Mye se lance...

Aller en bas

Mye se lance... Empty Mye se lance...

Message par mye le Lun 1 Jan 2018 - 19:25

Bonjour à tous,
difficile exercice que la présentation de soi à des inconnus ... mais enfin, il faut se lancer.
J'ai 35 ans et je me suis fait diagnostiquée il y 1 mois. Je dit diagnostiquée par déformation professionnelle, même si la neuropsychologue a fort insisté sur le fait que la douance n'est pas une maladie...
J'ai plein d'énergie, plein de projets mais être handicapée des sentiments et de la sociabilité n'aide pas. Je porte mon masque de fille qui sourit tout le temps pour avoir la paix auprès des autres êtres humains mais cela devient pénible de ne pas être moi-même, de ne pas me faire comprendre et de ne pas toujours comprendre les autres.
J'aime la vie, les nuages en forme d'animaux, le bruit des gouttes de pluie sur ma fenêtre, le bon vin et le champagne, écouter OrelSan et Emma Shapplin, faire du piano, réussir à sauver des vies de temps en temps, danser dans les bars latino, les Lego et pâtisser.
Alors en m'inscrivant sur ce forum, je me suis dit que je pourrais peut-être me faire comprendre plus facilement et sourire pour de vrai !
En vous souhaitant une bonne année,
Mye

mye

Messages : 14
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : rouen

Revenir en haut Aller en bas

Mye se lance... Empty Re: Mye se lance...

Message par Shazz le Lun 1 Jan 2018 - 20:39

Hello mye !
J aime bien ta présentation et il y a beaucoup de tes goûts que je partage ( danses latines,bruit de la pluie ,Orelsan, bon vin et BON champagne Very Happy ...)

Bienvenue ! En espérant que tu pourras te sentir bien ici Wink

+++


Dernière édition par Shazz le Lun 1 Jan 2018 - 21:18, édité 1 fois
Shazz
Shazz

Messages : 594
Date d'inscription : 19/10/2016
Localisation : Décentrée dans le Centre

Revenir en haut Aller en bas

Mye se lance... Empty Re: Mye se lance...

Message par mye le Lun 1 Jan 2018 - 20:48

Merci Shazz !
Petite faiblesse en effet pour tout ce qui est minéral et à fines bulles ...
Je n'ai pas quitté le forum depuis l'écriture de mon message... j'y ai déjà trouvé moult sujets forts intéressants et avec beaucoup de soulagement, certaines réponses qui font du bien !
Je ne suis pas seule finalement...

mye

Messages : 14
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : rouen

Revenir en haut Aller en bas

Mye se lance... Empty Re: Mye se lance...

Message par Pti renard le Mar 2 Jan 2018 - 8:18

Bonjour Mye,

Non tu n'es pas seule, et ce que j'ai réalisé lorsque je me suis inscrite il y a quelquess jours.

Moi aussi, j'ai du mal à quitter ce forum depuis que je l'ai découvert...Cela prouve bien que nous avons tous ici un énorme point en commun, et que nous ne nous trouvons pas forcément à l'aise dans ce monde d'humains parfois désobligeants, cruels, moqueurs, intransigeants et même inintelligents...

Comme Shazz, j'ai des points communs avec toi: cuisiner, le piano, et la musique, pas que les gouttes de pluie, mais surtout: la pluie!!, le champagne, les animaux pas seulement en nuages Smile

Bienvenue sur ce forum, qui j'espère t'apportera ce que tu cherches, t'apaisera si tu en as besoin, et te permettra de t'ouvrir à d'autres sphères plus équilibrées et selon tes attentes.

Bonne journée!

Pti renard
Pti renard
Pti renard

Messages : 22
Date d'inscription : 29/12/2017
Localisation : Bordeaux et Paris

Revenir en haut Aller en bas

Mye se lance... Empty Re: Mye se lance...

Message par mye le Mar 2 Jan 2018 - 22:30

Merci Pti renard pour ton accueil, ça fait du bien ! J'espère sincèrement trouver un peu de sérénité sur ce forum...je crois que c'est ça que je cherche, la paix avec moi-même en arrêtant de me sentir extra-terrestre.

Difficile ce soir... je navigue dans des abysses un peu glauques.
Beaucoup d'ennui aujourd'hui au travail... c'est difficile de regarder ses collègues s'échiner à trouver une solution alors qu'elle est devant leurs yeux et que je l'ai trouvée...vite. Mais c'est encore plus difficile de devoir faire semblant d'être comme eux... hésitante, bégayante, lente, non efficiente, non optimale.

J'ai lu que ça fait partie de nos "caractéristiques" : aller vite, sans prendre le temps d'expliquer, parfois parce qu'on ne comprend pas nous-mêmes comment on est arrivé au résultat, parfois parce que, juste, c'est pénible de devoir expliquer longuement quelque chose qui paraît évident.

Mais j'ai tout le temps l'impression de perdre mon temps. Alors je m'évade dans ma tête... je fais ce que j'appelle un "coma vigile provoqué". Je me mets en off, j'entends mais je n'écoute plus ce qu'ils disent, et je pense à mille choses...le pire c'est que j'arrive quand même à répondre à leurs questions, comme s'il y avait deux "moi". Un peu psychiatrique non ?

En ce moment, je suis plongée dans le cosmos et l'Univers, le Big Bang, la physique... pas très commun comme sujet et du coup j'en discute avec moi et moi. Mais j'aimerais bien trouver quelqu'un que ça n'effraie pas les questions existentielles, quelqu'un qui ne trouve pas ça étrange de prendre son pied à lire un bouquin de 1000 pages en une journée parce qu'il est génial...

J'ai essayé d'en parler à ma famille mais la pudeur voire peut-être un peu la honte ne m'ont pas permis de le faire pour l'instant. Mes parents ont été amenés à penser que j'étais une enfant précoce, pour moult raisons, mais que probablement ça s'était "arrêté", que comme j'étais devenue adulte, que j'avais réussi à mener mes études avec brio, voilà c'était ça être "précoce". Mais toutes les autres choses, les "bizarreries" comme je les appelais jusqu'à présent, j'ai probablement réussi à les cacher tant et si bien qu'ils pensent que je suis devenue "normale". S'ils savaient...

Moi qui ne me livre pas beaucoup, j'en ai écrit des tartines ! Vous me voyez désolée si je vous ai ennuyés. J'espère que ces quelques mots auront un goût de déjà ressenti chez quelques uns d'entre vous.

Au plaisir de vous lire,
Mye

mye

Messages : 14
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : rouen

Revenir en haut Aller en bas

Mye se lance... Empty Re: Mye se lance...

Message par JCVD le Mar 2 Jan 2018 - 22:46

Salut,

Poste encore deux trucs et tu pourras discuter en mp avec un vrai mec baraqué, épilé, [censuré] toussa toussa sur my.playboy.com/jcvd.html

A très vite dans ta messagerie perso !

P.S. :
Post Scriptum, évidemment, vu que le Parti Socialiste is dead.
Post Scriptum, donc :
Ha ! Zut ! J'ai oublié ce que je voulais dire ! :
Ha ! Si ! ça y est, ça me reviens ! :
J'ai créé plein de fils supers dont un fil où l'on dit "merde" que je me permets de te recommander en toute modestie.
Sinon, le fonctionnement du forum est trop compliqué à expliquer. Demande aux autres.
Voilà :
Et sinon :
Bienvenue !
JCVD
JCVD

Messages : 6627
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 102

Revenir en haut Aller en bas

Mye se lance... Empty Re: Mye se lance...

Message par mye le Mar 2 Jan 2018 - 23:03

Salut JCVD,
Sympa ce P.S. un peu matriochkesque... j'irai donc peut-être dire un gros mot pour voir.
Quant au mec baraqué, épilé...why not, par contre on discutera énergie sombre et antimatière avant si ça ne t'embête pas !
Merci pour ce mot de bienvenue, ça m'a rendu le sourire pendant cette soirée pourrie Wink

mye

Messages : 14
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : rouen

Revenir en haut Aller en bas

Mye se lance... Empty Re: Mye se lance...

Message par JCVD le Mar 2 Jan 2018 - 23:06

Cool.

Maintenant, t'as plus qu'à écrire "caca boudin bite zizi merde" sur le fil consacré et la bobinette cherrera !
JCVD
JCVD

Messages : 6627
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 102

Revenir en haut Aller en bas

Mye se lance... Empty Re: Mye se lance...

Message par mye le Mar 2 Jan 2018 - 23:23

Ouh lala ne va pas déclencher la Carabine qui sommeille en moi... on est doué en choses scato-like là d'où je viens !

mye

Messages : 14
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : rouen

Revenir en haut Aller en bas

Mye se lance... Empty Re: Mye se lance...

Message par Pti renard le Mer 3 Jan 2018 - 10:08

Coucou Mye,

Oui oui oui!!! Ca va vite, très très vite dans ma tête aussi!!
Pour ma part, je suis directrice d'une école, c'est plus pratique pour imposer les solutions que j'ai dégotées avant tout le monde!! Laughing cyclops

Les pensées, les déclics, les réparties, tout va très vite, ça fuse, ça déboule, parfois les gens prennent cela pour de la moquerie, de l'irrespect aussi, mais il n'en est rien, tu le sais, hein? C'est juste que, bordel!! bougez-vous un peu les gens, enfin bougez vos cerveaux...!!! Et non, "on" reste là, à me regarder, avec un air de questionnement permanent sur "j'ai un extra-terrestre en face de moi, je fais quoi??"

Bref...

Pour les questions existentielles, tu as frappé à la bonne porte, déjà vers 4-5 ans, je taraudais mon père de questions du type "D'où vient-on papa?" ou "qu'est-ce que c'est que l'Univers?"

Alors, comme mon papa adoré m'a répondu 'imagine-toi RIEN"....et ben, je n'étais pas satisfaite!!! Alors, depuis, je cherche...Je lis, je fouille, je scrute, je lis, je fais des débats en moi (hihihi), je me questionne encore, alors je fouille, je cherche, je lis, je scrute......Question

Je peux te conseiller quelques lectures si tu en as le temps. Je te les donne en fin de message, parce que là, j'ai envie de causer, je suis trèèèèès bavarde!! Arrow

Ha! Les bizarreries au sein de la famille...Un vaste sujet...
Pour moi, c'était pareil: mes parents ont toujours vu que je n'étais pas comme mon frère et ma soeur, mais ils n'ont jamais envisagé que je pouvais être précoce, puis HP.

Au contraire, cela s'est malheureusement traduit par des mises à part, des relégations à des obligations d'obéissance, de s'excuser pour les ""gros"" mots que j'avais dits à des personnes de la famille, mes questions existentielles ont alors été entassées à l'état fantôme puisque de toute façon, personne ne pouvait me répondre ni m'accompagner dans mes délires et mes cheminements de pensées...

La seule chose qui ai été faite de manière concrète, c'est ma soeur qui l'a faite, et bien entendu, de manière hard et moqueuse puisqu'elle était et est toujours très jalouse de moi...: nous avions à la maison deux gros livres encyclopédiques qui s'intitulaient "voilà pourquoi", et qui traitaient de tous les sujets. Un soir, que je posais à ma mère encore 40 questions qui fusaient de mon cerveau, ma soeur a surgi avec les deux volumes de Voilà pourquoi, les a chargés dans mes bras, et m'a dit "Voilà t'a qu'à chercher!! et nous prend plus la tête!" "Tu peux les garder"....
Je les ai toujours...Ils sont là, devant moi sur mes étagères pendant que je t'écris....

C'est vrai que peu de personnes dans mon entourage proche m'ont comprise, que j'en ai souffert, d'autant plus que mes sens exarcerbés ajoutaient des inquiétudes d'enfant et d'adolescente...Pourquoi je ressens cela? Qui suis-je pour penser différemment des autres? et surtout me poser des questions que personne ne se pose?? Pourquoi le malheur, la détresse, le mal tout court me fait aussi mal physiquement à moi? Pourquoi je ressens de la tristesse au malheur des autres? Pourquoi suis-je aussi empathique? Pourquoi j'aurais tout fait pour sauver les animaux des mains de ma famille qui élevait de la volaille?? Pourquoi tous ces gens dans ma famille étaient si méchants, moqueurs à mon endroit? Pourquoi ma sensibilité n'était-elle jamais prise en compte? Pourquoi je me culpabilisais autant? Pourquoi je ressentais du mal-être si je pensais avoir fait du mal à mes parents ou quelque chose de mal? (en réalité, je ne faisais JAMAIS le mal!! J'étais tellement dans la compassion, l'empathie, j'avais tellement peur de décevoir mes parents puisqu'ils ne me comprennaient pas...alors c'était moi qui me mettais au  niveau de tout le monde...). Pourquoi l'injustice à mon encontre ou à l'encontre des autres m'indignait, me mettait dans des états rebelles et et me plongeait dans le mutisme...?

Alors, évidemment, je parle au passé, car je te décris mon enfance et mon adolescence auprès de ma famille. Mais aujourd'hui, c'est exactement pareil. Sauf que je me suis imposée avec mon caractère, ma personnalité, et que j'ai dit STOP. Respectez-moi, je suis un être à part, certes, mais je mérite tout autant le respect et d'être écoutée. J'ai imposé non plus mes questions et mes tergiversations, mais mes avis, mes conclusions, mes courants de pensées. Je ne demande plus si "ils" sont d'accord ou s'ils vont dans mon sens, ou la permission de penser ainsi. JE SUIS AINSI.  J'ai eu des enfants, je les ai élevés dans le total contraire de l'éducation que j'avais reçue, et cela a été imposé dans ma famille: "vous n'avez pas le choix". "Maintenant, c'est moi qui pense, qui décide, qui maîtrise ma vie. Vous ne pouvez plus. Vous ne me mettrez pas à terre."
Je tiens à te dire que mes parents sont adorables, je ne leur en veux pas de ne pas m'avoir comprise, de ne pas avoir avoir su détecter en moi ce qui ""clochait"". Ils n'ont pas su, c'est tout.

Je me suis débrouillée toute seule. C'est peut-être mieux ainsi. Cela forge.
Aujourd'hui, Ils ne savent toujours pas que je suis HP, mais ils s'en doutent. Ils savent très bien venir me voir pour me demander des trucs qu'on demande pas "aux autres": j'ai une mémoire exceptionnelle (tiens??) donc ils m'appellent dès qu'ils ont besoin de ce service. De plus, je "ressens" les gens, et ils savent aussi venir me voir pour me demander ce que je pense de telle ou telle personne ou s'ils peuvent avoir confiance en cette autre...

Par contre, discuter de sujets perchés, ça...toujours pas vraiment possible. Avec ma soeur, rien. Sa jalousie l'étouffe je pense, et elle n'accepte toujours pas mes pensées et ma vivacité d'esprit je pense. Mon frère, c'est autre chose...il est tétraplégique suite à un accident de moto...sa vie, c'est son karma dira-t-on...

Tu vois, tes bizarreries sont miennes, tu n'es pas seule... Et encore, j'ai fait bref (hihihihii)...Et je suis loin de t'avoir tout dit.

Pour les livres dont je t'ai parlé:

-Lynne Mac Taggart: Le champ unifié (la force secrète de l'univers).

-Trinh Xuan Thuan: Le chaos et l'harmonie (La fabrication du réel)

Je te recommande aussi le scientifique Nassim HARAMEIN, dit le nouvel Einstein. Homme exceptionnel, lumineux et portant en lui Amour et compréhension de l'autre. Il a apporté dans la science une immense révolution en démontrant qu'il y a le vide au centre de chaque galaxie, et que donc, nous vivons dans un trou noir... Il a apporté l'évidence que "tout est un".

Je te conseille également de rejoindre le salon "intuitifs réceptifs" sur le forum, sur la conversation des champs unifiés et tu y retrouveras Nassim Haramein d'ailleurs.

-Jonathan Blak: L'histoire secrète du monde

Voilà quelques bons pavés qui vont t'occuper un jour ou deux!! Suspect  What a Face

Bon, je vais arrêter de causer, ou, je suis très très bavarde!!! J'espère que tu as réussi à aller jusqu'au bout de mes écrits!!!  What a Face

A bientôt, et bonnes lectures!
Pti renard
Pti renard

Messages : 22
Date d'inscription : 29/12/2017
Localisation : Bordeaux et Paris

Revenir en haut Aller en bas

Mye se lance... Empty Re: Mye se lance...

Message par Invité le Mer 3 Jan 2018 - 11:17

Mince, JCVD est passé avant, pour une fois qu'une fille aime les lego

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Mye se lance... Empty Re: Mye se lance...

Message par mye le Jeu 4 Jan 2018 - 15:35

Salut Pti renard, salut Switch71 !
De garde à l'hôpital hier soir, grosse nuit blanche d'ailleurs ! Fatiguée mais impossible d'aller dormir sans faire un tour sur le forum.

Je t'ai lue avec plaisir Pti renard, jusqu'au bout. En te lisant, je me suis paradoxalement dit que j'avais eu de la chance avec mes parents. En effet, je crois qu'intuitivement ils ont toujours su que j'étais différente, même s'ils ne savaient pas définir en quoi consistait cette différence, notamment par rapport à mes frères. Je crois qu'ils étaient secrètement fiers d'avoir un petit extra-terrestre à eux, comme une revanche sur la vie, eux qui avaient quitté la Guadeloupe avec pas grand-chose, ils avaient un trésor rien qu'à eux. Me suis faite investir de quelque chose de bien plus grand que moi...

J'ai eu un parcours scolaire assez chaotique mais plutôt dans une ambiance bonne enfant. J'étais une gamine très enjouée, avide de tout, émerveillée d'un rien, drôle, solitaire mais pas triste, préférant largement côtoyer les adultes. Une vraie cancre à l'école mais première de classe tout le temps, ce qui faisait passer la pilule allègrement. Je me suis beaucoup ennuyée intellectuellement en primaire, en avance tout le temps évidemment, trouvant tout trop simple et trop évident pour avoir un quelconque intérêt, sans toute fois mépriser l'école. J'y trouvais un terrain de jeux intéressant et je voulais faire plaisir à mes parents. Je ne travaillais pas, je perturbais la classe, mais en bonne élève première en tout, j'avais à coeur de ne jamais rendre malheureux mes professeurs. Alors je faisais le clown pour amuser la galerie, rendre le sourire aux instituteurs juste après avoir été un peu trop insolente de certitude. Les autres enfants ne m'aimaient pas tellement, me traitant de peste derrière mon dos. Je m'en fichais, je savais que j'avais un truc en plus, merci papa et maman. Une institutrice magique a permis que je passe en classe supérieure (j'ai sauté mon CM1) et ça a été la période la plus formidable du primaire. Enfin j'avais un peu de challenge. Et curieusement, parmi ces élèves plus grands, je me sentais bien. Je me souviens qu'on m'appelait le "bébé" mais c'était sans méchanceté... enfin je crois.

Tu parles de ce sentiment d'exclusion, de t'être sentie douloureusement à part dans ta famille et d'avoir été rabrouée de multiples fois. Au contraire, mes parents ont chéri cette différence chez moi. Ma mère me disait "tu es plus forte qu'eux, tu les battras tous, tu es plus petite mais tu connais plus de choses, sers toi de ton cerveau pour qu'ils ne te fassent pas de mal". Il y a tout dans ce conseil : se servir de son intelligence hors norme comme une arme face autres qui, elle le pressentait, n'allaient pas me comprendre. Mais cela a aussi contribué à me rendre encore plus sensible à la méchanceté, à me rendre méfiante et à devenir de plus en plus solitaire. C'est triste à dire mais je n'ai jamais su entretenir des amitiés. Au bout d'un temps plus ou moins long, je me rendais compte que les gens n'étaient pas aussi gentils que moi je l'étais à leur égard. Et venaient la déception et la tristesse. Alors les livres étaient là... combien de fois me suis-je plongée dans les livres pour ressentir la vie...très curieux quand même. Les livres eux nourrissaient mon esprit, me permettaient de me sentir invincible. Et ils avaient été écrits par des gens bien plus intelligents que moi, les seuls qui arrivaient à me faire douter... "tiens, tiens, intéressant, je suis obligée de réfléchir pour les comprendre"...jubilatoire !

Curieusement j'ai du mal à me souvenir de toute la période collège. Comme s'il y avait un black out... faudrait que je creuse parce que je devrais m'en souvenir. Mais quand j'y repense, ne me vient que le sentiment d'avoir été moche et nulle et que cette période n'a eu aucun intérêt. Vraiment bizarre... En même temps, quand la passion de ta vie est de résoudre le mystère de l'assassinat de JFK et que LE poster géant de ta chambre est une représentation de Daily Plazza... bon ça n'aide pas à être la it girl du collège.

Je parle, je parle... c'est épatant cet écran facilitant les confessions, c'est rassurant surtout de savoir que vous n'allez pas me juger... ou pas trop sévèrement en tout cas, et c'est soulageant d'imaginer que certains d'entre vous sont passés par ces mêmes états d'âme.

Je pense avoir eu beaucoup de chance. Un fort caractère, cultivé jour après jour par mes parents qui ont fait de moi une machine de guerre, m'a permis, en tout cas pendant assez longtemps, à me fondre dans la masse de ces gens "normaux" qui me paraissaient tellement bizarres. Tant pis pour mon côté extra-terrestre, ça m'amusait beaucoup de lire dans les yeux des autres, ce désarroi un peu beta, quand ils n'arrivaient pas à suivre les détours de mon cerveau "malade". Je me disais, tant pis, je suis un genre de sociopathe, mais mieux vaut être sociopathe que mouton !

Mais l'âge adulte est arrivé. Et dépenser mon énergie à faire de ma différence un atout et de la porter en étendard m'a épuisée. C'est fatigant d'être empathique, fatigant de devoir faire semblant de comprendre ces autres qui réfléchissent tellement lentement et qui ne s'intéresse à rien de grand, fatigant de devoir se mettre à un niveau qui n'est pas le sien et fatigant de ... douter au final "suis-je vraiment si forte ? ai-je raison d'être aussi fière ? s'ils sont tous pareils, peut-être que c'est moi qui fais fausse route ? s'ils ont l'air si heureux, peut-être devrais-je être comme eux ?".

Alors a grandi la colère. Salvatrice et destructrice. Je l'ai adoré la colère. La rage motrice d'aller contre vents et marrées. D'aller contre ces adultes qui me disaient "inadaptée" et qui croyaient "qu'on ne pourrait rien en faire de cette fille" (si, si, je vous assure... en pleine face). Ils avaient en quelque sorte raison sur l'inadaptation sociale mais la façon de le dire était tellement brutale, contraire à toute pédagogie et à tout ce que l'on peut attendre d'enseignants ou d'adultes sensés orienter et guider. Alors je leur ai donné raison. J'étais sadiquement heureuse d'être la bizarre, l'inadaptée, la rebelle. Piquante comme une guêpe, intransigeante et je ne pratiquais pas la pitié. Exprès. J'étais en colère, tout le temps, et j'aimais ça. Personne pour me faire chier (on a le droit de dire ça sur le forum ??) parce qu'ils savaient que ma lucidité sur eux était plus grande que la leur propre...et que j'allais leur faire mal en premier. En écrivant cela, je me dis que j'ai tellement fait fausse route durant ces années-là... parce qu'au final, ce n'était pas vraiment moi. Moi je pleurais en entendant un morceau lyrique, je pleurais parce qu'un enfant s'était vu refuser telle récompense alors qu'il avait beaucoup travaillé, je pleurais quand une déclaration d'amour n'était pas entendue à sa juste valeur... mais ô grand jamais ne montrer que j'étais faible. Carapace et armure étaient mes meilleures amies.

Mais au final, maintenant, à quoi cela m'a-t-il mené ? A plus de solitude, à vivre de faux-semblant, à ne pas réaliser certains objectifs de peur d'être encore différente. Je suis fatiguée d'être différente parfois. C'est épuisant.

Je crois surtout que je suis morte de fatigue, 36 heures sans dodo ça commence à faire long !
Merci pour cette "discussion" en 2 temps Pti renard. Beaucoup de bien. J'ai été longue moi aussi, tant pis si vous n'arrivez pas au bout et happy me si au contraire cela vous a fait sourire.

Au plaisir de vous lire,
Mye

PS : Switch 71, bah toutes les filles n'aiment pas jouer aux Lego ?? Zut alors... moi qui croyais que ... ah bah nan c'est vrai, je suis différente Wink Wink au plaisir de discuter avec toi

mye

Messages : 14
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : rouen

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum