Les enragés de la route

Aller en bas

Les enragés de la route

Message par davidabricot le Jeu 23 Nov 2017 - 18:23

Bonjour,

je suis quelqu'un qui suis capable de me mettre dans des colères terribles, en général pour de vrais raisons. Mais cela m'arrive rarement. Par contre, je peut devenir fou dès que je croise un enragé de la route (stress maximal, boule au ventre, envie de ne plus jamais conduire). Je ne comprend pas ces gens, ceux :

- qui vous double tout près, sans clignotant évidemment,
- qui vous regardent comme s'ils allaient vous égorger
- qui conduisent à 10000000 à l'heure, ou vous pousse sur autoroute
- qui téléphone à la pompe à essence
- qui brûlent les feux rouges

J'ai l'impression de croiser des décérébrés, totalement débiles. Ça me met dans une rage dingue. J'ai même une collègue qui roule à 250km/h entre Montpellier et Nîmes dans sa voiture de sport et qui me dit "je prend des risques mesurés". A parce qu'elle est dans le moteur? Parce qu'elle pense pouvoir négocier si elle roule sur une tâche d'huile?

Ça me rend dingue. Si j'étais aux USA, je crois que je serais capable de tirer à vu.

Quelqu'un partage-t-il mon sentiment? Et surtout quelqu'un a-t-il trouvé un remède, quelque chose qui atténue ces crises de colère?
avatar
davidabricot
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2280
Date d'inscription : 01/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par Bimbang le Jeu 23 Nov 2017 - 19:55

Plutôt qu'un remède, tu t'es demandé pourquoi ça te touchait autant ? Peut être que comprendre ça te permettrait de prendre un peu de recul.

Je lance des questions au hasard :
Tu as peur toi même au volant ? Qu'est ce qui fait que la colère monte ? Tu te sens impuissant ? humilié ? Quelqu'un de ton entourage est décédé dans un accident ? Ton moniteur auto-école était un monstre autoritaire ? etc...
Il faudrait que tu t'interroges sur qu'est ce qui génère la souffrance avant que ça parte en colère ?

Dans ta liste, il y a un intrus ? non ? C'est quoi le rapport avec le téléphone à la pompe à essence ?
avatar
Bimbang
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3045
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par davidabricot le Jeu 23 Nov 2017 - 20:21

Et bien je suis touché parce que je ne supporte pas les comportements débiles. Et les comportements que j'ai décrit sont complètements dangereux et inconscients. Et ça m'énerve que les gens ne respectent rien, car je suis navré de voir le savoir vivre malmené.

Les gens qui roulent vite sont toujours pressé, de quoi? De mourir? C'est d'une tristesse infinie ces gens qui ne savent plus vivre. J'ai un mélange de pitié et de compassion.

Non la pompe à essence n'est pas un intrus, c'est dangereux d'utiliser un appareil électrique aux pompes (pour le risque d'étincelles, même s'il est faible). Et quand je vois les gens se ficher complètement de ces interdits, ça m'exaspère, comme dans l'avion, dès qu'il atterrit, tout le monde se jette sur son téléphone.

Pourtant je sais que l'être humain est capable d'une connerie sans limites, mais de le constater, ça me rend d'une dépression dingue.
avatar
davidabricot
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2280
Date d'inscription : 01/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par Bimbang le Jeu 23 Nov 2017 - 21:07

Non mais là, c'est ton cerveau qui parle. Tu raisonnes.
Au fond de toi, qu'est ce qui a mal ?
avatar
Bimbang
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3045
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par ortolan le Jeu 23 Nov 2017 - 21:20

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 23:52, édité 1 fois
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7856
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par the kick inside le Jeu 23 Nov 2017 - 21:37

Le titre m'a fait éclater de rire, je m'attendais à me reconnaître dans le témoignage et c'est bien le cas. Disons que l'automobile exacerbe l'égoïsme et l'incivilité car l'habitacle donne un sentiment d'immunité. Parcontre je ne crois jamais les gens qui disent contrôler les risques qu'ils prennent: en voiture on contrôle peu de choses, et tout peut très vite basculer. J'ai très conscience de notre vulnérabilité à l'inverse. Parcontre je ne suis pas exemplaire, je suis tête en l'air même si je n'ai jamais eu un seul accrochage, et je roule comme une "mamie" la plupart du temps parce que je rêvasse beaucoup justement. Les gens qui collent au derrière pour qu'on roule pile dans les clous (enfin pour ceux qui les respectent, la civilisation ne suscite pas l'intérêt de tout le monde non plus), voire au-dessus, ceux qui resquillent les files ou qui ne savent pas utiliser un rond point, ont le don de provoquer chez moi les symptômes que tu as décrits et le sentiment d'être sur la planète des singes oui, parfois... Very Happy
avatar
the kick inside
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 723
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par davidabricot le Jeu 23 Nov 2017 - 22:10

@Bimbang
En moi il n'y a rien qui cloche, c'est juste que l'hallucine de voir des comportements ultra dangereux. Ce qu'a expérimenté Ortolan à Toulouse, c'est exactement le type de chose que je vois souvent. Et c'est totalement fou et dangereux. Je parle vraiment de comportement ultra extrêmes.

Comme brûler un feu rouge en ville à au moins 70km/h, sans aucune visibilité. Il fait comment le type s'il y a une voiture en face? Ou avec du brouillard sans visibilité à 30m, des gens qui doublent sur ligne continue. Non mais ils s'en rendent pas compte que dans le brouillard tu vois les phares en face qu'au dernier moment?

Ça me rend fou parce que ces comportements veulent dire :
- inconscience,
- rien à foutre des autres
- folie
- haine
- égoïsme

c'est peut-être ça qui me rend dingue, c'est que c'est un coktail de plusieurs choses que je déteste.

@the kick inside
Je sais que l'automobile exacerbe les chose, bien que je n'en comprenne pas le fait. Ça ne le fait pas sur moi. Et pour le sentiment d'immunité, c'est fou, les gens sont débiles à ce point? On sait tous qu'un accident est vite grave, qu'il n'y a que dans les films où les voitures se tamponnent côte à côte à 200km/h.

Un jour j'ai pris une petite flaque d'huile, à 15km/h sur un rond point, j'ai fait 2 tours sur moi-même, sans pouvoir rien contrôler. Il n'y avait personne, même si c'était pas vite, j'aurais percuté quelqu'un, j'aurais pu me retourner, ou me ficher sur le rond-point (ornementé d'une charrue...). Enfin, déjà que rouler avec vigilance à 90km/h présente des risques...

En plus ces fous croisent des vieillards, qui peuvent donner un coup de volant pas peur. Moi je me suis sorti de plusieurs situations grâce à des mes réflexes, hors je suis certains que je n'aurais pas les mêmes dans quelques décennies.
avatar
davidabricot
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2280
Date d'inscription : 01/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par davidabricot le Jeu 23 Nov 2017 - 22:12

En plus les chauffards en ville ou en campagne ne gagnent jamais de temps puisque je les retrouve constamment à un passage à niveau, un feu alterné (sauf lorsqu'ils le grillent), où derrière un tracteur, moissonneuse, convoi exceptionnel ou poids lourd.

Des fois je me dis que j'aimerais arrêter de rouler, mais c'est totalement impossible quasiment dans toute la France.
avatar
davidabricot
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2280
Date d'inscription : 01/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par the kick inside le Jeu 23 Nov 2017 - 22:27

Après je pense que majoritairement il s'agit d'un combo (très dangereux certes) d'ignorance et d'égocentrisme "naïf" plus que d'affront volontaires. D'ailleurs il suffit d'avoir été passager dans d'autres voitures pour le constater. Parcontre, quand je suis passagère de voitures de "zèbre" j'observe exactement la même impatience que ce dont on témoigne là (avec des styles de conduite différents cependant), alors va savoir. Very Happy
avatar
the kick inside
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 723
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par ortolan le Jeu 23 Nov 2017 - 22:37

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 23:52, édité 1 fois
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7856
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par Invité le Jeu 23 Nov 2017 - 22:56

ouaip ça m'énerve aussi , parce que cela m'agaçe que des gens ne soient pas soumis aux mêmes règles sociales que moi, j'ai l'impression de me faire baiser du coup

j'en suis frustré même , le truc typique c'est la file d'attente, vous prenez la bande de droite et vous prenez votre mal en patience parce qu'il ya file et un ducon remonte par la gauche et jouant du pare choc se faufile

ces incivilités disent j'en ai rien à foutre de toi mec, je te chie dessus

je prends donc cela pour une agression

si je faisais la même chose et les autres aussi on aurait plus qu'à s'équiper de blindage

ce qui me rappelle combien le paradigme de certains est j"crase et je baise les autres frontalement ou par ruse

je me demande finalement aussi à force pourquoi je devrais respecter des règles que personne ne respecte plus ?

passer un rouge c'est autre chose, c'est de la débilité ou du suicide avec la circonstance aggravée comme ceux qui remontent les autoroutes d'y crever soi, ça on s'en fout... mais de faire crever des innocents dans l'opération, pour moi c'est la même chose que de vouloir tuer quelqu'un

c'est bête et méchant dans le sens profond du mal

genre je vais mal donc les autres peuvent aussi mourir

ceux qui vont vite se sentent probablement puissants et ou frustrés

on remplace ce qu'on a pas par la cylindrée de sa bagnole c'est bien connu , du coup ça démontre juste une immaturité ou une inconscience, jusqu'au jour ou on tue ou on se tue ou on s'handicape ou on handicape à vie

trop tard, idem mal fait

donc quand on croise des débiles, on finit par s'énerver non pas des risques qu'ils prennent eux mais des risques qu'ils font prendre aux autres

de la même manière les gens qui roulent trop lentement sont aussi de vrais dangers et devraient se demander s'ils sont encore en état de conduire sans mettre en danger autrui

un juste milieu dans une circulation moyenne donc

l'intégration sociale

ces incivilités sont du même type que les merdes humaines qui tapent les infirmiers aux urgences

mais il ya tellement de barrakis partout, parait pour certains qu'on peut accroitre l'intelligence, commencez avec ceux là pour voir...




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par Bimbang le Jeu 23 Nov 2017 - 23:01

Davidabricot a écrit:En moi il n'y a rien qui cloche, c'est juste que l'hallucine de voir des comportements ultra dangereux. Ce qu'a expérimenté Ortolan à Toulouse, c'est exactement le type de chose que je vois souvent. Et c'est totalement fou et dangereux. Je parle vraiment de comportement ultra extrêmes.

Davidabricot a écrit:Ça me rend dingue. Si j'étais aux USA, je crois que je serais capable de tirer à vu.

C'était pas vraiment ça que tu voulais dire alors ? sinon, c'est tout de même un problème, hein..
avatar
Bimbang
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3045
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par ortolan le Jeu 23 Nov 2017 - 23:09

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 23:52, édité 1 fois
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7856
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par davidabricot le Jeu 23 Nov 2017 - 23:11

Je suis assez d'accord avec les messages précédents. Mon seul réconfort est sur la fin des voies rapides, lorsqu'elle se rétrécie et qu'il y a un bouchon. On voit toujours des gens arriver à gauche, doublant tout le monde, puis essayer de se rabattre devant ceux qui ont attendu plus longtemps. Je me met au milieu comme beaucoup de gens le font. Ça les énervent, ils deviennent fou derrière leur volant.

Mais malgré tout il faut faire attention, car je suis sûr qu'il sortira de plus en plus de gens des voitures pour tuer des gens. Une fois sur l'autoroute A20 (entre Limoges et Cahors, je veux dire, c'est pas le règne de la mafia là), j'ai été attaqué par des étrangers bizarres. Je conduisais le minibus de mon club d'athlé, qui était couvert de pubs. Les types sont venus frapper le bus à une barrière de péage. Trop flippant, ils devaient croire qu'on avait une cargaison.

Non seulement il faut supporter la folie, les risques, mais en plus j'ai l'impression d'être impuissant car trop dangereux de tenter quelque chose. C'est flippant! Bon j'ai vécu à Nîmes aussi, là je risquais pas de faire quoique ce soit. Mais ce n'est pas normal!
avatar
davidabricot
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2280
Date d'inscription : 01/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par davidabricot le Jeu 23 Nov 2017 - 23:14

@Bimbang
Ce que je veux dire c'est que je pense pas que ça vienne de moi. Cela me semble normal d'être dégoûté et en colère devant la bêtise. Pour l'exemple des USA, c'est une image. Je ne me vois pas posséder une arme.

@Ortolan
Tu as raison, je n'ai jamais pensé une seconde faire comme eux. Moi aussi je me sens "baisé", parfois être le pauvre idiot qui respecte un tant soit peu la société. Mais immédiatement, je me dis que si je faisais comme eux, c'est moi même que je ne respecterait pas, et pire mes valeurs fondamentales. Donc changer serait une négation de moi-même, un suicide de mon être complet (hormis la partie physique).
avatar
davidabricot
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2280
Date d'inscription : 01/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par ortolan le Jeu 23 Nov 2017 - 23:15

.


Dernière édition par ortolan le Mer 13 Déc 2017 - 23:53, édité 1 fois
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7856
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par davidabricot le Jeu 23 Nov 2017 - 23:19

Tu vois c'est ça qui est fou. Le type sur le moment il a la rage, mais te suivre (alors qu'il est censé être pressé) avec un couteau. Enfin c'est dingue que la pression redescende pas.

Quelque part je me console en me disant que des types pareils sont débiles, ont un sérieux souci qui les handicapent dans la vie (incapable d'aimer, d'être doué de raison, difficultés sociales, etc...). Ce que je crois d'ailleurs, il me semble que quelqu'un bien dans sa peau, dans sa vie, n'a pas de souci mental au point de poursuivre armé quelqu'un qui aura eu un comportement qui lui déplaît sur la route.

Remarque c'est peut-être un des mêmes qui tuent pour un regard. En France n'importe quel fou dangereux est en liberté et peut conduire, sous médicament, qu'il soit schizophrène, djihadiste ou bourré... alors bon...
avatar
davidabricot
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2280
Date d'inscription : 01/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par H@use le Ven 24 Nov 2017 - 7:36

1 à 2% de schizophrènes dans la population générale.
65000000 français.
1/3 des schizophrènes environ sont potentiellement dangereux (tous sont délirants).
On peut ajouter les maniaques, psychopathes, psychotiques, sociopathes et autres personnalités pathologiques.

Fourchette basse partout : au moins 200000 fous dangereux en liberté.

Moralité : fermer les portes et ne jamais se prendre la tête avec un inconnu.
avatar
H@use
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 548
Date d'inscription : 08/11/2017
Localisation : Tribu de Luecila

https://www.instagram.com/toketa_photography/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par Bleuenn le Ven 24 Nov 2017 - 17:20

Je suis pareille. J'ai l'impression que les gens ne se rendent pas compte qu'ils ont un engin de plusieurs tonnes entre les mains, potentiellement mortel. Il n'y a pas si longtemps que ça, j'étais sur une route de campagne (deux voies qui se croisent en sens inverse donc) et dans un virage, la voiture en face était à moitié sur la ligne du milieu à pleine vitesse bien sûr. J'ai heureusement de bons réflexes et je me suis déportée sur le bas-côté d'instinct et j'ai klaxonné. Bien sûr, l'autre m'a klaxonnée, comme si c'était moi qui était en faute. Alors que si je n'avais pas eu le bon réflexe, je pense qu'on serait morts ou bien handicapés à l'heure qu'il est.

Comme je dis, "les gens attendent que les autres gèrent pour eux. Sauf que le jour où personne ne gérera pour l'autre, ça va finir avec de la tôle froissée et des larmes". Et que je suis consciente qu'ils jouent avec ma vie (ou mon intégrité physique et mentale). A la limite, s'ils veulent "se planter", c'est un peu leur problème, j'ai envie de dire mais qu'ils causent des accidents à des innocents, là non.

J'ai l'impression que les gens se sentent protégés par leur voiture, c'est une extension de chez eux et ils ne s'inquiètent pas des autres.
Ca me rappelle une fois où j'étais sur une voie d'insertion à 90 km/h et où j'ai dû piler parce qu'une voiture s'est mise exprès juste en bout de la voie d'insertion pour m'empêcher de m'insérer en me bloquant le passage. Je voudrais bien comprendre ce qui lui a pris et l'intérêt de la chose. Je suis repartie en première sur une voie à 90 avec pas mal de circulation, en plus. J'ai attendu quelques minutes que quelqu'un veuille bien avoir la courtoisie de se déporter sur l'autre voie le temps pour moi de m'insérer. Bien sûr avec les voitures derrière moi qui klaxonnaient alors que je n'y étais pour rien. J'aurais pu ne pas réagir assez vite et me tuer, causer un accident en m'insérant à l'arrache ou me faire percuter par une voiture arrivant derrière mais celui qui m'a empêchée de m'insérer a eu la satisfaction de m'avoir bien embêtée pour être polie. (et ma voiture démarre et freine bien; je n'ose pas imaginer si j'avais eu "une mèmère").

Et j'ai plein d'histoires comme ça; quelque part, je pense que ces gens sont un peu suicidaires sur les bords et que la conduite leur permet d'expérimenter ça d'une certaine manière. Mais ils ne pensent pas aux autres dans l'histoire...
avatar
Bleuenn
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 464
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 34
Localisation : Nantes

http://www.zebrascrossing.net/t21892-presentation-bleuenn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par the kick inside le Ven 24 Nov 2017 - 18:35

ortolan a écrit:Tu ne crois pas si bien dire : sur un rétrécissement, le mec frustré d'être derrière et pas devant moi a sorti un couteau. Quelques kilomètres plus loin, j'ai tourné à gauche et il m'a suivi... Il a fait demi-tour sur le parking de la gendarmerie Dent pétée

Comme il dit, c'est bizarre que le niveau de haine/frustration ne redescende pas, la scène que tu décris est absurde... Ca me fait penser à cette fois où il y avait deux femmes qui se collaient, l'une, très vulgaire, dans une smart mini, qui talonne l'autre et la klaxonne. Celle-ci lui répond par un doigt d'honneur. Face à cela, elle descendit de sa voiture pour tirer l'autre dehors et la tabasser (une scène de jungle). Morale de l'histoire, le meilleur moyen de se prémunir de la bêtise c'est encore de l'ignorer royalement, c'est encore plus vrai en voiture. L'autre jour, on me collait aux fesses en sortant de la rocade parce que je décélérais sur la bretelle. Cela m'a gonflé alors j'ai mis un coup de frein pour le faire reculer mais il m'a foutu les pleins phares. Donc non seulement j'ai pris un risque pour une pulsion de colère, mais en plus ça ne lui a même pas servi de leçon alors...
J'ai vu pire ceci dit: une fille de ma connaissance qui a été percutée par un camion qui se rabattait sur la file de droite (d'ailleurs depuis quand les camions ont la permission de doubler ?) sans la voir, bien sûr. Coincée, elle a été prise en étau avant de virevolter et se retrouver face à la circulation. Elle a eu une chance monstrueuse de s'en sortir indemne. Pourtant traumatisée par cet accident sur le coup, le chauffeur est quand même descendu pour l'engueuler copieusement... Neutral
avatar
the kick inside
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 723
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par the kick inside le Ven 24 Nov 2017 - 18:55

Je repense aux fois aussi où, en tant que piétonne, je me suis faite insulter par des conductrices parce que je traversais et qu'elles étaient obligées de céder le passage (m'est arrivé que deux trois fois mais sur le moment, on ne comprend pas, c'est gratuit et violent)... Ca ne fait pas si longtemps que ne pas céder le passage à un piéton engagé est verbalisable d'ailleurs.
avatar
the kick inside
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 723
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par davidabricot le Ven 24 Nov 2017 - 21:01

Merci pour vos messages Very Happy !

Je pense aussi que les gens se sentent chez eux et protégés dans leur voiture. Même si je ne le comprend pas, puisqu'il semble évident à tous (en principe) qu'on ne contrôle pas vraiment une voiture.

A la limite, on a tous pesté des fois, sur une situation d'incompréhension, de mauvaise lecture d'une situation. Mais franchement après une demi seconde d'énervement accompagnée d'un juron, je ne vois pas où ça peut mener. Les gens qui s'énervent pendant des kilomètres, où comme l'exemple d'Ortolan qui se fait poursuivre, c'est terrible. Ca veut dire qu'à aucun moment le cerveau du bonhomme n'a une attitude raisonnable.

@Bleuenn
Tu as peut-être visé juste, les gens cherchent en voiture l'adrénaline ou un comportement pseudo morbide que d'autres trouveront dans des films par exemple.

@the kick inside
Oui je crois qu'il faut ignorer la bêtise, à la fois pour se protéger et à la fois pour ne pas y donner d'importance, lui opposer de l'indifférence. Si on réponds à la personne ça l'encourage, si on sourit, ça la rend dingue. Si on la regarde, on l'agresse. Alors que l'ignorer peut-être sera ce qui lui renverra peut-être le mieux l'absurde de la situation???

PS: j'ai trouvé une solution pour diminuer mon énervement face à la folie. Je regarde le prix à la pompe et le prix des assurances. Récemment, un dingue surdébile m'a doublé avec une immense 4x4 Land Rover, à 150km/h. Bon eh ben je me suis dit que j'allais vachement moins dépenser que lui en essence et en assurance. Sur le moment, ça m'a améliore de 10% on va dire... C'est peu, mais je fais comme je peux!
avatar
davidabricot
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2280
Date d'inscription : 01/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les enragés de la route

Message par davidabricot le Ven 24 Nov 2017 - 21:05

H@use a écrit:1 à 2% de schizophrènes dans la population générale.
65000000 français.
1/3 des schizophrènes environ sont potentiellement dangereux (tous sont délirants).
On peut ajouter les maniaques, psychopathes, psychotiques, sociopathes et autres personnalités pathologiques.

Fourchette basse partout : au moins 200000 fous dangereux en liberté.

Moralité : fermer les portes et ne jamais se prendre la tête avec un inconnu.

Tu ajoutes à ça les gens qui sont juste débiles, cons, agressifs de nature (sans avoir de problème psy particulier), les vieux qui ne devraient plus rouler, ceux qui roulent bourrés, ceux qui roulent sous médicaments, les drogués, et ceux qui téléphonent ou fument. Eh bien ça fait un sacré paquet de gens qui représentent une menace.

Mais au fond c'est logique, un immense nombre de gens n'en n'ont rien à faire des autres. Donc finalement, pourquoi serait-ce différent en voiture? C'est tellement dans le moeurs et habituel de conduire que le caractère dangereux ne saute plus aux yeux.

Je suis près à parier qu'entre les deux situations suivantes, les gens seraient plus attentifs et sur le qui vive dans la première situation (qui pourtant est statistiquement moins dangereuse) :
- se baigner en fin d'après midi à la Réunion dans une crique
- prendre sa voiture
avatar
davidabricot
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2280
Date d'inscription : 01/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum