anipassion.com

Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Philippe le Sam 21 Nov 2009 - 11:49

...


Dernière édition par Phil le Sam 9 Jan 2010 - 0:57, édité 2 fois (Raison : Auto-censure)

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Invité le Sam 21 Nov 2009 - 11:54

Tout à fait, ce sont les réflexions que je m'étais aussi faites en parcourant le forum.

Mais je me demandais si je ne partais pas tout simplement vers de l'hyper-sensibilité pour définir le zèbre?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par éden le Sam 21 Nov 2009 - 12:18

Tu parles de la distinction QI / QE . C'est un débat connu qui est au coeur des Zèbres. On en a souvent parlé.

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Philippe le Sam 21 Nov 2009 - 12:20

...


Dernière édition par Phil le Sam 9 Jan 2010 - 0:56, édité 1 fois (Raison : Auto-censure)

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Philippe le Sam 21 Nov 2009 - 12:23

éden a écrit:Tu parles de la distinction QI / QE . C'est un débat connu qui est au coeur des Zèbres. On en a souvent parlé.
Oui, merci de synthétiser en cette formule lapidaire.


Dernière édition par Phil le Sam 9 Jan 2010 - 0:56, édité 1 fois

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Alkyldimethilbetaine le Sam 21 Nov 2009 - 12:37

Phil a écrit:J'irais même jusqu'à dire qu'il faudrait que la zébritude soit définie par les zèbres eux-mêmes, et non par les experts psycho-machins

C'est peut-être sur ce détail que je ne te rejoins pas totalement. Autrement, j'adhère assez au reste de ta réflexion.
Le truc, c'est que si la zébritude était définie uniquement pas les zèbres eux-mêmes (ou sujets potentiellement zèbres), n'importe qui se ferait un plaisir de se déclarer zèbre. Ce statut est bien particulier, c'est une réalité qu'il faut reconnaître à ceux qui la possède vraiment, et ne pas l'attribuer non plus au premier venu qui se sentirait un peu plus sensible que son voisin de gauche. Si tu veux, la zébritude risquerait de devenir presque un "phénomène de mode", pour peu que l'existence de cette particularité se répende davantage dans les années à venir. Je ne sais pas si je me suis bien faite comprendre, j'espère avoir été à peu près claire !

Alkyldimethilbetaine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 01/07/2009
Age : 27
Localisation : Région Panamienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Philippe le Sam 21 Nov 2009 - 12:44

...


Dernière édition par Phil le Sam 9 Jan 2010 - 0:57, édité 1 fois (Raison : Auto-censure)

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Alkyldimethilbetaine le Sam 21 Nov 2009 - 12:52

Prend le temps qu'il faut Wink !

Alkyldimethilbetaine
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 01/07/2009
Age : 27
Localisation : Région Panamienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par chrissieb63 le Sam 21 Nov 2009 - 16:57

ce que j'ai compris de la zébritude :
- une sensibilité exacerbée
- une pensée en arborescence et un cerveau qui carbure à une vitesse bien supérieure à la moyenne.Je pense qu'il ne s'agit pas d'avoir plus de cerveau mais plus de connexions entre les neurones et à la vitesse TGV, mais soit dit en passant on ne peut que rarement de carburer à notre vitesse dans la société.Comme partout il y a des limites, bon là on prend pas un PV mais on se retrouve tout seul en tête, les autres sont trop loin derrière, et malheureusement parfois le zèbre se retrouve dans le fossé pour ne pas avoir pu gérer sa vitesse et sa zébritude
je raconte pas un peu n'importe quoi là?? Question
- des "dommages collatéraux" : TAG, tics et tocs, dépression, GAD (Gender Identity Disorder, je ne sais s'il est reconnu en France mais en Amérique du Nord oui et je pense que c'est une rayure de plus sur notre robe mais je me trompe peut-être) et autres réjouissances.Personnellement j'ai connu ou je connais encore chacun de ces troubles
- le décalage permanent de celui qui est un peu singulier, peut-on dire marginal?

L'étiquetage zèbre est-il nécessaire, peut-on réellement quantifier et qualifier de manière précise?
J'en doute
Je pense personnellement que les connaissances actuelles de la science en matière de fonctionnement du cerveau et de tout ce qui est neuro-machinquelquechose est extrêmement limité.On arrive tout juste à diagnostiquer et à traiter les fonctionnements les plus "aberrants" ou les plus dérangeants comme les psychoses, la schizophrénie, et plus généralement ce que l'on nomme les "maladies mentales"
Ceci dit nous ne sommes pas des "malades" n'est-ce pas?Encore que... geek

Par contre je m'interroge sur la sensibilité artistique et la part de créativité chez les zèbres
Je suis sensible émotionnellement et intellectuellement à une belle oeuvre mais je ne suis pas une artiste du tout, je veux dire que je ne sais ni jouer d'un instrument, ni dessiner, peindre, écrire des textes, chanter comme un rossignol etc...
Ah si : je sais faire le clown, mais malgré moi, mes saillies verbales et autres mimiques font beaucoup rire mes collègues de travail et la plupart des gens que je rencontre

Alors the question is : faut-il être un tant soit peu artistique pour être un zèbre à part entière?

chrissieb63
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 677
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 53
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Morgane le Sam 21 Nov 2009 - 17:09

Alors the question is : faut-il être un tant soit peu artistique pour être un zèbre à part entière?

N'est-on pas artiste dans sa façon de regarder l'autre et le monde? Rolling Eyes

Tout devient beau, tout devient grand, tout devient puissant, tout devient magique dans les yeux d'un zèbre, alors je pense que oui! un zèbre est un artiste de la vie drunken (et oui, rien que ça! Razz )

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par chrissieb63 le Sam 21 Nov 2009 - 17:16

Tu es notre Fée, Morgane Wink
(elle est facile celle-là lol! )
Tu viens illuminer une prochaine rencontre parisienne? sunny

cat

chrissieb63
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 677
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 53
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Morgane le Sam 21 Nov 2009 - 17:24

J'illumine qu'à distance, moi Razz en vrai, quand j'arrive... c'est la pénoooooooooombre!!! (là, ce qui rend bien l'effet, c'est de l'imaginer avec la voix de Dark Vadooor Suspect )

Y'en a même qui disent que c'est l'enfer Twisted Evil mais bon, ceux là, faut pas les écouter Basketball lol!

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Philippe le Sam 21 Nov 2009 - 17:52

Chrissieb63 a écrit:- des "dommages collatéraux" : TAG, tics et tocs, dépression, GAD (Gender Identity Disorder)
Par TAG tu veux signifier le Trouble de l'Anxiété Généralisée?
Ce qui me fait prendre conscience que j'ai utilisé plus hauts des sigles/acronymes sans les définir, alors pour que tout un-e chacun-e comprenne sans compulser Wikipédia (je mets néanmoins un lien à chaque fois):
    tics: là normalement tout le monde doit connaître;

    TOC: Trouble Obsessionnel Compulsif

    TCA: Troubles du Comportement Alimentaire

    TDA(/H): Trouble de Déficit de l'Attention (/Hyperactivité)

Vous avez déjà un lexique quelque part par ici?
...


Dernière édition par Phil le Sam 9 Jan 2010 - 0:58, édité 2 fois (Raison : Auto-censure)

Philippe
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1937
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 39
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par éden le Sam 21 Nov 2009 - 17:56

Morgane a écrit:J'illumine qu'à distance, moi Razz en vrai, quand j'arrive... c'est la pénoooooooooombre!!! (là, ce qui rend bien l'effet, c'est de l'imaginer avec la voix de Dark Vadooor Suspect )

Y'en a même qui disent que c'est l'enfer Twisted Evil mais bon, ceux là, faut pas les écouter Basketball lol!



mmmmmmm +1 ? lol

éden
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 36
Localisation : antony

http://www.facebook.com/pages/Eden/107105672696066

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Lilou le Dim 22 Nov 2009 - 9:55

Chrissieb63 a écrit:Je pense personnellement que les connaissances actuelles de la science en matière de fonctionnement du cerveau et de tout ce qui est neuro-machinquelquechose est extrêmement limité.On arrive tout juste à diagnostiquer et à traiter les fonctionnements les plus "aberrants" ou les plus dérangeants comme les psychoses, la schizophrénie, et plus généralement ce que l'on nomme les "maladies mentales

Nous sommes bien loin de tout connaitre du cerveau et de sa mécanique phénoménale, alors en ce sens la science est peut-être encore limitée, mais on en est bien plus loin que ce dont tu parles. Sinon, comment aurait-on tant d'infos sur le fonctionnement des "surdoués" justement? Les chercheurs n'ont certes pas percé tous les mystères mais on sait quand même aujourd'hui se représenter la différence entre un cerveau à rayures qui traite des données et un cerveau sans rayures qui traite les mêmes données. Sans parler des zones stimulées, en parallèle ou non, et avec quelle intensité. Sans parler non plus des connexions neuronales, de la transmission synaptique, ni des liaisons entre hémisphères cérébraux. Wink

Lilou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 593
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 36
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Morgane le Dim 22 Nov 2009 - 10:14

J'ai entendu à la radio l'autre jour qu'une équipe (américaine je crois bien) travaillait sur un médicament qui semble améliorer nettement les facultés intellectuelles des trisomiques. Je trouve ça fort impressionnant si c'est vrai.

Ou quand l'intellect est l'étalon-roi de l'humanité... Rolling Eyes Ils feraient mieux d'étudier leurs facultés humaines, bien plus développées chez ces êtres fabuleusement "différents" que sont les "trisomiques", et tenter de trouver un médoc destinés à ceux qui ne le sont pas et bien souvent déficitaires en empathie-générosité-franchise... Là, je serais impressionnée affraid
Un être "trisomique" possède une intelligence, à laquelle bon nombre de "normaux" sont trop "cons" pour seulement pouvoir y accéder... drunken

Morgane
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1346
Date d'inscription : 06/06/2009
Age : 41
Localisation : Quelque part en milky way

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Lenski le Dim 22 Nov 2009 - 11:23

Alkyldimethilbetaine a écrit:
Phil a écrit:J'irais même jusqu'à dire qu'il faudrait que la zébritude soit définie par les zèbres eux-mêmes, et non par les experts psycho-machins

C'est peut-être sur ce détail que je ne te rejoins pas totalement. Autrement, j'adhère assez au reste de ta réflexion.
Le truc, c'est que si la zébritude était définie uniquement pas les zèbres eux-mêmes (ou sujets potentiellement zèbres), n'importe qui se ferait un plaisir de se déclarer zèbre. Ce statut est bien particulier, c'est une réalité qu'il faut reconnaître à ceux qui la possède vraiment, et ne pas l'attribuer non plus au premier venu qui se sentirait un peu plus sensible que son voisin de gauche. Si tu veux, la zébritude risquerait de devenir presque un "phénomène de mode", pour peu que l'existence de cette particularité se répende davantage dans les années à venir. Je ne sais pas si je me suis bien faite comprendre, j'espère avoir été à peu près claire !

Je pense que tu surestimes un peu les humains en général Alkyldiméthylbétaïne, car la plupart n'aiment pas du tout se distinguer du troupeau... Même si la comparaison n'est pas très valable, on ne vient pas faire une enquête à la Gay Pride pour savoir si tous les participants ont vraiment eu des relations sexuelles avec des personnes du même sexe; s'y rassemblent tous ceux qui se sentent concernés par une discrimination, un déni de droit, et aussi tous ceux qui sont sympathisants des droits des LGBT (lesb, gay, bi et trans pour les non-initiés Wink ).

De même je ne vois pas au nom de quoi on viendrait interdire l'accès à ce forum, ou à une éventuelle future association ou groupement, parce qu'on n'atteint pas un certain QI (qui est en réalité incalculable scientifiquement puisque des tests différents avec par conséquent des résultats différents existent) ou un certain QE (pour lequel il n'existe même pas de test, et heureusement sans doute)... Pour moi la "zébritude", si on veut lui donner ce nom, c'est un état d'esprit, presque un engagement, davantage qu'un ensemble de données neurologiques.

Et Morgane +25 pour les trisomiques Very Happy

Lenski
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 332
Date d'inscription : 17/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par croquette le Dim 22 Nov 2009 - 14:41

Morgane a écrit:

Ou quand l'intellect est l'étalon-roi de l'humanité... Rolling Eyes Ils feraient mieux d'étudier leurs facultés humaines, bien plus développées chez ces êtres fabuleusement "différents" que sont les "trisomiques", et tenter de trouver un médoc destinés à ceux qui ne le sont pas et bien souvent déficitaires en empathie-générosité-franchise... Là, je serais impressionnée affraid
Un être "trisomique" possède une intelligence, à laquelle bon nombre de "normaux" sont trop "cons" pour seulement pouvoir y accéder... drunken


I love you I love you I love you I love you

Merci Morgane! ... Une fois de plus c'est magnifiquement dit!

croquette
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 22/10/2009
Age : 37
Localisation : AUDE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par chrissieb63 le Dim 22 Nov 2009 - 15:37

Nous sommes bien loin de tout connaitre du cerveau et de sa mécanique phénoménale, alors en ce sens la science est peut-être encore limitée, mais on en est bien plus loin que ce dont tu parles. Sinon, comment aurait-on tant d'infos sur le fonctionnement des "surdoués" justement? Les chercheurs n'ont certes pas percé tous les mystères mais on sait quand même aujourd'hui se représenter la différence entre un cerveau à rayures qui traite des données et un cerveau sans rayures qui traite les mêmes données. Sans parler des zones stimulées, en parallèle ou non, et avec quelle intensité. Sans parler non plus des connexions neuronales, de la transmission synaptique, ni des liaisons entre hémisphères cérébraux.


Oui c'est vrai ce que tu dis mais les connaissances un peu avancées sur le sujet ne sont connues et accessibles qu'à une poignée d'individus, il reste à informer et à former les "professionnels de la santé"
Mais si je me réfère à mon expérience avec on va dire le corps médical et les thérapeutes de tout poil, aucun n'a jamais cherché ou même soupçonné mon cerveau zèbre, le fait que je raisonne et ressente différemment, et je ne suis certainement pas la seule dans ce cas


Pour ce qui est des précisions de Phil sur les acronymes, le Gender Identity Disorder que j'évoque se traduit par "Trouble de l'identité sexuelle"
Si j'en juge par les posts sur le sexe et "les rayures et l'homosexualité" ce trouble pourrait être plus fréquent ou mieux identifié chez les zèbres
Je ne suis pas assez informée pour retirer une statistique sur le sujet mais en ce qui concerne ma petite personne j'ai connu ce trouble
Si ce n'est qu'en bon zèbre j'ai ma perception A MOI dudit "trouble" et de la façon dont il se manifeste
Tentative de définition par les QUESTIONS, décidément on/je n'arrêtera(i) jamais d'en poser...

Or donc : "pourquoi définir une sexualité", "est-il aberrant de ne pas en avoir", "ne devrait-on pas parler plutôt de désir d'intimité" "ne sommes nous pas obnubilés par la performance" (de l'orgasme, ou bien de la capacité d'un mâle à "honorer sa partenaire"-si possible en en ayant une grosse lol! ) QuestionQuestionQuestion

Je n'y connais probablement pas grand chose, riez si vous voulez, et même riez de bon coeur c'est toujours ça de gagné sur la sinistrose geek

chrissieb63
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 677
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 53
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Lilou le Dim 22 Nov 2009 - 21:25

Chrissieb63 a écrit:Oui c'est vrai ce que tu dis mais les connaissances un peu avancées sur le sujet ne sont connues et accessibles qu'à une poignée d'individus, il reste à informer et à former les "professionnels de la santé"
Mais si je me réfère à mon expérience avec on va dire le corps médical et les thérapeutes de tout poil, aucun n'a jamais cherché ou même soupçonné mon cerveau zèbre, le fait que je raisonne et ressente différemment, et je ne suis certainement pas la seule dans ce cas

Y'a pas de cours sur les surdoués en psycho. Par contre beaucoup de cours de neuro, de médecine aussi. Mais pour ce qui est des caractéristiques propres aux zèbres il n'y a rien. Pour connaitre ces choses-là, il faut faire la démarche soi-même de faire des recherches sur le sujet, de potasser tout ça, d'approfondir tout ce que cela entraine. Ou être zèbre soi-même! Very Happy
Quand aux médecins, je ne sais pas ce qu'ils savent de tout ça. A moins d'y être confrontés dans leur sphère privée, ou de s'y intéresser eux-mêmes à fond...

Et puis n'oublions pas qu'il n'y a pas que les zèbres qui raisonnent et ressentent différemment! Wink

Lilou
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 593
Date d'inscription : 25/07/2009
Age : 36
Localisation : Ailleurs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Equinoxs le Sam 9 Jan 2010 - 19:14

Chrissieb63 a écrit:
- le décalage permanent de celui qui est un peu singulier, peut-on dire marginal?
...
Ah si : je sais faire le clown, mais malgré moi, mes saillies verbales et autres mimiques font beaucoup rire mes collègues de travail et la plupart des gens que je rencontre

Je crois que c'est ce qui me caracterise le plus, je pense que je me baserais là dessus pour detecter d'autres zebres.

Equinoxs
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 108
Date d'inscription : 05/01/2010
Age : 41
Localisation : Mordor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Lexomel-caféino-man le Dim 5 Aoû 2012 - 15:48

Alkyldimethilbetaine a écrit:
Phil a écrit:J'irais même jusqu'à dire qu'il faudrait que la zébritude soit définie par les zèbres eux-mêmes, et non par les experts psycho-machins

C'est peut-être sur ce détail que je ne te rejoins pas totalement. Autrement, j'adhère assez au reste de ta réflexion.
Le truc, c'est que si la zébritude était définie uniquement pas les zèbres eux-mêmes (ou sujets potentiellement zèbres), n'importe qui se ferait un plaisir de se déclarer zèbre. Ce statut est bien particulier, c'est une réalité qu'il faut reconnaître à ceux qui la possède vraiment, et ne pas l'attribuer non plus au premier venu qui se sentirait un peu plus sensible que son voisin de gauche. Si tu veux, la zébritude risquerait de devenir presque un "phénomène de mode", pour peu que l'existence de cette particularité se répende davantage dans les années à venir. Je ne sais pas si je me suis bien faite comprendre, j'espère avoir été à peu près claire !


Je doute de la légitimité de mon inscription du coup.... Faut que je me fasse diagnostiquer .... Sleep

Lexomel-caféino-man
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 32
Localisation : Lorient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Lexomel-caféino-man le Dim 5 Aoû 2012 - 16:03

200 euros pour s'inscrire sur ce site !
Y'a pas des tarifs préférentiels pour les chômeurs en fin de droits, ^^
Je suis pour ton élitisme Alkyldimethilbetaine....
Je vais donc me réconforter dans ma certitude que la certitude n'est qu'une utopie.... ^^
Seul le doute fait avancer
Signé Mael0 le troll

Lexomel-caféino-man
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 25
Date d'inscription : 05/08/2012
Age : 32
Localisation : Lorient

Revenir en haut Aller en bas

Re: Définir et diagnostiquer la zébritude... (de la primauté du qualitatif sur le quantitatif)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:32


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum