La vie, une éternelle enseignante

Page 15 sur 15 Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Lun 9 Sep 2019 - 20:57

Un déficit modéré en calories va forcer l'organisme à puiser dans ses réserves, mais c'est toujours plus efficace en complément d'une activité physique.


Dernière édition par Pureté le Lun 9 Sep 2019 - 21:06, édité 1 fois

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Lun 9 Sep 2019 - 20:58

Aaah bin non hein, je suis humble et j'aime ça Razz

Moi non plus je ne sais pas sauter un repas. Je dois manger souvent mais en petites quantités.

J'aime l'idée de remplacer les médocs par un rapprochement avec la nature et les animaux.
Rien que les regarder déjà ça me fait du bien. Je sais me réjouir des petits plaisirs sains de la vie.

L'inconscient a toujours une longueur d'avance sur le conscient vu qu'il sait des choses qu'on ne sait pas encore Wink
Heureusement, il se révèle par l'intermédiaire des rêves. J'adore me souvenir de mes rêves. Jamais de cauchemar. Je pense que c'est un bon signe puisque les cauchemars nous alertent sur des problèmes que nous avons du mal à corriger ou que nous ne voulons pas voir.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 10 Sep 2019 - 18:26

Sois humble ma cocotte, cela signe une bonne stabilité émotionnelle. Que moi g pas encore car jsuis une boule de nerfs, t’es la force tranquille toi (confère guerrière pacifique). J’arrive à le faire mais pas tout le temps. Je m’impatiente vite. Encore tantôt un collègue qui m'explique comment utiliser un vieux programme à la con et il parle il parle et je le brusquais car je voulais qu’il aille plus vite, lol. J’ai pas que ça à faire arghhh. Il dit à la fin que j’apprends vite. Mais justement ça pouvait aller plus vite, mais je dois m’adapter. Il sentait mauvais et m’a postillonné deux fois sur la main, je me sentais pas bien. Auj’ yen a plein qui puaient la trans’ le chauffage a été rallumé... mes récepteurs nasaux étaient du coup bien dérangés. J’ai déjà conseillé à un collègue le vinaigre car il sortait des toilettes avec un t-shirt alors il m’a expliqué qu’il sentait la trans’ lol. Alors zoup j’lui ai glissé ce simple conseil, ça m'évitera des agressions nasales futures. Mais bon chaud de le conseiller à tous. Une heure de vinaigre aux aisselles du t shirt (ou plus longtemps, ça peut sécher) et hop à la machine. Le vinaigre est adoucissant et désodorisant, c’est pas génial? Aucune odeur de vinaigre à la sortie de la machine à laver. 

Què que je voulais dire? Bé juste que depuis hier, mon ventre se porte bien et que je chie normal, c’est tellement rare qu’il fallait que je le dise ahahah. Le bonheur d’avoir des intestins calmes. 

J’ai bu le nouveau coca énergisant, gratis à la gare. Mais tsssst pas faire de pub. 

Bisoutche.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 10 Sep 2019 - 20:29

Ça y est, j’ai osé demander à la psy si elle fait des bilans affectifs chez l'adulte, et en quoi ça consiste. Car le fait qu’elle s'intéresse surtout à la psychologie de l’enfant peut être utile. J’ai essayé en son temps des psy pour adultes, ils ne m’ont pas appris grand chose. Alors, faut tester autre chose Laughing. Faut qu’ils arrêtent de vouloir me mettre en couple... car ce n’est pas dans mes objectifs. Qu’ils arrêtent de croire que c’est ce qu’il me faut. Pour moi, ils n’ont pas saisi quels étaient les noeuds car évidemment je ne les ai pas montrés.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mar 10 Sep 2019 - 21:04

Je ne pige pas ce raisonnement à la con : être en couple = tout va bien

Ah oui c'est sûr, ça va t'apporter de nouveaux problèmes qui te feront oublier les "anciens". C'est peut-être ce qu'ils se disent ces charlatans.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 10 Sep 2019 - 21:45

Pureté a écrit:Je ne pige pas ce raisonnement à la con : être en couple = tout va bien

Ah oui c'est sûr, ça va t'apporter de nouveaux problèmes qui te feront oublier les "anciens". C'est peut-être ce qu'ils se disent ces charlatans.
Leur argumentation c’est que nous avons besoin de trois piliers : 
-la famille
-le travail 
-l’amour

Mais la famille déjà ça doit pas être les liens du sang. J’ai des amis qui sont ma famille. 
Le travail ça c’est rarement tout rose.
Et l’amour... c’est une notion qui peut être tellement large que la limiter au couple est vraiment étriqué. 

La psychiatre de 2006 elle voulait me motiver à me mettre en valeur et pas me cacher. Mais mon but est justement de ne pas attirer le regard, ne pas attiser le désir. Je préfère qu’on me regarde et me flatte pour autre chose que mon emballage. Ça ne m'intéresse pas de me mettre en valeur, qu’est-ce que ça pourrait m'apporter? C’est déjà trop alors que j’essaie de passer inaperçue en jean basket t-shirt. C’est plus confo et neutre. Je n’ai ni besoin d’un homme ni d’un père. Le chromosome Y peut disparaître looooool.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mar 10 Sep 2019 - 21:56

C'est quoi la différence entre famille et amour ?

Ca veut dire quoi se mettre en valeur ? Étaler de la superficialité sur soi-même ?

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 11 Sep 2019 - 6:51

My_illusion a écrit:Ça y est, j’ai osé demander à la psy si elle fait des bilans affectifs chez l'adulte, et en quoi ça consiste. Car le fait qu’elle s'intéresse surtout à la psychologie de l’enfant peut être utile. J’ai essayé en son temps des psy pour adultes, ils ne m’ont pas appris grand chose. Alors, faut tester autre chose Laughing. Faut qu’ils arrêtent de vouloir me mettre en couple... car ce n’est pas dans mes objectifs. Qu’ils arrêtent de croire que c’est ce qu’il me faut. Pour moi, ils n’ont pas saisi quels étaient les noeuds car évidemment je ne les ai pas montrés.

Bin oui ma biche mais si tu vas chez une psy, c'est pour tout déballer!
Mais bon, c'est que tu ne te sentais probablement pas en confiance.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 11 Sep 2019 - 10:43

Pureté a écrit:C'est quoi la différence entre famille et amour ?

Ca veut dire quoi se mettre en valeur ? Étaler de la superficialité sur soi-même ?

Ce n'est pas le même amour mais vraiment, je n'ai pas besoin d'être aimée par un partenaire. Si on pouvait juste m'aimer platoniquement ce serait le top.
Se mettre en valeur c'est se sentir bien avec soi-même?, bien s'habiller pour se voir beau/belle? Parait que ça nourrit la confiance en soi… Tu sais je n'ai jamais compris quand les femmes disent qu'elles se maquillent pour se sentir mieux dans leur peau. Ca les rend esclave de ces produits qui sont d'ailleurs bien néfastes pour l'environnement et ont été souvent testés dans les yeux des lapins et rats. Le matin, elles doivent du coup se trouver très laides. Ca abime la peau et donne de l'acné, je ne vois pas bcp de qualités à ces produits, lol. Je ne me maquille pas et j'en ai pas besoin. dans de très rares cas, je mets un peu de mascara, car ça donne l'impression que t'es plus réveillé. Genre à un entretien d'embauche Laughing

Elle m'a déjà répondu la psy, elle dit qu'elle suit des adultes aussi et qu'elle est désolée si la conf' s'est surtout attardée sur l'enfant. Les autres personnes étaient des enseignants, une directrice d'école et un père d'un gosse de 12 ans, je me sentais intruse, comme trop souvent. Systématiquement, je suis l'erreur dans un groupe. Ca devient moins flagrant auj' car je prends de l'âge mais à la vingtaine, je me retrouvais parmi des plus de 40-50 ans, et on me regardait du style "que fais-tu ici?" Un jour, un gars a même osé me dire qu'il craignait que je ne comprenne pas ce que me répondait Boris Cyrulnik à qui j'avais posé une question. Je me suis dis "mais il se prend pour qui ce type?!?" Juste parce que j'avais la vingtaine, je ne peux pas comprendre? J'ai tout pigé, et justement ma question lui était une colle. Il racontait que les enfants traumatisés pouvaient réapprendre à faire confiance et aimer. Que l'on observait une atrophie du lobe frontal chez ces enfants insécures, qui ont grandi dans un environnement très pauvre en affection. Alors ma question était simple : "Est ce que cela voudrait dire qu'une atrophie physique cérébrale puisse se réverser, où le tissu cérébral se recréerait?" Il n'avait pas de réponse claire. Ce n'est que par la suite que j'ai trouvé une réponse qui me satisfasse : le tissu nerveux se recrée mais très lentement. Il est bien plus probable que le lobe frontal reste atrophié mais que de nouvelles connexions neuronales se multiplient. De par le pouvoir de la plasticité neuronale comme l'apprentissage crée les connexions neuronales. Les gens me prennent toujours pour une teubé, je sais pas pourquoi. Enfin si, je crois que c'est à cause de mon physique juvénile. Le cliché de penser qu'un "enfant" ne puisse pas être plus intelligent qu'un adulte, qui a de la bouteille, qui a vu la neige bien avant moi? Pourtant c'est prouvé que ce n'est pas l'âge qui fait l'intelligence. Je ne comprenais pas pourquoi on me considérait comme bêbête, que je n'ai pas de mot à dire. Mon enfance était ainsi également "Tu es trop petite, tu ne sais pas!" "Tu n'as rien à dire car tu es la plus jeune!" Frère 2 qui me répétait ça souvent. Non seulement, ça a fêlé ma confiance en moi mais ça m'a rendue mutique quand j'étais très petite. Je parlais à peine, j'observais et je fonctionnais. Ce n'est qu'en m'approchant de l'âge adulte qu'il reconnaissait que j'avais mon mot à dire, un jour il a même dit qu'il me considérait plus intelligente que lui. Mais je n'ai pas su l'entendre car il m'a tellement rabaissée avant que je ne lui faisais plus confiance du tout. Puis comme génitrice, je pensais que chaque compliment qu'on me faisait c'était pour me soutirer un service. Je l'aidais pour ses cours de physique. Alors bon, je me sentais juste utilisée. Et moi je pensais qu'il était fainéant car là où il bloquait, c'était une simple équation. Il a doublé sa quatrième secondaire (la seconde en France) mais je n'ai jamais jugé ça, c'était la période difficile à la maison, pour moi c'était suffisant pour justifier ce redoublement. Du coup, il fut dans la même classe que notre sœur (que 11 mois entre eux deux) et ils ont passé 3 années ensemble, c'était le calvaire pour lui. Il a doublé également à l'université. Et bon, il a fini par y arriver, à décrocher son master en ingénieur agronome. Ce qu'il se pavanait de mentionner. Tout en me rabaissant tjrs parce que moi j'avais entamé de la simple biologie. Il me disait "Tu DOIS faire bio-ingénieur!" mais ça m'intéressait pas! Le cursus était très similaire, nous avons eu la plupart des cours en commun. J'ai juste pas eu de thermo-dynamique et autres cours spécifiques à l'agronomie. Qu'est-ce que je m'en branlais, c'était pas ça que je voulais apprendre. Et en plus, ici, le boulot salarié que je fais c'est pour bio-ingénieur. Pour autant, je vais toujours me penser nulle. Pour moi, je reste trop limitée. Mes collègues sont très contents de moi et ont peur que je m'en aille. Personne n'a rien à me reprocher. Mais ya rien à faire, le sentiment est intrinsèque. Ce frère me disait il y a quelques années qu'il aurait voulu être médecin. Et je lui ai répondu qu'il le pouvait toujours. Qu'il aurait pu sauter la première année comme moi en véto. Et que ça lui aurait fait max 6 ans en plus au lieu des 7. Mais bon, déjà qu'il a fait ses 5 ans en 7 ans, vlà quoi, faut rester raisonnable LOOOOOOL. Quand j'ai repris en seconde année véto, le paternel était contre, il a essayé de me dissuader et je n'ai compris que plus tard son mobile : il voulait ne plus devoir payer de pension alimentaire car tant que j'étais aux études et que je ne doublais pas il devait payer (jusqu'à mes 25-26 ans). Désolée mon papounet, et merci pour la considération qu'il me portait. ARGENT, VENGEANCE et COLERE c'est donc tout ce qu'il m'aura appris de la vie? Quelques petites phrases me restent en tête de lui. Par exemple, il disait "Personne n'est indispensable, tout le monde est remplaçable" et je me rappelle ça au boulot quand c'est trop lourd. Il m'a appris que le mot "fromage" était à la base "formage" et qu'il s'est transformé au fil du temps. Des p'tits trucs comme ça. A l'enterrement de sa première fille ya 3 ans, il était à côté de moi, et il me lance un "ce serait bien que tu me recontactes, après tout… on fait le même métier!" A ce moment, je me ramasse des cendres dans les yeux parce que c'était une apprentie qui dispersait les cendres. Non non je ne chialais pas mais bon, ça fait pas du bien aux noeuils. Dans ma tête, je me disais "T'as qu'à porter tes couilles et me contacter toi! On verra ce que j'en ferai". Il n'a jamais rien osé, les fois précédentes, il passait par sa femme pour échanger avec moi. Et jamais je n'ai ressenti de sincérité en lui. Tout ce qu'il a tjrs voulu c'est se donner l'illusion d'avoir été un père. Soigner sa blessure à lui. Que ses premiers enfants ne lui en veuillent pas. Il semblait aimer quand même frère 2, son fils préféré (qui d'ailleurs lui ressemble au niveau du caractère). Mais moi, il n'en a jamais rien eu à faire. Donc désolée, j'ai été suffisamment utilisée. Je suis trop dure, rigide, insensible. Parce que tous ces connards/connasses ne méritaient pas de me connaître et d'avoir du pouvoir sur moi. Hum. S'ils avaient été un peu bienveillants, ça se serait passé différemment. Ce problème de faire confiance est toujours là, je vois de la menace partout.

Même avec cette psy que j'essaie de rencontrer. Une partie de moi refuse. L'autre lui répond "essaie de faire simplement confiance et tu verras bien". C'est une dualité rien que dès le début. Je sais ce que je dois faire mais je freine des 4 fers. Je connais les grandes lignes de cette psy. Je pense qu'elle peut potentiellement m'apporter du positif. Je dis bien potentiellement. En parcourant son fb, je constate qu'elle est soucieuse également de la Nature. J'ai même lu qu'elle a utilisé des couches lavables pour ses 3 enfants. C'est con, mais chaque info va corroborer l'ensemble. Je pense que globalement elle est une bonne personne. Même si je vais essayer de m'en empêcher, je risque de la psychanalyser également. Une psy-amie me disait "tu n'en fais qu'une bouchée des psys, et tu deviens leur psy". En l'écoutant parler, j'ai eu plein d'infos en plus. Je pouvais déjà ressentir la souffrance qu'elle porte en elle. Je pense qu'elle a du souffrir dans sa jeunesse car elle a probablement du prendre des cours de locution, ya un petit qqchose qui reste, c'est pas un cheveu sur la langue, mais elle a probablement du être suivie en logopédie. Elle a un certain embonpoint et j'imagine qu'elle a du en souffrir également car les gens, surtout à l'école, ce sont des petits cons mesquins. Je ressens cette fragilité mais qu'elle sublime aussi. Elle a de très beaux yeux bleus et tu ressens qu'elle est bienveillante. Son intérêt pour la psychologie de l'enfant n'est pas sans raison. Elle m'a répondu qu'elle suivait également des adultes. Que c'est important que je vois un psy qui puisse faire la différence entre les caractéristiques hp et non hp. Ca je suis bien d'accord aussi. Elle me dit que le bilan affectif c'est fait pour les enfants car ils ne savent pas forcément exprimer ce qu'ils ressentent. Ouais bé moi aussi en fait LOOOOOOOOOOOL C'est pas parce que je peux papoter 10h que je peux exprimer mes réelles et profondes émotions. Je les masque, les fuis et ne sais pas forcément les reconnaître. Je suis douée dans la pirouette. Et c'est ce qu'il faut casser chez moi ! Elle est ok que je la recontacte et moi je flippe… Valàààààà. Je voudrais qu'elle sache d'emblée à quoi s'attendre, que si mon cas est trop lourd, qu'elle me le dise directement : "désolée, je ne peux pas gérer ça!" Car si c'est pour que je me force et que ça me frustre, ça va pas le faire. Je comprends pratiquement toute la partie analytique, c'est la partie émotionnelle où je suis une quiche totale. Si j'ouvre cette partie, ça va pas se faire en douceur. Ya la blinde de trucs violents qui vont sortir avec. Et je voudrais pas être le psy en face qui va se les ramasser. J'aime pas imposer ça à qqn quoi. Si je pouvais tout tuer zoup directement, je le ferais. C'est une partie très noire, d'une grande violence, faut être sacrément accroché même si on a pas d'affection envers moi, lol. Je ne suis pas fière de cette partie que je contrôle plutôt bien. Les chiens ne font pas des chats dit-on. Evidemment que j'ai hérité en partie de la merde parentale. Qu'on ait pu me dire "Je suis content que ta mère existe!" pour que je réagisse vivement "Quoi? mais ça va pas la tête!!!" et qu'il me réponde "Parce qu'elle t'a fait toi!". Ca m'a pas rassurée car justement il y a toute la partie que les gens ne voient pas/ne ressentent pas qui est, à mon sens, très laide. Donc, j'ai un mal de chien à oser prendre le rendez-vous. C'est comme si j'allais faire du mal à quelqu'un. J'ai tjrs refusé de faire ça. Je sais c'est son boulot, elle est probablement armée. Mais je vais mal la traiter car à un moment je vais me "venger" en lui vomissant tout comme si c'était "mon parent", je vais ressortir le pire. C'est ce qui doit se passer pour espérer une forme de délivrance. Rejouer le passé, exprimer ce que je n'ai pas exprimé au moment où il le fallait. Ouais ça fait flipper car j'ai franchement pas envie de me ressentir être un monstre. Défendre/protéger/aimer l'enfant du passé… Brrrrrrrrrrrr horrible.

Je ne cautionne pas forcément mes réactions. Dès fois, je suis rabaissante moi aussi. Impatiente, je peux vite ruer dans les brancards. Une réaction de faible ça. Si elle ne capte pas l'essentiel rapidement, ça va me saouler. Je suppose qu'elle est HP, elle ne l'a pas dit. Mais on sait bien que deux HP ne se ressemblent pas tant que ça. De toute façon, j'ai pas le choix! Je vais la prévenir sur tout et elle décidera. Je suis nerveuse  bounce Je vais attendre après Malte, que ça me stresse pas de trop. C'est quoi se sentir en confiance? lol

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 11 Sep 2019 - 14:34

Wow, ça c'est du pavé de compétition. Et j'ai tout lu (si, si).

Non mais famille dans quel sens ? Parents, fratrie, cousins....ou bien "sa" propre famille avec conjoint et enfant(s) ?

Oui, on peut bien s'habiller et se mettre en valeur de cette façon, on n'est pas obligé de s'habiller comme un sac. Mais quand je pense à "se mettre en valeur" dans le cas d'une femme, je ne peux m'empêcher de penser à des cosmétiques qui effectivement bousillent la peau.

Le lobe frontal est lié à l'amour ? Quelle différence avec l'amour et l'affectif pour les animaux ou pour une passion par exemple ?

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 11 Sep 2019 - 17:18

Maintenant il existe des cosmétiques vegan et bio.
Je n'utilise que ça et ça fait pas bobo à la peau enfin je sais pas, je n'utilise qu'un crayon pour les yeux et parfois du mascara + un rouge à lèvre que j'utilise comme blush sur les pommettes pour donner bonne mine ( j'ai le teint pâle ).

Se sentir en confiance : comme quand tu te sens avec un animal domestique Wink
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 11 Sep 2019 - 20:59

My-I a écrit:Même avec cette psy que j'essaie de rencontrer. Une partie de moi refuse. L'autre lui répond "essaie de faire simplement confiance et tu verras bien". C'est une dualité rien que dès le début. Je sais ce que je dois faire mais je freine des 4 fers.

Tu as peur de ce que tu pourrais dire hein, Will ?
Essaie de retenir ton urine quand tu dois faire pipi....ou essaie de retenir tes selles quand tu as la colique.
Et imagine ce que tu fais à ton organisme.
Les traumas psychologiques, c'est un peu pareil. Ils finissent par encrasser ton organisme.
Et lorsque tu les évacues, ça fait un bien fou. Promis !
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 12 Sep 2019 - 8:36

Bravo pureté d’avoir tout lu!! J’avoue, j’ai fait un pavé car j’étais sur l’ordi, bcp plus agréable pour écrire que cette saloperie d'écran tactile. Je déteste l’électronique à gogo! Même les vitres électriques ca merde à chaque fois, j’aimais bien les manivelles de ma première auto, ça m'angoissait pas au moins. ici, avec des vitres électriques, si la voiture se crashe tu dois peter la vitre pour en sortir... et c’est quand même solide. C’est pas avec un coup de coude que j’y arriverais quoi. Donc oui c angoissant cet électronique tout azimut. 

Le pilier famille je pense que c’est plutôt dans ta position d’enfant... avoir ta propre famille c différent car tu t’y places en adulte, en responsable. Tandis que lorsque tu es l’enfant, ça te dédouanes de certaines responsabilités et tu as ce sentiment d'être aimé de manière inconditionnelle. Et c’est bien ça qui a tjrs manqué à ma vie. Et ça ne s'achète pas ni ne se crée. Ce lien filial n’a pas de prix. Y’a encore le père d’une amie qui est décédé à l’âge de 63 ans, et on dirait que c’est la fin du monde. Mais au moins elle a le souvenir impérissable de l’amoir Que son père lui portait. Tout le monde est là présent et ému, et je m'exécute parce que voilà mais au fond de moi je me dis « c'est Pas si terrible ». Peut-être juste parce que ce que j’ai vécu est objectivement 10fois pire. Ne pas avoir eu ce lien d'exception, grandir seule sans aucune reconnaissance orpheline, ça fait pas du bien quoi. Déjà à 11 ans, le père d’une camarade de classe venait de décéder et on l’a regardait comme une pauvre malheureuse, tout le monde était gentil avec elle. J’avais la sensation que moi je valais pas grand chose, que moi je méritais de souffrir en silence dans mon coin sans emmerder personne. Fin bref, ça m’a poussée dans de sacrés retranchements en tout cas, donc ça a du bon aussi. 

Oui pas s’habiller pouilleux et négliger son hygiène. Si je pue, ça me rend dingue, les gens le sentent pas mais moi bien, avec mon odorat hypersensible. Mais heureusement ça arrive peu souvent, car j’ai trouvé le super deo qui me correspond. Mes cheveux je les lave tous les deux jours donc oui je pollue via shampoing et après-shampoing. C pas pour être jolie lol c parce que j’aime pas l’odeur des cheveux après deux jours, leur platitude à cause du sébum sécrété. Et je prends soin de leur santé lol. Pareil pour la peau. Le but n’est pas esthétique. Jcolore les racines aussi depuis deux ans car ouais j’vieillis. Mais niveau vestimentaire, je serai jamais une narcissique lol. 
T’as raison zarbitude y’a des produits cosmétiques mieux à présent.

Cortex pré frontal : Le syndrome comportemental touche les aspects affectifs et motivationnels du comportement (troubles des conduites, des interactions sociales et de l’humeur).


Je dois couper lol. Je reprends next Time.


Ps tu m’as fait rire zarb avec will

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 12 Sep 2019 - 9:04

Il existe depuis longtemps des marteaux brise-vitres (environ 18€) . J'en ai tjrs un dans ma voiture Wink
Tu peux aussi fabriquer ton shampoing. Il y a plein de recettes sur le net. Facile et non polluant.
Je fais aussi mon produit lessive et le produit vaisselle et aussi l'anti calcaire.
Conseils en vrac pour la santé des cheveux : toujours rincer à l'eau froide.
Après le shampoing, rincer avec un verre de vinaigre dilué dans un litre d'eau, un fois par semaine.
Faire une cure d'acides aminés une fois par an. Je demande à mon pharmacien de préparer 90 gélules de cette composition: L cystine 150 mgr / L méthionine 50 mgr
Biiiiisous
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 12 Sep 2019 - 23:31

Zarbitude a écrit:Il existe depuis longtemps des marteaux brise-vitres (environ 18€) . J'en ai tjrs un dans ma voiture Wink
Tu peux aussi fabriquer ton shampoing. Il y a plein de recettes sur le net. Facile et non polluant.
Je fais aussi mon produit lessive et le produit vaisselle et aussi l'anti calcaire.
Conseils en vrac pour la santé des cheveux : toujours rincer à l'eau froide.
Après le shampoing, rincer avec un verre de vinaigre dilué dans un litre d'eau, un fois par semaine.
Faire une cure d'acides aminés une fois par an. Je demande à mon pharmacien de préparer 90 gélules de cette composition: L cystine 150 mgr / L méthionine 50 mgr
Biiiiisous
Mais toi alors, tu es au top niveau, t’as pensé à TOUT!

C quoi ta recette pour lessive et vaisselles? J’aimerais confectionner des pods dans un moule à glaçons. G déjà le savon de Marseille, le bicarbonate de soude, vinaigre, huile essentielle (citron, lavande). Mais faut que je trouve bonne recette pour que ça durcisse à température ambiante. Ou alors je fais en liquide, mais ça tient pas longtemps je crois. 

Merci pour les conseils. Ce sont deux acides aminés, composants des protéines, il faut un enrobage gastro résistant sinon c’est détruit dans l’estomac je suppose. Je dois potasser là dessus. 

Merci biquette. 

Crevée, dodo. Bise bise.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Ven 13 Sep 2019 - 7:28

Lessive ( liquide ) :
50 gr savon de Marseille en paillettes
1 litre d'eau
30 gr cristaux de soude
H.E. (au choix)
Faire chauffer l'eau avec le savon. Ajouter les cristaux de soude. Refroidir.
Ajouter de l'eau si le mélange est trop épais.

Liquide vaisselle :
30 gr savon de Marseille
20 gr savon noir
1càs bicarbonate de soude
2 càs vinaigre
2 càs cristaux de soude
1 litre d'eau
H.E. au choix
Attention : bien respecter l'ordre

Oui pour l'enrobage entérique Very Happy
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 13 Sep 2019 - 13:21

Ok je vais potasser ça prochainement. Merci bibiche. 

Je suis stressée, je dois encore faire plein de choses avant de quitter pour 16h30... y’a encore des tas de up and down d’anxiété dans mon cerveau mal fichu. Mais j’avance hein. J’allais contacter la psy auj mais elle est en formation toute la journée, elle voulait m’appeler hier entre 21-22h mais j’étais en vadrouille jusque 23h alors pas vu mail. Donc j’ai répondu que je la contactais jeudi prochain et quand je dis qqchose interdiction de me débiner ! Mon premier précepte : une parole donnée est une parole tenue. J’ai déjà pensé à écrire concrètement les points à travailler et envoi de photo de mon enfance pour faire une sorte de dossier... la structure est importante... je dois surtout pas cacher la vulnérabilité et ça c’est duuuuuuuur. Sous un petit sourire et dynamisme ça passse inaperçu !! Les gens me croient hyper joyeuse. Purée. Comme je mens arghhhhh! Un collègue qui m’aime bien mais lui je ressens que c’est uniquement bienveillant. Ça fait deux ans qu’il me souhaite bon annif et ici il m’envoit un merci pour un mail et bonne vacance. Lui et moi on se ressemble. Il est détesté de bcp car je crois qu’il est surdoué, les autres trouvent qu’il fait trop le chef mais il est perfectionniste et très structuré. C’est à l’opposé d’un autre qui est hyper décousu, il fait des tas d’erreurs et omissions, c fatiguant. Donc il me dit que je protège « le petit chef » alors que je comprends juste qu’ils ont des fonctionnements diamétralement différents... c chaud la collaboration mais j’arrive qd même à faire tampon. Qui l’eut cru. Donc c’est amusant « le petit chef » est très précis, des fois il exagère j’avoue. Il est comme ça, c’est dans sa personnalité et les autres se sentent rabaissés car ils n’ont pas le même niveau d’exigences. Il me disait que dans sa maison, il fait tout lui même aussi car sa femme ne fera pas comme lui... et je suis pareil looool. Les autres font rarement mieux que moi hahahaha hhaha. Il aime pas déléguer, pareil. Du coup, on se ressemble mais je dois faire gaffe à ce que mon autre collègue (jaloux) ne le sache pas trop car il me dit régulièrement « tu le protèges, c’est ton petit chéri! » looooooool alors que pas du tout. Ils ont chacun des qualités et défauts. 

Et je me dis que j’y suis depuis bientôt trois ans, il est temps que j’en change, car en plus c très difficile de supporter l’absurdité des procédures et le rendement assez médiocre qui en découle, plus tous ces gens avec peu de conscience professionnelle, ça heurte. 

Saluuuuuuuuuuuuut, soyez sages hihihi

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Ven 13 Sep 2019 - 13:34

Ca te donne un peu de temps pour préparer ton dossier. Il te servira à faire le point.
Ensuite tu iras "prendre la température" d'un premier RDV et voir si tu te sens bien avec cette psy.
Si c'est le cas, tu avanceras avec elle jusqu'à ce que tu te sentes libre d'exprimer ta vulnérabilité.
La confiance, avec une psy tout comme avec n'importe qui d'autre, ça se construit....ou pas Wink

J'aime bcp aussi les gens structurés et qui aiment se rapprocher de la perfection. C'est un bel état d'esprit.

Oui, je sais que tu mens et je sais que c'est une protection quand tu as affaire à une personne qui ne t'inspires pas confiance.
C'est légitime. Faut juste pas tomber soi-même dans l'illusion créée par le mensonge.

J'espère que tu trouveras bien vite un taf où tu pourras t'éclater Razz
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 13 Sep 2019 - 14:49

Oui tu as raison, mais vu que ça me met 10 ans pour avoir confiance ça fait long hahahha. Na mais je peux tout dire mais je le ferai pas forcément de moi même là où c’est le plus sensible. Et c’est du coup là qu’il faut gratter hum hum. 

Ne rien oublier, ne rien oublier, et surtout pas un des chats dehors looool. Deux bols d’eau pour si jamais ils en renversent un (mais c jamais arrivé). Valise pas encore finie, pas mangé, je suis stressée alors l'appétit il est dans les chaussettes. 

Merci pour ton souhait, un job indépendant c’est ce qui me convient je présume, avec pas trop de contacts sociaux où les gens vont abuser de mon défaut de vouloir trop en faire, après c’est de l’acquis et donc abusé. On me dit que je vais apprendre ça, à poser les limites, mais j’apprends pas. Tjrs aussi débile à ce niveau. 

Biz bizzzzzzzzz prends soin de toi ma petite zarbise, et pureté aussi, et les autres qui passent par là.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Ven 13 Sep 2019 - 16:37

Bonnes vacances bichette I love you
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Audette le Ven 13 Sep 2019 - 17:56

Je suis très inquiète pour un chat avec qui j'ai vécu 4 ans puis qui est resté chez mes parents quand je suis partie.

Il y a deux ans, lors d'une visite pour un vaccin le vétérinaire nous avait dit que ses ganglions étaient enflés, que ça pouvait être là leucémie. Puis à une visite de contrôle un mois plus tard, il avait dit que ça allait, qu'on allait le laisser tranquille, on n'est pas allé plus loin.

Là, on a rdv mardi chez le vétérinaire, son comportement à changé, avant il mangeait de trop et était trop gros, il perd l'appétit, ne fini plus sa gamelle, il maigrit de 600 grammes en quelques jours et on trouve qu'il n'a plus l'air comme d'habitude, il est triste.
Il boit aussi beaucoup aussi on pense soit au diabète soit à la leucémie.
En plus, il paraît qu'il n'y a pas de traitement pour le diabète, uniquement des piqûre tous les jours.
J'ai peur que l'on ne puisse pas le soigner et il n'a que 7 ans.
Dans les cas de diabète et de leucémie quels peuvent être les traitements ?

Audette

Messages : 9
Date d'inscription : 12/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 13 Sep 2019 - 19:52

Audette a écrit:Je suis très inquiète pour un chat avec qui j'ai vécu 4 ans puis qui est resté chez mes parents quand je suis partie.

Il y a deux ans, lors d'une visite pour un vaccin le vétérinaire nous avait dit que ses ganglions étaient enflés, que ça pouvait être là leucémie. Puis à une visite de contrôle un mois plus tard, il avait dit que ça allait, qu'on allait le laisser tranquille, on n'est pas allé plus loin.

Là, on a rdv mardi chez le vétérinaire, son comportement à changé, avant il mangeait de trop et était trop gros, il perd l'appétit, ne fini plus sa gamelle, il maigrit de 600 grammes en quelques jours et on trouve qu'il n'a plus l'air comme d'habitude, il est triste.
Il boit aussi beaucoup aussi on pense soit au diabète soit à la leucémie.
En plus, il paraît qu'il n'y a pas de traitement pour le diabète, uniquement des piqûre tous les jours.
J'ai peur que l'on ne puisse pas le soigner et il n'a que 7 ans.
Dans les cas de diabète et de leucémie quels peuvent être les traitements ?
Bonjour Odette. 

Le plus plausible ici c’est le diabète mais ça peut être également une insuffisance rénale ou autres. La leucémie chez le chat ne se diagnostique pas par des ganglions enflés... il faut faire une prise de sang, ça donnera beaucoup d’indications. Quand tu iras chez ton veto, il est mieux que ton chat n’ait pas mangé 8h avant, tu laisses bien sûr à boire. Cela est mieux pour l’analyse des valeurs sanguines. J’espère que c’est ce qu’il fera ton veto car lancer des diagnostiques tels que leucémie sans examen ce n’est pas du tout fiable. En attendant, pas trop de stress.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 16 Sep 2019 - 21:03

L’ile de Gozo est la plus intéressante sur Malte, c’est top de chez top mais n’ai eu que deux jours pour en profiter, à fond du coup bien crevée, mais saine fatigue, ouf

Une petite photo : 

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Daeb8010

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Lun 16 Sep 2019 - 21:05

Waaahhh, trop bôôôôôô ce bleu Razz
Profite bien !
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Audette le Mar 17 Sep 2019 - 21:05

Concernant mon chat, les nouvelles ne sont pas bonnes.
J'ai oublié de parler avec ma mère qu'il fallait qu'il soit à jeun donc il a nouveau rdv vendredi pour sa prise de sang.

Mais à la palpation il a tous ses ganglions enflés.
Et il aurait mal à la palpation vers l'endroit du foie, pancréas.
Il mange autre chose que son alimentation comme par exemple il mange les sachets du chien, le vétérinaire dit qu'il change parce qu'il n'a pas d'appétit.

Sinon par intermittence il fait du bruit avec la respiration mais le véto dit qu'il n'a rien aux poumons à l'auscultation et il a le ventre démoulé, on a essayé des anxiolytiques si il se s'arrachait les poils, des piqûres antiallergique au cas où mais ça revient.

Est-ce que ça ne ressemble pas à un cancer des ganglions, un lymphome ?

Audette

Messages : 9
Date d'inscription : 12/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 19 Sep 2019 - 4:45

Oui Odette, c’est possible qu’il fasse un lymphome médiastinal ou multicentrique. Cela me serait plus évident si je l'avais sous les yeux et analyses hématologiques au minimum. De ce que tu en dis, ça semble être de pronostic réservé à sombre. Le lymphome chez le chat a plusieurs entités, et dans la kyrielle de symptômes tu as évidemment l’amaigrissement, et l’on peut avoir des démangeaisons avec perte de poils localisées. 

Je ne peux pas confirmer/infirmer avec le trop peu d’éléments que j’ai mais ça semble être grave en effet. 

Ps: Un chat doit manger de la nourriture pour chat, celle pour chien ne contient pas suffisamment/pas du tout de certains acides aminés essentiels pour le métabolisme du chat.

Sa dyspnée (trouble respiratoire) peut être liée aux ganglions bronchiques hypertrophiés. 

Le diagnostic de certitude passe par une cytologie d’un ganglion hypertrophié. Avec les résultats sanguins et qqes autres infos, le diag’ de lymphome peut être mis en haut de la liste avec un haut degré de certitude. 

Le traitement passe au minimum par de la cortisone mais dans tous les cas ça finit par la mort. Si le chat en souffre il vaut mieux ne pas insister et lui offrir une fin indolore. 

Quelle est l’histoire de ce chat? Il a été adopté d’une mère errante ou retrouvé très jeune errant? 

Courage à ta maman et à toi, ce n’est jamais gai d’avoir ces nouvelles.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 19 Sep 2019 - 5:14

Zarbitude a écrit:Waaahhh, trop bôôôôôô ce bleu Razz
Profite bien !
Ah ça pour en profiter, j’en ai profité. Déjà rentrée (tard hier) et tellement épuisée que g dormi les premières heures dans le fauteuil. Les chats étaient très contentes de me revoir, accueil sympa ça. Pas de catastrophe ouf. 
C’était très intensif si bien que mon corps ne suivait pas trop. La tête faisait des insolations (malgré protection), je me sentais comme sonnée avec nausées et fatigue, jusqu’à ce que Mr herpès labial me fasse part de mon épuisement. Mes intestins étaient également en pagaille. Mais bon, mon mental ne se résignait pas à ces limites physiques! Les vacances, si courtes, c pas fait pour se reposer mais pour découvrir un Max. Et franchement, c’est épatant tout ce que g pu vivre en si peu de temps. Très bonne organisation comme j’ai pris l’habitude de le faire : une trame dessinée ponctuée de nombreux imprévus. L’ami avec qui j’étais était ravi de ce rendement, il dit que g un processeur redoutablement efficace dans le crâne. Il n’arrivait pas à suivre la rapidité de traitement d’informations. Il avait pas le temps de dire « ouf » que je lui disais « vite, c’est ce bus là qu’il faut prendre ». On a pris que un jour un scooter, car région mal desservie par les bus locaux. Budget transport par personne pour 5 jours ? 9 pour la navette aéroport-premier logement car très tard et ainsi garantie que les gens nous attendraient si retard atterrissage + 21 de bus + 15 de bateau + 15 de scooter. Je ne voulais pas de taxi ou uber pour raisons écologiques et parce que j’aime la débrouille. Les voyages en Europe (une semaine max) ne dépassent pas 500 euros tout compris. Du bon sens, de l’énergie et de la recherche, c’est tout ce que ça demande. J’aime faire ça mais pas tout le temps car c’est épuisant yes. Sortir des sentiers battus c’est mon crédo, ce n’est qu’ainsi que j’apprécie la vie. A l’aventure. 

Ah oui, me suis encore brûlé, avec le pot d’échappement du scooter (non protégé...) et j’ai eu la conne idée de cueillir une figue de barbarie à même le cactus pour avoir ensuite des centaines de mini aiguilles plantées dans la main, je le savais (qu’il fallait faire gaffe à ces épines) mais je pensais que ça irait, ça fait mal ces glochides (nom donné à ces mini épines qui sont des harpons qui cassent). En plus le goût de ce fruit n’est pas terrible. Ça m’apprendra à ne plus le refaire, youpie. J’adore faire ça, cette aventure, cette adrénaline, j’en ai besoin. J’aime le risque car il me donne la sensation d’être vivante. Si ça me coute la vie un jour, c’est que c’est ainsi que ça devait se passer. Pas peur de ça. 

Je retourne à ma nuit, je bosse pas dem, ouf. Et g déjà premier rv chez la psy. Pas bcp de temps pour préparer le plan d’attaque. 

Traiter les photos. 

Résilier une carte de crédit. 

Et les mille et unes choses de l’ordinaire. 

We only live once! WOLO.

Bise bise darling’s.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 19 Sep 2019 - 8:32

Spèce de droguée à l'adré Razz
Je suis contente qu'en gros, ça se soit bien passé.
Et ça va continuer avec la psychothérapie. Tu verras que niveau adrénaline, c'est pas triste non plus.
Une petite cure de vitamines et sels minéraux s'impose je crois.
Bibises Baby
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 19 Sep 2019 - 9:04

Zarbitude a écrit:Spèce de droguée à l'adré Razz
Je suis contente qu'en gros, ça se soit bien passé.
Et ça va continuer avec la psychothérapie. Tu verras que niveau adrénaline, c'est pas triste non plus.
Une petite cure de vitamines et sels minéraux s'impose je crois.
Bibises Baby
Hehe oui, faut bien avoir l’une ou l’autre addiction ou croyance pour tenir dans ce monde d'humains. Je me suis approchée du bord des falaises également, « live on the edge » serait un bon motto pour décrire ma façon de vivre. Le fait d’être autonome-indépendante et sans avoir de responsabilités bien grandes envers d’autres humains me donne ce droit là d'être une casse-coups! Au sud du Portugal, la copine d’une amie me demandait de ne pas marcher au bord de la falaise car ça la rendait malade. Et je l’ai super mal pris car elle me retirait mon plaisir qui ne devait avoir aucun impact sur autrui. Ça m’avait frustrée grave. J’avais dévalé plus tard une falaise sur le pet, c’était trop cool! En 2014. Oui oui je suis une gosse loooooool.

J’aime apprécier le danger et son risque. C’est très stimulant et vivifiant. Je « sens » si ça va le faire ou pas avec un léger degré d’incertitude, les bobos en résultant sont pas graves. D’ailleurs, je ne me suis jamais rien cassé alors que des risques j’en ai pris à la pelle. Je suis contente de ne pas avoir eu de parents à ce niveau qui m’auraient dit « fais pas ci, pas ça, c’est dangereux! » ma grand mère m’imposait des restrictions qui me frustraient. Je désobéissais qd je pouvais être sure qu'elle ne puisse pas le savoir. Je devais même demander la permission pour jouer dans son jardin. Ouais mais non hein!!! Du coup, je passais derrière la haie à la recherche des balles magiques perdues (cour d’école juste à côté). Il n’a jamais fallu me cadrer, je « savais ». 
Ça me fait penser à des tas de souvenirs où j’outrepassais les règles posées. Pour moi, la plupart des règles sont posées pour les idiots. Le « c’est comme ça » n’a jamais eu de poids sur mes décisions. 

Une âme aventureuse, motivée par la curiosité et plus précisément, la soif d’apprendre par tous mes sens. Je n’aime pas apprendre uniquement par le papier par exemple, c’est 10 fois mieux d’expérimenter, de découvrir, d'éprouver par soi-même la théorie ou celle qu’on devine par analyse et feeling. 

La thérapie, je dois d'abord sonder ce qu’elle peut faire, si c pour perdre des sous et du temps, zut. Mais je dois jouer le jeu de la transparence, ressentir les vraies choses, casser mes mécanismes de défenses qui sont malheureusement (et heureusement dans le passé) puissants. 

Jte raconterai ça en mp ma petite zazar’ sunny have a Nice day Bisous

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 19 Sep 2019 - 9:14

Je pense que tu es dans la bonne disposition d'esprit pour démarrer ta thérapie.
Ne pas avoir peur de remuer la mer*e comme on retourne un compost pour qu'il soit bien fertile Wink
Gros bisous, ma belle jardinière LOL
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion Hier à 8:14

Elle a pris bcp de notes et a structuré ses premières questions qui sont pour poser le cadre : famille-travail-Amis-situation perso, pourquoi j’ai fait le test hp. Elle m’a dit que l’endroit où g été n’est pas top car ils gonflent les chiffres. Ah .... donc retour à la case départ. Mais mnt je m’en fous de ces tests ils ne sont pas assez fiables.

J’ai tout dit sans filtre. Et elle m’a dit que c’est rare que la personne ait autant de facilités à tout dire et je lui ai répondu que c’était parce que je n’y mettais pas bcp d’émotions. Et que c’était justement une de mes difficultés et miracle je n’ai pas dû expliquer, elle a compris pourquoi je suis ainsi. 

Bcp d’informations en peu de temps. Elle ne s’y attendait pas. 

Je l'ai reprise quelques fois car elle utilisait le terme « votre maman » « votre papa » et ça ne convient pas dans le contexte. Ok avant mes 7 ans mais ensuite ils s’appellent « génitrice » et « paternel ». C’est important de faire cette distinction. 

Elle n’y « croit » pas en l’asexualité. J’ai admis l’hypothèse du blocage émotionnel pouvant exacerber mon absence de désir pour autrui. J'espère qu’elle n’insistera pas car c’est le cadet de mes soucis. Elle me dit « la vie est plus belle à deux » et à ça j’ai répondu un franc « pas tjrs non! ». Avec moi, elle aura du fil à retordre comme on dit. Je ne fais jamais pleinement confiance à ce qu’on me dit. Même si elle y connaît davantage que moi en psy. 

On verra la suite, j’avais pensé à enregistrer mais je me suis dis que ça ne me servirait pas. Je dois également diminuer le contrôle...

Bien sûr, g peur de la déception. 

Mais la vie est faites de ça aussi : des joies indissociables du risque d’en avoir de la déception. 

J'espère juste qu’elle aura conscience de la fragilité malgré ma dureté. Je ne pense pas que l’on puisse réellement me détruire, il est difficilement possible de faire pire que déjà fait. Mais si je me ramasse à nouveau une torgnolle, ça risque de me refermer pour les minimum 20 prochaines années. 

Bibise bibizar Very Happy

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude Hier à 8:31

Pas mal dis donc, comme première séance !!
De ta part hein parce que cette histoire de "la vie est plus belle à deux", ça m'inspire pas trop confiance.
Qu'est-ce que c'est que ces lieux communs ??
Si la vie était plus belle à deux, ça se saurait!

Pour ce qui est de la déception, essaie de te mettre dans un état d'esprit où tu fais exprès de ne rien attendre en particulier de chaque situation que tu vis mais de prendre ce qui vient avec bonne humeur puisque tu sais que tu peux trouver une solution à chaque problème.
Tu vois c'ke j'veux dire ?
Déjà c'est très relaxant comme état d'esprit et puis tu verras que tu ne seras plus jamais déçue.
C'est génial, non?
J'te kiss

Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion Hier à 17:37

Vi, je suppose que je vais lui en apprendre des choses à cette madame, looool. Mais bon à raison de 1 euro la minute va falloir que je sois efficace (rire).

Et en effet, j’espère qu’elle ne sera pas têtue sur des sujets qui sont clairs pour moi et qui ne me font pas souffrir (la solitude physique par exemple me va très bien). On a besoin d'échanger, de partager mais pas forcément de vivre sous le même toit avec qqn. C’est la qu’est la nuance j’dirais. Je suis très intolérante d’ailleurs, un rien ça m'énerver. Genre ici j’ai passé 5 jours avec un ami et sa voix finissait par m’agacer ... forte et un peu nasillarde, ça m’agressait les tympans. Sinon, il est hyper easy going, il me laissait tout décider (pour marquer des points?). Moi ça me va carrément mdrrr car j’ai bcp de mal à suivre les autres car souvent ça me plait pas, loooool. Je suis d’une efficacité redoutable m’a t’il dit. Mais bon, vu qu’il ne me fait que des compliments, je ne sais pas ce qui est vrai. 

On va voir le film ‘Astra’ dimanche, 4 places gratuites. Nice. A première  vue, ç’aurait pas été la tasse de thé mais les critiques m’ont convaincue, ce n’est pas un film de suraction avec effets spéciaux relous, ça tend davantage vers des questions plus existentielles. 

C’est le week-end !!!! G repris auj’ et j’en ai déjà ma claque loooooool.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude Hier à 18:09

Après, il existe des psychiatres chez qui les RV sont remboursés comme une visite chez le généraliste.
Ca doit bien exister par chez toi ?
Moi aussi j'aime les relations à doses homéopathiques LOL
Bon week-end bibiche!!
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion Hier à 19:03


Après, il existe des psychiatres chez qui les RV sont remboursés comme une visite chez le généraliste.
Ca doit bien exister par chez toi ?
Moi aussi j'aime les relations à doses homéopathiques LOL
Bon week-end bibiche!!
Yes, quand j’avais 20 ans, j’allais chez une psychiatre-psychothérapeute, étudiante fallait pas faire des dépenses superflues. Ici, je me dis que les psychologues ont le droit aussi de gagner leur vie. Si elle convient à « mon cas » c’est le plus important on va dire. Seul le temps me le dira. Elle fait de la neurofeedback et il est bien possible que ce soit indiqué pour le colon irritable. C’est un des problèmes à discuter parmi les milles et uns que j’ai accumulés (rires). 

La brûlure à mon mollet... c’était rien de grave et le pansement me faisait super mal, alors hier j’essaie de le retirer et un jet séreux en sort, ça m’a dégoûtée alors que je suis pas une chochotte, c surtout que je m’y attendais pas. Auj’ g tjrs mal alors ici je l’ai retiré, et la blessure est vilaine, bien pire qu’au début. Je finis par comprendre : le pansement que j’ai mis était inadéquat (protection lors de cloques de frottement) ça ressemblait aux pansement humides pour brûlures. J’ai nettoyé à l’eau mais quelle douleur ça a tout remis à vif, mon frère aîné serait tombé dans les pommes. J’ai mis une crème et je teste un truc qui m’a l’air super et que j’ai lu récemment: les feuilles de sédum dont on retire l'épiderme soignent les brûlures. Et truc trop bien g mis dessus et ça tient! Comme un pansement quoi. J’en ai tout plein au jardin. Limite je suis contente pour pouvoir expérimenter ça... rires!

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 15 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Audette Hier à 20:05

Coucou,
Comme je t'ai demandé, je vais te donner des nouvelles !
Du coup mon chat a eu sa prise de sang aujourd'hui, j'aurais voulu y aller pour être avec lui et ma mère mais il aurait fallu prendre le train et j'avais pas trop les moyens.
Donc il aurait du diabète, les ganglions pourraient provenir du diabète, il a 4 grammes.
Par contre il y a un problème, mes parents culpabilisaient de ne pas pouvoir payer les soins, apparemment ça aurait été que 30 euros par mois mais quand le vétérinaire a voulu montrer à ma mère comment faire une piqûre Oscar est devenu une panthère selon les dires de ma mère, il l'a griffé aux bras, au ventre, au dos il y avait du sang partout, il sautait sur les murs et la porte du coup même le vétérinaire a dit que ce ne serait pas possible de lui faire des piqûres.
Pourtant à la maison c'est un chat tout calme, plutôt pataud, un peu gros, il fait 7 kilos il ne sors pas, mais là il était pas content.
Alors il a des croquettes pour essayer de faire le diabète, je ne suis pas rassurée j'aurais préféré les piqûres j'ai peur que les croquettes ça ne suffit pas, en plus ça va s'aggraver il n'est pas vieux du tout, il n'a que 7 ans.

Sinon j'ai lu ton message, quelle avancée par rapport à quand tu étais sur l'autre forum par rapport au suivi psy, je ne croyais pas que tu irais en revoir un un jour.
Après je ne sais pas exactement pourquoi tu en vois un puisque tu as bien avancée seule, par rapport à ton enfance, comme tu le dis tu vis bien le fait de ne pas avoir de sexualité donc je me demande si tu ne seras pas déçu e tellement tu es consciente de tout.
Mais j'espère que tu trouveras près d'elle ce que tu recherches.

Moi je cherche à mieux me comprendre et comprendre mes difficultés jusqu'à présent, j'ai fais le test de qi et le 8 octobre je vais revoir la psy qui m'a fait passer le test de qi pour savoir si je ne serais pas autiste de haut niveau.
Bon weekend à toi.


Audette

Messages : 9
Date d'inscription : 12/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 15 Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum