Test du syndrome de l'imposteur

Aller en bas

Test du syndrome de l'imposteur

Message par mmashoro le Ven 1 Déc 2017 - 21:03

Salut,

Je poste car j'avais beau avoir pas mal entendu parler du syndrome de l'imposteur, j'avais pas encore fait le "test du syndrome de l'imposteur", donc je me suis dit que c'était peut-être le cas d'autres personnes.

Il est dispo ici ➡️http://paulineroseclance.com/pdf/IPTestandscoring.pdf

Il s'appelle aussi "l'échelle de Clance" et a été mis au point par Pauline Rose Clance et Suzanne A. Imes. Vous pouvez en savoir plus sur la page Wikipédia Syndrome de l'imposteur.

Franchement je m'attendais pas à avoir un score aussi élevé  Shocked

Je trouve particulièrement intéressant la partie de l'article sur les stratégies de défense : overdoing et underdoing :
Wikipédia a écrit:C'est cette crainte d'être démasqué qui pousse l'imposteur à mettre en œuvre des stratégies pour masquer l'escroquerie dont il se sent coupable. La stratégie overdoing consiste, par rapport à une tâche à accomplir, à investir une très grande énergie. Ceci permet à la personne d'attribuer à cette grande quantité de travail le succès de l'entreprise et non à ses compétences réelles. La stratégie underdoing prépare la personne à l'échec, pour lequel elle a une explication toute faite et d'attribuer à la chance ou à un contexte particulier les raisons de la réussite éventuelle. Dans les deux cas, ces stratégies viennent renforcer le syndrome.

J'y pense beaucoup à l'overdoing en ce moment parce que j'ai beau avoir pas un peu lu sur la loi de Pareto en mode développement personnel (20% des efforts produisent 80% des résultats, il faut donc faire ces 20% là), je me rends compte que je me retrouve toujours à faire beaucoup trop pour pas grand chose (overdoing) ou souvent à passer on temps sur 9gag/facebook/youtube/Counter-Strike (underdoing).

Vous obtenez quel score les amis ?

EDIT :

J'ai retrouvé cette vidéo que j'avais oubliée, en consultant de vieilles playlists Youtube créées il y a des lustres.

Le syndrome de l'imposteur y est mentionné vers 12 minutes :



Dernière édition par mmashoro le Mer 7 Mar 2018 - 1:47, édité 1 fois
avatar
mmashoro
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 343
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 27
Localisation : Vannes (Morbihan)

http://www.borispaing.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par Invité le Dim 3 Déc 2017 - 10:56



Dernière édition par E.T. le Dim 11 Fév 2018 - 13:47, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par myriade le Dim 3 Déc 2017 - 15:45

66
avatar
myriade
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 55
Date d'inscription : 30/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par Invité le Lun 15 Jan 2018 - 22:02

Impressionnant o_O

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par Eva_Luna le Sam 20 Jan 2018 - 16:12

Très intéressant. 87 pour moi.
Je ne suis pas étonnée car dès que j'ai appris ce qu'était le syndrome de l'imposteur, j'ai enfin mis des mots sur ce que je vis depuis plusieurs années au boulot...
C'est très agaçant avec des périodes d'overdoing et d'underdoing...

Au moins de connaître ça permet d'en prendre conscience et de tenter d'équilibrer les choses.
avatar
Eva_Luna
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 44
Localisation : Nantes (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par My_illusion le Dim 21 Jan 2018 - 10:17

79%. Même si factuellement, g réussi bcp de choses, je me dis que c'est à la portée de tous pour peu qu'ils s'y investissent et persévérent.

Merci pour le terme "overdoing", une de mes principales pompes à énergie.

J'aimerais reprogrammer mon cerveau car physiquement ça morfle. L'épuisement et les troubles psychosomatiques sont lourds à supporter.

My_illusion
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 208
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 33
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par jesse-hunter le Dim 21 Jan 2018 - 12:08

c'est surtout a cause des personnes toxiques parasites qui viennent exploser le discours

jesse-hunter
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 61
Date d'inscription : 21/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par H@use le Dim 21 Jan 2018 - 12:29

91 pour moi.

J'ai 40 ans, et je commence à être un peu reconnu professionnellement et socialement là où je me suis ENFIN posé (cette année).

M'est avis que si j'avais passé ce test il y a 10 ans, j'aurais topé les 100 easy.

A noter un biais massif. On identifie au bout de quelques questions que la réponse pour scorer est invariablement le 5. C'est fort regrettable, l'effet Barnum tourne à plein régime.
avatar
H@use
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 614
Date d'inscription : 08/11/2017
Localisation : Tribu de Luecila

https://www.instagram.com/toketa_photography/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par Asperzebre le Dim 21 Jan 2018 - 12:51

53 pour ma part.
Il faut dire que je ne me reconnais pas vraiment dans le syndrome de l'imposteur, j'ai juste une faible confiance en moi qui s'en rapproche un peu.

Concernant le score, on peut choisir d'avoir 20 ou d'avoir 100 assez facilement dès qu'on a compris comment le test est construit, mais tout l'intérêt c'est de répondre objectivement.
Si on a conscience qu'on peut biaiser le résultat, on devrait aussi avoir conscience que biaiser le résultat ne nous apportera rien du tout.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1764
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par Eva_Luna le Dim 21 Jan 2018 - 13:23

Asperzebre a écrit:
Si on a conscience qu'on peut biaiser le résultat, on devrait aussi avoir conscience que biaiser le résultat ne nous apportera rien du tout.

Exactement, il faut rester honnête avec soi-même sinon le test ne sert à rien du tout !
avatar
Eva_Luna
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 20/01/2018
Age : 44
Localisation : Nantes (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par mye le Dim 21 Jan 2018 - 14:39

88... et l'overdoing...eh bah Neutral
Persuadée d'être là où je suis grâce au mélange besogne acharnée et coup de chance.
Impression bizarre que de lire noir sur blanc ses propres caractéristiques.
Détester les compliments car : 1/ ce que l'on a réalisé n'est pas si énorme tout de même, 2/ et même si ça l'est, oui bon on a beaucoup bossé ce n'était pas grand chose, 3/ tout le monde peut le faire, 4/ pourvu que les autres ne posent pas d'autres questions, ils vont découvrir qu'on ne sait rien
On se soigne comment de cette sale manie ??

mye
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 14
Date d'inscription : 22/12/2017
Localisation : rouen

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par My_illusion le Dim 21 Jan 2018 - 17:07

mye a écrit:88... et l'overdoing...eh bah  Neutral
Persuadée d'être là où je suis grâce au mélange besogne acharnée et coup de chance.
Impression bizarre que de lire noir sur blanc ses propres caractéristiques.
Détester les compliments car : 1/ ce que l'on a réalisé n'est pas si énorme tout de même, 2/ et même si ça l'est, oui bon on a beaucoup bossé ce n'était pas grand chose, 3/ tout le monde peut le faire, 4/ pourvu que les autres ne posent pas d'autres questions, ils vont découvrir qu'on ne sait rien
On se soigne comment de cette sale manie ??

Je suis d'accord avec toi, mais faut-il changer ça? Ca fait partie de l'humilité non? :-)

On me dit carrément "tu peux te la péter, profite!" AHAHAHAHA, non merci ! Si je fais ce que je fais ce n'est pas pour briller en société, c'est uniquement car un de mes moteurs de vie c'est de relever des challenges. Je suis très heureuse d'avoir acquis de nombreux apprentissages, même s'ils n'atteignent jamais l'excellence. Le revers, c'est de minimiser ce que les autres ont accompli, j'ai beaucoup de mal à les valoriser... Comme si réussir était un prérequis. Je suis aussi très impatiente aussi quant au temps que les autres ont besoin pour réussir ce qu'ils se missionnent et je suis très déçue lorsqu'ils abandonnent à la moindre difficulté ou manquent trop de persévérance. Ça m'a valu nombre de tensions dans les relations sociales car je suis trop exigeante... Cependant, je suis beaucoup plus tolérante envers autrui qu'envers moi-même. Je ne souhaite d'ailleurs à personne d'être comme moi, c'est usant au possible. Parvenir à rétablir de "l'équilibre", chaud ! Je n'aimerais pas être qqn de sûr de moi, je préfère travailler dans l'ombre... Juste donner de l'inspiration pour qu'autrui soit motivé mais jamais par compétition interindividu (la compétition est toujours envers moi-même ou bien si l'on me croit pas capable). Justement, j'aimerais rencontrer des autres qui m'inspirent... et pas tous ceux qui vivent de façon "insipide" où ça vole bas. Cela explique, entre autres, ma solitude d'âme. Très difficile pour moi de rester à un niveau peu profond. Parait que ça s'apprend... Mais je le vois comme une mortalité d'une partie de soi.

My_illusion
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 208
Date d'inscription : 11/12/2017
Age : 33
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par mmashoro le Mer 7 Mar 2018 - 1:47

J'ai retrouvé cette vidéo que j'avais oubliée, en consultant de vieilles playlists Youtube créées il y a des lustres.

Le syndrome de l'imposteur y est mentionné vers 12 minutes :

avatar
mmashoro
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 343
Date d'inscription : 23/05/2015
Age : 27
Localisation : Vannes (Morbihan)

http://www.borispaing.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Test du syndrome de l'imposteur

Message par Princeton le Sam 10 Mar 2018 - 0:03

J'apprends à accepter le fait d'être intelligent, aussi lorsque je réussis des examens ou des concours j'accepte mieux le fait que je les ai réussis parce que je suis intelligent, mais il n'y a pas de quoi s'enorgueillir puisque je n'ai rien fait pour être intelligent, en ce sens c'est bien un don, ou surdon.

Auparavant j'étais très mal à l'aise avec les compliments lors de réussites académiques, mais j'ai appris à les accepter. Il n'en reste pas moins que la stratégie de overdoing it me correspond, mais pas tant pour refuser de voir dans la réussite à un examen que j'ai passé la marque de mon intelligence, mais parce que le travail est essentiel il me semble pour réussir quoi que ce soit.

L'intelligence en roue libre ne sert à rien, il faut la mettre... au travail !

En revanche quelque chose que j'ai identifié chez moi est la tendance à surestimer la difficulté des examens que je passe, je ne mets alors pas de limite dans le niveau de maîtrise ou d'expertise à acquérir, comme si je voulais toujours aller plus loin. C'est une bonne stratégie, car elle me conduit à avoir d'excellents résultats et à repousser mes limites.

Je remarque enfin que je n'ai parlé que de la sphère académique... Il faudrait que je réfléchisse au fait que ce sentiment d'imposture doit en revanche m'habiter dans d'autres domaines. Le fait de séduire ou d'être séduisant par exemple.

Finalement, ce syndrome de l'imposteur doit venir de notre incapacité ou de nos difficultés à nous évaluer ou à évaluer correctement nos qualités et nos défauts, à amoindrir les uns ou à grossir les autres. Peut-être qu'un travail sur soi, et une bonne estime de soi, permettent de ne plus ressentir ce sentiment d'être un imposteur, ou de le ressentir moins.
avatar
Princeton
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1357
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum