L'adaptation des plantes à leur environnement

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Patate le Jeu 15 Mar 2018 - 18:55

A priori, l'évolution est déterminée par le hasard et la nécessité, deux termes qui ne sont pas si clairs puisqu'ils font abstraction de façon différente du temps, comme s'il n'y avait pas d'intelligence globale

En quoi cela empêche une intelligence globale ?

Ou alors il faudrait envisager que l'évolution est dirigée par la vie même

Par quoi d'autre ? Si tant est que l'on définit la vie comme hasard et nécessité.

Patate

Messages : 2368
Date d'inscription : 20/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Pieyre le Ven 16 Mar 2018 - 13:32

Merci de poser ces questions, parce que j'avais été assez elliptique et je n'étais pas sûr qu'on y comprendrait grand-chose. Mais c'est comme ça : quand on privilégie la concision faute de motivation pour détailler, on est peu pédagogue.

Alors, ce que je voulais dire, c'est que la notion de hasard, ne signifiant pas grand-chose sinon notre méconnaissance des causes – complexité oblige – ne fait qu'introduire une sorte de flou sur la temporalité des phénomènes en jeu; quant à la notion de nécessité, si on la considère d'un point de vue logique, elle est purement mathématique et non pas proprement scientifique, c'est-à-dire qu'elle ne prend pas du tout en compte la temporalité.

Or, ce qu'on peut appeler intelligence d'un point de vue humain, comme d'un point de vue biologique et même physique en général, doit selon moi dépendre du temps : il est question non seulement d'un algorithme – où le temps d'exécution importe – algorithme pourtant équivalent à une démonstration mathématique – où il n'y a pas de temps –, mais plus réellement d'un temps vécu. Alors, dans une simulation informatique du monde, ce qui est global ce sont les principes algorithmiques intemporels; mais en pratique tout est local : il faut parcourir toutes les positions de façon systématique (ainsi qu'on actualise tous les pixels d'un écran) pour y appliquer ces principes. Au contraire, l'intelligence humaine – ou l'intelligence vive pour inclure animal et végétal – ce serait non une simulation mais une création de temps : dès lors que je désire (ce je pouvant être étendu à toute forme de vie) et que je décide dans le sens de mon désir, je transcende toute détermination qui pourrait se réduire à un principe (même s'il me faut bien tenir compte des principes qui forment la trame de la réalité, tels que je les perçois).

Pieyre

Messages : 20530
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Invité le Ven 16 Mar 2018 - 14:54

Like a Star @ heaven


Dernière édition par Hiémale le Sam 17 Mar 2018 - 18:09, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Seed le Ven 16 Mar 2018 - 15:49

Hiémale a écrit:Pourquoi dites-vous que les plantes ne perçoivent pas ?
Vous n'avez jamais vu une plante pousser en direction de la lumière ? Et tordre son brin ou sa branche de l'autre côté si vous la tournez vers le coté obscur ? C'est pas un signe de perception lumineuse ça ?

elles ne font qu’appliquer du code génétique, c'est ce qui leur donne cette capacité à s'orienter vers la lumière. sinon, les bactéries et les virus perçoivent tout autant.
la perception est du domaine de l'apprentissage, de l'expérimentation. le reste s'adapte. c'est le principe de base de la biologie.
Seed
Seed

Messages : 55
Date d'inscription : 17/03/2017
Age : 44
Localisation : Montrouge

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Seed le Ven 16 Mar 2018 - 15:53

Pieyre a écrit:je décide dans le sens de mon désir, je transcende toute détermination qui pourrait se réduire à un principe.

ton post était génial jusque la Smile
perso je tique sur le mot "désir", parce que c'est le point de clivage depuis le début (enfin, pour ce que j'ai pu lire)
ha, et sinon, quel principe ?
Seed
Seed

Messages : 55
Date d'inscription : 17/03/2017
Age : 44
Localisation : Montrouge

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Seed le Ven 16 Mar 2018 - 16:26

AelSter a écrit:[justify]Oui, je suis sûr de moi... Smile [...] , et je n'aurais même pas eu besoin d'expliquer tout ça.

As tu bien pris en compte TOUS les mots de ma phrase ?
indice : j'ai parlé du dictionnaire comme de l'alpha, pas de l'omega Very Happy

AelSter a écrit:Comment peut-on s'adapter à son environnement si on ne le perçoit pas ? Qu'est-ce que la perception ?

ça s'apprend en chimie ... ou plutôt en bioch'
pourquoi les feuilles tombent en automne, l'arbre consulte un calendrier ?

AelSter a écrit:Nous savons que certaines communiquent entre elles, les arbres utilisent des réseaux de champignons, ils peuvent dégager des molécules qui préviennent les autres s'il y a des prédateurs, il y a donc bel et bien une perception, autrement dit, une réception d'informations.

C'est sur le mot "communication" que je tique.
Le mot intelligence nécessite un apprentissage, un caractère acquis. La tu es en train de valider "l'intelligence" de toute matière inorganique ! c'est une reaction chimique. Tu sais, la biologie, ça ne se passe pas exactement comme dans le dessin animé "Il était une fois la vie" Wink

AelSter a écrit:Si c'était le cas, il n'y aurait pas de communication ! Et les récentes recherches et découvertes ne vont pas du tout dans ce sens-là...

Erreur.
C'est la vulgarisation autour de ces découvertes qui vont dans le sens de la communication. c'est bien plus sensationnel et racoleur.
dans les faits, ce sont des réactions.

AelSter a écrit: Toute réaction chimique repose sur le principe de causalité, pas sur l'adaptation.

Une plante ne "s'adapte" pas, elle applique son code génétique sur un ensemble de capacités sélectionnées par l'évolution.
Les mutations sont le vrai secret, aussi impitoyable qu'efficace.

AelSter a écrit: Pour s'adapter à quelque chose, il faut que ce quelque chose soit déjà là. Or, une cause, par définition, implique un état antérieur du réel.

Hey, on parle de code génétique. On parle des millions d'années. qu'en sais tu qu'elles n'aient pas été confrontées à des conditions similaires ? Il faut bien comprendre qu'au fur et à mesure du temps, les niches sont remplies par de nouveaux organismes et génèrent un nouvel ensemble cohérent.
La vision anthropomorphique nuit à la compréhension du sujet.

AelSter a écrit: On parle d'adaptation uniquement parce qu'on ne discerne pas les causes... Cela implique également un raisonnement circulaire, que certains ont tenté de résoudre en défendant une forme d'immanence biologique, l'autopoïèse, mais cette théorie ne repose sur aucune démonstration, je n'ai pu lire aucune description physique des processus en jeu...

Donc, ça n'a jamais décolé de l'hypothèse. Ce n'est pas ce qui manque.

AelSter a écrit:Si l'on s'entend sur le fait qu'une perception s'apparente à un flux de données qui est reçu

la se trouve la clef : quelle est la définition de la perception ? de l'intelligence ?
pour moi, c'est une capacité qui relève de l'acquis. l'intelligence artificielle répond bien mieux à l'intelligence qu'une plante.

AelSter a écrit:Mais de quelle intelligence parle-t-on ici ? Vous voyez comment ça peut être un fantastique flou artistique quand on ne prend pas la peine de préciser ce qu'on entend par ci ou par ça ?

Entierement d'accord.
Perso, je parle de capacité acquise depuis le début. Il y a plus précis, mais ça permet de limiter les possibilités.

AelSter a écrit:J'ai passé beaucoup de temps à rédiger ce post,
je ne réagirais pas de suite si réponse il y a Embarassed

Et bien, meme si je ne partage pas ton avis, je suis content d'avoir eu cet échange avec toi.

A bientôt.
Seed
Seed

Messages : 55
Date d'inscription : 17/03/2017
Age : 44
Localisation : Montrouge

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Pieyre le Ven 16 Mar 2018 - 18:14

Hiémale :
Je passe sur la notion de temporalité que tu introduis, je ne suis pas sûre de bien la comprendre.
Selon moi, dans le cas d'un ordinateur, ou même d'un robot capable de percevoir son environnement, on peut caractériser son intelligence en fonction d'un ensemble de logiciels qu'il peut mettre en œuvre. Or un logiciel, qui s'exécute dans le temps, est pourtant équivalent à une démonstration mathématique qui fait abstraction du temps. C'est une intelligence si l'on veut, puisque cela existe aussi dans le vivant et que c'est apprécié comme tel; mais enfin il s'agit d'une intelligence en un sens très réduit. Ce n'est que dans le cas d'un organisme vivant que le temps existe, c'est-à-dire qu'il donne lieu à des affects de douleur et de plaisir qui oblige l'organisme à se dépasser, à trouver des solutions (on peut aussi dire s'adapter). Enfin, c'est ainsi que je vois les choses.

Par contre tu introduis la notion du désir comme acteur de transcendance, on peut alors imaginer qu'il y ait un saut important pour passer de l'intelligence végétale à l'intelligence animale (j'inclus l'être humain dans les animaux). Autant, il nous est facile de repérer la notion de désir même chez les animaux, autant pour les plantes, c'est un peu plus difficile. À moins que nos connaissances en matière végétale soient insuffisantes pour repérer ce en quoi la plante pourrait être désirante.
J'envisage le désir d'une façon plus générale que ce que peut nous en dire la science actuelle, voire d'une façon qu'elle ne pourra jamais dire. Or, si je peux concevoir qu'il y ait une différence fondamentale entre un objet logiciel et une chose matérielle, c'est-à-dire entre forme et matière, cela me semble a priori conjectural parmi les différentes structures matérielles, qu'on les reconnaisse ou non comme vivantes. Certes j'ai considéré jusque là qu'une machine et un organisme vivant étaient fondamentalement différents, mais c'est parce que je considérais que la machine était formelle. Dès lors qu'on envisage qu'une cellule animale ou végétale est vivante, voire qu'un virus est vivant, tout grain de matière ne l'est-il pas sur le plan d'une intentionnalité qui pourrait s'exprimer dès lors qu'il serait susceptible d'agir au sein d'une structure ? Or que serait une intentionnalité sans désir ? On ne veut pas juste pour résoudre un problème indifférent; si on veut, c'est qu'il y a un enjeu.


Dernière édition par Pieyre le Mar 20 Mar 2018 - 18:14, édité 1 fois (Raison : orthographe)

Pieyre

Messages : 20530
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Invité le Ven 16 Mar 2018 - 18:43

.


Dernière édition par AelSter le Ven 23 Mar 2018 - 16:20, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Invité le Ven 16 Mar 2018 - 19:02

Like a Star @ heaven


Dernière édition par Hiémale le Sam 17 Mar 2018 - 18:08, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Pieyre le Ven 16 Mar 2018 - 19:03

Seed :
perso je tique sur le mot "désir", parce que c'est le point de clivage depuis le début (enfin, pour ce que j'ai pu lire)
C'est que je considère que, dans le désir, s'il y a une incidence de l'intelligence, il y a aussi un moteur sensible, au sens, non de ce que fournirait un capteur mécanique, mais ce qu'on appelle un affect, une sensation brute qui seule pourrait susciter une décision libre, celle de rechercher le plaisir ou de fuir la douleur d'une façon éventuellement inédite, ou tout au moins non déterminée.

sinon, quel principe ?
Tout ce qui est reconnu comme loi d'un environnement matériel par la science.

Pieyre

Messages : 20530
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Patate le Ven 16 Mar 2018 - 19:07

Pieyre : donc si je te lis correctement, toute forme d'intelligence «vivante» est directement corrélée à la notion de temps. Tu ajoutes temps vécu soit ressenti ?
Ok. Je comprends. Mais ça m'interroge alors sur le temps ressenti...
Le temps est de relatif. On ne peut donc pas juger de l'intelligence du végétal et encore plus si tu ajoutes ce principe de hasard...
On pourrait juger/jauger de l'intelligence des nôtres mais pas du monde vivant dans sa globalité.
Ce que l'on jugerait «intelligence des plantes» serait alors un simple ressenti voire une position philosophique.
On choisit, on désire selon ses propres critères. Impossible de saisir une vérité de l'intelligence.

«merci de poser ces questions» mon côté première de la classe. Quand je comprends pô, je demande !
Patate
Patate

Messages : 2368
Date d'inscription : 20/01/2017
Localisation : Gaïa

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Pieyre le Ven 16 Mar 2018 - 19:11

AelSter :
Je pense effectivement que la conscience est universelle, et que l'intelligence est juste une manifestation de la conscience.
Je dirais plutôt que c'est la même chose ou presque, la conscience n'étant que de l'intelligence à un niveau d'abstraction supérieur. Ainsi, comme je l'ai souvent déclaré, je considère qu'il y a des machines formelles intelligentes et des machines formelles conscientes. Mais il n'y a pas de machines formelles disposant du libre arbitre. Qu'on y croit ou pas, il ne pourrait se manifester que dans une matière, pas selon une forme.

Pieyre

Messages : 20530
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par JCVD le Ven 16 Mar 2018 - 19:15

Je te trouve un peu partisane sur le sujet de l'intelligence des plantes, Patate.
JCVD
JCVD

Messages : 6608
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 101

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par JCVD le Ven 16 Mar 2018 - 19:16

Pieyre a écrit:
AelSter :
Je pense effectivement que la conscience est universelle, et que l'intelligence est juste une manifestation de la conscience.
Je dirais plutôt que c'est la même chose ou presque, la conscience n'étant que de l'intelligence à un niveau d'abstraction supérieur. Ainsi, comme je l'ai souvent déclaré, je considère qu'il y a des machines formelles intelligentes et des machines formelles conscientes. Mais il n'y a pas de machines formelles disposant du libre arbitre. Qu'on y croit ou pas, il ne pourrait se manifester que dans une matière, pas selon une forme.

J'allais le dire, Pieyre !

Tu m'as coupé l'herbe sous le pied !
JCVD
JCVD

Messages : 6608
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 101

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Patate le Ven 16 Mar 2018 - 19:28

JCVD a écrit:Je te trouve un peu partisane sur le sujet de l'intelligence des plantes, Patate.

Mon gros petit bambou Amour il est temps non relatif que je te présente ma fleur Very Happy

Juste pour toi Jean-Claude:
je te laisse apprécier la profondeur de la corolle
Patate
Patate

Messages : 2368
Date d'inscription : 20/01/2017
Localisation : Gaïa

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Pieyre le Ven 16 Mar 2018 - 19:29

Patate :
si je te lis correctement, toute forme d'intelligence «vivante» est directement corrélée à la notion de temps
En quelque sorte, mais je n'emploierais pas l'adjectif corrélé qui a une définition mathématique, alors qu'il est question d'une position métaphysique de ma part, c'est-à-dire inexprimable, même si je tente de l'exprimer...

Tu ajoutes temps vécu soit ressenti ?
Il y a un symbole pour le temps dans certaines équations de la physique. Mais n'est-pas une grandeur d'espace comme une autre ? Le temps vécu, on peut l'associer à un tel temps formel, mais pas complètement : rien dans la physique n'est vécu. Un phénomène peut être ressenti si l'on considère que le robot qui mesure son environnement via un capteur le ressent; mais il n'est pas vécu.

On pourrait juger/jauger de l'intelligence des nôtres mais pas du monde vivant dans sa globalité.
Un individu vivant peut être considéré comme un système complexe; un ensemble coordonné d'individus aussi (ainsi une plante); alors pourquoi pas l'ensemble de tels systèmes qui sont en interaction tout aussi bien ?

Quand je comprends pô, je demande !
Voilà qui est extraordinaire ! Serais-tu un être vivant ?

Pieyre

Messages : 20530
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Patate le Ven 16 Mar 2018 - 19:52

Oui Pieyre un système complexe mais quand est il de ce temps métaphysique ?
Ce que je perçois, de ton explication, serait que la conscience d'une durée, permettrait une prise de conscience du Soi envers et contre le hasard d'une existence incompréhensible. Je sais pas si je suis claire moi même...

Moi un être vivant ? Je sais pas... une patate yep c'est vivant. Même quand tu l'enterres, finit par en ressortir quelque chose qui lui ressemble mais qui.n'est pas elle. Akuna matata !!
Patate
Patate

Messages : 2368
Date d'inscription : 20/01/2017
Localisation : Gaïa

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Invité le Ven 16 Mar 2018 - 20:02


Je suis dehors


Dernière édition par Hiémale le Sam 17 Mar 2018 - 18:07, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Invité le Ven 16 Mar 2018 - 21:22

.


Dernière édition par AelSter le Ven 23 Mar 2018 - 16:21, édité 4 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Invité le Ven 16 Mar 2018 - 21:33

Like a Star @ heaven


Dernière édition par Hiémale le Sam 17 Mar 2018 - 18:07, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Invité le Sam 17 Mar 2018 - 3:10

.


Dernière édition par AelSter le Mer 13 Juin 2018 - 15:00, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Invité le Sam 17 Mar 2018 - 15:46


Tchao


Dernière édition par Hiémale le Sam 17 Mar 2018 - 18:06, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Godzilla le Sam 17 Mar 2018 - 15:54

Les plantes sont intelligentes, on le sait depuis les années 80 au moins ^^

Godzilla
Godzilla

Messages : 7775
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Patate le Sam 17 Mar 2018 - 17:09

Conférence sur la chronobiologie ou comment le vivant intègre le temps.
C'est pas exactement dans le sujet du thread mais se rapporte aux notions évoquées ci-dessus !



Ps : j'éditerai pt-t la prez parce que je suis en train de mater le truc Wink
Patate
Patate

Messages : 2368
Date d'inscription : 20/01/2017
Localisation : Gaïa

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Seed le Mar 20 Mar 2018 - 14:15

AelSter a écrit:[justify]
Seed a écrit:indice : j'ai parlé du dictionnaire comme de l'alpha, pas de l'omega  Very Happy
Désolé, je ne sais pas ce que tu n'as pas compris dans le fait qu'un dictionnaire renseigne sur le sens d'un mot et non sur le sens du réel.

Bon.
On parle juste de la meme chose. J'ai - j’espère - une approche plus nuancée en disant qu'en l'absence d'éléments plus précis, on peut commencer par le dictionnaire.

AelSter a écrit:Arguments ?
Je doute qu'un chimiste fasse une analyse conceptuelle sur ce qu'est la perception et/ou la perception sensible...

La fixation de la chlorophylle lié à la quantité de l'ensoleillement.
Du coup, pas de besoin de lire le calendrier: quand la durée des journées raccourcie, la chlorophylle se barre, la feuille perd ses échanges et fini par sécher, et tombe. C'est schématisé, je te l'accorde.

AelSter a écrit:
Je vois bien que tu me prends pour un con, mais commence déjà par argumenter, si possible en évitant les arguments d'autorité, et ensuite peut-être qu'on pourra discuter...

J'ai quelques sarcasmes, sans volonté de nuire. Désolé.

AelSter a écrit:Je pense effectivement que la conscience est universelle, et que l'intelligence est juste une manifestation de la conscience.

OK. Elle est donc la ta définition. Il fallait commencer par ça.
La dessus, nous ne sommes absolument pas d'accord Very Happy

AelSter a écrit:Peu importe qu'une chose soit inorganique, elle n'exprime pas moins une raison d'être.

Donc, oui, nous sommes très éloigné dans nos conceptions Very Happy
Raison d’être n'est pas conscience. A ton tour de trouver une définition ou un argument qui appuierait cela. Pour le moment, ça me semble être une approche déiste plus que philosophique.

AelSter a écrit:Tu me parles de réactions chimiques comme s'il y avait là quelque chose de transcendant, sauf que c'est ni plus ni moins une transformation de la matière. Et jusqu'à preuve du contraire, aucun physicien n'a de modèles de la matière qui tiennent la route ! T'es au courant que le modèle de Bohr est juste didactique ? Tu sais les posters où l'on voit des atomes représentés comme des mini systèmes solaires avec les électrons qui tournent autour du noyau, tu es au courant que ça ne représente aucune réalité... Si ? Nan ?

Si, absolument. Je suis un fan de la physique quantique.

AelSter a écrit:Un proton c'est 99,99999999999% de vide, composé de TROIS quarks (2up et 1down) qui ne sont pas massifs puisqu'ils se comportent comme des ondes (pour info, une onde n'a pas de masse, je le précise au cas où) C'est d'ailleurs l'objet d'étude de la chromodynamique quantique, alors si t'as des infos que j'ignore, vas-y fais-toi plaisir. Et la plupart des principes ou concepts physiques comme la masse ou le principe d'inertie, nous n'avons aucune explication à l'échelle quantique ! Et tu sais quoi ? La biologie et la chimie, ça repose sur les lois de la physique !!! Elle est rigolote celle-là, nan ? Et donc quand plusieurs chercheurs physiciens émettent des doutes sur leur compréhension du réel, là où le biologiste émet des certitudes, crois-moi que ça laisse vraiment perplexe...

Je ne vois rien de conscient la dedans, mais j'ai probablement tord. Éclaire ma lanterne.

AelSter a écrit:
Seed a écrit:Une plante ne "s'adapte" pas, elle applique son code génétique sur un ensemble de capacités sélectionnées par l'évolution.
Je sais bien, mais ça répond à que dalle Very Happy

Et bien si justement. ça répond à la question de conscience. Tu fais une confusion. Tu ne parle pas de philosophie, mais de spiritualité, ce qui est tout aussi respectable. Mais comprend que je ne partage pas ce point de vue, et que l'on s'éloigne vachement de l'intelligence des plantes. Parce que la, tu ne m'as rien dit que je ne sache / qui m'éclaire d'un nouveau point de vue. En cherchant des arguments très loin du sujet initial, j'ai surtout le ressentit que tu n'as pas plus d'argument autre qu'une croyance.

Ce qui est tout à fait ton droit, mais ce n'est plus la meme question.

AelSter a écrit:Alors explique-moi, COMMENT, physiquement, ""l'évolution"" transmet ce genre d'ondes pour modifier ou créer l'ADN... Si c'est le milieu ou l'environnement qui modifie l'ADN des espèces, sous quelle forme physique l'information est-elle véhiculée ?

C'est l'action de différents paramètres concomitant. Le piège y serait d'y voir de la causalité.
La nature essaye tout, et ce qui ne fonctionne pas est éliminé d'une manière ou d'une autre par l'environnement.

AelSter a écrit:Ce n'est pas pour rien si je t'ai parlé d'autopoïèse, j'anticipais tes éventuels arguments...

ça tombe bien : je te laisse méditer sur cette expérience (qui me fascine personnellement) :
https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/biologie-evolution-darwin-experience-25-ans-laboratoire-53587/

A la prochaine
Seed
Seed

Messages : 55
Date d'inscription : 17/03/2017
Age : 44
Localisation : Montrouge

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'adaptation des plantes à leur environnement

Message par Invité le Mar 20 Mar 2018 - 17:20

.


Dernière édition par AelSter le Ven 23 Mar 2018 - 16:22, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum