La vie, une éternelle enseignante

Page 17 sur 20 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant

Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 6 Oct 2019 - 17:06

Je fais pas de fouille archéologique même si un de mes ancêtres était un archéologue renommé. Je ne sais donc pas qui il est sorry. 
J’aimerais qu’on m’explique pourquoi avoir plusieurs pseudos? C’est quoi l’intérêt? Et surtout, comment faire confiance aux gens qui s’amusent à changer de pseudos?

My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Dim 6 Oct 2019 - 17:14

C'est pas grave, c'était juste pour dire qu'il n'y avait pas d'entourloupe quant à son identité (de toute façon, je ne connais que deux Namurois ici : Zebulon et St'ban). Pourquoi les gens changent de pseudo ? Pour différentes raisons, comme d'autres changent d'avatar (ça ne caractérise pas pour autant un trouble de la personnalité) ; ça déplaît à certains quand pour d'autres c'est les messages trop longs ou trop courts Non désolé
ortolan
ortolan

Messages : 13392
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 6 Oct 2019 - 19:01

Changer de pseudo, c’est effacer carrément sa précédente identité... à moins de faire comme kingfisher et le noter dans sa signature. Car c’est ok si on fait supprimer son compte et puis de « regretter » et revenir. Mais si c’est pour s’amuser à tchatter avec plusieurs comptes en même temps, je trouve que c’est de la tromperie, un manque d’honnêteté. Et dans mon référentiel, ça ne passe pas, je n’aime pas du tout qu’on vienne sur mon sujet sans me dire qu’on a déjà eu des échanges... je suis dure, sévère, à cheval sur des valeurs morales mais si on est honnête et que la démarche est sincère, je ne suis pas rancunière. Je n’apprécie pas que des gens se permettent de me berner, pour quelle raison? Pour juste s’amuser? Ou par lâcheté? Je ne fonctionne pas du tout comme ça et jamais je ne reviendrais sous un autre pseudo sans préciser que je suis le pseudonyme My_illusion, c’est une question de respect, et pourtant je n’ai pas reçu d'éducation... y’a une flopée de gens sur ce forum qui m'indiffèrent complètement. Yen a qqes uns qui ont qqchose d’intéressant et d’honnête à échanger. J’ai été récemment déçue par Asperzebre et je ne vais pas m’obstiner à le lui dire, il est englué dans des croyances qui le desservent et qui expliquent en partie ses difficultés relationnelles. Et ça n’a rien à voir avec l’autisme. Il est borné, têtu, sans remise en question. Et j’ai été étonnée de voir que chuna lui a dit la même chose que moi, pour une fois qu’on analyse de la même façon. C’est vraiment dommage la réaction qu’il a eu sur le fil de l’hypergamie sexuelle, mais au moins ça permet de savoir ce que les autres ont dans leurs tripes. Qu’il assume pleinement de se sentir seul physiquement c’est très bien mais cette obsession ne lui apportera pas ce qu’il recherche. Il est fermé quand on n’abonde pas dans son sens car oui c pas évident de reconnaître ses propres noeuds. J’ai cru bien faire en lui soulignant plusieurs fois ses croyances mais il m’a envoyée paître, je n’insiste donc plus. Il a perdu toute chance avec moi de lui faire confiance. Soit il faut être attiré par lui soit cela veut dire qu’on a rien à faire de lui, c’est très binaire et très neurotypique, vu qu’il aime ce mot. Bref, je me suis faite avoir de croire qu’il en valait la peine. (Mon message n’a pas à être signalé, je ne me venge pas, j’explique juste ma déception). 

Je suis très méfiante. Il y a vraiment très peu de gens qui peuvent m’approcher. Ce n’est pas par prétention mais par besoin de sain et de fiable. Je suis cela dit, très sociable, vraiment de visu les gens m'apprécient facilement sans même me connaître, et ça je ne comprends pas. Ma compagnie est agréable... combien de fois ne m’a t’on pas dit ca... juste en parlant de légèretés ? Bof. 

La psy m’a dit que j’étais attachante, après 3 rv de 50 minutes. Pourquoi les gens me disent ça??? Ils me connaissent à peine. Ma belle sœur m’avait dit ça aussi. Mon assistante sociale à mes 20 ans aussi. Mais c’est quoi être attachant? Je ne comprends pas. Pourquoi tout le monde ne serait pas attachant? Je ne veux pas qu’on me dise des choses pareilles, pas avant de vraiment savoir qui je suis. 

Les mots sont souvent lancés comme ça sans réfléchir à la vraie portée qu’ils peuvent avoir. On m’a déjà sorti un « je serai tjrs là pour toi » et ce n’était qu’une parole. Mais les paroles ça devrait pas se dire à la légère! Car c’est une vraie responsabilité. Je suis méfiante à force d’avoir cru en des paroles non actées.

Bref, je demande juste qu’on soit honnête envers moi. Je peux tout entendre mais faut pas me prendre pour une conne ou être de très mauvaise foi.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Dim 6 Oct 2019 - 19:46

Vérifié sur ton fil et c'est la première fois qu'il y écrit, donc comme je disais, pas d'entourloupe. Je crois que vous êtes intervenus tous les deux sur le même sujet (THQI ?) mais aucun souvenir de si vous vous êtes juste lus, répondu, ou si vous avez échangé.

Oui, j'ai lu que tu n'aimais pas les faux-semblants et les trahisons (les manipulations en fait). Tu as même l'air d'être intransigeante là-dessus (~ jusqu'au boutiste). L'exigence de perfection poussée à l'extrême est le meilleur moyen d'être déçue au bout du compte Non désolé Nobody's perfect

Je pense qu'on est un certain nombre à penser la même chose des interventions d'Asperzèbre : il envoie bouler tout ceux qui ne lui donnent pas raison. Après, j'ai préféré que ce soit des femmes qui lui répondent sur un sujet qui leur est quand même consacré à la base. Si on en rajoute, ça fait "meute", tu vois ce que je veux dire ^^ Wink
ortolan
ortolan

Messages : 13392
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 6 Oct 2019 - 21:29

Zebulon = Esteban c’est ça que tu as dit ortolan?
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Dim 6 Oct 2019 - 21:35

Non, j'ai juste dit qu'ils sont tous deux Namurois Papy
Tu n'aimes pas les Namurois, c'est ça que tu dis ? Razz
ortolan
ortolan

Messages : 13392
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 6 Oct 2019 - 21:52

Loooooool, je m’en fous d’où viennent les autres Laughing ou leur couleur de peau ou leur âge. 

Je sais tjrs pas qui est zebulon du coup  No
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Dim 6 Oct 2019 - 22:08

Je précisais que vous êtes compatriotes pour peut-être trouver une raison qui aurait fait qu'il soit intervenu sur ton fil. Après, j'aurais bien du mal à te le décrire en quelques mots, mais je sais qu'il s'intéresse à de nombreux domaines très différents et a parfois (euphémisme !) du mal à se faire comprendre dans ses interactions avec les autres. Ronchon mais pas rancunier.
ortolan
ortolan

Messages : 13392
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 6 Oct 2019 - 22:25

C marrant ça qu’on veuille discuter avec ceux qui habitent proche de soi. A part une envie potentielle de se voir, ça n’a pas de raison d'être. En tout cas, je ne prends pas zc pour une agence matrimoniale. Je ne crois pas que zebulon avait cette intention. De ce que g compris, il a eu une enfance dure. C ce qui nous relie probablement. Mon frère (le 2) eut une phase où il parlait aussi d’un certain Michael pour différencier celui qui tient les rênes et son vrai lui sensible, enfant meurtri, qu’il refusait d’entendre. Je n’ai jamais pris ça au sérieux et ça lui est passé.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Dim 6 Oct 2019 - 23:33

Être du même pays ou de la même région confère des points communs ne serait-ce que par la culture commune, sans parler de rencontres et encore moins amoureuses (j'ai lu que tu avais été "approchée" par MP alors que tu affiches clairement tes intentions). Je ne pense pas non plus que Zebulon était dans cette optique-là, juste l'envie d'échanger et partager (ce qui est un peu le but du forum quand même).
ortolan
ortolan

Messages : 13392
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Invité le Dim 6 Oct 2019 - 23:56

je suis venu causer parce qu'on avait causé sur un autre topic c'est tout

je ne suis pas st'ban , on vit dans la même région c'est tout

j'ai posté des milliers de messages sur zc depuis 2015 et ouvert pas mal de topics un temps, mais je rentre je sors quand je ne vois plus le sens ou suis déprimé ou quand je suis blessé, du coup l'historique est perdu

je ne me cache pas, mon pseudo contient toujours au moins zeb sauf une fois et pas longtemps et encore tout le monde savait qui j'étais puisque mon style est assez reconnaissable et ou que je le précise

au début je pensais pouvoir croiser quelqu'un en 2015 2016 , j'avais même ouvert une fiche zeetic mais entretemps les épreuves de la vie se sont multipliées , l'envie est partie , le sens est parti aussi pour ces choses

je pense que je resterai seul le reste de ma vie sauf miracle ou rafales de miracles même

ici je venais juste échanger sans aucune arrière pensée , sauf ce que je pensais être une vague affinité mentale , on est à des km de ces choses donc

bref restons en là

faut croire que le ciel adore s'amuser avec ma gueule ces temps ci

la moindre confiance se mue en un cauchemar

y avait aussi cette astrophysicienne israelienne il ya peu qui m'a pris de très haut

je devrais éviter d'échanger avec le monde donc




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Lun 7 Oct 2019 - 0:01

Zebulon0 a écrit:
y avait aussi cette astrophysicienne israelienne il ya peu qui m'a pris de très haut

C'est normal, elle est déjà gentille de s'adresser à un vulgaire goy.

Pureté

Messages : 312
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 7 Oct 2019 - 0:11

Message écrit avant réponse de zebulon et pureté, m’adressant à Ortolan.

Tu sais bien, y’a tjrs l’un ou l’autre homme qui pense pouvoir changer la femme par challenge, ou par obsession ou bien en ne pensant pas que l’asexualité puisse être une réalité spontanée non induite par un trauma.

L’envie d’échanger et de partager, voilà c’est mon optique également, pas de me trouver un coup d’un soir ou d’une vie. Si je cherchais ça, je traînerais pas sur les forums, zc est tout de même fort utilisé en ce but. C’est assez ouf que ce forum soit si sexualisé. Sur les forums psy’s, ça n’est pas ainsi. Ou bien c’était mieux cloisonné en une section dédiée. Sur ce forum, ça dégouline de partout, y’en a trop qui ont la dalle. Hommes et femmes d’ailleurs. On m’en a appris des choses en mp, les coucheries entre membres... je ne demande pas à savoir car en réalité, ça ne m'intéresse pas. 

Je n’ai pas trop l’impression que zebulon veut échanger avec moi, s’il cherche la connexion, il s’y prend étrangement. 

Je suis bien contente d’être derrière mon écran en tout cas. 

Il n’y a qu’une seule personne que je rencontrerai pe de ce forum. Et rien ne presse. 

Je me demande pourquoi tu lis mon sujet Ortolan, des fois tu es sympa, d’autres fois pas, je suppose que cela t’amuse.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par St'ban le Lun 7 Oct 2019 - 0:13

My_illusion a écrit:Zebulon = Esteban c’est ça que tu as dit ortolan?

Non Zeb n'est pas le diable en personne Very Happy
St'ban
St'ban

Messages : 6789
Date d'inscription : 24/10/2018
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 7 Oct 2019 - 0:24

Zebulon0 a écrit:je suis venu causer parce qu'on avait causé sur un autre topic  c'est tout

je ne suis pas st'ban , on vit dans la même région c'est tout

j'ai posté des milliers de messages sur zc depuis 2015 et ouvert pas mal de topics un temps, mais je rentre je sors quand je ne vois plus le sens ou suis déprimé ou quand je suis blessé, du coup l'historique est perdu

je ne me cache pas, mon pseudo contient toujours au moins zeb sauf une fois et pas longtemps et encore tout le monde savait qui j'étais puisque mon style est assez reconnaissable et ou que je le précise

au début je pensais pouvoir croiser quelqu'un en 2015 2016 , j'avais même ouvert une fiche zeetic mais entretemps les épreuves de la vie se sont multipliées , l'envie est partie , le sens est parti aussi pour ces choses

je pense que je resterai seul le reste de ma vie sauf miracle ou rafales de miracles même

ici je venais juste échanger sans aucune arrière pensée , sauf ce que je pensais être une vague affinité mentale , on est à des km de ces choses donc

bref restons en là

faut croire que le ciel adore s'amuser avec ma gueule ces temps ci

la moindre confiance se mue en un cauchemar

y avait aussi cette astrophysicienne israelienne il ya peu qui m'a pris de très haut

je devrais éviter d'échanger avec le monde donc
Ok merci pour l’explication de tes pseudos, si c’est zeb’ qqchose ok. 

Je ne sais pas zebulon, tu ne parles pas vraiment, je lis plutôt de l'étrange... ça n’a pas de queue ni de tête lol. 

Pas de sujet sur toi ou alors sous tes autres pseudo p-e. J’peux pas le sucer de mon pouce.

Tu écris puis effaces, tu dis que ta psy t’a sauvé et puis finalement pas tant que ça. J’y comprends pas grand chose du coup, et ce Jarod... tu y crois vraiment ou ça te distrait juste? Ça fait psychotique sinon, je fuis ce qui est en dehors du réel car j’aime pas ça. Pieds sur Terre, tête sur les épaules. C’est plus stable. 
 
Désolée pour ta solitude mais n’en veux pas trop au monde pour ça, une part de responsabilité nous revient toujours. 

J’ai un collègue qui est souvent au bout de sa vie, mais il ne se rend pas compte de son comportement et de son manque d’hygiène. Il est tout content qd je l’écoute et lui souris... un vrai petit calimero... à l’entendre c que la faute des autres.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Invité le Lun 7 Oct 2019 - 0:56

My_illusion a écrit:
Zebulon0 a écrit:je suis venu causer parce qu'on avait causé sur un autre topic  c'est tout

je ne suis pas st'ban , on vit dans la même région c'est tout

j'ai posté des milliers de messages sur zc depuis 2015 et ouvert pas mal de topics un temps, mais je rentre je sors quand je ne vois plus le sens ou suis déprimé ou quand je suis blessé, du coup l'historique est perdu

je ne me cache pas, mon pseudo contient toujours au moins zeb sauf une fois et pas longtemps et encore tout le monde savait qui j'étais puisque mon style est assez reconnaissable et ou que je le précise

au début je pensais pouvoir croiser quelqu'un en 2015 2016 , j'avais même ouvert une fiche zeetic mais entretemps les épreuves de la vie se sont multipliées , l'envie est partie , le sens est parti aussi pour ces choses

je pense que je resterai seul le reste de ma vie sauf miracle ou rafales de miracles même

ici je venais juste échanger sans aucune arrière pensée , sauf ce que je pensais être une vague affinité mentale , on est à des km de ces choses donc

bref restons en là

faut croire que le ciel adore s'amuser avec ma gueule ces temps ci

la moindre confiance se mue en un cauchemar

y avait aussi cette astrophysicienne israelienne il ya peu qui m'a pris de très haut

je devrais éviter d'échanger avec le monde donc
Ok merci pour l’explication de tes pseudos, si c’est zeb’ qqchose ok. 

Je ne sais pas zebulon, tu ne parles pas vraiment, je lis plutôt de l'étrange... ça n’a pas de queue ni de tête lol. 

Pas de sujet sur toi ou alors sous tes autres pseudo p-e. J’peux pas le sucer de mon pouce.

Tu écris puis effaces, tu dis que ta psy t’a sauvé et puis finalement pas tant que ça. J’y comprends pas grand chose du coup, et ce Jarod... tu y crois vraiment ou ça te distrait juste? Ça fait psychotique sinon, je fuis ce qui est en dehors du réel car j’aime pas ça. Pieds sur Terre, tête sur les épaules. C’est plus stable. 
 
Désolée pour ta solitude mais n’en veux pas trop au monde pour ça, une part de responsabilité nous revient toujours. 

J’ai un collègue qui est souvent au bout de sa vie, mais il ne se rend pas compte de son comportement et de son manque d’hygiène. Il est tout content qd je l’écoute et lui souris... un vrai petit calimero... à l’entendre c que la faute des autres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Lun 7 Oct 2019 - 1:01

My_illusion a écrit:Je me demande pourquoi tu lis mon sujet Ortolan, des fois tu es sympa, d’autres fois pas, je suppose que cela t’amuse.
Je te l'ai dit : parce que j'étais touché que tu fasses ton possible pour sauver des animaux hors boulot et sur un plan plus personnel par ton histoire que tu as retracée. J'ai essayé de faire un peu d'humour avec les Namurois et je mets des smileys pour éviter que ce soit mal pris ; si je peux dire des choses qui paraissent désagréables, j'essaie comme toi de le faire avec sincérité et franchise. Mais si ça te gêne que je te lise ou intervienne, n'hésite pas à me le dire.
ortolan
ortolan

Messages : 13392
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 7 Oct 2019 - 8:08

ortolan a écrit:
My_illusion a écrit:Je me demande pourquoi tu lis mon sujet Ortolan, des fois tu es sympa, d’autres fois pas, je suppose que cela t’amuse.
Je te l'ai dit : parce que j'étais touché que tu fasses ton possible pour sauver des animaux hors boulot et sur un plan plus personnel par ton histoire que tu as retracée. J'ai essayé de faire un peu d'humour avec les Namurois et je mets des smileys pour éviter que ce soit mal pris ; si je peux dire des choses qui paraissent désagréables, j'essaie comme toi de le faire avec sincérité et franchise. Mais si ça te gêne que je te lise ou intervienne, n'hésite pas à me le dire.

Tu m’avais juste parlé de l’histoire du hérisson qui t’avait touché. Pas de ma propre histoire Wink
Je ne sais déjà plus quel pseudo a dit que j'étais imposteur, j’ai cru comprendre par là qu’il pensait que j’inventais une histoire. Je me demande bien quel en serait mon intérêt. Si j’avais pu avoir une vie aimante avec que deux trois remous, je l’aurais choisie. Car ça aurait été bien moins difficile à réparer. 

Je suis freinée à continuer à parler de ma propre vie, je ne me sens pas « en sécurité ». Pas à cause de toi Ortolan, ni même de Zebulon. J’ai bien plus de crainte sur ce qui n’est pas visible Neutral

Je pense que je dois quitter ce forum. Ou bien le prendre pour ce qu’il est : une distraction.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Lun 7 Oct 2019 - 13:24

Il n'y a pas que Borgnus : tu donnes facilement et spontanément tes conseils vétérinaires avisés à ceux qui se posent des questions. Ça fait partie des deux choses qui composent ZC : ce qu'on y trouve / cherche et ce qu'on y apporte. J'y viens surtout pour me détendre (et ça a été très vite ce qui m'a rendu accro : l'humour des gens avec qui j'échangeais), lire quelques choses intéressantes et parfois je participe en amenant des éléments provenant de mes maigres connaissances ou file de l'aide / des conseils quand ça m'est possible.

Pour "imposteur", tu es sûre que la personne ne parlait pas du syndrome de l'imposteur (ne pas se sentir à sa place) et s'est mal fait comprendre ? J'ai lu ici des montagnes d'incompréhension, sûrement parce qu'on cherche trop compliqué.

Je comprends que les femmes soient beaucoup plus réticentes à dévoiler des infos personnelles quand on sait qu'elles sont très sollicitées pour la drague ; les hommes n'ont pas ce problème. Si un membre se montre trop insistant malgré tes explications sur ce que tu ne recherches pas, tu peux le passer en ignoré (cliquer sur son pseudo ou avatar pour accéder au profil et au-dessus de l'emplacement de l'avatar, "Ajouter à ma liste d'ignorés") : il ne pourra plus t'envoyer de MP Wink
ortolan
ortolan

Messages : 13392
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Lun 7 Oct 2019 - 13:43

My-I a écrit:Je pense que je dois quitter ce forum. Ou bien le prendre pour ce qu’il est : une distraction

J'espère que tu opteras pour la solution 2. Dis oui, dis oui, dis ouiiiiii Very Happy
En plus, il y en a pour tous les goûts sur ce forum. Tu peux discuter de tout dans les rubriques appropriées.
Ou simplement lire, comme certains LOL
On y apprend bcp quand même et l'humour y est roi.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 7 Oct 2019 - 22:03

Yes, moins prendre à "cœur"

Merci à tous les deux ;-)

Possible que je comprenne parfois de travers vu mon coté hyperméfiant. Et heureusement, j'oublie assez vite (en général, lol).

Oui, voilà, les femmes sont facilement "traquées", et je sais pas pourquoi j'attire ce genre d'homme… Mon côté "inaccessible" en rend quelques uns très insistants.

Zarbibise a écrit:J'espère que tu opteras pour la solution 2. Dis oui, dis oui, dis ouiiiiii
Tu m'as fait rire, encore ! MDRRRRRRRRRRRRRRRR Bravo ! Ca va, j'suis calmée pour le moment Nargue
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mar 8 Oct 2019 - 11:59

Il parait qu'il est bon de rire au moins deux fois par jour afin de rester en bonne santé Very Happy
Du coup, vivant seule, j'aime bien me faire rire moi-même.
Parfois, juste une pensée "stupide" y parvient, c'est te dire si je ris souvent LOL
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 8 Oct 2019 - 13:32

30 minutes de rire/jour  j’avais en mémoire. 

Là tout de suite je ris pas, j’ai de violentes crampes intestinales alors je suis sur le pot, lol, donc je ris qd même, lol. 

Fichus poivrons !!!!
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mar 8 Oct 2019 - 13:42

Bin oui mais ma biche, il faut absolument que tu évites les aliments irritants !!
Grrrr....vilaine fille !!
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 9 Oct 2019 - 13:19

Vi tu as raison, je me dis souvent que je dois confirmer que c’est bien lié à ce légume... car c’est une pathologie pas très élucidée car complexe. Ça mettra près de 48h à se remettre. 

Je suis étonnée par des événements qui sont des coïncidences. Quelques jours avant de « tomber » sur le paternel et sa femme, je relisais des écrits qui datent de plus de 10 ans où je lui demandais de me parler du passé, ce à quoi il s’est braqué, à deux reprises. J’ai laissé tomber. Lui voulait se tourner vers le futur en faisant fi du passé, il répétait la même chose « je ne veux pas reparler du passé, j’ai souffert de vous savoir sous l’emprise d’une folle alcoolique et que vous viviez dans la crasse » ou bien « j’ai ressenti du rejet de votre part car vous ne vouliez pas me voir ». Lui lui lui. Cherchant la rédemption sans aucune authenticité de ses propres responsabilités. Je n’avais plus eu de contact, même furtif, depuis plus de 3 années (à l'enterrement de ma sœur). Et je ne m’attendais vraiment pas à le voir à cet endroit... mon émotionnel a flippé puis je l’ai contrôlé par l’intellectuel. C’est une force appréciable ! 

Puis ici, il y a deux jours, j’apprends une nouvelle qui me perturbe tout de même pas mal : la seule grand mère présente de mon filleul orphelin (fils de ma sœur) a un cancer dont je ne sais encore pas grand chose, déjà eu du mal à deviner son nom :lymphome (non) hodgkinkien. Le père du petit n’est pas très intéressé par la médecine, il n’y comprend rien. Et moi, j’aimerais connaître le nom exact, le stade , le type cellulaire,... pour aiguiller le pronostic. A l’instant, je regarde ma série et la jeune fille parle de son lymphome non hodgkinien à grande cellule. Elle n’en a parlé à personne et refuse pour le moment de se soigner. 

Deux coïncidences, en peu de temps. Ça me pose questions. 

Je ne veux pas que mon filleul perde la seule figure maternelle qu’il voit tous les jours... il a déjà perdu sa maman. Moi j’habite à 80km. Il est heureux, semble l'être en tout cas, mais ces liens affectifs sont très importants pour son développement psycho-affectif. Je vais le prendre dans 10 jours, ça fait longtemps, voir un peu comment il va, écouter ce qu’il ressent. Les enfants se construisent pendant cette période, quand il sera grand ce sera beaucoup plus difficile de réparer voire impossible. 

Il pleut. 

Fait chier, je suis un roc inébranlable !
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 9 Oct 2019 - 19:31

J'aime bien les coïncidences. Ca fait réfléchir.
Et bien dis donc, il n'a pas de chance avec ses grand-mères Sad
Je suis allée fouiner sur le net. Il y a bcp de docs concernant ce lymphome mais sans détail c'est impossible de l'identifier.
J'espère que tu trouveras un moyen d'en savoir plus.
A part ça, je n'ai pas bien géré mon stress aujourd'hui et moi aussi j'ai mal au bidou !
Heureusement je dispose d'un coussin chauffant. Ca fait un bien fou.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 9 Oct 2019 - 19:37

Si c’est hodgkinien, la chimiothérapie est très efficace, et si gradé avancé on ajoute la radiothérapie. Que 10% de décès et j’imagine que c’est sur des grades très avancés et/ou avec autres maladies débilitantes. 

Si c’est un non hodgkinien, là c’est plus complexe. 

J’essaierai d’en savoir davantage. 

Détends toi ma chère zarbi, un petit bain chaud ? Tentée, ça fait hyper longtemps !!

Bise bise


Dernière édition par My_illusion le Mer 9 Oct 2019 - 19:40, édité 2 fois (Raison : Il est pas évident à écrire ce mot, il pouvait pas s’appeler Smith le médecin qui a découvert ce cancer?)
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 9 Oct 2019 - 19:42

Merci ma biche I love you
Je n'ai pas de baignoire, juste une douche.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 9 Oct 2019 - 19:49

Oh dommage, le mien était occupé depuis des mois (8 même) par le bac à chats (travaux et devait faire une structure pour le tenir en hauteur sinon le chien va se servir). Libéré depuis peu, ça yest je vais me faire un petit plaisir, même que j’ai une grosse boule effervescence qui pollue là... la psy a dit que j’avais moi aussi le droit de polluer, valaaaaa. Foutu pour foutu, marre de me priver tout le temps pour les autres qui font le strict minimum syndical et qui pondent. Hum. 

Tant pis si culpabilité vient m’assaillir. C’est la vie.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 9 Oct 2019 - 19:51

De toute façon quand tu pars en voyage (apparemment c'est ton truc), tu pollues.

Pureté

Messages : 312
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 9 Oct 2019 - 20:50

Pureté a écrit:De toute façon quand tu pars en voyage (apparemment c'est ton truc), tu pollues.
Oui 1 à 2 fois par an en Europe (une semaine Max). Et 1x tous les 5 ans en dehors de l’Europe (3 sem min). 

Vois-tu, il me serait même difficile de polluer plus que qqn qui s’octroie le luxe de mettre au monde une vie humaine dans notre milieu industrialisé. D’autant que quand je voyage, je pollue par l’avion mais une fois sur place, j’utilise au max les transports publics. Ça fait partie du voyage, les taxis et tours organisés c’est pour les couillons et/ou fainéants et/ou personnes à santé pas top.

Découvrir le monde, c’est quand même une source de bonheur. Y’a a qui passent leur temps à vouloir baiser, jouer, s’addicter ou regarder du netflix et autres serveurs très polluants. Si on compare ma pollution à qqn je m’enfoutiste qui ne voyage pas du tout et qui n’a même pas d’enfant, j’suis même pas convaincue qu’il aura une empreinte polluante plus faible que la mienne. Mais ça, c’est difficile à quantifier. Faut voir les activités quotidiennes, annuelles. On se rend pas compte des bienfaits multiples qu’apporte un potager avant de s’y mettre par exemple. Même mon portefeuille m’en remercie et c’est bel et bien la motivation numéro une de l’humain, pas vrai?

Mais oui c’est exact, je pollue. Je suis une merde. Ça je n’ai jamais dit le contraire.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 10 Oct 2019 - 17:19

My-I a écrit:la psy a dit que j’avais moi aussi le droit de polluer, valaaaaa.

Je suis de son avis et tu sais pourquoi ?
Parce qu'il est quasiment impossible de ne pas polluer. Pour cela, il faudrait aller vivre dans une de ces tribus dites primitives et qui ont conservé une manière de vivre proche de la nature.
Mais c'est à mille lieues de la manière dont nous avons été éduqués et quasi impossible par rapport à l'endroit où nous vivons et que pour faire marche arrière, c'est extrêmement compliqué, tu en sais quelque chose!
Toi, tu apportes largement ta pierre à l'édifice alors non, tu n'es pas une merde !!!!!!
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 10 Oct 2019 - 17:55

Long hug

Merci choukette.

C bien vrai tout ça. Pour ça qu'après soi, faut pas laisser de descendance. Les tribus ancestrales qui vivent avec la Nature et pas contre elle, ont le droit de faire des tas d’enfants. 

Je tends tjrs le bâton pour me faire battre car je livre tout, surtout mes côtés moins reluisants, ça fait partie de l’honnêteté. Quand les gens nient leur propre responsabilité, essaient de se faire bien voir, mettent sous le tapis leurs insuffisances et compagnie, bah moi je me dis « tssssst tu te mens à toi, nier notre côté moins reluisant ne le fait pas disparaître, comme un déchet jeté dans une poubelle ne le fait pas disparaître » et j’repars déçue du lien. Paske j’aime pas ça, ceux qui savent manipuler ce qu’ils disent pour juste montrer que le positif, ça manque d’authenticité. Je me tire souvent des balles dans le pied, tant pis, les gens parlent pas trop, genre ils jugent pas, mais ils en pensent pas moins et vont blablater dans le dos. J’ouvre ma gueule et heureusement ça plait à la plupart. Lol. Moins quand je les accable, tiens tiens. Lol. Mais c’est jamais méchant c’est juste pour dire « regarde ça en face, ne le cache pas, la vie c pas du tout rose et y’a pas de mal tant que c’est assumé ».

Franche du collier dit l’expression. Ça met mal à l’aise. Mais au moins, ça me rend très fiable, youpieeee. 

Y’a pas de mal à se dire être une merde t’inquiete, je regrette d’être née ici et à cette époque, jsuis inadaptée à la vie en pleine Nature. J’peux me débrouiller sur plein de plans mais ma santé physique n’est pas bonne contre le froid, la pluie et infections. J’ai pas l’endurance et la robustesse physique qui sont sélectionnées dès petits dans ces conditions difficiles.


Dernière édition par My_illusion le Jeu 10 Oct 2019 - 18:22, édité 1 fois (Raison : g rédigé en éclair)
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Hirondelle78 le Jeu 10 Oct 2019 - 18:13

J'ai pensé à toi mais j'espère que tu m'en voudras pas

Je suis dehors

https://www.fournisseur-energie.com/internet-plus-gros-pollueur-de-planete/

Hirondelle78

Messages : 3751
Date d'inscription : 04/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 10 Oct 2019 - 18:24

My biche, oui je comprends très bien ta manière de "fonctionner".
Ce qui m'ennuie c'est cette impression que j'ai que tu te fais du mal, souvent.
Comme si tu prenais la relève de tes géniteurs. On en a déjà parlé.
Et je trouve pas ça juste!
En parlant de merde, comment vont tes intestins ? LOL
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 10 Oct 2019 - 18:39

@ zarbisou : c’est vrai, c’est un fonctionnement qui est ancré en moi. J’ai tjrs été d’une très haute sévérité envers moi. Les psy à mes 20 ans me demandaient si j’avais subi une éducation sévère et je leur répondais « non, tout l’opposé, je n’ai reçu aucune éducation, une liberté totale, on s’en fichait de moi, que j’échoue ou réussisse ne faisait pas la moindre différence. Bien que n’ayant jamais échoué, g pas pu tester, lol » mais il est clair que j'étais un bon sac de frappe surtout psychologiquement, physiquement aussi mais rarement, genre chargée comme un baudet de courses pendant que la pouffiasse de génitrice me harcelait, un pot d’anchois tombe et éclate au sol et là, prétexte pour que génitrice me flanque une de ces tartes, tellement forte que ma tête a cogné contre l’armoire. J’ai même pas eu le temps de me défendre puis ça servait à rien, c’était une tarée imbibée, on discute pas avec ces gens, on les évite. Donc, oui ça m’a appris à ne laisser aucune faille, aucune erreur. Elle faisait tout pour que j'échoue et je ne lui donnais pas ce plaisir. Je suis une des seules à ne jamais avoir levé la main sur elle (avec l’aîné, absent) donc de ça je suis bien fière car elle a tout fait pour pousser à bout et je comprends que le paternel la battait parfois. Mais clairement, c’est hors de question car après on peut pas vivre avec ça sur la conscience. Elle est déjà trop sensible ma conscience, elle me laisse peu de latitude.  

Les intestins vont mieux yahooo. Yavait encore un plat avec des poivrons et j'étais pas prête à recommencer looool.

@ Hirondelle : je suis au courant, Lol. 

Pour ça qu’il faut supprimer ses mails, et ne pas écrire une ligne de conneries sur les forum pour ne rien dire... 
mieux vaut visionner vidéo sur you tube que sur netflix également car électricité de you tube est un peu plus verte que netflix. 
Utiliser un moteur de recherche comme Lilo ou Ecosia. 
Ne pas utiliser le cloud.
Supprimer supprimer. 

Mais oui, c’est exact je pollue aussi via le surf. J’en ai totalement conscience. Et ça fait de moi en partie une merde toutafé. Y’a pire que moi, y’a mieux que moi mais comme pour le potentiel intellectuel je suis pas dans la cloche de gauss. 

Autre chose que je ne sache pas? Lol.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 10 Oct 2019 - 18:53

La vie est équilibre donc la prochaine fois, lorsque tu remarqueras que tu es trop sévère envers toi-même, il faudra que tu trouves un moyen de t'apporter un peu de douceur.
Sinon gare à tes fesses Razz
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 10 Oct 2019 - 19:54

Ahahah. Tu sais m’insulter ne me fait rien, pour moi c’est juste un fait : polluer c’est être pas respectueux de la Nature donc c’est un côté merde de soi. Au fond, j’en veux aux connards qui m’ont mise au monde. Pour aucune raison légitime. Sans assumer, et sans même accepter de laisser ses enfants être pris en charge par une famille d’accueil ou chez le paternel car même s’il est pas top top lui normalement ne m’aurait pas torturée psychologiquement. Enfin, j’en sais rien, je le connais pas vraiment. J’ai juste l’image d’un colérique, rabaissant et macho. Tjrs une petite pique à sortir pour se soulager lui. Jamais de sincérité, ni aucune vulnérabilité, tout par la force. Ça je tiens de lui hum je sais appuyer là où ça fait mal hum hum. Mais bon, il a souffert avec génitrice mais g franchement jamais compris comment ça se fait qu’ils sont restés 17 ans ensemble, c’est une énigme pour moi. 

Quand je fais une petite erreur, je m’insulte tout le temps, et je m’appelle par mon nom de famille « putain x fais un peu attention, espèce de débile! » mais c pas sévère, je veux dire, je mets pas d’intonation sévère. C’est juste comme un constat. A la fac veto, j’avais une copine qui m’appelait aussi par mon nom de famille, je trouvais pas ça déplacé, c’était même affectueux lol. Elle avait un sacré franc-parler avec des putain et merde à tout bout de champ. Mais c’était pas vulgaire, c’était juste elle. Un jour elle a gueulé mon nom à travers une salle de travaux pratiques en disant « x, viens ici m’aider jm’en sors pas! » et l’assistante lui a fait une de ces morales du genre « on parle pas comme ça aux gens » etc et moi je ris en moi, cette scène me faisait trop rire. Elle a pas osé moufter. C’est surtout ça qui me faisait rire. Enfin, moi je savais qu’elle me manquait pas de respect, c le principal. Je suis pas du genre à gratter l’affection des gens, elle était juste vraie, elle, sans filtre. J'apprécie ça.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 10 Oct 2019 - 20:26

Hahah, tu me fais rire, merde Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Essaie d'oublier tout ce merdier et vis ta vie à toi, le plus agréablement possible.
Toi, tu crées du beau, du vrai et là, c'est moi qui apprécie vraiment!
Bises ma biche I love you
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 10 Oct 2019 - 23:32

My_illusion a écrit:
Pureté a écrit:De toute façon quand tu pars en voyage (apparemment c'est ton truc), tu pollues.
Oui 1 à 2 fois par an en Europe (une semaine Max). Et 1x tous les 5 ans en dehors de l’Europe (3 sem min). 

Vois-tu, il me serait même difficile de polluer plus que qqn qui s’octroie le luxe de mettre au monde une vie humaine dans notre milieu industrialisé. D’autant que quand je voyage, je pollue par l’avion mais une fois sur place, j’utilise au max les transports publics. Ça fait partie du voyage, les taxis et tours organisés c’est pour les couillons et/ou fainéants et/ou personnes à santé pas top.

Découvrir le monde, c’est quand même une source de bonheur. Y’a a qui passent leur temps à vouloir baiser, jouer, s’addicter ou regarder du netflix et autres serveurs très polluants. Si on compare ma pollution à qqn je m’enfoutiste qui ne voyage pas du tout et qui n’a même pas d’enfant, j’suis même pas convaincue qu’il aura une empreinte polluante plus faible que la mienne. Mais ça, c’est difficile à quantifier. Faut voir les activités quotidiennes, annuelles. On se rend pas compte des bienfaits multiples qu’apporte un potager avant de s’y mettre par exemple. Même mon portefeuille m’en remercie et c’est bel et bien la motivation numéro une de l’humain, pas vrai?

Mais oui c’est exact, je pollue. Je suis une merde. Ça je n’ai jamais dit le contraire.

Non, il ne faut pas que tu te dises ce genre de chose. Je n'ai pas dit ça pour te faire culpabiliser, je voulais dire simplement que vivre c'est polluer un peu, à son échelle.
Mais en même temps on peut aussi faire des gestes pour limiter cette pollution, là encore à son échelle.
Quand on allume une ampoule, on pollue. Quand on allume son ordinateur, on pollue. Quand on surfe sur le web, on pollue encore (salles de serveurs)...quand on allume un feu, on produit du CO2, pourtant c'est naturel, il y a même des feus de forêt naturels.

Pureté

Messages : 312
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 11 Oct 2019 - 14:33

Oui pureté. On a pas trop de marge de manœuvre. C’est lié au goulot d'étranglement dans lequel nos ancêtres nous ont conduits. C’est une des forces de la spéciation, soit une nouvelle espèce en émerge, adaptée, soit c’est l'extinction massive de cette espèce. C’est ce dernier scénario qui va se passer, les humains industrialisés vont s’asphyxier sous le béton qu’ils ont coulé (c’est une image). La suite, je ne la vivrai pas, ouf. 

Je suis angoissée pour une raison indicible, presque constamment, c lourd. Et je résiste contre les médocs. Tout va bien dans ma propre vie actuelle. Je n’ai absolument pas à me plaindre.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 15 Oct 2019 - 18:02

Tcheu, je suis étonnée. J’ai parlé pendant 40 minutes de potager : cultures, sol, photopériode, compost, et compagnie et la copine de train y connaissait pas mal et comprenait tout ce que je racontais. Ça alors ça n’arrive pas souvent! Et elle faisait pas semblant ça l’intéressait vraiment. Du coup, tous les gens du train en ont profité et deux inconnus sont intervenus. Mouhahahah. Bon un type a voulu faire de l’humour mais c’était pas drôle, lol. Mais il a tenté c’est bien. Mon fichu dynamisme qui plaît aux gens. Apres, jsuis épuisée lol. Enfin... auj’ je suis en phase hyper, g plein d’énergie et c’est tellement rare cet état!! J’en profite donc. Le cerveau est performant en ces moments, et le physique aussi. Comme si j’étais dopée mais je prends rien. Pas de virus ou autre micro organismes en vue c’est trop bien de se sentir « bien ». Pas de bobo, pas d’angoisse et une énergie débordante, pourvu qu’ça dure!!

Bonne soirée les gens Razz
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mar 15 Oct 2019 - 18:30

Hééé, c'est trop cool tout ça !!
Je suis à peu près dans le même état. Comment ça peut être aussi facile parfois ?
Doit y avoir quelque chose dans l'air LOL
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 15 Oct 2019 - 18:47

Le temps est doux, idéal. Hier, en t-shirt, je voyais les gens avec une veste doudoune qui disaient « rho g chaud » ahahaha. J’adore ce temps, comme la terre est humide g pu déplacer mon bébé figuier. C’était facile à creuser youpie. Je récolte les grains de lavande mais comme je sais pas faire les sachets en tissu car pas de machine à coudre, faudrait que je motive ma belle sœur à ce qu’on en fasse. Mon frère lui a offert le top du top mais elle l’a jamais utilisée car trop lourd. 
Je vais enfin me mettre à nettoyer les deux convecteurs, c le genre de chose que je procrastine. 
J’ai quand même un bobo, un torticolis à droite qui descend dans le dos, et ma hanche droite qui fait mal depuis ma singerie dans le cerisier (que j’ai taillé même si on peu pas looool). Ça va passer. Quand je prends de l’ibuprofen g plus mal, preuve que c’est bien inflammatoire. Ah et g la chiasse aussi mais ça c’est quasi tout le temps, lol. G mangé des choux de Bruxelles hier, visiblement ça aussi ça irrite bien les intestins. Bah tant pis, ils viennent du jardin jv pas les gâcher. G un chou rouge dans le frigo également, j’adore le goût. 

Super contente que tu ailles bien ma zarbise. Prends bien soin de toi. T’es au top, tu m’inspires pour tous les DIY que tu fais, ta capacité à ne pas t’emballer sur les écrits qui peuvent te heurter, t’as la sagesse en toi, j’sais pas comment tu fais. Et tes messages sont pertinents quand tu l’ouvres. Bim, que ça me serve de leçon hehe. 

I love you I love you I love you
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mar 15 Oct 2019 - 19:23

Moi aussi j'adore les choux mais ce sont tous des "tord-boyaux", saletés d'saletés, va Very Happy
Alors comme ça t'as renoué avec tes instincts de primates qui grimpent aux arbres LOL
T'as vu comme on perd vite ses instincts et son agilité, crévindjou, seulement quelques milliers d'années et voilà, c'est fichu!
Oohh bin tu sais, c'est hyper facile, j'te livre mon astuce : tu réponds que quand tu es sereine et que t'as bien tout analysé ( surtout ce qui se passe en toi quand quelqu'un parvient à t'agacer). C'est de cette manière qu'on trouve des tas de réponses sur nous-même. Une bonne thérapie en quelque sorte.
Après, t'as même envie de dire merci à tous ceux qui t'agacent, c'est magnifailke Very Happy


Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 15 Oct 2019 - 21:19

Looooooool tu prends de la bonne toi Laughing

Je suis moins singe qu’avant, la souplesse n’est plus trop là on dirait. J’ai fait des « grands écarts » puis pousser sur une jambe pour me hisser, la hanche n’a pas aimé. J’aime bien escalader, je sautais d’arbres en arbres qd j’étais gamine et que g grandi dans les bois (lol). Jusqu’à ce que je tombe sur la tête (trop d’impulsion, branche attrapée mais les mains ont tourné) et me faire une commotion. J’avais zéro vertige avant ça, puis ça m’a énervée d’être une fiote alors g forcé et le vertige est redevenu faible. 
J’aimerais bien refaire de l’escalade mais pas en salle. Les acrobranches c trop sécurisé, c pas adrenalisant, je fais ça comme si je me baladais. Idem le saut en parachute, aucune adrénaline car j’étais attachée à un gars (en tandem) pas marrant ça, j’aurais voulu sauter toute seule et déclencher le parachute. Mais ça m’a tué les tympans, soit disant ça faisait rien j’ai grave douillé oui. La plongée je pourrais jamais faire ça, à cause des tympans, ça aurait été cool de le faire pour la sensation sur le corps. Mais les tympans sont trop sensibles, c’est impossible. Je peux même pas sauter dans l’eau lol. 

Et qd on cerne pourquoi on est agacé par les comportements des autres, on fait quoi avec? Ne pas réagir ? Ou seulement s’il y a un franc manque de respect?
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mar 15 Oct 2019 - 21:41

C'est comme comprendre le fonctionnement d'un mécanisme après l'avoir observé.
Moi ça me procure une joie qui se suffit à elle même et ensuite, lorsqu'une personne revient mettre le mécanisme en route, tu sais ce qui se passe ( en toi ) et au lieu de réagir, tu agis grâce à la connaissance de ce mécanisme.
En fait tu arrêtes de réagir pour passer dans l'action.
Si une personne vient chez toi, ouvre le robinet et laisse couler l'eau et qu'il y en a partout, tu es agacée parce qu'il y a de la flotte partout. Mais si tu connais le fonctionnement du robinet, tu sais qu'il suffit de le tourner pour empêcher l'eau de couler.
C'est une assez bonne image, non ?
Pour ce qui est du manque de respect, je laisse la personne se débrouiller avec ce genre de comportement.
Ce n'est pas mon problème tu comprends ?
Mon problème c'est d'arriver à me comprendre, moi et une fois que ça c'est fait, on se délivre soi-même de tout un tas de problèmes relationnels.
L'autre jour je dis quelque chose à mon ami et il me dit qu'il ne me croit pas. Je lui ai dit que ce n'était pas mon problème et il a rit et le problème était résolu.
Non mais des fois dis donc, quel jeune impertinant cuilà LOL
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 15 Oct 2019 - 23:17

Justement le « c’est pas mon problème » me dérange. Qd j’observe qqchose d’irrespectueux peu importe qui ça concerne, je réagis car ne pas réagir est synonyme pour moi de lâcheté, de je m’en foutisme. Pour ton exemple de robinet, tu agis en fermant le robinet mais celui qui l’a ouvert va reproduire ailleurs, il n’aura tiré aucun enseignement. 

Je défends tjrs les faibles car on m’a pas protégée lorsque j’étais faible et que ça m’aurait permis d’avoir de la reconnaissance pour un humain et en plus ça aurait p-e permis que je ne tue pas une partie de moi. Je veux donner ce qu’aucun n’a été foutu de faire pour moi en se disant « c’est pas mon problème ». Pour moi, c’est une attitude lâche et/ou égoïste. Je te rassure je ne te traite pas de lâche ou d’égoïste. 

Pour moi, il faut une certaine cohésion, préserver la vie qui nous entoure, inspirer, être bienveillant sinon on ne vaut pas grand chose? 

J’exprime trop de colère, c’est à la hauteur des injustices ressenties, pourtant faire le calimero je crois pas que c’est mon genre. J’en veux à tous ceux qui savent et qui se mettent des œillères. Car c’est tout simplement immonde de faire semblant de rien, de passer son chemin. Si j’avais été l’aînée de ma fratrie, je me serais donnée corps et âme pour protéger mes petits frères et sœurs, si j’avais été mon grand parent, j’aurais tout fait pour soigner la personne qui maltraitait mes petits enfants, si j’avais été mon père, j’aurais pas détruit la mère de mes enfants, si j’avais été ma mère je me serais suicidée pour libérer mes enfants, si j’avais été mes professeurs, j’aurais alerté les services sociaux et j’aurais parlé aux enfants, si j’avais été le médecin de famille j’aurais tenté de convaincre la mère de se faire soigner, et si j’avais été la police je l’aurais mis en garde à vue et retirer son permis de conduire. Etc etc etc. J’ai beaucoup de respect pour le suicide de ma sœur, elle a pris une décision mûrement réfléchie, ce n’était pas une impulsion, elle savait qu’elle détruirait la vie de son fils en continuant de vivoter. Je l’ai aidée comme j’ai pu jusqu’à un an avant son suicide et j’ai protégé le petit d’elle, c’était mon devoir, le devoir de tout un chacun un tant soit peu courageux. Et je ne mentirai jamais au petit, les secrets c’est pour les petites gens, il saura tout, aucun tabou ! Les secrets de famille sont une gangrène, je mourrai avec des tas de questions sans réponse et bien sûr qu’il est hors de question de faire pareil. 

J’ai la haine du genre humain parce que trop sont lâches, menteurs et égoïstes. 

Diminuer cette colère c’est archi complexe. Elle éclabousse ça et là, mais tjrs pour une raison qui se veut constructive, dans ma réalité...
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 16 Oct 2019 - 6:51

Je vais laisser "agir" ton message en moi parce qu'il m'inspire déjà beaucoup Very Happy
Je te réponds ce soir ma biche.
Je ne suis pas inquiète, je sais que je n'ai pas été lâche dans l'exemple que je t'ai donné.
En attendant, essaie de réprimer la haine car elle provoque souvent des désagréments corporels.
J't'embrasse fort

Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 16 Oct 2019 - 17:11

J'te livre ma réflexion sur le sujet.
Quand je réponds à mon ami que ce n'est pas mon problème, je ne pense pas qu'il s'agisse de "je m'en foutisme", je sous-entends juste que c'est le sien.
C'est pourquoi il rit d'ailleurs.
Et je ne trouve pas non plus que ce soit irrespectueux puisque ce qu'il fait en somme, c'est de me dire qu'il a un problème avec le fait de me croire.
Si j'avais réagi et que j'avais été agacée par ce qu'on pourrait appeler un manque de respect en sous-entendant que j'étais une menteuse, ça aurait voulu dire qu'il avait ouvert un robinet en moi, une faille sensible.
D'un je savais que je ne mentais pas, le problème était bien le sien.
Et de deux, je ne suis plus sensible aux accusations mensongères parce que je me connais.
Je comprends que le "je m'en foutisme" que tu as cru percevoir réveille en toi une blessure et c'est tellement compréhensible!
Et chaque fois qu'une personne en fera preuve, tu réagiras et tu essaieras de leur "ouvrir les yeux".
Tu te donnes corps et âme à cette cause. Essaie juste d'en voir la beauté...voilà ce que tu peux en faire I love you
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7486
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 17 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 16 Oct 2019 - 17:40

Oui, ton exemple personnel ne m’aurait pas agacée, c’était drôle dans ce contexte : « tu me crois pas? Bah c pas mon problème ! » je pensais plutôt aux problèmes moraux. 
Genre y’avait une meuf dans mon service qui aime séduire tout le monde, qu’on la regarde, hommes et femmes. Ça ne me posait pas de problème jusqu’au moment où elle a flirtouillé avec un collègue marié avec enfant en bas âge. Tu vas me dire « ce n’est pas mon problème ». Mais je pense à la femme de ce gars et son fils et je me disais qu’il fallait être honnête envers eux. Et que la meuf aurait dû directement mettre un stop au mec, le mec aurait du se stopper direct ou en parler à sa femme. Car ce que ça a provoqué en moi c’est inévitablement du dégoût et je me suis éloignée de ces deux personnes ne voulant rien savoir de leurs histoires. Mais je les voyais contre mon gré sur le lieu de travail, fricoter, rigoler. Que les gens soient des connards ça je le sais pertinemment mais ça me saoule de devoir le subir et que d’autres  pâtissent de leurs émotionnels non contrôlés. Car on va pas me faire croire que le mental ne peut pas être suffisamment puissant pour couper court à un début de romance. Si ces gens s’y laissent aller c’est tout simplement parce que leur exigence morale est faible. Si tu leur demandes comment ils réagiraient si leur partenaire voyait qqn d’autre ce serait tout de suite immonde qu’on leur fasse ça. Y’a des couples libertins oui, ils se mettent d’accord et j’ai aucun problème à ce moment là. Mais ici le mec attendait que la meuf s’ouvre complètement à lui avant d’en parler à sa femme. Histoire d’être sûr que ça en vaille la peine. Ça a duré des mois leur petit jeu. Elle, elle voulait qu’il quitte sa nana avant de lui donner davantage. Le karma a fait son œuvre, ils ne sont plus dans le service. Mais je les croise de temps à autre et systématiquement je ressens du dégoût envers eux. Car abus de confiance, car mauvais comportements, conscience peu élevée, capacité de manipuler. Toutes des choses que je ne veux pas côtoyer en fait. 

Quad j’avais la vingtaine et que j’attendais un train, deux ados « motivaient » le plus jeune à démolir la poubelle publique. Et la moutarde m’est grave montée. J’ai pas pu me dire « ce n’est pas mon problème » ou « ce n’est qu’une poubelle » car ce qui est pire c’est ce qu’il y a derrière. Ce petit jeune était humilié car il ne frappait pas assez fort. Et du coup, je suis intervenue avec mon cœur en tachycardie tellement je m’énervais à l’intérieur. Et j’ai lancé un « si vous avez besoin de vous défouler, il existe le punching-ball » le plus âgé a du coup dirigé son attention sur moi et m’a rétorqué « c’est toi qui va être mon punching-ball » je n’ai pas montré d’intimidation et mon train arrivait. Pour moi, il fallait arrêter cette scène. Que quelqu’un dise que ça ne se fait pas. Si on ne dit rien, on cautionne ou rend la chose anodine. J’aurais bien voulu parler au plus jeune pour lui dire « te laisse pas faire petit, tu ne dois pas être violent pour être respecté et avoir des amis! » un truc du genre. Je savais que je risquais de me faire frapper mais pour moi, c secondaire. Mon besoin de stopper de scènes immorales dominent toujours. J’ai déjà raconté ça je crois, l’histoire des deux jumeaux qui m’ont frappé à terre à grands coups de pied pour finir par me cracher dessus car je ne voulais pas leur donner ma balançoire sur laquelle je venais de me mettre. La façon autoritaire et déplacée de leur demande m’a fait tenir bon. Hors de question de me faire humilier par deux petits cons. Au final, c leur salive degueulasse qui m’a grave dégoûtée.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1662
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 20 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum