L'Amour.

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

L'Amour.

Message par ifness le Dim 24 Déc 2017 - 0:41

Johnny est mort.
C'est un fait avéré.

Non, je n'ai jamais été fan de Johnny.
Néanmoins : il manque. Pourquoi ?

Je vous laisse, lecteurs ou lectrices, répondre à votre manière,
c'est à dire totalement librement,
à cette question qui n'en est pas une.

Non, cette question n'en est pas une,
parce que je n'ai jamais cru en l'Existence de cet Amour que décrivait Johnny.

Cet Amour faisait vibrer les foules,
il fait encore, et fera, vibrer les foules (je pense aux concerts prévus de.... et de.....)
Mais la Vérité se situe au-delà.

Lecteurs ou lectrices, je vous attends.

Je sais bien que l'Amour est un des thèmes majeurs de la création,
des Chansons et des Gestes,
il le fut, il le reste.
Et c'est un grand mystère.
Oui, c'est un grand mystère que l'Amour.

Je vous attends, nombreuses et nombreux,
sur ce thème,
sur ce
"t'aime"

qui a eu succès sur "Je t'aime"
(et n'est pas clos : ne me désertez point I love you )

So long, girls & guys.
If.

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Dim 24 Déc 2017 - 0:44

J'ajoute avec humilité : c'est Noël,
et peut-être n'est-ce point le temps de

mais je suis seul, et ne rends pas compte du temps.

Mille excuses, mes ami-e-s.
If.

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Invité le Mer 27 Déc 2017 - 20:32

Johnny ne me manque pas. Tout simplement car je trouve qu'il n'a pas vécu comme les chansons qu'il interprétait. Il parlait d'amour, s'adresser à son public, mais a montré un goût du lucre trop important (sans en assumer les contreparties). Dès lors, je n'ai pu vraiment entrer dans la poésie de ses chansons, ne pouvant me défaire de la triste réalité.

Plus généralement, concernant l'amour, ça me plait car c'est comme un monde parallèle. En amour, plus rien n'obéit aux lois de la physique, ou à du rationnel (c'est inquantifiable, ne peut pas être créer...etc...).

Mais j'avoue que j'ai du mal à comprendre le sujet et la direction que tu souhaite lui donner. Car Johnny et l'amour en général c'est quand même deux choses différentes. Bien que la plupart de ses chansons aient eu ce thème (je pense aussi grâce à sa voix, suave et teintée d'un timbre à la fois sensuel et dégueulant de testostérone).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par myriade le Jeu 28 Déc 2017 - 0:47

Je ne vais plus fêter mon anniversaire en même temps que lui, et j'espère ne pas passer mes jours d'anniversaire à entendre à la radio ses chansons boucler. J'en apprécie quelques unes sans être fan. Un peu comme Davidabricot, j'ai du mal à faire "comme si".

Aime, t'aime, je t'aime.
Déjà 3 définitions : "Je" "tu" "aimes".
Ce qui implique pour que l'amour circule entre 2 personnes, la nécessité que chacune ait un "je" pour être un "tu" pour l'autre, sinon la phrase "je t'aime" est insensée.
Je t'aime. Je veux devenir le meilleur de moi, à tes côtés à toi, qui poursuit cette même aventure. Deux identités qui s'affirment, se touchent, et l'amour qui les relie.
Je t'aime. J'ai l'image d'une balade à 2 sur un sentier escarpé, où chacun aide l'autre à certains moments pour franchir certains passages.
avatar
myriade

Messages : 57
Date d'inscription : 30/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Zarbitude le Jeu 28 Déc 2017 - 7:52

J'ai senti, chez Johnny, comme chez la majorité des gens qui croisent ma route, cette envie d'amour en toile de fond.
Et même si nous sommes, en général, de piètres élèves en matière d'amour, nous le recherchons tous, avec une certaine avidité.
Et puis Johnny, c'était une voix remarquable. Je crois que personne ne le contestera.
C'était un don, qu'il ne devait même pas "travailler".
Et s'il a été lui aussi un piètre élève en amour, il a su l'insuffler dans les coeurs de millions de personnes....et dans le mien aussi.
Merci pour ta contribution à l'amour, Johnny!
avatar
Zarbitude

Messages : 6375
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Invité le Jeu 28 Déc 2017 - 12:26

C'est sûr que question voix, il est difficile de contester quoique ce soit. Malgré mon désamour pour ce qu'il a fait de ces finances, je lui applaudi une autre forme d'amour, on va dire celle de son prochain en quelque sorte.

Bien sûr il a profité grassement de sa richesse, mais à priori, dans la manière d'aborder les autres, il est resté simple et ouvert. Beaucoup de personnes qui ont accès à ce type de richesse rentrent dans une logique de pouvoir, de hiérarchie, et c'est rare de vivre dans le luxe tout en restant capable d'aborder "normalement" les gens.

Je crois que c'est une preuve d'amour, un mélange d'empathie, de respect et de simplicité dans la façon d'être. En fait ce que j'aime de Johnny c'est qu'il est terriblement humain. Avec ses bons et mauvais côtés. Et puis on ne peut que saluer quelqu'un qui a réussi à faire plus de 40 ans de carrière dans un milieu où l'on est vite oublié.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Zarbitude le Jeu 28 Déc 2017 - 12:59

Bravo !
avatar
Zarbitude

Messages : 6375
Date d'inscription : 06/12/2012
Localisation : Ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Jeu 28 Déc 2017 - 13:56

No, mais on peut dériver ailleurs. L'océan est vaste.

J'ai simplement remarqué qu'on a beaucoup parlé d'amour, autour de Johnny.

Je vous lis. C'est tout.

Perso je suis infiniment plus dans le domaine de feu Leonard Cohen (mais ce fut poète de grand talent, en plus de), ou ...bôf, j'sais pas, P.J.Harvey, pour le 'cri". Mais y'en a plein.

De toute les 3/4 des chansons sont des chansons d'amour.

Rôle social moins testostéroné : Indochine, Sirkis repart en concert, chuis pas fan mais j'avoue que le Stade de France (sous la pluie) il y a un ou deux , m'a bluffé. Important pour l'ambiguïté sexuelle : l'amour devient plus "libéré". Ouf. (Le public était rigolo ! I love you )


ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Invité le Jeu 28 Déc 2017 - 14:56

C'est vrai que j'aurais aimé voir le rôle de la musique lorsqu'elle servait un autre but. A l'époque des troubadours ça tenait plus du journal télévisé que de l’ode à l'amour. Que pourrait-être la chanson aujourd'hui du coup, hormis l'amour et tout ce qui est poétique?

Les chansons hommages sont belles aussi, et c'est encore une forme d'amour exprimée (Brel - Jaurès, Brel - Jojo, Johnny - Tenessee, Stromae - Evora...).

Sur l'ambiguïté sexuelle, j'ai l'impression que l'on recule. Le nombre de chansons homophobes augmente, et celui de chansons ambiguës semble diminuer. Contrairement à il y a quelques années (Naouja Belizel, Mylène Farmer, Zazie...).

Et sur le rôle social politique aussi ça diminue, ainsi que les chansons qui bousculent les mœurs. On imagine mal la sortie d'une chanson comme Je t'aime moi non plus, le France, les ricains, le rire du sergent, comme ils disent, sans que cela ne prête à polémique ou au discrédit de l'artiste. Seul Calogero parcours des sentiers sinueux dans sa musique, mais il faut dire qu'il est difficile de le critiquer tant il est capable d'écrire, interpréter sur un répertoire éclectique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Nuanceleste le Jeu 28 Déc 2017 - 15:06

.


Dernière édition par Nuanceleste le Ven 29 Déc 2017 - 0:26, édité 1 fois
avatar
Nuanceleste

Messages : 180
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 27
Localisation : Dans la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Jeu 28 Déc 2017 - 18:44

J'eusse aimé
que ce fil dégénère en Poiësis.

Je m'y suis probablement mal pris.
Trop tard : le titre est lancé.

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Invité le Jeu 28 Déc 2017 - 19:18

Nul ne sait quelles seront les mots posés sur ce fil.
Lorsque Thésée vaincu le Minautore et entreprit de retrouver la sortie du labyrinthe, il savait que le fil le mènerai à Ariane. Mais n'en connaissais pas la progression. Si tous les chemins mènent aussi à Rome, il n'est pas impossible qu'ils prennent des directions sinueuses, semblant dévier de l'objectif.
Exactement comme l'amour qui nous surprend par sa malice, et ses moyens à la fois singuliers et peu communs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Jeu 28 Déc 2017 - 19:59

Davidab, je crois en ta Force.
Merci de ton soutien.

Ton ultime ligne est géniale.

A méditer, vous Autres.
I love you

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Nuanceleste le Ven 29 Déc 2017 - 0:43

Désolée pour ce hors thème. Inspiration d'un instant mal inspiré Rougit  
Je me retire du labyrinthe, me sachant perdue d'avance.
Belle aventure à vous.
Leste.
avatar
Nuanceleste

Messages : 180
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 27
Localisation : Dans la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Ven 29 Déc 2017 - 1:05

Non, ne te retire pas.
Tu n'es pas perdue, tu n'es pas....
Le labyrinthe est une invention perverse.
Nous ne sommes ni Thésée, ni Ariane, ma soeur.

Ta parole est précieuse.
N'abandonne pas un pauvre grec errant, Céleste.
Oh Calypso ! Smile
Nous ne sommes pas Ulysses. !!!

A bientôt, Leste. Le plus rapidement possible.

I love you If.



ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Nuanceleste le Ven 29 Déc 2017 - 11:18

I love you Je vous lis.
avatar
Nuanceleste

Messages : 180
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 27
Localisation : Dans la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Ven 29 Déc 2017 - 14:14

Conseil de lecture, puisque TU lis/VOUS lisez.

Davidabricot. Très intéressant. AelSter. Sympa !!
Et de "riches" personnes : on apprend, à leur contact. Sensibilité incluse.


ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Ven 29 Déc 2017 - 14:32

Nuanc......
N.C., comme Nouvelle-Calédonie. Lien ténu.

J'étais en N.C. lorsque j'écrivis ce texte, dont voici quelques lambeaux.
........................
J'ai du mal à me passer de toi
parce que l'enthousiasmant
...la correspondance entre
...l'inattendu survenu
...la rupture avec le mortifère
...la pulsion de vie
........osons-le : l'irruption d'un romantisme
.......................d'un désir qui peut prendre nom : passion,
m'ont saisi entier
dépossédé de vieilles défroques
et parce que je t'attends
parce que tu dis que tu m'attends
bravant au passage quelques principes, de multiples manières
parce que tu m'apportas sur ton plateau d'argent : la liberté
...................................
(..................................................................)
Je suis descendant de paysans, et mon père, qui fut enseignant, et m'a tant donné,
était avant toute chose un grand corps :
le corps admirable de mon père
(...................................................................)
Tu me manques, mais ce jour (lundi . ...........) je ne sais plus qui tu es
ni même ce que tu as écrit. On m'a volé mon smartphone, et j'ai grand peine à récupérer des messages.

je ne comprends rien
me sens un pauvre homme de rien du tout
à qui il faudra que tu réexpliques tout.
Tout, rien du tout. Tu devras m'expliquer.
(NB. Et c'est ce qui advint, de retour en métropole tout avait disparu, entre mer Pacifique et l'Europe. Sans doute un "vol" trans sibérien que Cendrars n'avait pas imaginé..)

Voilà, j'écris pour
pour tout
pour rien
non, rien du tout.

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par espérance le Sam 27 Jan 2018 - 19:41

La littérature nous a laissé de très beaux poèmes et textes relatifs à l'amour. De très belles lettres d'amour nous sont parvenues. Mais, loin des accents passionnés venant de personnes célèbres, je voudrais vous parler de ces amoureux anonymes :

On a dans nos archives, car cela s'est passé sous l'Ancien Régime, l'original d'une requête émanant de cousins, qui estimaient se connaître depuis assez longtemps, et s'estimer suffisamment, pour qu'on les autorise à se marier.

Quelle éloquence dans cette pudeur, cette simplicité, et également cette intelligence !
Quelle beauté !

espérance

Messages : 1052
Date d'inscription : 11/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 30 Jan 2018 - 12:08

If ...! J'aime tes fils ...! I love you
L'Amour me taraude depuis quelques temps,
m'interroge,
m'interpelle,
me pèle...!

Mes pensées trop confuses
Pour le moment...seulement...
Retiennent mes paroles
Qui de fait ne fusent...
Se refusent...

Un des plus beaux romans d'Amour que j'ai lu
"Soie" d'Alessandro Barrico !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Mar 30 Jan 2018 - 23:13

Je note.
Je ne connais pas.
J'irai voir.
Merci.

Et merci.

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 30 Jan 2018 - 23:21

Tiens une lettre d'amour.

Mon cher plumard,

Mon tendre combien que j'ai serré si fort, qui a vu en moi l'homme nu, le vandale, ronron, flemmard. Toi qui chaque soir m'attends, toi que j'ai façonné, que j'ai scié (scier ?) à ma taille. Mon ami, mon compagnon, ma raison de vivre et mon attirance extrême pour la nuit. Toi qui sait me comprendre. Me console, et délicate attention, me cajole à tes heures perdues.

Ces journées si longues, ou dans la pénombre nous avons vécu les tyrans et la gloir. Toi mon soyeux, mon désir. Toi à l'approche de la nuit. Toi suintant mon charisme, sentant ma fragrance. Ô toi qui me connait mieux que quiconque.

Nous.
Nous qui nous aimons, qui parcourons les terres de rêves ensembles, nous qui voguons au grès de nos envies, bercé par mon cerveau ces pleine lune que tu chérie. Toi qui les accueille si charnelle et puissante, criante d'amour.

Mon plumard,

Je... t'aie.

#Amen

Montre en main 3 minutes, pour faire mieux faudrait taper lettre modernes et encore.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par Invité le Mar 30 Jan 2018 - 23:28

caméléonneandco a écrit:Un des plus beaux romans d'Amour que j'ai lu
"Soie" d'Alessandro Barrico !!

Et bien décidément.

Je vais au théâtre bientôt, voir "Moi, Dian Fossey"

Il y a deux semaines environ, je me prends de revoir le tout premier alien. J'aime ! Je poursuis, le deux, Sigourney ! Je poursuis encore. J’achète le coffret, et au passage, gorille dans la brume, Sigourney !

Quelques jours plus tard je le regarde. Le lendemain, au travail, j'échange avec le collègue, et il me parle de racisme (il est noir) et il me dit qu'on l'a déjà traité de Dos argenté. quelques instants plus tard, je sors pour ma pose clope, et je suis super surprise de tomber sur une affiche pour du théâtre : Moi, Dian Fossey.
Et l'affiche avait été posé la veille, une fois que j'étais partis, et certainement déjà entrain de regarder le film.

Alors j'ai acheté une place.
Et je me prends un amusement à suivre tout ça, et m'amuser de synchronicités comme l'on dit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Mer 31 Jan 2018 - 22:17

Intéressantes, tes synchronicités, Madame.

Beaucoup aimé, ces choses dont tu parles. (pas le théâtre Crazy )

Et comme je sens qu'il serait (peut-être) opportun de créer des liens, et que je ne sais pas quoi dire (sauf après lecture attentive de tes posts sur un autre fil), voici.
.....................................................................................................................
UNE PAGE POST-AMOUREUSE.
...................................

Comment doit-on lire cette scène ?

L. a peur de lui -même.
Il se demande : quel exact sentiment motive, sous-tend, cette rencontre ;
quels desseins passés correspondent au vécu de ce présent ;
quelle part de son âme agit avec sincérité ;
quelle place il pourra assigner à cette scène dans la bibliothèque de sa mémoire .

Il se demande : la sincérité existe-t-elle ? Ou, s'il en est une, peut-il l'identifier comme telle ?

L. a peur de lui-même. Il hésite, saisi de dyslexie.

Obscur désir ? Impénétrables intentions ? Cynique frivolité ? Romantisme soigneusement travesti ? Amour ?

L. a peur de lui-même; tellement peur de se tromper. Accablé d'obsessions (ou doit-il dire : de névroses ?), il recherchait et redoutait le moment intime et décisif -la rencontre de leurs deux corps nus- comme s'il devait à chaque fois mesurer la douloureuse distance qu'il constate entre les êtres : entre son être et leur acte.

La réalité semble, cette fois, le satisfaire. V. ne ressemble pas à un symbole. Il ne la rejette pas, il s'abandonne même à une délicieuse et étonnante détente; comme si lui, le fabricant de rêves, avait enfin su créer une réalité digne de ses désirs.

Le syndrome Gepetto, songe-t-il brièvement dans un demi-sourire....

Peut-il y croire ? Peut-il, dans sa quête d'un Graal se fier à l'amour d'une femme ? Dans un éblouissant et bref éclat de lumière, le doute l'illumine un instant puis les ténèbres de l'Ignorance l'accablent à nouveau, lorsque le jour se lève.

Questions brèves flottant (paysage mouvant, vives nuées déchirées) dans l'azur irréel, à la face blanche de la lune au centre du ciel bleu pâle, brèves et vaines gesticulations de l'âme.
..................(....)...................

Le jour est maintenant depuis longtemps levé, et V. a disparu.
Oui, elle a réellement disparu. L. réfléchit. Est-ce l'obsédante présence du mot "amour" ? V. maïtrise l'art de la féminité, se souvient-il avoir pensé. Elle le pratique de si belle manière que c'en est devenu grotesque. L. songe que non, décidément non, la vie ne peut pas n'être qu'une comédie.
.....................................................................****************************************..................................................

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Amour.

Message par ifness le Ven 2 Fév 2018 - 19:03

...
TODAY'S A BAD DAY.

ifness

Messages : 2369
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 95
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum