Même la Mort mange des biscuits.

Aller en bas

Même la Mort mange des biscuits.

Message par Aluminium le Dim 7 Jan 2018 - 0:13

Bonjour à tous et navrée pour le titre un peu morbide.

Je ne savais pas quoi mettre en guise de titre, or j'ai dans la tête depuis cet après midi un extrait de l'adaptation télévisuelle du "Père Porcher" de Terry Pratchett, dans lequel la petite fille répond, lorsque Leureduthé lui demande si elle trouve le squelette de la Mort (la faucheuse) effrayant :
"Il est en train de manger un biscuit."
(Il manque un smiley biscuit.)
Bref, fin de la (première) parenthèse geek.

Je m'inscris ici sans savoir si je vais m'investir sur ce forum. Je vais essayer de retracer mon parcours de manière synthétique mais ça risque d'être compliqué.

Il y a quelques années, j'ai rencontré un autiste asperger avec HQI avec qui je me suis immédiatement liée d'amitié, on avait une relation un peu particulière (intellectuellement fusionnelle, pas physiquement hélas vu qu'il a une hypersensibilité tactile). J'ai ensuite passé beaucoup de temps à lire des choses sur les autistes asperger et de fil en aiguille sur les surdoués - terme qui m'insupporte, donc je dirai à l'avenir Haut Potentiel Intellectuel ou Zèbre - pour mieux le comprendre et éviter les boulettes.
J'ai également essayé de comprendre pourquoi je ne sentais pas avec lui cet énorme décalage comme avec la totalité du reste de l'humanité (en exagérant un peu, avec certaines personnes ce décalage est minime, donc j'ai des amis quand même).

Suite à une dispute l'été dernier j'ai sombré dans la dépression et, ayant peur de ne pas pouvoir m'en sortir toute seule cette fois (j'ai déjà fait des dépressions par le passé mais j'ai su gérer), je me suis décidée à aller voir une psychologue, spécialisée dans les autistes et les HPI pour pouvoir parler de ma situation de manière claire.
Il est alors apparu (et j'étais perplexe au début), que j'avais un profil de zèbre, profil au sens psychologique, avec une flopée de bizarreries caractéristiques et de troubles liées à un Haut Potentiel.

J'ai donc passé un test de QI début décembre, après six séances "ordinaires" auprès de cette psychologue.

résultats:
verbal 141 / logique 126 / mémoire de travail 94 / vitesse de traitement 116
"Profil de Haut Potentiel avec particularités cognitives concernant la mémoire de travail." (après discussion avec la psy sur le compte rendu de mémoire tout court)
J'ai obtenu un QI très hétérogène, il a donc été impossible de calculer mon QI global mais la psy a quand même conclu au Haut Potentiel et a écarté (mais sans grande conviction) la possibilité d'un trouble du spectre autistique (apparemment j'ai des traits autistiques très marqués mais pas assez nombreux pour être significatifs, en plus il me manque certains traits soit disant indispensables au diagnostic d'autisme, notamment aucun problème d'empathie et de théorie de l'esprit).

Me voilà donc ici, sachant que je suis sceptique de ces résultats.
Pour être honnête sur mon cas et ma vision de moi même, je sais que je suis quelqu'un d'intelligent, mais surdouée ça non.
Je m'attendais à ce que les tests me donnent un résultat aux alentours de 120-125, car j'ai lu à plusieurs reprises que les gens "d'intelligence supérieure" pouvaient présenter les mêmes troubles que les HPI (problèmes/questionnements existentiels constants, hypersensibilité, altruisme et idéalisme extrêmes, esprit vif et rapide, la fameuse "pensée en arborescence", bons en calculs et en problèmes de logiques ainsi qu'en puzzles, humour un peu spécial, grande capacité d'observation, imagination débordante pour ne pas dire envahissante, possibles troubles alimentaires, TDA, etc.)

Mais je ne m'attendais pas à avoir un tel résultat. Pourtant il explique certaines choses, notamment le fonctionnement de ma mémoire.
J'ai toujours été incapable de retenir avec exactitude des phrases/instructions verbales sans les avoir entendu des dizaines de fois (d'où ma tendance à regarder en boucle les films que j'adore jusqu'à les connaître par cœur).
Du coup, à l'école j'ai toujours eu besoin de comprendre ce que j'entendais dès les premières secondes et d'analyser immédiatement pour pouvoir le retenir d'une manière détournée (en comprenant l'idée générale et sans m'encombrer des détails), et bien sûr le noter. Ça a toujours très bien marché sauf pour certaines formes d'apprentissage : les poèmes (parce qu'il faut se souvenir de chaque mot, y compris les articles, les conjonctions de coordination, etc.), les tables de multiplication (il fallait que je calcule de tête, j'étais incapable de retenir "bêtement" une série de chiffre, j'ai donc entrainé mon cerveau à calculer plus vite, même si je suis un peu rouillée maintenant) et la liste des numéros de départements (j'ai été privée de récréation à plusieurs reprises pour copier ces saloperies de départements à la con).

Il me semble donc que mon QI verbal est très élevé uniquement parce que mon QI de mémoire de travail est mauvais (alors oui je sais je suis dans la moyenne blabla mais franchement par rapport à mes autres capacités j'ai juste l'impression d'être une grosse quiche nullissime car je sens la faille en moi) et que mes autres mécanismes de mémorisation ont été hautement sollicités depuis l'enfance.

Ensuite, il me semble que la majeure partie des professionnels de la psychologie et de la psychiatrie s'accordent à dire qu'il faut un QI de 130 pour être HP/zèbre, n'ayant pas de QI global fiable et même, avec des résultats pareils, il n'est certainement pas à 130, je ne peux donc être considérée comme une HPI sauf par une partie minoritaire de la discipline qui accorde plus de poids au profil psy qu'aux résultats du test de QI.

Alors autant je suis très critique vis à vis des tests de QI (comment considérer arbitrairement qu'un 129 n'est pas HP alors qu'un 130 si, c'est ridicule, sans parler de l'influence du milieu social et du niveau d'étude sur le QI qui n'est pas négligeable mais s'il ne change pas ce que l'on est au fond et ne rend pas extensible notre potentiel, qu'il soit haut normal ou bas), autant je serais encore plus critique sur la classification de ces atypicités : HPI, autisme, etc.
J'ai le sentiment (et là c'est mon instinct qui parle) qu'il y a de nombreux cas, inclassables ou mal classés (dont le mien), simplement parce que les grilles de détermination sont inadaptées, aussi bien pour le HPI qui ne se résume pas à un score à 130+ mais qui ne doit pas non plus se transformer en foire à la saucisse où on peut caser des scores à 120 et moins, que pour le fameux "spectre autistique" que l'on remplit avec des gens aux symptômes très divers et variés, qui au final n'ont presque plus de points communs entre eux, avec des critères qui varient en plus d'un pays à l'autre, d'un DSM à l'autre (au fil de la recherche) et d'un CRA à l'autre (en France).

Alors si je m'inscris, c'est surtout pour voir s'il y a d'autres cas comme moi et pour voir si je sens, avec les zèbres, ce décalage comme avec le reste de l'humanité.

Pour info, en dehors de mon ami asperger que j'ai évoqué plus haut, j'ai deux copains qui sont zèbres et avec eux je sens aussi un décalage mais pas le même. J'adore leur compagnie, vraiment, et je ne sens pas dans leur regard ou leurs mots le jugement parfois cruel de beaucoup d'humains ("elle est bizarre celle là") mais je me sens quand même bien inférieure à eux, à cause de leur culture générale, de leur mémoire extraordinaire et de leur rapidité en calcul mental (je suis larguée). Là où je me sens comme eux c'est lorsque je discute "philosophie" (au sens large), problèmes de société, Histoire, psychologie et logique élémentaire (là aussi au sens large).


Sinon j'aime le cinéma (SF, Fantastique, Horreur, Thriller, Historique surtout, un peu moins les films d'action, les comédies et les romances mais tout de même), quelques séries mais pas beaucoup (GOT, South Park, The Big Bang Theory, Scooby-Doo - ouais marrez vous), les jeux vidéos même si ma game-list est restreinte (Pokémon, Zelda, Layton, Far Cry Primal, SSBM, Bravely Default...) en fait je lis et je regarde plus d'articles et de démo de jeux que je n'y joue réellement (par exemple j'aime certains jeux auxquels je n'ai jamais joué personnellement comme Uncharted, les Batman Arkham, certains Final Fantasy ou Stellaris), les mangas, l'Histoire (à peu près toutes les périodes, sauf la contemporaine à l'exception de la Première Guerre mondiale), les BD historiques, Terry Pratchett et ses œuvres, les animaux (vivants et morts), surtout les chats, dessiner et manger (entre autre des biscuits).

cat
avatar
Aluminium

Messages : 26
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 31
Localisation : Au nord du mur...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Fleur de Lotus le Dim 7 Jan 2018 - 17:32

Bonjour Aluminium,

Est ce que c'est si important de savoir si on est 129, 130, 115 ou 145, franchement ? Ca m'a l'air de t'avoir occasionné pas mal de stress et une belle prise de tête. Je ne suis pas certaine que ce soit positif, sauf si c'est ce qui t'a incitée à pousser la porte de ZC.

Si tu te sens en décalage dans le monde "normal" et bien à ton aise avec tes amis zèbres et/ou Aspie, ben y'a pas à chercher longtemps, tu fais au moins partie de ce petit troupeau là !

Je pense que tu devrais trouver ici de quoi alimenter tes recherches, des idées à partager et de l'écoute, il te suffit de fouiller un peu, parce que c'est grand, tout de même.

Bienvenue en tout cas Smile



PS : Et bienvenue aussi dans le monde des quiches, il y en a quelques unes aussi par ici :p
avatar
Fleur de Lotus

Messages : 779
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Aluminium le Lun 8 Jan 2018 - 0:57

Merci pour ton message de bienvenue Fleur de Lotus. Smile

Je crois que ces histoires de scores au test de QI génèrent chez moi ce que certains autistes appelent le syndrôme de l'imposteur.
Je n'ai pas l'habitude de m'exposer dans la vie réelle, je suis un être discret et effacé, quand je suis à l'aise je peux devenir une mystérieuse farceuse (qui fait ses coups en douce) et une éminence grise mais je reste en retrait, je suis plus à l'aise dans l'ombre.
Depuis un an je me questionne sur ma vie, sur ce que je suis et ce que je veux et je m'expose de plus en plus sur internet mais aussi en consultant un psy et en parlant à deux de mes amis. J'ai toujours été persuadée que je me connaissais bien et, apparemment, c'est le cas mais trouver des gens avec qui je partage (enfin) des points communs me terrifie. Suis je réellement à ma place ? Suis je sur le bon chemin ? Serait ce enfin la vérité sur ce que je suis ? Et que dois je faire de ces infos ?
(En tant que fille unique assez solitaire j'ai toujours considérée que j'étais unique en mon genre, trouver des pairs est à la fois une grande joie et une source d'anxiété.)

Ah oui une dernière chose : je me force à me corriger mais je fais régulièrement des fautes de frappe et de grammaire et d'orthographe. Je vous prie à tous de m'excuser pour ça. J'avais de grandes difficultés petite fille (sans que ce soit de la dyslexie) et je me suis ameliorée petit à petit au fil des années mais je n'aurai jamais une écriture nickel malheureusement.
avatar
Aluminium

Messages : 26
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 31
Localisation : Au nord du mur...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Zarbitude le Lun 8 Jan 2018 - 7:57

Bonjour Al,
J'ai toujours pensé qu'il fallait se confronter aux autres et au monde pour pouvoir se connaitre soi-même.
Mais c'est une chose que je trouve difficile. Moi aussi je suis plus à l'aise dans l'ombre Wink
Et j'ai un gros point commun avec toi : je ne sais jamais si je suis vraiment "à ma place".
Alors je viens te souhaiter la bienvenue. Je me souviens que lorsque je suis arrivée sur ce forum, les quelques messages de bienvenue m'ont fait du bien.
C'est un endroit où il est possible d'apprendre plein de choses, sur les autres, sur soi-même et sur la vie.
Bref, on ne s'ennuie jamais, c'est plein de rebondissements bounce

Aah oui, une chose que je trouve super importante à te dire : tu verras que sur certains fils, ça "castagne" assez fort. Surtout, n'aie pas peur car très souvent, de ce que j'en ai vu, à la fin ils se disent des choses gentilles ;-)
Mes interventions sont timides en général car il y a tellement de trucs qui me traversent l'esprit, que ça me prendrait trop de temps pour répondre bien comme il faut. J'essaie d'aller à l'essentiel mais ce n'est pas l'idéal non plus.
Fais de ton mieux :-))
avatar
Zarbitude

Messages : 6560
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Nina Zaza le Lun 8 Jan 2018 - 9:06

Bonjour,
Je viens voir un peu comment c'est chez les zèbres. J'espère que c'est plus rassurant que le reste de l'humanité. J'ai 55 ans et je ne me sens jamais bien en société. Il faut toujours jouer un personnage, la fille polie, ou la fille cultivée, ou celle qui fait marrer. Je suis fatiguée de tout ça et déprimée. Je me sens complètement zèbre. Je vais passer des tests de qi pour savoir si ça vient de ça. Voilà, je suis juste venue voir si je me sentirais enfin bien quelque part, dans un groupe. J'ai besoin d'être acceptée dans un groupe, je suis fatiguée.
Merci d'avance et m'accepter avec mes bizarreries et mes rayures.

Nina Zaza

Messages : 7
Date d'inscription : 07/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Nina Zaza le Lun 8 Jan 2018 - 9:07

Bonjour,
Je viens voir un peu comment c'est chez les zèbres. J'espère que c'est plus rassurant que le reste de l'humanité. J'ai 55 ans et je ne me sens jamais bien en société. Il faut toujours jouer un personnage, la fille polie, ou la fille cultivée, ou celle qui fait marrer. Je suis fatiguée de tout ça et déprimée. Je me sens complètement zèbre. Je vais passer des tests de qi pour savoir si ça vient de ça. Voilà, je suis juste venue voir si je me sentirais enfin bien quelque part, dans un groupe. J'ai besoin d'être acceptée dans un groupe, je suis fatiguée.
Merci d'avance de m'accepter avec mes bizarreries et mes rayures.

Nina Zaza

Messages : 7
Date d'inscription : 07/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par MrMerlin le Lun 8 Jan 2018 - 10:28

J'aime bien ce titre !

Bienvenue et bonne route Smile
avatar
MrMerlin

Messages : 611
Date d'inscription : 09/02/2016
Localisation : Près de Brocéliande (Bzh)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Mochi le Lun 8 Jan 2018 - 15:37

Ook.
avatar
Mochi

Messages : 710
Date d'inscription : 20/07/2017
Localisation : Lôz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Aluminium le Mer 10 Jan 2018 - 21:03

Ooooook.
(Traduction : Merci à tous pour vos messages.)

Zarbitude => je n'ai pas forcément de mal avec la castagne tant que je ne perçois pas (à tort ou raison) d'attaque personnelle. Y a des mots à éviter aussi, sinon je pète des plombs (le pire c'est que je sais que je surréagis), par exemple "sophiste" ou "spécisme". Mais bon, je m'abstente quelques jours pour me calmer et récupérer mon amour propre et ensuite je reviens.
^^'
Après je peux être très diplomate ou au contraire partir dans des pavés très durs selon les sujets, mais comme toi je suis souvent insatisfaite par ma façon d'exprimer mes pensées alors parfois j'abandonne l'idée de répondre.

Nina Zaza => Oui je comprends cette sensation de "jouer un rôle", et c'est vrai que c'est fatiguant.
La plupart du temps je n'y pense pas, mais depuis que je discute avec des autistes je me suis rendue compte de l'ampleur du phénomène et j'ai mis le doigt sur ce truc qui me dérangeait depuis longtemps sans savoir à quoi c'était dû.
Et je dois reconnaître que ces dernières années j'ai réussi à trouver des lieux et des situations (boulots, groupes d'amis, associations) où j'ai beaucoup moins d'effort à fournir pour paraître, je suis plus à l'aise et plus naturelle, si bien que dès que je dois refaire des efforts d'adaptation je le braque immédiatement (enfin intérieurement je ronchonne).
avatar
Aluminium

Messages : 26
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 31
Localisation : Au nord du mur...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Zarbitude le Mer 10 Jan 2018 - 21:14

Récupère bien Wink
avatar
Zarbitude

Messages : 6560
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Invité le Jeu 11 Jan 2018 - 14:41

>Aluminium "mais comme toi je suis souvent insatisfaite par ma façon d'exprimer mes pensées alors parfois j'abandonne l'idée de répondre. "
ça je connais que trop bien... La télépathie serait quand même pas mal,non?!  cyclops Parce qu'entre deux phrases qui sortent, il y a dix milles pensées-rebonds !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Aluminium le Ven 12 Jan 2018 - 18:22

Je viens de me connecter sur un ordi plutôt qu'une tablette et par là même de découvrir l'avatar de zarbitude I love you

C'est un mau égyptien avec une fourrure en spotted tabby ?
Le même pelage qu'on trouve sur les premières représentations de chats sur les mosaïques romaines et dans les papyrus égyptiens.
avatar
Aluminium

Messages : 26
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 31
Localisation : Au nord du mur...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Zarbitude le Ven 12 Jan 2018 - 19:50

Oui Smile
Je l'ai choisi pour l'expression de son visage.
Genre : t'as compris ou faut que j'te fasse un dessin ? Very Happy
Mais en réalité, il est super gentil.
Et toi, ton avatar, c'est quoi ?
avatar
Zarbitude

Messages : 6560
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Nina Zaza le Ven 19 Jan 2018 - 9:44

Salut, pour l'instant et depuis 2 mois je suis en arrêt maladie pour dépression. Je suis loin des gens et je me sens en sécurité chez moi. Il va falloir retourner travailler fin janvier, je ne peux pas reculer ça indéfiniment. J'ai par ailleurs mis les choses au point avec des personnes proches qui me faisaient des leçons de morale que j'avais pas demandées. Je suis dans une période où je m'oppose aux gens qui empiètent sur ma sphère privée. Je n'ai pas besoin d'un psy, juste de qq bonne copines loyales. J'ai fait le tri et j'ai été franche et directe. Peut etre que ces personnes vont se remettre en question, mais je m'en fous si je dois les perdre de vue. Je me sens serrée, oppressée par mes relations avec les gens. J'ai besoin de nettoyer tout ça. Garder ce qui est bon et oublier le reste.
Merci pour votre accueil, je me sens bien ici je crois.
Nina

Nina Zaza

Messages : 7
Date d'inscription : 07/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Zarbitude le Ven 19 Jan 2018 - 9:50

Ca je trouve que c'est une très bonne chose!
S'éloigner autant qu'on le peut des personnes qui nous sont néfastes.
Très bon début, continue comme ça Very Happy I love you
avatar
Zarbitude

Messages : 6560
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Invité le Ven 19 Jan 2018 - 14:24

S'éloigner des personnes néfastes, oui bien sûr... mais comment faire quand il s'agit de membres de votre famille..? Avec qui il est parfois très difficile de couper complètement les ponts. En ce qui me concerne, pour mes enfants, je n'arrive pas à me résoudre à tronquer une partie de leur famille... Crying or Very sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Zarbitude le Ven 19 Jan 2018 - 16:23

Après avoir écrit mon message à Nina, j'me suis justement dit que ça ne pouvait pas fonctionner avec la famille.....quoique...il y a toujours moyen de mettre de la distance, c'est déjà ça.
avatar
Zarbitude

Messages : 6560
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Nina Zaza le Mer 24 Jan 2018 - 11:04

Bonjour,
En ce qui concerne la famille, j'ai été un peu brutale, mais j'ai mis ma sœur à l'écart, elle est toxique pour moi. C'est la 2eme fois qu'on se fâche comme ça. La fois précédente on s'est pas vues pendant 2 ans et elle avait appris à faire attention. Moi j'arrive à la tenir à l'écart. Pour ma mère qui commence à être âgée, je n'hésite pas à la remettre à sa place, même si c'est brutal. Il faut que ces gens là respectent notre sphère privée aussi.

Nina Zaza

Messages : 7
Date d'inscription : 07/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Zarbitude le Mer 24 Jan 2018 - 18:36

Ca a du bon aussi de se "frotter" un peu avec des gens néfastes pour nous, histoire justement d'apprendre à leur mettre des limites. Gentiment mais fermement et à dose homéopathique, si possible...avancer lentement mais sûrement.
J'apprends.... Wink
avatar
Zarbitude

Messages : 6560
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Même la Mort mange des biscuits.

Message par Aluminium le Mar 7 Aoû 2018 - 10:20

Je réponds 6 mois après... :3
Mon avatar c'est mimiqui, un pokémon de type spectre à l'allure poupée de chiffon pikachu. Il est mignon mais en même temps timburtonien.
avatar
Aluminium

Messages : 26
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 31
Localisation : Au nord du mur...

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum