défendre .

Comment vivent-elles cette transe ultime avec un être ; je crois qu'une mere normale ne sait se détacher de son enfant, parce qu'elle voit toujours ce moment où elle a senti la douce peau encore moite d'elle, contre elle. Parce qu'elle a senti son odeur. Parce qu'elle a pris le petit corps dans ses bras et a su à cette seconde que la Vie du nouveau ne dépendait que d'elle .
Son torse se modifie pour le nourrir , c'est absolument magnifique .
Meme fatiguée elle tient debout pour eux, meme usée, elle saura se priver.

Cet amour, cette fusion amene parfois au pire . 
Quand elle ne va pas bien, elle se cache de l'enfant, et ne l'abandonne pas meme dans la mort.
J'aimerais réfléchir plus avant à cet amour infini, inconditionnel et animal.
Il me fascine car je crois ne rien connaître de plus pur et de plus puissant

Je reve souvent de la main de la mere qui nourrit l'enfant de deux ans ou trois. Patiente , elle attend . Chaque bouchée avalée est une victoire vers la croissance et l'accomplissement de celui auquel elle se consacre.

Parfois aussi, la Mort lui arrache brusquement l'enfant .
Et la j'ai pas le courage de decrire l'éclatement du ventre , du coeur , de sa chair meurtrie jusqu'à la nécrose, de la respiration qui devient l'effort physique le plus douloureux .


Dernière édition par La Cata Cyclique le Jeu 30 Aoû 2018 - 12:38, édité 2 fois

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Cigale qui fourmillait d'idées

Message par La Cata Cyclique le Jeu 30 Aoû 2018 - 10:30

S'incarner dans des pensées, dans ce qui brûle un etre. A tant y penser, nul n'est epagné par la douleur.
Et si c'était cela etre vivant ?

Les peurs et les ratés marquent l'esprit et le rendent obscur, parfois Pour un temps, parfois à jamais.
On a dit de l'espoir qu'il faisait vivre, nietchze disait que c'était lui qui causait nos malheurs.
Comment concilier cette condamnation à souffrir et l'espoir quand celui ci meme est une vague création de l'esprit nourrie par un instinct primaire de survie.

L'homme n'a de cesse de lutter contre sa conscience qu'il est condamné.
Je me demande si la conscience de la fin, la sienne mais aussi celle de ceux que l'on admire ou l'on aime existe chez d'autres espèces.
On cherche à s'apaiser auprès d'un Dieu, auprès de l'Amour, de paradis artificiels.
Le plus souvent.

Il est certains jourS ou les flammes de l'enfer lèchent mes jambes, menacent de ravager la lumière Qui filtre encore derrière mes paupières. 
Brûlent ma plume, et me font me courber.

Mais je tiens car je ne sais rien faire de mieux qu'aimer.

La Cata Cyclique
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 479
Date d'inscription : 01/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum