Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Aller en bas

Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par My_illusion le Mar 6 Fév 2018 - 13:21

J'insiste probablement mais comme il n'y a pas de définition précise et arrêtée, j'ignore comment en parler aux autres?

J'ai trois frères (et j'avais une soeur, suicidée il y a 1 an et demi), tous les 4 mes aînés. Le frère aîné est probablement asperger et surdoué. Les deux autres ont probablement un QI élevé mais pas trop les caractéristiques psys. Ce qui fait que je n'ai jamais vraiment vu de différence entre nos intellects mais surtout un fossé niveau psycho.

Depuis le suicide de notre soeur, ces deux frères pensent que je finirai de la même façon. (la psychologie n'est certainement pas leur point fort). Depuis enfant, on me renvoit que je ne suis pas normale, et le second frère avec qui j'ai coupé les ponts fut pervers narcissique avec moi, il y a une dizaine d'années il a tenté de convaincre génitrice de m'interner pour seul motif que j'ai fait stériliser une de nos chiennes qui transmettait des tares génétiques à sa descendance. Lui était évidemment intéressé par l'argent que les chiots rapportaient. Et mon ressenti était qu'il n'était pas tolérable de reproduire une chienne porteuse de tares génétiques. (je suis vétérinaire). Je l'ai fait en "douce" car je savais bien qu'il m'en empêcherait. J'avais beau lui expliquer que les animaux ne sont pas des machines et que la qualité vaut mieux que la quantité, j'ai tjrs pissé dans un violon avec lui. Toute mon enfance, il me répétait "t'es qu'une gamine, tu n'as pas ton mot à dire" mais j'ai une tête dure et quand les événements dépassent mon seuil de tolérance morale, je ne lâche rien.

Le troisième frère pense également des choses très peu sympathiques envers moi. Il m'a sorti récemment que s'il n'était pas certain qu'on soit frère et soeur, il jurerait que je suis la fille de Trump. Tout ça parce qu'une de mes convictions c'est que pour avoir un monde meilleur, il faut ralentir, de façon collective, la natalité. Je passe donc pour un monstre. Alors que pour moi, c'est plus que sensé, c'est basé sur mon inquiétude et aucunement une volonté de pouvoir. D'autant que je ne force personne, ce doit être volontaire car je n'ai pas la prétention de pouvoir changer les mentalités et encore moins par la force. "la force sans intelligence s'effondre sous sa propre masse" disait Horace. Ce même frère m'a déjà traitée également d'Hitler.  Bref, c'est la folle ambiance avec plein de love.

Je suis convaincue qu'ils seront incapables de comprendre comment je fonctionne. Je suis donc obligée de choisir l'éloignement avec tout ce que ça implique.

Si je venais à leur dire que sur papier il est mis que je suis HP, ils vont me rire au nez. Comment donc faire passer le message sans que ce soit pris pour de la prétention? Comment user des bons termes ? Jusqu'à présent, je n'en parle pas car je n'ai pas encore les bons "outils". Ils vont m'enfoncer d'autant plus.

Je sais qu'ils se trompent sur moi. C'est juste dommage d'avoir grandi ensemble et de vivre dans des mondes si diamétralement opposés. Ils sont censés me connaître, je suis censée être leur petite soeur. Mais je me ressens comme l'intruse, le cinquième (sixième gosse - celui d'avant n'est pas arrivé à terme) un peu raté dans ce moule déformé par des tumeurs (fibromes, je n'aurais pas du naître, trop dangereux, sortie par césarienne). Pourtant je suis normale physiquement (à part deux déformations osseuses bénignes), je suis appréciée, aimée; et parce que je suis pas comprise et acceptée, je ne fais pas totalement confiance à qui que ce soit.

Comme si personne ne pouvait percer le mystère que je suis. C'est fatiguant comme vie. Alors oui ça donne envie de ne plus exister.
Il manque énormément d'amour à cette vie, cette vie même qui m'a rendue hermétique à l'amour. Le serpent se mord donc la queue.

Donc, voilà, dites-moi toujours comment vous l'avez annoncé ? Est ce que ça a changé quelque chose dans vos relations? Vous a-t'on mieux accepté?

Thanks

My_illusion
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 187
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 32
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par Invité le Mar 6 Fév 2018 - 13:26

édité


Dernière édition par ZebMckay2 le Mar 6 Fév 2018 - 20:28, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ok vaut mieux que je ne dise rien dire du coup

Message par My_illusion le Mar 6 Fév 2018 - 19:57

Ok ZebMckay,

Je pense que je ne dirai rien alors, la seule personne que ça doit apaiser c'est moi-même. J'ai eu les résultats il y a 2h. L'ensemble est cohérent. C'est bien ce que je pensais de moi :
- QI calculé à 134 approximativement (j'avais en tête le nombre 132)
- Les 5 hyperstimulabilités sont supérieures à la moyenne avec l'intellectuel, l'émotionnel et le sensoriel franchement élevés.
- L'hémisphère D dominant. (ça par contre, je pensais était plus séquentielle que globale). Le séquentiel est bien présent quand même.

Cela dit, je n'utiliserai pas le terme de surdoué, je le réserve qu'aux THQI qui, eux, peuvent franchement se la péter avec leur QI.

Je vais peut-être mieux accepter le fait de réagir de façon excessive (mes analyses et ressentis) et que ce n'est pas parce que je suis tarée mais juste que je capte différemment et de façon plus intense ce qui m'entoure. Avant de m'intéresser au potentiel, je pensais de moi que j'avais appris à être très lucide (pour anticiper un maximum) et que j'intellectualisais beaucoup pour ne pas sombrer (l'effet passoire j'appelle ça). Je pensais que c'était uniquement de l'acquis. C'est, en y repensant, probablement cette faculté qui fait que je suis toujours en vie. Et pourquoi ma sœur ne l'est plus. J'essayais de stimuler ça en elle. Car l'épée de Damoclès était au dessus de sa tête depuis son adolescence. J'essayais de lui transmettre mes apprentissages et je m'énervais beaucoup sur ses difficultés à y parvenir. Inlassablement, elle replongeait. Et j'essayais de la repêcher. Je lui demandais des choses impossibles :

- Accepter que notre maman soit décédée depuis notre enfance
- Accepter qu'un monstre la remplace
- Ne pas être touchée de plein fouet par sa maltraitance
- Comprendre que personne d'autre qu'elle-même ne pourrait la sauver

Je pensais qu'elle avait les mêmes bagages que moi, mais elle retombait à chaque fois dans l'espoir de retrouver sa maman (c'est la chose la plus dure que j'ai eu à accomplir dans ma vie : faire le deuil d'une entité très importante dans notre construction psycho-affective qui continue d'exister physiquement en étant psychiquement un monstre destructeur... accepter d'être une orpheline non reconnue est un travail psycho pas évident, ça m'a pris plusieurs années (entre 7 et 15 ans)). Du fait qu'elle espérait retrouver sa maman, les coups étaient du coup d'autant plus violents à encaisser. Mes frères pensent qu'elle était psychotique et pour moi ils se trompent (une de ses psychiatres m'a confirmée qu'elle n'était pas psychotique). Mais c'est probablement plus facile à vivre de se dire ça. Ils ne la connaissaient pas autant que je la connaissais. Elle était hypersensible. "Juste" hypersensible. Elle n'a pas pu se réfugier dans l'intellectualisation. Pas de porte de sortie. Explication possible et plausible. Je lui ai demandé l'impossible et je pense que ça va aider à calmer ma colère (mais ça augmentera probablement ma culpabilité).

Peut-être que je divague. Toujours est-il que deux de mes frères s'attendent à mon suicide comme une évidence. Ce n'est pas ce qu'ils souhaitent mais leur pragmatisme les pousse à penser que c'est ce qu'il va se passer. Ils se protègent eux. Et même si je me suicidais, ils n'apprendraient toujours rien. Ce serait donc un pur gâchis. Je n'y vois aucun amour de leur part. Je me demande comment ils font pour dormir "sur leurs deux oreilles", la conscience tranquille.

Donc, je shut my mouth à l'entourage (à part mes quelques très bons amis qui m'en parlaient) et je me trouve un/e psy qui peut suivre une petite bête étrange comme moi.

My_illusion
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 187
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 32
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par Gonnosuke le Mer 7 Fév 2018 - 19:04

Quand je l'ai annoncé, ma soeur a découverte parla suite qu'elle l'était aussi, et surtout que 3 de ses enfants sur 5 le sont aussi après leur avoir fait passé des tests aussi, 1 autre tout petit qui est entrain de passer un bilan psy et le dernier qui n'est pas encore à la maternelle, mais dont je soupçonne aussi d'être zébré, il a une facilité de s'exprimer déconcertante à son âge. Mon frère lui, a pris conscience qu'il serait peut être HPE sans passer de test, il a par contre un fils HP testé.

Une famille de rayés farao

C'est pas en t'éloignant d'eux que ça réglera la chose. Il faut en parler le plus simplement possible, sans prise de tête.
avatar
Gonnosuke
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 63
Date d'inscription : 13/01/2017
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par My_illusion le Jeu 8 Fév 2018 - 8:33

La génétique fait son oeuvre c'est sûr. Je me dis qu'il est plus "sain" de ne le dire que si autrui se pose la question vis-à-vis de soi. Comme j'ai soumis à mon frère aîné les caractéristiques Asperger. Il en a parlé ensuite avec un des deux autres frères qui lui a dit que ça lui ressemblait beaucoup. J'ai su hier par ma belle soeur que le troisième frère (pas l'aîné lol) avait reconnu son manque d'empathie. Il lui a répondu qu'il en était dépourvu à "90%". Perso, je lui mets un zéro pointé. Il n'est pas méchant c'est déjà ça de pris. Ma belle soeur de conclure "il se dit humaniste mais il n'est pas humain". Oui c'est assez exact. En théorie, il souhaite ce qui est humainement juste, en pratique ça ne se reflète pas. J'ai perdu depuis belle lurette l'illusion d'être comprise, tu sens/sais quand l'autre n'y est pas disposé.

Nous n'avons pas grandi dans un contexte de vie dit "normal" (entendons là la gaussienne). Ça rend particulièrement dur et pseudo-insensible.

Quand ses enfants seront plus grands, il va peut être développer un peu plus d'empathie, cette dernière ayant été bridée/brimée pendant l'enfance - adolescence par les monstres qu'ont été nos géniteurs.

En attendant, oui je pense que je dois me "tenir à carreaux",  à distance donc.

Félicitations pour ta famille zébrée. A ma connaissance, personne de ma famille n'a été testé. Mais soit c'est mieux décelé auj' soit il y a du sur-diagnostic car il y a un fameux business psy là derrière également.

My_illusion
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 187
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 32
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par Invité le Jeu 8 Fév 2018 - 12:23



Dernière édition par E.T. le Dim 11 Fév 2018 - 14:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par ♚ Strigide ♚ le Jeu 8 Fév 2018 - 13:14

Bonjour,

J'ai été diagnostiquée dans l'enfance et la quasi totalité de mes familles (des deux côtés) est surdouée. Je ne peux donc pas comprendre en profondeur ton cas de figure mais pourquoi ne pas faire une petite compilation d'études sur le QI et les conséquences observées ? Des données qui ne viennent pas de toi, en somme.

Pourquoi est-ce important pour toi de leur dire ? Si c'est une visée de "dire ce qui est, chaque chose à sa place" pourquoi ne pas simplement leur dire "J'ai passé un test de QI, je suis surdouée." (tu peux utiliser un autre terme si tu le trouves mauvaisement teinté à ta sensibilité ou dans les sensibilités de tes frères) ça t'atteindrait qu'ils voient ça comme de la prétention ? Au fond c'est leur problème d'interpréter de cette façon (s'ils le font), pas le tien. Si tu es sereine avec toi-même (tu sais que tu n'es pas prétentieuse, tu as juste fait vérifier un truc évident) n'est-ce pas le plus important ?

Sans pour autant parler de douance, il est possible de parler de son fonctionnement propre ("ça ça m'affecte car cela provoque ceci, ça j'aime bien car cela plaît à mon sens esthétique, ça blablabla") en partageant des moments avec eux pour pouvoir leur montrer des faits concrets qui les orienteront sur "celle que tu es" et non pas l'image qu'ils plaquent chacun sur toi.

Au sujet du point trumphilter : est-ce que cela t'atteint ? Est-ce le fait que ce soit ton frère qui te dise ça qui t'affecte ? Ou est-ce le fait qu'il n'essaie pas de comprendre ta position comme toi tu essaies de comprendre la sienne ? Est-ce que ton frère dit ça "pour le principe" ou il a un argumentaire qui tient la route ?
Vous n'êtes peut-être simplement pas dans les mêmes dimensions.

Courage.





avatar
♚ Strigide ♚
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 142
Date d'inscription : 20/09/2013
Age : 89
Localisation : Ailleurs ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par Christlau le Jeu 8 Fév 2018 - 13:25

J'ai beaucoup de mal a en parler avec mes proches.
Mes parents n'y ont vu que l'extrême sensibilité.
Mon conjoint est "gonflé" quand je tente de lui en parlé. Bref, j'ai choisi d'en parler le moins possible et surtout uniquement à des personnes que je pressens réceptives. Autant dire que je suis bien seule.

Mes amies capables d'écouter et de comprendre ont toutes eues la même question : "c'est quoi la précocité"
J'ai donc appris quelques phrases types relatives aux différences entre zèbres et non-zèbres. Cela n'empêche pas les regards incrédules mais il y a un début de compréhension et d'acceptation.
avatar
Christlau
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 20
Date d'inscription : 12/12/2017
Age : 47
Localisation : lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par My_illusion le Jeu 15 Fév 2018 - 23:00

Je me rends compte que je n'ai pas répondu...

Merci pour vos messages.

@ Strigide : Vous vous entendez bien entre hp's dans ta famille? Tu as raison, je vais chercher les infos dans des articles scientifiques (je ne connais pas trop les revues sérieuses de psycho). Ce doit être étudié niveau cérébral tout du moins.

Je suppose que j'aimerais être "comprise" de la famille mais je ne vois pas comment c'est possible car c'est pas l'effusion affective dans cette famille. Au contraire, ça se tire dans les pattes. Dès qu'ils peuvent se foutre de ma tronche, ils n'hésitent pas.  

Pour le moment, je ne l'ai dit qu'à 4 personnes, ceux qui étaient au courant des tests. Mon meilleur ami qui m'a demandé "alors, j'ai l'honneur d'avoir une HP dans mon cercle?" Ma presque voisine qui me parle tous les jours et qui m'a prise en quelque sorte pour sa petite soeur depuis près de 2 ans (c'était une amie à ma soeur, on s'est connues autour de son suicide, c'est plutôt lugubre mais elle dit que je lui fais penser à elle... et elle est vraiment super avec moi!). L'assistance sociale de mes 20 ans avec qui on est devenues amies 10 ans plus tard... et enfin l'ami virtuel THPI qui m'a franchement poussée à passer les tests qui m'a répondu : "j'ai toujours raison !". Eux, je sais qu'ils peuvent l'entendre et comprendre.
Mes frères prendraient ça pour de la prétention oui. C'est sûr et certain même. Et ils me feraient ensuite des blagues taquines du style "Quoi t'es HP et tu sais pas faire ça? c'est quoi ce diagnostic bidon?" Je suppose qu'avec les années, ils cesseront de me prendre pour un cas de pathologie psycho. Je me dis souvent depuis que je suis ado : "There are things i will take to my grave". De nombreux secrets. Mais je présume que c'est fréquent dans toute famille. Et enfant, je répétais (tjrs dans ma tête): "ils peuvent tout prendre mais ils n'auront jamais mon âme!". Je suppose que je me ressentais déjà extraterrestre depuis longue date, dans un monde hostile. (je ne connaissais pas encore l'anglais à cet âge, LOL).

Les mots insultants des frères parviennent quand même à m'atteindre car je me dis "comment peut-il me comparer à Trump alors qu'il est censé me connaître un minimum?" et surtout que je ne le considère pas comme un idiot personnage. Il a un argumentaire oui, mais nous discutons dans deux dimensions parallèles. J'ai l'impression qu'il fait du déni d'une partie de la réalité. Je comprends son intention et je ne parviens pas à lui faire voir "l'autre côté". L'effet autruche, mettre sa tête dans le sable car la pleine réalité fouette, elle est dure, glaçante et rend la vie très inconfortable. Et dieu sait que l'humain tient à son confort personnel. Alors je lâche l'affaire avec grande amertume, je pars m'isoler et nourrir ma profonde mélancolie et solitude. Donc oui, tu as tout compris, nous ne sommes pas dans les mêmes dimensions.

@ Christlau : je pense aussi qu'on sent si l'autre peut être réceptif. D'autant que le besoin n'est pas de se placer au-dessus, juste de permettre une meilleure compréhension mutuelle. Il y a un an, une de mes belle-soeurs avait passé le test hp avec sa psy qu'elle voit depuis plus de 10 ans et quand elle m'en parlait je me disais que ça m'étonnerait fort qu'elle le soit (mais je ne lui disais pas). Et sa psy lui a dit non. Si elle venait à savoir pour moi, ça pourrait lui éveiller une forme de jalousie. C'est donc très délicat.

C'est mieux ainsi oui, au fond tant pis de ce que les autres pensent de nous... On ne peut pas vivre forcément l'harmonie avec sa famille. Si j'avais su plus tôt, je pense que j'aurais pu mieux comprendre ma sœur... De plus, je me serais moins battue contre les moulins à vent et j'aurais moins pisser dans les violons...

My_illusion
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 187
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 32
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par chuna56 le Jeu 15 Fév 2018 - 23:50

Bouh....... ce que tu racontes est bien triste...
Ce que tu décris de tes frères est une relation malmenante. En es-tu consciente ?
Les fréquentes tu beaucoup ?
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7116
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par My_illusion le Ven 16 Fév 2018 - 16:51

Merci chuna,

Je ne les vois plus beaucoup non. Et c'est mieux ainsi oui. Je ne vois plus les géniteurs non plus et c'est c'est encore mieux ainsi.

Le frère 2 est un PN envers moi donc ça fait bien deux ans que je le tiens à distance. Plus vu ni parlé depuis juillet dernier. Je ne veux même pas qu'il sache où j'habite. Je vois les deux autres, une ou deux fois par mois. Je ne leur en veux pas trop, on a pas grandi dans un climat sain. Ils font leur vie avec femme et enfant. Et leur femme leur reproche régulièrement de manquer d'empathie et de ne pas parler de leurs émotions. Et on peut me reprocher la même chose.

Mais c'est vrai que je ne pensais pas qu'ils étaient malmenants. C'était bien moins pire que les géniteurs ce doit être pour ça. Phénomène d'habituation et de désensibilisation. Du moment que l'intention n'est pas sciemment de faire du mal, c'est plus facile à accepter.





My_illusion
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 187
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 32
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par Sâdhanâ le Mer 21 Fév 2018 - 20:44

Dans ma famille, tout le monde s'en branle, non que je vienne d'un cluster, mais parceque ça leur semble orgueilleux de ma part, sans intérêt, et qu'ils pensent me connaître.
Ce que je réfute.
Chez mes amis, j'ai eu droit à quelques moqueries, de l'écoute parfois, une amie de 20 ans m'a taclée violemment, et ne m'a plus contactée.
J'ai parlé de douance à pas mal de mes amies et amis que je pense HP.
Bizarrement, ça ne les intéresse pas plus que ça.
avatar
Sâdhanâ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 565
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 47
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par My_illusion le Mer 21 Fév 2018 - 21:18

Oui,

Ce rejet est probablement motivé par une forme "d'agression", elle-même induite par un complexe d'infériorité?
Je me dis que si la personne en face n'en parle pas d'elle-même, vaut mieux pas en parler.

Du moment que toi tu l'acceptes et que tu apprivoises ces facilités, les aiguises, c'est le plus important.
Car de toute façon, même entre HP's, ça marche pas forcément de se comprendre et de se respecter. Ya trop de façons d'être HP. Ce diag' n'est au fond utile que pour soi-même.

My_illusion
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 187
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 32
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par Sâdhanâ le Mer 21 Fév 2018 - 21:49

Passée la stupeur, les questionnements sans fin, jai osé émettre cette hypothèse, mais peine encore: on est / était amies depuis 20 ans!!
On largue pas une amitié de 20 ans là dessus?? si? Sad

diversité des profils: ah oui.
On a peut-être la même étoile émotive, coeur de notre système solaire commun, mais on vient de planètes bien différentes....Je trouve les rencontres toujours hyper stimulantes!

Diag': chu pas testée. Ca rentre pas dans mon cahier des charges mensuel. Surtout que j'ai hébergé il y a peu un membre de ZC, pour qui mon fils  a une tête de bingo. Ca fait 2 tests.
Y a pas une caisse de solidarité sur ZC? Smile
avatar
Sâdhanâ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 565
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 47
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par Sâdhanâ le Mer 21 Fév 2018 - 21:51

Est ce que la reconnaissance affine les perceptions?
Est ce que vivre en conscience permet de développer des facultés occultées, ou autocensurées?
avatar
Sâdhanâ
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 565
Date d'inscription : 18/03/2017
Age : 47
Localisation : marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment annoncer et surtout expliquer à son entourage ce qu'est un HP ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum