Le cheval à rayures

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Le cheval à rayures

Message par holokian le Dim 11 Fév 2018 - 13:17

Je ne me sais pas zèbre, je me sais seulement rayé.

En cela, j'ai eu l'occasion de paître avec d'autres zèbres et de m'y fondre. Au point d'en oublier que je n'étais peut-être que cheval. Multi potentiel et slasheur certes, mais un cheval possiblement.

J'aimerai continuer cette aventure avec vous. Si c'est possible. Si vous reconnaissez quelque peu mes rayures.

Et si je peux me faire une petite place, alors je pourrai vous en dire plus. Vous expliquer ce qui m'anime, me passionne, sur de nombreux sujets, s'étalant d'une fascination pour l'infini et la complexité du vivant, jusqu'à la beauté artistique du monde qui nous entoure.

Juste de quoi partager un peu, entre équidés... à rayures.
avatar
holokian
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 502
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par ortolan le Dim 11 Fév 2018 - 13:21

Bonjour holokian et bienvenue sur le forum Courbette
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 9766
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : ZC

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par holokian le Dim 11 Fév 2018 - 13:24

Merci de ton accueil Smile


Dernière édition par holokian le Mer 14 Fév 2018 - 13:25, édité 1 fois
avatar
holokian
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 502
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par holokian le Mer 14 Fév 2018 - 13:25

Le frein et l'accélérateur.

Des fois je me dis que je peux faire peur. Je sais me lancer, sans réfléchir et m'adapter en temps réel. Je suis donc rentré très vite sur ZC, sans observer ni quoi que ce soit. (bien que je connaisse un peu de gens de la communauté, je savais à quoi m'attendre).

Mais... je ne suis pas impulsif pour un sou. Paradoxal ? Pas tant que ça, je trouve.

J'aime danser avec le chaos (référence au nom d'un livre), et lâcher prise avec l'instant. Mais, je suis équipé d'un frein. Je ne m'énerve pas facilement, je ne dis pas des choses que je regrette ensuite. J'essaie d'être sage, avisé et toujours constructif.

Alors voilà, en espérant que vous me connaîtrez ainsi un peu plus.
avatar
holokian
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 502
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par holokian le Jeu 22 Fév 2018 - 13:12

Je suis un loser... Enfin, pour la société.

J'ai 40 ans et je n'ai jamais gagné ma vie correctement. J'ai plein de métiers, et en même temps je "réussis" dans aucun.

Je mets des guillemets, car je ne veux pas "réussir". Un revenu universel me conviendrait.

Ma maladie, c'est l'anxiété. Invisible pour les autres, un boulet à la patte pour moi. Même si je l'ai apprivoisé, j'ai appris à vivre avec et à la borner.

Et en même temps, j'adore l'incertitude et la prise de risque. Je n'ai pas peur de l'inconnu, j'aime l'optimisme et jouer avec la vie. Etrange pour un anxieux.

Je n'ai pas le permis de conduire, pas de voiture, ma vie est minimaliste.

Bienvenue dans ma vie bizarre !
avatar
holokian
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 502
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par Hypo63 le Jeu 22 Fév 2018 - 14:19

salut, alors nous somme au moins 2 looser même si les raisons ne sont pas exactement les mêmes.

quel est la cause de ton anxiété, le sait-tu ?

Hypo63
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 40
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 44
Localisation : clermont ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par holokian le Jeu 22 Fév 2018 - 14:31

Merci de ce soutien Smile

En premier lieu, il faut dire que j'ai été plus ou moins traumatisé pendant mon adolescence. Je crois que ça a vraiment pas aidé.

Ensuite, mes deux parents étant des traumatisés eux-mêmes, parait-il que ça peut se transmettre par un mécanisme épigénétique.

Après pour les situations, des fois je me sens anxieux sans raison. Des fois, je culpabilise ou j'ai l'impression de ne pas être à ma place. Je suis un habitué du syndrome de l'imposteur moi qui suis autodidacte. Je peux aussi être anxieux sur des tâches bêtes et je peux facilement me sentir débordé, envahi.

Et toi ?
avatar
holokian
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 502
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par Stitchette le Jeu 22 Fév 2018 - 15:41

.


Dernière édition par Stitchette le Sam 17 Mar 2018 - 13:08, édité 1 fois

Stitchette
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 102
Date d'inscription : 17/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par holokian le Jeu 22 Fév 2018 - 16:14

Merci Stitchette Smile

On a réussi à trouver nos présentations respectives, c'est cool !

Alors la beauté artistique... J'ai toujours été sensible artistiquement. Sensible émotionnellement, mais aussi dans les esthétiques, les textures, les sensations, etc.

De petit, j'aimais déjà dessiner, chanter, jouer de la musique, inventer des morceaux et écrire des poèmes. Puis, plus tard, je me suis mis au graphisme, et l'illustration digitale (avec tablette graphique).

Parallèlement, je me suis lancé dans le théâtre et je me suis passionné. Le jeu d'acteur, l'empathie avec les personnages.

Par la suite, je me suis fait une spécialité pour la création d'histoires et les scénarios, et finalement l'innovation théâtrale...
avatar
holokian
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 502
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par Stitchette le Jeu 22 Fév 2018 - 16:27

.


Dernière édition par Stitchette le Sam 17 Mar 2018 - 13:09, édité 1 fois

Stitchette
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 102
Date d'inscription : 17/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par Hypo63 le Jeu 22 Fév 2018 - 16:33

oh bin moi, de l'anxiété j'en ai quand je bois trop de café, ça me fait une pu*** de boule au ventre, je me sens trop mal, j'ai l'impression que c'est interminable, dur moment à passer.

A part ça, je suis plutôt calme d'apparence même si j’intériorise beaucoup

j'ai de l'anxiété, je pense comme tout le monde, quand je suis dans une situation que je ne maitrise pas, genre parler en public, genre je suis parti en WE et j'ai oublié de couper l'eau d'arrosage du jardin, .... ce genre de truc quoi Very Happy

aussi parfois j'ai croisé certaines personnes (rare) que j'ai perçue très intelligentes froides et potentiellement dangereuses ce qui m'a glacé le sang, car je ne sais pas bien me défendre, je me bat toujours mieux pour les autres que pour moi même.

Ma femme, par contre, génère beaucoup d'anxiété, parce qu'elle cogite beaucoup, elle est du genre "je pense trop" comme dans le bouquin, avec une petite voix dans sa tête qui lui suggère des choses, des intentions fausses de la part de son entourage.

ça été la cause de pas mal de disputes ou elle me prêtait de mauvaises intentions ou des paroles que je n'ai jamais dites ni même jamais pensé. Elle a tendance à le faire avec moi mais avec ses collègues aussi, ce qui fait qu'elle vit mal certaines situations pour lesquelles elle interprète faussement et donc invente pour beaucoup. Paradoxalement, elle a toujours su que j’étais bienveillant envers elle mais elle avait du mal a s'en convaincre au quotidien.

Depuis que je la connais, elle est passé par 3 ou 4 psy différents, aujourd'hui, ça va beaucoup mieux, elle a beaucoup travaillé l'estime de soi, la peur d'être jugée etc ... elle avait subit des traumatismes, surtout au collège, par les bandes de theubés habituels.

De la culpabilité j'en ai beaucoup, par exemple quand je gagne une partie de jeu xxx et que je sens l'autre trop déçu alors que moi je m'en fou, j'ai souvent laisser gagner, mais il parait que ce n'est pas respecter l'adversaire, alors je me sens mal quel que soit l'issue. Ce qui m’intéresse c'est le défi, la tactique, le combat mais pas la gagne.

Mais bon, j'ai l'impression de beaucoup trop parler, je partage parce que je pense que ça peut aider, mais on est surtout sur ce sujet pour en apprendre sur toi !

Hypo63
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 40
Date d'inscription : 20/02/2018
Age : 44
Localisation : clermont ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par Invité le Jeu 22 Fév 2018 - 18:08

Intéressante ta présentation holokian, et effectivement tu as plusieurs cordes à ton arc. Je me retrouve dans beaucoup de choses, l'anxiété, le fait d'être stressé(e) intérieurement sans que ça ne se voie, la dualité risque/prudence...
Pour moi, être HP ou zèbre, c'est une question de profil, de sensibilité, de certains sens surdéveloppés (la vue et l'odorat pour moi), bien plus qu'un QI certifié noir sur blanc, alors c'est logique que tu te sentes bien avec des zèbres.
Je te prête mon herbe, tiens ! Zèbre

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par holokian le Jeu 22 Fév 2018 - 18:25

@ Stitchette :

Chant, musique c'est juste de temps en temps. J'aime bien les influences soul, les groupes vocaux, les circle song à la Bobby Mc Ferrin, mais aussi plus simplement la chanson.

Pour le graphisme / illustration : j'aime des univers assez variés, du steampunk à des univers plus poétiques. De choses très réalistes jusqu'au dessin naïf.

J'aime beaucoup les textures et le travail des couleurs. J'ai beaucoup aimé créé des affiches.

En innovation théâtrale, il y a plein de choses à faire. Beaucoup de réflexes sont ancrés dans le passé. Ça peut être dans le jeu, les mécanismes de création, mais aussi dans la mise en scène.

Mais tu as bien raison de poser des questions Smile

@hypo63 : tu as raison de développer, c'est très intéressant et complètement dans le sujet que j'ai soulevé Smile

Pour ta femme, cela ressemble à une personnalité de type paranoïaque. J'imagine que c'est pas toujours évident de la raisonner... je suis comme toi, j'intériorise beaucoup et je suis plutôt calme en apparence.

Le truc d'être mal à l'aise de gagner, ça me le faisais beaucoup avec mon père. Mais de manière générale, je n'aime pas heurter les gens.

@ zebra sara : ah c'est marrant de te retrouver là. J'ai hesité à intervenir sur le topic écologie. J'avais pas grand chose à dire de plus que j'avais bien aimé ton propos.

Oui, je suis d'accord pour les profils zèbres, ça me semble en effet plus complexe que ça.

Et merci pour le bout d'herbe Smile
avatar
holokian
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 502
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par Invité le Jeu 22 Fév 2018 - 18:33

J'adore le style steampunk, et j'aime beaucoup les affiches en street art. J'ai vu une expo d'affiches (je commence à être fatiguée, je cherche le nom de la technique) de Shepard Fairey à Spacejunk Bayonne : la claque !!



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par Invité le Jeu 22 Fév 2018 - 18:34

J'aimerais apprendre la gravure à l'ancienne (genre Hokusai) pour transformer ça en technique de pochoirs street art.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par holokian le Jeu 22 Fév 2018 - 19:17

Ah ouais c'est chouette ça.

Shepard Fairey, je connaissais des œuvres, mais je connaissais pas le nom : belle découverte.

J'aime vraiment le street art (je pratique pas en revanche). Je ne savais pas qu'il y avait plusieurs Spacejunk, vu que j'en connais un dans ma ville, je croyais qu'il était unique. C'est vraiment sympa ce que j'ai pu y voir.

Mais du coup, tu pratiques ? Tu fais du street art ? Du pochoir, vu que tu en parles ?
avatar
holokian
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 502
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par Invité le Jeu 22 Fév 2018 - 19:35

Grenoble ?

Je ne pratique pas, je ne connais personne qui en fait, à part ma nièce sur Paris, et je me vois mal me mêler aux mecs qui bombent les murs à Nantes (!!), mais je m'y suis initiée pendant 2 ans en montant un projet avec Spacejunk justement : une année sur Rimbaud, la 2e sur les héros anonymes. C'était cool, et ça m'a donné envie d'en faire. J'ai rencontré dernièrement deux street artists à la médiathèque, lors de la nuit de la lecture. Ils font partie d'un collectif, et l'un des 2 fait des graffiti en braille (génial comme idée). Peut-être une piste à creuser...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par holokian le Jeu 22 Fév 2018 - 19:55

Vi c'est ça... Et même qu'ils organisent un festival, alors niveau street art, on est servi.

Ça a dû être chouette de participer avec Spacejunk. Tu organisais, choisissais des artistes ? Et t'aimerais te faire exposer un jour. En tout cas, n'hésite pas à partager tes créations, je suis preneur.

Graffiti en braille, j'imagine que c'est l'oeuvre en relief. Ça doit être de sacrées œuvres complexes, avec la profondeur en plus.
avatar
holokian
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 502
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par Stitchette le Jeu 22 Fév 2018 - 20:14

.


Dernière édition par Stitchette le Sam 17 Mar 2018 - 13:12, édité 1 fois

Stitchette
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 102
Date d'inscription : 17/02/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par Invité le Jeu 22 Fév 2018 - 20:28

holokian a écrit:Vi c'est ça... Et même qu'ils organisent un festival, alors niveau street art, on est servi.

Ça a dû être chouette de participer avec Spacejunk. Tu organisais, choisissais des artistes ? Et t'aimerais te faire exposer un jour. En tout cas, n'hésite pas à partager tes créations, je suis preneur.

Graffiti en braille, j'imagine que c'est l'oeuvre en relief. Ça doit être de sacrées œuvres complexes, avec la profondeur en plus.

J'ai conçu la partie "mentale" du projet, le concept si tu veux. Et Audrey, la fille de Spacejunk qui intervenait, fabriquait des pochoirs et faisait réaliser une toile pour 8-10 élèves. J'ai chez moi un de leurs tableaux, un Mandela tout sourire. Mais moi non, je ne fais pas d'oeuvres. J'écris seulement, j'ai écrit 2 nouvelles sur l'univers du street art, et j'ai croisé pas mal de graffiti en faisant des photos dans les rues, ou de l'urbex avec mon ex-compagnon.

Je te montre ce que ça donne le braille - l'artiste s'appelle The Blind :




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par holokian le Jeu 22 Fév 2018 - 21:01

Ok Stitchette, à tout' Wink

C'est dans quel style tes nouvelles zebra sara ? J'adore inventer des histoires, alors forcément ça me parle. Et c'est marrant, parce que l'urbex, je sais pas vraiment si j'en fais, mais je crois que ça s'en approche.

A la base je m'était intéressé au parkour. Et puis finalement, je voulais quelque chose de plus simple, plus informel. Moins acrobatique. Puis je me suis rendu compte, qu'il y avait myriade d'endroits, de rues, de coins où on allait jamais. Alors voilà, je me balade et j'improvise. Dès que je connais pas, je bifurque.

Ah oui, le graffiti en braille, je comprends mieux.
avatar
holokian
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 502
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par Invité le Jeu 22 Fév 2018 - 21:11

holokian a écrit:Ok Stitchette, à tout' Wink

C'est dans quel style tes nouvelles zebra sara ? J'adore inventer des histoires, alors forcément ça me parle. Et c'est marrant, parce que l'urbex, je sais pas vraiment si j'en fais, mais je crois que ça s'en approche.

A la base je m'était intéressé au parkour. Et puis finalement, je voulais quelque chose de plus simple, plus informel. Moins acrobatique. Puis je me suis rendu compte, qu'il y avait myriade d'endroits, de rues, de coins où on allait jamais. Alors voilà, je me balade et j'improvise. Dès que je connais pas, je bifurque.

Ah oui, le graffiti en braille, je comprends mieux.

L'une des nouvelles est sur un couple qui fait du street art, en collant des affiches déjà préparées, en rollers. Ils rencontrent un type qui promène son chien et plaisante avec eux, et en fait, c'est Banksy. La 2e, c'est sur l'expo qu'il y a eu à Nantes au Lieu unique, sur H.R. Giger : le salon qu'il a créé pour un bar était exposé, et j'ai imaginé un faux crime (un happening) et un mélange avec les body hackers. Le témoin était un jeune street artist.

Le parkour, j'en ai entendu parler, et j'ai vu des mecs qui faisaient ça - ça m'a paru sportif, effectivement ! Je me balade dans les rues en prenant des photos de trucs banals sous des angles bizarres, qui font voir autre chose. Une manière de voir de la poésie dans la laideur habituelle.

Il y a un sujet sur l'urbex sur zc :
http://www.zebrascrossing.net/t22588-urbex-des-petits-paradis?highlight=urbex

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par holokian le Jeu 22 Fév 2018 - 22:13

La première nouvelle, c'est le genre de scénario qui s'adapterait très bien à un court métrage (bon faudrait filmer de manière à ce qu'on ne voit pas la tête de Banksy, sinon c'est pas réaliste).

Les happening, j'ai jamais testé, mais les intrigues j'aime bien. Faire tenir le suspense, intriguer, imaginer un mobile intéressant, etc.

Une manière de voir de la poésie dans la laideur habituelle.

Alors cette philosophie j'adore. Voir que tout est là sous nos pieds, qu'il n'y a pas besoin d'aller loin pour trouver de la poésie, qu'il suffit de s'éveiller à celle qui est là devant nous.

des photos de trucs banals sous des angles bizarres

Je fais pas beaucoup de photos, mais si il y a un truc sympa en photo, c'est bien ça.

(ah et merci pour le lien)
avatar
holokian
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 502
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par holokian le Ven 23 Fév 2018 - 20:19

Je vais continuer dans mes bizarretés.

Autant être à nu, vu que je n'ai pas souvent l'occasion. Alors ?

J'ai longtemps fait des paniques en pleine nuit, avec la quasi certitude de mourir... Mais non en fait. Aujourd'hui j'en fait beaucoup moins.

Parfois, je ne fais pas confiance à mes sens alors qu'ils vont très bien. Sauf quand je me réveille, parfois j'ai des hallucinations hypnopompiques (ou l'autre nom je sais plus). Ne vous en faites pas c'est bénin, mais ça peut faire peur.

Je suis souvent tenté de regardé deux fois dans la boîte aux lettres.

Et puis il y a d'autres sujets que je pratique en plus des arts et de la programmation...

Mais voilà, j'arrive au moment où j'ai peur. Peur que vous me preniez pour un mythos. Pourquoi ? Parce que j'ai déjà dit que je pratiquais beaucoup de choses. Sauf que la liste est loin d'être complète. Mais si je ne peux pas m'ouvrir à vous, à qui puis-je le faire ? J'ai l'impression de me cacher, toute ma vie durant.

Donc, la suite c'est que j'ai mon propre univers-que-je-suis-le-seul-à-connaitre. Oui, j'ai fait mes propres recherches et pour ça je me suis inventé un langage. Non seulement l'invention de mots pour décrire mes découvertes, mais également un langage visuel pour faciliter mes réflexions.

Pour cela j'ai parcouru de très nombreux sujets et pour les plus marquants l'épistémologie, la systémique et les sciences cognitives.

Voilà, je suis presque nu....
avatar
holokian
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 502
Date d'inscription : 11/02/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cheval à rayures

Message par Invité le Ven 23 Fév 2018 - 20:43

Parasomniaque ?



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum