L'Amour.

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par psydonyme le Dim 19 Mai 2019 - 17:44

@ kingfisher :
"One single smile could make my day a good day.
Or cut my heart into small pieces." pffffrrrrffffrrr l'histoire de ma vie..

"La bifle. Une autre façon d'aimer." ça se tente... Je saute de mon lit et vais m'acheter un penis Au dodo !

psydonyme

Messages : 178
Date d'inscription : 26/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Gashadokuro le Dim 19 Mai 2019 - 17:48

psydonyme a écrit:@ kingfisher :
"One single smile could make my day a good day.
Or cut my heart into small pieces." pffffrrrrffffrrr l'histoire de ma vie..

J'en avais fait une chanson. Mais je ne touche plus ma guitare en ce moment, alors je parle même pas d'enregistrer.

Sinon j'avais posté ça sur mon fil y a quelques semaines. Ca te parlera peut-être.

Comment blesser un K**gfisher.
Prenez un K**gfisher.
Installez-le dans une pâtisserie pour qu'il prenne son petit-déjeuner en attendant son blablacar pour Grenoble.
Prenez une jolie fille. Choisissez-la simple, naturelle, belle comme le printemps personnifié. Donnez-lui de magnifiques cheveux blonds, longs et bouclés, à rendre jaloux un soleil de 1er mai. Offrez-lui des yeux au bleu pur, sincère, dans lesquels on retrouve l'azur d'un ciel sans nuage. Son teint sera doux, rose, frais, semblable à la rosée printanière. Son style simple, naturel, sans maquillage, sans artifices, sans esbroufe. Sa silhouette vertigineuse, à en perdre l'équilibre. Rendez-la magnifique, à l'opposé du style de fille du K**gfisher, mais si jolie qu'il en oublierait qu'il avait un style de fille, ou plutôt qu'il se rappellerait qu'il s'en fiche, de son style de fille.
Faites-la suffisamment belle pour qu'à sa vue, le K**gfisher se dise qu'il n'a pratiquement aucune chance. Disons 99,9%. Mais pas trop, juste simple, naturelle, presque accessible, pour que le 0,01% vienne réveiller la petite voix qui viendrait lui susurrer à l'oreille : "et si c'était possible ?"
Faites-la rentrer dans la pâtisserie, dire bonjour à l'assemblée, et surtout, ensuite, un autre bonjour spécialement à l'attention du K**gfisher, dans un sourire bref, léger, discret, tout en retenue. Loin, très loin, de la vulgarité hyperbolique dont se complaît notre époque. Ce premier sourire est très important, car c'est lui qui instaure le doute, qui va aller chercher la petite voix au fond, tout au fond de son obscure tanière.
Laissez-la prendre sa commande, éclairer de sa beauté un triste salon de cet établissement sombre, bas de plafond, noyé dans l'ombre des immeubles qui entourent l'église St-Pierre de Vaise. Payer sa note, récupérer quelques viennoiseries trop rares pour être partagées. Puis saluer à nouveau dans une politesse qui ne peut qu'être au diapason d'une âme simple et noble.
Laissez-lui offrir ensuite un autre mot à part pour le K**gfisher, un "au revoir" dessiné du même sourire, celui-là même qui ferait ranger à Da Vinci tous ses pinceaux. Ce deuxième sourire est très important, car c'est lui qui va creuser le sillon à travers le coeur, descendre jusqu'aux tripes. L'approfondir, à travers l'estime de soi, à en érafler l'âme.
Elle sortira comme elle est entrée, d'un pas léger, silencieux. Telle une apparition, un doux rêve du printemps, drapée du trouble qui habille ce genre de situation. Était-ce bien réel ?
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 2161
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par psydonyme le Dim 19 Mai 2019 - 18:09

Oui, ça me parle Smile Long hug

Ta dernière question me fait penser à une réplique de film :"La beauté... On dit qu'elle est dans l'oeil, dans l'oeil de celui qui regarde." Holly Motors de Léos Carax

Tu crois que c'est une chance d'avoir la capacité de s'émerveiller jusqu'à la douleur ?
psydonyme
psydonyme

Messages : 178
Date d'inscription : 26/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Gashadokuro le Dim 19 Mai 2019 - 18:15

psydonyme a écrit:
Tu crois que c'est une chance d'avoir la capacité de s'émerveiller jusqu'à la douleur ?

Long hug Un ange

Je ne parlerais pas de chance ou de malchance. J'y vois plutôt un amalgame. Comme si on arrivait à connecter une situation présente, à des situations passées qui nous ont provoqué du malaise, de la souffrance, de la distance. Comme une forme de mélancolie vécue sur le présent et donc totale (au lieu de ressentie au fil des jours, ce qui pourrait la "diluer" ou l'estomper).
Après, je n'arrive à produire des textes dans cet esprit qu'après avoir vécu des situations comme celle-là.
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 2161
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Lorelei le Dim 19 Mai 2019 - 19:08

.
.
Il y a quelque chose qui me chiffonne dans cette histoire, Kingfisher, c'est ce sentiment de blessure, d'éraflure de l'âme. Pourquoi n'est-ce pas simplement un beau souvenir, précieux, d'éblouissement passager?
Il est très probable que la fille ne pensait pas à grand chose en s'adressant à toi en particulier, cependant elle l'a fait : alors, cette blessure, n'est-ce pas simplement un regret, celui de n'avoir pas agi spontanément comme elle, en suivant ton coeur -en lui répondant, en la suivant lorsqu'elle est sortie pour échanger quelques mots avec elle, goûter un peu plus ce moment magique, sa présence? Sans doute ne l'aurais-tu pas plus revue, mais ton souvenir n'aurait sans doute pas été le même. Ou alors ça aurait été encore autre chose.
Cependant le récit de cette apparition me donne l'impression que c'est, plus qu'autre chose, la vision --en partie vraie, en partie idéalisée-- d'une personne qui vit de manière juste, simple, naturelle, sans artifice, sans esbroufe qui a provoqué cette sensation de douleur --celle de passer à côté, non pas tant de faire connaissance de cette fille-là en particulier, mais de la vie en général et au quotidien...
  Mais pourquoi n'ai-je pas moi aussi les lunettes à voir la vie en rose?
Lorelei
Lorelei

Messages : 1224
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par psydonyme le Dim 19 Mai 2019 - 19:37

@ kingfisher : genre une vieille blessure qui vient se raviver ?

Idéalisme et regrets.. C'est pas un super combo..

Ma liste de course s'allonge :
- un pénis pour bifler
- un gros pansement pour une vieille blessure
- des lunettes pour voir la vie en rose
psydonyme
psydonyme

Messages : 178
Date d'inscription : 26/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par psydonyme le Dim 19 Mai 2019 - 19:59

@Lorelei :
13,99 euros sur Amazon
L'Amour. - Page 8 M_5acb10

... Je sors Au dodo !
psydonyme
psydonyme

Messages : 178
Date d'inscription : 26/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 21 Mai 2019 - 23:15

Être dans l'instant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Lorelei le Mer 22 Mai 2019 - 10:25

.
.
 Etre autant des Pharaons.
Lorelei
Lorelei

Messages : 1224
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par psydonyme le Mer 22 Mai 2019 - 13:30

Être autant que faire se peut..
psydonyme
psydonyme

Messages : 178
Date d'inscription : 26/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par ifness le Dim 2 Juin 2019 - 20:37

Non, psydo, tu vaux plus que cela.
Un pénis ne sert pas à grand-chose. (NB.Sinon à procréer.)

Merci, Narkyss, je comprends parfaitement François Cheng, que j'admire par ailleurs.

Quant à @psydo,
bon, je vais faire basique, mais réécoute "Les passantes", de Brassens (ce n'est pas un texte de lui).
Ce que tu contes, psydo, c'est la Vie.
Tu fus vivante ce jour-là.
Tu es encore vivante aujourd'hui.

En tant que "mâle", j'ai à maintes reprises ressenti ce que tu as ressenti.
Je me souviens d'une fille, longtemps observée dans l'atmosphère alors enfumée d'un café.
J'avais pris une enveloppe qui trainait en mon sac, un stylo, j'ai écrit ce que je ressentais.
Ce n'est pas folie : c'est vivre.
Qui s'interdit ces choses passent à côté de ce vivre-là.
Je sais : c'est douloureux, prégnant, déstabilisant.
Nous sommes des êtres complexes, traversés par des courants de désirs ou de répulsions que nous ne comprenons, ne maîtrisons, absolument pas.
Ta "passion" n'est pas absurde, elle doit simplement être l'écho d'un désir enfoui, profond, voire simplement du désir d'irréalité qui nous permet de survivre à une réalité décevante.
Qu'en sais-je ?

NB. Je suis amoureux. Je quitte ma vie.

ifness

Messages : 2731
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Lun 3 Juin 2019 - 18:00


"Tomber amoureux d'un être concret, d'un semblable, doit être l'expérience nécessaire pour arriver à trouver les idées, la connaissance de la véritable réalité ; la réalité invulnérable."

- Maria Zambrano

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Lun 3 Juin 2019 - 18:10


"Avoir la patience d'attendre celui ou celle qui nous élira, et que nous élirons.
Une telle attitude exige une âme forte, soucieuse de vérité.
Nous sommes pour la plupart impatients de jouer le rôle excitant, gratifiant d'amoureux (se).
Parce que tout est signe, il nous est facile de décider et de jurer que c'est là de l'amour. Ou encore, nous croyons plausible d'essayer le scénario à plusieurs reprises, de le peaufiner avant qu'il nous infuse l'harmonie souhaitée.
Nous multiplions les castings pour dénicher un figurant à peu près convenable.
Nous n'admettons pas que l'amour est un évenement improbable et que, sans doute, il ne nous échoira pas."



- Pierre Sansot

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par izo le Lun 3 Juin 2019 - 18:20

Et qu’il est tout à fait possible qu’il ne nous échoit pas du tout. Et donc que faire ? Se penser surnuméraire ? Se dévaloriser sur ce terrifiant marché de l’amour ? Sachant que o paradoxe immense, dès lors que nos rêves se réalisent ils perdent leur réalité, entrant dans le champ du commun sitôt leur suc goûté. Toute saveur est brève. C’est dire comme la raison n’est même pas exhaustive. Être enchanteur et enchanté ... pas simple.
izo
izo

Messages : 3158
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Lun 3 Juin 2019 - 18:38

Si je devais à dire sur la citation de Sansot, je dirais "qu'il ne nous échoira pas" comme quelque chose tombé du ciel, mais que la volonté, la force etc.. Peut (peut-être) le faire advenir.
Quand au paradoxe, voilà, être enchanté et enchanteur, le réel est toujours une place imaginaire et l'imaginaire, une place au réel.

Et si il ne nous échoit vraiment pas, et ben, je sais pas. L'amour c'est aussi la graine que l'on porte en soi. Quelque part, en cherchant bien, il peut nous échoir aussi de cette manière, sans un autre peut-être.
Je sais pas.
On aura plus de chance quand les humains auront compris un peu plus de choses sur eux-mêmes et à ce sujet, on verra peut-être fleurir plus d'amoureux et d'amour, plus de gens capables et se préparant.


Dernière édition par Narkyss le Lun 3 Juin 2019 - 19:41, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Gashadokuro le Lun 3 Juin 2019 - 18:50

https://www.instagram.com/p/Bv40kaVnsbI/?utm_source=ig_web_options_share_sheet

Si tu vas sur Lyon, au Musée des Beaux-Arts, il y a une salle entière consacrée à Louis Janmot et son cycle de "l'âme". C'est plutôt pas mal.
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 2161
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Lun 3 Juin 2019 - 19:31

Malheureseusement, je ne pense pas avoir ce temps là, seulement celui de boire un café en compagnie je l'espere !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par psydonyme le Lun 3 Juin 2019 - 19:36

Ifness à écrit "Ta "passion" n'est pas absurde, elle doit simplement être l'écho d'un désir enfoui, profond, voire simplement du désir d'irréalité qui nous permet de survivre à une réalité décevante."

Narkyss a cité : " "Tomber amoureux d'un être concret, d'un semblable, doit être l'expérience nécessaire pour arriver à trouver les idées, la connaissance de la véritable réalité ; la réalité invulnérable."

- Maria Zambrano "

Voilà mon problème "un être concret". Sans connaitre une personne, je ne peux avoir qu'une intuition de qui elle est.
Je n'ai pas choisi ces moments là.
Et si j'essaye de contrôler c'est le pire des flops.. Le vivant comme une contraite, je me disais : Qu'est-ce que j'aimerais être capable de ne pas ressentir ça !

Ou bien je peux possiblement m'en faire une source d'inspiration, d'aspiration.

Merci à vous deux
psydonyme
psydonyme

Messages : 178
Date d'inscription : 26/11/2016

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par ifness le Lun 3 Juin 2019 - 23:23

SE LAISSER ALLER.

Je me laisse aller.
C'est difficile, je me flagelle.

Mais le résultat, si les Dieux font que la Magie opère,
est digne de nos rêves.

Si je m'abandonne.

A un "être concret", oh plein de défauts et imperfections.
Seule compte l'âme. Les âmes. Fusion des âmes.

Je ne déblatère point : je suis âgé et cynique.
Néanmoins, cela existe.
Et pas uniquement pour moi.
Cela existe pour des personnes amies auquelles un certain "autisme" ne les prédisposait point à cet amour, ce simple partage, cet abandon.

La citation de Narkyss est impeccable.

S'abandonner...
Mais à qui le vaut.
S'abandonner au partage.
S'abandonner au partage.

Suis-je un bienheureux ?
Je l'ai pu, et le peux.
C'est terrifiant, lorsque cela advient : on a peur !
(Refus/interdits/ inconscients...)

Mon amie, être concret, terriblement concret,
m'ac-compagne.
Elle est ma compagne, et je suis "fier" de me promener à ses côtés,
de savoir qu'elle aime ma saveur entre les draps.

Je suis un être chanceux.
(Mais une amie m'a aidé, et je lui rends grâces, elle comprendra.)

Dussé-je mourir demain, je me dirai : je suis un être chanceux.

NB. Mais je me suis battu des années durant.
Je sais, cela ne vaut rien comme argument au tribunal de l'Amour.
Néanmoins, je ne peux m'empêcher de me voir comme une sorte de réincarnation d'Ulysse (Odusseus, nom de de mon CCar, surnom "Jolly Jumper)
qui se serait battu face à l'Olympe et à Homère pour conserver sa Calypso. (lire Kundera Smile )

J'ai chance, et l'ai cherchée.
Ensuite, oui, il est indispensable de mettre de côté un part de soi pour entrer en communication avec l'Autre.
Question de confiance.

Relisez izo.

ifness

Messages : 2731
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Lun 3 Juin 2019 - 23:37

Ifness a écrit:Suis-je un bienheureux ?

Exactement la réflexion que je me suis faite hier.
Bien que je navigue seule.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par ifness le Lun 3 Juin 2019 - 23:50

A toi, Narkyss.
if

ifness

Messages : 2731
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 4 Juin 2019 - 0:15

B.3

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par jolindien le Mar 4 Juin 2019 - 6:46


If,
et de tout ce chemin
puisque nous sommes ou nous devons être
tout ses pas traçant des liens
mais tout part de soi pour y revenir
La chance de s'être vu
tel que nous sommes
enfin
alors à l'autre offrir, non cette part de nous,
mais ces parts, toutes ses parts
entre le temps et l'espace
puis au delà de cela,
au delà des considérations se disant humaines
oh tout ses soi disant
artefacts d'un moi qui n'est plus tant,
enfin, ou peut-être depuis toujours.


J'avance toujours en compagnie de cette belle irlandaise,
je pourrais parler d'un corps
cela sera surtout son coeur
et...tout le reste




jolindien

Messages : 1381
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 4 Juin 2019 - 9:17

<


Dernière édition par Cuicui le Mar 4 Juin 2019 - 13:07, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Gashadokuro le Mar 4 Juin 2019 - 9:27

Cuicui a écrit:Je ne sais pas comment parfois ce miracle s'accomplit...

C'est la définition d'un miracle ! Very Happy
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 2161
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par izo le Mar 4 Juin 2019 - 9:28

Cuicui a écrit:
S'abandonner au partage.
S'abandonner au partage.

Tout donner sans rien perdre.
Tout prendre sans rien voler.
Marcher ensemble et séparés mais toujours unis.
Je ne sais pas comment parfois ce miracle s'accomplit...
Ah mais là ça paraît impossible parce qu’on appréhende l’amour avec des mots, des oxymores qui plus est qu’il faudrait amalgamer dans un potage improbable. Heureusement l’amour se vit sans bruit et bruitage. C’est un mariage dans l’instant sans interférence autre que deux êtres attirés l’un vers l’autre comme deux aimants, deux amants. C’est après quand la tête se retrouve seule qu’elle décortique l’union, pas forcément à bon escient. La tête hélas aime à être préférée.
izo
izo

Messages : 3158
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 4 Juin 2019 - 9:46

B


Dernière édition par Cuicui le Mar 4 Juin 2019 - 13:07, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Madame Picodon le Mar 4 Juin 2019 - 10:01

L'amour
Sentiment Inutile et dépassé 
Qui fait souvent plus, de mal que de bien. 
La moue revient....
Madame Picodon
Madame Picodon

Messages : 1337
Date d'inscription : 28/03/2019
Age : 41
Localisation : Sur la planète enfin en accord avec moi-même

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Gashadokuro le Mar 4 Juin 2019 - 10:04

Madame Picodon a écrit:L'amour
Sentiment Inutile et dépassé 
Qui fait souvent plus, de mal que de bien. 
La moue revient....

Ca c'est l'attirance, l'attachement, celui qui fait souffrir à un moment donné, inexorablement.
L'amour n'est pas l'attachement (dixit Bouddha).
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 2161
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 4 Juin 2019 - 11:07

<


Dernière édition par Cuicui le Mar 4 Juin 2019 - 13:06, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 4 Juin 2019 - 12:02

K***fisher a écrit:
Madame Picodon a écrit:L'amour
Sentiment Inutile et dépassé 
Qui fait souvent plus, de mal que de bien. 
La moue revient....

Ca c'est l'attirance, l'attachement, celui qui fait souffrir à un moment donné, inexorablement.
L'amour n'est pas l'attachement (dixit Bouddha).

L'amour n'est pas de l'attachement, allons donc, l'amour c'est de l'indifférence ?
Quelle était la langue de bouddha ? du vieux Sanskrit ? Quand on sait que l'on a et du mal à traduire le grec ancien et encore plus à le comprendre...
Même un même mot dans un même langue peut prendre un sens différence à 100 ans près, comment peut-on autant s'attacher à-ceux ci justement?
Tiens voilà que le mot attachement m’apparaît avec un autre sens.

L'amour n'est pas attirance, attachement, moi quand je lis ça, je comprends que l'amour est indifférence. Je suis amoureux pour celui qui ne m'attire pas, et dont je n'ai aucune attache. En somme, je m'en fout un peu.

La souffrance ne s'envole pas comme ça, il y a deux moyen, soit de s'affermir, de prendre la joli comparaison d'ifness, qui est de devenir un "Hero" que les difficultés et la souffrance aura forgé, une force capable de se déployer, de transcender, de se surpasser.
Qui fait que inévitablement, quand un tel souffrira, pour lui ce sera petite mesure.
Il souffrira moins pour de petite chose, et quand il souffrira ce sera avec toute ses forces, pour braver les choses et les événements, jusqu'a ce que peut-être le cercle se referme, et ou douleur et joie ne soit comprise que comme même source.

Ou bien, faire l'indifférent, jouer son rôle de sage, mais avoir une âme, une volonté et une force muette.
Un stoïcien.
Qui prêchera par-ci par là en vous donnant des petites leçons, avec un sourire qui renifle le mépris.

Je considère l'amour comme un périple, un odyssée, son propre odyssée. Il s'agit de se dépasser, de dépasser les souffrances oui, celles "psychologiques" , celles qui sont de souffrir parce que l'on souffre, de se tourmenter sur son "petit égo".
Mais il en existe d'autre de souffrance, celle peut-être de l'infini.

Et si il faut citer bouddha parce que c'est bouddha, n'aurait-il pas souffert ? ne se serait-il pas dépassé ?  n'as t-il pas eu de cheminement ? de traversé ?
ça n'advient pas comme ça ces chose là, sans volonté et sans effort.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 4 Juin 2019 - 12:53

<


Dernière édition par Cuicui le Mar 4 Juin 2019 - 13:06, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 4 Juin 2019 - 12:58




Anne Dufourmantelle amorce la réponse à cette question en convoquant Spinoza, qui considérait que l’amour ne nait pas du manque. Elle poursuit en expliquant que c’est l’étonnement qui est au fondement de l’amour et du désir. Elle développe alors l’idée selon laquelle les êtres humains entrent en stupeur lorsqu’ils viennent au monde et que, par la suite, il leur est difficile de penser que l’on procède d’un Autre. Ainsi, toute la question de l’amour renverrait à ce mystère absolu que constitue le fait de naître d’un Autre. De la fusion dans l’altérité, que signifie la naissance, s’élabore, dans cette optique, la subjectivité. Le choc de l’entrée dans le réel, l’extraction progressive de la familiarité du monde (la peau de la mère) se confond avec la première expérience dite d’amour. Cela pose la double question de l’attachement et de la séparation, qui renvoie à la peur fondamentale de l’être humain : celle de l’abandon.
4
De cette construction originaire d’une altérité élaborée dans et hors d’autrui, naissent, d’après Anne Dufourmantelle, les conditions de l’attachement et du détachement qui vont imprimer des sortes de routes dans la vie du sujet ; chaque attachement va être mis en résonance avec une première grammaire, élaborée aux premiers temps de l’existence. Plus l’intensité émotionnelle est forte durant l’enfance, plus on cherchera une forte intensité émotionnelle dans ses relations amoureuses. Il existe donc une inégalité entre les individus en ce qui concerne leur réceptivité à l’amour et au désir.
5
La conférence se poursuit par une réflexion sur la relation entre « l’être aimé » et « l’aimant ». L’idée développée ici est que le miracle de l’amour, c’est le moment où l’être aimé change de position et devient aimant. Le retournement qui s’opère alors dans la relation amoureuse est pensé comme étant le véritable enjeu de la liberté de l’amour. En effet, Anne Dufourmantelle explique qu’aimer, c’est devenir sujet, s’ouvrir à l’invention, à l’altérité et à l’étonnement. En revanche, dans la névrose, la peur de l’abandon peut être sidérante, au sens négatif. La névrose est conçue ici comme une « haine de l’inattendu » qui veut que tout soit défini à l’avance. L’individu souffrant de cette névrose fait en sorte de prendre des routes existentielles qu’il connaît : « ce qui est tragique dans la névrose, c’est qu’il y aurait une préférence pour la mort plutôt que [pour] l’inattendu. » Accéder à la liberté, c’est ainsi accepter sa propre dépendance (dans la relation amoureuse).

https://journals.openedition.org/lectures/12577

Multiplier les interprétations.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par jolindien le Mar 4 Juin 2019 - 13:57

Souffrir n'est pas si important,
savoir pourquoi l'est beaucoup plus.
Voilà donc ce bouddha qui s'avance, et tout les autres, il n'est ni plus près ni plus loin.

Quand la souffrance n'est plus personnelle, elle devient impersonnelle
quand elle n'est plus du corps elle se fait d'esprit,
ou l'inverse, ou l'inverse.
Le soma se tient bien.

L'équilibre se fait constante, et si je danse sur un pied, je ne danse pas sur l'autre.



jolindien

Messages : 1381
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Gashadokuro le Mar 4 Juin 2019 - 14:00

Narkyss a écrit:
Et si il faut citer bouddha parce que c'est bouddha, n'aurait-il pas souffert ? ne se serait-il pas dépassé ?  n'as t-il pas eu de cheminement ? de traversé ?
ça n'advient pas comme ça ces chose là, sans volonté et sans effort.
Excuse-moi Narkyss. A aucun moment, je n'ai prétendu que le chemin était facile. Aucun. Si on désosse les enseignements bouddhistes de tous les courants, dogmes, rituels, et autres besoins rajoutés pour faire plaisir aux humains qui ont plus besoin de religions et d’œillères que d'autre chose, la moelle est extrêmement simple à résumer. Il suffit de s'asseoir, et de respirer. Point. Mais faire ce geste, qui nous est pourtant naturel et vital, et ne faire QUE ce geste le plus simple, et ben au final c'est vachement compliqué. Je pense que cela vaut pour tous les grands principes de sagesse (gnothi seauton, etc.). Ils sont en général aussi simples à énoncer que difficiles à vivre.

Alors attention, je vais partir en élucubrations. Je m'en excuse.
Pour commencer, l'amour, c'est de la lumière. Ce qui brille. Ce qui émane de nous (soleil) et que nous pouvons renvoyer (lune).
Quand tu fais une prise de conscience, sur qui tu es et ce que tu es, c'est un acte d'amour entre toi et l'univers.
Quand tu lis le livre de tel philosophe, scientifique ou autre, et qu'une de ses phrases résonne en toi, dans ton vécu, ton expérience, t'apporte un éclairage, c'est de l'amour.
Cela pour dire que l'amour, selon moi, dépasse le cadre "relationnel" (avec un parent, un amant, un ami...).

Narkyss a écrit:
L'amour n'est pas attirance, attachement, moi quand je lis ça, je comprends que l'amour est indifférence.
Attirance et attachement ne sont pas les mêmes choses. A mon sens. Et je te dis ça d'avoir souffert et de souffrir encore, trop, de l'attachement de certaines personnes à mon encontre, qui est probablement causé par de l'amour mais qui n'est pas de l'amour. Je dissocie les deux, sinon je ne peux que me dire que l'amour est néfaste, ce qu'il, à mon sens, ne peut pas être. Je crois qu'on peut avoir des sentiments envers quelqu'un, mais qu'on ne peut pas rester les bras enfermés sur cette personne, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Il y a forcément un moment où cela devient étouffant. Pour prendre un exemple un peu bête, imagine que tu es en couple avec un homme. Ce dernier t'envoie un texto. Tu le reçois avec joie, cela te fait penser à lui, et rien que voir son prénom s'afficher envoie des papillons dans ton ventre et des gazouillis dans ta tête. Je dis ça juste pour l'exemple. A partir de quel rythme vas-tu trouver cette attention touchante ? Qu'en est-il si tu reçois un texto par jour ? Par heure ? Toutes les dix minutes ? Toutes les 30 secondes ? A quel "rythme" c'est de l'amour, et à quel rythme cela devient un attachement qui peut se révéler pesant, voire gênant ?
A l'inverse, tu n'as aucune nouvelle de lui pendant une semaine. Quel sera ton impression, s'il t'explique avant qu'il part en trek en Asie centrale et son portable ne captera rien, ticket d'avion et visa à l'appui ? Ou si il ne donne aucun signe de vie comme ça, sans raison, au lendemain d'une soirée où tout se serait "bien" passé ?

Je lis avec attention ton cheminement. L'amour de l'autre, avec deux voies possibles. L'une "stoïcienne" où l'on reste de marbre face aux choses qui nous perturbent. L'autre, héroïque, où l'on surmonte les douleurs, les épreuves, les difficultés, jusqu'à se construire une carapace assez solide pour traverser tout cela.
Mais au final, l'amour c'est quoi ? Juste de la souffrance, que l'on doit soit apprendre à supporter, soit à surmonter ?
Pour moi, l'amour est un partage. Un partage d'émotions, d'attentions, de projets. Ce partage implique une proximité. Cette proximité fait de l'autre un miroir qui peut nous renvoyer nos failles, nos défauts, nos souffrances intérieures. Et plus l'autre est proche, plus le "renvoi" de cela est fort, un peu comme un laser de plus en plus concentré.
Gashadokuro
Gashadokuro

Messages : 2161
Date d'inscription : 12/02/2019
Age : 37
Localisation : Préfecture de Kyoto

https://soundcloud.com/user-928448840

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par izo le Mar 4 Juin 2019 - 14:28

Si je peux me permettre un avis sur le partage que je vois comme une resultante et non comme une racine de l’amour que je vois comme un lien délicat affranchi de finalités utilitaires. C’est donc un truc vide, une chambre vide qu’on comble d’êtres (une chambre verte comme celle de Truffaut), un truc vide d’impulsion, de toute sorte d’impulsion vis à vis de l’autre. C’est donc des mains à plat qui s’offrent devant un avenir incertain mais savoureux parce que justement incertain. Si je devine ne serait-ce qu’une minute qui suit l’amour éprouvé(e) je lui hôte toute possibilité de manifestation puisque parasitée par moi et mes impulsions qui nient l’autre que j’abime. Or je ne veux pas abîmer l’autre du seul fait de moi, je ne désire rien que l’instant qui nous réunit lui et moi et qui nous transforme en tiers émouvant.
izo
izo

Messages : 3158
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 4 Juin 2019 - 14:42

Cela pour dire que l'amour, selon moi, dépasse le cadre "relationnel" (avec un parent, un amant, un ami...).

Tout-à-fait, mais je crois que cette expérience ne peut se développer qu'après la rencontre avec un autre.
Que c'est le choc de l'expérience amoureuse "relationnelle" qui offre l'ouverture nécessaire.

Je crois qu'on peut avoir des sentiments envers quelqu'un, mais qu'on ne peut pas rester les bras enfermés sur cette personne, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Il y a forcément un moment où cela devient étouffant. Pour prendre un exemple un peu bête, imagine que tu es en couple avec un homme. Ce dernier t'envoie un texto. Tu le reçois avec joie, cela te fait penser à lui, et rien que voir son prénom s'afficher envoie des papillons dans ton ventre et des gazouillis dans ta tête. Je dis ça juste pour l'exemple. A partir de quel rythme vas-tu trouver cette attention touchante ? Qu'en est-il si tu reçois un texto par jour ? Par heure ? Toutes les dix minutes ? Toutes les 30 secondes ? A quel "rythme" c'est de l'amour, et à quel rythme cela devient un attachement qui peut se révéler pesant, voire gênant ?

Ce n'est pas ce que j'entends par attachement.
Je suis très attachée à mon chat par exemple, et bien, elle fait ce qu'elle veut, vaque à ses occupations, j'évite de la déranger et j'aime la voir évoluer dans son propre monde.
En revanche, si je ne la vois pas pendant un bon moment, si je la sens pas bien, je m'inquiète.
Et si il venait qu'elle fasse une fugue ou qu'elle se perde, j'en souffrirais, parce que je ml'inquiéterais, et peut-être que oui, "égoïstement" je serais en manque de sa présence.
Parce que je l'aime et que j'y suis attaché. Je n'en suis pas indifférente.
Et j'irais certainement la chercher.

Mais au final, l'amour c'est quoi ? Juste de la souffrance, que l'on doit soit apprendre à supporter, soit à surmonter ?

Au final c'est d"apprendre, faire un effeuillage de l'esprit est toujours douloureux.
Comme tu le dis, certaine choses nous semblent évidentes et simples.
Je pense par exemple à la douceur et à la tendresse., tout le monde comprends ces mots et sait de quoi il s'agit.
Mais les atteindre jusqu’à dans la chair, jusqu'au quotidien, jusqu'au regard qui se pose sur les choses, jusqu'a leurs "tonalités", ça n'a rien d'une évidence. Et il faut certainement en passer par un dépouillement, une connaissance de la "souffrance" au point de reconnaître en l'autre, la vie, ses douleurs, ses fragilités, ses part d'ombres etc etc..
Une initiation de ce que c'est d'être vivant, dans ses joies, comme dans ses peines et tourments.

Le sage qui jette à n'importe qui, comme si c'était évident, "que tu vois, t'as qu'a faire comme ça, easy", ça relève plus du mépris que de la connaissance et de la véritable altérité.

Qu'il faut traverser ses souffrances, ses "ténèbres" pour en sortir.
Nous sommes des couches de "superficialités", au fond il y a ce que l'on pourrait appeler "l’âme", le chant, la vérité, notre vérité.

Alors l'amour c'est quoi ? Ce qui est d'en haut et d'en bas sûrement.
ça veut rien et tout dire, mais c'est très bien.

C'est en tout cas, ce par quoi l'on se meut tous.
Ce qui nous fait souffrir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 4 Juin 2019 - 14:54

L'on ne souffre jamais d'être indifférent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par ifness le Mar 4 Juin 2019 - 16:56

C'est beau, ce qui s'écrit ici. (je ne parle pas de mes lignes ! Laughing Laughing )

@Narkyss
- E5
- Touchée.

C'est beau, joli mon ami. Une "belle irlandaise" !! Goûte ton plaisir. Goûte le sien...

Je resterai bloqué sur le texte d'izo,
comme souvent.
izo (ne rougis pas !Embarassed Smile ) ) est mon Lao Tseu à moi, mon Montaigne par procuration, la force qui rend mon faible bras puissant (mon Athina).
Et, là encore, izo, je te suis mot pour mot. Désolé.

Silence.
Non : les oiseaux se disputent au jardin. Ils font un bruit d'enfer.

ifness

Messages : 2731
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par ifness le Mer 5 Juin 2019 - 18:56

Ceci dit et confirmé,

je suis en accord avec la citation que propose Narkyss d'Anne Dufourmantelle.
C'est ainsi que je vois notre chemin, notre condition, notre destin disaient les Tragiques grecs.
Ce qui n'interdit pas de travailler, d'être à l'affût, de poursuivre le désir d'un changement-en-soi (ce que par parenthèse ne contredirait pas l'approche bouddhiste, dont je suis éloigné, mais),
et de s'enrichir, de modifier son regard ou son point de vue, au contact de la pensée ou de la poétique d'un.e Autre,
rencontré.e en un livre, en le quotidien, en ...un forum... Laughing

Mais oui, j'ai été imprégné il y a longtemps par cette lecture psych-analytique de l'accès au Monde, et si je me passionne volontiers pour les neuro-sciences (qui souvent confirment les influences/ les stimuli/ le manque de stimuli/ sur la configuration cérébrale) il me semble qu'A.Dufourmantelle dit un bonne part de vérité,
mais pas toute la vérité.

Car personne ni aucune théorie ne prononce la Vérité.

Chaque être est un Monde-en-Soi.
Par là, chaque être exprime ce Monde.
Les multivers se comptent déjà par milliards : autant que de foutus êtres humains sur cette planète (sans compter les bonobos Embarassed Suspect )

ifness

Messages : 2731
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mer 5 Juin 2019 - 19:22

Ifness a écrit:Car personne ni aucune théorie ne prononce la Vérité.

Je ne crois pas, ou du moins, je crois, je crois en la vérité.

Je ne crois pas que cette vérité puisse se résumer et se résoudre en une maxime, en une formule ou bien en une seule théorie.
Tout comme chaque chose ne se résume pas en une maxime, une formule etc.. Mais qu'elle se soumet à plusieurs interprétations.

Je crois aussi que pour être au plus juste, il faut avoir un amour de la vérité, du vrai, il faut aller la chercher, ce n'est pas voyage tranquille.
Je ne sais plus qui disait que la vérité ne s'offrait comme une jeune fille qui nous sauterait au cou.
Si la vérité est subjectivité, cela ne s'entends en rien comme "tout est subjectivité", mais bien la compréhension de la subjectivité et tout les chemins empruntant. 

Je crois qu'il y a une réalité oui, et si chaque être est un monde-en-soi, à soi, il existe le monde de l’Être, le monde, l'universel comme l'on dit ou évoluent chacun de ces mondes. Il y a Un monde, et de celui-ci, la multiplicité.
Si chaque être exprime ce monde, alors c'est ce monde qui est vérité.


Je crois que les gestes de mains qui balayent facilement la question de la vérité, ne sont pas justes et sains et qu'ils nous ôtes les délices de chercher les mystères.
Car il y en a bel et bien.


Platon a écrit:Il faut aller à la vérité avec toute son âme.


Les multivers ont été confirmés ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par ifness le Mer 5 Juin 2019 - 19:55

Non, Narkyss, non, les multivers sont une théorie très travaillée, mais
"ils" avouent ne pas savoir exactement ce qu'ils cherchent en leurs équations.

Tu écris de mieux en mieux.

Néanmoins, et pour le pur plaisir de la dispute,
"si chaque être exprime ce monde, alors ce monde qui est vérité".
Non.
Cela signifie à mes yeux que les "êtres-au-monde" sont nés, issus de ce monde, et ne peuvent voir que lui.
Prends le monde quantique : il défie l'imagination simple.
Ou les géométries non-euclidiennes.
Je pense que notre putain de cerveau est capable d'accéder à des réalités (= vérités ???) non-intuitives, qu'il balaie constamment l'univers, et crache ses équations et ses bizarreries.

Le philosophe, dit Comte-Sponville, est constamment en recherche de la Vérité, qu'il n'atteindra jamais.
Le philosophe, dit Marcel Conche, poursuit son travail de "pensée".

Je ne crois pas (ah ! ce verbe croire !) qu'on aboutisse un jour.
L'essentiel, et là je pense être en accord avec toi, lorsque tu parles des "délices de chercher les mystères". Aussi sur ton propos concernant la subjectivité.

Croyance : je crois en la Poésie.
(Cela m'engage peu !  Rolling Eyes  Embarassed )

ifness

Messages : 2731
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mer 5 Juin 2019 - 20:29

Je crois que l'on est pas tant en désaccord, car je ne dis pas justement que LA vérité peut-être transmise, su et comprise par une seule théorie, non plus par une seule équation.
Et si tel était le cas, il faudrait quelque chose qui comporte en son sein, la somme des subjectivités et multiplicités, c'est à dire quelque chose qui relève plus de l'informe et que personne ne comprendrait comme ça.

Ce que je veux dire, quand bien-même une telle chose est inaccessible et que l'on ne peut pas dévoiler et épingler la nature comme ça, savoir ce qu'elle a de mystérieux est déjà une grande vérité, multiplier les interprétations vraies est déjà plus proche de la vérité que le fait de simples opinions, et accéder à l'informité de la subjectivité est déjà une vérité.
Parlant de poésie, il y a beaucoup de vrai dans la poésie.

Se défaire d'un certain savoir, accéder à l'image, comprendre que le cercle se ferme en toute opposition.
Peut-être que la vérité est hors du langage, tout pourtant en se tenant en lui.
Ou dire, le langage ne naît pas du langage.

Prends le monde quantique : il défie l'imagination simple. 

Honnêtement, de mon côté, j'ai le sentiment que ce qui manque d'imaginaire à ce monde, c'est justement la compréhension de la subjectivité. Notre volonté de vérité se veut trop objective, et croit pouvoir saisir à la volé, une unique chose qui dira tout.

Dans notre monde l'on se moque des anciens, des mythes, de cette grande imagination travaillée par les poètes, les philosophes et j'en passe, on se moque des alchimistes par exemple, et pourtant, il y avait en eux bien plus de vrai que notre conception toute rationnelle et cartésienne, cadencée et contrôlée que notre époque impose.

Le sens de l'invisible, du sacré, du mystère est bien plus réel et vrai que nos organisations actuelles.

Et en mon sens, ce n'est pas mon avis subjectif, mais une vérité.

Bien plus vrai que tout les bavardages et les opinions que l'on me sortira.
Ce n'est pas un truc que j'ai trouvé juste comme ça, en ramassant par terre.

Donc je crois aux vérités, je crois que certains disent vrai, que d'autres disent faux, je crois qu'il y a une doxa, un logos, je crois qu'il y a de l'authenticité, de l'inauthenticité.

Je ne sais pas ce qui me dépasse, je ne pourrais jamais savoir si Dieu, si quoi, je pourrais peut-être le penser, le croire, mais en faire une vérité en "dogme", je n'oserais pas.
Mais je sais qu'il y a des vérités terrestres, qu'il y a des vérités en nous, souvent cachées oui et qu'il n'y a certainement pas de "vérité suprême",mais cette chose ne suffit pas à dire que la, les vérités, le vrai, est simple question de "point de vue". autant dire aussi fausse que vrai.

C'est aller droit dans un monde flottant qui ne s'attache et ne se fixe à rien.
Ce qui est certainement déjà un peu le cas.


Dernière édition par Narkyss le Mer 5 Juin 2019 - 22:59, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Mer 5 Juin 2019 - 20:50

Tout comme l'amour, je ne crois pas qu'il y aient des amours subjectifs, mais je crois qu'il y a l'amour, et qu'il agit et se meut en nous, sous le contrôle de nos "subjectivités", mais aussi nos croyances, préjugés et tout le tralala.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Lorelei le Mer 5 Juin 2019 - 21:58

.
.
des amours subjectives...
...aux orgues de nos délices.
Lorelei
Lorelei

Messages : 1224
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par ifness le Jeu 6 Juin 2019 - 19:27

J'écrivais hier (ça s'est perdu)
que mon papa rigolait avec les mêmes mots que Lorelei, lorsque j'étais en ma jeunesse.

Ah ouais, Narkyss chère, les "opinions"...

Oui, je relève quelque chose qui me titille.
Néanmoins, ce n'est pas neuf du tout.
C'est d'autant plus agaçant.
Tu sais : chaque génération doit tout réintégrer et tout réinventer pour (éventuellement) aller plus loin.
Nous ne sommes pas les héritiers d'une Sagesse Collective et Historique.

Tu échanges avec moi, qui ne crois en rien d'autre que l'Amour et la Poésie.

En philosophie, je suis ...bah... un éternel étudiant.
Il m'est advenu de me sentir en danger imminent de mort.
Qu'ai-je pensé ?
Que je n'avais pas peur de mourir, mais que j'aimais passionnément le Vivre.
J'ai pleuré.
Et je ne croyais en rien, sinon en la fin. La fin possible et quasi-immédiate de ma vie.

Les "vérités"... bah, elles ne me semblent exister que dans la tête de gens qui en ont besoin pour exister.

Sinon, vivre suffit.
Et "mon actualité le confirme.

Non, Narkyss, non, nous ne sommes pas tellement éloignés, bien sûr que non !
De même que je ne me me sens pas éloigné de Lorelei, qui nous suit,
de joli, de King,....
Reste izo, dont je me sens parfois jumeau, ce qui est hérésie et fausseté.
Mais elle est tellement mon amie...
(izo, veuille m'excuser, ce n'est pas grave, mais je suis comme toi tout d'une pièce; je ne sais tricher.)

Je pars vers une amante.
Je largue les amarres.
peut-être serai-je emporté par une vilaine tempête ?
Je m'en contre fous.
VIVRE.
AIMER.

Tu sembles avoir progressé en cette voie, Narkyss, ou bien je me trompe ?

A vous.

Amours, délices et orgues.

if

ifness

Messages : 2731
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Jeu 6 Juin 2019 - 19:53

Ça n'a absolument aucun sens. D'un coté tu dis croire en l'amour et la poésie, et de l'autre que les vérités c'est dans la tête.

Comment peux-tu donc croire a ce quo n'existe donc pas ?

C'est ça qui m'emmerde à chaque fois avec toi, c'est que ça plane, voltige, mais rien de fixé.
Comme si se dire un peu philosophe et penseur c'était avant tout s'initier à une espece de sophisme, qui pourrait tout aborder, rien aborder, et puis tout va, tout est ok, on s'adapte. Philosophie à la Amel Bent, je sais pas quoi, mais qui ne pose de racine nulle part, puisqu'il n'y a nulle autre vérité que dans la tête.
A partir de ce moment là, a quoi ça sert de penser, de chercher, si les verités n'existent pas, concretement ça se passe comment ?
C'est un "allez les gars, cherchez pas, dite oui ou non selon vous goûts et petites opinions, y'a rien de mieux derriere".
Concretement, je pose vraiment la question, comment ça se passe ?

Comment peut-on aborder les mysteres si ils ne sont pas vrai ? Si ils ne proposent aucunes vérités. Ce que tu proposes d'un coté, puis de l'autre n'a pas de sens et manque à mon sens de logique.
Mais c'est que, pourquoi ce serait logique ? Après tout y'a pas de vérité.

Oui j'ai progressé, parce que je crois, parce que je me propose en sujet, parce que logos, verbe et être ont un lien.
C'est pas pour faire de la rigolerie, du passe temps et du bavardage pour moi ces choses là, ça m'accapare et me transforme.

Bon là dsl j'écris de mon tel et c'est pas aisé.

Et qu'est-ce que ça changerait si moi aussi je disais que j'ai cru mourrir mille fois ? Mon expérience fait le poids ? Faut-il que j'entame une autobiographie ? Et que je l'emporte au nombre de mes vécus et que je les utilises pour argumenter ?

Bref, pas de vérité, pas de réalité, pas d'authenticité. Je me sens vraiment seule je dois dire parfois.


Dernière édition par Narkyss le Jeu 6 Juin 2019 - 20:01, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par ifness le Jeu 6 Juin 2019 - 19:58

Naaaaan ! Tu n'es pas seuuuuule !

(la suite en mon prochain temps libre.)
Bisoussss, Narkyss.

ifness

Messages : 2731
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Invité le Jeu 6 Juin 2019 - 20:06

La question fondamentale que l'on pourrait extirper, c'est, si il n'y a pas de vérité, autour de quoi donc les choses, les êtres et les evenements sont abordés et pensés ?

...

C'est inquiétant tout de même, autour de quoi ?
De rien comme dans un parfait nihilisme ?
De ce qui nous accomode et nous profite ?
De la morale ?

A partir de quoi pense t-on si ce n'est pas de la vérité et du vrai, du juste etc.. Il faudrait que l'on s'eclaire à ce sujet tout de même !
Sauf si, y'a pas de vérité, rien a mettre en lumière évidemment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Lorelei le Jeu 6 Juin 2019 - 20:20

Spoiler:
C'est pas faux! I love you  
Lorelei
Lorelei

Messages : 1224
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 31
Localisation : Sion, 1950 CH

Revenir en haut Aller en bas

L'Amour. - Page 8 Empty Re: L'Amour.

Message par Maspher le Jeu 6 Juin 2019 - 21:08

@Narkyss, un consensus serait un mot approprié, il me semble. Tout à chacun doit vivre avec l'autre en faisant consensus de ses propres vérités ce qui apporte d'une part une évolution de la pensée, et un enrichissement (expériences positives ou négatives incluses).
"seul, on va plus vite, ensemble on va plus loin". Cela traduit cette pensée le consensus. 
Very Happy

Maspher

Messages : 17
Date d'inscription : 20/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum