Gestion des emotions

Aller en bas

Gestion des emotions

Message par Plume25 le Jeu 30 Nov 2017 - 10:56

A la fois extrêmement analytique et de l'autre très intuitive, J'ai du mal à trouver l'équilibre entre les deux. Le fait que J'ai fait de l'nhibition intellectuelle et emmotionnelle n'aide pas. Il m'arrive de faire de la dissociation. Comment trouver vous un équilibre? A déployer les deux potentiels sans en écraser un au passage ? Sans surchauffe ?
avatar
Plume25

Messages : 12
Date d'inscription : 20/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion des emotions

Message par flotos le Jeu 14 Déc 2017 - 9:30

J'essaie de trouver un équilibre dans le plaisir de manier les émotions comme des éléments rationnels. Selon moi, une émotion est une données envoyées de l'inconscient vers le conscient, et ce dernier ne sait exactement la lire. Il la convertis donc en émotion, et à nous (le conscient) de la décrypter. Trouver la cause de ces derniers.
Ceci est devenu un jeu pour moi, se déclencher de la "chair de poule" sur commande en écoutant de la musique, réaliser qu'on est heureux alors qu'on est simplement dans le métro, dans une vie "banale". Se forcer à sourir pour déclencher ces émotions. Une façon de "hacker" notre système émotionnel.
Mais, car tout "pouvoir" en à un, il m'arrive de les contrôler sans le vouloir. Et ainsi, vivre avec une sorte de filtre permanent sur mes sentiments. Je ne peut plus tous les ressentir instinctivement, et m'en retrouve rationnel la plupart de ma vie. On peut y voir des avantages, on peut y voir des défauts. Je ne ressent plus de bonheur très intense spontanné par exemple. Donc je travail a améliorer ce système pour qu'il soit plus tolérant.

Mais l'avantage, c'est que j'en suis quelqu'un de stable, ne prenant pas de décisions sur des coups de têtes.
avatar
flotos

Messages : 87
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 22
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion des emotions

Message par Plume25 le Jeu 14 Déc 2017 - 20:19

J ai l impression que c est ce que je faisais avant et qui à fait exploser la cocotte minute.
J'ai commencé à voir un accompagnant pour haut potentiel en gestion des émotions. Il m'apprend à déconstruire l'émotion mais seulement après m'y être connecté. Je pense qu'avant je plaçais un filtre cognitif afin de ne pas les ressentir et maintenir un équilibre constant mais par le contrôle.
avatar
Plume25

Messages : 12
Date d'inscription : 20/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion des emotions

Message par Shazz le Jeu 14 Déc 2017 - 21:13

Vraiment, ça me fait flipper de penser à "gérer les émotions"...

Bien sûr, elle me débordent , bien sûr je suis ridicule : je souris TROP, je rigole parfois TROP fort, je me liquéfie devant une scène triste dans le moindre téléfilm à deux balles où le héros perd sa mère/ son ami/ son chien / sa clé de douze , je m'insurge en un rien de temps, je réagis au quart de tour, je rougis, je bafouille, je perds mes moyens ...

Et pourtant...

Ça veut pas dire qu'après, je ne sais pas redescendre en pression et me raccrocher aux branches quand la situation l'exige, ça ne fait pas de moi quelqu'un d'irresponsable (et de une) et puis j'ai pour excuse facile de me dire qu'un moment de honte est vite passé/oublié (humilité rimant superbement avec humanité) et que si j'ai survécu 40 ans dans "cet état-là" sans savoir pourquoi j'étais comme ça, c'est pas maintenant que je connais le "pourquoi" qu'on va me brider quoi que ce soit (et de deux)!! (Ou que je vais m'imposer un quelconque plan de conformité avec les codes en vigueur , ras-le -bol de l'hyperadaptation ! Un peu de liberté, que diable ! Un peu d'air !!  Laughing )

JE - SUIS - DIFFERENTE .

Et mes affreux défauts font mes belles qualités.

Alors, ouais, je vais encore me taper la honte un certain nombre de fois avec mes émotions non calibrées pour ce monde ... Je vais encore me prendre sans doute les pieds dans le tapis avec un certains nombres de malfaisants que j'aurais pas vu venir parce qu'ils vont pianoter sur toute la gamme de mes émotions pour mieux me faire jouer la mélodie de la chèvre, mais ...(pardon,), je m'en cogne...

A 45, 50, 60 ou 70 ans , je continuerais sans doute à exploser de colère ou d'indignation, et parfois je m'effondrerais encore comme un chaton sans défense...

So, what ???!!!

Comme j'ai répondu hier à mon homéopathe qui me demandait si j'avais déjà vu un "psy ès zèbritude " pour apprendre à gérer mes émotions : "non, et je n'en ai pas la moindre envie ...même si parfois c'est encombrant... parce que c'est aussi sans doute cette ultra sensibilité qui signe mon humanité"... (et ma créativité, et donc la Vie, à mon sens...)

Et j'ajouterais que j'espère avoir encore longtemps ce besoin de me cacher quelques secondes dans un coin de ma classe ou de la cour de récré pour essuyer les quelques larmes qui débordent, à chaque fois que je trouve "mes mômes " bouleversants dans leur innocence ou leurs personnalités chatoyantes.

Ok , j'ai sans doute l'air con. Mais 'faut croire que j'aime ça...

+++
avatar
Shazz

Messages : 584
Date d'inscription : 19/10/2016
Localisation : Rhône 'n roll (enfin, heu, surtout roll, actually ...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion des emotions

Message par Bimbang le Jeu 14 Déc 2017 - 21:21

Je ne suis pas persuadée que les émotions viennent de notre cerveau primaire... quoique, récemment une hypnose a eu pour conséquences la perte de mes émotions intenses.
Ou alors, peut être que la notion de "cerveau" primaire doit être agrandie à nos tripes. Là, ça me semblerait plus conforme à mes ressentis.

Comme flotos, j'ai joué pas mal avec mes émotions, à apprendre à les faire évoluer par la volonté, notamment par la suggestion de situations et sur la musique. C'est un peu comme si je maitrisais un "mouvement" d'émotions, un élargissement en taille et en intensité. Certaines musiques sont géniales pour ça. La conséquence de l'hypnose m'a bien fait réaliser ce que j'avais gagné dans ma vie. C'était horrible de ne plus rien ressentir d'aussi intense. Ça a duré 4 jours, mais je m'en souviens comme quelque chose de très flippant.

Par contre, si je maitrise à peu près ce que je déclenche, ce qui est déclenché fortement par l'extérieur, hors ma volonté, me déconnecte complétement (mais je crois que j'ai toujours réagi comme ça). J'ai l'impression de feindre ne rien ressentir, que je le fais consciemment, mais je pense qu'en fait, je ne contrôle pas.
Il faut que je puisse être seule, je pense, pour gérer.

C'est compliqué de mettre des mots là-dessus, mais je suis hyper-contente d'en causer et de comparer les choses. Very Happy

Question : c'est quoi "déconstruire" une émotion ? (d'avance j'ai une forte appréhension)
avatar
Bimbang

Messages : 3851
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gestion des emotions

Message par Plume25 le Ven 15 Déc 2017 - 12:21

En fait généralement j entre dans son bureau en hyper analyse et elle m orienté poyr voir l émotion en faite qui me fait partir dans les tours analytique.
Une fois que je l exprime, elle me fait analyser pourquoi je ressens ça.
Je crois que le process est le suivant: ressentir d'abord et analyser quel mécanisme de pensée à fait naître une émotion si forte.
Une sorte d éducation émotionnelle.

Intéressant ce contrôle des émotions.
Est ce que ça aide à trouver l harmonie ou est ce encore une manière de contrôler notre intensité... moi aussi maintenant j évite de prendre des décisions trop vite en situation émotionnelle. Le problème c'est que maintenant que J'ai ouvert la boîte de pandore cela devient compliqué. J'ai lâché la bête trop vite après lui avoir tenu solidement les rênes... rires...


avatar
Plume25

Messages : 12
Date d'inscription : 20/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum