La vie, une éternelle enseignante

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 15 Aoû 2019 - 9:36

Audette a écrit:Qu'est-ce que je comprends quand tu dis ne pas être capable d'être heureuse, je pense exactement pareil.
Ce soir j'ai particulièrement envie de mourir, peut être parce qu'en ce moment j'ai des crises d'angoisse tous les soirs car j'ai vraiment peur de ne pas trouver de travail.
Aujourd'hui pourtant j'ai refait mon CV mais après j'ai regardé les offres d'emploi ça m'a découragée.
Tu arrives toujours à tenir sans médicaments ? J'aimerais bien faire pareil pourtant je prends un sacré cocktail, AD, neuroleptiques et truc pour dormir, je pense que sans ça je me serais déjà jetée sous un train.
Enfin bon, j'espère que ça va pas aller trop mal pour toi.
Courage à toi

Aïe. Désolée pour toi Audette. C’est angoissant l’avenir incertain. La recherche de job n’est pas une partie de plaisir, il faut parvenir à se vendre... vraiment pas agréable à faire. Dans quoi cherche tu? 

Oui je tiens sans médocs, j’avais pris qqes jours une petite dose d’anxiolytiques mais ça ne semblait pas faire effet, ni même en placebo. Je ne veux pas être dépendante de ces crasses connaissant l’effet pervers qu’ils peuvent avoir. Génitrice en a pris des quantités colossales et ma sœur également (c’était même de la toxicomanie).. A part les faire dormir et les rendre déconnectées du vrai monde, ça ne réglait aucun problème de fond. Au final, la technique que j'utilise lorsque je suis embourbée n’est pas si mal, même si elle peut choquer. Je finis par me frapper si je ne parviens pas à calmer le trop plein, la dérivation vers le physique permet de sortir du cycle psychique. Quand on souffre (un peu) physiquement, on est obligés de se recentrer sur son corps, de couper les pensées, je vois ça comme un court-circuit. Je frappe avec le point droit sur le torse, comme si le corps était inanimé et que les petits coups le ramenait à la réalité/à la vie. La puissance des coups est fonction du résultat. Ça ne laisse pas de trace, juste une légère meurtrissure qui part en deux jours. C’est rare que je le fasse, c’est quand je m’enfonce un peu trop dans l’hébétement et que je suis bonne à rien. A un moment, j’utilise la force pour sortir de l’état végétatif. On a le droit de faire ce qu’on veut de soi, pas sur autrui. Je peux exprimer bcp de violence envers moi, cette partie dark qu’on ne peut pas nier éternellement. Alors ok, j’accepte. Un monde idéal viserait la douceur et la tendresse. Mais je suis bien loin de vouloir/pouvoir me donner ça. Ni de l’accepter des autres. La colère est beaucoup trop élevée. Je ne fais de mal à personne et crois même pas que je m’en fais, ça m’aide justement à libérer de la tension. Je ne parle évidemment pas de ça aux autres, ça les inquiéterait inutilement. Depuis enfant, j’utilise cette technique, ça évite la folie et le suicide. Un mal pour un bien je me dis souvent. Auj, avec du dodo, je suis normalement repartie comme sur des roulettes. Prête à refournir de l’effort.

Courage à toi Odette. Quand j’ai quitté mon premier CDI, je finissais par désespérer également de trouver un job. Ça prend du temps, tjrs faire qqchose pour avancer mais pas se mettre une pression de fou car ça enfonce. Step by step. Mnt que le cv est fait, lettre de recommandation à écrire. Vas y a ton rythme mais n’oublie pas que, même si l’impulsion est difficile à initier, une fois qu’on se lance on est content de soi et on y voit un peu plus clair à force d’essayer. Je t’envoie des ondes de courage et de chance !!!

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Audette le Jeu 15 Aoû 2019 - 17:41

Je te trouve extrêmement courageuse d'avoir démissionner d'un CDI, pfff, quel courage !!!
Moi je cherche dans la restauration collective. J'ai travaillé un peu dans un magasin de bazar, mais ça ne me plaisait pas. Je pense que quand j'aurai un boulot, une vie plus stable, j'essaierai de me passer des médicaments. J'ai arrêté les anxiolytiques car je me sens responsable de ma médication, je ne prends pas bêtement ce qu'un médecin me prescrit, je sens que j'ai une part de responsabilité là dedans.

Je ne sais pas si la violence que tu t'infliges peut s'assimiler à de l'automutilation, moi, je suis passé par là scarification quand ça devenait trop insupportable, j'ai arrêté mais j'ai des cicatrices de partout.
Être douce avec moi même serait une réussite pour moi, j'en suis encore loin même si je me hais moins qu'avant et disons je me supporte.
As tu des jours où tout te paraît compliqué, où tu n'arrives pas à te lever de ton lit.
Moi ça m'arrive et je déteste ça, il y a des fois où je suis assez active, je fais ce qu'il faut à la maison et quelques fois où je passe la journée à comater, je me lève toujours deux heures par contre pour m'occuper de mes animaux parce qu'ils ont rien demandé eux.
Tu travailles toujours dans un cabinet vétérinaire.
Merci pour les bonnes ondes, courage à toi Smile

Audette

Messages : 5
Date d'inscription : 12/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par siamois93 le Jeu 15 Aoû 2019 - 22:13

Courage à vous deux.
La dépression c'est bien compliqué d'en sortir, mais déjà poser le diagnostic c'est important et pas très évident. Je vois bien que moi je suis en état un peu dépressif, mais je fais comme si ce n'était pas le cas. Bien dormir, bien manger (jeûner) ça aide à retrouver du tonus.
Je ne me rendais pas compte que tu te cachais à ce point My_illusion. Je comprends mieux ton envie de partir au loin.
Tu t'intéresses aux différentes initiatives de reboisement en milieux dévastés par les herbivores ou arides ?
siamois93
siamois93

Messages : 5153
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 52
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 15 Aoû 2019 - 22:23

My_illusion a écrit:Normalement j’eus une vie pas trop mal jusqu’à l’âge de 7 ans, disons que le calvaire a duré 25 ans. Mais ça me poursuit tjrs car g l’angoisse que génitrice sache où j’habite par exemple. Samedi, j’ai croisé une amie de frère 2, le seul qui a encore un lien (de contrôle) avec elle et avec qui je ne suis plus proche bien que nous l’étions plus jeunes. Et elle me demandait ce que je devenais, où j’habitais et je n’ai pas dit le nom de la rue, juste un « pas loin d’ici » en me disant justement que c’était risqué qu’elle lui dise et que lui rapporte à génitrice car oui je n’ai pas voulu lui dire à lui non plus où j’habitais, il n’y a que les deux autres frères qui savent mais je leur ai demandé de ne pas donner l’adresse. La ville ça suffit amplement. Génitrice est capable de tellement d'immoralité que je ne veux pas tenter le diable. Je ne suis pas une trouillarde de base, mais y’a une empreinte corporelle, un réflexe acquis. 

Vi le bonheur est subjectif je suis bien d’accord, lié à l’état d’esprit. Quand on veut on peut comme on dit. Tssssst
Voilà, c'est pas complément terminé alors que tu as assez souffert comme ça. + l'entourage qui n'arrange rien.
Donc c'est normal, comment espérer se reconstruire quand la source de malheur n'est pas complètement éloignée ?

Les angoisses liées au présent ne devraient plus exister, c'est bon, t'as eu ta part.

Non, le bonheur n'est pas qu'une question de volonté, des bases saines sont nécessaires pour pouvoir surmonter les difficultés passagères ou persistantes.

Il est subjectif dans le sens où il est personnel. Le confort matériel peut apporter du bonheur si on sait se satisfaire de ce que l'on a, c'est-à-dire en n'étant pas insatiable.
Et en même temps, le côté affectif n'est pas forcément gage de bonheur.

Ça dépend vraiment de chacun, de l'expérience personnelle.


@siamois93

J'ai cru comprendre que c'était ton anniversaire, donc bon anniversaire.

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 15 Aoû 2019 - 22:31

Tu trouves que c courageux ? Pas tellement car malgré tout elle voulait que je revienne, encore aujourd’hui. C’était mon boulot veto à temps plein, j’y vais tjrs mais plus que deux we par mois. 

Les coups physiques ne sont pas sensu stricto de l’automutilation non. De l’auto maltraitance bien que ce ne soit pas le but que je recherche. Ce n’est pas pour me punir. Ça m’aide à relâcher de la pression, je préfère ça que de m’enfoncer dans les addictions et faire du mal aux autres. Personne n’est au courant alors que je fais ça depuis que g 10 ans. Jamais régulièrement, juste qd je sens que je serre trop dans ma tête et que je dois trouver le moyen de court-circuiter. Des coups de bâton sur les cuisses dans le bois désert où j’ai grandi. Ça laissait que des marques rouges et ça piquait en aigu. Je pouvais être un vrai monstre envers moi avec des ordres et des insultes. Quelques scarifications mais rares avec scalpel stérile car je ne voulais pas que ça marque, ensuite douche chaude pour brûler, j’ai du aller loin la veille d’un examen car impossible de me concentrer à cause de l’autre folle qui avait encore fait de l’horrible. Pour pas que ça se voit, j’avais tracé 4 lignes sur le haut des deux bras. Quand j’y repense je ne sais pas où je trouvais ce sang froid. Le chaud sur une plaie ça fait très mal. Et ça m’a bien calmée ! J’ai ensuite pu revenir à un état de concentration, et j’eus tout juste 10/20 à l’examen, de la programmation en langage c++ (informatique) un cours hypra chiant. Et je me demande tjrs ce que ça faisait dans des études de biologie. Ma sœur me parlait de ses propres scarifications mais je ne parlais pas de moi, elle ne voulait pas que je ne fasse ça d’ailleurs. Je voulais qu’elle se soigne et ne s'inquiète pas pour moi. Mais du coup, elle me faisait d’autant plus porter ses charges. J’étais un vrai petit robot quand j’y repense. Une coloc’ aussi se déchargeait sur moi, et j’ai cette capacité à comprendre ce qui n’est pas dit, elle étudiait le droit, une fille hypra intelligente et hyperactive, en y repensant elle devait probablement être hp. Elle venait souvent dans ma chambre pour papoter. Par la suite, les chemins se sont écartés et quand je l’ai revue elle m’a confié qu’elle avait fait une TS. Je m’y attendais à vrai dire. 

Contente de savoir que la scarification est derrière toi. C’est souvent symptomatique de qqchose de plus profond. Et quand les mots ne sont pas trouvés, les maux sont exprimés d’une manière ou d’une autre. A 16 ans, j’ai juste écrit des lettres sur Le Bras, c’était codé et ça je pense que c’était pour attirer l’attention des professeurs mais ils ont tjrs été cons ou je m’en foutiste, lol. Alors que je regardais la croute sur mon bras, la prof me dit « je sais que tu t’ennuies mais c’est pas pour ça que tu dois regarder ta montre » et elle m’a pas laissée me justifier et elle venait là de m’asséner un gros coup car déjà croire que je suis mal polie à ce point et penser que je mens... du coup, blessée, j’ai attendu, avec un regard noir, la sonnerie et puis je me suis levée violemment pour quitter la pièce. Jsuis bête j’aurais du quitter avant la sonnerie, je respecte parfois de bêtes règles. Du coup, elle m’a envoyée chez la directrice. Je vous jure, des bras cassés ces gens parce qu’ils pensaient en plus que j’étais anorexique. Alors que pas du tout, je refusais pas de manger, je ne ressentais pas bcp la faim et je recevais pas de repas tout faits de mes chers et tendres parents. Un anorexique refuse de manger (et/ou se fait vomir) c’est très différent. J'étais d’accord que j’étais maigre, il suffisait de me demander pourquoi. Je trouve ça vraiment dommage que les profs n’essaient pas de comprendre, ils ne posent pas de questions, ils sont sûrs d’eux et je m’étais défendue en disant que pas du tout, qu’il fallait pas croire que j'étais comme ma sœur !!! Ils ont du me prendre pour une gamine qui ment... je savais pas moi que les adultes étaient souvent très limités  intellectuellement, j’avais de l’admiration pour mes profs en fait, je les croyais plus malins, mais désillusion. Mon frère me disait : « tu vois ces gens, avec un doctorat par exemple, ils peuvent être bien plus cons que toi et moi, leur réussite ne veut rien dire... » et il avait raison. 

Oups. 

Pour ta question, oui j’ai ces moments de pile à zéro, fatigue lancinante, souvent quand je me réveille mon inconscient, plus rapide que la conscience, me dit « merde je suis en vie » et le conscient qui me brime direct. Ouais jsuis souvent déçue de me réveiller. Car la vie me demande trop d’efforts, qu’elle m’épuise. Maisssss je n’ai pas à me plaindre. C’est un ressenti vrai vu que ça la première chose qui me vient. Que ce soit incompréhensible, je peux l’entendre. 
Trouver la force de se lever et de s’actionner. Des fois, oui c’est plus difficile et du coup, si je le peux, je laisse la mélancolie m’envahir, jusqu’à ce que l’auto culpabilité me donne des coups au cul. Car dans mon esprit je dois agir... je ne veux pas m’enliser dans la dépression car on en sort difficilement. Même si je pense que je suis dépressive, je sublime ça d’une certaine façon parce que j’ai appris à être très dure envers moi, à me mettre en mode robot. Je ne sais pas si je tiendrai tjrs, il suffirait peut-être que je commette une erreur pour que la goutte soit suffisante pour l’entrée en décompensation. Je ressens une épée de Damoclès au-dessus de ma tête mais je la contrôle ça va.

Les animaux nous obligent à prendre soin d’eux c’est très exact. Et ils nous le rendent bien. La zoothérapie ça fonctionne. Je me souviens d’une avocate hyper stressée qui avait adopté un chaton qu’on devait placer et elle en était bleue, elle disait que son chat l’apaisait, que son rythme cardiaque diminuait grâce à lui. 

J'espère que tu iras mieux audette, les places en restauration collective sont difficile à trouver ? Cross fingers

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 16 Aoû 2019 - 6:59

siamois93 a écrit:Courage à vous deux.
La dépression c'est bien compliqué d'en sortir, mais déjà poser le diagnostic c'est important et pas très évident. Je vois bien que moi je suis en état un peu dépressif, mais je fais comme si ce n'était pas le cas. Bien dormir, bien manger (jeûner) ça aide à retrouver du tonus.
Je ne me rendais pas compte que tu te cachais à ce point My_illusion. Je comprends mieux ton envie de partir au loin.
Tu t'intéresses aux différentes initiatives de reboisement en milieux dévastés par les herbivores ou arides ?
Vi, la dépression a de multiples manifestations, ce n’est pas forcément de rester enfermé à dormir et broyer du noir. Les mécanismes d’adaptation rendent le tableau plus flou. Je me doutais que tu l’étais Siamois. Ça se lit tout de même. Et tu cherches malgré tout à tendre vers le positif et le développement personnel. 

Me cacher ? Que veux-tu dire? 

Les gens qui m’entourent ne relèvent rien, ils pensent juste que je suis pessimiste. Parce que je les dérange à tout analyser froidement sans y apporter cette légèreté gaie et positive. C’est très rare lorsqu’on me donne droit à la parole, ça n’intéresse pas car je suppose que je mets mal à l’aise, que je fais peur et qu’on croit qu’il suffit de nier et d'attendre pour que les pensées négatives disparaissent. Très peu de gens sont armés pour pouvoir accueillir la dépression des autres, on attend de toi d’être un exemple de force, de dynamisme, d’optimisme. Le « salut, ça va? » ne s’intéresse absolument pas à comment tu te sens, tu dois répondre un « ça va et toi? ». Échanges banaux et superficiels. 

Pour la reforestation, un truc simple est d’installer un moteur de recherche qui utilise une partie des gains pour reforester : lilo. 
J’enrichis mon jardin de plantes et petits arbres (c pas assez grand pour des arbres), la pelouse est un désert en vie, un gâchis donc je la supprime petit à petit en plantant. J’ai grandi dans un bois et l'arrière du jardin était une forêt qui s’auto entretenait, j’adorais cet endroit, mon petit paradis je l’appelais.

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par siamois93 le Ven 16 Aoû 2019 - 15:14

Pardon ce n'était pas évident, je m'en rends compte en te relisant. Quand je parlais de te cacher c'était par rapport à ta famille, pas par rapport à la dépression.

siamois93
siamois93

Messages : 5153
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 52
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Ven 16 Aoû 2019 - 20:13

Siamois a l'air de se ficher totalement qu'on lui souhaite son anniv', ou alors il n'a pas remarqué.

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 16 Aoû 2019 - 21:01

Pureté a écrit:Siamois a l'air de se ficher totalement qu'on lui souhaite son anniv', ou alors il n'a pas remarqué.

Lol, il se dit pe juste que c mieux de le lui souhaiter dans son sujet. Et toi Pureté, tu as ouvert un sujet où tu te dévoiles un peu car je ne sais rien moi de toi. 

Merci de ton mot pour moi.

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Ven 16 Aoû 2019 - 22:48

Ouais enfin ça ne mange pas de pain un merci.

Je n'ai pas ouvert de sujet, je ne saurais pas trop quoi dire.

De rien, je trouve que tu t'en sors très bien pour quelqu'un qui a accumulé les traumatismes. Mais tu prolonges ta peine en gardant tes démons pour toi, je veux dire en vrai. Le virtuel ça apaise un peu mais c'est pas suffisant.

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 16 Aoû 2019 - 23:31

siamois93 a écrit:Pardon ce n'était pas évident, je m'en rends compte en te relisant. Quand je parlais de te cacher c'était par rapport à ta famille, pas par rapport à la dépression.

Je n’ai pas vraiment de système familial. Il reste mes trois frères mais on ne parle pas vraiment entre nous de ce que nous sommes/ressentons. On tourne tout sur le ton de l’humour. Ils sont tous les trois avec qqn de très émotionnel, qui exprime pour deux les émotions... c’est assez amusant à observer d’ailleurs. Ils sont des techniciens pragmatiques et stables et leur moitié apporte la fantaisie, la jovialité, la folie et l’expression en mots de l’affection. L’une des belles-sœurs croit que mon frère ne l’aime pas mais il a juste sa manière différente de le montrer. Elle le critique tout le temps et je comprends davantage ses réactions à lui qu’à elle. 

Je ne veux pas leur dire pour les tests hp par exemple car même moi j’en doute toujours. Je ne saurais même pas leur expliquer. Aucune définition ne me satisfait. Je ne veux pas leur dire mes moments plus dark car ils me renverront l’image d’une tarée instable.

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 16 Aoû 2019 - 23:38

Pureté a écrit:Ouais enfin ça ne mange pas de pain un merci.

Je n'ai pas ouvert de sujet, je ne saurais pas trop quoi dire.

De rien, je trouve que tu t'en sors très bien pour quelqu'un qui a accumulé les traumatismes. Mais tu  prolonges ta peine en gardant tes démons pour toi, je veux dire en vrai. Le virtuel ça apaise un peu mais c'est pas suffisant.
Tu sembles être fort sensible qd on ne te répond pas, tu sais pourquoi? 

A qui devrais-je parler ? 

Il y près de 10 ans, j’ai raconté à ma colocataire un épisode difficile et ça l’a fait pleurer. Ça me pousse à ne plus parler de choses dures avec ceux qui ont de l’affection pour moi. 

Une amie de 21 ans mon aînée m’a demandé sur quel forum j’allais et ça m’a fait flipper. Non non tu ne peux pas lire ce que j’y écris, je ne peux pas dire ces choses-là !!!

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Sam 17 Aoû 2019 - 2:05

My_illusion a écrit:
Tu sembles être fort sensible qd on ne te répond pas, tu sais pourquoi? 

A qui devrais-je parler ? 

Il y près de 10 ans, j’ai raconté à ma colocataire un épisode difficile et ça l’a fait pleurer. Ça me pousse à ne plus parler de choses dures avec ceux qui ont de l’affection pour moi. 

Une amie de 21 ans mon aînée m’a demandé sur quel forum j’allais et ça m’a fait flipper. Non non tu ne peux pas lire ce que j’y écris, je ne peux pas dire ces choses-là !!!

Fort sensible, je ne sais pas. Mais la communication textuelle prend plus de temps que la parole, donc on ne sait pas si on écrit en vain ou pas.
Ici, c'est plutôt que je trouve ça étonnant de ne pas le remarquer alors qu'on a posté un message ensuite, mais c'est pas grave.

Je ne sais pas, en voyant un psy ou du moins une personne suffisamment forte pour entendre ce que tu as sur le coeur. Ça sert à quoi de nouer un lien affectif avec une personne si celle-ci est incapable ni d'entendre certaines choses ni d'apaiser un peu une âme en souffrance ?
Si la sociabilité se résume à raconter des conneries autour d'un verre, alors c'est une perte de temps.

Tu ne peux plus continuer comme ça. Aucun voyage ni rien d'autre ne pourra te rendre heureuse, car le bonheur passe avant tout par la sensation d'avoir un esprit léger.
Le vide, ça fait du bien.

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par siamois93 le Sam 17 Aoû 2019 - 22:49

Désolé Pureté, j'avais vu ton message puis j'ai oublié.
Merci avec donc quelques jours de retard. En fait il n'y a que quelques personnes sur ZC qui m'ont souhaité mon anniversaire.
Un fil perso ça sert éventuellement à ça aussi, à souhaiter des anniversaires.
siamois93
siamois93

Messages : 5153
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 52
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par siamois93 le Sam 17 Aoû 2019 - 22:58

My_illusion, tu te trouves un peu trop fold'ingue j'ai l'impression. Mais en fait dans un hopital psy les gens sont bien plus gravement barrés que nous ici. Il m'est arrivé d'aller y visiter une amie pendant un mois il y a quelques années et les autres pensionnaires étaient dans un sale état. Et c'était le batiment le plus sain du complexe hospitalier.
Donc non tu n'es pas fold'ingue, tu te cherches pas mal, tu souffres, et les solutions ne sont pas légion. J'ai confiance en ton intelligence pour adapter tes propres solutions. Du repos, même si on a envie de s'oublier dans le boulot, et ne pas se couper de ce que l'on est vraiment. C'est un peu ce que je redécouvre ici, et parfois de manière inattendue. Par exemple : Récemment j'ai fait un petit voyage en train. J'étais debout dans l'allée centrale, à ma droite un homme lisait un journal sportif qui parlait de cyclisme, à ma gauche une jeune femme bricolait une photo d'elle sur un vélo. Arrivé à destination, avec la personne chez qui j'allais, on a fait pas mal de vélo également. Serait-ce un signe ? Vu la place du vélo dans ma jeunesse, vu le lien à mon père, ... ?
Et puis la nature.
Je n'avais pas compris mon problème avec les ordinateurs et leurs souris mais en fait j'aime les chats, alors les souris ça le fait pas vraiment... Smile
siamois93
siamois93

Messages : 5153
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 52
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Sam 17 Aoû 2019 - 23:42

siamois93 a écrit:Désolé Pureté, j'avais vu ton message puis j'ai oublié.
Merci avec donc quelques jours de retard. En fait il n'y a que quelques personnes sur ZC qui m'ont souhaité mon anniversaire.
Un fil perso ça sert éventuellement à ça aussi, à souhaiter des anniversaires.
Y a pas de mal, c'est juste que tu avais fait une référence à ton anniversaire dans ce topic donc ça m'avait semblé approprié de le dire ici.

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 18 Aoû 2019 - 10:25

Pureté a écrit:
My_illusion a écrit:
Tu sembles être fort sensible qd on ne te répond pas, tu sais pourquoi? 

A qui devrais-je parler ? 

Il y près de 10 ans, j’ai raconté à ma colocataire un épisode difficile et ça l’a fait pleurer. Ça me pousse à ne plus parler de choses dures avec ceux qui ont de l’affection pour moi. 

Une amie de 21 ans mon aînée m’a demandé sur quel forum j’allais et ça m’a fait flipper. Non non tu ne peux pas lire ce que j’y écris, je ne peux pas dire ces choses-là !!!

Fort sensible, je ne sais pas. Mais la communication textuelle prend plus de temps que la parole, donc on ne sait pas si on écrit en vain ou pas.
Ici, c'est plutôt que je trouve ça étonnant de ne pas le remarquer alors qu'on a posté un message ensuite, mais c'est pas grave.

Je ne sais pas, en voyant un psy ou du moins une personne suffisamment forte pour entendre ce que tu as sur le coeur. Ça sert à quoi de nouer un lien affectif avec une personne si celle-ci est incapable ni d'entendre certaines choses ni d'apaiser un peu une âme en souffrance ?
Si la sociabilité se résume à raconter des conneries autour d'un verre, alors c'est une perte de temps.

Tu ne peux plus continuer comme ça. Aucun voyage ni rien d'autre ne pourra te rendre heureuse, car le bonheur passe avant tout par la sensation d'avoir un esprit léger.
Le vide, ça fait du bien.

Mais je pense que personne ne peut m’apporter non plus ce dont j’aurais besoin, le serpent se mord la queue. 
C’est comme si rien ne sera jamais satisfaisant. Il y a plein de gens gentils envers moi notamment sur ce forum,  vous me répondez avec bienveillance et même affection. J’en prends note c’est sûr, et je n’en demande pas plus.   Merci pour ça. Je suis responsable de ma propre prison, cette insécurité que je traînerai jusqu’à ma mort. Je suis la seule coupable de ne pas parvenir à sécuriser « mon enfant intérieur ». Je ne veux pas me trouver d’excuses ou de circonstances atténuantes.
Peut-être que même que loin de la civilisation, j’irai mieux car vraiment mon empreinte écologique me fait du mal. Chaque fois que je suis responsable d’un déchet, ça me cause du tort car ce n’est pas ce que je veux être. Je voudrais me comporter à ce niveau comme un animal, en cycle fermé. La Nature sans l’homme ne produit aucun déchet. Il y a respect de ses règles fondamentales et nourricières. 

Aie-je fait une projection sur Dame Nature? C’est bien possible et cette projection-là me paraît saine. Je n’ai pas de parents ni de tuteur de résilience humain? Et bien j’ai au moins eu la Nature et ses habitants qui la respectent pour me tuteurer. J’y ai puisé toutes mes forces. Mon mentor, ma source. 

Les humains, souvent, n’ont pas assez de courage, de capacités analytiques, de capacités à raisonner avant « d’émotionner », il y a toutes leurs perversions tapies et moins tapies qui viennent me heurter constamment. On peut y voir de l’exagération, un manque de tolérance, du jugement : je sais que je ne peux pas avoir des liens de qualités avec des fumeurs, des alcoolos, des addictifs, des je m’en foutiste, des capitalistes, des fainéants, des geignards, des sans empathie et ceux qui prennent sans se demander s’ils le méritent. 

Il y en a quelques uns que je « garde » mais je me méfie qd même tjrs. De tout ce que je ne sais pas encore.

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Dim 18 Aoû 2019 - 12:28

My_illusion a écrit:Mais je pense que personne ne peut m’apporter non plus ce dont j’aurais besoin, le serpent se mord la queue. 
C’est comme si rien ne sera jamais satisfaisant. Il y a plein de gens gentils envers moi notamment sur ce forum,  vous me répondez avec bienveillance et même affection. J’en prends note c’est sûr, et je n’en demande pas plus.   Merci pour ça. Je suis responsable de ma propre prison, cette insécurité que je traînerai jusqu’à ma mort. Je suis la seule coupable de ne pas parvenir à sécuriser « mon enfant intérieur ». Je ne veux pas me trouver d’excuses ou de circonstances atténuantes.
Peut-être que même que loin de la civilisation, j’irai mieux car vraiment mon empreinte écologique me fait du mal. Chaque fois que je suis responsable d’un déchet, ça me cause du tort car ce n’est pas ce que je veux être. Je voudrais me comporter à ce niveau comme un animal, en cycle fermé. La Nature sans l’homme ne produit aucun déchet. Il y a respect de ses règles fondamentales et nourricières. 

Aie-je fait une projection sur Dame Nature? C’est bien possible et cette projection-là me paraît saine. Je n’ai pas de parents ni de tuteur de résilience humain? Et bien j’ai au moins eu la Nature et ses habitants qui la respectent pour me tuteurer. J’y ai puisé toutes mes forces. Mon mentor, ma source. 

Les humains, souvent, n’ont pas assez de courage, de capacités analytiques, de capacités à raisonner avant « d’émotionner », il y a toutes leurs perversions tapies et moins tapies qui viennent me heurter constamment. On peut y voir de l’exagération, un manque de tolérance, du jugement : je sais que je ne peux pas avoir des liens de qualités avec des fumeurs, des alcoolos, des addictifs, des je m’en foutiste, des capitalistes, des fainéants, des geignards, des sans empathie et ceux qui prennent sans se demander s’ils le méritent. 

Il y en a quelques uns que je « garde » mais je me méfie qd même tjrs. De tout ce que je ne sais pas encore.

Tu souffres d'une forme de dépression, et une des caractéristiques récurrentes de la dépression c'est de penser qu'on ne s'en sortira jamais, d'être condamné à perpétuité.

Il te faut bien plus que des gens "gentils" ou "sympas". C'est vraiment pas suffisant.

En plus ta culpabilité permanente n'arrange rien. Tu fais déjà énormément d'efforts à ton échelle, ce n'est pas à toi d'en faire davantage. En fait ton "mode de vie" est tellement ancré en toi qu'il en est devenu "banal" et "normal".

Dans un premier temps il faut que tu arrêtes de culpabiliser. Je pense que ton dégoût de l'inaction voire de la oisiveté vient du fait d'une trop grande autonomie et d'une exigence trop sévère pour une petite fille, c'est pour ça qu'aujourd'hui tu ne peux apprécier le moindre moment de détente et de repos, d'autant que ça laisse du temps pour mouronner, alors que tu peux t'oublier momentanément dans le travail ou dans une activité physique.

Peut-être qu'un environnement plus ou moins "retiré" permettrait de te ressourcer, mais fais-le pour toi et pas simplement pour des raisons écologiques.
Tu sais moi aussi ça me rend dingue quand je vois des papiers et des bouteilles sur le bitume ou la pelouse alors qu'il y a des poubelles un peu partout.
Puis ces décharges sauvages...pfff.
Et même au niveau de certains modèles économiques, il y a des aberrations écologiques que très peu pointent du doigt. Je pense aux cartouches d'encre pour imprimantes, aux essuie-glaces, aux capsules pour machines à café...

Mais pour en revenir à toi, le plus important c'est que tu puisses chasser toute mauvaise pensée liée à ta génitrice. Je ne parle pas des événements passés mais plutôt actuellement. Le fait que tu aies peur qu'elle trouve ton adresse n'est pas normal en plus d'être injuste après toutes ces années de souffrance physique mais surtout psychologique.

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par siamois93 le Dim 18 Aoû 2019 - 16:00

Pureté, tu as écrit :
"Tu sais moi aussi ça me rend dingue quand je vois des papiers et des bouteilles sur le bitume ou la pelouse alors qu'il y a des poubelles un peu partout."
Moi c'est quand je vois du bitume un peu partout que ça me rend dingue. Very Happy
Sinon je suis bien d'accord avec ce que tu dis sur l'importance de ne pas sous-estimer cette maladie.
My_illusion, il y a un sujet là http://www.zebrascrossing.net/t38668-entraide-guerison-violences-psychologiques#1612275
où j'ai trouvé que les liens postés sont très intéressants.
Et puis es-tu sûre que ce que tu annonces comme étant toi, c'est vraiment toi ? N'est-ce pas un personnage que tu t'es créé car te permettant de te racrocher à un «bien» absent de ton quotidien ?
Deuxième topic, la vidéo sur l'égo était très drôle et pertinente pour moi au moins : http://www.zebrascrossing.net/t38606-la-notion-d-ego

siamois93
siamois93

Messages : 5153
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 52
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 18 Aoû 2019 - 23:37

Bravo Pureté pour ton analyse !

Ce que tu dis est correct... je me pense condamnée oui, culpabilité d’exister constante, mon fonctionnement me paraît « basique », g du mal à comprendre que trop ne cherchent pas à être de meilleures personnes. Je suis choquée par de nombreux comportements, surtout l’abus et la malhonnêteté. Souvent je pense qu’on rejette ce que je suis mais je finis par comprendre que c’est parce que les autres ne sont pas capables ou ne veulent pas mieux se comporter. Je dois éviter de rejouer le rôle du vilain petit canard. 

Tu vas trouver ça absurde pe mais je commence même à penser que les déchets en Nature ne feront que précipiter la mort car mettre en poubelle ne fait pas disparaître le déchet, il sera brûlé ou enterré... l’eau est plus vite contaminée mais les fumées toxiques issues de la combustion sont des toxiques invisibles. Le déchet sous forme visible ou invisible provoque de toute façon des dégâts. Le meilleur déchet est celui qui n’existe pas. 

Oui, je vis dans la peur, ça yest je l’accepte. J’ai tjrs ressenti de l’angoisse. Ou anxiété. Ou autre mais rien de zen. 
Génitrice ne me tuera pas ça non, mais même rien que sa voix, sa gestuelle et sa tronche m’angoissent. Elle ne connaît pas le respect. Si ça lui prenait, elle nous réveillait la nuit en tambourinant parce qu’elle voulait de l’attention. Fallait batailler le matin pour qu’elle nous conduise à l’école, encore ivre de la veille. Cette fois où elle m’a attrapé les deux poignets et que je parvenais pas à la faire lâcher ça m’a fait flipper grave à l'intérieur de moi. A mes 19 ans, une dame m’a tenu les deux mains et j’ai ressenti la même angoisse et je lui demandais de lâcher ces mains (je ne disais pas mes mains mais « ces mains ») elle pensait bien faire. « Lâche ces mains stp ». J’ai retiré mes mains violemment et par colère envers moi g frappé le poing droit de toute ma force dans le mur. J’ai cru que je l’avais cassé ! Énorme bleu. Je n’associe pas le contact physique avec du rassurant, mais de l’angoissant. Lors d’une bagarre avec génitrice, elle m’arraché une touffe de cheveux et m’a entraînée dans sa chute. A terre, sa main était posée sur ma cuisse, et je ressentais un vif dégoût mais je n’ai pas bougé car le temps s’était arrêté, du calme, elle était calme et là g compris que c’est ce qu’elle voulait : du contact physique. J’avais besoin de calme, alors j’ai pas bougé. Mais sa main me dégoûtait +++.
Pour avoir un peu de calme, il fallait subir c’était comme ça. C’est difficile à oublier. Car je suis une conne aussi à pas être capable de me faire respecter, les gens abusent souvent de mon incapacité à poser des limites. Ça doit venir de là je présume. La réaction épidermique des humains, leur agressivité...

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Lun 19 Aoû 2019 - 13:17

@siamois93

C'est sûr que l'urbanisation en excès est déplaisante, mais ça me tue que les gens soient si crades. C'est pas si dur de garder un endroit propre.

@My_illusion

Pourquoi culpabilité d'exister ? Ce n'est pas à toi de ressentir ça. Comme tu le dis, c'est toi qui fais des efforts, t'as aucune raison de culpabiliser.
Il faut que tu apprennes à t'aimer, c'est déjà un premier pas important.

C'est vrai que la gestion des déchets fait peur, voilà pourquoi je ne crois pas en une amélioration de l'écologie.

Ton problème est évidemment lié à ta génitrice qui a empêché ta personnalité de se développer, de se construire, de s'affirmer. En plus ton entourage ne te soutient pas.

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 19 Aoû 2019 - 15:56

siamois93 a écrit:Pureté, tu as écrit :
"Tu sais moi aussi ça me rend dingue quand je vois des papiers et des bouteilles sur le bitume ou la pelouse alors qu'il y a des poubelles un peu partout."
Moi c'est quand je vois du bitume un peu partout que ça me rend dingue. Very Happy
Sinon je suis bien d'accord avec ce que tu dis sur l'importance de ne pas sous-estimer cette maladie.
My_illusion, il y a un sujet là http://www.zebrascrossing.net/t38668-entraide-guerison-violences-psychologiques#1612275
où j'ai trouvé que les liens postés sont très intéressants.
Et puis es-tu sûre que ce que tu annonces comme étant toi, c'est vraiment toi ? N'est-ce pas un personnage que tu t'es créé car te permettant de te racrocher à un «bien» absent de ton quotidien ?
Deuxième topic, la vidéo sur l'égo était très drôle et pertinente pour moi au moins : http://www.zebrascrossing.net/t38606-la-notion-d-ego

Un personnage que je me suis créé ? Je n’ai rien de psychotique en tout cas! On ne m’a jamais traitée de menteuse ou affabulatrice. 

L’ego? 

Entraide via des vidéos you tube? Tu apprends la vie par les vidéos toi ou comment ça se passe? Comment as tu autant de temps, tu ne dois pas travailler pour gagner ta croûte? 

Je ne comprends pas tjrs où tu veux en venir...

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Lun 19 Aoû 2019 - 17:26

Je ne vois rien de psychotique chez toi non plus d'après ce que j'ai pu lire à ton sujet.

Dans ton cas c'est plus que ton être a été mis en "stand by" pendant trop longtemps, même si c'était nécessaire pour survivre, en quelque sorte. C'était un moindre mal.

D'où ces tendances à rejeter qui tu es et ce que tu es, ce qui explique ton inhibition émotionnelle ainsi que l'emploi de "ces mains", entre autres sûrement.

Je ressens un détachement chez toi, mais alors rien à voir avec un dédoublement de la personnalité de type schizophrénique.


Dernière édition par Pureté le Lun 19 Aoû 2019 - 20:27, édité 1 fois

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 19 Aoû 2019 - 19:15

Oui voilà, c’est une insensibilité vis-à-vis de moi. Pour cela aussi que lorsque je dois euthanasier mon animal, je peux le faire en me détachant de mon émotionnel et remettre le masque sans difficulté sans que personne ne soit au courant. Car je veux que ce soit moi qui l’endorme, ce rôle me revient, je suis une jusqu’au boutiste. Une grande force de parvenir à faire ça (l’insensibilité envers moi) mais ça a son revers, cette incapacité à ressentir aussi le bonheur. 
Je ne suis pas schizophrène ou instable émotionnellement, y’a juste des moments où je me sens un peu plus au bord, où je peux avoir une vraie envie de mourir ou tout abandonner. Mais je ne le fais pas. Dans ce moment de flottement, je peux être un monstre envers moi. Le côté dark que personne ne connaît et qui inquièterait inutilement. Ici je suis repartie en travaux, deux heures de piscine et 30 min de fitness. La pêche est revenue. Good! Et sans médoc même si je suis tjrs à penser que je devrais prendre pe un traitement de fond ou ponctuel mais rapidement contre l’anxiété car ça s’impacte sur ma tête et mes intestins. Je dois veiller à mon hygiène de sommeil et moins venir sur le forum...
Je sais ce qui est bon pour soi, mais des fois je me rebelle contre moi. Un peu comme l’ado qui fait un doigt d’honneur à ses parents ou la société, où je me sens surpuissante, où je recherche l'adrénaline. C’est une partie de moi aussi, je ne dois pas éteindre ça non plus car c une expression de vie. Ma Raison-Conscience est le garde-fou. Je suis mon propre parent alors je me fais payer aussi la négligence de mes géniteurs, quelque chose comme ça, je présume. 

Pureté, ce serait bien d’en savoir un peu sur toi, par mp si tu veux car je dois « sonder » un peu mes interlocuteurs loooool. Rien de méchant je te rassure.

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Lun 19 Aoû 2019 - 20:56

Oui c'est ça, une auto-anesthésie des sentiments au sens large pour survivre.

Et de la même manière qu'une chimiothérapie tuant à la fois les cellules cancéreuses comme les bonnes, les bons sentiments sont également bloqués.

Tu as raison, il est important d'extérioriser ses sentiments, surtout sa colère, ça fait évacuer la pression comme une soupape.

Je ne sais pas trop quoi dire sur moi. Je n'ai pas été diagnostiqué mais j'ai tendance à penser constamment et simultanément à plein de choses, une sorte de suractivité qui est parfois épuisante mais que j'ai réussi à plus ou moins maîtriser.
En gros la moindre chose anodine peut me faire penser à autre chose qui va ensuite se subdiviser en plusieurs autres et ainsi de suite.

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 19 Aoû 2019 - 21:36

Pas mal l’analogie à la chimio. C ça, y’a pas moyen de filtrer c tout ou rien en somme. 

Mais étonnamment, je prends fortement certaines choses, lorsque je me suis un peu ouverte on va dire, je vais facilement ressentir le rejet et l’abandon et du coup je m’en veux d’avoir partagé un peu de moi. Ici, je me sentais comme « abandonnée » par ma collègue qui me niait, en regrettant de lui avoir un peu parlé. Et j’ai pris sur moi, en ne disant rien et laisser passer qqes jours, en attendant que mon émotion soit rationnalisée. Et ici, je me suis calmée donc je lui parle calmement et je comprends mieux, ce n’est pas contre moi elle ne veut parler à personne, elle se sent vide. Je m’en doutais, c’est peut-être pour ça que j’ai rien dit. Je suis un peu fière de moi sur ce coup là. En fait, je vais très vite penser que l’autre s’en fout de moi, m’a manipulée mais souvent ce sont ses propres souffrances qui s’expriment. Dans ces cas-là, je ferme mon émotionnel et si la personne en vaut la peine, je joue un peu le rôle de psy. Car je peux comprendre trop de choses et que je n’aime pas quand les autres ne sont pas bien. Si je peux aider, je fais. Mais je referme ma sensibilité vis-à-vis de moi car là ça ferait des dégâts. C’est une protection nécessaire. 

C’est tout ce que tu peux me dire ? Lol. Je t’avouerai que je me fous à présent du test ou pas test, je remets tout en doute de ces tests qui n’en sont qu’indicatifs. On les soupoudre d’une série d’autres particularités : trouble de l’attention, autisme, toc, ... j’ai la sensation que le monde psy en fait un business bien juteux. C ma nature de toujours tout mettre en doute, d'éprouver les hypothèses. Il n’y a aucun mot pour définir le package, aucune définition précise et ciblée. Il y a un degré d’incertitude trop élevé. 
Hier, je vois qqn qui publie que l’on hériterait de l’intelligence de sa mère, l’article est vide, ça m’a énervée. Je me suis dis « la seule chose que la mère transmet en plus ce sont les mitochondries, le moteur énergétique de la cellule. Il contient un ADN qui lui est propre. Mais je n’ai pas investigué la question. 

Que fais tu dans la vie? Qu’est ce que tu aimes?

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 21 Aoû 2019 - 8:30

Moi, l’asexuelle que je suis avec une libido proche du zéro va samedi à une démo de sex toys, ça me fait rire car en plus je serai entourée d’homosexuels, hahahahahah. Je fais jamais rien dans la norme. Mon meilleur ami qui a pas trop envie d’y aller seul. Allez, y’a des choses à apprendre c’est sûr. Même si malgré moi, je connais déjà pas mal. Hahahaha et je ris.

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 21 Aoû 2019 - 9:37

C'est quoi la "libido" concrètement ? Je sais ce que ça veut dire dans le langage courant hein, mais je veux dire ça repose sur quelles bases scientifiques ?

Une démo de sextoys avec des gays ? Pas du tout cliché Very Happy

Des choses à apprendre, faut peut-être pas exagérer par contre.

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 21 Aoû 2019 - 16:59

Si tu n'apprécies pas les contacts physiques, c'est peut-être la chance de ta vie de connaître le plaisir sexuel Razz
Et en plus, Borgnus t'avait aussi montré qu'on n'avait besoin de personne Very Happy
Paix à son âme...
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7210
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 21 Aoû 2019 - 17:19

Zarbitude a écrit:Si tu n'apprécies pas les contacts physiques, c'est peut-être la chance de ta vie de connaître le plaisir sexuel Razz
Et en plus, Borgnus t'avait aussi montré qu'on n'avait besoin de personne Very Happy
Paix à son âme...
Mdrrrrrrrr tu as un humour que j’aime bien  Laughing

Oui il était tout juste arrivé à sa maturité sexuelle, il a au moins pu jouir au moins une fois avant de mourir. Lol. Valait mieux qu’il n’ait pas rencontré de fifille pour pas transmettre la saloperie de maladie qui l’a terrassé. 
Seul, on est tjrs mieux servi c’est clair.

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 21 Aoû 2019 - 17:27

Pureté a écrit:C'est quoi la "libido" concrètement ? Je sais ce que ça veut dire dans le langage courant hein, mais je veux dire ça repose sur quelles bases scientifiques ?

Une démo de sextoys avec des gays ? Pas du tout cliché Very Happy

Des choses à apprendre, faut peut-être pas exagérer par contre.

Mhmmm ma définition c’est que la libido est un ensemble de pulsions de vie. Plus tu aimes la vie, plus ta libido sera grande, non? 

J’me suis pas penchée sur les bases scientifiques, sorry. Mais ça doit être intéressant. Petite recherche qd j’y penserai! 

Libido est à tort reliée principalement au sexe. C’est beaucoup plus large. Des élans de vie? Avoir envie de manger qqchose par envie alors que tu es rassasié, ça fait partie de la libido pour moi. L’ensemble des envies et pulsions pour jouir de la vie?

Je t’assure, on apprend en tout, puis tu sais ce que j’adore faire? Observer et analyser les réactions des autres.

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 21 Aoû 2019 - 17:51

Ouais voilà, c'est imagé mais ça ne repose sur rien de concret. C'est pas quelque chose qu'on peut mesurer comme le taux d'hémoglobine dans le sang.

Mais en général les gens font plutôt allusion à l'aspect sexuel de la libido, en fait les deux sont vus comme des synonymes.

Mais c'est quoi en fait ? C'est pas comme si on pouvait mesurer le désir sexuel.

Ouais enfin il y a des sujets qui valent plus la peine de s'y attarder que d'autres.

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 21 Aoû 2019 - 18:06

J'aurais dit comme toi My-I : Énergie qui sous-tend les instincts de vie et, en particulier, les instincts sexuels.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7210
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 21 Aoû 2019 - 18:07

My_illusion a écrit:
Zarbitude a écrit:Si tu n'apprécies pas les contacts physiques, c'est peut-être la chance de ta vie de connaître le plaisir sexuel Razz
Et en plus, Borgnus t'avait aussi montré qu'on n'avait besoin de personne Very Happy
Paix à son âme...
Mdrrrrrrrr tu as un humour que j’aime bien  Laughing

Oui il était tout juste arrivé à sa maturité sexuelle, il a au moins pu jouir au moins une fois avant de mourir. Lol. Valait mieux qu’il n’ait pas rencontré de fifille pour pas transmettre la saloperie de maladie qui l’a terrassé. 
Seul, on est tjrs mieux servi c’est clair.

Comme je dis toujours : tant qu'on n'est pas manchot.... LOL
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7210
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 21 Aoû 2019 - 18:34

T’imagine, à 34 ans j’achèterais un sex toy. Y’a bien 10 ans on m’a offert un canard jaune dans lequel on pouvait mettre des piles, Bé il a juste décoré car je pigeais pas comment ça s’utilisait. Tu vois mon degré d’intérêt. Récemment, g essayé la cup menstruelle mais ça me stresse que ça remonte et je trouvais ça embêtant, pas douloureux mais embêtant. Et pour le retirer maya ça fait mal! Même un tampax ça me stresse, ça gonfle et c’est super désagréable à retirer. j’aime pas du tout faire entrer des choses dans mes trous. Je pense aux infections et au fait que ça peut rester coincé. Je n’ai jamais eu de cystite de toute ma vie, j'espère bien que j’en aurai jamais car je vois bien chez les chiennes et chattes (les animaux je parle) ça leur fait super mal! J’ai un petit humour aussi. Lol. 

C’était la minute intime. Des secrets, moi? Pas bcp non.

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 21 Aoû 2019 - 18:40

Ouaip, c'est pas génial tous ces moyens pour capturer les productions corporelles Mad
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7210
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 21 Aoû 2019 - 19:18

affraid Trop bonne nouvelle : le plant de menthe reprend!!! G coupé toutes ses tiges mortes et à la base ça reprend !!! Je crois qu’il n’avait pas supporté la canicule. Le végétal c’est bcp plus résistant que l’animal, youpieeeeee!!! Je l’associe à ma sœur j’y peux rien. C’est du vivant donc si ça meurt, je la tue complètement? Un truc du genre, l’inconscient il est un peu con des fois!

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 21 Aoû 2019 - 19:34

My_illusion a écrit:T’imagine, à 34 ans j’achèterais un sex toy. Y’a bien 10 ans on m’a offert un canard jaune dans lequel on pouvait mettre des piles, Bé il a juste décoré car je pigeais pas comment ça s’utilisait. Tu vois mon degré d’intérêt. Récemment, g essayé la cup menstruelle mais ça me stresse que ça remonte et je trouvais ça embêtant, pas douloureux mais embêtant. Et pour le retirer maya ça fait mal! Même un tampax ça me stresse, ça gonfle et c’est super désagréable à retirer. j’aime pas du tout faire entrer des choses dans mes trous. Je pense aux infections et au fait que ça peut rester coincé. Je n’ai jamais eu de cystite de toute ma vie, j'espère bien que j’en aurai jamais car je vois bien chez les chiennes et chattes (les animaux je parle) ça leur fait super mal! J’ai un petit humour aussi. Lol. 

C’était la minute intime. Des secrets, moi? Pas bcp non.

Sauf que les tampons ont un intérêt même si c'est rebutant.

Ce n'est pas comparable avec l'envie de se faire pénétrer et de se faire rentrer des objets (ou autres) dans ses orifices à des fins purement sexuelles.


Dernière édition par Pureté le Mer 21 Aoû 2019 - 19:35, édité 1 fois

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 21 Aoû 2019 - 19:34

J'ai aussi vécu une histoire avec une plante. Elle m'avait été offerte par une collègue qui avait un cancer du sein.
Quand la plante n'allait pas bien, ma collègue non plus. C'était très significatif.
Et un jour, la plante est morte...Ma collègue aussi... Crying or Very sad

Dans le cas de la menthe, c'est encore d'un autre ordre il me semble.

Bien sur je sais que tu n'y crois pas mais ça veut peut-être dire que ta soeur n'est pas morte. Que "quelque chose" a survécu à sa mort physique.

Sais-tu pourquoi tu associes cette plante à ta soeur ?
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7210
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 21 Aoû 2019 - 19:36

Pureté a écrit:
My_illusion a écrit:T’imagine, à 34 ans j’achèterais un sex toy. Y’a bien 10 ans on m’a offert un canard jaune dans lequel on pouvait mettre des piles, Bé il a juste décoré car je pigeais pas comment ça s’utilisait. Tu vois mon degré d’intérêt. Récemment, g essayé la cup menstruelle mais ça me stresse que ça remonte et je trouvais ça embêtant, pas douloureux mais embêtant. Et pour le retirer maya ça fait mal! Même un tampax ça me stresse, ça gonfle et c’est super désagréable à retirer. j’aime pas du tout faire entrer des choses dans mes trous. Je pense aux infections et au fait que ça peut rester coincé. Je n’ai jamais eu de cystite de toute ma vie, j'espère bien que j’en aurai jamais car je vois bien chez les chiennes et chattes (les animaux je parle) ça leur fait super mal! J’ai un petit humour aussi. Lol. 

C’était la minute intime. Des secrets, moi? Pas bcp non.

Sauf que les tampons ont un intérêt même si c'est rebutant.

Ce n'est pas comparable avec l'envie de se faire pénétrer et de se faire rentrer des objets (ou autres) dans ses orifices.

Il faut juste bien les choisir car les tampons industriels contiennent des substances pas très bonnes pour la santé.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7210
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 21 Aoû 2019 - 19:43

Zarbitude a écrit:J'ai aussi vécu une histoire avec une plante. Elle m'avait été offerte par une collègue qui avait un cancer du sein.
Quand la plante n'allait pas bien, ma collègue non plus. C'était très significatif.
Et un jour, la plante est morte...Ma collègue aussi... Crying or Very sad

Dans le cas de la menthe, c'est encore d'un autre ordre il me semble.

Bien sur je sais que tu n'y crois pas mais ça veut peut-être dire que ta soeur n'est pas morte. Que "quelque chose" a survécu à sa mort physique.

Sais-tu pourquoi tu associes cette plante à ta soeur ?
Oui, juste parce qu’elle me l’avait offerte, de son jardin. Elle poussait vaille que vaille au bois et ici depuis deux ans, elle kiffe le climat moins humide, plus ensoleillé de mon jardin. Tjrs dans le même pot que d’origine, je l’ai depuis plus de 5 ans et ce printemps je l’ai séparé en deux pour donner la moitié à un ami car à l'étroit dans son pot, elle avait super bien repris puis périclitée à cause des conditions clim’ Trop changeantes. Mais les racines ont repris. J’y peux rien dés que je passe à côté d’elle je pense à ma sœur. Il y a précisément 14 en février, mon frère m’a offert une plante (qui a crevé après deux ou trois ans) et il m’avait dit une phrase qui m’a marquée « si elle meurt c’est que tu ne t’en occupes pas bien et tu ne sauras alors jamais prendre soin de qui que ce soit! » j’ai trouvé ça pas gentil, et inconsciemment ça m’a pas motivée car chaque fois que je voyais la plante je pensais à ce qu’il avait dit et ce qui entoure ce kdo. Je suis hypersensible pour des choses bêtes quand je m’y mets.

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 21 Aoû 2019 - 19:48

Zarbitude a écrit:
Pureté a écrit:
My_illusion a écrit:T’imagine, à 34 ans j’achèterais un sex toy. Y’a bien 10 ans on m’a offert un canard jaune dans lequel on pouvait mettre des piles, Bé il a juste décoré car je pigeais pas comment ça s’utilisait. Tu vois mon degré d’intérêt. Récemment, g essayé la cup menstruelle mais ça me stresse que ça remonte et je trouvais ça embêtant, pas douloureux mais embêtant. Et pour le retirer maya ça fait mal! Même un tampax ça me stresse, ça gonfle et c’est super désagréable à retirer. j’aime pas du tout faire entrer des choses dans mes trous. Je pense aux infections et au fait que ça peut rester coincé. Je n’ai jamais eu de cystite de toute ma vie, j'espère bien que j’en aurai jamais car je vois bien chez les chiennes et chattes (les animaux je parle) ça leur fait super mal! J’ai un petit humour aussi. Lol. 

C’était la minute intime. Des secrets, moi? Pas bcp non.

Sauf que les tampons ont un intérêt même si c'est rebutant.

Ce n'est pas comparable avec l'envie de se faire pénétrer et de se faire rentrer des objets (ou autres) dans ses orifices.

Il faut juste bien les choisir car les tampons industriels contiennent des substances pas très bonnes pour la santé.

C'est sûr, d'autant que cette zone est sensible aux infections.

Enfin moi je suis tranquille par rapport à tout ça Razz

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 21 Aoû 2019 - 19:55

Aaah OK, cette plante te donne l'occasion de penser à ta soeur. Et de continuer à prendre soin d'elle, si on peut dire.

Je pense que tu as bien fait de séparer la motte mais je me demande si elle ne serait pas mieux en pleine terre. Elle pourra mieux gérer les changements climatiques.

Dis donc, ton frère, il est....comment dire....je sors mon Joker Wink
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7210
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 21 Aoû 2019 - 19:55

Pureté a écrit:
Zarbitude a écrit:
Pureté a écrit:
My_illusion a écrit:T’imagine, à 34 ans j’achèterais un sex toy. Y’a bien 10 ans on m’a offert un canard jaune dans lequel on pouvait mettre des piles, Bé il a juste décoré car je pigeais pas comment ça s’utilisait. Tu vois mon degré d’intérêt. Récemment, g essayé la cup menstruelle mais ça me stresse que ça remonte et je trouvais ça embêtant, pas douloureux mais embêtant. Et pour le retirer maya ça fait mal! Même un tampax ça me stresse, ça gonfle et c’est super désagréable à retirer. j’aime pas du tout faire entrer des choses dans mes trous. Je pense aux infections et au fait que ça peut rester coincé. Je n’ai jamais eu de cystite de toute ma vie, j'espère bien que j’en aurai jamais car je vois bien chez les chiennes et chattes (les animaux je parle) ça leur fait super mal! J’ai un petit humour aussi. Lol. 

C’était la minute intime. Des secrets, moi? Pas bcp non.

Sauf que les tampons ont un intérêt même si c'est rebutant.

Ce n'est pas comparable avec l'envie de se faire pénétrer et de se faire rentrer des objets (ou autres) dans ses orifices.

Il faut juste bien les choisir car les tampons industriels contiennent des substances pas très bonnes pour la santé.

C'est sûr, d'autant que cette zone est sensible aux infections.

Enfin moi je suis tranquille par rapport à tout ça Razz

Quelle chance LOL
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7210
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 21 Aoû 2019 - 20:05

Zarbitude a écrit:
Pureté a écrit:
Zarbitude a écrit:
Pureté a écrit:
My_illusion a écrit:T’imagine, à 34 ans j’achèterais un sex toy. Y’a bien 10 ans on m’a offert un canard jaune dans lequel on pouvait mettre des piles, Bé il a juste décoré car je pigeais pas comment ça s’utilisait. Tu vois mon degré d’intérêt. Récemment, g essayé la cup menstruelle mais ça me stresse que ça remonte et je trouvais ça embêtant, pas douloureux mais embêtant. Et pour le retirer maya ça fait mal! Même un tampax ça me stresse, ça gonfle et c’est super désagréable à retirer. j’aime pas du tout faire entrer des choses dans mes trous. Je pense aux infections et au fait que ça peut rester coincé. Je n’ai jamais eu de cystite de toute ma vie, j'espère bien que j’en aurai jamais car je vois bien chez les chiennes et chattes (les animaux je parle) ça leur fait super mal! J’ai un petit humour aussi. Lol. 

C’était la minute intime. Des secrets, moi? Pas bcp non.

Sauf que les tampons ont un intérêt même si c'est rebutant.

Ce n'est pas comparable avec l'envie de se faire pénétrer et de se faire rentrer des objets (ou autres) dans ses orifices.

Il faut juste bien les choisir car les tampons industriels contiennent des substances pas très bonnes pour la santé.

C'est sûr, d'autant que cette zone est sensible aux infections.

Enfin moi je suis tranquille par rapport à tout ça Razz

Quelle chance LOL

Un peu plus d'une chance sur deux, c'est pas non plus extraordinaire Smile

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 21 Aoû 2019 - 20:11

LOOOOOL
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7210
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 21 Aoû 2019 - 20:13

Zarbitude a écrit:Aaah OK, cette plante te donne l'occasion de penser à ta soeur. Et de continuer à prendre soin d'elle, si on peut dire.

Je pense que tu as bien fait de séparer la motte mais je me demande si elle ne serait pas mieux en pleine terre. Elle pourra mieux gérer les changements climatiques.

Dis donc, ton frère, il est....comment dire....je sors mon Joker  Wink
Ah mais j’ai eu une éducation fraternelle à la dure, je te dis pas les piques que je me suis ramassée alors bon j’ai sorti l’armure et une bonne dose de piques aussi. Ils m’ont appris la repartie on va dire. On se rentrait tous dans le lard. Parfois c’était drôle, du genre « je peux t’appeler laxatif? » « pourquoi? » « parce que tu me fais chier! »

J’ai une technique pas trop polluante pour les ragnagnas, une bande hygiénique par jour et du papier, comme ça pas de macération, pas d’infection, et comme je vais aux pipi room au moins 8x/jour ça reste « propre », le corps est fait pour éliminer à l’extérieur, les tampons je mets ça rarement quand g pas le choix. J’ai eu tard les ragnagnas, à 16 ans et ça m’a fait râler sec!!! 

Pureté, les hommes font des cystites aussi et chopent des MST mais ouais t’as de la chance de ne pas avoir du sang qui te sort chaque mois avec de bonnes douleurs viscérales.

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 21 Aoû 2019 - 20:40

My_illusion a écrit:Pureté, les hommes font des cystites aussi et chopent des MST mais ouais t’as de la chance de ne pas avoir du sang qui te sort chaque mois avec de bonnes douleurs viscérales.

Les cystites sont rares chez les hommes, non ? Le problème avec le corps féminin c'est que l'urètre est facilement exposée aux germes, d'où une fréquence plus élevée d'infections urinaires.

Quant aux MST...faut aller les chercher, lol.

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 22 Aoû 2019 - 18:54

Oui c’est plus rare chez les mâles Wink. Encore un avantage en plus Very Happy

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 22 Aoû 2019 - 19:05

Ou alors ce sont les femelles qui n'ont que des désavantages, tout dépend du point de vue Razz

Ça rejoint un peu l'histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide Laughing

Pureté

Messages : 175
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 10 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 22 Aoû 2019 - 20:31

Moi qui le voit presque tjrs à moitié vide, tu pouvais être content. Je fais extrêmement rarement des flatteries ou compliments, pour dire qu’il faut vraiment le mériter loooooooool.

My_illusion

Messages : 1196
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum