La vie, une éternelle enseignante

Page 8 sur 17 Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 12 ... 17  Suivant

Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 2 Aoû 2019 - 13:33

Pas de souci, les croyances ont la peau très dure, pour cela que je n’insiste plus autant qu’avant. Cette discussion sur l’immigration n’aura pas de fin, donc à terme il vaut mieux en discuter en mp.

En plus, je m’inquiète de moins en moins de l’avenir de l'espèce humaine car ça va de toute façon s’intensifier en drames. Je fais ma part comme je me répète souvent. Je laisserai le monde aux inconscients et aux optimistes.

My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par trig le Ven 2 Aoû 2019 - 15:56

Je suis née au mauvais endroit et à la mauvaise époque, c'est ce que je me dis depuis enfant.

(même sentiment terrible Smile )

trig

Messages : 6
Date d'inscription : 02/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 2 Aoû 2019 - 16:34

trig a écrit:Je suis née au mauvais endroit et à la mauvaise époque, c'est ce que je me dis depuis enfant.

(même sentiment terrible Smile )
Ça va me pousser à quitter le confort pour la jungle ou le bush. Tipi degree est aujourd’hui âgée de 29 ans, elle a eu la chance de naître en Namibie où ses parents étaient photographes pour documentaires animaliers, elle est revenue en France à l’âge de 10 ans et est retournée vivre en Namibie car ce contact avec la Nature lui manquait trop. Grâce à sa notoriété elle peut continuer sur la voie de ses parents. Ça fait rêver. 

Je dois voyager en Afrique ! Mais j’ai un peu la trouille car pas mal de pays dits dangereux. J’ai des couilles mais pas physiquement. Lol. 

Et toi, comment explique tu ce sentiment ?
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Coucou

Message par Audette le Ven 2 Aoû 2019 - 21:21

Coucou My,_Illusion,

C'est marrant que je te retrouve et je suis contente !
Je t'ai rencontré sur un autre forum où ton post avait le même titre qu'ici.
Je suis contente d'avoir de tes news!

Audette

Messages : 14
Date d'inscription : 12/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 2 Aoû 2019 - 21:51

Audette a écrit:Coucou My,_Illusion,

C'est marrant que je te retrouve et je suis contente !
Je t'ai rencontré sur un autre forum où ton post avait le même titre qu'ici.
Je suis contente d'avoir de tes news!
Exact!!! Forum où je ne vais plus depuis qu’ils l’ont complètement modifié. Ça fait quand même des mois voire même plus d’un an que je n’y ai plus été. Du coup, ta mémoire me bluffe. Je n’y avais d’ailleurs pas le même pseudo. Le pseudo que j’utilise le plus c’est My_illusion. L’ancien forum j’y étais depuis 2006 jusqu’en 2017-2018. Je ne sais pas ce qu’il devient mais il était plus du tout ergonomique. 

Mais du coup, je ne sais pas trop bien qui tu es, car je n’ai pas une excellente mémoire contrairement à toi. Tu avais le même pseudo? Si tu pouvais stp me rafraichir un peu la mémoire? 

J’aime ce titre car il est toujours vrai, jusqu’à ma mort j’apprendrai. 

Je parle tjrs ça et là de suicide, ça non plus ça n’a pas changé, car c’est tjrs une solution et que de temps à autre, je supporte plus difficilement « la vie ». 

Depuis février 2003, je suis entrée dans les forums, je me demande pourquoi je fais ça, je crois que j’utilise ça un peu comme exutoire. Pour moi, on fait moins de mal à parler avec ceux qui n’ont pas trop de liens affectifs avec soi, où je ne suis pas brimée dans mon expression. Dans la vie de tous les jours, je n’ai tjrs pas trop le droit à prendre de la place. Ou plutôt, je ne m’accorde pas trop ce droit-là, les autres m'écrasent souvent par leur voix lourde et imposante, leurs gestes, leurs besoins. Et je suis tjrs une grande quiche pour m’exprimer émotionnellement. Une peur d'être rejetée, banalisée ou rabrouée, ça vient peut-être de là. L’insécurité affective sera ad vitam, ma belle sœur en parlait ce soir « toi et tes frères vous vivrez tjrs avec cette sensation, parce que vous n’avez pas été aimés et sécurisés par des parents » et c’est juste. 

Hâte de t’entendre, bonne soirée à toi.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Ven 2 Aoû 2019 - 22:49

@My_illusion, je n'ai jamais insinué (encore moins dit) que tu étais une conformiste.

Je disais simplement que cet environnement culturel nous conditionnait à accepter un modèle utopique qui n'a jamais fait ses preuves dans l'Histoire et dont la véritable nature n'a pas de bonnes intentions.

Cette influence est trop énorme pour pouvoir dire qu'on y est insensible.

@M4H3R

Tu penses sérieusement que je vais gentiment discuter en MP avec toi ?

Un type qui déforme mes propos, qui me qualifie de raciste, qui fait une autre référence à mon pseudo qui n'a pourtant aucun rapport avec le sujet.
Pareil pour Zemmour et Soral, j'ai jamais dit que mes idées étaient calquées sur les leurs, même s'il y a forcément des points de convergence.

Bref, tu fais mon procès d'intention mais je constate que tu es le serviteur de cette "matrice", de ce terrorisme intellectuel et idéologique.

Tellement facile ce chantage au racisme.

Pureté

Messages : 281
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Sam 3 Aoû 2019 - 8:15

Pureté a écrit:@My_illusion, je n'ai jamais insinué (encore moins dit) que tu étais une conformiste.

Je disais simplement que cet environnement culturel nous conditionnait à accepter un modèle utopique qui n'a jamais fait ses preuves dans l'Histoire et dont la véritable nature n'a pas de bonnes intentions.

Cette influence est trop énorme pour pouvoir dire qu'on y est insensible.

@M4H3R

Tu penses sérieusement que je vais gentiment discuter en MP avec toi ?

Un type qui déforme mes propos, qui me qualifie de raciste, qui fait une autre référence à mon pseudo qui n'a pourtant aucun rapport avec le sujet.
Pareil pour Zemmour et Soral, j'ai jamais dit que mes idées étaient calquées sur les leurs, même s'il y a forcément des points de convergence.

Bref, tu fais mon procès d'intention mais je constate que tu es le serviteur de cette "matrice", de ce terrorisme intellectuel et idéologique.

Tellement facile ce chantage au racisme.

Je dois avoir une certaine naïveté, pas celle de croire que les humains feront mieux mais celle de penser qu’il n’y a pas de pomme pourrie intrinsèquement. La pourriture ne vient pas nécessairement de l’enfance ou vécu relationnel mais peut simplement venir des conditions du système. Des frustrations à gogo suffisent à rendre des gens plein de haine et d’égoïsme. Ou l'appât simple du gain. Quand je vois les gens se débattre pour gagner tjrs un peu plus d’avantages socio-économiques alors qu’ils sont déjà très bien lotis, je me dis que c’est évident que rien n’ira mieux. L’humain est trop gourmand, il ne se satisfait jamais de ce qu’il a déjà. Alors, tu penses bien que pour les migrants, leur situation est souvent même pire que celles de nos SDF’s dont une partie se complaît aussi à vivre dehors, sans en sortir. Ce n’est pas si horrible de vivre sous un pont, s’il n’y a pas d'hostilités ambiantes. Une criminalité augmentée par les migrants, en quoi ça devrait justifier de pénaliser les 99,9% pour les 0,1% qui ont perdu toutes valeurs morales? D’autant que leur vécu traumatique peut souvent expliquer leur déraillement, ou bien même dans le reste de la population, tu a un %age de délinquants, de violeurs, de psychopathes, de tarés psychiatriques... 
Je suis pas si misanthrope que ça finalement, loooooool
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Sam 3 Aoû 2019 - 12:33

My_illusion a écrit:Je dois avoir une certaine naïveté, pas celle de croire que les humains feront mieux mais celle de penser qu’il n’y a pas de pomme pourrie intrinsèquement. La pourriture ne vient pas nécessairement de l’enfance ou vécu relationnel mais peut simplement venir des conditions du système. Des frustrations à gogo suffisent à rendre des gens plein de haine et d’égoïsme. Ou l'appât simple du gain. Quand je vois les gens se débattre pour gagner tjrs un peu plus d’avantages socio-économiques alors qu’ils sont déjà très bien lotis, je me dis que c’est évident que rien n’ira mieux. L’humain est trop gourmand, il ne se satisfait jamais de ce qu’il a déjà. Alors, tu penses bien que pour les migrants, leur situation est souvent même pire que celles de nos SDF’s dont une partie se complaît aussi à vivre dehors, sans en sortir. Ce n’est pas si horrible de vivre sous un pont, s’il n’y a pas d'hostilités ambiantes. Une criminalité augmentée par les migrants, en quoi ça devrait justifier de pénaliser les 99,9% pour les 0,1% qui ont perdu toutes valeurs morales? D’autant que leur vécu traumatique peut souvent expliquer leur déraillement, ou bien même dans le reste de la population, tu a un %age de délinquants, de violeurs, de psychopathes, de tarés psychiatriques... 
Je suis pas si misanthrope que ça finalement, loooooool

Je pense que tu es naïve oui, comme à peu près toutes les générations post-2nde Guerre Mondiale.
Phénomène qui s'est aggravé notamment vers la fin des années 60, en France la rupture c'est mai 68.

Il est évident que tous les problèmes ne sont pas liés aux migrants ou à l'immigration au sens large. Je ne dis pas qu'ils sont les causes de tous les maux de la société.
Les principaux responsables sont nos politiques qui finiront par rendre des comptes un jour ou l'autre. Quand, je ne sais pas, mais l'Histoire est un phénomène cyclique, un éternel recommencement.

Le système est pourri, parce que justement nos politiques sont pourris. Non pas que ce soit mieux ailleurs, au contraire.

Mais en l'occurrence, cette dictature de l'UE impose ces vagues de migrants aux pays membres, ce qui vient rajouter un malus supplémentaire alors que les conditions de vie sont déjà compliquées pour les classes moyennes, les vrais moteurs des pays.

Concernant les migrants, alors déjà il n'y a pas 99,9 % de "gentils migrants". la criminalité est nettement plus importante chez cette population.
Et je ne vois pas en quoi leur vécu devrait justifier leur comportement criminel. Je ne comprends pas ce raisonnement qui consiste à trouver des circonstances atténuantes aux auteurs et à éprouver davantage d'empathie pour eux que pour les victimes.

C'est bien joli de rappeler que la criminalité existe aussi dans le reste de la population, oui je n'ai jamais dit le contraire. Sauf que ces criminels ne sont pas demandeurs d'asile et n'ont pas fui leur pays par lâcheté pour venir semer le trouble dans le pays d'accueil.

Les victimes tombées sur ces individus n'auraient jamais rencontré ces problèmes sans leur présence, c'est un fait.

Des individus arrivant en masse + totalement inadaptés aux moeurs et à la culture occidentale + laxisme des pouvoirs public = cocktail qui aggrave énormément l'ordre et la paix sociale.

Toi qui es passionnée par la faune et la flore, tu sais forcément ce qu'il se produit quand on introduit une nouvelle espèce dans un milieu inadapté.

Pureté

Messages : 281
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Cc

Message par Audette le Sam 3 Aoû 2019 - 20:58

Coucou,

Non l'autre forum ça fait longtemps que je n'y suis plus non plus et puis depuis sa nouvelle forme je le trouvais moins agréable qu'avant.
D'ailleurs je n'ai pas posté beaucoup, je n'y ai pas vraiment trouvé ma place.

Je me souviens de toi car déjà le titre de ton post te démarquait positivement je trouve des autres membres, j'aimais ta plume, ta façon de parler de la vie...

Puis je pense être comme toi assexuelle et aromantique, j'ai 29 ans, toujours vierge, je n'ai jamais connu l'amour, le désir, l'attirance amoureuse ou sexuelle. Ce qui amène quand même pas mal l'incompréhension.
Je ne souhaite pas et n'ai jamais souhaité avoir d'enfant non plus.

Je pense que tu ne peux qu'être une bonne personne vu ton amour et ta dévotion pour les animaux.
D'ailleurs en a tu en ce moment ?
Moi j'ai une petite chienne chihuahua de deux ans et demi qui me pose d'ailleurs souci.
Depuis que je l'ai elle à eu 4, 5 crises de toux comme si elle s'étouffait on ne savait pas ce qu'elle avait jusqu'à ce que je la fasse stériliser et que le véto en mettant la sonde je suppose s'est aperçu qu'elle avait une déviation de la trachée, il m'a dit qu'il n'y avait rien à faire tant qu'elle n'avait pas plus de crises mais ça m'inquiète quand même, je me demande si elle peut s'étouffer lors d'une crise et si ça peut lui réduire son espérance de vie.
Elle a aussi un problème de poids qui, lui, j'espère va se résoudre avec un régime croquettes adapté.

Je trouve ça bien que tu saches que tu es HP c'est toujours bien je trouve pour la connaissance de soi.

Moi j'ai fais le test en avril, il fallait que je sache pourquoi je m'étais toujours sentie différente, je n'ai jamais pu m'adapter et j'ai été déscolarisee à 9 ans.

Je ne suis pas HP, mais j'ai un qi hétérogène ce qui fait dire à la psy que je peux éventuellement être autiste, je vais, je pense, passer des tests.

Bonne soirée à toi

Audette

Messages : 14
Date d'inscription : 12/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par trig le Dim 4 Aoû 2019 - 1:08

Tu as évoqué tellement d'idées dans ta réponse que je ne sais plus quel sentiment expliquer Very Happy . En ce qui concerne l'Afrique, c'est un peu comme partout au final... On y trouve de l'insécurité mais également des endroits assez stables voire paradisiaques. A tenter. Il faut juste être bien entouré pendant son séjour ou tout simplement bien renseigné.

Bon dimanche à toi

trig

Messages : 6
Date d'inscription : 02/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty WOW

Message par trig le Dim 4 Aoû 2019 - 1:16

Sans rentrer dans les détails beaucoup de points (exprimés dans ton commentaires m'ont incité à m'interroger comme d'habitude Smile Smile et mes conclusions sont évidentes : Je te souhaite de rencontrer quelqu'un qui te comprenne et avec une bel âme. Parce qu'il s'agit d'abord de çà... Et beaucoup de choses se déclencheront

Bonne soirée à toi

Audette a écrit:Coucou,

Non l'autre forum ça fait longtemps que je n'y suis plus non plus et puis depuis sa nouvelle forme je le trouvais moins agréable qu'avant.
D'ailleurs je n'ai pas posté beaucoup, je n'y ai pas vraiment trouvé ma place.

Je me souviens de toi car déjà le titre de ton post te démarquait positivement je trouve des autres membres, j'aimais ta plume, ta façon de parler de la vie...

Puis je pense être comme toi assexuelle et aromantique, j'ai 29 ans, toujours vierge, je n'ai jamais connu l'amour, le désir, l'attirance amoureuse ou sexuelle. Ce qui amène quand même pas mal l'incompréhension.
Je ne souhaite pas et n'ai jamais souhaité avoir d'enfant non plus.

Je pense que tu ne peux qu'être une bonne personne vu ton amour et ta dévotion pour les animaux.
D'ailleurs en a tu en ce moment ?
Moi j'ai une petite chienne chihuahua de deux ans et demi qui me pose d'ailleurs souci.
Depuis que je l'ai elle à eu 4, 5 crises de toux comme si elle s'étouffait on ne savait pas ce qu'elle avait jusqu'à ce que je la fasse stériliser et que le véto en mettant la sonde je suppose s'est aperçu qu'elle avait une déviation de la trachée, il m'a dit qu'il n'y avait rien à faire tant qu'elle n'avait pas plus de crises mais ça m'inquiète quand même, je me demande si elle peut s'étouffer lors d'une crise et si ça peut lui réduire son espérance de vie.
Elle a aussi un problème de poids qui, lui, j'espère va se résoudre avec un régime croquettes adapté.

Je trouve ça bien que tu saches que tu es HP c'est toujours bien je trouve pour la connaissance de soi.

Moi j'ai fais le test en avril, il fallait que je sache pourquoi je m'étais toujours sentie différente, je n'ai jamais pu m'adapter et j'ai été déscolarisee à 9 ans.

Je ne suis pas HP, mais j'ai un qi hétérogène ce qui fait dire à la psy que je peux éventuellement être autiste, je vais, je pense, passer des tests.

Bonne soirée à toi

trig

Messages : 6
Date d'inscription : 02/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Dim 4 Aoû 2019 - 3:11

@ pureté : je ne peux pas comprendre non plus ton rejet de la migration, ce sont des humains comme toi et moi, personne ne quitte son chez-lui, sa famille, de gaité de cœur. Comment peux-tu les mettre tous dans le même sac et faire une analogie osée avec l’introduction d’une nouvelle espèce dans un écosystème ? C’est très choquant cette façon de penser, elle est trop binaire. On entend quand un arbre tombe mais pas lorsque la forêt pousse (Proverbe). Un crime reste un crime mais si on peut l’expliquer par des circonstances, ça permet justement de comprendre. L’entrée doit être un minimum motivée et cadrée (boulot, langue, logement temporaire pour vite retomber sur leurs pattes) ceux qui sont pas motivés et criminels bien sûr qu’ils doivent être punis voire expulsés. Mais rejeter en bloc tous les migrants sans aucune empathie, ce n’est pas correct. Peut-être devrais-tu en côtoyer l’un ou l’autre pour te rendre compte que ça doit être dur de débarquer dans un pays d’une langue étrangère avec pas forcément d’encadrement, du jugement voire de la condescendance. Des connards, j’en vois à tous les coins de rue. Mais bref, je n’ai pas d’influence sur toi puisque tu me penses naïve. 

@Odette : chaque minorité est regardée de travers, jugée voire méprisée. Être asexeulle est déjà très peu accepté dans un système sexualisé. Le virginité est jugée également et le fait de ne pas vouloir d’enfant en rajoute une couche. 34 ans, tjrs vierge également et je mourrai vierge je pense. Hors de question de servir à la jouissance d’un homme pour qui je ne ressens aucun désir sexuel. Ça n’a tout simplement aucun sens et ce serait la meilleure façon pour me ressentir être un objet. Car un homme ne devrait pas ressentir de plaisir si sa partenaire n’en ressent pas. Ce doit être consenti. Je n’ai rien contre ceux qui en ont besoin, je me dis juste que c’est une grande liberté de ne pas en avoir besoin. Il est impossible de faire comprendre ça aux sexuels, ils trouveront tjrs une raison et te feront tjrs ressentir que t’es pas normale. Tant pis, le plus important dans la vie c’est de savoir qui on est et ce dont on a besoin. Attendre d'être Reconnu, c’est juste de la souffrance. 

Pour ta chihuahua, je pense que ce qu’elle a c’est un collapsus trachéal, relativement fréquent chez cette race et petits chiens. Le cartilage de la trachée est trop souples, l’air qui passe est alors turbulent ce qui écrase d’autant plus la trachée et donne cette déviation parfois fort marquée à la radio. La perte de poids diminuera un peu l’intensité de ces crises. Le seul traitement, c’est la pose d’un stent endo-trachéal, c’est un cylindre qui se déploie pour rendre moins souple la trachée. Lorsqu’elle est en crise, il faut la calmer pour qu’elle tire moins sur sa respiration. Éviter les gros efforts. S’empirer, ça ne devrait pas. 

En ce moment j’ai juste deux chats, un chien et un hérisson lol. Ce dernier était à l’article de la mort, passant de 80g à 290 en 5 semaines. Cette nuit, il m’a refait une hypothermie avec rhume sur l’autre narine. Je l’ai donc à nouveau rentrer pour ses soins, ça va déjà mieux mais il est fragile. Je crains de ne plus pouvoir le relâcher dans la Nature mais un hérisson domestique c’est vraiment pas le top. Déjà son caca et son pipi puent mais graaaaave, vraiment pire que chien /chat. Il en met partout, de sa nourriture aussi. Puis, c un animal plutôt nocturne. Et il a besoin d’une aire de déplacement assez grande. 
Je continuerai à lui apprendre à s’habituer à l’extérieur, jusqu’à ce qu’il se débrouille tout seul. 

j’espère que tu trouveras ce qui te décale autant depuis que tu es petite. 

Merci à toi pour ton gentil compliment. 

@Trig: yes, bien se renseigner avant c’est clair. Il y a des années j’avais trouvé une annonce de bénévolat au Togo, les infos étaient très laconiques alors j’ai cherché sur le net puis j’ai vu que c’était une arnaque et que le Togo était dangereux, ça m’a refroidie. Lol. Beau dimanche à toi également.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par siamois93 le Dim 4 Aoû 2019 - 6:43

En lisant vos derniers textes je me demande si les migrants sont déjà des criminels dans leur pays d'origine ou s'ils le deviennent à la suite de leur voyage ?
Il y a quand même quelques vrais réfugiés politiques et il ne faut pas confondre.
siamois93
siamois93

Messages : 6037
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Lun 5 Aoû 2019 - 0:40

My_illusion a écrit:@ pureté : je ne peux pas comprendre non plus ton rejet de la migration, ce sont des humains comme toi et moi, personne ne quitte son chez-lui, sa famille, de gaité de cœur. Comment peux-tu les mettre tous dans le même sac et faire une analogie osée avec l’introduction d’une nouvelle espèce dans un écosystème ? C’est très choquant cette façon de penser, elle est trop binaire. On entend quand un arbre tombe mais pas lorsque la forêt pousse (Proverbe). Un crime reste un crime mais si on peut l’expliquer par des circonstances, ça permet justement de comprendre. L’entrée doit être un minimum motivée et cadrée (boulot, langue, logement temporaire pour vite retomber sur leurs pattes) ceux qui sont pas motivés et criminels bien sûr qu’ils doivent être punis voire expulsés. Mais rejeter en bloc tous les migrants sans aucune empathie, ce n’est pas correct. Peut-être devrais-tu en côtoyer l’un ou l’autre pour te rendre compte que ça doit être dur de débarquer dans un pays d’une langue étrangère avec pas forcément d’encadrement, du jugement voire de la condescendance. Des connards, j’en vois à tous les coins de rue. Mais bref, je n’ai pas d’influence sur toi puisque tu me penses naïve. 

Ce n'est pas que je rejette la migration au sens large. D'ailleurs on retrouve des blancs sur tous les continents du globe, qui vivent à l'étranger, mais pas du tout dans les mêmes proportions et en général ils sont très bien intégrés car souvent ils ont été mutés à l'étranger, ou alors pour des missions humanitaires. Ce n'est pas pour autant que les pays étrangers sont prêts à ouvrir grandement leurs frontières pour accueillir n'importe qui.
Ici il s'agit d'individus débarquant en masse dans un continent en crise, qui n'ont aucun atout pour s'insérer rapidement dans la société et qui ont un comportement de conquérant. Le fait que certains d'entre-eux aient de bonnes intentions ne justifie pas l'accueil totalement aveugle de la masse.
Ma comparaison avec l'introduction d'une nouvelle espèce (au passage je ne vois pas ce qui est choquant) veut simplement dire qu'on ne fait pas rentrer n'importe qui au nom des droits de l'homme ou je ne sais quoi.
On leur donne des cours d'éducation civique et sexuelle pour leur enseigner les bonnes manières et leur faire comprendre qu'il ne faut pas toucher aux femelles occidentales sans leur consentement...vraiment, on marche sur la tête.
Je ne vois pas pourquoi je devrais passer du temps avec une poignée d'entre-eux, ce ne serait pas forcément représentatif, et en plus ça sous-entend que j'analyse la situation de très loin, depuis mes livres et mon ordinateur; or j'ai l'expérience des milieux urbains et populaires.
Après oui, les blancs sont très cons mais d'une part ils sont chez eux et d'autre part, leur manque de savoir-vivre n'est pas comparable avec un choc civilisationnel.


@Odette : chaque minorité est regardée de travers, jugée voire méprisée. Être asexeulle est déjà très peu accepté dans un système sexualisé. Le virginité est jugée également et le fait de ne pas vouloir d’enfant en rajoute une couche. 34 ans, tjrs vierge également et je mourrai vierge je pense. Hors de question de servir à la jouissance d’un homme pour qui je ne ressens aucun désir sexuel. Ça n’a tout simplement aucun sens et ce serait la meilleure façon pour me ressentir être un objet. Car un homme ne devrait pas ressentir de plaisir si sa partenaire n’en ressent pas. Ce doit être consenti. Je n’ai rien contre ceux qui en ont besoin, je me dis juste que c’est une grande liberté de ne pas en avoir besoin. Il est impossible de faire comprendre ça aux sexuels, ils trouveront tjrs une raison et te feront tjrs ressentir que t’es pas normale. Tant pis, le plus important dans la vie c’est de savoir qui on est et ce dont on a besoin. Attendre d'être Reconnu, c’est juste de la souffrance. 

Je ne comprends pas, c'est une affaire privée pourtant, qui relève de la sphère intime.

A la limite ces aspects peuvent poser problème si on recherche une relation (plus ou moins durable), mais les autres...qu'ils aillent se faire voir.

Quant à la virginité, c'est des conneries. Si c'est important pour certains, c'est leur droit, mais qu'ils gardent leurs critères pour eux-mêmes.

siamois93 a écrit:En lisant vos derniers textes je me demande si les migrants sont déjà des criminels dans leur pays d'origine ou s'ils le deviennent à la suite de leur voyage ?
Il y a quand même quelques vrais réfugiés politiques et il ne faut pas confondre.
Je n'ai pas dit que migrant = criminel, mais que proportionnellement, leur taux de criminalité est nettement supérieur à celui des nationaux.
Quant à savoir si certains ont commis des crimes dans leur pays d'origine, ça reste à voir, mais le laxisme européen n'est pas très dissuasif non plus.
Évidemment qu'il existe de vrais réfugiés mais ils forment une petite minorité.

Quant à notre tradition de "terre d'accueil", le concept a été totalement déformé pour justifier la venue massive de tout et n'importe quoi. C'est ça qui me dérange.
Et en plus ça dévalue totalement la notion de citoyenneté.

Pureté

Messages : 281
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 5 Aoû 2019 - 16:43

Alexithymie : environ 15 % de la population présente cette pathologie qui résulte d'une connexion déficiente entre les centres cérébraux de l'émotion, et ceux où elle est représentée de façon consciente.

[Selon Joyce McDougall, l’alexithymie est un mécanisme de défense du moi qui, par forclusion, rejetterait l’affect. Ce mécanisme peut parfois faciliter l’adaptation, notamment chez des gens ayant du subir des épreuves douloureuses.
L’alexithymie reste globalement un concept permettant de décrire le malade psychosomatique, et non d’expliquer l’apparition de la maladie. L'alexithymie est une impossibilité pour le sujet atteint à souffrir ou éprouver la souffrance de l'autre. Il en résulte une absence totale à prendre en compte la réalité de la vie émotionnelle, affective, psychologique dans sa globalité si ce n'est par l'expression violente, l'addiction, le déni. C'est une défense structurelle liée à un ou des traumatismes et qui par la réalisation d'actes traumatiques s'essaie à une expression, une extériorisation de ses traumas. Le sujet n'est pas conscient des actes traumatiques qu'il réalise et de sa réalité interne. Il est totalement dénué de vie affective et ne peut en comprendre la nature. Cela vient souvent d'une enfance instable et pauvre en affection.]

C'est trop extrême comme définition ! J'éprouve la souffrance des autres, enfin… quand ils ont un chagrin d'amour ou un deuil et que ça les conduit pendant des années à tout négliger du reste de leur vie et de leurs obligations, là j'avoue, pas trop. Car dès que j'y ressens de l'égocentrisme, de l'égoïsme, un manque de courage, mon empathie se ferme. Je n'aime pas le gâchis de manière générale. Etre touché, affaibli ok mais que ça dure dans le temps et que ça se répercute sur le reste du monde, ça saoule. Ah mince je fais une projection !

Je ne souffre d'aucune addiction (on peut p-e juste y mettre le virtuel mais ya bien pire que moi!). Pour l'agressivité et le déni, ça ok.
Dénuée de vie affective envers moi-même juste. Enfin quoique, le fait de pouvoir se passer de TOUT le monde signifie que je n'aime personne? (Pour moi, non, ça veut juste dire que je ne suis pas dépendante de l'affection des autres, j'suis par une morte de faim, et tant mieux!!).

Ou bien je suis névrosée? Ah bé non ce terme a été abandonné pour lui préférer une série de syndromes : TOC, troubles anxieux et phobiques, somatoformes et de stress post-traumatique.

Ou bien juste schizoïde? Selon Harry Guntrip, les neuf caractéristiques de la personnalité schizoïde sont l'introversion, le retrait, l'autarcie, le narcissisme, l'indépendance, le sentiment de supériorité, le manque d'émotions, la solitude, la dépersonnalisation et la régression.

Moi narcissique? Juré de juré, jamais personne ne me l'a jamais sorti celle-là. Par contre, je fuis les narcissiques, ils prennent trop de place et aiment trop le superficiel et le superflu. Sentiment de supériorité? Oui ça c'est possible concernant le respect de mes valeurs phares : fiabilité, loyauté, intégrité. La régression, ça j'ai pas compris.


Bref, on pourrait tout être.









My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Saxifrage* le Lun 5 Aoû 2019 - 16:59

Pureté. Je me permets mais si tu veux que je retire My_Illusion, dis-le moi...:

Ici il s'agit d'individus débarquant en masse dans un continent en crise
moins que le leur en général voire dans la totalité des cas… ça s'appelle la solidarité.

qui n'ont aucun atout pour s'insérer rapidement dans la société
Qu'est-ce qui te permet de dire ça ? Ces gens avaient souvent un métier dans leur pays. Certains même de très bons métiersavec diplômes et tout !! Sisi ces arriérés font des études !! et en Europe ils balaient des chiottes…

qui ont un comportement de conquérant.
Heu… Pas sûr T'es sûr d'avoir déjà vu des vrais migrants ?? De ceux qui ont marché sur des milliers de kilomètres, parfois en se séparant de leur famille, avec rien à bouffer ni à boire ?!! Et qui survivent malgré tout ?! Bien sûr que ce sont des conquérants ! Pourquoi te sens-tu embêté par ça ?!

Le fait que certains d'entre-eux aient de bonnes intentions
certains seulement ? D'où tires-tu ce genre de conclusion ?

Ma comparaison avec l'introduction d'une nouvelle espèce (au passage je ne vois pas ce qui est choquant)
Peut-être parce qu'il s'agit d'une seule et même espèce, l'humaine. Rolling Eyes

On leur donne des cours d'éducation civique et sexuelle pour leur enseigner les bonnes manières et leur faire comprendre qu'il ne faut pas toucher aux femelles occidentales sans leur consentement...vraiment, on marche sur la tête.
Les bonnes manières ??!!! Ouarf ! Non on leur explique quelles "règles" priment chez nous, on leur explique que la loi appliquée chez eux diffèrent de la nôtre..! Tu marches effectivement sur la tête, et elle en est devenue plate, semble-t-il…

Saxifrage*

Messages : 9958
Date d'inscription : 07/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 5 Aoû 2019 - 17:03

pureté a écrit:Après oui, les blancs sont très cons mais d'une part ils sont chez eux et d'autre part, leur manque de savoir-vivre n'est pas comparable avec un choc civilisationnel.

Ils sont chez eux ? T'as choisi de vivre en France toi? Moi j'ai pas choisi la Belgique en tout cas et j'aurais pas choisi la France non plus, lol. Alors parce que tu nais dans un pays, tu devrais y rester ad vitam? Ou bien, montrer patte blanche et apporter une plus value au pays où tu demandes l'asile?

L'argument du choc culturel (ou civilisationnel), ça je veux bien l'entendre. Très difficile de s'adapter à un autre système (sauf si on est hp, rires). Le fait de pas piger un mot du pays d'accueil c'est problématique. Ne pas accepter et ne pas se plier aux règles du pays également. Dans certaines contrées, l'inceste n'a pas de valeur morale. Le viol et la pédophilie non plus je présume. Puis ces différences entre hommes et femmes qu'on peut retrouver ça et là font froid dans le dos. La voix de Dieu est dangereuse aussi. C'est un sujet complexe au final. Trier… Dans tout système il y a des tricheurs, et parmi ces migrants, la majorité ne sont pas mal intentionnés. ça  demande beaucoup de ressources afin de les encadrer et veiller à ce qu'ils aient compris où ils mettaient les pieds… Mais qu'ils viennent dans le but de semer le trouble, je n'y crois pas.

Je ne mets pas bcp de limite entre le privé et non privé (j'ai juste compris qu'au boulot, il faut en dire un minimum). Pour moi, ça fait partie de l'honnêteté de dévoiler qui on est. Pour moi toujours, ce n'est pas difficile d'ouvrir mon livre (mes cuisses ça c'est non, lol). Je n'ai rien à cacher je crois? L'omission, je la perçois régulièrement comme un manque d'honnêteté oui. Ceux qui omettent bcp, je ne m'y intéresse juste pas. Je sens quand ya du secret qui n'a pas lieu d'être, si l'autre veut garder pour lui, pas de problème mais alors faut pas par la suite me demander d'être amie avec cette personne. J'ai pas besoin d'avoir des connaissances pour délirer. Je préfère délirer avec de vrais amis. On me fait régulièrement le reproche d'être distante et pourtant j'ai l'impression d'être claire lorsque j'explique que je ne sais pas être une amie lorsqu'on me cache des choses. Si c'est par gêne, je peux l'entendre aussi. Mais juste du silence et faire comme si de rien n'était non, je me distance.

@ Saxifrage : pas de souci.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par siamois93 le Lun 5 Aoû 2019 - 17:15

Pour ma part j'aime bien les différences de culture. Mélanger tout le monde n'est pas forcément la meilleure solution, cela oblige à limiter tout le monde je trouve. On s'exprime plus intensément quand on a des personnes un peu comme nous autour de nous, les questions de rythme de vie sont importantes également pour pouvoir bien se reposer et être détendu et accueillant le lendemain.
siamois93
siamois93

Messages : 6037
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par trig le Lun 5 Aoû 2019 - 19:00

On fait comment pour t'avoir pour amie sans ambition autre que cette amitié? Smile Smile un plaisir réel de lire tes observations... On a l'impression de s'y retrouver avec une facilité déconcertante

My_illusion a écrit:
pureté a écrit:Après oui, les blancs sont très cons mais d'une part ils sont chez eux et d'autre part, leur manque de savoir-vivre n'est pas comparable avec un choc civilisationnel.

Ils sont chez eux ? T'as choisi de vivre en France toi? Moi j'ai pas choisi la Belgique en tout cas et j'aurais pas choisi la France non plus, lol. Alors parce que tu nais dans un pays, tu devrais y rester ad vitam? Ou bien, montrer patte blanche et apporter une plus value au pays où tu demandes l'asile?

L'argument du choc culturel (ou civilisationnel), ça je veux bien l'entendre. Très difficile de s'adapter à un autre système (sauf si on est hp, rires). Le fait de pas piger un mot du pays d'accueil c'est problématique. Ne pas accepter et ne pas se plier aux règles du pays également. Dans certaines contrées, l'inceste n'a pas de valeur morale. Le viol et la pédophilie non plus je présume. Puis ces différences entre hommes et femmes qu'on peut retrouver ça et là font froid dans le dos. La voix de Dieu est dangereuse aussi. C'est un sujet complexe au final. Trier… Dans tout système il y a des tricheurs, et parmi ces migrants, la majorité ne sont pas mal intentionnés. ça  demande beaucoup de ressources afin de les encadrer et veiller à ce qu'ils aient compris où ils mettaient les pieds… Mais qu'ils viennent dans le but de semer le trouble, je n'y crois pas.

Je ne mets pas bcp de limite entre le privé et non privé (j'ai juste compris qu'au boulot, il faut en dire un minimum). Pour moi, ça fait partie de l'honnêteté de dévoiler qui on est. Pour moi toujours, ce n'est pas difficile d'ouvrir mon livre (mes cuisses ça c'est non, lol). Je n'ai rien à cacher je crois? L'omission, je la perçois régulièrement comme un manque d'honnêteté oui. Ceux qui omettent bcp, je ne m'y intéresse juste pas. Je sens quand ya du secret qui n'a pas lieu d'être, si l'autre veut garder pour lui, pas de problème mais alors faut pas par la suite me demander d'être amie avec cette personne. J'ai pas besoin d'avoir des connaissances pour délirer. Je préfère délirer avec de vrais amis. On me fait régulièrement le reproche d'être distante et pourtant j'ai l'impression d'être claire lorsque j'explique que je ne sais pas être une amie lorsqu'on me cache des choses. Si c'est par gêne, je peux l'entendre aussi. Mais juste du silence et faire comme si de rien n'était non, je me distance.

@ Saxifrage : pas de souci.

trig

Messages : 6
Date d'inscription : 02/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 5 Aoû 2019 - 20:09

trig a écrit:On fait comment pour t'avoir pour amie sans ambition autre que cette amitié? Smile Smile un plaisir réel de lire tes observations... On a l'impression de s'y retrouver avec une facilité déconcertante

My_illusion a écrit:
pureté a écrit:Après oui, les blancs sont très cons mais d'une part ils sont chez eux et d'autre part, leur manque de savoir-vivre n'est pas comparable avec un choc civilisationnel.

Ils sont chez eux ? T'as choisi de vivre en France toi? Moi j'ai pas choisi la Belgique en tout cas et j'aurais pas choisi la France non plus, lol. Alors parce que tu nais dans un pays, tu devrais y rester ad vitam? Ou bien, montrer patte blanche et apporter une plus value au pays où tu demandes l'asile?

L'argument du choc culturel (ou civilisationnel), ça je veux bien l'entendre. Très difficile de s'adapter à un autre système (sauf si on est hp, rires). Le fait de pas piger un mot du pays d'accueil c'est problématique. Ne pas accepter et ne pas se plier aux règles du pays également. Dans certaines contrées, l'inceste n'a pas de valeur morale. Le viol et la pédophilie non plus je présume. Puis ces différences entre hommes et femmes qu'on peut retrouver ça et là font froid dans le dos. La voix de Dieu est dangereuse aussi. C'est un sujet complexe au final. Trier… Dans tout système il y a des tricheurs, et parmi ces migrants, la majorité ne sont pas mal intentionnés. ça  demande beaucoup de ressources afin de les encadrer et veiller à ce qu'ils aient compris où ils mettaient les pieds… Mais qu'ils viennent dans le but de semer le trouble, je n'y crois pas.

Je ne mets pas bcp de limite entre le privé et non privé (j'ai juste compris qu'au boulot, il faut en dire un minimum). Pour moi, ça fait partie de l'honnêteté de dévoiler qui on est. Pour moi toujours, ce n'est pas difficile d'ouvrir mon livre (mes cuisses ça c'est non, lol). Je n'ai rien à cacher je crois? L'omission, je la perçois régulièrement comme un manque d'honnêteté oui. Ceux qui omettent bcp, je ne m'y intéresse juste pas. Je sens quand ya du secret qui n'a pas lieu d'être, si l'autre veut garder pour lui, pas de problème mais alors faut pas par la suite me demander d'être amie avec cette personne. J'ai pas besoin d'avoir des connaissances pour délirer. Je préfère délirer avec de vrais amis. On me fait régulièrement le reproche d'être distante et pourtant j'ai l'impression d'être claire lorsque j'explique que je ne sais pas être une amie lorsqu'on me cache des choses. Si c'est par gêne, je peux l'entendre aussi. Mais juste du silence et faire comme si de rien n'était non, je me distance.

@ Saxifrage : pas de souci.
 Ahahaha. C’est très simple, on reste vrai. 

Ton compliment est juste waouw !!affraid Énorme merci à toi Trig. Tu viens d’ajouter une joie à ma boîte à trésors hihi. Et en plus, j’ai un petit carnet où ma belle sœur m’a dit d’écrire tout ce qui me fait du bien. Et puis je relis parfois et bim ça remonte le moral!! C'est parfois un avantage de ne pas avoir une excellente mémoire (rire). 

Alors être vrai sans chercher à plaire. Car un mec qui voulait absolument me plaire m’a demandé ce qu’il devait faire... alors qu’il n’y avait rien à faire. Le lien se construit petit à petit, pas besoin d'être pressé. 
Sinon tu peux demander à Zarbitude, comment elle fait car franchement je la sens être une belle personne. Je la sens vraie dans tout ce qu’elle me dit, elle est saine et porte de belles valeurs. Je ne la connais pas personnellement mais je ne ressens rien de malsain, vicieux, caché en elle. Elle a de la constance et je pense qu’elle doit être très fiable dans ses liens. Voilà à peu près ce qui m’importe le plus. Mon meilleur ami est disons spécial, il est très sociable mais il offre son cœur qu’à très peu de personnes, il peut avoir un sale caractère, rancunier à mort, égocentrique mais jamais égoïste. Mes belles sœurs ne comprennent pas pourquoi je suis amie avec lui. Et j’ai beau expliqué qu’il partage les mêmes grandes valeurs qui me sont chères ça ne semble pas être importants pour elle. L’une me dit « tu lui pardonnes tout et à moi non » parce que ça n’a pas touché à la confiance... elle connaît ma vie, on se connaît depuis qu’on a 14 ans, je lui ai expliqué mille fois qu’une parole donnée devait être tenue au maximum sans quoi je suis troublée au niveau de la confiance. Mais pour elle, c’est moins important, pour elle ce n’est pas grave de changer d’avis. Ça je l’ai bien compris aussi mais quand ça concerne des sujets plus sérieux et/ou que c’est répétitif ça devient grave pour ma stabilité affective. Même si ce n’est pas contre moi, j’ai donné bcp pour elle de mes 14 à 21 ans et j’eus l’impression qu’elle ne réalisait pas que ça me blessait lorsqu’elle faisait des promesses qu’elle ne tenait pas. C’était sa vie mais quand je suis amie avec qqn, je prends soin du lien et son évolution vers un mieux me tient à cœur. Je ne la forçais pas, j’argumentais elle acquiesçait et elle prenait la décision par exemple de stopper la cigarette (je lui ai même fait signer un contrat...), d’aller ensemble voir pour quitter sa mère alcoolique qui était instable (je prenais un jour de congé pour l’accompagner et à la dernière minute elle ne voulait plus), je l’aidais à réviser pour pas qu’elle abandonne... la conduisait à son internat... pour moi c’était gratuit mais tout ce que j’attendais c’était qu’elle assume jusqu’au bout sans faillir à sa parole, c’était ça le retour, la voir évoluer positivement. C’était même une mission pour moi car son étincelle de vie était tjrs allumée, et la mienne était éteinte alors je voulais préserver ça chez elle en la soutenant au maximum. Y’a eu des tas de choses accumulées jusqu'à ce que je pète un câble et coupe le lien. Elle voyait mon frère sans oser me le dire, elle pouvait le voir évidemment mais ces non-dits étaient de trop, d’autant que mon frère n’était pas encore divorcé et que j'étais amie avec sa femme.... elle s’est mise avec mon frère aîné et mon premier neveu est né, ça a renoué le lien après deux années, elle est donc tjrs mon amie mais plus ma meilleure amie. Elle a maturé aussi depuis le temps. Et moi j’ai l’impression d'être toujours la même qu’il y a 20 ans. Notre lien est indestructible mais visiblement elle ne comprend pas que je pardonne tout à mon meilleur ami mais pas à elle. Il n’a jamais abusé de ma confiance tout simplement. Mes deux belles sœurs sont terribles, elles pensent qu’il doit y avoir une attirance inconsciente entre nous deux, ou qu’il me paternalise. En tout cas, ça leur pose bcp de questions. Pour moi, c’est très clair, l’amitié est trop précieuse pour l’entâcher, notre lien est sain. Je n’ai pas besoin de père. Je ne peux pas manquer de ce que je n’ai pas connu! Et en plus, c’est un gamin dans sa tête loooool. 

Tu es nouveau ici Trig?
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mar 6 Aoû 2019 - 0:22

@My_illusion

Non, je n'ai pas choisi de vivre en France tout comme personne n'a choisi ni son lieu ni son année de naissance.
Pour ma part j'aime mon pays, au moins pour la diversité et la beauté de ses paysages, son' climat doux et sa faune très peu hostile.
Je n'ai pas dit qu'on devait rester dans son pays de naissance pour toujours, seulement il faut un réel encadrement, qui n'existe pas malgré des moyens mis en oeuvre (on mobilise des ressources mais toujours d'une mauvaise façon).
Apporter une plus-value ? Non, respecter les moeurs du pays d'accueil et maîtriser certaines bases suffit.
Si j'allais aux États-Unis ou en Australie, comme ça sur un coup de tête, dans le but d'y rester, je serais reconduit dans mon pays relatif à ma nationalité.
Je ne pourrais pas donner le ratio des "bons" et des "méchants" migrants, mais je préfère rester sur mes gardes.
Après il n'y a pas qu'eux, c'est sûr.

Concernant l'asexualité ou la vie privée au sens large, je n'ai pas dit qu'il fallait "se cacher", absolument pas. Mais sans pour autant le cacher, je ne vois pas comment ni pourquoi cet aspect des choses serait significatif dans tes relations avec les autres.
Si je parle avec quelqu'un, je me fous totalement qu'il/elle soit hétéro ou homo, vierge ou non-vierge, en couple monogame ou échangiste...ça ne me regarde pas.
Mais sinon je ne vois pas en quoi ce serait pertinent de dévoiler sa sexualité ou son absence (sauf pour rechercher une compagne ou un compagnon).

@siamois93

Moi aussi j'aime les cultures étrangères (certaines plus que d'autres, pour être franc).
Mais la pensée dominante veut nous faire croire que l'opposé du cosmopolitisme c'est le racisme, la xénophobie et la haine de l'étranger au sens large. Je suis en total désaccord avec ce raisonnement.

Pureté

Messages : 281
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 6 Aoû 2019 - 7:17

C’est important de mentionner l’asexualité pour éviter qu’un mec (ou une nana lol) me parle dans l’intention de vouloir un jour coucher avec moi. Cela permet un tri d'emblée. Bien que t’en as tjrs qui croient que je vais changer d’avis. Ça fait chier de croire que l’autre me parle alors qu’il a déjà projeté davantage. Dès que je dis ça, zoup y’a la plupart qui déguerpissent. Et c’est tant mieux, je n’aime pas perdre mon temps ni en faire perdre aux autres. 

C’est cool on finit par se rejoindre sur la migration: l’accent doit être mis sur l'encadrement. 
J’aurais bien migré en Nouvelle Zélande ou Canada mais il faut un sponsor via un employeur ou se marier avec un natif. C’est pas sympa ça !
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mar 6 Aoû 2019 - 7:52

Merci pour tes compliments, My-I Very Happy
Mais en fait j'ai très peu de mérite, je trouve que c'est facile d'avoir de l'amitié pour toi.
Peut-être parce que je n'attends rien en particulier. Je prends juste ce que tu donnes.


Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7390
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par trig le Mar 6 Aoû 2019 - 18:21

Oui, je suis nouveau et j’ai un peu de mal à m’adapter à l’interface.

Une fois de plus, je partage ton point de vue sur la loyauté (pour synthétiser). Peu importe le caractère de ton ami, son honnêteté morale et sa fidélité te suffisent… C’est ce que beaucoup de gens ne comprennent pas… Ils sont plus attachés à profiter des énergies qu’on peut apporter.

Tout en donnant le moins possible voire rien du tout en échange si ce n’est condescendance, irrespect, fourberie mesquine ou jalousie déplacée.

My_illusion a écrit:
trig a écrit:On fait comment pour t'avoir pour amie sans ambition autre que cette amitié? Smile Smile un plaisir réel de lire tes observations... On a l'impression de s'y retrouver avec une facilité déconcertante

My_illusion a écrit:
pureté a écrit:Après oui, les blancs sont très cons mais d'une part ils sont chez eux et d'autre part, leur manque de savoir-vivre n'est pas comparable avec un choc civilisationnel.

Ils sont chez eux ? T'as choisi de vivre en France toi? Moi j'ai pas choisi la Belgique en tout cas et j'aurais pas choisi la France non plus, lol. Alors parce que tu nais dans un pays, tu devrais y rester ad vitam? Ou bien, montrer patte blanche et apporter une plus value au pays où tu demandes l'asile?

L'argument du choc culturel (ou civilisationnel), ça je veux bien l'entendre. Très difficile de s'adapter à un autre système (sauf si on est hp, rires). Le fait de pas piger un mot du pays d'accueil c'est problématique. Ne pas accepter et ne pas se plier aux règles du pays également. Dans certaines contrées, l'inceste n'a pas de valeur morale. Le viol et la pédophilie non plus je présume. Puis ces différences entre hommes et femmes qu'on peut retrouver ça et là font froid dans le dos. La voix de Dieu est dangereuse aussi. C'est un sujet complexe au final. Trier… Dans tout système il y a des tricheurs, et parmi ces migrants, la majorité ne sont pas mal intentionnés. ça  demande beaucoup de ressources afin de les encadrer et veiller à ce qu'ils aient compris où ils mettaient les pieds… Mais qu'ils viennent dans le but de semer le trouble, je n'y crois pas.

Je ne mets pas bcp de limite entre le privé et non privé (j'ai juste compris qu'au boulot, il faut en dire un minimum). Pour moi, ça fait partie de l'honnêteté de dévoiler qui on est. Pour moi toujours, ce n'est pas difficile d'ouvrir mon livre (mes cuisses ça c'est non, lol). Je n'ai rien à cacher je crois? L'omission, je la perçois régulièrement comme un manque d'honnêteté oui. Ceux qui omettent bcp, je ne m'y intéresse juste pas. Je sens quand ya du secret qui n'a pas lieu d'être, si l'autre veut garder pour lui, pas de problème mais alors faut pas par la suite me demander d'être amie avec cette personne. J'ai pas besoin d'avoir des connaissances pour délirer. Je préfère délirer avec de vrais amis. On me fait régulièrement le reproche d'être distante et pourtant j'ai l'impression d'être claire lorsque j'explique que je ne sais pas être une amie lorsqu'on me cache des choses. Si c'est par gêne, je peux l'entendre aussi. Mais juste du silence et faire comme si de rien n'était non, je me distance.

@ Saxifrage : pas de souci.
 Ahahaha. C’est très simple, on reste vrai. 

Ton compliment est juste waouw !!affraid Énorme merci à toi Trig. Tu viens d’ajouter une joie à ma boîte à trésors hihi. Et en plus, j’ai un petit carnet où ma belle sœur m’a dit d’écrire tout ce qui me fait du bien. Et puis je relis parfois et bim ça remonte le moral!! C'est parfois un avantage de ne pas avoir une excellente mémoire (rire). 

Alors être vrai sans chercher à plaire. Car un mec qui voulait absolument me plaire m’a demandé ce qu’il devait faire... alors qu’il n’y avait rien à faire. Le lien se construit petit à petit, pas besoin d'être pressé. 
Sinon tu peux demander à Zarbitude, comment elle fait car franchement je la sens être une belle personne. Je la sens vraie dans tout ce qu’elle me dit, elle est saine et porte de belles valeurs. Je ne la connais pas personnellement mais je ne ressens rien de malsain, vicieux, caché en elle. Elle a de la constance et je pense qu’elle doit être très fiable dans ses liens. Voilà à peu près ce qui m’importe le plus. Mon meilleur ami est disons spécial, il est très sociable mais il offre son cœur qu’à très peu de personnes, il peut avoir un sale caractère, rancunier à mort, égocentrique mais jamais égoïste. Mes belles sœurs ne comprennent pas pourquoi je suis amie avec lui. Et j’ai beau expliqué qu’il partage les mêmes grandes valeurs qui me sont chères ça ne semble pas être importants pour elle. L’une me dit « tu lui pardonnes tout et à moi non » parce que ça n’a pas touché à la confiance... elle connaît ma vie, on se connaît depuis qu’on a 14 ans, je lui ai expliqué mille fois qu’une parole donnée devait être tenue au maximum sans quoi je suis troublée au niveau de la confiance. Mais pour elle, c’est moins important, pour elle ce n’est pas grave de changer d’avis. Ça je l’ai bien compris aussi mais quand ça concerne des sujets plus sérieux et/ou que c’est répétitif ça devient grave pour ma stabilité affective. Même si ce n’est pas contre moi, j’ai donné bcp pour elle de mes 14 à 21 ans et j’eus l’impression qu’elle ne réalisait pas que ça me blessait lorsqu’elle faisait des promesses qu’elle ne tenait pas. C’était sa vie mais quand je suis amie avec qqn, je prends soin du lien et son évolution vers un mieux me tient à cœur. Je ne la forçais pas, j’argumentais elle acquiesçait et elle prenait la décision par exemple de stopper la cigarette (je lui ai même fait signer un contrat...), d’aller ensemble voir pour quitter sa mère alcoolique qui était instable (je prenais un jour de congé pour l’accompagner et à la dernière minute elle ne voulait plus), je l’aidais à réviser pour pas qu’elle abandonne... la conduisait à son internat... pour moi c’était gratuit mais tout ce que j’attendais c’était qu’elle assume jusqu’au bout sans faillir à sa parole, c’était ça le retour, la voir évoluer positivement. C’était même une mission pour moi car son étincelle de vie était tjrs allumée, et la mienne était éteinte alors je voulais préserver ça chez elle en la soutenant au maximum. Y’a eu des tas de choses accumulées jusqu'à ce que je pète un câble et coupe le lien. Elle voyait mon frère sans oser me le dire, elle pouvait le voir évidemment mais ces non-dits étaient de trop, d’autant que mon frère n’était pas encore divorcé et que j'étais amie avec sa femme.... elle s’est mise avec mon frère aîné et mon premier neveu est né, ça a renoué le lien après deux années, elle est donc tjrs mon amie mais plus ma meilleure amie. Elle a maturé aussi depuis le temps. Et moi j’ai l’impression d'être toujours la même qu’il y a 20 ans. Notre lien est indestructible mais visiblement elle ne comprend pas que je pardonne tout à mon meilleur ami mais pas à elle. Il n’a jamais abusé de ma confiance tout simplement. Mes deux belles sœurs sont terribles, elles pensent qu’il doit y avoir une attirance inconsciente entre nous deux, ou qu’il me paternalise. En tout cas, ça leur pose bcp de questions. Pour moi, c’est très clair, l’amitié est trop précieuse pour l’entâcher, notre lien est sain. Je n’ai pas besoin de père. Je ne peux pas manquer de ce que je n’ai pas connu! Et en plus, c’est un gamin dans sa tête loooool. 

Tu es nouveau ici Trig?

trig

Messages : 6
Date d'inscription : 02/08/2019

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 6 Aoû 2019 - 18:58

Zarbitude a écrit:Merci pour tes compliments, My-I Very Happy
Mais en fait j'ai très peu de mérite, je trouve que c'est facile d'avoir de l'amitié pour toi.
Peut-être parce que je n'attends rien en particulier. Je prends juste ce que tu donnes.


Yes, tu n’as pas besoin de moi et tu ne m’utilises pas, c’est top loooool. 
Quand on me demande trop de proximité et d’attente affective que je ne peux pas donner, je fuis, lol. 
Ma seconde belle-sœur est ainsi, elle aurait voulu que je sois comme sa petite sœur mais je me sentais envahie, j’ai pris mes jambes au cou, lol. Et j’eus raison, elle crée des amitiés que je trouve peu saines : trop d’attente et critiques dans le dos. 
Une autre amie de ma sœur voulait ce même genre de lien. J’ai fait l’erreur d’accepter (sous son insistance répétée) des vacances avec elle. En trois jours ça a pété. Le lien est depuis lors rompu (de son côté). Elle n’a pas apprécié que je comprenne la réaction de son père et que face à son attitude de gamine capricieuse, j’ai quitté le gîte. Je ne lui ai rien fait de mal, j’ai juste été moi-même. Tant pis pour elle. Elle voulait que je sois une sorte de pantin qui dirait amen à tout. Je ne serai plus jamais la chose, le faire-valoir de qqn. Je suis libre, indépendante et autonome. Qu’on arrête de me mentir à montrer la plus belle facette de soi pour qu’ensuite je découvre l’envers du décors. Elle m’avait dit que les problèmes avec son père étaient réglés, que nenni. Ils m’ont chacun raconté leur version. Son père m’appréciait car je le comprenais et je crois que ça a mis en rage sa fille. Pffffffffff y’avait vraiment pas lieu. Cet homme il avait besoin de parler, je l’ai juste écouté. Leur façon de se déchirer me mettait trop mal à l’aise. Ce n’était pas du tout des vacances!! Je pensais qu’elle allait maturer mais pas du tout. Bon bah, qu’elle reste une fille unique capricieuse et jalouse. Elle m'étouffait donc je n’ai rien perdu. 

Du calme, de la constance, de la loyauté, de la sincérité. Ahhhhh c’est tellement mieux.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 6 Aoû 2019 - 19:11

Comme toi Trig, j’avais du mal à m’y retrouver. Surtout avec les milles pseudos.

Ah Bé j’avais même pas capté ça mais tu as raison. La plupart veulent tirer du plaisir facile et rapide en côtoyant les autres. Sans chercher la profondeur pour des liens solides. La sœur de belle sœur 2 avait dit une phrase qui avait fait l’unanimité juste pas pour moi « take  the best, fuck the rest! »  

En parlant de jalousie, on en ressent souvent envers moi, surtout quand les mecs m’apprécient, ça fait ressortir du vilain chez les femmes. Alors même qu’elles me connaissent depuis des années et que je répète que je suis asexuelle, je reste une menace importante. Et sincèrement, je n’aguiche aucun mec, je m’habille passe partout. Pas de maquillage. Aucune attitude provocante. Avec mes frères là heureusement il n’y a pas de jalousie looool. Quoique...belle sœur 2 a déjà reproché des trucs que mon frère a fait avec moi et pas avec elle.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mar 6 Aoû 2019 - 20:14

My_illusion a écrit:C’est important de mentionner l’asexualité pour éviter qu’un mec (ou une nana lol) me parle dans l’intention de vouloir un jour coucher avec moi. Cela permet un tri d'emblée. Bien que t’en as tjrs qui croient que je vais changer d’avis. Ça fait chier de croire que l’autre me parle alors qu’il a déjà projeté davantage. Dès que je dis ça, zoup y’a la plupart qui déguerpissent. Et c’est tant mieux, je n’aime pas perdre mon temps ni en faire perdre aux autres. 

C’est cool on finit par se rejoindre sur la migration: l’accent doit être mis sur l'encadrement. 
J’aurais bien migré en Nouvelle Zélande ou Canada mais il faut un sponsor via un employeur ou se marier avec un natif. C’est pas sympa ça !

Ah oui je vois, tout le monde se retourne sur toi.
Tu ne dois rien à ces gens et tu n'as pas à te justifier. S'ils ne te parlent plus après c'est qu'ils n'avaient aucune intention de nouer une amitié avec toi en premier lieu.
Pas de possibilité de relation ou de sexe, du coup ils passent leur chemin.

C'est pas l'immigration en elle-même qui me dérange mais ce qu'on met dans ce mot, car c'est un terme qui englobe plusieurs situations différentes.
Je ne vois pas les frontières comme des murailles infranchissable ou des murs de Berlin, mais comme une protection, une manière de savoir ce qui rentre dans le pays. Un peu comme un pare-feu ou un antivirus, pour faire une analogie informatique. Ça ne veut pas dire que c'est forcément mauvais, mais faut y regarder de plus près pour être sûr.

Ce que je n'aime pas par-dessus tout, c'est le deux poids deux mesures. Ce qu'on qualifie de "racisme" en Europe, dans les autres continents c'est "normal", cela va de soi. Ce qu'on nomme " racisme" ici, c'est 10 fois pire dans le reste du globe.
Si encore ce cosmopolitisme était partagé par tous les pays du monde, si tout le monde "jouait le jeu" en gros, ce serait déjà plus acceptable. Mais je me méfie automatiquement quand la réciprocité n'est pas appliquée.

Tu vois, même quelqu'un de bienveillant et de qualifié comme toi, ne peut pas aller où bon lui semble.

Pureté

Messages : 281
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 6 Aoû 2019 - 22:12

Les mecs qui ont faim, yen a trop oui... même des mecs en couple essaient. Je les repère très vite et pour les calmer je sors la carte asexuelle yes. Un thpi, ne voulant visiblement pas me croire a été jusqu’à m’envoyer une photo de lui nu pour me titiller. Quand il a commencé à me parler de ses envies de libertinage, j’ai salué l’honnêteté mais tout aussi honnêtement j’ai décliné l’offre. Il peut avoir toute l’intelligence du monde, ça n’y changerait rien. Il pensait probablement qu’il pouvait m’amadouer par son gros organe cérébral. Depuis lors, il ne me parle plus. Juste parfois il répond à mes posts fb, avant ma vie l’intéressait. Après, plus. Et c’est décevant car si j’avais su dès le début, j’aurais pas parlé non plus. Je n’aime pas perdre mon temps non. Ni de ressentir que je suis avant tout plaisante physiquement. Je ne ressens pas la flatterie. Ça me bloque dans pas mal de mes déplacements : ne jamais aller seule à la piscine, ne jamais aller en discothèque que entre filles, faire très attention lors des voyages en solo (un balinais qui m’a suivi, entré où je logeais et qui a baissé son pantalon; dès que je restais plus de deux nuits à un même endroit, j’avais une proposition; un hôte marié néo-zélandais qui m’a emmenée voir les étoiles en me proposant finement de se faire du bien, ...), ne jamais traîner le soir seule, ne jamais s’habiller sexy, ne jamais montrer que je vis seule, etc etc. Ça peut être risible mais qd t’as pas envie de cul, ça fait vraiment chier d’être reluquée. Rien que la chevelure, ça a un effet fou sur les hommes! Qd ce sont des regards courtois c’est ok, le regard qui dit juste « vous êtes jolie » mais y’a tous les autres regards moins sympathiques.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mar 6 Aoû 2019 - 22:23

Ces comportements sont déplorables. C'est vrai que de devoir faire constamment attention, c'est chiant, on préférerait aller où bon nous semble à n'importe quelle heure sans risquer de se faire emmerder.

Les hommes ne se font pas importuner sexuellement mais par contre ils peuvent se retrouver dans des situations délicates.
Personnellement je ne sors jamais seul (je me comprends).

Pureté

Messages : 281
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 6 Aoû 2019 - 23:01

Oui aussi, y’a les agressions de tout genre. Suffit de croiser un ivrogne ou camé ou schizophrène ou voleur. 
Qu’est ce qu’il m’en est arrivé des trucs. Un truc qui me revient : J’avais été à Lille vers 20 ans avec ma première voiture, petite polo bleue avec belle-sœur 1 et en marchant vers la voiture, un sdf portant un sac poubelle nous accoste en disant des choses incompréhensibles, il ne demandait pas d’argent, il racontait des élucubrations, il faisait peur à ma belle-sœur en lui disant qu’il allait la couper en petits morceaux et là je lui dis de se calmer ou j’appelle la police. Il me dit que la police sont ses amis et d'autres conneries farfelues, un schizophrène bien allumé je pense bien... ma belle-sœur était en panique, elle essayait d’appeler la police pendant que j’occupais le barge mais elle était trop angoissée pour y parvenir. Arrivant près de la voiture, je lui dis de directement fermer son loquet. Je me suis grouillée comme jamais pour déguerpir de là. Je sais pas du tout si ce type avait de mauvaises intentions ou s’il délirait mais il faisait flipper. Les sdf’s auraient besoin aussi d’encadrement, ça ne m’étonnerait pas que les schizophrènes non diagnostiqués ou qui refusent de prendre les médicaments finissent à la rue en nombre... car c très pénible comme pathologie psy.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Mar 6 Aoû 2019 - 23:19

Si tu savais le nombre de pathologies psychiatriques qu'il y a dans la rue, dans la "nature" (pas seulement les SDF), tu ne sortirais plus de chez toi. Les HP (hôpitaux psy) manquent de lits et ne peuvent traiter que les cas très urgents ou très graves. Pour les SDF, certains ont sombré dans la maladie avant d'être à la rue, d'autres pendant. Ça fait hélas partie de la misère humaine dont peu de gens ont conscience.
ortolan
ortolan

Messages : 13243
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : pas de MP, boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mar 6 Aoû 2019 - 23:31

My_illusion a écrit:Oui aussi, y’a les agressions de tout genre. Suffit de croiser un ivrogne ou camé ou schizophrène ou voleur. 
Qu’est ce qu’il m’en est arrivé des trucs. Un truc qui me revient : J’avais été à Lille vers 20 ans avec ma première voiture, petite polo bleue avec belle-sœur 1 et en marchant vers la voiture, un sdf portant un sac poubelle nous accoste en disant des choses incompréhensibles, il ne demandait pas d’argent, il racontait des élucubrations, il faisait peur à ma belle-sœur en lui disant qu’il allait la couper en petits morceaux et là je lui dis de se calmer ou j’appelle la police. Il me dit que la police sont ses amis et d'autres conneries farfelues, un schizophrène bien allumé je pense bien... ma belle-sœur était en panique, elle essayait d’appeler la police pendant que j’occupais le barge mais elle était trop angoissée pour y parvenir. Arrivant près de la voiture, je lui dis de directement fermer son loquet. Je me suis grouillée comme jamais pour déguerpir de là. Je sais pas du tout si ce type avait de mauvaises intentions ou s’il délirait mais il faisait flipper. Les sdf’s auraient besoin aussi d’encadrement, ça ne m’étonnerait pas que les schizophrènes non diagnostiqués ou qui refusent de prendre les médicaments finissent à la rue en nombre... car c très pénible comme pathologie psy.

Oui et puis avec la loi française qui prohibe le port d'arme au sens large, ça n'aide pas à se sentir en sécurité. Même les bombes lacrymogène ne sont plus autorisées je crois.
Je ne connais pas la loi belge mais ça doit être plus ou moins similaire.

Pureté

Messages : 281
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 6 Aoû 2019 - 23:36

ortolan a écrit:Si tu savais le nombre de pathologies psychiatriques qu'il y a dans la rue, dans la "nature" (pas seulement les SDF), tu ne sortirais plus de chez toi. Les HP (hôpitaux psy) manquent de lits et ne peuvent traiter que les cas très urgents ou très graves. Pour les SDF, certains ont sombré dans la maladie avant d'être à la rue, d'autres pendant. Ça fait hélas partie de la misère humaine dont peu de gens ont conscience.
Oh oui, j’ai du fréquenter pendant des années les hôpitaux psychiatriques (génitrice et sœur), c’est affolant ce qu’il s’y passe. Ma sœur qui me lance : « tu vois cette fille, elle a avalé plusieurs gel douche ... et celui-ci ...et celle-là ». C'était sa façon à elle de me dire « si je suis ici c’est pas pour rien ». Mais j’avais pas besoin de ces détails pour comprendre. J’y ai même rencontré mon prof de géographie de cinquième secondaire (la seconde en France). Naïvement, je lui demande ce qu’il fait là car je l’ai rencontré à l’accueil et il m’invente qu’il va à la salle de sport. Ma sœur m’a dit qu’il était là pour alcoolisme sévère. J’savais qu’il avait ce penchant, j’osais même le taquiner à l'époque là-dessus mais je pensais pas que c’était grave à ce point, il avait sorti un sachet de soupe royco minute soup à la fin du cours et comme une connasse je lui dis « ah tiens, on fait de l’alcool lyophilisé mnt? » il a rigolé. 

J’ai peur des humains, de leur perte de contrôle surtout. Dès que je dois aller dehors, même faire des courses, je suis tendue et j’observe tout ce qui m’entoure, ce qui est archi crevant. J’essaie de tout anticiper. Quand je peux rester deux jours sans mettre le nez dehors, le pied!

Comment connais-tu les hospi psy Ortolan? (Avant de venir ici, hp voulait surtout dire hôpital psy. Ici, faut préciser, lol)
Ils débordent c bien vrai.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 6 Aoû 2019 - 23:43

Exact pureté. C’est pareil en BE. Et pas de couteaux plus larges qu’un travers de main. Je me suis tjrs dis que je devais apprendre les arts du combat car je n’ai pas la force physique pour suffisamment me défendre. Bien que ça suffise pas forcément non plus. Mais les cours sont rarement faits pour t’apprendre à réagir aux agressions. On te donne des astuces mais c’est pas une vraie préparation au self défense. Appuyer sur les globes oculaires et taper avec le tranchant de la main sur la pomme d’Adam ce serait efficace. Mais g jamais essayé, un cobaye se propose? Laughing
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Mar 6 Aoû 2019 - 23:49

My_illusion a écrit:Comment connais-tu les hospi psy Ortolan?
Je connais quelqu'un qui y travaille.
ortolan
ortolan

Messages : 13243
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : pas de MP, boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 7 Aoû 2019 - 14:25

My_illusion a écrit:Exact pureté. C’est pareil en BE. Et pas de couteaux plus larges qu’un travers de main. Je me suis tjrs dis que je devais apprendre les arts du combat car je n’ai pas la force physique pour suffisamment me défendre. Bien que ça suffise pas forcément non plus. Mais les cours sont rarement faits pour t’apprendre à réagir aux agressions. On te donne des astuces mais c’est pas une vraie préparation au self défense. Appuyer sur les globes oculaires et taper avec le tranchant de la main sur la pomme d’Adam ce serait efficace. Mais g jamais essayé, un cobaye se propose? Laughing
Selon la loi française, tout port de couteau est interdit, peu importe le type ou la taille.
Je trouve ça quand même incroyable qu'on ne soit pas autorisé à porter une arme sur soi. Je n'aime pas compter sur ma chance et mes seules aptitudes au combat à mains nues, c'est pas comme s'il y avait un bouton pause à l'instar d'un jeu vidéo, le temps que les flics arrivent.
Ces lois idiotes sont votées par des individus dont les risques de se faire agresser sont bien inférieurs à la moyenne.

La plupart des sports de combat ne servent à rien pour du combat de rue, sauf la boxe, le close combat et le MMA. Déjà il faut oublier les coups de pied, c'est une source de déséquilibre, sauf quand l'agresseur est au sol.
Pour les femmes c'est un peu plus compliqué car elles ont moins de force physique en moyenne.
Mais oui après il existe des zones sensibles comme les yeux et la pomme d'Adam, en effet. Sans oublier les parties intimes. Si on arrive à causer un choc important à ces endroits, c'est le jackpot.

J’ai peur des humains, de leur perte de contrôle surtout. Dès que je dois aller dehors, même faire des courses, je suis tendue et j’observe tout ce qui m’entoure, ce qui est archi crevant. J’essaie de tout anticiper. Quand je peux rester deux jours sans mettre le nez dehors, le pied!
Ouais et je trouve ça dingue que les femmes en particulier ne puissent pas s'armer. Bon une arme blanche OK, ça peut facilement être retourné contre soi.
Mais par exemple un poing américain permet de compenser une force physique inférieure et peut très difficilement être saisi par l'agresseur.
Une bombe lacrymo c'est également très redoutable. On a le droit d'en acheter mais pas d'en emmener avec soi...gné, c'est quoi l'intérêt du coup ?
Je pense qu'en pratique, les flics tolèrent un peu quand même. C'est quand même dingue que seuls les criminels et les délinquants aient le monopole de l'armement. Les forces de l'ordre, quant à elles, ont toujours la possibilité de mettre la main sur leur pistolet pour dissuader l'opposant d'agir. Donc je trouve ça très hypocrite.


il avait sorti un sachet de soupe royco minute soup à la fin du cours et comme une connasse je lui dis « ah tiens, on fait de l’alcool lyophilisé mnt? » il a rigolé.
Faut avouer que c'est drôle.


Dernière édition par Pureté le Mer 7 Aoû 2019 - 14:34, édité 1 fois

Pureté

Messages : 281
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Saxifrage* le Mer 7 Aoû 2019 - 14:32

Les sports de défense comme l'aïkido te permettent de retourner la force et la puissance de l'attaque adverse, tu te sers donc de l'énergie de l'agresseur contre lui.
Quant aux armes, la plupart des personnes blessées par armes à feu l'ont été… par la leur propre..! Y'a qu'à voir le nombre d'accidents à la con dans les pays où la possession d'armes est autorisée.
Bombes aux poivre ou lacrymo suffisent largement.
Sinon, attraper à pleine main l'oreille et tirer vers le bas, elle se détachera toute seule. Puis la jeter à l'opposée de ta fuite.

Sinon, ne plus sortir de chez soi en ayant peur de tous.

Saxifrage*

Messages : 9958
Date d'inscription : 07/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par St'ban le Mer 7 Aoû 2019 - 14:34

Spoiler:
https://www.bombe-lacrymogene.fr/taser/36-i-phone-taser-telephone-shocker.html
St'ban
St'ban

Messages : 6550
Date d'inscription : 24/10/2018
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Godzilla le Mer 7 Aoû 2019 - 14:39

Puissance 2 millions 400.000 volts, ben voyons Pété de rire
Godzilla
Godzilla

Messages : 11296
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 42
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 7 Aoû 2019 - 14:43

Saxifrage* a écrit:Les sports de défense comme l'aïkido te permettent de retourner la force et la puissance de l'attaque adverse, tu te sers donc de l'énergie de l'agresseur contre lui.
Quant aux armes, la plupart des personnes blessées par armes à feu l'ont été… par la leur propre..! Y'a qu'à voir le nombre d'accidents à la con dans les pays où la possession d'armes est autorisée.
Bombes aux poivre ou lacrymo suffisent largement.
Sinon, attraper à pleine main l'oreille et tirer vers le bas, elle se détachera toute seule. Puis la jeter à l'opposée de ta fuite.

Sinon, ne plus sortir de chez soi en ayant peur de tous.

L'aïkido c'est super, mais comme le judo, le karate, le taekwondo...c'est pas très efficace en situation de combat réel.
C'est vrai que les armes à feu sont bien trop dangereuses pour un individu lambda, car trop souvent utilisées à mauvais escient.
Poing américain et lacrymo sont les meilleures options pour moi, même si en théorie on n'a pas le droit.
Le truc de l'oreille, faut déjà pouvoir le faire.

St'ban a écrit:
Spoiler:
https://www.bombe-lacrymogene.fr/taser/36-i-phone-taser-telephone-shocker.html

Faut pas confondre avec le vrai après Razz


Dernière édition par Pureté le Mer 7 Aoû 2019 - 14:45, édité 1 fois

Pureté

Messages : 281
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par St'ban le Mer 7 Aoû 2019 - 14:44

Diable Diable Trance Trance Trance
Godzilla a écrit:Puissance 2 millions 400.000 volts, ben voyons Pété de rire
St'ban
St'ban

Messages : 6550
Date d'inscription : 24/10/2018
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Saxifrage* le Mer 7 Aoû 2019 - 14:46

Pour connaître trois personnes dont 2 femmes qui ont eu besoin de se défendre en utilisant l'aIkido, c'est très efficace (l'une d'elle à même été accusée de coup et blessure par l'agresseur parce qu'elle lui a cassé la clavicule)

Saxifrage*

Messages : 9958
Date d'inscription : 07/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Mer 7 Aoû 2019 - 15:46

Tout comme une prise de judo sur quelqu'un qui ne sait pas chuter et hors d'un tatami peut couper la respiration pendant quelques secondes suffisantes à la fuite. J'ai entendu dire que les arts martiaux sont considérés au même titre qu'une arme blanche (Edit: mais c'est juste une légende urbaine).


Dernière édition par ortolan le Mer 7 Aoû 2019 - 20:30, édité 1 fois
ortolan
ortolan

Messages : 13243
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : pas de MP, boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 7 Aoû 2019 - 17:34

Même si tu connais les prises et co, tu ne les appliques pas forcément au moment de l’agression.

Ce qu’on voit dans les films c’est du pipeau, haha. En vrai, tu te ramasses une pêche t’es sonné à terre direct. Je me prends juste une barrière grillagée en métal dans le pif, j’ai vacillé en ne sachant plus où j’étais dans l’espace, lol. 

Ou bien me suis coupé bien profond le doigt avec une mini-hache, j’arrivais pas à stopper le sang qui coulait trop vite à mon goût, du coup choc vagal —> collapsus instantané en cognant la mâchoire sur une chaise, la douleur au réveil ouchhhh, jsavais plus manger du dur pendant deux jours.

On est fragiles en tout cas. On voit vite « les étoiles ». Le tout est de frapper vite et bien. Le coup de genou dans les burnes c’est pas mal ça . En frôlant celui de frère 2 lors d’une bagarre dans notre jeunesse, le bout de mes orteils a à peine touché son petit bout lol qu’il s’est tordu au sol comme un lombric accidentellement coupé en 2. Carrément, je croyais qu’il faisait semblant.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 7 Aoû 2019 - 18:40

L'aïkido et le judo ne sont pas inefficaces mais ils ne sont pas non plus adaptés à des situations de combat réel.
Dans la rue, tous les coups sont permis et l'apprentissage en dojo (surtout en occident) n'est pas orienté dans ce but, on pratique ces disciplines pour d'autres raisons.

Lors d'un vrai combat, on cherche à éviter le contact très rapproché. Après si on se fait choper, on peut essayer de se servir de ce qu'on connaît du judo et de l'aikido pour essayer de déséquilibrer l'adversaire, mais c'est vraiment quelque chose qu'il faut éviter en première instance. L'équilibre et la garde sont les deux choses les plus importantes, car si on se retrouve au sol, là c'est la "fin".

Par contre je n'ai pas trop compris l'idée selon laquelle les arts martiaux seraient considérés au même titre qu'une arme blanche. On ne peut pas comparer des techniques de combat avec le port d'arme, qui lui est soumis à une réglementation.

Oui My_illusion, l'issue du combat se joue dès les premières secondes. Il faut aller au plus simple, viser les points faibles, se protéger en faisant gaffe à sa garde et éventuellement exploiter son environnement en utilisant les objets alentours quand c'est possible.

Les films sont effectivement dénués de réalisme, mais c'est normal, c'est du divertissement. Le but c'est de distraire le spectateur par une mise en scène et une chorégraphie développées. Un combat de quelques secondes, ça n'intéresse personne.


Dernière édition par Pureté le Mer 7 Aoû 2019 - 20:35, édité 1 fois

Pureté

Messages : 281
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par ortolan le Mer 7 Aoû 2019 - 19:47

Je ne dis pas qu'il n'y aura pas quelques atemis qui partiront Rolling Eyes Si on croit qu'on appliquera une technique comme apprise en cours, effectivement c'est mort puisque ça part très vite et qu'on ne sait pas à quel type d'attaque s'attendre. Et ce n'est pas le but de l'enseignement comme tu dis, qui est avant tout de faire ton possible pour ne pas en avoir besoin. L'adrénaline donne l'impression que les choses se passent au ralenti et si une opportunité se présente, c'est le geste qui s'imposera à toi du fait de l'entraînement par répétition.
Bon apparemment c'est une légende urbaine le coup de la ceinture noire arme blanche (c'est arrivé aux États-Unis dans les années 60) ; par contre il faut que la riposte soit proportionnée et immédiate en légitime défense face à une attaque injustifiée : pas question d'initier la violence physique sur des insultes par exemple ou blesser gravement l'agresseur en réaction à un simple coup de poing.
ortolan
ortolan

Messages : 13243
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : pas de MP, boîte pleine

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Wich le Mer 7 Aoû 2019 - 20:33

les vrais combats de rue sont très rares, la pratique d'un art martial peut aider à avoir la confiance en soi qui fera reculer l'agresseur... et si ça part qd même en live, ben c'est un plus.
Wich
Wich

Messages : 3270
Date d'inscription : 15/08/2018
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 7 Aoû 2019 - 21:39

ortolan a écrit:Je ne dis pas qu'il n'y aura pas quelques atemis qui partiront Rolling Eyes Si on croit qu'on appliquera une technique comme apprise en cours, effectivement c'est mort puisque ça part très vite et qu'on ne sait pas à quel type d'attaque s'attendre. Et ce n'est pas le but de l'enseignement comme tu dis, qui est avant tout de faire ton possible pour ne pas en avoir besoin. L'adrénaline donne l'impression que les choses se passent au ralenti et si une opportunité se présente, c'est le geste qui s'imposera à toi du fait de l'entraînement par répétition.
Bon apparemment c'est une légende urbaine le coup de la ceinture noire arme blanche (c'est arrivé aux États-Unis dans les années 60) ; par contre il faut que la riposte soit proportionnée et immédiate en légitime défense face à une attaque injustifiée : pas question d'initier la violence physique sur des insultes par exemple ou blesser gravement l'agresseur en réaction à un simple coup de poing.

L'inconvénient des gestes répétés c'est d'être conditionné pour des cas précis et familiers. Un bon mental, une bonne lisibilité de l'action et une détermination sans faille sont plus efficaces à mon sens, même si c'est très intéressant de coupler cet aspect avec un art d'autodéfense.

Évidemment que la riposte doit être proportionnée, il ne faut effectivement pas éclater la tronche de quelqu'un juste pour une parole de travers. Mais bon je pars du principe que l'agresseur veut réellement en découdre. Quand on cherche à donner des coups en première instance, il faut assumer la probabilité d'en recevoir en retour.
Pour ma part je ne ferais pas de cadeau à un potentiel agresseur.

Wich a écrit:les vrais combats de rue sont très rares, la pratique d'un art martial peut aider à avoir la confiance en soi qui fera reculer l'agresseur... et si ça part qd même en live, ben c'est un plus.
Ça dépend, si on parle de rixe ou de situations où deux ou plusieurs parties désirent réellement se bagarrer, oui c'est relativement peu fréquent.
Mais les agressions sont assez communes.

Si on n'a pas de confiance en soi à la base, un art martial peut effectivement aider au développement de cet aspect de notre personnalité. Mais question technique, je ne suis pas convaincu.

Pureté

Messages : 281
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 7 Aoû 2019 - 22:47

Vi moi non plus je ne suis pas convaincue. C’est con mais sans réfléchir, qd jsuis au jardin et que g par exemple une petite pelle en main, j’essaie de la manier avec dextérité en la lançant en l’air et la rattraper, faire de l’escrime avec ou l’utiliser comme un couteau pour pouvoir asséner un coup rapide et précis. Ou je m’amuse avec un simple bâton ou le râteau à être rapide et précise. Ou bien je fais de la boxe et refais les qqes trucs appris avec les pieds aussi. J’suis pas parano mais il faut un minimum être préparé à la défense. Ah et je fais la roue de temps en temps pour garder un peu de souplesse, rire. J’entraine mon sang-froid aussi car je ne voudrais pas le perdre. A 13 ans, la dernière fois que g eu besoin de réagir vite c’était face à un sale gosse qui voulait me faire peur alors il faisait semblant de me donner un coup de poing pour que je montre de la peur. A sa troisième tentative, g attrapé son poing et l’ai tourné très vite avec ma petite force, tout son corps a suivi. Bim dans leur gueule à ces petits cons! Se faire humilier par une frêle petite gamine solitaire, ça doit faire mal.

Y’a des initiations samouraï ou j’sais pas koi, repousser ses limites, ça doit être cool.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Pureté le Mer 7 Aoû 2019 - 23:10

Donc si j'ai bien cerné ton profil My_i, tu es solitaire, sombre, torturée mentalement, douée en biologie, aventurière, casse-cou, tu ne supportes pas la oisiveté, t'es indépendante, t'as du caractère, tu ne te laisses pas impressionner par les autres et pour ne rien gâcher tu es canon (si j'ai bien compris).

On dirait presque la description d'une héroïne du genre Lara Croft.

Bon par contre t'as une conscience politique un peu pourrie, mais personne n'est parfait Razz

Pureté

Messages : 281
Date d'inscription : 25/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante - Page 8 Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 8 Aoû 2019 - 0:23

LOOOOOL 

Dis t’as oublié plein de trucs dans ma description!! Et mon sens de l’humour, pourquoi personne le relève bouhouhouhou tongue

Mais ouais je ressemble même physiquement à Lara croft, même carrure et même style vestimentaire (débardeur/garçon manqué/androgyne). 

Canon je dirais pas quand même, mais ptête bien à la fin du body challenge (semaine 5 terminée sur 12) faut raffermir les muscles de la sangle abdominale! Les collègues en ont marre que je parle de mon bide relâché à cause de la station assise pask’eux se sont autorisés à laisser une bonne brioche se développer (à noter que j’en ai motivé deux à suivre le programme!). G jamais été grosse et je ne voudrais pas le devenir, je n’y vois que des désavantages lol. Mais je signale que g rien contre ceux qui ont de l'embonpoint, j’aime pas trop le gras car signe une probabilité plus élevée d’avoir des soucis de santé. Une alimentation saine, variée et de l’activité physique c’est le minimum à faire nan?

Oublie pas d’allonger la liste descriptive Razz

La Politique je déteste ça même, ça me va d’en être nulle bounce
My_illusion
My_illusion

Messages : 1458
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 17 Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 12 ... 17  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum