L'Amour.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par caméléonneandco le Lun 5 Fév 2018 - 9:32

...Why ?? Long hug
avatar
caméléonneandco
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 256
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 34
Localisation : Pyrénées-Orientales mais souvent perdue dans mes pensées

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Lun 5 Fév 2018 - 19:22

Because...

il y a des jours où tout semble devenir flou, et s'assombrir. Et où le futur ne fait plus envie. Alors on n'a pas envie de mourir, non, on sait bien qu'arriveront de cet à venir, et avec de la chance (la chance qu'on a eue au long de sa vie passée, en fait), des sentiments heureux, et l'on a encore le désir de voir ça.
............................................................................................................

3.07

...Rien n'est bien certain. Rien n'est bien réel.
Tout fluctue, tout vibre et scintille, aux vents brûlants des déserts aveuglants.
Allégresse d'une décision : illusion dont il ne connaîtrait que plus tard la source véritable, après les actes, les souffrances, les regrets. Décisions aveugles pour un monde truqué.

...Il connaît l'éclat de la peau nacrée, sous la longue jupe noire, le calme et la chaleur du corps enveloppé de son étoffe de chair douce, le corps qui l'a fasciné, le sourire qui l'a envoûté, les lèvres qui l'ont baisé. Derrière ces souvenirs ne se cache guère qu'une femme, dont il est peut-être, se dit-il, se dit-il, désormais lassé.

...Le jeu s'est mal terminé. L'amour est incertain.
L'Amour s'est éteint : L. l'a renié.
Le Jeu s'est arrêté : V. l'a quitté.

...S'il ne part pas maintenant, maintenant, à la recherche de V., L. sait qu'il risque de la perdre définitivement. Il perd alors une très belle femme, la femme la plus séduisante à ses yeux qu'il eût rencontrée, peut-être (oh cruelle ignorance d'un présent aveugle) l'ultime objet de son désir.

...Jeux de passés présents. Jeux-gigognes étourdissants. Désirs imbriqués, illisibles, dont l'objet même se fond dans la brume du songe, désir fondant dans le flou du désir. Peut-être même, piégé, piéger l'Autre au jeu du désir pour, désiré, cesser de désirer et mépriser l'Objet comme on se méprise Soi...
Voies inconnues : voix inconnues parlant en rêve.

...Choisir, décider, se battre : vanités ridicules.
Et pourquoi pas : dormir ?

..........................................++++++++++++++++.....................................

(Il n'y a plus qu'un chapitre avant le mot "End".)

Ce que j'exprime en ces lignes est un ressenti que je peux qualifier de passé.
Il s'est produit 2 ou 3 choses dans le cours de ma vie, depuis, qui ont modifié mon regard.
Sur le fond, néanmoins, on me retrouve. Tel qu'en mes tourments... Laughing  Laughing  Laughing
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par caméléonneandco le Jeu 8 Fév 2018 - 9:43

C'est beau, c'est triste mais si beau... Merci If... I love you
avatar
caméléonneandco
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 256
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 34
Localisation : Pyrénées-Orientales mais souvent perdue dans mes pensées

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Jeu 8 Fév 2018 - 22:49

Puisque tu es tellement mignonne avec moi,

je posterai probablement ce dernier chapitre.

Bonne nuit, fée-Line.
(La première fille que j'ai embrassée se prénommait Line. Mais c'est pur hasard,
jeu de mots, eût dit Maître Capelo. C'était au siècle dernier Laughing Et association d'idées.)
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Ven 9 Fév 2018 - 19:38

@ camé
cf sur le fil 'L'amour"
J'ignore les conséquences de mes mots.
Je poursuis.
........................................................................................................
...........3.08................

Au fil de la route, des paysages.
L. aime les paysages : campagnes nues, villages, arbres en fleurs, villes où vivent des gens (bizarrerie renouvelée, terrible incongruïté), théâtres étranges, mêlant les hommes et les éléments de la nature, sur la scène desquels il s'imagine évoluant au coeur d'un autre destin, construisant peu à peu son rôle, clamant son existence.

Campagnes, villes et villages déjà traversés jadis. Repères ou phares guidant l'invasion de la mémoire. Les paysages (les pays sages) l'émerveillent une fois de trop **: ne pourra-t-il plus jamais pénétre vierge dans le futur, comme lorsqu'innocent il les découvrait et s'étonnait que leur existence s'accordât à ses rêves anciens ? Routes et souvenirs s'entrechoquent. L. s'entretient avec lui-même de l'univers disparu de son passé.

(** On pourrait s'étonner de son manque de désir d'ailleurs, de lointains. En le monde dans lequel il vit désormais, tout est ouvert : pourquoi ne pas rêver au Parc Kruger, par exemple ?
C'est que L. est prisonnier d'une lointaine vision : il s'était projeté sur l'image d'un jeune allemand roulant -seul et en fourgon-
sur la route des Landes, vers Biarritz. Il avait alors douze ans et partait vers Lourdes avec ses parents et sa grand-mère. Il s'était dit : "lorsque je serai grand, je ferai comme lui, je désire faire comme lui.
C'est à dire, actuellement : seul, libre, au volant d'un véhicule autonome. Oui, voil à ce que L. tente d'actualiser.)

...il arrête sa voiture dans le chemin herbeux qu'ils avaient choisi, Christine et lui, pour une courte détente, au cours d'un autre voyage, en un autre temps : images blessantes offertes par la dérision, l'ironie, le cynisme, émotions intactes, pleurs devant la tombe de soi-même assassiné par les années (oh vieux compagnon !), absurdité et délicieuse torture mentale. Tableau de la vie qu'on s'acharne à peindre, théâtre auquel on s'obstine à sans tr^ve ajouter scènes et actes, livre qu'on relit et relit encore.
Livre qu'on relie ?

Il se promène, foule l'herbe du chemin (mais l'herbe n'a pas de mémoire), progresse entre des prairies constellées de fleurs. Il marche, agité par des sentiments, tandis qu'apparaît ou disparaît
le soleil au gré de la course de gais nuages blancs poussés par le vent du sud.
Il se demande à quoi servent les souvenirs.

...Il reprend la route. Vers quinze heures, il franchit la frontière.

**********************************++++++++++++++++++++++++*******************************************
THE END
*****************
*****************

(NB. Manquent pas mal de chats-pitres.)
(Mais vous le savez. Razz )
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par caméléonneandco le Lun 12 Fév 2018 - 12:17

Poursuis, poursuis mon (oserais-je le "mon"!!) If! J'aime t'écouter parler... Smile
Je t'ai répondu sur "Je t'aime" I love you
avatar
caméléonneandco
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 256
Date d'inscription : 05/01/2018
Age : 34
Localisation : Pyrénées-Orientales mais souvent perdue dans mes pensées

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Lun 12 Fév 2018 - 16:28

Je laisse tomber ces textes (manque de temps)
et vais écrire actu sur "L'acharnement littéraire. Entre passion et......"

Mais je n'abandonne pas ce fil-ci!

Grey m'a donné la permission. Laughing

(L'est gonflé, ce type ! Jamais donné la moindre permission, moi. Il s'est tapé l'incruste, oui !
Greysome.
Twisted Evil Suspect
avatar
ifness
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1599
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 94
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum