La vie, une éternelle enseignante

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Sam 31 Aoû 2019 - 3:52

Oui Pureté, je comptais pas me faire des saignées lol. 

Le but n’est pas de me priver de manière à me causer du tort, j’ai besoin de me détacher de mon empreinte écologique, besoin de me sentir faire partie sainement de la Vie. Je ne le vois pas comme un renoncement mais comme une évolution...

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Sam 31 Aoû 2019 - 11:34

Je sais, mais personnellement j'aspire à trouver des alternatives.

Déjà il faudrait recommencer à produire du durable et moins de jetable.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Sam 31 Aoû 2019 - 12:15

Pureté a écrit:Je sais, mais personnellement j'aspire à trouver des alternatives.

Déjà il faudrait recommencer à produire du durable et moins de jetable.
Il n’y a pas de durable dans un monde industrialisé, c’est antinomique. Car cela voudrait signer la faillite des industries. Et c’est impossible d’atteindre un niveau de durabilité suffisant pour une telle population mondiale. Je ne parle pas du fait qu’il n’est pas possible de nourrir et loger 10 milliards d’humains, mais les conditions et les conséquences pour le faire n'évolueront que vers plus de désastre. La qualité des éléments à notre vie (eau, terre, air) ne vont que monter en hostilité. Vivre à tout prix en se faisant grignoter la santé non merci. 

Les alternatives, à ton échelle pureté, ne viendront pas de l'extérieur, uniquement de toi et de tes choix. Depuis quelques mois, je suis passée aux bouteilles en verre pour l’eau et le coca mais je ne suis pas du tout convaincue que ce soit suffisant car il faut traiter les consignes, ça demande bcp d’eau et produits chimiques. L’eau du robinet a un goût dégueulasse. 

Cette année est l'année du pâtisson car mes deux plants donnent super bien.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Sam 31 Aoû 2019 - 12:18

Personnellement je vais chercher l'eau à la rivière puis ensuite je la fais bouillir.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Sam 31 Aoû 2019 - 12:37

Je suis d'accord avec toi My-I, les solutions doivent venir de nous, du plus grand nombre.
Faire tout ce qu'on peut pour diminuer notre empreinte écologique.
Même si c'est un "petit pas" à la fois.
J'vois pas d'autres moyens.
Notre manière de consommer est super importante et je crois que tous ensemble, on peut faire la différence.
Ce qui me réjouit c'est de voir toutes les tentatives humaines actuelles qui vont dans ce sens.
Et surtout, ne jamais désespérer car l'humain est (aussi) capable du meilleur Very Happy
Bon week-end les pitchounous I love you
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Sam 31 Aoû 2019 - 14:01

L
La vie, une éternelle enseignante - Page 13 19662610
La tomate orange est délicieuse (Betaluse) je teste pour voir si chiasse. Bcp moins acides que les rouges, et la couleur (oui on s’en fout) est magnifique. 
Laitue pommée batavia. Du jardin bien sûr, et un peu de concombre en dessous, du jardin aussi (les concombres ça j’arrive pas à bien faire pousser... je dois améliorer la terre. Avec mon pipi? Loooool). 

Tous ensemble zarbi ´ yes mais quand je vois le mal de chien que je me suis donné rien que pour faire trier les déchets à génitrice et son mari, plus tout le reste que j’ai tenté de leur inculquer (oui oui l’éducation n’a pas d’âge) avec renforcement positif (c comme ça qu’on éduque un animal...) j’ai pas d’espoir pour le tous ensemble. Mon best friend trie chez ses parents mais pas chez lui car il paie pour mettre tout dans la même poubelle et son appart est mini donc pas la place pour trier. C’est pas qu’il voudrait pas (je crois) quoique. Mais ça coince niveau pratique. Les gens pauvres se débattent pour « survivre » et l'écologie ça leur est très secondaire. Car l'écologie comme elle est politisée coûte. Et en plus, il faut quand même des neurones pour diminuer son empreinte ecol’ Ce n’est pas quelque chose d'évident... et c’est plus fatigant aussi. Bcp de critères que le « ensemble » ne possède malheureusement pas dans ses compétences... le boulot, les mioches, les vacances, les apéros, tout ça c plus tentant pour la plupart. 

Mais c cool zarbi ‘ que tu puisses maintenir de l’optimisme, cool que je n’ai pas ce pouvoir de te transmettre mon côté fataliste et déprimant I love you

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Sam 31 Aoû 2019 - 14:59

Ça demande un effort aussi important de trier ses déchets ? Shocked

Je n'ai jamais vécu sous une influence particulièrement "écolo" mais ça a toujours été une seconde nature pour moi.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Sam 31 Aoû 2019 - 16:02

Pureté a écrit:Ça demande un effort aussi important de trier ses déchets ? Shocked

Je n'ai jamais vécu sous une influence particulièrement "écolo" mais ça a toujours été une seconde nature pour moi.
Par essence, l'humain est assez fainéant. Y’a qu’à voir l’état D’embonpoint. Tu trouveras pas bcp de gros dans la Nature car faut se bouger pour se nourrir. 

Moi non plus je n’ai pas vécu sous influence écolo, tout l’opposé. Génitrice achetait tjrs des conneries, et à nous également pour se faire pardonner ses milles et uns abus et maltraitances, ça marchait pas avec moi je refusais tout (non g pas besoin de ça, non merci, etc) mais ma sœur acceptait tout et ça lui a pas rendu service au final. Je récupérais les affaires et vélo de la fratrie. G eu un vélo neuf à l’âge de 13 ans. Un vert. Mais je l’aimais pas. Et jsuis tombée dans un fossé avec en faisant une de ses pirouettes, il m’est retombé dessus. Roue voilée. Vélo lourd, bad quality.
Au lieu de réparer, elle achetait. Alors j’ai appris à réparer pour pas qu’elle rachète (enfin... quand je dis elle, ce n’était pas de l’argent qu’elle avait vraiment gagné, elle recevait de ses parents et tante car le seul enfant pondu (et heureusement, lol). Sa fièvre acheteuse me rendait malade. Elle accumulait des choses qu’elle laissait dans l’emballage des années, ses vêtements elle les portait des semaines puis elle jetait et remettait du neuf car trop feignasse de faire le linge. Je l’ai fait à un moment, quelle horreur l’état de ses culottes, chaussettes et t shirt. Immonde. Ça puait la rage car elle entassait tout dans sa chambre ou salle de bain et moi ça m’agressait les nasaux. La pile dans sa chambre, c’était haut d’1m50 ... les cadavres de bouteilles également... difficilement imaginable je présume. Alors c’était drôle car elle se permettait encore de critiquer ma chambre. Je ne fais pas les poussières et je nettoie peu au savon car c secondaire pour moi. Et je n’aime pas polluer, c’est aussi simple que ça. Personne ne me l’a inculqué. C'est juste parce que.... un peu de respect bordel pour cette terre qui nous accueille... l’éducation peut peu j’ai l'impression ou bien je suis une mauvaise pédagogue loool (ce qui est très possible oui car je n’ai pas bcp de patience). Le phénomène qui s’est passé est assez fou je trouve car je suis devenue l’éducatrice de génitrice. Son garde-fou et elle me demandait mon avis pour pas mal de choses mais comme une gamine elle faisait tjrs des bêtises, des caprices, se comportant de manière irresponsable. J’ai eu un rôle d'éducateur j’dirais yes. Et je la reprenais trop souvent « non pas comme ça, comme ça! » elle était pourtant pas si débiles niveau cérébral. Enfin... jouer à combat naval sur internet toutes ses journées ça doit pas gager d’une grande intelligence au final. Comme une gamine elle me montrait comment elle trichait pour garder la place numéro une. Elle a joué pour de l’argent aussi mais j’ai pas creusé car on va dire que c’était pas la pire de ses addictions. Ça calmait un peu l’alcoolisme, la toxicomanie et sa collectionnite chronique. Entre plusieurs maux, faut bien choisir les moins pires. Parce que je suis dure, g demandé à d’autres de me dire si j’exagérais et ma voisine m’a répondu « je dois avouer que j’ai bcp de difficultés à lui trouver des qualités ». Pour moi, c’est juste une merde humaine comme y’en a quand même bcp... mais j’espère ne plus rencontrer un même niveau, j’crois quand même qu’à ce point c très rare.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Sam 31 Aoû 2019 - 16:42

Le problème tu vois, c'est que dans ton enfance tes géniteurs te disaient que tu n'en faisais jamais assez.
C'était pratique pour eux d'avoir une bonne "esclave" à la maison, je suppose.
Tu as fini par intégrer ça au niveau subconscient et maintenant encore, tout ce que tu fais ce n'est jamais "assez", ça ne le sera jamais.
Avec une telle croyance, tu vas t'épuiser et le monde perdra une valeur sûre : toi!
C'est trop con non ?
Mais malgré tout, j'l'aime bien moi, ma schtroumphette grognon Very Happy
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Sam 31 Aoû 2019 - 16:45

J'espère qu'avec le plat en photo tu consommes aussi des glucides parce que là, y'a que des crudités pour ainsi dire et ton bol alimentaire n'est pas équilibré.
Quand on est sensible aux crudités, il faut absolument les mélanger avec du pain ou des pâtes ou du riz sinon bonjour la cata!
Ne jamais les manger seules !!
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Sam 31 Aoû 2019 - 16:57

My_illusion a écrit:
Par essence, l'humain est assez fainéant. Y’a qu’à voir l’état D’embonpoint. Tu trouveras pas bcp de gros dans la Nature car faut se bouger pour se nourrir.

Ça dépend aussi du métabolisme ou du mode de vie.

Zarbitude a écrit:Le problème tu vois, c'est que dans ton enfance tes géniteurs te disaient que tu n'en faisais jamais assez.
C'était pratique pour eux d'avoir une bonne "esclave" à la maison, je suppose.
Tu as fini par intégrer ça au niveau subconscient et maintenant encore, tout ce que tu fais ce n'est jamais "assez", ça ne le sera jamais.
Avec une telle croyance, tu vas t'épuiser et le monde perdra une valeur sûre : toi!
C'est trop con non ?
Mais malgré tout, j'l'aime bien moi, ma schtroumphette grognon

C'est exactement ça. C'est tellement ancré en elle que rien ne pourra la persuader du contraire si elle n'y parvient pas toute seule.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Sam 31 Aoû 2019 - 17:28

Zarbitude a écrit:Le problème tu vois, c'est que dans ton enfance tes géniteurs te disaient que tu n'en faisais jamais assez.
C'était pratique pour eux d'avoir une bonne "esclave" à la maison, je suppose.
Tu as fini par intégrer ça au niveau subconscient et maintenant encore, tout ce que tu fais ce n'est jamais "assez", ça ne le sera jamais.
Avec une telle croyance, tu vas t'épuiser et le monde perdra une valeur sûre : toi!
C'est trop con non ?
Mais malgré tout, j'l'aime bien moi, ma schtroumphette grognon Very Happy
Oui j’ai intégré ça, les géniteurs me le disaient pas en mots mais vu que la moindre faiblesse était critiquée j’ai performé à l’irreprochabilité qui est évidemment inatteignable. On me répète « faire de son mieux c’est déjà bien » sauf que que son mieux ... on ne l’atteint jamais non?

Schroumphette a un sale caractère ? Lol. sorry j’ai pas trop regardé les dessins animés. 

Oui et non, tu sais, un humain parmi le pool, c’est insignifiant. Personne n’est essentiel. Tout le monde est remplaçable. Une phrase du paternel ça d’ailleurs. 

Je mange souvent juste de la salade oui car les féculents c’est ce que j’aime le moins sniff. Mais ce soir c pâtes. Et je dois me grouiller pour faire la sauce tom’. J’ai fini de peindre première couche vernis pour la porte décapée (pas une mince affaire). Jvais voir le dernier Tarantino. 160 min ouchhhh. Demain déjà deux rv repro (insémination artificielle et un taux de progestérone). Ma boss m’a mis en garde 1 et toute seule, elle me l’impose. Le système commence à me courir sur le haricot car à l’époque quand j’y bossais à temps plein, les gardes faisaient partie du taf, les deux autres véto se dédouanent trop facilement à mon goût. Moi je suis une aide ponctuelle pas une remplaçante ! Ça me gave car on me l’impose j’ai jamais dit oui, elle le sait très bien. Je sais qu’elle a pas le choix mais je n’aime pas que je doive moi me sacrifier. Elle me dit que je peux remballer les cas non repro, mais je me connais je ne sais pas faire ça!! J’ai tjrs ce besoin d’aider quand on me le demande. Et elle le sait aussi. Je suis condamnée à l’abus je crois, c’est dans ma fichue personnalité. Les autres disent facilement non suivi d’un « j’men ballec » non dit. Je déteste ces attitudes. 

Bref, peace.... bisou les coupain-copine.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Sam 31 Aoû 2019 - 17:47

Bien sur que si, on l'atteint. On se fixe un objectif et ensuite on voit au fur et à mesure ce qui est en notre pouvoir ou pas.
Tu ne pourras pas sauver le monde toute seule, c'est ça qui est inatteignable.
Tu apportes ta pierre à l'édifice et s'il y en a qui ne font pas leur taf, ce n'est pas de ta responsabilité.
Tu le vois très bien d'ailleurs qu'il y en a pas mal qui s'en batte les hmhm...malgré tous tes efforts.
Il y a des choses qu'on peut changer et d'autres pas. C'est ainsi.

En fait il n'y a pas de schtroumphette grognon dans la BD, c'est un schtroumph grognon.
Et il est adorable aussi Razz

Bin oui tu vois, c'est ça le problème, tu ne dois plus manger des crudités seules.

Pour le job véto, comme pour toute autre chose, tu dois apprendre à dire non quand on te demande quelque chose d'exagéré. Ca aussi ça vient de ton enfance.

C'est quoi ce Tarantino ?
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 1 Sep 2019 - 0:28

Vi, faire de son mieux est souvent, pour moi, une excuse que l’on se donne pour ne pas se mettre la pression. Ça me fait pisser de sang les tympans d’entendre qqn dire qu’il fait de son mieux alors qu’il fait très peu et de piètre qualité. Autant voir la vérité en face, et dire « je ne me sens pas à la hauteur pour ceci cela » j’ai un collègue ainsi, il en fout pas une, des tas d’erreurs, con, et il se plaint constamment qu’on lui fait pas confiance, qu’on lui donne pas de travail mais il ne se remet aucunement en question. Il ne fait pas de son mieux, il se repose sur ses acquis et n’essaie pas d’apprendre. 

Le nouveau Tarantino (réalisateur de films), c’est « once upon a Time in hollywood » avec di Caprio et brad Pitt, je les avais jamais vus jouer ensemble. Ils ont vieilli Shocked, on est loin du « Meet joe black » et du « titanic ». Film peu intéressant malheureusement car on s’y ennuie. Il fait près de 3h, c’est loin d’être le meilleur... j’ai bien aimé « django unchained » et « les 8 salopards ». Ce réalisateur aime trop le western et les mecs à gueule cassée. On reconnaît sa touche. Y’a quelques scènes pas mal et tjrs une petite touche d’humour bien à lui. 

Vi j’ai du mal à accepter l'inéluctable, comme l’éphémère, ce sont des bêtes difficile à accepter sans se couper de ses émotions. 

Elle m’a encore ajouté une probable euthanasie d’un grand lévrier (barzoi). Lorsqu’elle dit que c que pour la repro, évidemment que c’est pas possible de limiter. Je vais pas laisser un animal souffrir, c’est évident! Donc ça sans les urgences qui vont s’ajouter, ça promet. Dire non... j’essaie de maintenir une forme d’inner peace. En me disant « si t’es trop sous pression, tu envoies ailleurs ». Mais je me connais je n’apprends pas à faire ça, car après je m’en veux! Après, je dois me protéger car les gens ... Peuvent être de vrais connards. La fois passée, je sentais que les gens avaient peur que je fasse la prise de sang à leur chien. « Le docteur untel n’est pas là ? » ça ça veut dire « je veux que ce soit elle, car je suis pas rassuré, vous êtes qui vous ? » ils vont pas me faire chier pour si peu, hop hop hop en 30 secondes g le sang, le chien a pas bougé, ils se détendent le string « ah super, merci. On a peur mnt car on a eu affaire à une jeune qui a piqué 5 fois et qui chipotait » et je défends qd même la véto qu’ils ont vu (ailleurs, je sais pas qui c’est) « ça arrive, si pression ou fatigue, c’est un geste qui demande une certaine dextérité qu’on apprend pas à l’école... ». Ma boss m’apprenait sa technique, je l’ai modifiée pour qu’elle me convienne car sa technique est personnelle. Ça passe par le toucher, la pratique, expliquer ça sert qu’à 25%. On apprend en faisant, et chaque race demande de s’adapter car la peau a une épaisseur différente, la veine peut rouler, manque de turgescence. L’animal stressé qui tire la patte. C’est simple et compliqué à la fois. A la fac, on touchait à peine les animaux. On servait surtout à observer, mettre le thermomètre dans le derche, injecter les médocs, régler les soucis de la perfusion. Donner à manger... mais poser un cathéter on avait vraiment peu l’occasion de le faire. Alors pendant une garde à la fac, un des chiens avaient arraché son cathéter à 2-3h du matin. Je me suis dis que c’était une bonne occasion d’apprendre à le faire. L’autre étudiant me disait qu’on devait prévenir un interne. Et j’lui ai dit que j’allais essayer, que je le « sentais » bien. Ahhh j’étais fière et le camarade était genre impressionné. C’était jcrois même mon premier cathéter posé. On a jamais rien dit lol. Une autre scène où j’ai désobéis aux règles, c en clinique bovine, sur un veau en diarrhée, ils leur faut du liquide avec du sucre à 5% sinon ils continuent de se déshydrater, et yavait pénurie de poches alors soi disant je ne pouvais rien faire. Qu’à cela ne tienne j’ai fait une dilution d’un glucose concentré à 30% pour arriver au 5%. Une simple règle de 3. Le lendemain je me suis faite engueuler car j’avais pas le droit de prendre des initiatives. Mais je m’en foutais car mon petit veau s’en est sorti. Alors le plus drôle dans cette histoire c’est que je leur ai demandé « et vous allez faire comment du coup pour soigner ces veaux? » ils m’ont pas répondu et puis j’ai vu qu’ils ont fait exactement pareil que moi. Le truc, c que ça ne devait pas se savoir car en cas de contamination la clinique aurait pu avoir des ennuis. Se protéger... quitte à laisser des animaux mourir, c’est ainsi que le monde fonctionne. On perd en audace et courage. Moi la petite bête noire à abattre, celle qui ne suit pas les rangs. Jamais je ne me soumettrai à la connerie, c’est clair ! J’ai eu une note pas top pour avoir dépassé mon rôle, mais comme depuis tjrs je m’en fous, je ferai tjrs ce qui me semble juste ! Une rebelle lol. Ces petites histoires sont pour moi des fiertés. Ça me prouve que j’ai une tête bien faite ! Et que je suis insoumise à l’autorité déplacée car abusive. Les règles et lois, je dis souvent qu’elles existent avant tout pour les cons. 

Oups dodo!! Bisoussssssssss

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 1 Sep 2019 - 0:41

Pour te répondre Pureté, c’est vrai qu’il y a des métabolismes différents et quelques pathologies qui font prendre ou ne pas perdre le surplus. mais y’a souvent un problème d’ingurgitation trop élevée de calories pour une dépense physique trop faible. Ça c’est fortement lié à la sédentarité. Si j’étais pas un asticot qui remue dans tous les sens, je prendrais d’office du poids.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Dim 1 Sep 2019 - 7:26

Faire de son mieux, c'est relatif d'une personne à l'autre. On n'est pas tous équipés de la même manière Very Happy
Moi, je sais que je ne fais pas toujours de mon mieux.
Mais c'est rétrospectif. Sur le moment je crois que oui mais avec le recul, c'est parfois non.
Dans ces moments-là, je vois très bien que j'aurais pu faire mieux.
Et puis il y a des fois où j'ai pas envie, quand je suis trop fatiguée.

Se couper de ses émotions....genre tu fais semblant de ne pas ressentir ?


Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Dim 1 Sep 2019 - 7:32

My_illusion a écrit:Pour te répondre Pureté, c’est vrai qu’il y a des métabolismes différents et quelques pathologies qui font prendre ou ne pas perdre le surplus. mais y’a souvent un problème d’ingurgitation trop élevée de calories pour une dépense physique trop faible. Ça c’est fortement lié à la sédentarité. Si j’étais pas un asticot qui remue dans tous les sens, je prendrais d’office du poids.

Sans parler de tous ces gens qui mangent sans se préoccuper de la composition des produits.
Ils finissent par être bourrés d'additifs alimentaires qui détraquent leur système hormonal et leur système immunitaire.
Il y en a bcp je crois qui achètent la nourriture la moins chère toute l'année pour pouvoir acheter le dernier smartphone ou partir en vacances.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 1 Sep 2019 - 14:19

Zarbitude a écrit:Faire de son mieux, c'est relatif d'une personne à l'autre. On n'est pas tous équipés de la même manière Very Happy
Moi, je sais que je ne fais pas toujours de mon mieux.
Mais c'est rétrospectif. Sur le moment je crois que oui mais avec le recul, c'est parfois non.
Dans ces moments-là, je vois très bien que j'aurais pu faire mieux.
Et puis il y a des fois où j'ai pas envie, quand je suis trop fatiguée.

Se couper de ses émotions....genre tu fais semblant de ne pas ressentir ?



C’est bien ça, faire de son mieux est une notion très relative. Souvent, on sous-estime ce dont on est capable, et on flippe. 

J’ai pris mon chien avec pour confirmer son arthrose aux coudes. Et j’avais envie « d’abandonner » car il voulait pas rester en position (toute seule c’est chaud) alors je lui ai gueulé dessus, puis récompensé après « l’effort » il se laissait mieux faire au fur et à mesure. D’abord juste une radio de profil, et déjà on voit l’horreur : arthrose aux deux coudes et plus importante à droite. Ensuite pour bien tout voir j’ai fait en flexion et en extension. Ainsi, je pourrai suivre l'évolution d'années en années. Il n’a que 9 ans donc s’il marche jusque ses 15 ans j’aurai de la chance. Ici je lui donnais déjà depuis un moment des compléments alimentaires contre l’arthrose. Je vais du coup lui faire « la totale » en ajoutant des injections. Il en souffre pas énormément car il fait le fou, mange très bien mais dès qu’il marche trop ou saute (cet idiot ne comprend pas qu’il ne peut pas) il boite. Au moins, mnt je sais vers où je vais. J’ai traîné à lui faire ces radios car je n’avais pas envie de voir la gravité je suppose. Puis c’est connu, les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés. 

Me couper des émotions est difficile lorsque j’ai accordé ma confiance, que j’ai cru, et que j’avais une certaine attente. Si l’autre change, qu’il m’a caché des choses qui me sont importantes, ça va piquer. Du coup, je me méfie très longtemps ainsi je peux empêcher la réaction épidermique on va dire. Genre « oui c’était possible que ça finisse ou évolue comme ça » et du coup, pas trop de déception car j’y étais préparée. L’anticipation est importante on va dire. En ce moment, y’a une amie qui nous a fort déçus à mon BF et moi. Lui est très rancunier donc il ne fera jamais le premier pas vers elle, et moi je me dis que ce moment de froid est important pour qu’elle comprenne des choses essentielles en amitié. Mais je crains qu’elle ne soit pas prête ou capable d’apprendre, elle a été éduquée d’une manière à ce que ce soit normal qu’on fasse tout pour elle. Alors en amitié, la base c’est la réciprocité... sur le long terme. 

T’as raison pour les féculents avec la salade... ici je mange le reste de la sauce d’hier avec du riz, ça j’aime encore bien. Ce que j’aime pas fort c’est le pain, les patates et les frites (faut vraiment que le pain soit croustillants et avec des noix, les patates pas trop sèches et les frites pas trop grosses et qu’elles croustillent). On va me dire que c’est la base. Oui les frites belges sont les meilleures mais j’en suis pas fan. Le riz est riche en arsenic, les frites en acrylamide. Diversifier yes. La chair de la patate....me reste coincé au niveau du cardia (jonction entre œsophage et estomac) du coup ça me fait mal. C’est trop pâteux donc je dois y aller mollo. Je suis lente pour manger, je sais pas comment font certains pour engloutir. Les mac do et compagnie j’suis pas fan non plus car le pain y est dégueux. Mon corps n’aime pas non plus ce qui dégouline de gras, ce qui est pratique! Mais le sucre ça il aime bien, oups. Autre chose que je suis contente de pas trop apprécier :le chocolat. Et j’aime pas la bière. C con du coup que je vive en Belgique ahahaha.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 1 Sep 2019 - 14:30

Sinon, non je ne suis pas difficile lol, je mange de tout. Mon éducation fait que je fais pas la fine bouche lol. Je mange du périmé aussi, du riz blanc tout seul ça me va aussi. Et des raviolis en boite aussi. Hehe

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Dim 1 Sep 2019 - 14:59

J'aime beaucoup les frites pour ma part, il y a une technique particulière pour rendre leur cuisson impeccable.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 1 Sep 2019 - 19:39

Tu fais tes propres frites?

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Dim 1 Sep 2019 - 19:56

Bah...oui. C'est pas dur de couper des patates en bâtonnets Razz

Remarque je dis ça mais il existe des personnes qui sont incapables de se faire cuire le moindre truc, même un truc tout bête comme des pâtes ou un oeuf sur le plat.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 2 Sep 2019 - 10:29

Heureusement, congé auj, eu fini à 2h30. Beaucoup d’urgences mais toutes se sont bien passées ouf. C un métier très éreintant, très exigeant. Mais il nourrit l’âme. J’ai réussi tous les actes techniques du premier coup, comme quoi ça reste dans les mains même si on fait pas tous les jours. J’ai eu droit aux deux pires clientes de la clientèle, celles que j'espérais ne plus croiser, mais je me suis moins laissée faire que d’habitude. Je les ai bien mouchées comme dirait zarbitude. Si je suis fatiguée du métier c’est en partie à cause de personnes comme elles. Aucun égard pour les autres, croyances débiles, égocentrisme nauséabond. Y’en a une qui sort « y’a que les emmerdeurs Qui obtiennent ce qu’ils veulent » ce à quoi je rebondis direct « ce sont aussi les emmerdeurs qui font fuir les professionnels dévoués et de qualité... » elle acquiesce en parlant des infirmières et j’ajoute « pas que, les vétos également! » elles ont une grande gueule. Deux vieilles biques qui n’ont pas d’amis, ça m'étonne pas, imbuvables qu’elles sont. Je suis contente de moi car j’me suis affirmée un peu plus. Tout en travaillant avec haute qualité, pour une clientèle assez exigeante de manière générale. Elles fument trop et jettent les mégots à terre, j’ai failli leur dire d’ailleurs « les mégots, on ne les jette pas à terre! » mais au moment où j’voulais le dire, elle a bifurqué sur autre chose. J’aime bien car g remarqué que je pouvais avoir une certaine autorité « bon maintenant, on laisse les chiots dans la couveuse sans plus les toucher car ils prennent froid, tout va bien, on se détend et on va dehors s’en griller une ! » elles n’ont pas moufté et quand l’une a encore voulu ouvrir la couveuse, sa copine lui dit « non laisse fermer, attends ! » ahahaha, petite victoire. Et j’ai eu droit à un merci à la fin. 

Auj’ je vais être un vrai légume hors service. Mais g du taf quand même. 

J’espère que la chienne que j’ai hospitalisée va s’en sortir, son état était critique hier soir. Les proprios ont trop d’animaux, ils ne gèrent pas, c’est le foutoir et du coup il y a négligence. Ça fait près de 8 ans que je les connais, rien ne change. Ma boss me dit même que ça empire Bouhouhou. ses reins sont bloqués sévèrement des suites d’une infection utérine. Les valeurs sanguines sont explosées, et la chienne était en forte hypothermie. 
 
Se lever tranquillement... bobo tête

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Lun 2 Sep 2019 - 12:32

Je suis fière de toi !!!!
Non mais, si c'est les vieilles biques qui dirigent le monde, où va-t-on ??
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 2 Sep 2019 - 15:35

Miciiiiiiiiiii zarbisou. Loool. Je varie les surnoms, comme ils veulent bien venir. 

Auj’ est un jour avec, même si je sens la fatigue je suis pleine de vie, c’est extrêmement rare que ça m’arrive. Je ressens une forme de liberté, il fait beau, je fais ce que je veux, aucun drame à l’instant présent, et je râle même pas, même quand le chat a touché le vernis et du coup a laissé tous ses poils. Il a pas fait exprès. 

Couche de peinture passée, chien lavé, moi lavée, plus qu’à manger puis courses puis repasser une couche de peinture. Et pis regarder les logements pour Malte, car c’est dans moins de deux semaines. G juste réservé la première nuit et la dame vient nous chercher car on arrive à 23h20 donc si retard au moins elle nous laissera quand même avoir accès à la chambre (accueil jusque minuit). 

Ibuprofen pour la tête et séance de sport faite (avant douche). Et je raconte ma Life, tssssst. 

Bref c’est un jour où tout va bien. Étrange étrange, atta’ j’me pince! 

Profitons donc à recharger les batteries

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 2 Sep 2019 - 17:06

Mais j’tassure Les connards gagnent souvent, car au final c vrai qu’ils obtiennent ce qu’ils veulent (à part le respect et l’affection). 

Zut j’arrive pas à faire tout ce que j’avais prévu. Je surestime mes capacités et la durée d’une journée loooool

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 2 Sep 2019 - 17:06

Et le corps commence à me dire « merrrrrde! »

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Lun 2 Sep 2019 - 17:12

Pour une fois que tu te surestimes, tu ne vas pas t'en plaindre.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 2 Sep 2019 - 19:10

Pureté a écrit:Pour une fois que tu te surestimes, tu ne vas pas t'en plaindre.
Lol mais si, t’as pas vu comme je me la pète? Lol. 

Faudra un dodo tôt, que je m’y tienne surtout Shocked

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Lun 2 Sep 2019 - 19:13

Zarbisou, ça me plait Very Happy
Ecoute bien ton corps, il sait mieux que nous Hihiii
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 2 Sep 2019 - 19:34

Les vapeurs de la laque (ou vernis, j’sais pas la diff) doivent pas faire du bien à la tête non plus SuspectSuspect

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Lun 2 Sep 2019 - 19:46

C'est similaire et les solvants qu'ils contiennent peuvent être plus ou moins toxiques donc mieux vaut bien aérer l'endroit.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 4 Sep 2019 - 9:09

La chienne en état critique n’allait pas mieux le lendemain et reins toujours avec des valeurs explosées. La créatinine était d’ailleurs indosable... et quand le phosphore est très élevé également ça rend le pronostic très réservé à sombre. Ils l’ont euthanasiée. Elle n’avait que 6 ans et si les gens avaient moins d’animaux, ils l’auraient vu plus tôt car c’était opérable ! La chienne ne mangeait plus depuis deux jours... cette dame a des similitudes avec génitrice, notamment ce syndrome de Diogene et la négligence animale. Ces gens sont impossibles à raisonner, j’en ai connu quelques uns... t’as beau utiliser toutes les techniques, puisque le trouble est psychiatrique, il nécessite au minimum une thérapie médicamenteuse et idéalement une hospitalisation. Ces gens sont dans un déni total. Et la faute ne leur revient jamais, ce sont des victimes. Je pense qu’il faudrait les dénoncer au bien-être animal. On l’a fait une fois et heureusement la dame n’a jamais eu de soupçon que ça venait de chez nous. Le jour où le contrôleur est passé il a retrouvé un chat mort dans une fenêtre oscillo-battante... il y a énormément d'horreurs et de misères à chaque  coin de rue. C’est dur à supporter! Surtout quand tu sais que tu en es impuissant et que d’autres vies innocentes en trinquent. Oui ce n’est pas juste, c’est de cette injustice-là que j’aime parler et tenter d’oeuvrer. Même si je peux trop peu. 

Le syndrome de diogène on le retrouve généralement chez les personnes âgées après la perte de leur « moitié », ils se négligent et leur logement devient insalubre. Je n’ai pas encore trouvé le terme précis et exact pour caractériser ces gens psychologiquement dans un autre monde à collectionner des animaux et des choses dans un trop ingérable. J’appelle ça la collectionnite (du matériel et/ou du vivant). Les objects accumulés restent emballés et la plupart ne sont pas utiles. 

Cela est embêtant lorsque des vies sont accumulées car évidement on ne peut pas en prendre soin correctement car submergé par la quantité. Et c’est ainsi que se développe la négligence. Il n’y a pas volonté de maltraitance bien qu’on puisse y trouver les deux (génitrice fait les deux, moins auj’). Ces gens se victimisent en disant qu’ils n’ont pas d’aide... mais ils refusent de stériliser leurs animaux. Cette dame que j’ai vue dimanche, elle croit tjrs qu’on va tous les sauver... mais là cette pauvre chienne était déjà en demi coma et les reins flingués en aigu. On peut en sauver beaucoup mais y’a des limites ! Elle voulait reprendre la chienne chez elle, ne comprenant pas la gravité... mnt elle va croire que si elle l’avait reprise elle s’en serait sortie? Si on hospitalise, c’est que l’état le justifie. Forcément ce sont des patients plus critiques, ça va de soi. Elle voulait qu’on l’opère mais là c’est sûr elle serait morte direct. Les gens sont souvent idiots. Je leur en veux d'être si inconscients, j’ai pas de remède miracle pour instiller de la Conscience. Ça s’injecte pas... c’est comme de vouloir apprendre à un poisson de voler.... 

Bref, la vraie vie, c’est ça.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Audette le Mer 4 Sep 2019 - 13:00

Ah là là oui! Quand on a beaucoup d'animaux et que l'on veut bien s'en occuper c'est tout le temps qu'on s'en occupé.

Moi ça m'est arrivé un peu quand j'étais petite, on avait 4 chats récupéré car ma mère faisait partie d'une association pour chat, dont un a vécu 20 ans.

Et à 10 ans, j'ai voulu deux cochon d'Inde, sauf que l'une d'entre elle attendait des petits, trois petits que ma mère n'a pas voulu donner car elle n'avait pas confiance. Sur les trois petits on a eu un mâle et une femelle qui n'a pas été acceptée dans la cage par les autres femelles donc on s'est retrouvé avec trois cages.
Ça en faisait du boulot, changer leur litière deux fois par semaine, ma mère se levait plus tôt le matin pour leur donner à manger et à boire, le soir c'était les câlins avec eux.

On vivait tout le temps avec eux, lol
Oui, faut bien réfléchir parce que c'est dû boulot !

Audette

Messages : 9
Date d'inscription : 12/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 4 Sep 2019 - 14:12

Oui Audette, c’est une responsabilité sur le long terme c’est clair. Un cochon d’Inde c’est 10 ans en moyenne. 

Si je devais faire la liste de tout ce qu’il y a eu dans la maison des bois... elle ne serait pas exhaustive. Il y a eu au même moment un pic de 43 chiens, une vingtaine de chats et une ribambelle de nombreuses espèces plus exotiques... en âge de conscience, avec mes frères nous en avons placés plusieurs (donnés), quelques uns euthanasiés... car un jour, une dizaine de chiens s’étaient échappés... j’ai donné la fille de ma chienne à des gens qui habitaient pas loin et j’allais la voir de temps en temps, je l’ai retrouvée il y a quelques années au centre veto, hospitalisée à l’âge de 16 ans pour insuffisance rénale, ma boss qui me dit d’aller voir si tout va bien avec Toumaï et direct je dis « Toumaï??? » pas un nom courant et je l’ai bien reconnue. Elle pas, évidemment. Elle est décédée de cette IR à un âge respectable. Sa mère, je l’ai gardée jusqu'à ses 17 ans, j’en avais 24 et je l’ai euthanasiée moi-même car nous avions les produits et matériel, même si je n’étais pas encore diplômée véto, on peut pas vraiment appeler ça de la pratique illégale de la médecine car j’avais le droit de pratique sous « surveillance » même si je n’étais pas vraiment surveillée (certaines choses je préfère ne pas dire, ça pourrait potentiellement permettre de me rendre moins anonyme et ça g pas trop envie). J’ai opéré une de nos chiennes aussi, toute seule, avant d’être diplômée, elle avait 15 ans et deux vilaines tumeurs mammaires de la taille d’un mini citron, qu’est ce que ça m’a fait flipper, ça pissait le sang (hyper vascularisées ces tumeurs) mais je m’étais mise en mode rapide et robot tout en étant sous hyperpression. Elle a encore vécu deux ans de plus, j’étais fière de moi: de mon sang-froid et mes couilles au cul, lol. J’ai appris le métier bien avant les études à vrai dire. Et je n’ai jamais rien dit aux autres car soit ils auraient pas cru soit ils m’auraient posé des questions auxquelles je ne voulais pas répondre. Cette chienne, génitrice voulait l’euthanasier alors autant que moi j’essaie de l'opérer, c’était de la simple logique, elle avait toute sa tête. Et en plus, elle m’aimait bien (et moi aussi lol). C’était la chienne de ma sœur mais quand elle est partie à 16 ans, elle l’a laissée ici. Et moi, jsuis pas du genre à faire « ah non c pas mon chien je m’en occupe pas » un animal est un animal, je les aime de la même manière c’est-à-dire que je ne gagatise pas et que je vise leur bien-être au maximum sans imposer mon émotionnel. Cette chienne m’a acceptée comme nouveau maître. Comme ceux de mes frères lorsqu’ils sont partis. Et je les ai tous assumés en leur offrant une vie correcte. On était parvenues à descendre à 7 chiens et 3 chats. Et ensuite, génitrice à recommencé à en prendre de nouveaux... et puis jsuis partie y’a deux ans en prenant mon chien et les deux chats dont elle voulait se débarrasser (plus âgées et que j’avais Stérilisées). Le plus dur pour moi était d’abandonner les autres... mais ils ne m’appartenaient pas et à un moment faut dire stop . Y’en a deux qui m’aimaient bcp dont celle que j’ai appelée Lovina (ville au nord de Bali, plage que j’ai le plus appréciée, visitée en 2010). À son premier accouchement, génitrice m’a appelé car elle paniquait et Lovina s’est Calmée quand je m’en suis mise assise dans son enclos, je lui parlais calmement elle est venue sur moi et pouf m’a lâché son premier bébé. Je lui ai montré comment faire et j’ai attendu que les 3 prochains arrivent, ensuite elle fut une excellente mère. Ses bébés magnifiques, chocolat comme elle. Je l’aimais bien car je l’ai éduquée aussi, on faisait des balades avec les grands et elle suivait, mini qu’elle était. Pas du tout un chihuahua qu’on tient dans les bras, non un vrai petit chien, intelligent. J’aimais bien aussi Tequila, le nom vient pas de moi, mais je laisse deviner de qui... Au moins, je sais déjà que ces deux chiennes ont été récemment stérilisées c’est bien, elles ont assez donné.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 4 Sep 2019 - 20:44

My god que c’est délicieux : un tian ! 

Quasi tout vient de chez moi à part la mozzarella et l’huile d’olive, quel plaisir!!! Ma première aubergine, vraie aubergine, je ne connaissais pas son vrai goût !
La vie, une éternelle enseignante - Page 13 9b58ee10

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 4 Sep 2019 - 21:39

Bon appétit I love you
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 5 Sep 2019 - 1:21

Mes papilles gustatives ont kiffé mais mes intestins kiffent moyennement, je n’aime vraiment pas penser à y ajouter des féculents , c’est très bon juste comme ca... même pas besoin de viande. 

Bientôt la fin de la dixième semaine du body challenge. Et ça fait tout de même un peu d’effet car je constate que le corps se rafermit et que g perdu 1 kg. Ça a l’air de rien mais c pas comme si j’étais grosse avant. J’aimerais perdre encore 1kg. Je ne veux pas de graisse abdominale, même pas un peu. C laid, difforme et inutile. Le corps doit rester tonique, ferme pour gager d’une bonne santé à long terme. Pas besoin de muscles saillants non plus. Je suis qd même étonnée, je ne pensais pas que ça donnerait des résultats. Ce n’est que 3 fois 30 minutes par semaine mais ça fait travailler tout le corps. Puis je crois que le fait de moins manger à la cantine est bénéfique également, la bouffe y est trop grasse, trop salée et ils remplissent trop les assiettes.  C mieux de suivre les besoins de son corps, sans bourrer de beurre. 
Ça énerve les autres quand je parle de calories et poids car ils disent « tu veux perdre quoi? Un os? » sauf que pour eux, le stade normal est décentré par rapport au mien. S’ils aiment la brioche tant mieux pour eux, je n’ai jamais été grosse et à force de voir que g pris lentement mais sûrement sur ces 5 dernières années, fait que g pas envie que ça continue! Nous n’avons pas besoin de réserves et le sport est nécessaire dans une vie sédentaire. 

Puis jsors le bikini dans une semaine ayayaille. Faire du snorkelling dans la blue grotto et les lagunes maltaises... 

Ayest, enfin tous les logements réservés. Mon parcours m’est plus clair.  Ça va être intensif mais top ! Les vacances à l’étranger c pas fait pour se reposer, c’est fait pour s’en mettre plein la tête. Jsuis une curieuse de ouf, j’adore découvrir et par moi-même. Pas par un guide ou tour organisé, c’est pour les vieux et les pas débrouillards ça, Lol. Bon aller j’avoue que ça m’est parfois arrivé mais rarement. Et c’était top, un camion qui roulait sur la plage néo-zélandaise et nous a arrêtés pour faire du sand board, mais c’était juste énorme, des dunes immenses, j’ai dévalé la mega pente avant la fin des explications du mec paske j’étais trop tentée et que je le sentais bien, lol (jsuis une vraie gosse des fois). La seconde fois g fait ce qu’il m’a dit et me suis taulée tssst laisse moi faire comme je le sens! A l’atterrissage je vole au dessus de la planche et pour pas me faire trop mal j’ai accompagné la chute en roulant sur le côté, les gens « are you ok? » mais oui jsuis une cascadeuse dans le sang. 10000 cabrioles et jamais rien de cassé. J’aime ça l'adrénaline, j’adore le danger et le maîtriser. C’est comme un flux intense d’informations qui nécessite une analyse rapide et coordonnée des gestes et réactions, ça me donne de la vie, enfin... j’ai la sensation de vivre dans ces moments. Réagir dans l'urgence c’est palpitant. Quand j’me suis brûlé le pied dans une rivière dont le lit était volcanique, j’l’ai grave senti la vie là aussi, g souffert mais à fond quoi. L’instinct de survie il est d’office là. C’était comme un sable mouvant, le pied droit s’est enfoncé à 40 cm immédiatement et avec l’autre pied g poussé de toute mes forces. Les orteils et bas du pied cramés au second degré, ça a continué de brûler pendant de longues minutes. J’avais quitté les chemins balisés. C’était de ma faute j’assume. Des cloques et un pied affreux, et j’avais une randonnée de 19km à faire quelques jours plus tard. Que j’ai faite ! Je perçais avec une aiguille les cloques qui se reformaient pendant la marche pour les vider et laisser la peau protéger, ça a tenu le coup. J’ai une superbe photo de mon pied tout pourri avec les magnifiques lacs bleus turquoises en arrière plan (Emerald Lakes). Le tongariro alpine crossing est la plus belle randonnée que g faite de ma vie. C’était à couper le souffle. En Nouvelle-Zélande. Deux mois là bas, mon plus beau voyage. J’espère que je pourrai y retourner encore une fois avant de mourir. 

Mais avant ça, place aux autres destinations... car le monde est empli de magnifiques choses à découvrir et à vivre.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 5 Sep 2019 - 14:55

1 kg c'est rien.

Par contre la graisse a un intérêt, elle sert de réserve pour alimenter l'organisme quand il ne reçoit pas de nourriture. Bon je ne t'apprends rien mais heureusement que le corps stocke plutôt facilement en moyenne, car si on trouve le gras inesthétique c'est parce qu'on peut manger quand on veut dans les pays développés (pour la plupart d'entre-nous), et donc il nous reste du temps pour s'inquiéter de nos kilos superflus.

Ce qui est réellement dommage c'est que le corps peut stocker "à l'infini", d'où ces obésités morbides qui empêchent la personne de marcher normalement. Courir ? N'en parlons pas.
Mais un léger surpoids n'est pas néfaste pour la santé.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 5 Sep 2019 - 15:05

Pureté a écrit:1 kg c'est rien.

Par contre la graisse a un intérêt, elle sert de réserve pour alimenter l'organisme quand il ne reçoit pas de nourriture. Bon je ne t'apprends rien mais heureusement que le corps stocke plutôt facilement en moyenne, car si on trouve le gras inesthétique c'est parce qu'on peut manger quand on veut dans les pays développés (pour la plupart d'entre-nous), et donc il nous reste du temps pour s'inquiéter de nos kilos superflus.

Ce qui est réellement dommage c'est que le corps peut stocker "à l'infini", d'où ces obésités morbides qui empêchent la personne de marcher normalement. Courir ? N'en parlons pas.
Mais un léger surpoids n'est pas néfaste pour la santé.
 
La graisse extérieure (sous cutanée) pose peu d'embarras mais celle qui entoure nos viscères est problématique. Comme l’iceberg, c’est la partie immergée qui est la plus importante. T’inquiète que même qqun qui est pas gras de l’extérieur a quand même du gras viscéral. 

A quoi nous sert les réserves alors qu’on ne souffre pas de famine? 

C’est bel et bien le gras abdominal qui me préoccupe le plus! Sitting is the new smoking! 

C’est difficile de perdre les derniers kilos. Et j’y arriverai, car je sais pourquoi je le fais. Je ne suis pas maigre. 
1kg c donc bcp sur moi. Car relatif.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 5 Sep 2019 - 20:29

Les réserves ne servent à rien au quotidien car on n'a pas besoin de survivre, mais je préfère que les choses soient ainsi, ça peut servir.

D'un point de vue purement esthétique je préfère évidemment les carrés de chocolat, même pour les femmes, ça fait "solide" et tonique.
Mais en même temps je relativise cette "peur" de la graisse modérée.

Comment faire la différence entre gras sous-cutané et viscéral ?

Oui c'est vrai que les derniers kilos sont moins évidents à perdre, et en plus les femmes perdent moins vite.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 5 Sep 2019 - 21:48

J'ai voulu visiter la page "asexuality" sur Reddit.

Bon sang, c'est vraiment des débiles.

La communauté asexuelle craint vraiment, mais vraiment...

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 5 Sep 2019 - 22:10

Pureté a écrit:Les réserves ne servent à rien au quotidien car on n'a pas besoin de survivre, mais je préfère que les choses soient ainsi, ça peut servir.

D'un point de vue purement esthétique je préfère évidemment les carrés de chocolat, même pour les femmes, ça fait "solide" et tonique.
Mais en même temps je relativise cette "peur" de la graisse modérée.

Comment faire la différence entre gras sous-cutané et viscéral ?

Oui c'est vrai que les derniers kilos sont moins évidents à perdre, et en plus les femmes perdent moins vite.
Comment faire la différence? Bé qd tu contractes les abdos et que tu palpes pour atteindre le dur, c’est la graisse sous cutanée. La viscérale tu sais pas la palper mais ça participe à l’exteriorisation du bide (typique chez les hommes). Mais si t’as du gras externe t’en as d’office trop dedans... je le vois sur les animaux en autopsie... même mince on trouve tjrs du gras dedans. Si on en trouve pas, c’est de la cachexie morbide.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 5 Sep 2019 - 22:16

Pureté a écrit:J'ai voulu visiter la page "asexuality" sur Reddit.

Bon sang, c'est vraiment des débiles.

La communauté asexuelle craint vraiment, mais vraiment...
Dans toute communauté tu as des extrêmes malheureusement. J’ai quitté le forum aven car j’en étais agacée. 
Y’en a qui vont jusqu'à salir le sexe en lui-même. Ce qui galvaude la définition de l’asexualité.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 5 Sep 2019 - 22:30

G été à la petite conférence hp. Yavait une directrice d'école, 4 instituteurs et un père d’un hp de 12 ans. Ce dernier était imbu de lui même et il attend de son gosse d’être hyper performant, vraiment saoulant comme père. 
Sinon la psy qui parlait est axée gosse, je me suis dis que je n’avais rien à faire là. Mais elle m’a appris une chose qd même : on sous-estime le facteur affectif dans le développement hp. Le bilan affectif est négligé. 
Elle racontait des anecdotes sur des enfants, et je me suis rendue compte du vide intersidéral de mon savoir de mon enfance avant mes 7 ans et je me suis dis : je ne saurai jamais quel genre de très jeune enfant j’étais. À quel âge j’ai marché? Quand ai je su lire? Est ce qu’on m’a appris à lacer mes chaussures? Et le vélo? Bref, ça parlait tellement gosse que j’ai ressenti le vide. 
Je me dis que même si elle fait surtout les enfants, elle peut peut-être aider l’enfant que j’étais et que j’ai éteins ? Car je ressens que mon affectif s’est figé il y a très longtemps. Il serait important d’aller débloquer là bas. Donc jv voir ...


Dernière édition par My_illusion le Jeu 5 Sep 2019 - 22:31, édité 1 fois

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 5 Sep 2019 - 22:30

Même si je sens du "dur", c'est pas forcément bon en soi ?

C'est pas une question d'extrémisme, c'est juste qu'ils racontent n'importe quoi.

Déjà on ressent l'ambiance particulière à la "LGBT" mais en plus de ça certains défient la logique et les mots juste pour se persuader eux-mêmes qu'ils soit bien asexuels.

Rien que sur la première page il y a une fille qui dit ressentir de l'excitation en voyant des femmes légèrement vêtues mais sans avoir envie de sexe avec elles, et se demande si elle est lesbienne ou asexuelle.
Et comme réponses t'as des gens qui lui disent que le fait d'être excité par quelqu'un, c'est différent de l'attirance sexuelle car cette dernière implique l'envie de coucher.

Et un autre qui prétend que "gay" peut s'étendre à toute personne non-hétéro et ne concerne pas seulement les homosexuels...première fois que je lis une telle connerie.

Il y a un gros problème de terminologie, ils coupent les cheveux en quatre comme si c'était un loisir pour eux.

Par contre j'ai pas compris ta dernière phrase : salir le sexe ? galvaude la définition de l'asexualité ?

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 5 Sep 2019 - 22:44

G pas compris ta première question? 

Salir le sexe en disant que c’est degueux, entre deux personnes consentantes ca n’a pas à être sali. la définition c’est de ne pas ressentir ou peu de désir sexuel envers autrui.

La meuf excitée peut l’être et désirer se masturber sans vouloir coucher avec la personne, elle resterait dans la définition asexuelle selon moi, sauf si elle est gênée de son homosexualité et donc que c’est refoulé. 

Perso ça m’est jamais arrivé, voir qqn à poil me fait que dalle, je trouve juste pas ça beau. 
Les gens qui t’envoient une photo de leur kiki pour te stimuler, lol hein.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 5 Sep 2019 - 23:22

Même si je sens les abdominaux, ça ne veut pas dire que je n'ai pas de graisse abdominale ?

Le "sexe" est dégueu, sans être méchant. Ou plus exactement la reproduction par fécondation interne qui nécessite pénétration, ainsi que tous ses dérivés (oral, anal, etc.)
Je fais bien la distinction entre la pratique sexuelle et les gens qui pratiquent le sexe de manière consenstie, où là effectivement ça ne pose pas de problème moral.
Après je ne vois pas où est l'incohérence entre le fait de ne pas ressentir de désir sexuel pour autrui et le fait de trouver ça repoussant ; je pense que la plupart des gens trouvent ça dégueu en fait, sauf que globalement, la jouissance l'emporte haut la main. Donc sans attirance, c'est pas du tout la même expérience. C'est même pas comparable avec le fait de regarder un film ennuyeux par exemple, là tu exposes tes "entrailles" et même plus encore.

Après je n'ai pas tellement remarqué une diabolisation particulière de la sexualité, c'est même plutôt mal vu en fait, vu que c'est un milieu pro-LGBT. Juste des personnes qui faisaient part de leur inconfort personnel, c'est tout.

Je ne sais pas, j'ai du mal à croire qu'on puisse être excité par quelque chose qui ne nous attire pas, pour moi c'est contradictoire.

Comment ça, on t'a déjà envoyé une photo obscène ?

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 6 Sep 2019 - 8:31

Il te faudrait visualiser l’anatomie humaine sur une coupe transversale. 
Peau-gras sous cutané-muscle (le dur quand contracté) ensuite y’a une fine enveloppe que l’on nomme péritoine, tout ce qu’elle contient c’est l’intra-abdominal (systèmes digestif-reproducteurs-génital-endocrien-
Urinaire, rate, épiplon ...) et entre toutes les viscères et sur ces viscères, il y a du gras. Plus y’en a, plus ça bloque les organes... ce n’est que dans le cas de franche maigreur que l’on perd le gras utile et nécessaire de l’intra bide. Si tu es gras de l’extérieur, tu es trop gras de l’intérieur, c’est systématique. Et ce trop de gras interne est le plus néfaste pour la santé. Rien que sur le cœur, il est normal d’y voir des petits amas de gras près des coronaires... si ces amas grossissent et bien ça augmente le risque de problèmes coronariens... rien que ça. Sans parler du reste. Ok pour un peu de gras. La norme pour le quidam est trop laxiste par rapport à ce qui devrait être optimal. Un BMI proche de 25 c’est déjà bcp trop. Mais c’est que mon avis. Chacun fait ce qu’il veut de son corps mais faut pas pleurer pour les problèmes de santé à venir. On devrait plutôt cibler un BMI de 20 pour atteindre mieux l’optimal. Grosso modo. Car y’a bien sûr la confirmation physique qui joue également. Vi ma configuration physique, mon optimal se situe sous les 20 par exemple. 

Faire caca c’est sale? Bah c’est pas à critiquer. Avoir de la morve au nez, c’est sale? Bah c’est un fluide corporel. Le sperme et la cyprine également. C’est degueux et ça l’est pas. Je prélève les chiens... et leur sperme qu’on sépare en trois fractions ne me dégoûte absolument pas. C’est juste un fluide corporel. Ça me fait le même effet qu’une ponction urinaire (cystocentese). 

L’excitation a plusieurs formes. Déjà elle peut être uniquement physique. Si tu frottes ton zizi, même sans excitation mentale, il devrait réagir et se gonfler de sang... l’excitation mentale va rendre l’afflux sanguin encore plus important ce qui fera une différence dans la dureté du zizi. 

En asexualité, on parle de désir envers autrui qui ne vient pas, ce qui n’a rien à voir, pour moi, avec l’excitation. Un asexuel peut coucher et avoir aimé ça, mais sans ressentir l’envie de réitérer, c’est comme un diesel qu’il faut « chauffer » mécaniquement pour que ça démarre. Ça fonctionne sans le désir primaire. C’est comme ça que je le comprends en tout cas. Je n’ai envie de personne, ça m’attire pas non. 

Oui des hommes aiment envoyer leur zizi comme on envoit une photo de vacances pour faire envie. Dans ma tête, c’est « euh oui? » c’est comme si moi je leur envoyais la photo de mon bras, ça leur fera rien... tu as tjrs des mecs qui croient qu’ils arriveront à te chauffer, lol. Dont un THPI en couple mais qui me disait « si je n’étais pas en couple, j’essaierais de te séduire » et quelques semaines plus tard il m’envoit une photo de lui à poil. Pas une photo vulgaire. Puis il me parle de ses envies libertinaires (sais pas si ça se dit), j’ai écouté mais ça m’a déçue de lui. Mais jl’ai pas dit. Je n’ai pas répondu à ses sous-entendu et du coup bah il ne me parle plus. Classique.

My_illusion

Messages : 1331
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Ven 6 Sep 2019 - 11:05

C'est moi qui me suis mal exprimé. Je sais qu'il'y a deux "couches de graisses" pour simplifier. Une couche "interne" qui compose le gras viscéral et qui protège nos organes vitaux, et une couche plus excentrée qui est le gras sous-cutané.

Ma question c'est comment peut-on savoir si on a trop de gras viscéral depuis l'extérieur ? Comment un peu de gras pourrait-être "OK" s'il y en a déjà trop à l'intérieur ?

L'IMC (ou BMI en anglais) n'est qu'un faible indicateur. Il ne prend pas en considération le ratio masse musculaire/masse graisseuse, c'est-à-dire ce qui est réellement important et parlant.
C'est pour ça que se peser sur la balance ne sert à rien, il faut mesurer le tour de taille.

"Faire caca" c'est sale oui, mais la différence c'est que tu ne mélanges pas tes déchets et tes fluides corporels avec les autres.
Maintenant je suis d'accord que c'est inutile de le rappeler ouvertement à chaque occasion, mais faut pas non plus laisser sous-entendre le contraire non plus.

D'ailleurs ça me fait sourir quand j'entends des hétéros dire à quel point le sexe entre gays est dégoûtant...euh...attends, t'es abstinent du coup ? Ils sont nés comment vos gosses, c'est le saint esprit qui a inséminé ta femme ?

Et pour le prélèvement de sperme en laboratoire...bah c'est un prélèvement, tu ne te l'asperges pas à la figure, lol.
Moi aussi je pourrais le faire, ça n'a rien à voir avec le sexe.

L'excitation mentale est un phénomène trop subjectif, comme tout ce qui relève du mental. C'est un peu comme l'euphorie, il suffît que tu voies, entendes ou apprennes quelque chose qui te fasse du bien, et c'est bon, tu pourrais même casser la tronche d'un boxeur professionnel.
Un peu comme dans Astérix "Le Combat des Chefs", où Astérix apprend à Abraracourcix, quasiment vaincu sur un ring, que le druide a retrouvé son état normal. Même sans potion magique, la bonne nouvelle lui a donné suffisamment de force pour vaincre son adversaire d'un seul coup de poing.

Comment peut-on être excité par quelque chose qui ne nous attire pas ?

Ah ouais, c'est un pervers quoi. C'est vraiment une super technique pour séduire quelqu'un, c'est clair. J'espère qu'il n'est pas coach en séduction.
Pour moi ça vaut limite une plainte à la police.

Pureté

Messages : 244
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 13 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Ven 6 Sep 2019 - 11:42

Pour le gras extérieur c'est très simple : tu regardes Very Happy
Une méthode efficace pour garder ton poids: si tu ne rentres plus dans ton jeans, tu manges moins et tu bouges plus.

Faire caca c'est sale ???
Je croyais que c'était naturel et fort utile...
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7332
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum