La vie, une éternelle enseignante

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 0:23

LOOOOOL 

Dis t’as oublié plein de trucs dans ma description!! Et mon sens de l’humour, pourquoi personne le relève bouhouhouhou tongue

Mais ouais je ressemble même physiquement à Lara croft, même carrure et même style vestimentaire (débardeur/garçon manqué/androgyne). 

Canon je dirais pas quand même, mais ptête bien à la fin du body challenge (semaine 5 terminée sur 12) faut raffermir les muscles de la sangle abdominale! Les collègues en ont marre que je parle de mon bide relâché à cause de la station assise pask’eux se sont autorisés à laisser une bonne brioche se développer (à noter que j’en ai motivé deux à suivre le programme!). G jamais été grosse et je ne voudrais pas le devenir, je n’y vois que des désavantages lol. Mais je signale que g rien contre ceux qui ont de l'embonpoint, j’aime pas trop le gras car signe une probabilité plus élevée d’avoir des soucis de santé. Une alimentation saine, variée et de l’activité physique c’est le minimum à faire nan?

Oublie pas d’allonger la liste descriptive Razz

La Politique je déteste ça même, ça me va d’en être nulle bounce

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Jeu 8 Aoû 2019 - 7:34

My_illusion a écrit:A sa troisième tentative, g attrapé son poing et l’ai tourné très vite avec ma petite force, tout son corps a suivi.
Eh ben voilà, t'as fait de l'aïkido sans le savoir. Tu vois que ça marche Wink

Et Borgnus, il mange autre chose que lait et pâtée de chaton maintenant ?
ortolan
ortolan

Messages : 12668
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 8 Aoû 2019 - 8:18

My_illusion a écrit:LOOOOOL 

Dis t’as oublié plein de trucs dans ma description!! Et mon sens de l’humour, pourquoi personne le relève bouhouhouhou tongue

Mais ouais je ressemble même physiquement à Lara croft, même carrure et même style vestimentaire (débardeur/garçon manqué/androgyne). 

Canon je dirais pas quand même, mais ptête bien à la fin du body challenge (semaine 5 terminée sur 12) faut raffermir les muscles de la sangle abdominale! Les collègues en ont marre que je parle de mon bide relâché à cause de la station assise pask’eux se sont autorisés à laisser une bonne brioche se développer (à noter que j’en ai motivé deux à suivre le programme!). G jamais été grosse et je ne voudrais pas le devenir, je n’y vois que des désavantages lol. Mais je signale que g rien contre ceux qui ont de l'embonpoint, j’aime pas trop le gras car signe une probabilité plus élevée d’avoir des soucis de santé. Une alimentation saine, variée et de l’activité physique c’est le minimum à faire nan?

Oublie pas d’allonger la liste descriptive Razz

La Politique je déteste ça même, ça me va d’en être nulle bounce

C'est déjà pas mal ! Et puis...quel sens de l'humour ? Surprised
Bon OK, j'arrête de te taquiner Razz
Surtout que l'histoire de l'alcool lyophilisé, c'était drôle et bien trouvé.

Donc en gros il ne te manque plus que la paire de flingues, on en revient au sujet.

Je n'ai jamais été gros non plus, sauf autour des 9-11 ans mais c'est une période qui coïncidait avec une prise de cortisone.
Si je prends du gras, je le perds rapidement.
Après ça peut être utile d'avoir un métabolisme qui en stocke facilement en cas de disette.

Avoir une culture politique, ça ne sert pas à grand chose de toute façon.


Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 8:43

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 D0398110
ortolan a écrit:
My_illusion a écrit:A sa troisième tentative, g attrapé son poing et l’ai tourné très vite avec ma petite force, tout son corps a suivi.
Eh ben voilà, t'as fait de l'aïkido sans le savoir. Tu vois que ça marche Wink

Et Borgnus, il mange autre chose que lait et pâtée de chaton maintenant ?
Ahhh Borgnus, il m’en fait des misères. 

Il y a une petite semaine, il n’est plus sorti de sa cachette (trou à la base du lierre, sous le lilas). D'habitude, je l’appelle et tape sur le sol et il rappliquait illico presto. Je reviens plus tard, tjrs rien. Il me souffle dessus, veut que je le laisse tranquille. Sauf qu’il n’avait rien mangé de la nuit. Vaille que vaille, je le pousse et le tire de là. Perte de 20g. Il se met en boule, comme s’il avait peur. Ce n’est plus Borgnus. Un peu froid, le narine qui coule, je lui redonne du lait avec antibio et je le mets sur bouillotte. Santé s’améliore, poids ne re décolle que mnt. Mais son caractère a changé. Je lis donc qu'à maturité, le hérisson devient solitaire et indépendant. Il avait deux mois donc ça colle. Pour rire, je dis qu’il est devenu un ado en phase ingrate. La nuit, je le rentre donc pour pas qu’il prenne froid et je le mets dans le bac de douche avec une bouillote. Au matin, c tjrs le carnage, il chie et fait mille tours donc y’en a partout mais facile à nettoyer. En plus, ça pue mais ça pue. Il y a 3 jours, j’entends un bruit très étrange, je pensais qu’il s'étouffait. J’ouvre la porte de la douche et je le vois sur la bouillote, la tête enfoncée, je m’approche et je comprends... monsieur l’adolescent est occupée de se masturber, ouais carrément. Son zizi tout érectile là, d’une taille a rendre jaloux bien d’autres espèces. Non, Borgnus n’est plus un bébé, il n’a plus besoin de sa maman, je ne suis plus que la donneuse de manger et il se croit à l’hotel. Vraiment, même comportement que les ados humains, lol. Du jour au lendemain, moi qui pensait qu’il était malade... le détachement s’est donc fait tout naturellement. Il a à présent 320g. La journée, je le mets dehors dans son enclos et la journée dans le bac de douche avec une bouillote. Hier, je l’ai vermifugé car il faisait yoyo avec son poids et on voit clairement la différence. C’est un hérisson de luxe en tout cas. Retiré deux nouvelles petites tiques.

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 8 Aoû 2019 - 9:42

My_illusion a écrit:il n’a plus besoin de sa maman, je ne suis plus que la donneuse de manger et il se croit à l’hotel. Vraiment, même comportement que les ados humains

D'ici à ce qu'il te demande une paire de baskets comme les ados ou pour faire comme un certain hérisson :


La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Sonic_11

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 8 Aoû 2019 - 10:04

Mince, y n'est pas asexuel comme sa maman, y'a pu d'jeunesse madame Razz
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7199
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 10:14

Ahaha hahahahhaha 

ah lui il a une libido au taquet, il mordait la polaire autour de la bouillote et lorsqu’il eu fini, deux soupirs de jouissance là, là où y’a de la gêne y’a pas de plaisir.

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 10:38

J’aimerais bien apprendre à tirer avec un vrai flingue. 

Plus jeune je m’amusais avec un petit flingue à plombs. Je vise pas trop mal. Avec ce flingue, frère 3 l’avait posé sur ma cuisse quand j’avais une dizaine d’années et je lui ai répondu « tu ne le feras pas! » il tenait son intimidation et moi je tenais contre. Et il a pressé la gâchette. Putain ça m’a fait un mal de chien. Point rouge vif mais ça n’est pas rentré ouffff. Il est dingue, jamais j’aurais osé ! Je suis une provocatrice, enfin.... je ne cède juste pas aux tentatives d’intimidation, je ne vais pas chercher ces mecs qui veulent asseoir leur supériorité masculine. Je fais un peu la maligne on va dire alors ça les stimule à me donner une leçon. Ne jamais montrer de la peur et je n’ai jamais pleuré. Ne jamais donner cette satisfaction à l’autre! Et à mon âge je ne sais même pas montrer quand c’est dur pour moi. J’ai cette carapace de roc inébranlable que je ne quitte jamais. Endurcissement irréversible je crois. Je serai jamais une chochotte!

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 8 Aoû 2019 - 10:52

Décidément, ta famille est détraquée si je puis me permettre.
Pas étonnant que tu sois aussi endurcie.

Mais c'est cool d'avoir du caractère, je trouve ça respectable.

J'ai déjà tiré avec de vraies armes, c'est assez jubilatoire pour ma part. Je n'imagine pas le niveau d'intensité que doit procurer un échange de coups de feu.

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 10:54

Frère 2 possède une arme à feu, il avait demandé le port d’arme à sa majorité et j’ai dû signer pour donner l’accord qu’elle soit sous notre toit. J'étais contre car le fait d’en avoir une augmente les risque de suicide. Il disait que c’était nécessaire ne serait-ce que si le paternel débarquait...  je ne sais pas s’il a finalement pu en avoir une et s’il l’a toujours. Il a voulu aussi changer de nom de famille pour prendre celui de la partie « bourgeoise » de la famille (riches et une certaine notoriété). Ça, ça n’a pas abouti car il faut un motif très fort pour le justifier. 

A l’âge de 10 ans, s’il y avait eu une arme, je pense que j’aurais eu le courage de l’utiliser puis de la retourner contre moi. Car même avec le recul, je me dis que c’était la meilleure solution. Tuer génitrice et me tuer pour libérer la souffrance aux frères et à ma sœur. Je pense sincèrement qu’ils auraient été plus heureux. Et moi, j’aurais eu le statut de héros dans leur cœur. Je rigole pas, lol. J’aime ce genre de sacrifice que je nomme : un mal pour un bien.


Dernière édition par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 11:09, édité 1 fois

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 8 Aoû 2019 - 11:02

Ça ne vaut jamais le coup de se sacrifier, je suis bien content que les choses ne se soient pas passées ainsi.

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 11:05

Les frères ont juste dû vivre en partie les mêmes horreurs que moi. J’étais la benjamine alors j’ai du apprendre plus vite à m’endurcir. Si j’avais pas développer ça, je serai morte c’est sûr. 

Y’a eu des tas de trucs de ouf entre nous aussi, même moi j’ai fait un truc horrible mais c’était accidentel. A 10 ans je jouais avec une grande hache (pas mal d’histoire avec les haches...) sur une souche d’arbre, j’apprenais la dextérité de cet outil... je n’avais aucune autre intention. La lame est partie de travers à un moment et ma sœur l’a reçue en plein dans le tibia. Elle a eu tellement mal qu’elle n’a émis aucun son au début. Elle a en garde un renfoncement... et m’avait dit par la suite « tu te souviens de ça » évidemment que je m’en souviens, moi la tortionnaire! Et elle avait ajouté « g un souvenir de toi à vie! ». Quel souvenir! Ouch. 

On a la blinde de cicatrices. Frère 2 a envoyé un petard dans l’œil de notre sœur, frère 1 a jeté une brique sur la tête de frère 2. Il l’a aussi étranglé tellement longtemps qu’il était presque inconscient. La colère qu’il avait ce jour-là, j’ai vu notre père en lui et du coup peur de lui aussi. Dans les marches de l’escalier. Sœur qui a fracassé la tête de frère 3 a plusieurs reprises sur le sol. Moi je m’en suis sortie avec juste quelques coups, cheveux arrachés, m’envoyer dans les airs, me coincer à terre, dans les toilettes, punaises et colle sur la clenche de ma porte, laxatif dans ma nourriture... eu une fois une boule de pétard sur le ventre à cause d’un défaut de fabrication, la boule est partie de l’autre côté, t shirt brûlé. Mais on était pas censés tenir ça à la main... une fois renversé la friteuse brûlante sur la cuisse en voulant la ranger. Frère 2 qui a allumé la mauvaise taque électrique et du coup a fait fondre la friteuse en marche. 

Etc etc, des gosses livrés totalement à eux mêmes quoi.

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 8 Aoû 2019 - 11:10

Ah le bordel, c'est triste et drôle à la fois.

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 11:20

On avait des moments hyper top et drôles aussi. On dévalait l’escalier avec un matelas, une balançoire confectionnée dans la maison (g fait tomber le radiateur en tapant dessus ouppps), du savon et eau dans le couloir pour glisser (sœur s’y est ouvert le genou sur le métal de la raclette), cabane construite dans le jardin, saut de singe entre les arbres, saut de tarzan, on jouait aussi à construire le bolide le plus solide et puis on les fracassait l’un contre l’autre (et je perdais tjrs), on s’occupait de plein d’animaux très variés (je suis même pas sûre de pouvoir en faire une liste exhaustive). Je ne m’ennuyais jamais. Tjrs des trucs à faire ou expérimenter, soif d'apprentissage oblige. 

De l’air soft ça peut pe te plaire pureté ? J’en ai jamais fait car j’aime pas trop l’idée de se tirer les uns sur les autres, je préfère juste viser des cibles (non vivantes of course) car sait-on que plus tard je doive chasser pour me nourrir.

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 8 Aoû 2019 - 11:33

Ça me fait penser à la série Malcolm, pour le côté fratrie qui passe son temps à faire des conneries.

L'airsoft a l'air sympa mais je n'ai jamais eu l'occasion d'en faire, ni de paintball.
Mais pour moi au contraire, l'idée me semble plus intéressante que de tirer sur des cibles inertes, car au moins ça reproduit la sensation d'un combat.
Sinon il y a une alternative avec les cibles mobiles comme les pigeons d'argile.

Je n'ai jamais chassé, je ne mange même pas de chair animale. Et ça c'est un autre facteur "d'incompatibilité sociale".

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 11:54

Pour le combat, on jouait à un jeu video, un des seuls que j’aimais bien :Earthquakes. Mais les frères me défonçaient à chaque fois. Ah ça, ils aimaient bien joué contre moi. Jusqu’à ce que je pige que ces petits malins avaient du matériel informatique bien plus performant que le mien. Ou bien, j’étais qd même nulle, possible oui, lol. Mais du coup, ça forçait à développer des stratégies, les jeux vidéos ont leur intérêt, ils développent la rapidité, dextérité et stratégie. Les meilleur(e)s chirurgien(ne)s sont en probabilité plus souvent d’anciens joueurs assidus de jeux vidéos.  

L’idée de combattre et de faire du mal me déplaît, ça me fait culpabiliser de frapper. A la boxe, le gars en face me disait de ne pas me brimer, mais j’arrivais pas à vouloir frapper. Je préfère des techniques de neutralisation. Où la force n’est pas un facteur nécessaire.

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 8 Aoû 2019 - 12:05

Ça dépend des jeux vidéo, il y en a de toutes sortes. Mais oui, ceux qui proposent un système de jeu vif et nerveux sont particulièrement prenants. Et c'est encore mieux quand ils sont équilibrés et que leur marge de progression est élevée.

Frapper "pour de vrai" au cours d'en entraînement, c'est sûr que ça peut être dérangeant car c'est dommage de (se) blesser sans raison particulière.

Mais si c'est pour se défendre, là faut pas avoir de remords.

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 12:20

Incompatibilité sociale? Y’a de plus en plus de végétariens/liens &co. 
Je mange de la viande et produits animaux mais pas en excès, je peux m’en passer plusieurs jours. C’est sûr que l'élevage intensif est problématique à de nombreux niveaux. Et que l’industrie peut difficilement faire autrement pour nourrir une telle population tout en pouvant en « vivre » financièrement. Chaque acteur sur la chaîne rafle une partie. Par exemple, l’agneau de Nouvelle-Zélande coûte tellement peu car entraine très peu de frais aux éleveurs. Du coup, importation massive chez nous. On connaît les problèmes éthiques et environnementaux. Manger que du végétal a tout son lot de côté sombre également. Pour moi, ils est difficile de choisir entre la peste et le choléra. Mais sûr que les pratiques industrielles me donnent la nausée et la seule façon de lutter contre, c’est de stopper ma propre descendance et d'évoluer vers le moins malsain possible... réduire, local, faire pousser une partie de sa bouffe, recycler, restaurer, ne pas se goinfrer même si on en a les moyens etc etc. Je suis une sale bête mise dans un système malsain, alors je vais en sortir sur la pointe des pieds en faisant le moins de dégâts possibles, ainsi je soulage un tant soit peu la conscience. Je n’ai aucun optimisme. Je laisse ça aux inconscients et ignorants, ceux qui pensent à vouloir se reproduire tiens, dominés par leur cocktail hormonal, bien conditionnés par l’instinct biologique. Comme Borgnus, il est heureux ce petit idiot, lol.

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Jeu 8 Aoû 2019 - 12:52

Planque tes éponges ! affraid :
Very Happy L'âge ingrat, oui. L'anthropomorphisme a parfois du bon quand on veut rigoler. Le côté positif, c'est que sa part d'instinct sauvage s'exprime. Il faut quand même qu'il arrive à trouver sa bouffe par lui-même, parce que c'est bien beau de vouloir jouer à frotti-frotta avec une hérissonne de passage, encore faut-il qu'il prouve qu'il est capable de s'assumer. Ah oui : et ne pas mentionner qu'il s'est déniaisé avec une bouillotte parce que si l'anecdote ne manque pas de piquant, la bouillotte si Papy
ortolan
ortolan

Messages : 12668
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 13:39

Tu vas rire Ortolan, je laisse une vieille éponge sur le bord pour nettoyer le carnage qu’il fait la nuit, il met du caca partout. Du coup, c sec et faut gratter. Mais une bouillotte c plus hot. Qqn m’a envoyé un article où des français se plaignaient de bruits près de chez eux (humains qui couchaient ou animaux en détresse qu’ils rapportaient) car vraiment ils sont bruyants ces hérissons lors de leurs ébats. Les tortues aussi cela dit, le mâle donne à intervalles réguliers des coups de rein en émettant un bruit d’effort gueule ouverte, ça le rend con mais con mais c’est très drôle à observer.

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 8 Aoû 2019 - 14:52

My_illusion a écrit:Incompatibilité sociale? Y’a de plus en plus de végétariens/liens &co. 
Je mange de la viande et produits animaux mais pas en excès, je peux m’en passer plusieurs jours. C’est sûr que l'élevage intensif est problématique à de nombreux niveaux. Et que l’industrie peut difficilement faire autrement pour nourrir une telle population tout en pouvant en « vivre » financièrement. Chaque acteur sur la chaîne rafle une partie. Par exemple, l’agneau de Nouvelle-Zélande coûte tellement peu car entraine très peu de frais aux éleveurs. Du coup, importation massive chez nous. On connaît les problèmes éthiques et environnementaux. Manger que du végétal a tout son lot de côté sombre également. Pour moi, ils est difficile de choisir entre la peste et le choléra. Mais sûr que les pratiques industrielles me donnent la nausée et la seule façon de lutter contre, c’est de stopper ma propre descendance et d'évoluer vers le moins malsain possible... réduire, local, faire pousser une partie de sa bouffe, recycler, restaurer, ne pas se goinfrer même si on en a les moyens etc etc. Je suis une sale bête mise dans un système malsain, alors je vais en sortir sur la pointe des pieds en faisant le moins de dégâts possibles, ainsi je soulage un tant soit peu la conscience. Je n’ai aucun optimisme. Je laisse ça aux inconscients et ignorants, ceux qui pensent à vouloir se reproduire tiens, dominés par leur cocktail hormonal, bien conditionnés par l’instinct biologique. Comme Borgnus, il est heureux ce petit idiot, lol.

Oui le végétarisme et le végétalisme se sont pas mal développés depuis ces dernières années, réduisant cet effet "marginal". Mais pour autant ce n'est pas évident dès lors qu'il s'agit de manger avec les autres, et d'ailleurs je ne suis pas allé à un repas de famille depuis longtemps.
Je ne m'en plains pas, je constate, au final ça m'arrange.

Tu ne veux pas d'enfant simplement pour des raisons écologiques ? Je peux me tromper mais je crois avoir lu de toi, plusieurs allusions à l'idée d'avoir un enfant, ou plutôt de ne pas en avoir.
Est-ce lié au fait que tu sois une femme ? Ressens-tu une pression à ce niveau ?

My_illusion a écrit:Les tortues aussi cela dit, le mâle donne à intervalles réguliers des coups de rein en émettant un bruit d’effort gueule ouverte, ça le rend con mais con mais c’est très drôle à observer.

Y a pas que les tortues  Mort de rire

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 15:13

Pureté a écrit:
Tu ne veux pas d'enfant simplement pour des raisons écologiques ? Je peux me tromper mais je crois avoir lu de toi, plusieurs allusions à l'idée d'avoir un enfant, ou plutôt de ne pas en avoir.
Est-ce lié au fait que tu sois une femme ? Ressens-tu une pression à ce niveau ?

La liste est très longue. La plus forte est cette raison écologique oui. Ça fait un moment que je dis que je dois toutes les exposer dans un sujet mais ça va jaser.  

Les femmes ont davantage de pression sociale pour enfanter oui. Mais les hommes en ont aussi. G de la chance de ne pas avoir de parents qui vont me répéter régulièrement « alors c quand que tu me fais grand-parent? » ou un « il serait p-e temps d’y penser, l’horloge biologique tourne ». 

Parfois, on me dit que c dommage car soi disant je pourrais apporter bcp à un enfant... « tu ferais une bonne mère ». Ce n’est absolument pas sûr, je ne crois pas d’ailleurs. Je peux parfois reconnaître mes défauts et mes lacunes lol.

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 8 Aoû 2019 - 15:23

Pourquoi ça va jaser ?

Tout le monde a des défauts et des lacunes. En tout cas pour moi c'est clair qu'on peut exclure cette raison, je veux dire en ce qui te concerne.

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 23:18

Car les pro enfants mordent facilement pardi Very Happy

Bon, mauvaise nouvelle, j’ai retrouvé borgnus en décubitus latéral ce soir dans son enclos. Ça présage rien de bon. Il a de nombreux symptômes neurologiques d’une intoxication mais je vois vraiment pas à quoi... g pensé à réaction sur piqure de guêpe mais le traitement ne donne rien. Il est en parésie et ne sait plus déglutir. Conscient mais incapable d’utiliser son corps. Ça sent pas bon cette affaire. J’lui ai donné un traitement, plus qu'à croiser les doigts...

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Jeu 8 Aoû 2019 - 23:31

Ouais mais au final c'est plus une question de choix personnel, le débat n'a pas vraiment lieu d'être.

J'espère que le hérisson va retrouver la forme. C'est bizarre, il était en bonne santé depuis ces derniers jours.

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 9 Aoû 2019 - 7:06

Il est tjrs en vie mais tjrs prisonnier de son corps. Il ne peut rien avaler car paralysie tonique. Peut-être tétanos, botulisme... une saloperie en tout cas. Il va finir par mourir d’inanition et soif si ça continue Sad

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Ven 9 Aoû 2019 - 7:07

Neutral Merde. Ça vient pas de son œil ?
ortolan
ortolan

Messages : 12668
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 9 Aoû 2019 - 8:25

Je ne pense pas, son œil n’est pas infecté. Et même si le nerf optique et ses copains avaient été touchés ça n’est que quelques nerfs craniens périphériques. Ça ne donnerait pas de symptômes centraux. Il est prisonnier de son corps, en toute conscience. Ça fait penser à une atteinte du tronc cérébral. J’envisage aussi qu’un animal (chat) aurait pu le secouer au niveau du cou. 

J’ai bien peu d’espoir que ça évolue positivement, il n’a pas empiré ni amélioré depuis hier soir. Il émet des petits bruits s’il glisse en mauvaise position ce qui montre qu’il est conscient.

Il a toute sa sensibilité (même la superficielle) qui fonctionne, c’est le moteur qui ne fonctionne plus. Membres antérieurs tendus, incapable de tenir en sternal. Je lui laisse encore du temps mais je ne veux pas le voir crever de faim. J’essaierai de le sonder pour le gaver ce soir vu que je ne suis pas à la maison...

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Ven 9 Aoû 2019 - 8:32

Mais c'est fou, comment son état a pu basculer aussi vite ?

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 9 Aoû 2019 - 20:07

Il était pire en rentrant, en semi coma, j’ai abrégé son supplice. 
Oui trop rapide. 

A l’autopsie tout était normal, pas de gastro entérite ou hépatite. Ce matin, g découvert le syndrome de Wobbly, c’est une pathologie dégénérative de la myéline, ressemblant à la sclérose en plaques chez l'humain. Normalement ça évolue sur quelques semaines mais quelques cas fulgurants sont reportés. 10% des hérissons domestiques sont atteints à cause de la consanguinité. Ici il était sauvage donc les chances sont plus faibles. Il avait des comportements bizarres en tremblant et en ne venant plus vers moi, il se déplaçait moins. Et difficulté à prendre du poids. A part cette atteinte neurologique je ne vois pas ce que ça pouvait être. Pour confirmer faut envoyer le cerveau... car on ne voit rien au scanner. 
Ça a été trop vite. En 24h. C’est triste mais c’est comme ça. Je me rassure avec le fait qu’il n’a pas trop souffert. Je vais démonter son enclos et sa maison que je construisais et bien il faudra que je la donne à qqn ... pas envie que ça me refasse penser à Borgnus, je préfère oublier. Je le vis comme un échec et je vais m’en vouloir un moment à me torturer à me dire que c’était peut être qqchose de curable mais que jsuis trop conne à pas l’avoir trouvé. Pas une intoxication, pas une réaction anaphylactique, pas une hépatite, pas une gastro-entérite, pas une infection via son œil pas top (il aurait fallu à terme l’énucléer quand même), il était sous antibio, cortisone, valium, protecteur du foie si jamais toxique et des fluides en intrapéritonéal, j’aurais pas pu le sauver jle sais mais j’m’en veux quand même car je m’en veux systématiquement. 

Faut pas s’attacher aux animaux, les gens sur fb ils demandaient tjrs des nouvelles, et on me disait « tu vas quand même pas le remettre à terme dans la Nature pour qu’il se fasse écraser ? » mais je voulais pas le garder et m’y attacher justement, ce n’est pas mon rôle. Mon rôle est uniquement de soigner. Mais du fait que j’ai du m’en occuper beaucoup et le voir évoluer puis décliner comme ça bé j’y étais pas préparée, je m’y attendais pas justement alors que j’essaie d’anticiper un maximum. Son changement comportemental coïncidait avec sa maturité sexuelle (à l’âge de 2 mois) mais je suppose qu’il commençait déjà à débuter les symptômes neuros. Il ne bougeait plus quand je le mettais sur la balance alors que y’a trois semaines il détalait et je devais le retenir. Il se déplaçait moins et me rejetait, je mettais ça sur le compte de son évolution normale d’hérisson solitaire et indépendant. 

Bref, faut que je me répète que j’aurais rien pu faire pour le sauver.

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Ven 9 Aoû 2019 - 20:47

Pas besoin de te le répéter, tes nombreux messages montrent bien que tes soins étaient au top.

C'est un choc émotionnel lié à l'attachement, mais ce n'est pas un échec.

Il aura vécu le bien-être et l'affection, c'est pas le hérisson lambda qui peut s'en vanter.

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Ven 9 Aoû 2019 - 20:54

Tu as fait ce que tu as pu, tu n'as surtout pas à t'en vouloir pour ça.
ortolan
ortolan

Messages : 12668
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Sam 10 Aoû 2019 - 9:04

Lettre à Borgnus,

Petit hérisson, là où tu es, si j'en crois ce qu'on raconte, tu sais que tu as été aimé très fort.
Tu sais que quelqu'un a pris grand soin de toi.
Tu as été nourri de cet amour et de tout ce qu'il y avait de bon pour toi.
Je suis bien certaine que de "là haut", toi aussi tu envoies tout cet amour que tu as reçu gratuitement, dans un juste échange.
Moi aussi je t'aimais bien.
Je te fais plein de bisous sur ton petit nez tout mignon.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7199
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Sam 10 Aoû 2019 - 12:13

Il m’aura appris bcp sur les hérissons car évidemment je n’ai eu aucun cours sur eux. Juste qu’il peuvent transmettre la leptospirose, un serovar différent de ceux transmis par les rats et autres rongeurs. Ce qui justifiait de passer à un vaccin plus complet, le L4. On nous apprenait rien de leur physiologie et comportements, si bien qu’il est très difficile de trouver un veto compétent en hérisson. Je n’oublierai donc pas tout ce qu’il m’a permis d’apprendre car les bouquins c bien beau, ça ne suffit pas. 

Rien que le fait qu’ils aient leur propres puces et tiques, Bé c’est super de le savoir, ça permet de rassurer les gens qu’ils ne vont pas être envahis. D’ailleurs Borgnus en a eu à nouveau dans son enclos, toutes petites tiques que je retirais aussitôt.

Vraiment j’ai appris bcp grâce à lui. Le prochain hérisson je serai encore plus au taquet ! 

Une méningite aussi est dans le tableau différentiel avec le WHS, le trauma, le toxique neuro (bien que ça ne soit pas possible à vrai dire). Quoi que c’était, ça a été fulgurant et même avec toute la volonté et examens du monde, il serait mort. 

Je m’y étais juste pas préparée. Ça me rappelle mon chat que j’ai retrouvé éventré en mai 1995, j’y étais pas préparée non plus et ce chat était hyper fusionnel avec moi.

Merci pour vos petits mots.

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Sam 10 Aoû 2019 - 15:16

C'est d'autant plus admirable si tu n'avais presque pas d'expérience avec les hérissons.

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 13 Aoû 2019 - 23:24

Merci Pureté. 

J’ai fait une petite avancée hier, je suis tombée par hasard sur une date de conférence pour début septembre donnée par une psy dont g les coordonnées depuis plus d’un an. Sujet sur le haut potentiel, du coup je me suis dis « vas-y, comme ça tu pourras te faire une meilleure idée de ses compétences ». G déjà quelques données sur elle mais je ne parvenais pas à avoir envie de la contacter. Inscription par mail et je me rends compte que ça se passe à ... 200m d'où j’habite. C’est fort ça ! Donc elle me répond qu’il y a encore de la place. En fonction de ce qu’elle exposera, je pourrai me faire une meilleure idée d’elle. Je me méfie de plus en plus avec l'âge, car je n’ai plus envie de tout ré expliquer pour avoir au final de la frustration du fait que le psy passe à côté de l’essentiel. Parler ne change rien, il faut qqchose en plus que je ne puisse pas contrôler/anticiper. Je présume qu’elle est hp mais je ne voudrais pas qu’elle se focalise là-dessus, pour moi ce n’est qu’une partie de notre personnalité. 
Pas de plan sur la comète, on verra bien ...

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 14 Aoû 2019 - 18:52

État végétatif, hébété. Saloperie d'inconscient qui vient m'assommer. Ou génétique de merde. J’ai certainement ces fichus gène de dépression qui font chier. Ou c’est l’hyperconscience. Faire le tri dans les causes potentielles, pas de méthode sûre et efficace. Les psys te tanneront en te disant que tout est dans la tête, qu’un sourire attire un sourire, que la pensée positive devient auto réalisatrice. Mais ils en savent quoi au final, on peut très bien conditionner le mental, le persuader oui que tout va bien. Mais se convaincre, vas-y pour y arriver ! On peut créer la réalité que l’on veut, suffit d’y croire. Ouep. Glaçant oui. Brrrr.

Les up and down. Je le connais bien ce putain de processus. Période sensible. Trouver la parade. S’activer, mener un projet, relever un challenge. Non, ne pas aller se saouler la gueule, ça ce sont les lâches qui font ça ! Ça va pas la tête, jveux pas ressembler à ma connasse de génitrice ! 

Mhhhm va faire du sport, et cesse de penser!

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 14 Aoû 2019 - 19:06

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Smiley10


Courage !!
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7199
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Mer 14 Aoû 2019 - 19:13

Mes encouragements aussi Very Happy
Occupe-toi l'esprit comme tu peux si tu as un coup au moral, que ce soit de l'activité physique ou autre sortie qui te change les idées. Comme tu dis, ce sera toujours mieux que de boire. Tu disais que tu aimerais te mettre au tir, pourquoi pas un laser game ? Non désolé
ortolan
ortolan

Messages : 12668
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : où ça ?

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 14 Aoû 2019 - 19:55

Je crois que g trouvé, c parce que demain c le 15 août, ma sœur aurait dû avoir 38 ans.

Ou bien paske t’as une collègue qui voudrait qu’on soit plus proche mais dès que je parle de moi, elle me met dans le vent. Je ne comprends pas ce qu’elle veut. Et j’lui ai déjà dit que les relations superficielles c’était pas ma tasse de thé. Ou bien elle a des vues sur moi car homosexuelle et que ça va pas avec sa copine? J’en sais rien. Elle m’a offert 3 plantes pour mon annif. Y’a pas moyen de m'apprécier juste pour ce que je suis, faut d’office qu’il y ait une attirance physique? Je me fais p-e des films. Mais une chose est sûre, je ne suis pas capable de m’adapter. Mnt je culpabilise de son kdo, je n’en veux pas. Si on me demande implicitement d'être et d’agir d’une certaine manière et que mon vrai moi ne peut pas exister alors autant s'éloigner, je n’ai pas besoin de connaissances ou de potes. Je n’apprends pas grand chose dans ces relations et profiter des autres n’est pas dans mon tempérament. 

Déception je crois. Je regrette d’avoir un peu parlé. C’est terminé g bien compris que ce n’était pas bienvenu. Qu’on reçoive de moi la façade et qu’on se contente de mon humour taquin vu que ça, ça amuse la galerie. Mais qu’on ne vienne pas faire semblant de m'accepter ou de s’intéresser à moi. 

Vi du un laser game j’aime bien, faut encore trouver les motivés. Ce qu’il y a ce soir c une soirée de drag queen. C pas mon trip cela dit. Le copain de mon best friend adore s’habiller en femme. J’essaie de comprendre lol. Car il met vraiment du cœur à l’ouvrage. 

Il pleut, 19degrés. 

L’auberginier a fait plusieurs aubergines, encore trop petites et envahit de mini insectes piqueurs, je ne sais pas si les fruits vont pouvoir aller à terme. Je le mets sous la pluie pour le débarrasser d’une partie de ses insectes et j’ai frotté feuille par feuille pour retirer le max. 

Tjrs terminer par une chose positive! 5 jours off. Enfin non, je bosse veto ce we. Mais ça va me permettre quand même d’avancer dans des travaux. 3 mini pastèques et un melon presque mûr, youpieeee. Puis les animaux vont bien.

Allez on continue, 2x15 jump lunges puis des arm extension. 

Merci les coupains, I love you profitez bien du congé Smile

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 14 Aoû 2019 - 20:02

Aïe Aië, bobo au coeur !! C'est un bien triste anniversaire!
Difficile de trouver des mots de réconfort...
Mais tu sais que le coeur y est Wink
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7199
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 14 Aoû 2019 - 20:55

My_illusion a écrit:État végétatif, hébété. Saloperie d'inconscient qui vient m'assommer. Ou génétique de merde. J’ai certainement ces fichus gène de dépression qui font chier. Ou c’est l’hyperconscience. Faire le tri dans les causes potentielles, pas de méthode sûre et efficace. Les psys te tanneront en te disant que tout est dans la tête, qu’un sourire attire un sourire, que la pensée positive devient auto réalisatrice. Mais ils en savent quoi au final, on peut très bien conditionner le mental, le persuader oui que tout va bien. Mais se convaincre, vas-y pour y arriver ! On peut créer la réalité que l’on veut, suffit d’y croire. Ouep. Glaçant oui. Brrrr.

Les up and down. Je le connais bien ce putain de processus. Période sensible. Trouver la parade. S’activer, mener un projet, relever un challenge. Non, ne pas aller se saouler la gueule, ça ce sont les lâches qui font ça ! Ça va pas la tête, jveux pas ressembler à ma connasse de génitrice ! 

Mhhhm va faire du sport, et cesse de penser!

Avec ce que tu as vécu, c'est normal. Je ne pense pas que la génétique ait quelque chose à voir avec ça.

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 14 Aoû 2019 - 21:01

Oui en plus t’sais quoi? La menthe qu’elle m’a offert y’a bien 5 ans se portait comme un charme, je splitte en deux pour donner la moitié à un ami. Les deux bouts séparés prospèrent et là, et le mien et le sien crèvent en même temps. C’est irrécupérable je pense. Conditions climatiques trop changeantes. Moi qui me disait que je devais au moins faire tenir sa menthe en vie. Ou bien c’est pas plus mal? Il faut oublier? D’ailleurs faut que je change ma photo de couverture et de profil, les gens croient que je suis la mère de mon filleul... la photo de couverture c’est lui âgé de deux ans que j’attrape de la main gauche et que je capture dans la boîte de la main droite, le sourire jusqu’aux oreilles, c’est une très belle photo. Et on voit un peu ma sœur qui le tient d’en bas pour le faire monter sur le toboggan. Toboggan avec reflet. C’est une chouette photo en tout cas. « Tiens, attrape-le, je te le confie, prends bien soin de lui... » c’est ce que ça me dit. Le petit tout content et sa mère qui me fait confiance. 

Y’a un truc qui tourne pas rond chez moi, je ne ressens pas grand chose mais tout vient quand même régulièrement me hanter. C’est mieux quand on chiale et qu’on plonge un moment pour que le deuil se fasse. Chez moi c’est comme si le lendemain ou 10 ans plus tard, je ressentais tjrs la même chose. En gros, je rationalise en me disant « mort c mort! » mais ce n’est pas pour autant que c’est digéré. Je n’ai d’ailleurs tjrs pas fait le deuil de mes parents morts, c'est comme une bande qui bugge et qui passe pas le noeud. Comme si j'étais tjrs coincée à cette époque. Mon affectif est bloqué, je ne suis pas capable de vraiment ressentir. Je parviens juste à fonctionner, hermétique aux émotions qui sont censées circuler en moi, je les analyse froidement. On me vieillit par le virtuel et on me rajeunit par le physique. Y’a un gros gap entre les deux. 

J’ai mal de tête par la tension que je provoque. Il fait pas beau dehors, je me sens comme un animal en cage. Le chat aussi, il tourne, revenant en galopant à cause de la pluie. 

Ah encore une chose positive. Depuis que g commencé le body challenge il y a 6 semaines, un kg s’est envolé, je viens de voir un 53 affiché, ce que n’était plus apparu depuis bien un an. Car insidieusement, je prenais 200-300g par an. Mon BMI est dans la basse moyenne mais je ne supporte pas ce gras qui n’existait pas y’a 5 ans. On se fout de moi car genre « tu veux perdre un os? » mais ils ne réalisent pas que je ne me compare pas à eux mais à ce que j'étais avant. Je n’ai jamais été grosse et je ne veux jamais l'être. Je constate que je ne fais que prendre et faut qu’à un moment ça stoppe sinon à 50 ans oui là c sûre je serai grosse. En vieillissant on a tendance à prendre d’ailleurs. Il est important de s’entretenir car il n’est pas question de physique vraiment mais de santé. Sitting is the new smoking. Avec une chaise à mille euros, la sangle abdominale ne travaille plus ce qui est très mauvais car accumulation de gras dans le bide, autour des organes. Donc je suis bien contente que je puisse renverser le processus. Si je pouvais retourner à 50 ce serait le top mais 52 je veux bien accepter. 54 c’est hors de question! Ce sont les derniers kg les plus difficiles à voir partir. Et il ne faut pas être pressé, ça doit rester smooth, pas une contrainte. Je mange tjrs qqes crasses et du coca. Et ce qui est génial c’est que des fois la faim n’est pas là. Et faut écouter son corps. Ne pas le surcharger. Fractionner. Du varié mais pas d’abus. Pourvu que ça dure. L’été aide faut dire.

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 14 Aoû 2019 - 21:15

Je me le demande vraiment pureté. Car bon je suis vraiment pas capable d'être heureuse. Et si je me fais pas régulièrement violence, l’envie de mourir vient régulièrement. Je me sens impuissante et je n’accroche pas à la vie. Je me sens agressée par les autres lorsqu’eux n’ont aucune difficulté à jouir de la vie. J’ai conscience de la chance que j’ai, je pense tjrs à eux qui n’ont pas ma chance... mais je me dis aussi que le bonheur n’est pas lié au confort de vie, bien plus à l'identité affective qui a été construite par l’éducation et surtout par les tuteurs (en général les parents), cet amour inconditionnel reçu cimente l’estime de soi. C’est une chose que je ne pourrai jamais ressentir par exemple. Je douterai constamment de l’affection qu’on me porte. Je n’en suis pas fière. 

Il y a deus jours, je regardais la vidéo déchirante d’une jeune fille hispanique de 11 ans, en pleurs, qui implorait qu’on lui rende son papa, embarqué par la police USA pour travail « illégal ». Elle expliquait que son papa n’avait rien fait de mal, qu’il mettait toutes ses économies pour l’inscrire à l'école et lui acheter le matériel. Et ça m’a fait verser des larmes en me demandant ce que ces enfants vont devenir... ils veulent juste avoir une vie normale... mais on les rejette car pas américains. Mais au moins, elle a ce puissant sentiment d’avoir un papa qui l’aime et qu’elle aime. Et ça c’est fort.

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 14 Aoû 2019 - 21:33

T'as été détruite mentalement, ça a duré plus de trois décennies, donc c'est pas rien. T'as coupé les ponts mais c'est encore très récent, donc ça prend du temps.

Le bonheur est très subjectif, ça dépend vraiment de chacun.

Je ne vais pas relancer un débat sur les "migrants" qui d'ailleurs est le terme politiquement correct de "clandestin". Je sais que la misère sincère existe au cas par cas, mais on se sert de cas particuliers pour émouvoir et justifier l'arrivée massive d'individus.

Pureté

Messages : 146
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par siamois93 le Mer 14 Aoû 2019 - 22:22

Il y a toujours de la résilience. Parfois changer d'air est profitable.
Après selon les croyances de chacun, selon ce que l'on est capable d'accepter, c'est plus ou moins facile.
Comment se prénommait ta sœur ?
Mon père est décédé en 2004 et là je suis dans leur maison où ma mère n'est plus et j'ai beaucoup d'émotion à être ici, j'entretien le jardin, ce que je peux dans la maison, comme s'ils allaient revenir.
On n'oublie rien de rien on n'oublie rien du tout ... on s'habitue c'est tout.
Le 15 août c'est aussi mon anniversaire Smile
Dans mon dernier boulot mon chef avait son père décédé un 15 aout à vélo, je t'explique pas nos relations comme c'était cool, moi qui aime le vélo et associe cela à de bons souvenirs, et mon anniv le 15 aout. Ça n'a vraiment pas aidé. Smile
Courage à toi ! Ici il y a encore de la chaleur et du ciel bleu, on manque d'eau. Je ne sais pas si tu supporterais facilement ce climat, c'est dur quand on n'a pas l'habitude. Et la vie n'est pas plus facile sous le soleil ou sous la pluie, en tout cas je n'en ai pas l'impression. Je sais que pour moi quand c'est trop gris je n'aime pas.
siamois93
siamois93

Messages : 5112
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 52
Localisation : Somewhere over the rainbow

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Alim le Mer 14 Aoû 2019 - 22:40

femmage:
La vie, une éternelle enseignante - Page 9 D1ee2f42bc22691338b74139dcd4df76eafec8fc_hq
Spoiler:
La vie, une éternelle enseignante - Page 9 567d60368da2da5b6641186a00771ed9--witches
Spoiler:
La vie, une éternelle enseignante - Page 9 2nk5g1i4mg011
Spoiler:
La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Latest?cb=20170421035656
Alim
Alim

Messages : 826
Date d'inscription : 25/07/2019
Localisation : Lacus Temporis

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Audette le Mer 14 Aoû 2019 - 23:18

Qu'est-ce que je comprends quand tu dis ne pas être capable d'être heureuse, je pense exactement pareil.
Ce soir j'ai particulièrement envie de mourir, peut être parce qu'en ce moment j'ai des crises d'angoisse tous les soirs car j'ai vraiment peur de ne pas trouver de travail.
Aujourd'hui pourtant j'ai refait mon CV mais après j'ai regardé les offres d'emploi ça m'a découragée.
Tu arrives toujours à tenir sans médicaments ? J'aimerais bien faire pareil pourtant je prends un sacré cocktail, AD, neuroleptiques et truc pour dormir, je pense que sans ça je me serais déjà jetée sous un train.
Enfin bon, j'espère que ça va pas aller trop mal pour toi.
Courage à toi

Audette

Messages : 4
Date d'inscription : 12/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 15 Aoû 2019 - 9:07

Pureté a écrit:T'as été détruite mentalement, ça a duré plus de trois décennies, donc c'est pas rien. T'as coupé les ponts mais c'est encore très récent, donc ça prend du temps.

Le bonheur est très subjectif, ça dépend vraiment de chacun.

Je ne vais pas relancer un débat sur les "migrants" qui d'ailleurs est le terme politiquement correct de "clandestin". Je sais que la misère sincère existe au cas par cas, mais on se sert de cas particuliers pour émouvoir et justifier l'arrivée massive d'individus.
Normalement j’eus une vie pas trop mal jusqu’à l’âge de 7 ans, disons que le calvaire a duré 25 ans. Mais ça me poursuit tjrs car g l’angoisse que génitrice sache où j’habite par exemple. Samedi, j’ai croisé une amie de frère 2, le seul qui a encore un lien (de contrôle) avec elle et avec qui je ne suis plus proche bien que nous l’étions plus jeunes. Et elle me demandait ce que je devenais, où j’habitais et je n’ai pas dit le nom de la rue, juste un « pas loin d’ici » en me disant justement que c’était risqué qu’elle lui dise et que lui rapporte à génitrice car oui je n’ai pas voulu lui dire à lui non plus où j’habitais, il n’y a que les deux autres frères qui savent mais je leur ai demandé de ne pas donner l’adresse. La ville ça suffit amplement. Génitrice est capable de tellement d'immoralité que je ne veux pas tenter le diable. Je ne suis pas une trouillarde de base, mais y’a une empreinte corporelle, un réflexe acquis. 

Vi le bonheur est subjectif je suis bien d’accord, lié à l’état d’esprit. Quand on veut on peut comme on dit. Tssssst

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 15 Aoû 2019 - 9:12

siamois93 a écrit:Il y a toujours de la résilience. Parfois changer d'air est profitable.
Après selon les croyances de chacun, selon ce que l'on est capable d'accepter, c'est plus ou moins facile.
Comment se prénommait ta sœur ?
Mon père est décédé en 2004 et là je suis dans leur maison où ma mère n'est plus et j'ai beaucoup d'émotion à être ici, j'entretien le jardin, ce que je peux dans la maison, comme s'ils allaient revenir.
On n'oublie rien de rien on n'oublie rien du tout ... on s'habitue c'est tout.
Le 15 août c'est aussi mon anniversaire Smile
Dans mon dernier boulot mon chef avait son père décédé un 15 aout à vélo, je t'explique pas nos relations comme c'était cool, moi qui aime le vélo et associe cela à de bons souvenirs, et mon anniv le 15 aout. Ça n'a vraiment pas aidé. Smile
Courage à toi ! Ici il y a encore de la chaleur et du ciel bleu, on manque d'eau. Je ne sais pas si tu supporterais facilement ce climat, c'est dur quand on n'a pas l'habitude. Et la vie n'est pas plus facile sous le soleil ou sous la pluie, en tout cas je n'en ai pas l'impression. Je sais que pour moi quand c'est trop gris je n'aime pas.

Bon anniversaire à toi Siamois!!!Hourra !
Je ne peux pas donner de prénom sur internet sorrrry. 

Le climat idéal c’est tempéré chaud? La pluie et le soleil sont tout deux importants. Pas de vie luxuriante sans pluie. Tu habites le Sud de la France?

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 9 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 15 Aoû 2019 - 9:36

Audette a écrit:Qu'est-ce que je comprends quand tu dis ne pas être capable d'être heureuse, je pense exactement pareil.
Ce soir j'ai particulièrement envie de mourir, peut être parce qu'en ce moment j'ai des crises d'angoisse tous les soirs car j'ai vraiment peur de ne pas trouver de travail.
Aujourd'hui pourtant j'ai refait mon CV mais après j'ai regardé les offres d'emploi ça m'a découragée.
Tu arrives toujours à tenir sans médicaments ? J'aimerais bien faire pareil pourtant je prends un sacré cocktail, AD, neuroleptiques et truc pour dormir, je pense que sans ça je me serais déjà jetée sous un train.
Enfin bon, j'espère que ça va pas aller trop mal pour toi.
Courage à toi

Aïe. Désolée pour toi Audette. C’est angoissant l’avenir incertain. La recherche de job n’est pas une partie de plaisir, il faut parvenir à se vendre... vraiment pas agréable à faire. Dans quoi cherche tu? 

Oui je tiens sans médocs, j’avais pris qqes jours une petite dose d’anxiolytiques mais ça ne semblait pas faire effet, ni même en placebo. Je ne veux pas être dépendante de ces crasses connaissant l’effet pervers qu’ils peuvent avoir. Génitrice en a pris des quantités colossales et ma sœur également (c’était même de la toxicomanie).. A part les faire dormir et les rendre déconnectées du vrai monde, ça ne réglait aucun problème de fond. Au final, la technique que j'utilise lorsque je suis embourbée n’est pas si mal, même si elle peut choquer. Je finis par me frapper si je ne parviens pas à calmer le trop plein, la dérivation vers le physique permet de sortir du cycle psychique. Quand on souffre (un peu) physiquement, on est obligés de se recentrer sur son corps, de couper les pensées, je vois ça comme un court-circuit. Je frappe avec le point droit sur le torse, comme si le corps était inanimé et que les petits coups le ramenait à la réalité/à la vie. La puissance des coups est fonction du résultat. Ça ne laisse pas de trace, juste une légère meurtrissure qui part en deux jours. C’est rare que je le fasse, c’est quand je m’enfonce un peu trop dans l’hébétement et que je suis bonne à rien. A un moment, j’utilise la force pour sortir de l’état végétatif. On a le droit de faire ce qu’on veut de soi, pas sur autrui. Je peux exprimer bcp de violence envers moi, cette partie dark qu’on ne peut pas nier éternellement. Alors ok, j’accepte. Un monde idéal viserait la douceur et la tendresse. Mais je suis bien loin de vouloir/pouvoir me donner ça. Ni de l’accepter des autres. La colère est beaucoup trop élevée. Je ne fais de mal à personne et crois même pas que je m’en fais, ça m’aide justement à libérer de la tension. Je ne parle évidemment pas de ça aux autres, ça les inquiéterait inutilement. Depuis enfant, j’utilise cette technique, ça évite la folie et le suicide. Un mal pour un bien je me dis souvent. Auj, avec du dodo, je suis normalement repartie comme sur des roulettes. Prête à refournir de l’effort.

Courage à toi Odette. Quand j’ai quitté mon premier CDI, je finissais par désespérer également de trouver un job. Ça prend du temps, tjrs faire qqchose pour avancer mais pas se mettre une pression de fou car ça enfonce. Step by step. Mnt que le cv est fait, lettre de recommandation à écrire. Vas y a ton rythme mais n’oublie pas que, même si l’impulsion est difficile à initier, une fois qu’on se lance on est content de soi et on y voit un peu plus clair à force d’essayer. Je t’envoie des ondes de courage et de chance !!!

My_illusion

Messages : 1160
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum