peut-on être diagnostiqué Asperger sur le tard ?

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Aller en bas

Re: peut-on être diagnostiqué Asperger sur le tard ?

Message par fift le Mer 25 Avr 2018 - 10:59

Tu ne serais pas du côté de Nîmes par hasard ? J'ai un copain qui a fait faire un diag de TSA à son fils la semaine dernière au CRA de Nîmes, apparemment ça a l'air sérieux (je parle de l'établissement).

J'ai posé la question dans le fil dédié sur Asperansa, pas de réponse pour l'instant.

fift
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1096
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on être diagnostiqué Asperger sur le tard ?

Message par Invité le Mer 25 Avr 2018 - 22:47

Non,dans le sud ouest,le sud est j'ai vu quelques interventions sur le net du chef de service du CRA de Marseille,il a l'air vraiment top, j'espère que tu as eu des réponses depuis ce matin. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on être diagnostiqué Asperger sur le tard ?

Message par fift le Mer 25 Avr 2018 - 22:49

Voui, "celle qui est partie d'ici" m'a envoyé un super MP Wink

fift
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1096
Date d'inscription : 26/04/2016
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on être diagnostiqué Asperger sur le tard ?

Message par Invité le Mer 25 Avr 2018 - 22:58

Hahaha,la future JSF de l'autisme bientôt,elle connait tout les tuyaux !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on être diagnostiqué Asperger sur le tard ?

Message par Boule2Gomme le Mer 16 Mai 2018 - 14:08

Invité a écrit:
Hortense a écrit:Ca me fait rire, cette histoire de mode.

Genre, on va chez l'ophtalmo, parce qu'à la quarantaine, c'est à la mode d'être presbyte ?
Allez, zou, les presbytes au presbytère ! Et les presbytes n'ont plus qu'à se taire...

Que les aspies passent l'aspi, il y a de la poussière (dans la médecine) par ici !

Pourtant, je te jure que c'est ce qu'on me sort à chaque fois. Je n'arrive même pas à évoquer sérieusement le sujet sans qu'ils bottent en touche. Le grand truc aussi c'est "il ne faut pas chercher à mettre des étiquettes sur tout". Ben oui, mais derrière l'étiquette apposée par le diagnostic, ce n'est pas tant un AOC que je cherche (certifiée grand cru aspi Laughing ) que la possibilité de compléter ma reconnaissance handicap pour obtenir des aménagements de poste.

Je me permets de citer ces messages car j'ai moi aussi entendu ce refrain sur "pfff, tu te dis Aspie, c'est la mode décidément !"... Rolling Eyes
Je l'ai d'autant plus souvent entendu que je n'ai pas fait de démarche pour un diag officiel. Cependant, même avec un diagnostic qui serait confirmé par le CRA, je sais qu'il y aurait toujours des gens pour penser que le diagnostic est faux, donc...j'ai lâché l'affaire, d'ailleurs IRL je ne parle quasiment jamais de ce sujet.

J'ai eu le pré-diagnostic l'année de mes 30 ans. Je ne sais pas trop si c'est très "tard", je sais que j'ai longtemps traîné plein d'étiquettes pendant mon enfance et mon adolescence et que j'ai toujours su que rien de tout ça n'était juste. On me disait timide parce que je ne parlais pas, je savais que c'était de l'observation, pas de la timidité. On m'a dit phobique sociale, je savais que ce n'était pas de la phobie et que les sensations physiques qui pouvaient y faire penser venaient d'une trop grosse fatigabilité que je ne savais pas expliquer. On m'a dit agoraphobe, je savais bien que je n'avais pas peur de l'extérieur, mais puisque je ne sors pas souvent, évidemment on ne me croyait pas. J'en passe. Laughing Il y a même des malins qui ont trouvé le moyen de rejeter la faute sur mes parents... Et puis je suis née en 81, et à cette époque on connaissait l'autisme sévère (auquel les institutrices ont pensé un temps devant mon comportement en classe) mais pas Asperger...

J'avais échangé à ce propos avec la psy qui a posé le pré-diagnostic, elle m'avait expliqué qu'au fil des années j'avais sûrement développé des aptitudes pour dissimuler mes particularités (il paraît que les femmes Aspies ont plus de facilité pour se fondre dans le décor...) et que j'avais eu la chance de pouvoir adapter mon mode de vie à mes besoins de façon très naturelle, peut-être parce que je suis très détachée par rapport au regard des autres.

Mais j'avoue que parfois je me dis que les choses seraient peut-être différentes (professionnellement notamment) si j'avais eu un diagnostic plus précoce. D'un autre côté, me connaissant j'aurais peut-être couru le risque de m'enfermer dans ce diagnostic et de le prendre en excuse pour tout, donc...c'est difficile de savoir ! Avec des "si", comme on dit...
avatar
Boule2Gomme
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 15/05/2018
Age : 36
Localisation : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: peut-on être diagnostiqué Asperger sur le tard ?

Message par Hortense le Mer 16 Mai 2018 - 14:52

On mettrait Pâris en bouteille. Et la guerre (de 3?) n'aurait pas lieu.
avatar
Hortense
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1087
Date d'inscription : 08/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum