Zebres et crise de la septantaine

Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Dim 24 Déc 2017 - 0:20

Je suis belge.
On dit septante.

Je pose une question :
sérieuse :

ce forum est-il réservé aux "jeunes" de moins de 50 balais.

Parce que c'est ce qu'il me semble.

Plus dramatiquement (je ne souris pas vraiment)
il me semble que je participe à des discussions dont je suis exclus.

Je suis Z, incontestablement.
Donc: j'en ai assez.

J'ai 65 ans (en vrai) et je souffre de tous les symptômes Z.
J'en souffre sans doute aussi parce que, simplement, je suis Z, donc je n'ai pas 65 ans !

J'en ai assez.
Je le crie ici , parce que : j'en ai assez.

Des appels au secours, des plaintes et des gémissements (parfois terriblement sexy Smile )
j'en ai assez.

Qu'est ce forum ?
Une geste d'adolescent(e)s en mal de
de jeunes adultes mal de

pourquoi si peu de "vieux", d'anciens, de ceusses qui pourraient (pourraient, je doute)
apporter leur contribution à ?

Je vois : masturbations .
Je vois : autoproclamations.

Je fatigue, c'est exact.

Provocation, mon texte ? Oui, délibérément.

Parce que je pense que le progrès, la progression,
ne peut être issue (ne peut naître: ontologie)
que de la provocation.

Ulysse provoqua le Cyclope.
Hélas : Calypso provoqua Ulysse, et rien ne s'ensuivit.
Oui, tout est à reconstruire.

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Dim 24 Déc 2017 - 1:39

je me faisais la même réflexion pratiquement à l'instant en me disant que le jeunisme avait sa propre limite, quand n'est t on plus jeune ? après 50 ans me disais je

mais finalement .. non en effet un surdoué n'a pas d'âge , à 10 ans il en a déjà 30 et à 30 il n'en a plus que 6 , parfois il en a 1000 ou pire et parfois il vient juste de naitre

le sens, cette foutue quête du sens que je ne cesse de suivre et qui ce soir me fait repenser à malraux ou de cauwelaert , nom belge mais bien français , ironie

comme prométhée il m'arrive de provoquer les dieux pour avoir une réponse , tu parles d'un jeu à la con

et puis on fait la paix et parfois on apprend du ciel et de soi et des autres

cette provocation imbécile presque inconsciente en somme mais oh combien nécessaire, après tout sur zc certains ne vivent que comme cela en confrontant, en tansant , en se projetant eux ou leurs images contre les projecteurs comme des mouches en été

et quoi tudieu ce ne serait que cela zc une valse de nombrils et de stupidité

désolé moi j'y vois de l'humain tout simplement, faillible là où la société dénie ce droit au surdoués de l'être

bandes de cons sans cervelles, la plus grande force de l'intelligence est d'avoir conscience de ses propres manques, les idiots ne le peuvent pas

comment dire

moi aussi parfois j'ai envie de gueuler , de leur dire bande de cons ! bandes d'hyper cons.. et puis.. je me regarde et .. silence.. qui suis je pour dire ? que sais je ? qu''ai je vécu ? qu'est ce qui me donnerait ce simple droit

qu'importe le droit dit l'autre, prenons le, bande d'idiots célestes

masturbation et auto proclamations, les egos, forcément ils sont enflés , comment ne le seraient ils pas, ils sont même quantifiés

s'affirmer sans se gommer .; pas simple..même de kermadec n'a pas su me donner la solution quand je lui ai posé la question à une conférence en belgique , elle ne sait pas qui je suis.. elle m'a gentiment dit que c'est la question que les enfants posaient

j'ai pris cela pour un compliment, garder un regard d'enfant n'est vraiment pas donné à tous le monde.. j'ai parfois 10 ans oui.. ou 1000

et ne pas se gommer, les autres et leur méchanceté sans fin ont assez gommé , ne pas regarder son nombril et ne voir dans les autres qu'un mirroir ou un théatre aux odeurs putréfiées, reflets de nos propres finitudes

non se connaitre et se montrer comme on est , est ce si difficile ? si inacceptable en somme ?

besoin d'appartenance et d'acceptation cependant, alors on s'étale, comme un gamin ou une fillette on montre ce qu'ons ait faire en attendant godot ou les applaudissements des parents

que mon fils ou ma fille est douée, regardez regardez.. humain.. pitoyable recherche ou moteur vrai des âmes humaines ?

dans tout excès il ya forcément une souffrance, les psys ne sont pas toujours clairvoyants

dire ne pas dire, ne rien dire surtout de peur de.. de quoi ? de soi même surtout ? de se connaitre vraiment et de découvrir défauts et imperfections, nos manques d'e^tre à la hauteur

y compris de nos propres vieillissements ?

peur de la mort peur de la vie peur des autres peur de son image...

ASSEZ... le côté sombre est chiant.. ASSEZ de ces jeux sournois et de ces plaintes de bon aloi .. évidemment que l'on peut avoir peur de vieillir même quand on est surdoué, probablement plus si on a pris gout à la vie

et si on n'y a jamais pris gout ? va savoir.. pour de vrai ? bien sur que non rien n'est noir ou blanc et les peurs elles mêmes s'en vont dans un cortège de nuages aux teintes variables



on peut appeler les morts et leur demander peut être ?



la vie la mort , je suppose que au delà du jeunisme en fait le veillisme reste totalement à définir surtotu avec une population de plus en plus vieille

la chute est physique pas intellectuelle, suffit de voir un jean d'ormesson et plein d'autres

alors je vois cela comme une chance, une nouvelle ère, rester ce qu'on est et le développer encore plus mais alors sans le moindre frein et à fonds

radicalisation d'un nouveau genre appuyé sur un chemin

la sagesse ? ou juste une vision personnelle et propre probablement non sage ou pas assez

l'auto flagellation ne me plait pas, je suis vivant donc je vis

quand j'aurais 90 ans je veux faire chier les gens avec mes pitreries et ma canne

je ne veux pas être sage, je ne veux pas être jeune, l'ai je seulement jamais été ?

provoquer cette fatalité de merde , cette gluance qui nous est tombé dessus à la naissance, qui est tu dieu pour faire subir cela à tes créatures ?

fermes ta grande gueule et grandit répond il

oui.. je grandis.. je grandis sans cesse au fil des émotions, des douleurs, des doutes, des joies et des réussites , des échecs tout autant

et qu'apprends tu humain ?

que ce que l'on est n'existe pas à la naissance et que ce que tu seras seras ce que tu en auras fait

il n'y pas d'autre chemin

et ce que tu seras ne dépend que de toi

le temps n'existe pas vraiment seuls les pensées et les actes
















Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Dim 24 Déc 2017 - 2:14

je me relis...

désolé si je suis un peu brutal , je n'ai pas bcp de freins et plus le temps passe moins j'en ai

ou moins j'ai cette envie de les poser

bizarrement à coté de cette vision sombre et noire je suis d'un enthousiasme total pour des tas de choses, j'adore découvrir et apprendre

garder son âme d'enfant donc

je suis un paradoxe donc 10 ans ou 1000 avec tout ce que cela implique et encore je me trouve terriblement naif souvent au plan humain, les calculs , bassesses toussa , j'en suis régulièrement surpris

je ne suis pas totalement idiot et sait combien le modèle du jeunisme est destructeur, le manque de respect des jeunes est effarant même si extrapoler, juger, jauger et mettre les jeunes dans le même panier est injuste aussi

et puis des vieux cons y en a aussi , l'intelligence n'est pas uniforme

ou la sagesse ? ou l'humanité ou le respect dans les deux sens ?

en chine on respectait plus les anciens, en occident matérialiste dès que tu ne sers plus, chomeur, malade femme au foyer ou vieux on peux t'euthanasier

mais bordel cette quoi cette civilisation de merde sans morale valeur ou respect ?

les jeunes d'aujoud'hui seront vieux un jour, et eux aussi voudront ce respect qu'ils dénient , est ce si complexe ? bien évidemment jeunesse doit se faire c'est éternel, on causait déjà des incompréhensions du temps des romains ou dans les années 68

cheveux longs bande de cons

rien ne change vraiment si ce n'est un manque de respect plus profond probablement

et ce respect est il même du ?

il ne l'est pas sur les modes, les valeurs et autres choses perso mais juste le respect que tout être vivant devrait avoir

homme et animal ou même arbres

les celtes germaniques ne rigolaient pas avec cela

alors quoi ? à50 60 70 80 ben on a toujours ce moteur de joie de peine et de vouloir savoir ou découvrir et ou ne rien faire du tout que de profiter de la vie

alors oui je poste et on ne répond pas moi non plus, on se sent exclus en effet , tellement connu cela que ..

mais parfois non.. est ce moi ? ou ce que je dis ? est ce que je le dis bien ou mal ? dois je même le dire ?

je ne passe plus ce temps à me demander, j'ai envie de dire je dis, je le faisais aussi sur mon site ovni, cela faisait chier les gens ou pas, et il arrivait rarement mais cela arrivait que j'ai un mail pour m'échoter ce que j'avais écris

sur forum je peux être agressif , je ne le suis plus, je peux provoquer les gens pour aller au bout des réflexions mais c'est moins toléré qu'avant

la provo n'est qu'un outil pas une fin, d'autres s'y noient ou s'emmerdent tellement qu'il faut en arriver à cela

oui la provocation peut parfois faire avancer les choses

mais provo intelligente qui n'écrase pas l'autre mais attaque ses idées, pas si simple à mettre en oeuvre

genre ce que vous dites c'est une connerie parce que .. et on détaille le parce que à fonds

aaa si on est con on cesse, si on est intelligent on mord et on rétorque

thèse antithèse synthèse, exercice peu pratiqué sur zc

comme la critique souvent négative, rarement positive, pourtant la critique au sens premier est d'analyser les deux pans du réel

ainsi fonctionne un critique littéraire ou musical en théorie, en pratique.. l'expertise réelle est une affaire de mode ou de grande gueule et certains s'installent comme sachant y comrpis à la télévision et s'arrogent ainsi un droit de vie et de mort

quel est l'imbécile par exemple qui a inventé le concept de la ménagère de moins de 50 ans ?

c'est terriblement vexant voir insultant, voire raciste au sens plein de réduire une société entière à une seule catégorie, comme si la ménagère de plus de 50 perdait du jour au lendemain toute son humanité et sa valeur

je HAIS le marketing depuis longtemps parce qu'il n'a pas la moindre morale, et pire utilise la psychologie pour vendre et manipuler

le marketing c'est pareil qu'à goebels, et quand on voit les exces d'une beidberger dans 99 on capte que oui j'avais très bien pigé de quoi il s'agissait

en 2017 c'est plus feutré quoique.. la soirée des publivores attire l'attention sur les innombrables métiers et artisans et artistes créatifs dans le champs

mais.. mais.. cette créativité sert un diable souvent

la mort du net est due au même démon

vendre son clic au diable

alors oui avancer son chemin, développer ses passions, être ce qu'on est , est encore la meilleur manière d'avancer

il faut des buts, des envies

moi par exemple si je poste sur zc c'est pour rompre mon isolement et ma solitude ressentie, je cause parce que j'ai ce besoin de causer, d'autres viennent pour d'autres choses

est ce suffisant ? probablement pas, mais peut etre que les frustyrations nous indiquent d'autres chemins, complémentaires à prendre

merde je me sens mal sur zc.. dois je cesser d'écrire ? ou estt ce qu'il y a autre chose à faire dans la vraie vie que zc m'a fait prendre conscience sans le vouloir ?

parfois on peut tout simplement pas tenir ce regard, cette discussion avec soi même

parfois oui

merde je pleure devant un écran et.. et ensuite ? cela m'a fait du bien de tchouler , j'en avais besoin pour faire pause, reconnaitre la douleur qui est en moi

zc sertaussi à cela je suppose, cela insupporte des gens

merde il larmoie et se lamente.. je m'étale moins ou j'essaie de ne le faire que sur mon fil

j epeux comprendre que cela englue les autres, à moi d'assumer mes chemins sans doute

même si on aimerait soutient empathie et partage

van cauwelaert en cause ici à propos des arbres



j'aimerai continuer de vieillir comme cela en restant ouvert à des tas de choses
















Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Dim 24 Déc 2017 - 2:20

Merci, Zeb.

Comme d'hab' t'es long. Y'a de quoi penser. Smile Smile Smile

Je relirai et Au dodo !

Ton propos m'a l'air riche, mais je suis crevé. (L'âge ?? Razz )

Donc à demain, bôf je suis seul, donc j'aurai le temps.
MERCI pour ta prime réaction.

If.
(En fait, on se connaît bien , on s'est jamais dit qu'on appréciait le travail de l'autre,
c'est con, ce forum !)

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Dim 24 Déc 2017 - 2:21

humaniste attristé comme Théodore Monod





souchon est un chanteur exceptionnel aux textes exceptionnels

un des plus grands chanteurs français à mon avis

si ça se trouve il est ptete même intelligent , très intelligent...

artiste c'est un beau métier




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Dim 24 Déc 2017 - 2:22

j'aime bien te lire aussi ifness -)

bonne nuit , je m'en vais faire dodo zossi, à cause de ce temps pluvieux je couche de plus en plus tard

ma manière à moi de combattre l'hiver je suppose


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Dim 24 Déc 2017 - 2:48

Ici il fait soleil,
mais l'hiver néanmoins.
Le soleil se couche derrière la garrigue du Bois du Cade, c'est mauvais signe.
Ici la sécheresse persiste. On en parle peu. Il a plu 108 mm depuis le mois de mai.

L'Aigoual est blanchâtre.

J'adore la Belgique (et les belges) ,
mais j'ai du mal avec le climat.
Ayant été picard, j'ai fui.(dans le Gard, pour être précis. En mon hameau, il y a 3 familles belges...)

Amitiés sincères.

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Dim 24 Déc 2017 - 2:56

Bon, j'ai dit septantaine
en réalité j'ai soixantaine,

mais c'est par solidarité envers :
-les belges, fort logiques, eux.
-les plus âgés, que je rejoindrai si Dieu le veut ("si" très en vigueur actu, on invoque beaucoup Dieu, je m'inscris dans le courant Smile )

Mon humour a ses limites : l'heure.
Il est l'heure que je Câlins
NON! Que je Au dodo !

Hi hi. Fou

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Lun 25 Déc 2017 - 14:50

Bon, je suis totalement en accord avec tes propos, Zeb.

Et même avec tes larmes. Même avec tes larmes.
Ici, tu es un être REEL, même si virtuel
tu oses être TOI, te présenter comme TOI,
c'est EXTREMEMENT rare.

Ensuite, oui, en effet, l'âge ne change pas grand chose à la pensée.
Il change quelque chose au ressenti de la vie.
Plus de passé, moins de futur.
De + en + de passé, de - en - de futur.

(Bien qu'on se sache toujours provisoire, un accident est si vite arrivé.
Je note ici que nous avons la chance -que beaucoup/la plupart ignorent- de n'être pas en terres de guerres. Cela m'impressionne de savoir qu'en Syrie -c'est un exemple-....et que voilà, on en parle, calmement, à la télé, dans des débats, avec une nuance de sollicitude, genre : on vous plaint, nous autres Sages. Je parle à un belge, et la Belgique, ma terre aimée (je suis picard d'origine, c'est cousinade; la mère de mes enfants est d'origine belge) sait ce qu'est l'invasion guerrière, la négation de son existence, même.
(Oui, vu mon âge, j'ai vécu, j'étais enfant, l'âge post-39/45, les cicatrices étaient encore présentes, le souvenir prégnant, et mes parents avaient vécu leur adolescence, et leurs amours, pendant l'Occupation)

Bon, voilà qui situe.

Alors je déteste me la jouer vieux
vieux sage mon c..
mais je possède une mémoire du vécu et du ressenti,
mémoire perdue ? Je le pense un peu. On semble vivre dans une époque terriblement moderne, comme disait ce jeune con de Rimbaud.
La compagne de mon second fils est polonaise, d'origine. Elle a été outrée par les propos entendus lors des visites à sa famille, là-bas (alors qu'elle est très peu politisée), propos anti-européens, violemment libéraux, etc...
La mémoire se perd vite : je me souviens des campagnes (pas si anciennes) de collectes pour la pauvre Pologne, cadeaux de Noël pour les enfants, fringues, etc....

Bon, mais je ne désire pas non plus me la jouer "ancien", ni "mémoire".

Oui,Zeb, c'est difficile, de prendre des décennies (on dit des lustres)
de nos jours.
Et, oui, la soi-disant Sagesse des Anciens n'existe plus.
Non qu'elle ne soir reconnue : elle n'existe plus, tout simplement.

Bon, je me tais.
je suis volontiers bavard, je m'astreins au silence.
Merci à toi, Zeb. Tu es un frère.

Bisous à ce monde qui penche.

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par isadora le Mar 26 Déc 2017 - 12:47

Je suis comme le cognac XO. Hors d âge.
isadora
isadora

Messages : 1401
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Mar 26 Déc 2017 - 15:09

Enfin du bon, et un Cognac !

Je prendrais volontiers un petit verre, pour connaître le goût de ton "Hors d'âge". Wink

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par isadora le Mar 26 Déc 2017 - 21:10

T sssse. .. T es vraiment pas sérieux gamin !

Ma prof de danse bien aimée a 102 ans. Lors de son dernier anniversaire, elle a commencé son discours avec un rire malicieux en disant : I am sorry I am so old.
La vie ne l a pas épargnée mais la création et son amour de la danse lui ont forgé un corps souple et résistant ainsi qu un esprit vif et espiègle.

Elle est mon modèle.

et en cas de mou, je me secoue pour être digne d avoir été son élève.

Danser toujours. Danser encore.

isadora
isadora

Messages : 1401
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Mar 26 Déc 2017 - 21:32

C'est une excellente philosophie de vie. Je ne contesterai en rien.
Et c'est toujours bien, d'avoir une personne référente, comme ça.

J'en ai aussi. Plus virtuelles (des gens que je n'ai pas connus perso, mais via des confs, ou des livres.)
Et puis ma grand-mère : une dame tellement simple (pas simplette, hein ! Evil or Very Mad )
une dame de peu, mais pleine de...d'amour, sans doute : puisque j'ai appris l'amour définitif par elle, la regardant, me promenant bras dessus bras dessous lorsqu'elle était âgée...
Bon, je ne vais pas épiloguer.
j'ai pas le temps, ce soir : en fait j'étais venu pour autre chose, mais comme tu m'a appelé "gamin", ça m'a interpellé au niveau du vécu, tu voiiis ?

Et puis je devrais être à Lyon, et je n'y suis pas du tout.
Ca me rend ... bizarre.

Sérieux...pas sérieux... Qu'est-ce que ça veut dire ?


ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Mar 26 Déc 2017 - 22:29

merci ifness :-)

je ne sais pas si je suis extrêmement rare lol mais euh bon surement différent parfois oui oui

il fut une époque ou j'adorais le cognac , depuis je ne suis plus copain avec le sucre mais parfois j'en prends un quand même avec précaution, ernest précaution un gars raisonnable

ou alors une crèpe flambée , norvégienne ou non

http://www.epicurien.be/blog/recettes/desserts/crepes/crepes-flambees-au-grand-marnier.asp

epicure.. il savait profiter de la vie le bougre

si tu obeis po.. epicure .. gaffe

erm

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89picure

"Les atomes se meuvent aléatoirement dans le vide et peuvent se combiner pour former des agrégats de matière. L'âme en particulier serait un de ces agrégats d'atomes, et non une entité spirituelle, notamment d'après son disciple Lucrèce. En éthique, le philosophe grec défend l'idée que le souverain bien est le plaisir, défini essentiellement comme « absence de douleur »."

cela rejoint ma définition du bonheur

le bonheur c'est quand les emmerdements se reposent

epicure de 11 h monsieur, ah non j'aime po..










Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Mar 26 Déc 2017 - 22:40

On a les mêmes goûts musicaux.

Smile

Ouais, cela rejoint la notion d'"ataraxie".

Il faut prendre ces philosophes en leur temps : pense qu'ils exploraient des planètes totalement nouvelles !
Et c'est amusant (troublant) : en ces mêmes temps vivaient le Bouddha, Confucius, Lao-Tseu n'était pas loin, le peuple juif revenu d'Exil rédigeait à grand-peine la Torah,
bientôt viendra Alexandre et les bouleversements qui s'ensuivirent (pour une grande partie du monde, quand-même)

Bon, j'ai traduit plein de Lucrèce, au lycée, en latin. Les profs étaient cruels : les vers de Lucrèce sont parmi les plus obscurs pour un lycéen. Mais ça a boosté ma curiosité.

C'est curieux comme je recherche (inconsciemment, ou subconsciemment) les emmerdes.
Comme s'ils étaient le sel d'une vie sans eux fade.

Faut croire qu'on est doués pour ce qu'on peut. Twisted Evil

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Mar 26 Déc 2017 - 22:49

bah  parfois on s'étonne soi même de ce qu'on peut faire :-)

tant qu'on a pas essayé on sait po

touche pas à la manette du collisionneur on t'as dit merde

mdrrr

observer, reproduire on peut imiter aussi, imitation game



il ne faut pas se limiter, des tas de gens font cela très très bien envers nous

oh lui , il pige rien.. ah oui sur sur ?

coté rebelle

mais oui on  ne peut pas tout, et heureusement d'ailleurs

je ne pense pas qu'on cherche les emmerdements on cherche à découvrir, apprendre, s'émerveiller , c'est le mot à lamode d'ailleurs

https://www.belgium.be/fr/actualites/2017/discours_de_sm_le_roi_loccasion_de_noel_et_du_nouvel

"L’émerveillement nous pousse à être créatifs. "

"Finalement, émerveillons-nous de ce que nous avons construit ensemble"

"Si l’on s’émerveille devant la nature, on agira envers elle avec plus de respect."


etc

7 fois.. des monts et merveilles


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Mar 26 Déc 2017 - 22:54

film canadien hors sentiers battus

"Les Mille Merveilles De L'univers"




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Mar 26 Déc 2017 - 23:29

Ouaaah ! Mon acteur préféré ! (Benedict).

Je viens de lire trois bouquins de Sylvain Tesson . Un pur zébré,
un peu braque (et jadis assez accroc à la vodka, ce qui lui a valu, mais tu le connais p-ê, une chute depuis une gouttière, et un an d'Hôpital, avec pas mal de séquelles....)
Son dernier livre "Par les chemins noirs".(il y est à jeun).Traversée de la France à pied.
Je viens de terminer "Dans les forêts de Sibérie", (où la vodka coulait sec !)

Bon j'y suis sensible p-ê parce que je suis comme lui de formation géographique, et je goûte son approche (attention : je suis très loin de lui !)

Cela en relation avec ton "on s'émerveille de la nature".
Bon, c'est con, c'est même totalement dépassé, ce thème,
et si on lui doit protection c'est par science et logique, non par émerveillement benêt,

néanmoins : oui, j'aime la "nature", ou plutôt "les natures", et le voyage.
D'accord avec Tesson : le temps du voyage (surtout si l'on tient un carnet) ralentit le temps, les jours prennent consistance et ne se suivent pas connement les uns les autres.
dans la mémoire (dans MA mémoire) ils subsistent.

Bon par ailleurs, si,
je crois que je puis écrire que j'ai recherché (et recherche encore) les emmerdements,
parce qu'il vaut mieux vivre des emmerdes que de ne rien vivre,
y compris amoureusement (ou sexuellement Cool ),

je dirais plus philosophiquement : je recherche la complexité.
A travers le vécu.
J'ai un peu de mal avec le virtuel. (Je "mouille la chemise", si on peut dire. Laughing )

Oui, on peut parfois avoir la sensation d'imiter.
Ca n'est pas neuf: jadis on put s'inspirer de Stendhal pour vivre des passions,
et me restera toujours en tête cette Mme Bovary (j'ai lu 3 fois) dont je me dis parfois (comme Flaubert) que "c'est moi".
( NB Récemment, je me suis totalement identifié au personnage de Lisbeth Salander, dans Millenium. Les romans. pas les films.! Imaginaire, STP ! Encore une femme, bizarre, "créée" par un homme, Stieg Larsson.)

So long, brother.
(NB 2. J'ai 1 frère, en vrai. Il est + jeune que toi, si tes chiffres sont exacts. Smile )
(Mais j'ai tellement mauvais caractère que je ne le fréquente plus : c'est un "artiste", un photographe, qui "travaille". Travail mon c.. !!! Shocked Embarassed )



ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par isadora le Jeu 28 Déc 2017 - 9:28

Tout est rentré dans l ordre. Zebra est revenu sur sa trajectoire habituelle. Merci pour cette parenthèse.
isadora
isadora

Messages : 1401
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Jeu 28 Déc 2017 - 14:00

Merci, danseuse.

Bonne fin d'année à toi.
Au bonheur de te lire.

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Yansurf17 le Sam 30 Déc 2017 - 0:15

J'ai 65 ans (en vrai) et dans ta description tu indiques 94 ? Very Happy un vrai paradoxe temporel

Yansurf17

Messages : 5
Date d'inscription : 22/01/2015
Localisation : Dans un congélateur l'hiver, dans un four l'été

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Sam 30 Déc 2017 - 11:12

Quel sujet inspirant ! Et qui ne mérite pas débat je crois ... « le temps, le temps, le temps et rien d’autre, le tien, le mien et celui des autres... »
Qu’importe, l’amitié, l’amour, les valeurs, les expériences à partager sont essentielles ! C’est ce qui compte ! C’est intemporel
C’est ce que je ne trouve plus dans mon couple et le diagnostic de ma zebritude l’a confirmé récemment.
Je ne pleure pas sur mon sort, j’ai 57 ans et ai passé plein de fois le Cap Horn et comme a dit Nelson Mandela : « je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends »
Et si ma présence ici me permet d’aider ou d’apprendre, alors je suis vraiment heureuse et enfin fière d’etre Un Zèbre parmi les Zèbres qui ont des rayures plus anciennes et des Zèbres fraîchement reconnus
Amicalement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Sam 30 Déc 2017 - 16:37

Je t'ai répondu sur un autre fil parent.

Sans trop m'engager par une prise de position tranchée :
j'aime (lorsque je suis pas TROP con, ça m'arrive)
laisser le thème ouvert.

Amicalement too.

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Mar 16 Jan 2018 - 17:41

Je ne suis pas zèbre, juste un peu hqi et je vais sous peu franchir le cap 6.0, je peux viendre jouer avec vous avec un peu d'avance ?


Dernière édition par Hiémale le Mer 24 Jan 2018 - 16:05, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Mar 16 Jan 2018 - 18:05

Pressé de naître ? Pressé de marcher ? Pressé de parler ?
Pressé de grandir ? Presser d'aimer ? Pressé d'être pressé (compressé)?
Pressé de vieillir ? Pressé de mourir ?
**************
Tu joues avec les grands si tu veux,
tu verras, y'a de tout, ici.

Te fais pas manger. Pas exploiter par les dealeurs les dealeuses.
(Y'a de tout, te dis-je. Même des Z-en-toc.)

PS. Mon chat s'appelle Timale. Y'a une parenté ? Laughing

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Mar 16 Jan 2018 - 18:12

Nan, Male n'est pas mon nom de famille. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Mar 16 Jan 2018 - 18:19

OK.

Tu remarqueras : y'a des messages qui coûtent pas cher et qui amassent des rayures !

Razz Dent pétée Idée

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Mar 16 Jan 2018 - 18:56

Tu as apporté des osselets ?
Des billes ?
Des cartes ?
Et si on jouait à des jeux de vieux ? Des jeux du temps d'avant le 1-0, du temps où la vie n'était pas aussi binaire.


Dernière édition par Hiémale le Mar 30 Jan 2018 - 9:52, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Mar 16 Jan 2018 - 19:31

Ah ben oui, tiens,
vas-y !
Va ouvrir des topics ou participer à des fils ad-hoc,
genre : sur le genre, ça m'a rappelé un truc abandonné (comme les osselets) Smile )

Je te souhaite bon courage, et bien des référentiels, et de la patience, étou étou,

J'aime bien, ton discours,
bon, les trucs de vocabulaire ou les trucs sur la langue française, ça me gonfle un peu,
en fait, je m'en fous,

mais c'est curieux et triste, un peu,
oui, j'ai des enfants (adultes),
et, oui, ils ont vécu une enfance qu'ils ont aimée,
en d'autres temps, d'autres temps que ceux de ma propre enfance,
que j'ai aimée ? chais pas, j'me posais pas la question,
mais, actu, ça va pas du tout,
et je me suis retiré de tout. Je trouve que mes enfants sont devenus cons, bien qu'ils soient très intelligents.

J'aime/je n'aime pas le monde d'aujourd'hui, j'en sais rien, j'aime la marche du Monde,
je suis curieux, et puis qu'y puis-je ?
Tout m'intéresse, donc la marche du Temps.
Je me désole simplement de savoir que je ne connaitrai pas...la suite. Parce qu'un jour...

C'est tout.

T'écris bien, mais fais gaffe : ici, on n'aime pas trop ceusses qui sont trop directs, qui rentrent dans le lard. C'est qu'on est des délicats Razz , ici.
(Sinon tu vas recevoir des trucs sur la tronche que tu n'auras même pas le temps de dire ouf Twisted Evil Suspect )

Conseil d'ami.
PS. Sur le fil "Je t'aime", c'est un peu ma zone de repli.
Lorsque je n'ai pas le moral, je poste là-bas. Pas de polémix, juste des textes et des coucous. Sans attente de retour.



ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Mar 16 Jan 2018 - 19:45

Je préfère un bon livre pour mettre mes neurones en marche.  


Dernière édition par Hiémale le Mar 30 Jan 2018 - 9:51, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Mar 16 Jan 2018 - 21:59

D'accord d'accord
je ne craignais pas pour mon antre
et j'ai les mêmes ressentis que toi.

Simplement, ici, il existe des fils sympas,
et puis tout se passe bien, les gens commencent à s'apprécier, à plaisanter, à s'envoyer des clins d'oeil , il existe même des gens super-sérieux qui font réfléchir,
et puis pof, un(e) malfaisant(e),

voilà. Sur "Je t'aime", j'ignore, je suis imperturbable.
Sinon, j'ai quelques mp sympas aussi, parfois.

Bon, stop, j'ai la grippe, je vais te la filer... Evil or Very Mad

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Mer 17 Jan 2018 - 10:09

Pas de souci pour la grippe, j'ai déjà fait mienne le cru 2018. Mes anticorps sont au taquet.

On fait un pendu ?
Je commence :
Synonyme de mon pseudo : N - - - - L


Dernière édition par Hiémale le Mar 30 Jan 2018 - 9:50, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par ifness le Mer 17 Jan 2018 - 16:22

Bon, d'accord, il y a une éclaircie. J'ai pu apercevoir ton horizon.

Donc tout mon discours fut superfétatoire. Smile
Oui, bien que je me sente constamment interpellé par tout (c'est usant, mais on ne se refait pas, sauf à déménager de cerveau/ lassé/tellement lassé par le cervoelas, Chirac préférait la tête de veau paraît-il)
y'a des trucs, je me mets à penser, et puis je me dis : "je m'en fous".

Il existe (en revanche, revaaaanche!) des éléments de ma vie privée (familiale) dont je me dis désormais que "je m'en fous",
ça me fiche une sacrée liberté,
mais ça n'est pas entendu,
et ça induit une foutue solitude.

Il y a souvent un prix à payer : ce monde est mal fichu.

Bon, chuis pas spé des jeux de maux, j'ai trouvé "NivéaL".
J'ai bon ?
One point ?

ifness

Messages : 2725
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 96
Localisation : on dirait le sud

Revenir en haut Aller en bas

Zebres et crise de la septantaine Empty Re: Zebres et crise de la septantaine

Message par Invité le Mer 17 Jan 2018 - 17:00

Vi ! One point !

Bah, le monde est ce qu'il est. Il nous faut faire avec.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum