La communication du pervers narcissique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La communication du pervers narcissique

Message par the kick inside le Mer 10 Jan 2018 - 16:21

J'ai pas trouvé de sujet qui traite de cela et j'utilise le terme pervers narcissique seulement pour le titre, pour faire un raccourci (par fainéantise ou confort intellectuel, comme il vous plaira d'en juger). Pour le reste j'utiliserai "Voldemort" à la place de pervers narcissique, cette fois par pur confort technique (le mot est plus court, faut dire).

L'envie d'ouvrir ce sujet vient du fait que j'ai reçu un message de Voldemort, message qui a fait monter une colère en moi, alors même qu'il semble relativement "anodin". Seulement, il provient d'une personne qui a provoqué, exactement de la même façon, par de simples tournures de phrase et un ton affectés, des colères incroyables chez des membres de sa propre famille avec pertes et fracas dans certains cas, et même pire encore...
Heureusement il ne fait pas partie de mes proches, donc j'ai juste eu à bloquer le correspondant sans réagir. Il n'en demeure pas moins qu'il a un certain pouvoir puisque je suis en train de vider mon sac ici et qu'en plus, tout de suite maintenant, ça me paraît crucial !

Venons en donc au fait: ce que j'identifie comme de la communication Voldemort ce sont ces messages qui, quelle qu'en soit la nature ou l'aspect, contiennent dans la trame qui les soutient, des non dits qui crient "j'ai un ascendant sur toi", "je te fais sentir que l'autorité c'est moi", "je t'infantilise", "je te dépossède", "je veux que tu te sentes inférieur" rayez la mention inutile.
Mon petit ami a eu plus de flair, dès la première parole qui lui fut adressée, il a fait court et le dossier était clos: "psycho".  Pour ma part, dans le genre autruche qui laisse dix chances à quelqu'un, je suis sur le podium...

Ca m'effraierai toujours que le potentiel de nuisance de quelqu'un soit corrélé proportionnellement à son intelligence (je dis ça ironiquement parce qu'il y avait des livres sur la douance chez Voldemort donc je suppose que celui-ci se sent concerné), ou alors c'est qu'il lui manque ce saut qualitatif dans l'intelligence justement, qui puisse le détourner de ce besoin d'esquinter les individus autour de lui pour mieux se vernir.
avatar
the kick inside
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 716
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: La communication du pervers narcissique

Message par Madame Poulpe le Jeu 11 Jan 2018 - 11:46

J'ai plusieurs Voldemort à mon travail et ils sont bien fourbes : leurs mots sont toujours d'apparence anodins, mais ils savent bien viser. La seule chose que je peux faire c'est faire semblant de ne pas être touchée…
Pire encore, non seulement ils tourneront leurs phrases de façon à ce qu'on ne puisse rien leur dire, mais en prime ils te font croire qu'ils sont de côté. Ils te bouffent sans même que tu le saches.

Pour ma part l'un des Voldemort a commencé à perdre patience face à moi et peu à peu il fait tomber les belles phrases pour perfider de manière plus directe, où il essaie toujours de me rendre inférieure, et surtout, de faire croire que je lui appartiens et que je lui dois tout. Je sais pas si c'est mieux ou pire…
avatar
Madame Poulpe
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 14
Date d'inscription : 02/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: La communication du pervers narcissique

Message par Nuanceleste le Jeu 11 Jan 2018 - 11:50

Merci pour ce message. Je trouve cela sain de ressentir le besoin de l'exprimer ainsi.
Impec !

Je me permets ce petit commentaire, comme un petit apport en plus. Un ricochet non attendu.
Plus adressé au psychopathe.

Je pense que l'on peut a priori ne pas être sain (saint) et construire une (des) relation(s) saine(s), en étant lucide sur soi.
avatar
Nuanceleste
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 91
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La communication du pervers narcissique

Message par Nuanceleste le Jeu 11 Jan 2018 - 11:54

à mes répétitions:
"sain" s'entend bien sûr, ce qui n'est pas nocif pour soi comme pour les autres. Ce qui permet d'évoluer aussi peut-être.
avatar
Nuanceleste
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 91
Date d'inscription : 11/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La communication du pervers narcissique

Message par Falling Feal le Jeu 11 Jan 2018 - 14:00

C'est amusant que tu parles de corrélation entre intelligence et Voldemortisme. Et même de manière ironique, c'est un point qu'il faut néanmoins relever.

J'ai subis, au cours d'un emploi (en CDD heureusement), une période de harcèlement menée par deux Voldemorts. Pour expliquer la situation et faire court, je remettais en cause leur façon de faire en pointant du doigt les failles de leur organisation et le caractère abusif et exploitant de certains de leurs comportements.

Ces deux personnes étaient bêtes. Je ne connais pas beaucoup de personnes d'une bêtise si profonde, si intégrée (à dire vrai je n'en connais pas d'autre). Et pourtant, ils ont su avoir les moyens de, les mots pour me faire du mal. Ils me disaient "insolent" (j'étais conscient de ma supériorité intellectuelle), "lent" (j'y ai cru mais il s'est avéré que c'était faux, cette année après d'autres retours nettement plus favorables)...

Le pire a été que, comme j'ai montré les défauts et abus d'un système (ils appliquaient un climat abusif à l'ensemble du personnel) mes collègues se sont ligués et retournés contre moi. Je faisais voir une situation insupportable qu'ils subissaient et cela leur était inacceptable. Les victimes se sont changées en bourreaux, au service de leur bourreau.

Tout ça pour dire que la malveillance n'est pas forcement une question d'intelligence. Et que le groupe aussi a une force monumentale de destruction (je rejoins là ce que tu dis Madame Poulpe). Un peu comme les cas de souffre-douleurs à l'école en quelque sorte. on voit la force de l'importance de la non remise en cause du groupe, et l'emprise d'un Voldemort, dès qu'il possède un peu de pouvoir, sur les autres.
avatar
Falling Feal
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 40
Date d'inscription : 31/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La communication du pervers narcissique

Message par the kick inside le Ven 12 Jan 2018 - 10:57

Madame Poulpe:

Dans un cadre professionnel, si cela peut aider, voici une petite feuille de route qui peut éviter les tempêtes en haute mer:
- N'avoir que les interactions nécessaires et uniquement formelles avec ces individus en ne manifestant aucune prise émotionnelle (comme tu le fais jusqu'à présent)
- Trouver un soutien auprès de personnes de confiance dans son entourage proche pour vider son sac (déculpabiliser). Si l'on peut trouver un soutien dans son milieu professionnel (parce qu'il n'y a pas de raison que ces individus n'agissent de cette façon qu'avec toi) cela peut-être avantageux  afin de pouvoir partager son expérience et être un peu plus solidaires. Mais dans ce dernier cas, faire très attention et ne parler que de soi et son ressenti histoire de prendre la température et voir si on peut réellement faire confiance d'abord.  

Mais si malgré ces compromis, cela doit  nuire à la santé, il arrivera un moment où le corps nous acculera à changer d'environnement (burn out, dépression, somatisations diverses): en la matière, mieux vaut l'écouter et prévenir plutôt que guérir, même si on peut se relever de tout...

Falling Feal:

Je me suis mal exprimée: évidemment, je pense que tout le monde peut être malveillant. Mais l'intelligence, disons verbale dans ce cas, permet d'atteindre un certain potentiel de nuisance subtile qui détruit en sous-marin. Un peu comme du gaz asphyxiant, tu ne sens rien sur le moment jusqu'à ce que, tout à coup, cela rend gravement malade. J'observe aussi que plus la personne est subtile et plus on subira tous les symptômes sans arriver à mettre tout de suite le doigt sur la cause. Dans ce domaine, je préfère largement les bourrins qui affichent la couleur. Ils peuvent être toxiques aussi d'une certaine façon mais ils sont comparables à un gros rhume là où d'autres sont capables d'être des cancers.

Que les personnes auxquelles tu aies été confrontés soient bêtes n'empêche pas qu'elles sentent exactement où sont tes points faibles pour t'attaquer là dessus et te déstabiliser. Même les enfants en bas âge le sentent et c'est comme ça qu'ils vont "instinctivement" tester les adultes d'ailleurs, donc...

Après, n'oublie pas qu'à la fin de ton CDD tu étais "libre" mais peut-être que ce n'était pas le cas de tes collègues qui tiennent à leur CDI ou en espèrent un, et qui préfèrent mettre des oeillères pour continuer de ramener un salaire à leur famille ? Tes supérieurs ne peuvent pas les manipuler sans qu'il y ait un terreau favorable... Ils sont complices par leur passivité oui, mais surtout mus par des motivations égocentriques que je peux comprendre aussi (sans les cautionner)... Tu peux appliquer ça à l'échelle d'un peuple aussi, tiens.

Nuanceceleste:
Oui je suis d'accord que c'est tout à fait possible d'avoir conscience des réponses psychologiques potentiellement délètères aux autres et à soi mais de les canaliser pour ne pas les laisser interférer. La lucidité sur soi et l'honnêteté sont d'excellentes bases pour construire des relations saines...
(Désolée j'ai édité car j'avais oublié de finir ma phrase (quand j'écris un post je commence dix phrases et puis seulement à la fin je vérifie que je les ai bien toutes finies Sad ) du coup ça ne voulait rien dire)
avatar
the kick inside
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 716
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: La communication du pervers narcissique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum