Espoir, désillusion, ne pas lâcher ? Me voici

Aller en bas

Espoir, désillusion, ne pas lâcher ? Me voici

Message par Ajacc le Jeu 1 Fév 2018 - 17:58

Bonjour,

J'suis le p'tit nouveau ! Zèbre ou non ? Je n'sais, je serai franc, je n'ai pas de réponse à donner ; enfin en lisant 2, 2, sujets pour voir entre autres qu'est-ce qui était attendu dans un topic de présentation (apparemment pas grand-chose de particulier ? Dites-moi si je me méprends quelque part que ce soit^^)
Bon, je m'appelle Antoine. JSF ? J'ai connu par un bouquin dont je me suis toujours dit qu'il fallait absolument que je le lise, ne serait-ce que parce que lire un bouquin pour surdoués qui me parle, ça m'aurait un tant soit peu regonflé la confiance en moi. Ah ça oui, la confiance en moi ? Elle est morte, et je n'sais si elle est phénix ou simplement macchabée... C'est donc surtout pour ça que je viens, haha... Vous allez rire quand vous verrez comment je suis tombé sur le forum. Bref JFS. Jamais lu (ses) son bouquin. J'en ai surtout re-entendu parler lors de ma première hospit' (en psychiatrie, donc) ; je me suis lié d'amitié — du moins le croyais-je alors – avec un gars, arrivé peu après moi. (J'avais 17 ans) : il m'en a parlé, parce qu'il l'avait "eue" comme psy'.

Depuis je me suis redit que je devais relire L'enfant surdoué : trop intelligent pour être heureux ? . Des dizaines de fois. Toujours pas lu. Je lis plus (ou presque, du fait de mes études, mais ça reste très faible) désormais. Alors voici, j'y viens. J'aurai 21 ans au printemps. J'étudie, en classe prépa', en littéraire, en khâgne (sur Paris). J'me maintiens, aujourd'hui encore, sur trois choses : une méthode alternative, basée sur une immédiateté impulsive, un certain style littéraire, et des vestiges de culture de ma, dirais-je presque, tendre enfance. A peine un peu de boulot.

Pourtant je dors peu, je vis beaucoup, la nuit comme le jour. Certes, "heure tardive" ne signifie rien, donc voici pour vous faire une idée la moyenne des derniers jours : dimanche & lundi 4h30 - 6h40 (environ hein), mardi 4h - 7h45, mercredi 5h30 - 7h40. Bref, 9h15 de sommeil sur 140h (si je ne me trompe dans mes calculs^^). Donc oui, peu de dodo. Que fais-je la nuit ? Eh bien, cela dépend. Je joue, parfois, très rarement désormais, et peu (à LoL, sur PC dans ma chambre d'internat, voili voilou). Sinon je parle avec des gens. Beaucoup. Depuis que j'ai eu accès à des réseaux avec anonymat, càd autres que Facebook haha (Twitter, surtout) ; les discussions sont longues, brèves, ne durent pas, puis reprennent à quelques semaines, jours, mois, d'intervalle. Sinon ? Je travaille (parfois, c' à 99% des nuits où je m'endors sur mon commentaire/ma dissert' à rendre le lendemain matin, plusieurs semaines après avoir eu le sujet... ou bien des oraux bien sûr). Enfin, je passe surtout des dizaines d'heures, jour et nuit, à flâner sur le nuit. Engraisser par des connaissances. Longs articles, forums, streams LoL parfois, YouTube (avec 300 abonnements, je dois avoir environ 50 vidéos/j, j'en regarde environ les 3/4 je pense) ; oh YouTube. J'adore. Et quand j'adore, je m'y prends, je me prends à ce jeu qui n'en est pas un, cette activité folle, intense, complète, attentive, parfois reprenant quelques lignes plus haut, quelques min en backward : "oh, attends j'ai zappé, de quoi il parle, là ? Oh, cette phrase est trop bien."
Et quand j'adore, quand j'suis pris, boum, je dois partager. Et c'est parti. Tweet, post sur un forum, message privé. Puis je flâne. Parfois dans un souci de ne pas dire de la merde, ne surtout pas entretenir cette image du type qui est dans le flou, étant donné le méli-mélo d'idées qu'il balance à l'oral, la lourdeur comme la profondeur qui en découragent la lecture à l'écrit ; la relativité dont il fait preuve : ouais, ce ne peut qu'être flou et donc faux, bête, inintelligent. Ou à côté de la plaque, la même, en sorte.


Mes sujets ? Le sport (j'entends par là la kinésiologie, ...), l'Art & la culture, la politique, le Monde, son ordre. Les gens. Enfin, presque tout en fait. J'ai seulement quelques réticences féroces à l'égard de certaines choses. La natation, j'ai une peur bleue (riez, svp, je l'ai jamais faite en plus !  Laughing ) de l'eau. Les films, la littérature, etc. d'horreur. J'suis hypersensible, je supporte pas de voir autrui souffrir. Pas du tout. Ça me fend le cœur de ne rien faire ni offrir ni donner à quelqu'un parfois, par peur du regard des autres.


Ouais, si j'ai une obsession, c'est bien elle. J'ai peur de ce regard. Je m'assume, j'assume tout. Mais je sais que j'ai besoin de ne pas être seul ; et qu'ainsi je ne dois pas passer pour étrange. Je me rends donc aimable avec tout le monde ; si j'ai une religion, c'est la Vie. Et les humains vivent. Donc je les aime et vénère tous. Voilà donc pourquoi je suis ici. J'ai oublié une chose, dans tout ce que je fais. Je suis seul, et 'jen souffre, beaucoup, fortement, très fort. J'ai passé et je passe encore des tas d'heures sur des sites, des appli's, etc. à essayer de trouver. Amitié, amour, juste affection par le sexe. Qu'importe, je souffre d'être seul, je tente de ne me fermer aucune porte tant que celle-ci est ouverte (comprendre, qu'il y a consentement, hein...)


Voilà pourquoi je suis ici, je crois. Je suis tombé sur un article qui parlait d'OkCupid, un site de rencontres, qui avait ajouté aux sexualités recherchables et déclarables : "sapiosexual". L'article était sur ce forum. Les commentaires m'y ont mis sur la piste. Je suis rentré de cours tout à l'heure ; voilà une bonne heure que je tape, avec un documentaire sur la vision géopolitique de W. Poutine en fond. Ça me perturbe, de temps le pianotement s'arrête, l'écriture s'interrompt, je dois regarder les images, me reconcentrer.
Ça y est, m'y voici : il est temps de lâcher les touches, de stopper l'afflux de lettres, de mots, d'idées.


Je suis moi, sans filtre. Zèbre ? Je n'en sais que peu. Selon les tests, oui. Mais que veulent-ils dire ? On peut les faker. N'hésitez pas à poser toute(s) question(s).
Bien à vous, archi-super-très cordialement, en espérant trouver, être compris ici.
(Pardon pour la longueur)

Ajacc

Ajacc

Messages : 12
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 21
Localisation : Paris & banlieue. Sinon dans les Étoiles ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoir, désillusion, ne pas lâcher ? Me voici

Message par Invité le Ven 2 Fév 2018 - 11:17

Bienvenu Ajacc ! flower

A te lire, tu sembles avoir pas mal de caractéristiques zébresques en tout cas ! Smile
Pour la lecture de JSF, si tu préfères, commence par les vidéos que tu peux facilement trouvé sur YouTube... Celle de Fabrice BAK également, ou d'autres spécialistes...P-ê que par ce biais-là, tu trouveras la motivation de lire des livres sur le sujet (JSF est un peu la grande "prêtresse" du sujet parce qu'elle a permis une sortie du placard, mais elle n'est pas la seule auteure du genre).

Tu voulais des questions alors en voilà une : tu dors peu, ok, mais as-tu besoin de plus (sont-ce des insomnies) ou c'est juste ton rythme corporel respecté? Pour ma part, sans mes minimum 8h de sommeil, suis pas au top Sleep ...mais mon père par exemple ne dors que 4h par nuit et cela semble lui convenir !.. What a Face

Une question sans grande importance, certes mais tu n'as rien précisé quant à l'intérêt desdites questions !! clown

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoir, désillusion, ne pas lâcher ? Me voici

Message par Ajacc le Sam 3 Fév 2018 - 0:40

Merci Caméléonneandco,
Oh, ben j'ai déjà vu une vidéo ou deux sur YT y a deux ans ou environ. Fabrice BAK, connais pas. Sinon oui bien entendu je me doute que c'est surtout une très bonne auteure niveau comm', ce qui n'est que profitable à la cause toutefois !

Concernant ta question, eh bien... Les deux mon colonel. Je peux adapter mon rythme à plusieurs nuits blanches d'affilée, tout comme ne dormir que peu, en revanche en effet, mon métabolisme n'exige que très peu de sommeil... Il m'est quasiment incapable de me mettre au lit avant minuit, et de dormir avant... une heure du matin, je pense.
Non, toutes questions sont d'intérêt ! ;P

Ajacc

Messages : 12
Date d'inscription : 01/02/2018
Age : 21
Localisation : Paris & banlieue. Sinon dans les Étoiles ?

Revenir en haut Aller en bas

Re: Espoir, désillusion, ne pas lâcher ? Me voici

Message par ZDaemon06 le Sam 10 Fév 2018 - 0:15

mec t'es vraiment quelqu'un d'exeptionelle, je tient nottament a préciser que ton caractère est incroyable, tu est quelqu'un de fabuleux, ton humour est juste fabuleux, ta carrure est parfaitement parallèle aux incroyables échos que j'ai entendu surtout.
T'es vraiment un mec génial putain!
#preyforajacc

ZDaemon06

Messages : 24
Date d'inscription : 18/10/2016
Age : 19
Localisation : cagnes sur mer

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum