Quand on vous reproche de poser trop de questions....

Aller en bas

Quand on vous reproche de poser trop de questions....

Message par Cherine le Mar 30 Jan 2018 - 20:11

Bonsoir,

Réunion de travail assez tendue. Encore une fois, le sempiternel, "tu te poses trop de questions, tu extrapoles, on n'en est pas là"...

J'ai besoin d'analyser toutes les issues probables d'une situation et leurs conséquences, du plus joyeux au plus négatif.
J'avoue la fâcheuse tendance au négatif, à cause du trouble anxieux surement. Mais zut, moi je prends soin de respecter leurs besoins, celle qui se vexe, la laxiste, la carpe (on ne sait jamais ce qu'elle pense, ni, si d'ailleurs, elle pense) et j'en passe...est-ce si dur d'accepter celle qui a toujours des questions ? Oui j'assume, je suis celle qui se pose toujours des questions et gonfle les autres.

Tous ces gens qui ne se posent jamais aucunes questions ne se demandent pas non plus si ce n'est pas lassant pour moi de les cotoyer !
Si ce n'est pas difficile pour moi de me sentir constamment rejetée et incomprise !

Comme si on avançait dans la vie sans se poser aucune question ! Oui parfois, j'aimerai savoir ce que cela fait, même un seul jour, ça dois être reposant.
Donc encore une journée de travail frustrante et je sens, une bonne soirée à ruminer. Ca vous fait ça aussi ? je suis à la fois chagrinée et en colère, découragée...
avatar
Cherine
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 26/01/2018
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on vous reproche de poser trop de questions....

Message par Invité le Mer 31 Jan 2018 - 17:27

Je suis d'accord avec toi : les gens ont une fâcheuse tendance à trouver que c'est LEUR manière de penser qui est la norme, et il est rare que la tolérance envers d'autres façons de voir les choses que le courant dominant soit de mise.
On te juge à la mesure de l'écart entre ta pensée et celle que la plupart des collègues adoptent.
Et parfois aussi, c'est frustrant quand les connexions que nous faisons ne sont même pas entrevues par nos interlocuteurs, et qu'on ne comprend pas comment on passe d'une idée à une autre, comme si on sautait du coq à l'âne, alors que si, on est dans le sujet.
Ca fait peut-être quelque chose qu'on soit comme ça, parce que nous sommes aussi des précurseurs, des gens qui osent être autrement, non par audace mais par impossibilité d'être autres que nous-mêmes, et nous ouvrons finalement la voie à ceux qui pensent autrement (pas forcément HP mais originaux, ou capables d'une réflexion personnelle) mais qui n'osent pas se manifester.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on vous reproche de poser trop de questions....

Message par jeachlo le Mer 31 Jan 2018 - 23:17



ous ces gens qui ne se posent jamais aucunes questions ne se demandent pas non plus si ce n'est pas lassant pour moi de les cotoyer ! a écrit:

Amen !!!

et dans ces gens y'a ma mère Shocked Very Happy

jeachlo
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 173
Date d'inscription : 20/11/2017
Age : 41
Localisation : lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on vous reproche de poser trop de questions....

Message par izo le Mer 31 Jan 2018 - 23:35

le problème c'est qu'on n'est pas tout seul et qu'il y a les autres tout autour avec leur fonctionnement. Les questions c'est bien mais c'est pas bien non plus car elles déhanchent tout dont précisément les décisions qui doivent se prendre, au boulot a fortiori où s’embarrasser de détails de cette sorte n'est pas bienvenu (enjeux de pouvoir). Se montrer comme un empêcheur de tourner en rond peut agacer, et à raison (pas pour soi). C'est donc juste une question de tempo et de dosage. Certes maintenir les questions mais juste les disséminer suivant un rythme adapté aux bénéficiaires et les balancer au moment opportun. Vient alors la difficulté de déceler ce moment opportun, et d'innocemment s'introduire dans le bon tempo. Aussi pour dédramatiser la question, jouer sur son contexte peut aider comme de dire ouvertement comment on ressent la manière dont elle va être perçue (couper l'herbe sous les pieds et donc les possibles remarques désobligeantes). C'est ce que je fais, je pose la question en prévenant qu'elle risque de. Mais tant pis je la pose qui à la voir ensuite, désireuse de ne pas perturber le fil des raisonnements qui se foaçonnent chez les autres participants. Ensuite également il est intéressant de s'interroger sur la nature du fait qu'on attend chez l'autre au travers de ces questions sur les différents plans : au personnel (ex estime etc etc) ou pas (le projet en lui même, va savoir). Donc instiller du doigté et de la subtilité n'est pas vain, afin de ne pas inutilement s'exposer toujours et toujours et donc se protéger.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2247
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on vous reproche de poser trop de questions....

Message par Lujan le Jeu 1 Fév 2018 - 14:11

Je crois qu'on est nombreux à avoir expérimenté ça.

"Tu compliques toujours tout!"... c'est vrai, apparemment. Moi-même, ça m'exaspère. Mais je fais rarement exprès...

Lujan
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 80
Date d'inscription : 08/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on vous reproche de poser trop de questions....

Message par jeachlo le Ven 2 Fév 2018 - 8:13

Hier, la voiture derrière moi s'est payé un camion mal stationné (je précise pas de blessé). Pris dans le mouvement des voitures impossible de m'arrêter (entrée de voie rapide).

Je raconte bien évidement mes mésaventures ponctuées des questions que je me suis posée de Comment il a pu voir ce camion ? à peut il s'être fait le coup du lapin ? en passant par suis en délit de fuite ? et pourquoi le camion était là avec le chauffeur à bord ? est-il en train de téléphoner à son patron ? et le gars de l'autre voiture, c'était une voiture de fonction ? est-il en au téléphone (bluethooth, il avait les deux mains sur le volant) avec qui ? son patron ? quelles seront les conséquence pour son boulot ? et le camionneur ? et c'est la responsabilité du conducteur, l'employeur peut -il se retourner ? Je suis en délit de fuite ou pas ? il a ma plaque ? je suis témoins ?.....bref vous avez compris

j'ai eu droit à

tu compliques tout avec tes questions ?
ou tu vas chercher tout ça ?
arrêtes de t'angoisser avec tes questions ?
Mais je sais pas répondre à tes questions arrête tu me stresses ?
Pourquoi tu te poses toutes ses questions ? on s'en fout
ah et le réponse parfaite...ben euh tu verras bien....

Huh

jeachlo
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 173
Date d'inscription : 20/11/2017
Age : 41
Localisation : lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on vous reproche de poser trop de questions....

Message par izo le Ven 2 Fév 2018 - 9:55

jeachlo a écrit:Hier, la voiture derrière moi s'est payé un camion mal stationné (je précise pas de blessé). Pris dans le mouvement des voitures impossible de m'arrêter (entrée de voie rapide).

Je raconte bien évidement mes mésaventures ponctuées des questions que je me suis posée de Comment il a pu voir ce camion ? à peut il s'être fait le coup du lapin ? en passant par suis en délit de fuite ? et pourquoi le camion était là avec le chauffeur à bord ? est-il en train de téléphoner à son patron ? et le gars de l'autre voiture, c'était une voiture de fonction ? est-il en au téléphone (bluethooth, il avait les deux mains sur le volant) avec qui ? son patron ? quelles seront les conséquence pour son boulot ? et le camionneur ? et c'est la responsabilité du conducteur, l'employeur peut -il se retourner ? Je suis en délit de fuite ou pas ? il a ma plaque ? je suis témoins ?.....bref vous avez compris

j'ai eu droit à

tu compliques tout avec tes questions ?
ou tu vas chercher tout ça ?
arrêtes de t'angoisser avec tes questions ?
Mais je sais pas répondre à tes questions arrête tu me stresses ?
Pourquoi tu te poses toutes ses questions ? on s'en fout
ah et le réponse parfaite...ben euh tu verras bien....

Huh

Bah hélas les gens ne veulent pas être emmerdés et s'emmerder. Ils ne souhaitent au fond privilégier que leur confort d’où le minimalisme des questionnements. Ce qui pose la question de fond de l'altérité l'air de rien. Et l'autre ? se poser autant de questions s'est se soucier se soi parmi d'autres et des autres avec soi, du lien donc. Aussi ce souci de l'autre n'est pas aussi naturel qu"on le croit (ou que je le crois). C'est alors à déplorer.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2247
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on vous reproche de poser trop de questions....

Message par mango-woman le Ven 2 Fév 2018 - 14:55

Comme variante, on peut aussi avoir le droit à "Tu intellectualises trop", comme si l'émotion et l'intellectualisation étaient incompatibles. Etre dans l'émotion ou dans la réflexion, mais jamais les deux à la fois.

mango-woman
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 165
Date d'inscription : 11/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on vous reproche de poser trop de questions....

Message par Invité le Ven 2 Fév 2018 - 15:27

Mon surnom depuis petite : mademoiselle/madame "oui mais..." Arrow toujours à chercher la petite bête, pour être prête à toute éventualité, ou juste par curiosité...

mais comme disait Izo, il faut effectivement apprendre à doser. Après tout, mes questionnements perpétuels me fatiguent moi-même, alors pour les autres j'imagine aussi !!

Et pour éviter de se faire rembarrer, comme le dit encore Izo ( Very Happy j'espère que tu ne trouveras pas que j'abuse à te paraphraser), couper l'herbe sous le pied : pour ma part, je joue la naïve ("c'est p-ê idiot/inutile ce que je vais dire mais...") ou l'avocat du diable ("ok j'entends ce que tu dis mais je vais me faire l'avocat du diable et soulever que ...")

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on vous reproche de poser trop de questions....

Message par Cherine le Ven 2 Fév 2018 - 21:43

Merci à tous pour vos témoignages dans lesquels je me reconnais tellement ! je me sens moins seule et retiens le bon conseil de savoir doser.
Et oui, triste constat, les gens qui posent des questions énervent ceux qui ne s'en posent pas.
J'ai remarqué aussi que l'angoisse agace au plus haut point, tandis que face à une personne angoissée, je vais tenter de la rassurer mais en aucun cas lui faire reproche de son état (c'est bien elle qui vit un sentiment désagréable).
Aussi je reste perplexe que l'état anxieux génère de la colère chez l'autre, je ne comprends pas du tout cette réaction.
C'est aussi incompréhensible que si l'on giflait une personne qui a chuté, au lieu de l'aider à se relever. Shocked
La curiosité intellectuelle et la sensibilité sont des qualités que les autres font passer pour des défauts. Et on nous affuble de surnoms péjoratifs au lieu de nous aider à nous canaliser et à valoriser notre potentiel.
Quand j'étais petite fille, j'ai grandi avec un sentiment de culpabilité parce que l'on m'a tant répété que j'étais "une enfant trop compliquée".
Résultat, à l'âge adulte je garde des relations sociales difficiles et la culpabilité à fait place à la rancoeur.
avatar
Cherine
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 17
Date d'inscription : 26/01/2018
Localisation : Avignon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand on vous reproche de poser trop de questions....

Message par Hopefully le Jeu 15 Mar 2018 - 12:56

Bonjour,
J'ai droit à ces reproches quasiment tous les jours. J'ai besoin de tout savoir, d'explorer toutes les éventualités et les autres ne comprennent pas. N'ayant pas de réponses à m'apporter, ils s'emportent, s'agacent et finalement, c'est moi qui ai l'impression d'être complètement stupide ou de poser des questions sans intérêt et inutiles.
avatar
Hopefully
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 32
Date d'inscription : 15/03/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum