La vie, une éternelle enseignante

Page 1 sur 20 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 12 Fév 2018 - 8:29

.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:10, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Sam 17 Fév 2018 - 9:52

.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:11, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 19 Fév 2018 - 20:34

Une vraie présentation?

non. J'aime pas ça.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mar 20 Fév 2018 - 6:14

Qu'est-ce qui te met autant en colère?
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 21 Fév 2018 - 21:52

Bisous zarbi


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:12, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 21 Fév 2018 - 22:09

Tu dis que ton inconscient exprime sous forme de cauchemars, la lutte que tu mènes.
Serais-tu d'accord de raconter ton dernier cauchemar ?
J'me débrouille pas mal avec l'interprétation des rêves.
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Théo le Mer 21 Fév 2018 - 22:14

Zarbitude a écrit:Tu dis que ton inconscient exprime sous forme de cauchemars, la lutte que tu mènes.
Serais-tu d'accord de raconter ton dernier cauchemar ?
J'me débrouille pas mal avec l'interprétation des rêves.
Ouiiiii ! Raconte nous des rêves La vie, une éternelle enseignante 0036

J'aime bien les interpréter aussi, mais Zarbitude a été preum's ! Very Happy
Théo
Théo

Messages : 242
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 22 Fév 2018 - 8:30

Sorry, je supprime.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:13, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 22 Fév 2018 - 9:42

My_illusion a écrit:Celui de cette nuit était trop décousu, je ne me souviens que de bribes. Un train qui a avait du retard et qui a tracé une fois arrivé en campagne. Tension de me sentir à la limite de dérailler. En même temps, dans le paysage jvois la statue de la liberté et les autres dans le train me disent que ça a toujours été là.

Ensuite j'étais dans les airs dans une grande roue avec qqn mais je sais pas qui. Et un micro géant tombe du ciel, fracasse un immeuble et rebondit dans ma direction, me frôle avant de réatterir sur le sol et là comme par magie ce n'était plus en matériau dur mais en plastique style ballon gonflable.

La tension est toujours présente. Du danger toujours. Souvent de la poursuite, traquée.
Celui de hier, en gros c'était un gars (que je ne connais pas et aucun souvenir du visage) qui a réussi à m'amadouer et sans que je m'en rende compte g été "contaminée" par un serpent noir qui est entré par la nuque.

Ce sont des softs et sympas ceux-là on va dire. Les pires peuvent me sortir du sommeil. Comme la fois où j'ai vu sur la table du salon où génitrice passe ses journées, un jeune chat blanc à l'agonie dans un plastique transparent à zip. Je le voyais en gasping et j'suis arrivée trop tard pour le sauver, le cerveau était depuis trop longtemps en hypoxie. Génitrice était à côté, pour elle c'était normal de s'en débarrasser de cette manière. L'impuissance. La culpabilité de ne pas avoir pu éviter que ça arrive.

Yen a trop et évidemment je les oublie en grande majorité. Je sais que l'inconscient ne plaisante pas mais je n'ai pas de solution à lui apporter.

Tout d'abord on peut dire que les cauchemars, ce sont des rêves "urgents". L'inconscient nous demande de conscientiser certaines choses rapidement, surtout celles qui nous font peur et qui nous freinent dans la vie.
De manière générale, la personne qui nous accompagne durant les rêves ( et qu'on ne peut identifier à personne ), c'est notre guide intérieur. Il est toujours présent dans les cas d'urgence et il a un rôle protecteur dans le cas des cauchemars.
Analyse des symbôles:
Le train : transport en commun sur des rails. Déjà, les rails pour un zèbre, c'est pas quelque chose de facile ( LOL). Ca pourrait vouloir dire que les personnes dans ta vie préféreraient que tu ralentisses ton rythme, que tu trouves une vitesse de croisière plus stable mais en même temps, tu as la liberté de choisir ton rythme.
Du coup, ça te donne une certaine légèreté ( tu flottes dans les airs ), toujours accompagnée par ton guide intérieur.
Le micro : la vie te donne le droit à la parole mais elle doit être "souple" comme le ballon rempli d'air et pas comme une parole tellement dure qu'elle pourrait briser tes propres structures ( l'immeuble ).
Le noir : représente ce qui est "à travailler", ce qui est encore inaccompli.
Le serpent : comme il est placé au niveau de la nuque, ça peut vouloir dire que cette énergie primale a déjà fait une belle ascension depuis tes profondeurs. Ton guide intérieur t'amadoue et ça c'est plutôt une bonne chose quand on souhaite travailler nos terres intérieures encore inconnues, de se laisser faire par lui :-)
En gros, laisse-toi guider de l'intérieur et ce travail pourra alors se faire facilement.
Pour le chat blanc, je ne vois pas trop sauf que si génitrice trouve cela normal, je pense que tu ne dois pas te faire de reproches. Certaines choses doivent mourir. Ca évoquera peut-être quelque chose pour toi par rapport à l'époque où tu as fait ce rêve.
Jung dit que le meilleur interprète d'un rêve, c'est le rêveur lui-même.
Est-ce que mon "analyse" te parle ?
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 22 Fév 2018 - 11:06

Merci zarbibise


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:13, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 22 Fév 2018 - 11:40

Ooohh mon Dieu, excuse-moi pour l'interprétation sur le chat ! Je n'avais pas du tout compris que c'est ta mère que tu nommes "génitrice". J'ai bêtement cru que c'était le nom de la maman chat.
Je te reparle plus tard.....
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 22 Fév 2018 - 18:18

J'ai envie de te dire que moi aussi, à de nombreuses reprises, je me suis sentie impuissante et je n'ai pas fait entendre ma voix.
A force d'être niée dans ce que je suis, j'ai fini par me taire, par ne plus oser.
Quand tout ce que tu fais et pense est rejeté, c'est une manière de réagir.
Mais je reste quand même assez bien persuadée que ton rêve avec le micro est de cet ordre. Tu as à apprendre à faire entendre ta voix. Moi aussi!
Moi, j'ai choisi de le faire "gentiment" mais sûrement et à mon rythme. Je ne veux pas me faire violence. J'ai un tempérament doux Wink
Quand je m'énerve, ça ne me vaut rien donc la vie m'apprend Very Happy
C'est drôle parce que quand j'ai arrêté mes études, je me suis dit : mince, plus rien à apprendre, ça fait bizarre!
Mais je me suis assez vite rendue compte que la vie était une école bien plus fabuleuse que tout ce que j'avais connu et que je continuais à apprendre! Apprendre "par moi-même", apprendre grâce aux événements qui se présentaient dans ma vie. Ou que je faisais se produire....Chouette Very Happy
Mais tu sais, au fond, ce qui est le plus important, c'est qu'en parlant toutes les deux de tes rêves, et bien, c'est toi qui donne un sens à tout ça. Et je crois que c'est quelque chose de bien : donner un sens à ce qui arrive.
J'ai l'impression que nous sommes d'éternels chercheurs.
Si ça te tente, je te raconte mon dernier rêve et c'est toi qui te "colle" pour le décrypter Razz

Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 22 Fév 2018 - 23:10

No prob


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:14, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 22 Fév 2018 - 23:25

Cool, merci!
Alors ce n'est pas un cauchemar, j'en fais très rarement.
Dans ce rêve, je conduis un énorme camion. Il y a quelqu'un assis à côté de moi.
C'est un camion mais je remarque qu'il roule sur des rails et que je ne contrôle pas sa vitesse qui est vertigineuse.
La route est chaotique et semée d'embûches que je parviens à éviter.
Soudain, je vois qu'il y a un énorme tas de sable au milieu de la route et je sais que le camion ne pourra pas passer par dessus.
Alors je vire à gauche, sortant ainsi de la trajectoire induite par les rails.
En face, sur la route, un camion, identique au mien arrive, lui aussi à une vitesse vertigineuse et il fait comme moi, il vire à gauche.
Je le regarde s'éloigner dans mon rétroviseur pour voir si tout va bien pour lui et je m'écrie : bien joué !!!
Ensuite mon camion tombe en panne. Je sais que ce n'est pas à cause de l'écart que je lui ai imposé. Je sais exactement quelle est la pièce du moteur qui a lâché. C'est un vice de fabrication bien connu.
A vous les studios Very Happy
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 23 Fév 2018 - 8:07

Le camion pour la puissance du moteur, le côté imposant et bruyant?

Qqn à côté qui est, comme tu dis le guide intérieur, un garde fou?

Les rails étant tracés et donc ennuyeux, la vitesse et l'adrénaline sont recherchées?

Le tas de sable est l'obstacle, le frein à l'expression libre de ton potentiel? Le sable englue style sable mouvant.

En quittant les rails pour contourner le problème, tu en rencontres alors un autre (celui d'en face) ce qui te ramène aux rails, plus sécurisés. Bien que tu te sentes bien de prendre des risques et que ça se passe bien.

En gros tu as envie de sortir des sentiers battus mais une peur de le faire? Ton guide intérieur ne dit rien (qui ne dit mot consent?).

La panne traduit la fatigue de ce mode de vie en hyper? Un vice de fabrication, qui existe depuis le départ (inné et pas acquis).

Je fais pas d'études de rêve c juste une petite analyse comme ça.

My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Ven 23 Fév 2018 - 8:42

Moi ce qui m'avait troublée c'est que je me sois écriée de tout mon coeur " bien joué" lorsque j'ai vu que le camion d'en face avait réussi à éviter le tas de sable et que moi, je ne m'étais même pas félicitée d'avoir réussi aussi.
Dans les rêves, le moyen de transport ( voiture, camion etc...) reflète la personnalité du rêveur. Et dans la vie, on est tous plus ou moins sur des rails mais moi, je sais sortir des rails lorsqu'il y a danger. Je n'ai pas eu peur de le faire.
Ca me fait plaisir que mon inconscient me montre ça.
Tu as "bien vu" Very Happy mon guide intérieur est toujours avec moi quand je fais un rêve où j'utilise un moyen de transport. Ca veut dire pour moi, qu'il fait partie de moi, de ma personnalité, qu'il sera toujours là. Ca aussi ça me fait plaisir.
Pour ce qui est de la panne, je ne sais pas très bien. Mais comme je connais le "problème", c'est rassurant.
Merci en tous cas d'avoir pris le temps de décortiquer. Ca aide toujours de parler d'un rêve à quelqu'un ou de l'écrire.
Moi non plus je n'ai pas fait d'études officielles concernant les rêves mais j'ai lu Jung et ça m'a donné l'envie de m'intéresser aux rêves et je me suis mise à me souvenir de mes rêves alors qu'avant je n'y arrivais pas.
L'envie, ça fait tout Very Happy
J'espère que tu me raconteras encore les tiens.
Bonne journée.

Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 4 Avr 2018 - 8:31

.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:15, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 23 Avr 2018 - 22:13

.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:16, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 1 Aoû 2018 - 19:28

.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:16, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Elliot le Jeu 2 Aoû 2018 - 11:12

Salut à toi !

As tu tenté de discuter avec des personnes de ce forum ?
Elliot
Elliot

Messages : 1177
Date d'inscription : 06/06/2018
Age : 38
Localisation : Dans la stratosphère

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 2 Aoû 2018 - 11:59

En privé tu veux dire?

Je me vois mal aller piocher des gens au hasard pour communiquer. Je pensais que le forum était là pour une meilleure visibilité. Et de là, ya du match car mêmes les HP sont tous différents.

My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Jeu 2 Aoû 2018 - 12:54

Bonjour M.I.,
Je réalise que je n'ai pas commenté ton dernier cauchemar. Je suis si désolée pour ta soeur!
As-tu pu parler de tout ça avec un psy ?
Il en existe qui travaillent à partir des rêves.
Merci pour les vidéos. Cette personne est très "vieille France", c'est étrange.
Mais bon, malgré la courte durée des vidéos, elle dit des choses essentielles comme " connaître l'origine de nos douleurs".
Je ferais bien de me remettre à y réfléchir.
Une chose m'apparaît, à ton sujet : Tu n'utilises toujours pas ton micro pour dire qui tu es. Au lieu de ça, tu t'imposes des challenges. Bon comme tu es douée ça se passe bien mais ça te demande beaucoup d'énergie et tu te doutes que tu vas t'épuiser à ce petit jeu même s'il est amusant aussi.
Ici, tu peux exprimer qui tu es, avec des mots. Je trouve que tu devrais le faire.
Peut-être même es-tu venue ici pour ça Wink
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Jeu 2 Aoû 2018 - 23:04

Merci zarb’


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:18, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zébrule26 le Ven 3 Aoû 2018 - 0:36

Bien le bonsoir,

J'avais envie d'intervenir en ces lieux mais je ne savais trop comment je voulais le faire et je me suis dit que tout d'abord il serait d'usage de commencer par une formule de politesse et donc te souhaiter "à nouveau la bienvenue" parmi nous, ou devrais-je dire le "retour".

Hum... J'avouerai avoir quelque difficultés à faire un choix ce soir.... Ma principale interrogation serait de savoir jusqu'à quel point je pourrais "compacter" mon message sans que ton "côté intuitif, qui semble quelque peu développé, ne perde de contenu de celui-ci... hum...
Mon principal contenu se situerait dans cette espèce "d'idée à tiroir" que tu as développé le long de tes trois paragraphes principaux, mais il me semble naturel de tout de même faire référence à d'autres parties..

De mon point de vue, ta première phrase ("T'inquiète [...]comme ça.") me semble presque triste, non pas de son contenu mais de sa valeur... Parce que, de mon point de vue, tu sembles l'avoir écrite sans même le penser... Ou plus "clairement", je dirais que c'est une phrase que tu as "réfléchi" mais que tu "écris" sans même être d'accord avec toi-même... Comme pour faire "plaisir à la bienséance"...

Avant de continuer, je tiens à te présenter mes condoléances.

La "deuxième idée" ("Je n'en ai [...]plus rien") cette fois-ci me semble triste également mais pour une tout autre raison... En effet, là tu es pleinement sincère, et que ça soit d'un point de vue empathique et/ou personnel, je comprends tout à fait ces sentiments et vaudra ce que cela vaudra, je dirais, vu que cela est mon cas, que ce qui nous retient réellement, c'est justement notre empathie, celle vis-à-vis de ceux que l'on sait qui souffriront si tel était le cas... D'ailleurs ton cauchemar  est très "intéressant" (dans ce contexte, je dirais que mon propos est particulièrement inapproprié et ne voulant en rien te manquer de respect, je tiens à m'en excuser mais il représente pourtant le fond de ma pensée...), Il est "simple" mais pourtant très profond, "s'affrontant" trois aspects de ta "personnalité"  laissant un "quatrième" dans un état de choc (ce qui, d'ailleurs, est la raison de ton "manque de souvenirs vis-à-vis de tes rêves" ; je dis cela mais tu en es parfaitement consciente).

Enfin, l'idée majeure, qui est la principale raison de mon message, à savoir ta "réflexion" sur le "soi"... Et c'est cela que je ne sais à quel point je pourrais compacté... Car je pourrais te faire un "exposé" vis-à-vis de ce que tu as pu dire, qui soit en passant était très intéressant, où je pourrais écrire pendant des heures, mais quand bien même je pourrais en réduire la forme et en condensé le contenu, je ne sais pas à quel point je pourrais le faire sur un sujet aussi complexe et pertinent... hum... Je vais m'essayer à cette "exercice" mais je ne puis assurer un quelconque résultat ; si, et je devrais plutôt dire "lorsque" voire même "étant donné", tu as besoin de "point d'éclaircissements" et/ou tu souhaites continuer la discussion, je serais ravi de le faire, que ce soit ici, par Mp, ou autre moyens...

Ton approche du "soi" et plus spécifiquement ton développement sur ces trois derniers paragraphes est quelque chose de très intéressant... Commençons par le "développement" que tu donnes :
- En premier lieu tu donnes un "soi" comme étant quelque chose que tu "comprends", que tu peux "définir" et encore plus, que tu peux choisir "d'activer ou non".
- En second lieu, contrairement à ton premier paragraphe où tu faisais une approche plus "générale" de ton "toi", ici tu rentres dans une approche beaucoup plus "précise", en utilisant exemples et traits qui te sont propres en te montrant "presque à nu" mais tout en essayant de "respecter la bienséance".
- Enfin, tu rentres dans un "état" que l'on pourrait faire correspondre au "ballottements du soi profond"... Et là encore une fois, tu "tentes de te mettre à nu", mais sur un "nu beaucoup plus profond", sur quelque chose qui est presque "abstrait", et qui d'ailleurs pour toi-même, te semble quelque chose d'on ne plus abstrait, d'insondable, d'intangible... Et pourtant, à s'y méprendre tu serais exactement en train de détailler ce que tu avais donné en premier lieu ; à la seule différence, ici, c'est qu'il s'agit de ton "toi profond" et donc pas le "même toi" que celui énoncé dans le premier paragraphe...

Comme on peut le voir ici, et ce qui d'ailleurs, montre que même si tu dis ne pas te connaître, tu sais pourtant distinguer le tout tant tu as pu "séparé" ces différents paragraphes, qu'ici s'entrechoquent plusieurs aspects de ta personnalité, tout comme pour ton cauchemar... Car oui, on pourrait prendre le développement comme une simple "série d'idées" mais en réalité, c'est plus proche d'une "commode d'où chaque paragraphe serait sorti d'un tiroir différent". Et d'ailleurs concernant cela, c'est le troisième tiroir qui est de loin le plus intéressant car dans celui-ci, quand bien même aurais-tu dit que tu ne te connaissais absolument pas, dans ce même tiroir, tu dis également que tu connais ton "faire", et c'est tout sauf rien... Si l'on devait savoir qui "est quelqu'un" plus des deux tiers serait donné via son fonctionnement et si l'on est capable d'avoir suffisamment d'informations dans suffisamment de contexte différents, l'on peut même arriver à obtenir une bonne partie de ce denier tiers.
Je pourrais encore en dire long, mais je finirais par dire que tu te trouves dans un terrible cercle vicieux actuellement et tes deux dernières phrases en sont les parfaites définitions...
=> Tu cherches à te "développer"/ te comprendre / te cerner, etc....
1er résultat : tu ne sais pas/ne comprends pas / ne peux pas... c'est donc ce que l'on pourrait appeler une "impossibilité technique", mais je dois ajouter que celle-ci est "temporaire", en effet, ce que tu n'arrives pas à "comprendre", n'est pas quelque chose d figé, car, à n'en pas douter, tu peux et tu vas te "développer"/"évoluer" et au fur et à mesure de cela, de plus en plus de ces "impossibilités techniques" vont se "débloquer".
2ème résultat : tu as peur/paniques/ te bloques.... c'est donc ce que l'on pourrait appeler une "impossibilité émotionnelle" ; ce blocage, en revanche, dans l'absolu, pourrait rester dans la majorité des cas "si rien n'était fait"...

Ces deux mécanismes ont principalement été créés comme "mécanismes d'auto-défense" afin de t'éviter de souffrir, ce qui, paradoxalement, aura tendance à amener une souffrance, certes différentes, mais qui pourrait être une mauvaise idée de prendre à la légère... Comme je l'ai dit tu te trouves dans un cercle vicieux car ta recherche, afin d'évoluer pour te sentir mieux, se retrouve entravé par ces mécanismes d'auto-défense, amenant à un certain mal-être, qui devient à force de la souffrance, qui t'amène à rechercher à aller mieux, etc... etc... Il n'y a pas réellement 36000 manières de briser une telle chaîne, et dans ton cas, il me semble peu probable que tu puisses la briser toute seule... Le problème étant maintenant, que si tu tentes de la briser avec une mauvaise personne, tu pourrais te retrouver à être "blessée" du fait d'avoir outre-passer les mécanismes d'auto-défenses, donc tu te sentirais mal, et à cause de cela, tu renforcerais tes mécanismes d'auto-défense, que ce soit consciemment et/ou inconsciemment et donc que tu retournerais dans cette "boucle" et là, bonne chance pour en ressortir... dans l'absolu, il est "toujours possible" d'en ressortir, mais plus on y retourne et plus cela devient compliqué...

Et pour te répondre : "Ce n'est pas de l'eau de roche, mais cela est suffisamment transparent pour qui sait regarder, et je suis persuadé que cela est loin d'être si trouble, même pour toi".

PS : En espérant ne pas avoir été trop long et le plus explicite possible.
Zébrule26
Zébrule26

Messages : 83
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 25
Localisation : Bourg Les Valence

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Ven 3 Aoû 2018 - 18:28

@M.I.
Je ne m'inquiète pas, je sais très bien que tu as beaucoup de forces pour continuer.
Saches seulement qu'ici, tu as une amie.
Nous passons tous par des trucs parfois très durs comme la mort ou la souffrance. Mais en tant que bons zèbres, nous avons beaucoup de résilience. C'est rassurant.
J'ai toujours senti en moi que je m'en sortirais, quelle que soit la situation.
Connais-tu ce sentiment ?
Je ne pense pas qu'il soit possible d'être trop intelligent pour être heureux.
Trop sensible, trop empathique, ça oui. Mais notre intelligence, je l'ai toujours ressenti, doit au contraire nous permettre de switcher vers le bonheur. C'est un état d'esprit avant tout, alors, c'est possible à chaque instant.
Je vais te dire mon petit truc à moi ( parce que va savoir pourquoi, je ressens beaucoup d'amitié pour toi ): j'ai trouvé à l'intérieur de moi un espace où je peux me réfugier. C'est un endroit inondé d'amour pur où je peux me ressourcer chaque fois que je trouve que la vie est trop ; au choix : chiante, triste, décourageante etc...
Autant te dire que j'y vais régulièrement. Il y en a qui appellent ça "méditer". Un mot bien pompeux pour dire " se ressourcer".
J'espère que tu le trouveras si e n'est déjà fait.
De tout mon coeur...
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 6 Aoû 2018 - 8:30

Bonjour zebrule, merci pour ton message. Ne le prends pas mal mais j'ai eu un fou-rire en le lisant. C'est une bonne chose vraiment. Very Happy

Merci zarbitude également pour ton message.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zébrule26 le Lun 6 Aoû 2018 - 17:06

Il est vrai que cela me paraît quelque peu étrange et si tu n'avais pas rajouté que cela était une bonne chose, j'aurais eu bien des difficultés à en arriver à cette conclusion et donc à ne "pas le prendre mal" ; toutefois si cela était une bonne chose, et bien je dirais donc que je suis ravi d'avoir pu égayer quelque peu ta journée Smile
Zébrule26
Zébrule26

Messages : 83
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 25
Localisation : Bourg Les Valence

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 8 Aoû 2018 - 8:25

Sorry zebrule.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:19, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 15 Aoû 2018 - 9:36

Merci zarbi pour ton amitié


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:20, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 15 Aoû 2018 - 14:29

C'est vraiment terrible ce que tu me dis là! Je pense avoir vécu cela mais à un moindre niveau par rapport à toi, et c'était déjà très dur!
C'est je crois ce qui fait que je me sente "proche" de toi. Je me reconnais dans ce que tu racontes.
Ce qui m'a "sauvée" je crois, c'est d'avoir ressenti depuis toute petite qu'il y avait quelqu'un de bien en moi malgré ce que mes parents disaient.
Tu sais, personne ne te connait mieux que toi-même et toi aussi tu dois savoir qu'il y a quelqu'un de bien en toi ou au pire tu dois en avoir l'intuition.
Je ne saurais trop te conseiller d'aller voir en toi-même, peut-être avec l'aide d'un psy.
De mon côté, j'ai suivi une thérapie comportementale. Je crois qu'à la base j'avais peur de reproduire par atavisme le comportement de mes parents.
A travers ce que j'ai identifié comme étant mes "mécanismes", j'ai appris à me connaître et finalement, à m'aimer parce que je comprenais pourquoi je fonctionnais parfois selon des critères que je n'aimais pas.
C'est un long travail que nos parents n'ont pas fait sur eux-mêmes. Je ne les ai pas souvent vu se remettre en question.
Quel gâchis. Du coup j'essaie vraiment de me connaître car alors et seulement alors, on peut vraiment "changer" les choses qui ne nous plaisent pas.
Peut-être qu'on ne doit pas chercher à se reconstruire mais juste, à se construire. Ca, je crois que c'est toujours possible.
Ta tête, elle me semble "bien faite", idéale pour construire. Un peu comme le mienne Very Happy

Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 17 Aoû 2018 - 8:45

Merci zarb', en général on ne répond pas par hasard aux autres, ce que qqchose doit résonner.

Être qqn de foncièrement bon, oui ça aide beaucoup c'est vrai. D'ailleurs, c'est ce qui me fait tenir. Je pose de bonnes actions et j'apporte du soulagement aux autres. Que ce soit par le métier ou le privé. J'ai une forme de reconnaissance sociale par ce biais. Plusieurs voudraient que je sois proche d'eux, affectivement proche et je parle même pas d'intimité sexuelle. Non d'intimité affective. Je devrais en être contente mais je fuis. Je n'arrive pas à accepter. Probablement par crainte que ce soit éphémère, crainte de la déception et aussi par une forme de dégoût.

Rationnellement, je n'ai rien à me reprocher. Je veux dire j'ai de l'estime pour tout mon faire et mes intentions. Je suis pleine de qualités. Si j'étais mon parent je serais fière de moi. Mais je me déteste quand même. Ça c'est la partie émotionnelle dont irrationnelle. Je suis en colère pratiquement tout le temps ce qui me rend amère, désabusée. Je fuis d'ailleurs en partie les autres pour ne pas leur faire subir ça. Je suis inapaisable. A des moments, je pourrais appuyer sur un bouton pour faire exploser l'humanité toute entière par simple pensée rationnelle: il vaut mieux qu'on crève tous sans trop souffrir. J'ai des pensées dures, intransigeantes, dérangeantes pour ceux qui préfèrent vivre avec des oeillères. Je me sens étrangère à tous.

Et évidemment, je ne mettrai ps d'enfant au monde, pour un tas de raisons valables mais entre autres parce que je ne veux pas transmettre mes traumatismes. Et on a beau faire ce qu'on veut c'est qqchose d'inévitable. On peut basculer dans un extrême opposé. Et c'est pas pour autant mieux pour l'enfant. J'ai trois neveux et une nièce nouveau-né, je leur donne le meilleur de moi. Ainsi c'est gerable. Ils m'adorent. Et là aussi ça participe à soigner mon enfant intérieur.

Mais ça ne suffit tjrs pas. Je souffre beaucoup d'assister à la dégradation des conditions naturelles. Toutes les solutions trouvées sont pour la plupart de la poudre aux yeux. J'aimerais qu'une conscience collective émerge pour accepter que pour vivre bien, nous devons lever le pied sur la démographie. Mais ça... Les humains ont toujours été égoïstes. Pour ça aussi que j'attends ma fin. Je n'ai aucun espoir d'un mieux. L'espèce humaine va traverser de nombreux drames jusqu'à ce que la population revienne à un nombre raisonnable. Les plus chanceux et/ou les plus adaptés survivront. La sélection naturelle va revenir. Parce que la Nature est la seule force qui domine vraiment. On se sent très peu de choses face à sa puissance. Ceux qui ne veulent pas l'admettre finiront par le vivre pour comprendre. Et là yaura plus que les yeux pour pleurer.

Pessimiste? Je n'ai pas l'impression. Ce n'est que de la logique je trouve. Ne pas avoir de solutions me troue la tête.

J'ai vu plusieurs psys depuis mes 20 ans. Mais ça ne m'a pas apporté grand chose. Ils n'ont pas été assez pro actifs. Hypnose, comportemental, systémique, à provocation,...  ça ne m'a pas apaisée.

Depuis 4 ans j'ai une personne qui m'aide quand même pas mal, même si un océan nous sépare. Elle est psy retraitée, un vécu de tapé et elle m'a avouée récemment qu'elle était également hp. Une aubaine? Oui la petite aiguille dans la botte de foin. Mais malgré tout, ça reste tjrs insuffisant. Je suis trop difficile?

Trop de choses sont stockées et bloquées en moi. Le travail a été bâclé, le chantier est à l'arrêt. Et exprimer ne m'aide même pas. Je n'ai pas de solutions. C'est comme un vase brisé en mille morceaux dont on recolle les bouts. Ça tient, ça fait sa fonction mais ça sera jamais comme un vase en un morceau.

J'fais ce que je peux pour éveiller ma libido (l'envie au sens large)  mais on dirait qu'il manque des récepteurs.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Sam 18 Aoû 2018 - 13:28

En effet...je suis de celles qui pensent qu'il n'y a pas de hasard Very Happy
Je ressens absolument tout ce que tu décris.
Sauf que j'ai vécu un événement qui m'a permis de goûter au bonheur malgré les circonstances défavorables sur terre.
Essaie toi aussi, de ton côté, de ressentir du bonheur de temps en temps. Pas " par hasard" mais pour une bonne raison : tu es un être humain avec beaucoup de qualités.
Ca contrebalance le "négatif et c'est super important. Je pense qu'il n'est pas raisonnable de ne fonctionner que dans un sens. C'est une question d'équilibre.
Tu ne te donnes pas le droit au bonheur ( je l'ai fait pendant un bon bout de temps ) mais ce n'est pas juste.
J'espère que la vie te le montrera.
Tu es une bonne élève, tu vas le voir et le comprendre Very Happy
Pour ce qui est de la "libido", commence par aimer des petites choses. Ca m'a bien réussi Wink
Un arbre qui pousse au milieu des décombres, ce genre de choses.
Entraine ton coeur à aimer. Autorise-le à aimer.
Parce qu'il n'y a que ça de "vrai" mais c'est aussi quelque chose qu'on doit apprivoiser.
Aimer les êtres humains, sans pour autant s'engager à autre chose qu'à les aimer. Sans même le dire. Tu vois l'idée ?
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 20 Aoû 2018 - 17:36

.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:22, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 21 Aoû 2018 - 9:18

.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:22, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mar 21 Aoû 2018 - 9:32

La nature, aaahh ça oui, c'est extra!
Je regarde énormément de films animaliers.
L'instinct est quelque chose qui me fascine vraiment.
Ils viennent au monde et sans que personne ne leur ait appris quoi que ce soit, ils savent !
Quand je pense à tous les efforts que je dois faire pour me souvenir d'un truc qui est dans mon inconscient !
Niveau déception, je vis aussi la même chose.
Et pourtant je sais très bien que c'est lorsque j'ai des attentes inappropriées que j'éprouve de la déception.
L'idéal serait donc de ne rien attendre en particulier.
Heu non, attends, ça ça équivaudrait à basculer dans l'opposé. C'est pas bon non plus.
Mais j'imagine très bien ce que ça me ferait de mieux "doser" mes attentes : je serais bien plus détendue.
Après tout, on n'est que 2% de la population à fonctionner différemment. C'est nous qui sommes "bizarres". Et on voudrait que les autres nous comprennent....Trouvez l'erreur...


Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mar 21 Aoû 2018 - 9:34

My_illusion a écrit:Le chat d'un voisin vient de temps en temps dans mon jardin. Hier je l'ai trouvé sur un pouf en osier que mes deux chats ne regardent pas, du coup je l'avais mis dehors pour s'assoir. Il est resté dessus jusqu'au lendemain
J'avais un petit doute qu'il soit hypertherme car il a quelques griffures sur la tête et ses oreilles semblaient chaudes. Si j'avais essayé de passer le thermomètre il m'aurait probablement envoyer paître. Donc ce matin, j'ai craqué et je lui ai donné à manger. (une fois qu'on fait ça on ne se débarrasse plus du chat qui reviendra régulièrement...) et il a mangé, ses oreilles sont revenues tièdes. Donc c'est que ça va mais que le pouf lui plaît trop (rires). Je suppose qu'il fuit le bruit de sa maison avec la gamine criarde. Chez moi, c'est calme, j'aime le calme.

Ca m'a pas l'air trop normal comme attitude pour un chat. Il est vieux ?
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mar 21 Aoû 2018 - 22:35

.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:23, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Mer 22 Aoû 2018 - 8:08

Y'a pas de hasard, j'te dis Very Happy
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Mer 22 Aoû 2018 - 8:30

.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:23, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Chuna le Mer 22 Aoû 2018 - 8:48

Ils sont honnêtes, eux.
Et tu leur en veux pas s'ils refusent de te donner un retour. Ils ne te doivent rien.
Et moi, les miens, je leur dois tout.

Chuna

Messages : 15758
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 24 Aoû 2018 - 17:37

Bah quand même on les nourrit, ils nous doivent quand même un peu hihihi.
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Lun 29 Oct 2018 - 10:03

.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:24, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Ven 14 Déc 2018 - 23:20

.


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:24, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Sam 15 Déc 2018 - 6:48

Mon analyse :

Si tu débarques dans une gare inconnue, c'est que tu y es arrivée en train.
Le train est un moyen de transport en commun. Ceux qui sont dans ce train, c'est ta famille.
L'enfant de 6 mois ( si moi ) , c'est toi.
Et cet enfant se sent perdu depuis qu'il est tout petit. On ne prend pas bien soin de lui ( pas de lait, pas de compréhension ).
Il essaie de s'en sortir. Il crie, il hurle, il cherche comme un acharné.
Ton filleul, le petit garçon de 3 ans au bord de l'eau t'indique où il faut chercher de l'aide : dans l'eau. L'eau dans les rêves symbolise l'inconscient.
Fin de mon analyse.
Je pense qu'en plus de tes rêves qui sont une voie royale vers l'inconscient ( merci Jung ) il n'y a qu'un bon psy ( spécialisé dans l'analyse des rêves ) qui puisse t'aide à verbaliser tout ce que tu as refoulé.
Zoubis du Dimanche
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Sam 15 Déc 2018 - 9:15

Merci zar’


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:25, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Chuna le Sam 15 Déc 2018 - 9:47

Spoiler:
Aucune preuve scientifique dans l'interprétation des rêves, il est plus probable que ça traduise le fonctionnement aléatoire du cerveau, en train de trier les données, et forcément, ça fait ressortir les problématiques du moment.

Je te partage l'expérience de ma mère. Colopathe depuis plus de 50 ans. Elle avait déjà des crises petites, après les cours de judos qui la stressaient +++. C'est devenu chronique à son mariage.
Blocages du dos, pubalgie, migraines, crises de colite généralisée (à être une larve, sur le canapé, viscéralgine dans la fesse, le pire a été quand ils ont failli dérouter l'avion quand elle rentrait du Québec, tellement elle était mal, elle a une peur bleue des vols). Je passe sur tous les petits trucs que son corps lui crie et qu'elle n'écoute même pas (plus).
Longtemps, je lui en ai voulu de ne pas avoir cherché à aller mieux, et se faire soigner. Mais à sa décharge, le médecin lui disait "c'est comme ça", mon père s'en tapait, et je parle pas des gens qui la regardaient de travers et la critiquaient quand elle expliquait qu'une choucroute pouvait l'envoyer à l’hôpital. Elle est arrivé à un point où elle ne peut plus manger aucun légume.
Aujourd'hui, c'est un peu mieux d'un côté, moins de manifestations physiques, mais encore beaucoup de stress : elle a récupéré chez elle son père, qu'elle déteste, et il lui rend bien.
Mais ENFIN, au bout de plusieurs années à la travailler au corps, et grâce à un coup de bol immense, une amie psy lui fait des séances d'hypnose.
Dans son cas, c'est ptèt tard, je sais pas ce qui va être possible de faire.
Mais si elle s'y était pris plus jeune ?

Mon père parle d'un dérèglement du nerd vague... je sais pas si ça se soigne... Personne ne s'y est jamais intéressé.
Le truc, c'est qu'il n'y a peut être rien à faire.
Mais ce qui me frustre, c'est que personne n'aie jamais au moins tenté.

J'ai du bol, j'ai pas hérité de son intestin irritable. Bien qu'il m'arrive moi aussi d'avoir des crises, mais c'est ponctuel. Ce n'est pas cette douleur sourde et chronique avec laquelle faut apprendre à vivre.
J'ai d'autres manifestations (contractures qui entrainent des tendinites).

Je ne désespère pas un jour de réussir à nous mettre à la méditation, elle et moi.

Si jamais je vois une véritable amélioration de sa colopathie, je t'en parlerai. Sait on jamais...

Courage à toi...

Chuna

Messages : 15758
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par Zarbitude le Sam 15 Déc 2018 - 10:28

Comme disait Jung, le meilleur interprète d'un rêve, c'est le rêveur lui-même.
Les "autres" peuvent juste donner des pistes.
Pour le colon irritable : vérifier quelle alimentation est la plus adaptée ( pas de légumes crus, pas d'excitants....) et pas se torturer soi-même Wink
Pour tout ce qui est spasmodique : 90% de la population est en manque de magnésium.... et pas se torturer soi-même ( non, non, je ne bégaie pas LOL )
Sumatriptan : attention aux effets secondaires ( dystonie ! )
Zarbitude
Zarbitude

Messages : 7698
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par L'ovni tender le Sam 15 Déc 2018 - 10:48

3615chuna a écrit:Aucune preuve scientifique dans l'interprétation des rêves, il est plus probable que ça traduise le fonctionnement aléatoire du cerveau, en train de trier les données, et forcément, ça fait ressortir les problématiques du moment.


http://www.observatoireb2vdesmemoires.fr/la-prevention/entretenir-sa-memoire/le-sommeil-et-la-memoire
L'ovni tender
L'ovni tender

Messages : 7019
Date d'inscription : 24/10/2018
Localisation : Belgium (Région Namuroise)

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Sam 15 Déc 2018 - 11:20

Merci chuna


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:27, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

La vie, une éternelle enseignante Empty Re: La vie, une éternelle enseignante

Message par My_illusion le Sam 15 Déc 2018 - 11:43

Merci zarbi


Dernière édition par My_illusion le Mar 12 Nov 2019 - 21:27, édité 1 fois
My_illusion
My_illusion

Messages : 1848
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 34
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 20 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum