les petits coeurs d'artichauts

Aller en bas

les petits coeurs d'artichauts Empty les petits coeurs d'artichauts

Message par zenzile le Jeu 28 Déc 2017 - 9:20

Alors ... comment introduire ? Bonne question.

Un petit coeur d'artichaut, un peu lourd à gérer parfois (souvent). S'enflamme et s'éteint ( double signe de feu, j'y "peux RIEN" - je déteste cette expression on y peut toujours quelque chose non ? - Rolling Eyes sunny Very Happy ) aussi vite qu'une étoile filante qui passe.
Après l'épisode "fantasme" qui n'a servit à rien, sinon à me fixer sur un "truc" pendant un temps t défini, je revis "normalement". Enfin, j'essaie.
J'ai repris des études, tant que j'étudie "ça va". Attention fixé sur un truc précis. Objectif donnée. Bref, focus sur un truc, c'est cool.

Là c'est vacances.
Du temps.
Du temps à ne rien faire.
La vie est faite de rencontres, nouvelles rencontres, anciennes rencontres.

Longtemps (très longtemps) j'ai eu un côté blasé, ne plus croire en l'amour etc, la vie de couple, tout ça tout ça. Cette année, j'ai appris à vivre seule.
Mais... cette solitude, que j'aime beaucoup parce que j'aime me retrouver avec moi même, est aussi insupportable (ce qui se passe en moi même a tendance à déborder certaines fois, avec des envie de .. hurler, crier, de me tenir la tête en pensant "arrêtes de penser arrêtes de penser, penses pas à ça, ça sert à rien, pas productif blablablabalbala).

C'est le genre de choses qu'avant je ne pouvais PAS dire. Trop chelou. Ici, je peux. Si on est pas zèbres, on est un poil trop sensibles, et si on n'est ni l'un ni l'autre, on est les deux, si on est les deux, on est peut être une peu fous. (et alors ? on est ce qu'on est, point. )

Oui bon bref. Une émotion, une sensation agréable (je minimise beaucoup avec agréable ... bref en gros, une nuit...) au départ je me dit "wouaiiiii c'est boooon je gère". Ca ne dure pas longtemps. Si l'émotion est trop forte, (positive hein) je me dis "c'est pas possible de passer à côté de ça. "
Je m'impose une désintoxication, parce que je sais que je vais être "trop" à FOND, avec le risque de m'éteindre très rapidement.

Alors je tombe sur des phénomènes un peu intouchables. Je cours après ce que je ne peux pas avoir, au départ en me disant "tu ne peux pas, restes à ta place". C'est rassurant. non ? Pas de phénomène ou de question d'engagement possible, alors les coups de coeurs, les coups de folie s'enchainent. Des fois c'est une chasse stérile qui dure 3 jours, (ou 2 ans ).

Ca y est je suis perdue dans ce que je veux dire. Aujourd'hui le réveil est dur, j'ai mal dormi, j'ai eu une overdose hier soir de non activité, de vacances, en même temps je me force à les prendre, parce qu'il parait qu'il faut se reposer.
Résultat, réveillée, impatience de jambes, cerveau qui turbine, impossible de dormir sans le son d'un truc à la con sur YT, impossible de rester dans mon lit (ça arrive aussi ), pote virtuel pour m'apaiser (y'a des gens magiques des fois ) sans forcement rien dire, juste en étant "là". Apaiser la solitude.

Bref, oui je me suis perdue.

OUI donc, le COEUR D'ARTICHAUT.
des feuilles, une feuille pour tous, de l'amour à donner, peut être trop, sans pouvoir quoi en faire, qui fini à la poubelle, un après l'autre, à qui veut bien le recevoir (ou pas) , puis avec le temps, je sens qu'on arrive vers le coeur, où il n'y aura plus rien à éplucher, on sera nue, on sera soi, le chemin est long, c'est une vraie carapace de tatou toutes ces feuilles... mais je sens que je vais vers ce coeur, mais purée, ça FAIT PEUUUUUUUR. Peur de quoi ? Je ne sais même pas. un petit coeur tout nu, qui s'est habitué à vivre dans le cycle de l'insatisfaisant, qui s'enflamme et s'éteint, mais au final, je crois que je voudrais juste une petite étincelle qui me réchauffe, et que ça reste chaud... que je n'ai pas besoin de réanimer, ni d'anesthésier (tiens, mon domaine de taf... ) mais juste de garder .... vivant...

Bon bref, j'avais juste envie de cracher des mots quelque part, même s'il n'en ressort rien, même si c'est stérile.
zenzile
zenzile

Messages : 125
Date d'inscription : 09/08/2017
Age : 38
Localisation : un village imprononçable

Revenir en haut Aller en bas

les petits coeurs d'artichauts Empty Re: les petits coeurs d'artichauts

Message par Chuna le Jeu 28 Déc 2017 - 10:59

Je crois pas être en mesure de t'apporter quoi que ce soit, mais je voulais au moins te dire que je comprends.
Je vis mal ma solitude depuis quelques temps alors que je suis l'opposé de toi d'un point de vue relationnel (célibataire endurcie, relations virtuelles ou a distance principalement ). Avec le temps elle m'a vidée de toute motivation, jusqu'à ne plus avoir envie de grimper sur une bourrique (je crois que c'est le pire lol)

Et plus ça va, plus je me dis que c'est important une vie avec un être de confiance fiable avec qui partager son quotidien.
Je ne crois plus à l'amour, encore moins à la passion fugace, par contre je crois en un attachement doux et tendre.

Tu as cette chance de savoir créer des contacts sociaux, je croise les doigts pour que tu rencontres un mec cool, patient, qui sache garder ta flamme allumée.

Cette "fidélité " affective, je ne doute pas que tu en es capable (cf grand jaune, et te moque pas ^^)
C'est juste le bon zozo qui te manque.

I love you

Chuna

Messages : 15477
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

les petits coeurs d'artichauts Empty Re: les petits coeurs d'artichauts

Message par Maxim le Jeu 28 Déc 2017 - 13:19

Je me faisais justement cette réflexion ce matin: en amour j ai toujours cette impression de m enflammer ou de m éteindre comme tu dis mais quoi qu il en soit de n être jamais à la bonne intensité. Un battement de cils, un sourire ... et voici mon coeur d artichaut qui s emballe. L imagination s en va crescendo faire tous les scénarios possible de cette relation même pas entamée.
S enflammer alors au risque de ne point entendre d écho ou s éteindre au risque de regretter. Il faudrait pouvoir maitriser cette flamme et la faire évoluer au fil de la relation mais que cela est difficile! Tout ou rien est la règle! Et quoi qu il arrive toujours cette impression de ne pas être dans le bon tempo. Alors de temps en temps le coeur à nu se ferme, détourne le regard de cette vision pourtant pleine de charme, se préserve le temps de se parer à nouveau de ses feuilles.
Maxim
Maxim

Messages : 222
Date d'inscription : 20/04/2016
Age : 36
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

les petits coeurs d'artichauts Empty Re: les petits coeurs d'artichauts

Message par Fleur de Lotus le Jeu 28 Déc 2017 - 13:40

Trés joli texte Zenzile, très doux, très tendre, très vrai, très... toi cela se sent... très... moi aussi, comme quoi... très... nous tous ici sans doute... , très... la zébritude ou la sensibilité ou...., très... la vie et ses hauts et ses bas, le trop plein qui finit en grand vide, enfin bref, très tout ça, merci !
Fleur de Lotus
Fleur de Lotus

Messages : 1306
Date d'inscription : 30/11/2012
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

les petits coeurs d'artichauts Empty Re: les petits coeurs d'artichauts

Message par zenzile le Jeu 28 Déc 2017 - 14:25

Ce qui est difficile je trouve c'est de vivre tout ca avec soi et juste soi. C'est comme si j'avais besoin de cracher pour mieux m'e, détacher. alors j'écris, beaucoup, souvent. Je me ponds un blog qui sert à rien mais parce que du coup, ça "occupe" et me permet d'évacuer tous ces "mots" qui restent enfouis chez moi, dans mon espace.

Encore que les forums c'est quand même pratique, .. :-)
zenzile
zenzile

Messages : 125
Date d'inscription : 09/08/2017
Age : 38
Localisation : un village imprononçable

Revenir en haut Aller en bas

les petits coeurs d'artichauts Empty Re: les petits coeurs d'artichauts

Message par Ana1974 le Ven 29 Déc 2017 - 21:32

Ah ! Zenzile ! Encore un zèbre qui mieux que moi met des mots sur mes émotions et sensations !
Je suis très heureuse d'avoir trouvé ce forum. Je me sens tellement normale quand je vous lis. tellement dans la norme, bien sûr.
Brûlant puis glacial. C'est aussi ainsi que je fonctionne. Aujourd'hui, mon ami m'a "terrorisée" -ah ! comme nous faisons tout en grand !- et j'ai créé un fil ": Faut-il cacher ce que nous sommes pour nous réussir à nous faire aimer ?
La réponse est évidente.
Mais j'avais besoin de "cracher" moi aussi toute cette souffrance que le trop aimer induit.
Ana1974
Ana1974

Messages : 50
Date d'inscription : 18/10/2017
Age : 45
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

les petits coeurs d'artichauts Empty Re: les petits coeurs d'artichauts

Message par zenzile le Sam 30 Déc 2017 - 0:16

Bon, j suis pas douée pour causer de base sur les FOFO, comme dit, j suis pas sure d'être rayée pour de vrai, c'est juste une histoire de vie, qui fait que, j'ai sans doute développé une sensibilité particulière. Enfin, j'en sais rien. En fait... Mais finalement, entre nous, on est pas si mal.
allez, je lance le lien pour ceux que ça dit, de lire en mot certaines choses (bon y a RIEN pour le moment, mais ça m'occupe... pis, j'aime assez écrire. Ca évite de tomber malade je crois. C'est une système de défense qui semble efficace Laughing peut etre un peu puéril, je ne sais pas. Je ne sais pas non plus pourquoi je commence à avoir besoin de partager ce que j'ai gardé pour moi pendant ce qui me semble être une éternité ... bref. Il est là (Pas taper - mais en fait si vous pouvez Smile )

https://moi-zinzin.wixsite.com/moi-zinzin
zenzile
zenzile

Messages : 125
Date d'inscription : 09/08/2017
Age : 38
Localisation : un village imprononçable

Revenir en haut Aller en bas

les petits coeurs d'artichauts Empty Re: les petits coeurs d'artichauts

Message par amesauvage le Mer 3 Jan 2018 - 20:37

Je me retrouve dans chacun de tes mots...

- Pendant les cours c'est l'éclate totale et l'occupation parfait. Là c'est 5 semaines de révisions/vacances/partiels, que d'ennui et de solitude ! 
- Pareil cette solitude fait du bien mais à dose et à moment choisis, pas imposé d'un coup comme ça sur 5 semaines
- S'enterrer dans les fantasmes de relation impossibles après une rupture ? Prem's ! La première fois ça a duré 2 ans et m'a procuré une réserve de chewing gum quasi inépuisable (elle était caissière^^). En ce moment, les profs me plaisent bien :p
- Et puis tout le reste...

Pour 'écriture tu as tout à fait raison et ne lâche pas cette méthode ! Cela m'est arrivé et depuis il est très difficile de m'y remettre, même si l'envie est très forte...

Je sais, cela n'a pas très constructif mais c'est agréable de ne pas se sentir seule alors je me suis dit, je partage...

Prends soin de toi !

amesauvage

Messages : 62
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 28
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum