Lucidité = dépression ?

Aller en bas

Lucidité = dépression ?

Message par Doodooshka le Ven 17 Nov 2017 - 10:41

Aujourd'hui je suis en deuil. Pour la troisième fois depuis 6 mois, dont ma mère.
C'est surement une très bonne raison de penser que la vie c'est ça : de la m*rde.

Mais je ne comprends pas à quel point le monde peut se voiler la face sur la situation actuelle.
On va droit dans le mur. Personne ne le voit ?
NON : personne ne veut le voir.
On me conseille malgré tout des anti-dépresseurs : pour quoi faire ? Pour être un mouton docile, qui s'accommode de cette vie puante sans s'attarder sur tous ces détails qui nous montrent que l'on va vraiment tout foutre en l'air à coup de lobbies, de capitalisme, de nombrilisme et j'en passe tellement la liste serait longue.

Je ne comprends pas pourquoi tout le monde s'en fout, pourquoi personne ou presque ne veut voir les choses telles qu'elles sont.
Il y a longtemps quand j'ai vu le film Idiocracy j'ai ressenti un profond malaise. C'est d'ailleurs même ce qui m'a conduite à procréer, moi qui ne voulait pas, on me disant que si ce n'était que les gens qui ne se posaient aucune question qui feraient des gosses alors on courait droit à la catastrophe...
C'est pas avec l'estime de moi que j'ai qu'en faisant ça, je me disais que je sauverai le monde , ou que mon fils le ferait, non, mais j'ai voulu croire en tous cas que les valeurs elles, le pourraient.

Sauf que la vie, telle qu'on la vit et allons la vivre,je ne peux m'empêcher de croire que c'est définitivement la m*erde. Les gens qui vont bien, je considère qu'ils se voilent la face ou s'en tapent, tout simplement parce que seul leur petit nombril compte, et que de toutes façons quand ça sera vraiment pourri, ils ne seront plus là pour voir et en auront profité pour sucer l'os jusqu'au bout.

Ouais, je suis surement en pleine dépression, mais en même temps, quand on fait la synthèse de toute la daube qu'on lit et que l'on constate que rien ne changera tant qu'il y aura des cons au pouvoir, je vois pas comment ne pas l'être... Et on voudrait que j'avale la pilule pour oublier tout ça...

George Abitbol avait raison : monde de merde.

avatar
Doodooshka

Messages : 29
Date d'inscription : 20/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par Invité le Ven 17 Nov 2017 - 11:06

.


Dernière édition par danslesétoiles le Mer 31 Jan 2018 - 10:11, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par Nuage le Ven 17 Nov 2017 - 11:30

La lucidité n'est pas facile à gérer. Il est probable qu'être capable de vivre dans l'illusion, de manière égoïste et avec des œillères puissent favoriser son bien être personnel. Premièrement parce-qu'on évite ainsi de s'encombrer avec une multitude de problèmes. Et deuxièmement parce-que cela permet de se concentrer sur ses objectifs et d'agir de manière plus efficace.

Que faire lorsqu'on est lucide ? Devenir encore plus lucide.

Comprendre que le sort du monde ne dépend pas de nous. Il est impossible de résoudre tout les problèmes seul par soi-même. Il peut être utile d'abandonner le fantasme de toute puissance et réaliser que l'on ne sera jamais un super héros.

Limiter les informations négatives. Une fois que l'on connaît les problèmes de violence, de pauvreté, de corruption, de pollution et autres, il n'est pas nécessaire ni utile de relire pour la énième fois sur le même sujet.

Choisir un problème que l'on souhaite résoudre et agir. Il est nécessaire de choisir car il va être très compliqué de s'occuper de tout les problèmes. Mais si on s'en occupe d'un seul, on va se sentir mieux et éviter les ruminations qui sont extrêmement néfastes pour notre équilibre psychologique.

Se concentrer sur les choses positives. Le monde n'est pas fait que de mauvaises choses. C'est notre esprit qui créé cette impression lorsqu'on l'utilise mal. Ce n'est pas de la lucidité. La lucidité consiste à prendre en compte tout les aspects de la situation. Cela permet d'éviter les généralisations et de construire une vision excessivement négative. Il ne s'agit pas de nier les mauvaises choses, car il y en a. Mais de nuancer sa vision et de réaliser que le monde = bonnes choses + mauvaises choses.

Je te propose l'exercice suivant. Fais la liste de toutes les choses que tu apprécies, que tu trouves agréables, bonnes et positives. Tu verras qu'à côté de la merde, il y a de très belles choses.

Nuage

Messages : 181
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par Invité le Ven 17 Nov 2017 - 12:37

mes condoléances

perdre un être cher c'est injuste

et on a le droit de se sentir mal

courage Long hug


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par Doodooshka le Ven 17 Nov 2017 - 13:47

Merci à vous pour vos condoléances, encouragement et conseils.

@danslesetoiles : l'autre voie je la vois, tu la vois, nous la voyons : mais la plupart des gens, qu'en est-il ? Soyons honnêtes, la voie de la lumière, comme tu le dis, de la belle lumière,pas celle de l'or, peu de personnes l'intercepte. Ca me fend le coeur pour l'avenir de notre humanité et je suis lasse de ce constat. Merci pour tes conseils, tant bien que mal, j'essaierai de les suivre.
@nuage : c'est exactement ce que je me dis : être rongée par mes constats, ça change quoi ? Eh bien à cette question je réponds que peut-être il me faut juste accepter de vivre une vie en pointillés sur le plan des émotions et accepter les choses telles qu'elle sont car OUI , je n'aurai jamais vocation à être ou à engendrer un super héros (ça tombe bien, en ce moment j'explique à mon minot de 3 ans que non , il ne sera jamais capable d'être un super héros qui vole...)
Choisir un problème et le résoudre : c'est ce que j'ai fait, d'abord animatrice (avec un fort attrait pour l'éducation à la nature) puis désormais professeur des écoles, je pense en effet avoir fait un choix qui correspond à l'un des problèmes auquel je souhaiterai participer à sa résolution partielle, aussi infime soit-elle , mais .... j'ai si peu d'espoir en l'être humain désormais... Je vais néanmoins essayer de faire l'exercice que tu proposes avant d'aller déverser ma haine de ce monde chez ma psy, ce soir... et nuancer un peu plus ce tableau sombre...
@ZebmcKay : merci
avatar
Doodooshka

Messages : 29
Date d'inscription : 20/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par ortolan le Ven 17 Nov 2017 - 14:06

.


Dernière édition par ortolan le Sam 16 Déc 2017 - 14:00, édité 1 fois

ortolan

Messages : 10503
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : ZC

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par Godzilla le Ven 17 Nov 2017 - 15:46

Comme les autres participants, avant tout condoléances et bon courage Smile

Doodooshka a écrit: j'ai si peu d'espoir en l'être humain désormais... [...] ma haine de ce monde

D'après ce que j'ai compris tu aimes la nature. Donc... "ce monde" est-ce que c'est QUE l'humain ? Non, bien sûr. Alors qu'il fonce ou pas dans le mur (je penche aussi pour la 1ere "solution"), cette planète, et la vie, aura encore une longue histoire, puisqu'on est pas le centre du monde. Ca vaut ce que ça vaut mais perso je trouve ça quand même très réconfortant Smile
avatar
Godzilla

Messages : 7224
Date d'inscription : 13/02/2017
Age : 41
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par Invité le Ven 17 Nov 2017 - 16:34

Prendre des antidépresseurs, ce n'est pas devenir un mouton docile. C'est s'accorder un peu de répit dans la noirceur de ce que l'on vit. C'est recommencer à voir le positif comme le négatif, sans complètement sombrer.

Ceci dit, il faut aussi savoir que ça ne fonctionne pas toujours. Et qu'il peut y avoir des effets secondaires assez gênants. Bref, ce n'est pas non plus la pilule miracle.

À toi de voir si tu te sens capable d'affronter ta situation actuelle sans, ou si tu ressens le besoin d'être un peu soulagée de ton désespoir.

Pour ce qui est du lien entre lucidité et dépression, je dirais quand même qu'un état d'esprit négatif entraîne une lucidité négative. On voit tout ce qui va mal dans notre société comme dans notre vie. On oublie la solidarité qui est à l’œuvre chaque jour, l'affection qu'on reçoit malgré tout, les progrès sociaux qui montrent que des changements sont possibles, et la nature qui est si belle...

Bon courage à toi, donne nous des nouvelles Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par Invité le Ven 17 Nov 2017 - 18:25

Mes sincères condoléances Doodooshka tout d'abord.

Personnellement, je n'ai eu que 3 deuils importants dans toute ma vie. Mon grand-père maternel que je voyais peu car dans une autre région (j'avais 13 ans et pas encore connaissance de cette évidence sur ce qui nous attend tous. Je ne comprenais pas. Je n'ai pas assisté à sa crémation) et 2 oncles en 2012 et 2015. J'ai eu plus de peines pour mes oncles. Le premier j'ai assisté à l'enterrement, j'étais bien plus mature, et je savais ce que ça signifiait. Le second, peiné aussi, j'étais en HP, on m'a fortement déconseillé d'y aller. Je me suis recueilli sur sa tombe immédiatement le jour de ma sortie.

Il y a quelques semaines, j'ai assisté à un autre enterrement. Une personne qui m'était totalement inconnue (père des filles de la 2è femme de mon grand-père). Comme je suis dans une certaine spiritualité depuis 2 ans, j'ai participé à la messe avec beaucoup de convictions et d'humilité. C'est dans ces moments-là que je mets ma foi à l'épreuve.

Ceci dit, si je perdais l'un de mes parents ou mon fils aujourd'hui (surtout lui parce que mes parents ont un âge assez avancé), ce serait le véritable "test". Et ma foi ne m'empêche pas moi aussi d'être en dépression (accès mélancoliques et je ne vois quasiment pas mon fils)

Je pense qu'il faut vivre avec cette acceptation que ce jour peut-être le dernier pour nous tous, sans pour autant y penser. Très compliqué, n'est ce pas ?

Trop intelligent pour être heureux qu'on dit. Et difficile quand le destin s'en mêle. S'il y a bien une donnée que nous ne contrôlons pas, c'est bien la durée de notre existence.

Le noyau dur doit être ton fils. Il est une bonne raison de penser et de lui enseigner que la vie est un mélange de soleil et de pluie. La nature a besoin des deux. Pourquoi pas nous finalement ?

A cet instant présent, tu es en plein processus de deuil, qui passe par cette saine colère et révolte. Ce qui rend en effet paradoxalement lucide. Tu serais atteinte de folie de ne pas ressentir ça.

Bon courage et bon chemin vers l'apaisement  Courbette

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par Invité le Ven 17 Nov 2017 - 21:13

Toutes mes condoléances

Neutral



Dernière édition par Airgetlám le Lun 18 Déc 2017 - 19:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par Bimbang le Sam 18 Nov 2017 - 0:07

Je pense qu'on a besoin d'une part de flou, que nous procure d'ailleurs notre cerveau.

Et si la vie n'était qu'un mirage, qu'une coquille vide ornée d'un joli plumage,
Que nos projets, nos besoins les plus sages, ne soient que purs rêves volages...
La substance vraie est ailleurs, bien qu'invisible à nos envies d'écarlate,
Point de brillance, la réelle importance demeure dans une impression délicate.

Bon courage à toi !
avatar
Bimbang

Messages : 3839
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par Doodooshka le Dim 19 Nov 2017 - 14:34

Bonjour à tous et vraiment, merci pour votre arrêt sur mon post et vos mots réconfortants.
Je pense aussi que j'avais besoin de lire pareilles choses.

Cependant, même si du fin fond de ma dépression "modérée" j'arrive encore à avoir des pensées positives, je pense, vu tout ce que je peux lire dans les média, que l'humain fait de ce beau monde, une vraie catastrophe, et comme cela a été dit dans l'émission d'Arte Demain, tous crétins ? Il faudra certainement sacrifier encore quelques générations pour aller vers du mieux... Cette qualité de l'homme à mettre la m*rde dans les mains de son voisin ou de ses descendants....

Oui , l'humain n'est pas le centre du monde, la nature est là, mais elle subit tant nos bêtises... ue je n'arrive pas à voir par ce prisme là.

Pour ce qui est de l'épreuve du deuil, ça va, je relativise assez sur ce que peut-être la considération de la vie-mort et de l'espérance de vie pour chacun des miens, c'est juste que certaines fins de vie, atrocement douleureuses, sont difficilement acceptables surtout quand vous y êtes confrontés en tant que descendant, et que vous vous retrouvez seul, devant cette machine infernale et sans chaleur ni humanité qu'est le monde médical : parce que j'exècre ce monde là, je pense que je ne serai même pas capable de prendre quelconque anti-dépresseur, leur daube chimique je n'en veux pas. Je vais me débrouiller, je vais y arriver, mais je ne veux pas en passer par là, et heureusement pour moi, mes idées morbides m'ont quittée depuis bien longtemps....donc j'attendrai justement que la nature m'aide à travers des plantes, comme la rhodiola rosea par exemple...

C'est juste que d'être zèbre, c'est tellement compliqué : cette pensée arborescente et cette hypersenbilité : les deux dans ces moments là sont si imbriquées.... C'est vraiment horrible. Ce qui aurait dû s'avèrer être une chance, devient un fardeau à porter, encore une nouvelle chose à apprivoiser...

Pffff... Et puis de toutes façons, à quoi beau écrire ? Puisque je suis dans ma phase noire, dans mon année noire, tout ce que j'écrirai aura la teinte de mes pensées... Alors je m'arrêterai là... vous avez déjà assez à faire que de lire tout ça !!

Merci à vous en tous cas, belle route à vous Smile
avatar
Doodooshka

Messages : 29
Date d'inscription : 20/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par ortolan le Dim 19 Nov 2017 - 18:30

.


Dernière édition par ortolan le Sam 16 Déc 2017 - 14:00, édité 1 fois

ortolan

Messages : 10503
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : ZC

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lucidité = dépression ?

Message par Doodooshka le Lun 20 Nov 2017 - 9:07

Ortolan : j'ai perdu trois membres de ma famille, à cause "d'erreurs" médicales....
Je me suis entretenue avec le médecin en charge de l'unité de réanimation, qui est je pense la pire d'un hôpital, je lui ai fait part de mon ressenti sur la façon dont ils avaient de traiter les personnes de la famille, lui même, m'a avoué qu'ils avaient conscience de tout ça, et qu'effectivement il ferait remonter mes remarques, cela ne l'a pas empêché de rester glacial tout au long de l'entretien... Mais quand tu vois qu'en leur mettant sous le nez, les contradictions apparentes de leurs prises en charge, qu'ils ne savent pas te répondre concrètement et surtout qu'il ne font AUCUN effort de vulgarisation, certainement pour rester en quelques sortes maitres de la situation, ajouté à cela, cette distance dont tu fais mention et que je conçois, comment faire confiance ????
Je comprends qu'il leur faille nécessairement ce côté froid, mais j'ai vu les deux faces, et j'ai aussi eu l'occasion de rencontrer des personnels qui savaient faire preuve de professionnalisme tout en ayant un côté chaleureux sans pour autant se trouver démuni sur le plan émotionnel face à un patient en grande souffrance.
Ce qui m'exaspère, c'est cette tendance à ne PAS écouter les membres de la famille, qui eux connaissent bien le malade et qui peuvent apporter des éléments importants pour la prise en charge, mais non , ils ont des œillères, que les moyens mis à leur disposition (ou plutôt non mis ) renforcent chaque jour.
On aura beau me répéter que malgré ce que j'ai vécu dans le cadre de ma famille, la médecine reste source de progrès, je ne suis pas prête de refaire confiance à cette entité...
avatar
Doodooshka

Messages : 29
Date d'inscription : 20/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum