Le coéfficient de curiosité

Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Le coéfficient de curiosité

Message par fleurdesel le Mar 7 Nov 2017 - 1:58

comme étalon de la capacité à gérer la complexité
http://www.influencia.net/fr/actualites/media-com,media,pourquoi-certains-sont-ils-plus-capables-gerer-complexite-que-autres,7750.html

bonne lecture Smile
fleurdesel
fleurdesel

Messages : 959
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Lun 17 Sep 2018 - 17:04

Intéressant. Je me souviens que petit, on m'a répété que la curiosité était un vilain défaut (école catholique oblige), ce qui raisonnait dans ma tête ainsi "je t'interdis de te poser des questions que je suis incapable de me poser". Pour moi, c'était la simple revendication d'une bêtise profonde de la part de ceux qui m'assénaient ces imbécilités.
Peut-être est-ce en réaction à ces réflexions exaspérantes, que lorsque je côtoie un enfant qui fait preuve de curiosité, je ne manque pas de lui dire que c'est une grande qualité, car j'en ai l'intime conviction.
Une autre approche d'une psy dont je n'ai pas retenu le nom, et qui pour elle caractérise les "zebres", est la capacité d'étonnement. Cela me semble lié d'une certaine manière.


Dernière édition par Xav06 le Lun 17 Sep 2018 - 19:06, édité 2 fois (Raison : corrections)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Lun 17 Sep 2018 - 18:10

Le propre du philosophe est de ne cesser de s'étonner.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Bimbang le Lun 17 Sep 2018 - 22:21

C'est un point de vue intéressant en tout cas.
Je me rends compte en lisant que j'ai tendance à lier la curiosité à l'ouverture d'esprit, ce qui ne tombe pas sous le sens, en fait.
Il y a des curiosités malsaines aussi, et celles là, sont plus une plaie qu'autre chose.
Bimbang
Bimbang

Messages : 4536
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Lun 17 Sep 2018 - 22:32

oui, mais ce n'est pas tout a fait la même chose, même si ça porte le même nom

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Bimbang le Lun 17 Sep 2018 - 22:34

Le but n'est pas le même, mais n'est ce pas le même phénomène ?
Je me demande hein
Bimbang
Bimbang

Messages : 4536
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Lun 17 Sep 2018 - 23:03

les motivations sont différentes. tu peux manger par faim ou par gourmandise...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Lun 17 Sep 2018 - 23:38

Personne ne fait de procès d'intentions cependant...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par fleurdesel le Mar 18 Sep 2018 - 0:16

Smile Quand j'étais petite, j'ai eu la chance de ne pas entendre ça directement appliqué à moi, mais j'ai entendu l'expression, ou lu... Je l'ai comprise à ma sauce : "il ne faut pas pousser une personne à parler de ce dont elle ne souhaite pas parler". Ca m'a permis de rester une grande curieuse. Et aujourd'hui aussi j'incite les enfants à être curieux quand j'en ai l'occasion, parce que je trouve que c'est une richesse.
Je lie facilement la curiosité à la capacité d'émerveillement, sans savoir si les deux sont effectivement corrélées ou non d'ailleurs. Et vous ?
fleurdesel
fleurdesel

Messages : 959
Date d'inscription : 23/06/2011
Age : 40
Localisation : Périgord

Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 10:40

Je lis que le système de récompense/renforcement (le circuit de la récompense) est composé de 3 composantes, dont une cognitive correspondant aux apprentissages. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Système_de_récompense)

Peut être que l'émerveillement est la récompense de la curiosité ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 10:43

La curiosité est l'envie de découvrir quelque chose. Le même de satisfaire une envie est une récompense en soi. Peut-être est-ce pour cela, entres autres raisons, que certaines religions la condamnent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 10:46

Pour compléter ce que j'ai dis plus haut :
2007. L'étude des mésanges charbonnières vient encore une fois confirmer les études de Bart Kempenaers, qui évoquait le fait qu'une augmentation de concentration en récepteur D4 de la dopamine dans le cerveau allait de pair avec un accroissement de curiosité chez l'animal2.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 10:48

Si un cycle d'action est ressenti comme bénéfique, il n'y a aucune raison de ne pas le répéter. Pas besoin d'études pour savoir cela.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 10:50

Dr. Maison a écrit:La curiosité est l'envie de découvrir quelque chose. Le même de satisfaire une envie est une récompense en soi. Peut-être est-ce pour cela, entres autres raisons, que certaines religions la condamnent.
Si l'on parle de religion, on peut simplement se dire que la curiosité amène à s'interroger et à remettre en cause, et remettre en cause le dogme est évidement négatif, donc la curiosité serait négative (du point de vu de la religion).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 10:53

S'interroger et remettre en cause les fondements des savoirs est le propre de la méthode scientifique. Il me semble que les érudits étaient brûlés bien plus souvent que les curieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 10:54

Dr. Maison a écrit:Si un cycle d'action est ressenti comme bénéfique, il n'y a aucune raison de ne pas le répéter. Pas besoin d'études pour savoir cela.
La pression sociale peu suffire à ne pas le répéter.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 10:56

Si la pression sociale est plus forte que la satifaction retirée de la curiosité, on ne considèrera pas ce cycle d'action comme étant bénéfique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 11:04

Dr. Maison a écrit:Si la pression sociale est plus forte que la satifaction retirée de la curiosité, on ne considèrera pas ce cycle d'action comme étant bénéfique.
Tu aimes le sucre ? tu sais que c'est mauvais pour la santé mais tu en manges quand même. Comment expliques-tu ton besoin de sucre alors que tu sais que c'est mauvais ?
Le circuit de la récompense n'est pas une considération philosophique. C'est un mécanisme chimique qui te dicte de répéter ce qui t'as fait du bien.
La volonté et le raisonnement peuvent éventuellement te faire renoncer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 11:10

Merci, je sais pertinemment que la dopamine n'est pas de la philosophie.A défaut, la mathématique s'applique au domaine du vivant, et en l'occurrence, n'importe quel être vivant n'entamera jamais une action dont l'issue ne lui apporte pas plus que l'énergie qu'elle a dépensé pour ce faire.
Ici, la satisfaction de bouffer du sucre est supérieure à la culpabilité d'en bouffer (culpabilité, associable à l'énergie dépensée par le système). Je peux développer si vous le souhaitez.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 11:22

Et concernant le lien curiosité <> émerveillement ?
On a le droit de s'interroger sur son existence ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 11:25

Je vous avouerai que je ne me suis jamais penchée sur les sentiments, et moins encore sur celui de m'émerveillement. Je ne sais pas vous répondre, excusez-moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 11:40

"omas Chamorro-Premuzic : le quotient de curiosité [QC] est équivalent à la soif de connaissance d’un esprit. Les individus qui ont un gros QC sont plus interrogateurs et plus ouverts à de nouvelles expériences. Pour eux, la nouveauté est excitante, et la routine, un ennui. Forcément, ils ne sont pas conformistes et génèrent beaucoup d’idées originales. Le QC n’a pas encore été étudié aussi profondément que le quotient intellectuel [QI] ou le quotient émotionnel [QE], mais nous disposons déjà aujourd’hui de certaines preuves de son importance dans la gestion de la complexité. Primo en permettant d’être plus tolérant face à l’ambiguïté, grâce à une pensée plus sophistiquée, plus subtile et plus nuancée. Secundo en débouchant sur un niveau plus élevé d’investissement intellectuel et d’acquisition du savoir sur la durée, spécialement dans les arts et la science. La connaissance et l’expertise permettent de faire des situations complexes des situations familières. Le QC est donc le principal outil pour apporter des solutions simples à des problèmes compliqués. Si le QI est difficile à coacher, le QC (comme le QE) peut, lui, être développé. Comme disait Einstein : « Je n’ai pas de talent particulier, je suis juste passionnément curieux. »"

différentier intelligence de curiosité n'a pas grand sens

si certains qi ne sont pas innovants ou curieux, d'autres le sont

c'est donc une sorte d'état d'esprit plus qu'autre chose et je ne pense pas non plus que cela s'apprenne ou se développe si facilement

en ce qui me concerne c'est codé en dur comme le qi, je suis né comme cela

je suis terriblement curieux de tas de choses et en règle générale je passe ma vie à inventer ou revendiquer , contester l'existant

je pense aussi que l'interdisciplinarité n'est pas suffisamment développées et que des tas d'"idées émises aux tedx par exemple ou ailleurs mériteraient qu'on s'y penche en interdiscplinaire

comme disait einstein , la créativité c'est l"intelligence qui s'amuse

une intelligence moyenne ou supérieure peut comprendre les choses, le créatif ou l'innovant comprends aussi les choses mais passe son temps à les réorganiser autrement ou à ouvrir des fenêtres

c'est ce qui distingue une intelligence brillante d'un surdoué

dans le bouquin de jacobsen c'est expliqué depuis des années de cette manière

il faut bien distinguer "gifted" de "brilliant"

l'intelligence émotionnelle n'est pas un concept validé mais il est clair que si on instrumentalise ses émotions comme un outil, on peut en effet amener davantage de créativité

je me considère comme un électron libre bien avant que surdoué

et j'ai fait mon mémoire sur la stimulation de l'innovation technologique je sais donc parfaitement ce dont je cause ici

les processus innovants ne consistent pas à savoir ou comprendre, intelligence ou pas, mais à voir en avant de ces processus pour en inventer de nouveaux ou des différents

hélas ces capacités typiques de surdoués sont surtout vues comme des difficultés ou des menaces dans l'immense majorité des organisations

j'ai déjà mentalement refait le monde des tas de fois..mais une majorité préfère le train train ou sa zone de confort

que l'on possède ou non ces capacités de visions ne suffit donc pas, il faut aussi des environnements favorables et des leviers




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 11:41

sur jacobsen livre en anglais mais très intéressant

désolé je ne peux toujours pas poster de lien

https :/ / www .amazon.fr/Gifted-Adult-Revolutionary-Liberating-Everyday/dp/0345434927


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par loic78 le Mar 18 Sep 2018 - 11:45

J'ai souvent entendu l'expression, mais toujours dans le sens de curiosité malsaine (écouter aux portes, vouloir savoir des choses qui ne nous concerne pas,...).
Je fréquente un peu les milieux cathos, et la grande majorité des cathos que je fréquente sont des scientifiques, donc la curiosité pour en savoir plus sur le monde est au coeur de leur vie. Ca ne me parait pas contradictoire.
Mais c'est vrai qu'avoir le même mot pour la curiosité intellectuelle et celle des ragots montre qu'à une époque, c'était un peu trop lié ;-)
loic78
loic78

Messages : 25
Date d'inscription : 12/09/2018
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Le coéfficient de curiosité Empty Re: Le coéfficient de curiosité

Message par Invité le Mar 18 Sep 2018 - 13:57

https: // fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Lema%C3%AEtre

la curiosité n'a pas de camps

les jésuites en particulier sont associés à de nombreux domaines très pointus de la science actuelle tout autant que les laics








Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum