La pensée automatique, le besoin de moudre

Aller en bas

La pensée automatique, le besoin de moudre

Message par Foxion le Sam 18 Nov 2017 - 9:07

Bonjour !

Je voulais lancer ce sujet car il s'agit finalement de quelque chose d'omniprésent pour moi que je n'ai pas encore vraiment élucidé, je me demandais si vous viviez des expériences similaires ou de même ordre.
Vivez vous avec une sorte d'automatisation de la pensée ?

Je m'explique.
Bien plus jeune (vers mes 8 ans), je me rappelle que je passais mes récrés à reformuler mentalement la conjugaison d'un verbe à toutes les personnes de celui-ci et pour tous les temps que je connaissais. Egalement, je comptais. Je faisais des choses bizarres de ce type, ça ne m'alertait pas, d'ailleurs c'était une manoeuvre volontaire et je crois que j'en retirais une satisfaction. En fait c'était à mi chemin entre la pensée automatique et la volonté de penser et continuer, continuer, etc. Une forme de loisir compulsif quoi.
Plus tard et jusqu'à maintenant, je subis cela avec la musique. J'ai continuellement une musique en lecture mentale, je me réveille avec ça, lève avec ça, douche avec ça, etc. Il m'arrive encore de décortiquer compulsivement les choses mais cela est différent de mon automatisation lié a la conjugaison. Enfin, depuis hier, comme j'ai dû me remettre à parler anglais pour un exam, mon esprit n'arrête pas de traduire tout ce que j'entends/pense/dis en cette langue, c'est un bon entrainement mais ça m'a par exemple reveillé en pleine nuit car cela me rendait dingue. Ce n'est pas la première fois.
J'y repense car je réalise que finalement je ne suis jamais vraiment en paix mentale, je me demandais si l'automatisation telle quelle n'était pas une manière confortable de répondre à mon besoin de moudre cérébralement  confused  (je ne suis pas diag HP, je passe le test prochainement).
C'est comme si je vivais sur plusieurs plans de conscience, il y en a un qui fait un bordel monstre avec sa chaine hifi, un autre qui répond a un certain besoin compulsif à coté, un autre qui interprete/intériorise ce que je reçois de l'environnement extérieur (sensation de partage d'espace avec autrui, volonté imminente d'interaction, etc ; ce qui est metalangagier en somme voire "meta-interactif") et finalement un autre qui interagit directement avec l'environnement extérieur (mon paraître, paralangage direct, conversations, etc)

Foxion

Messages : 13
Date d'inscription : 30/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pensée automatique, le besoin de moudre

Message par H@use le Sam 18 Nov 2017 - 9:26

Je compatis. Je ne peux pas m'endormir sans m'occuper l'esprit.

Tout petit, je m'inventais des aventures interminables.

En primaire, je me posais des calculs simples.

Puis des divisions, de plus en plus complexes.

En terminale, j'en étais rendu à me poser des trucs genre 34879/176,7, ce genre de choses.

En médecine, je m'enregistrais en train de lire mes cours, et je me les passais au Walkman (ouais, je suis vieux).

Puis sont arrivés... Les audiobooks. Alléluia ! En anglais, pour ajouter un degré relatif de complexité, sans quoi je ne me concentre pas.

Dans la rue quand je n'ai rien à faire et que je n'ai pas mon casque audio, je me pose encore des fractions et j'essaie d'arriver au plus précis des résultats en multipliant les chiffres après la virgule. Sinon bien entendu je compte les trucs... Les lattes du plafond chez ma copine, les dalles de carrelage au sol, les vis d'un meuble, les invités à une réunion... Suspect

Tu n'es pas seul ! (Dans ta tête What a Face)
avatar
H@use

Messages : 623
Date d'inscription : 08/11/2017
Localisation : Tribu de Luecila

https://www.instagram.com/toketa_photography/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pensée automatique, le besoin de moudre

Message par Mily le Sam 18 Nov 2017 - 16:06

Je pensais que c’était impossible d’arreter le flux incessant des histoires, des jugements, des calculs.
C’etait la panique lorsque je n’avais pas ma bibliothèque de podcasts et d’audiobook pour dormir.
Je me voyais comme Jack Nicholson sautillant entre les dalles des trottoirs pour ne pas marcher sur les lignes.
Je me sentais comme jetée dans le vide sans filet si j’etais privée de mon forfait 4G pour vérifier tout ce que j’entendais et répondre aux questions les plus incongrues qui poppaient n’importe quand dans ma tête. Au point de me réveiller la nuit avec une compulsion d’aller chercher le prénom de la troisième fille d’Henri II parce qu’elle m’avait échappé dans mon énumération nocturne (Marguerite, Elisabeth, Claude, Diane, Victoire et Jeanne). Impossible de retrouver le calme sans avoir trouvé la réponse.

Il y avait toujours ce bla-bla-bla incessant dans ma tête.
Maintenant, j’apprends à les regarder passer comme des nuages et à ne plus suivre le premier qui passe comme Alice derrière le lapin blanc.

_________________
Je jure sur la vie et sur l’amour que j’ai pour elle, de ne jamais vivre pour les autres, ni demander aux autres de vivre pour moi. -  Ayn Rand
Consulting en rencontres amoureuses, good price for you my friend
avatar
Mily

Messages : 1104
Date d'inscription : 20/02/2017
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pensée automatique, le besoin de moudre

Message par H@use le Sam 18 Nov 2017 - 16:45

Alors que moi je bénis le ciel tous les jours d'habiter dans l'une des seules maisons de l'île où l'on capte la 4G Embarassed
avatar
H@use

Messages : 623
Date d'inscription : 08/11/2017
Localisation : Tribu de Luecila

https://www.instagram.com/toketa_photography/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pensée automatique, le besoin de moudre

Message par ZEBRE MASQUE le Dim 19 Nov 2017 - 9:26

je suis toute la journée en pilotage automatique !
c'est vraiment épuisant
est ce que vous pensez que c'est une des caractéristiques d'un HP, ce cerveau en ébullition perpétuelle ?
avatar
ZEBRE MASQUE

Messages : 72
Date d'inscription : 03/03/2017
Age : 59
Localisation : NANTES

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pensée automatique, le besoin de moudre

Message par Odrad le Dim 19 Nov 2017 - 12:57

ZEBRE MASQUE a écrit:est ce que vous pensez que c'est une des caractéristiques d'un HP, ce cerveau en ébullition perpétuelle ?

Non, tout le monde pense, tout le temps, notre cerveau fonctionne comme ça, et nos pensées galopent sans arrêt, c'est parfaitement humain Smile
Après ça peut prendre des dimensions différentes selon qu'on a un poney, une licorne ou un mustang fou dans la caboche Very Happy

Je suis justement tombé hier sur une vidéo qui parle bien de la question je trouve

NB : ne vous arrêtez pas au côté "guru" du bonhomme, c'est juste une petite leçon de sagesse en fait ^^
avatar
Odrad

Messages : 57
Date d'inscription : 29/10/2017
Age : 48
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pensée automatique, le besoin de moudre

Message par H@use le Dim 19 Nov 2017 - 14:44

Génial, merci vraiment pour cette découverte, ce type est envoûtant.
avatar
H@use

Messages : 623
Date d'inscription : 08/11/2017
Localisation : Tribu de Luecila

https://www.instagram.com/toketa_photography/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pensée automatique, le besoin de moudre

Message par Odrad le Dim 19 Nov 2017 - 18:02

T'emballes pas trop H@use sinon il faudra lui payer un rolls  lol!
je le trouve aussi tout à fait charmant et infiniment sympathique, plein de sagesse, et en plus il est drôle ^^

sinon son discours rejoint pas mal ce que disait Mily précédemment
Mily a écrit:Il y avait toujours ce bla-bla-bla incessant dans ma tête.
Maintenant, j’apprends à les regarder passer comme des nuages et à ne plus suivre le premier qui passe comme Alice derrière le lapin blanc.
donner du grain à moudre ça marche un moment et encore, c'est certainement illusoire de croire qu'on peut maitriser complètement notre pensée, par contre on peut tenter de l'apprivoiser pour ne pas se faire embarquer à chacune de ses ruades
avatar
Odrad

Messages : 57
Date d'inscription : 29/10/2017
Age : 48
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pensée automatique, le besoin de moudre

Message par H@use le Dim 19 Nov 2017 - 21:31

J'ai écrit mon commentaire a 1h du mat et j'avais 39 de fièvre, je n'avais pas toute ma tête Laughing
avatar
H@use

Messages : 623
Date d'inscription : 08/11/2017
Localisation : Tribu de Luecila

https://www.instagram.com/toketa_photography/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pensée automatique, le besoin de moudre

Message par Odrad le Lun 20 Nov 2017 - 14:41

Ha, si en plus il t'a fait perdre la tête t'es foutu Laughing tongue

Pour en revenir au sujet, ça ne me dérange pas (au contraire) d'avoir l'esprit qui vagabonde quand il se ballade dans de chouettes contrées, ce n'est pénible que quand on ressasse des trucs désagréables ou que de sales pensées nous hantent.
Il faut nourrir son esprit avec de belles choses, s’intéresser aux arts et toutes choses qui peuvent nous stimuler positivement
avatar
Odrad

Messages : 57
Date d'inscription : 29/10/2017
Age : 48
Localisation : Dans la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pensée automatique, le besoin de moudre

Message par alcancie le Lun 20 Nov 2017 - 22:13

Mais oui! Ca me rassure ce que tu écris, je pensais être folle à me répéter des mots en boucle, des histoires, des phrases, des chansons, des scènes. Et puis les chiffres. Je ne pourrais pas répondre à la question du pourquoi mais je peux juste te remercier (:

Envoyé depuis l'appli Topic'it

alcancie

Messages : 5
Date d'inscription : 20/11/2017
Age : 18
Localisation : Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum