le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par zebrepat le Ven 27 Oct 2017 - 9:54

ce que j'ai constaté

- le salarié est un esclave
- il pretendent vouloir des gens brillants (donc des surdoués entre autres), faux ils veulent des types dociles, conformes, obeissants, dans le moule quoi (voir la video ""), un clone
- ce qui compte en entreprise c'est pas la competence mais le fayotage, la politique, l'apparence (ils appellent ca le savoir-etre MDR on a meme inventé un terme) oubliez le travail, l'initiative, la competence etc
- le surdoué peut parfois tirer son epingle du jeu dans des secteurs particuliers ou sous-secteurs ou on valorise la creativité etc mais ca reste exceptionnel

ce ne sont pas des paroles en l'air c'est ce que j'ai vu chez mes collegues

J'ai vu aussi des recrutements de profils seniors ingenieurs (20 ans experience comme moi) par une blondasse de 20 ans fraichement sortie de l'ecole si pas du berceau et super arrogante qui te juge sur ta g*, avec les questions a la con qui vont avec
Quel meilleur symbole du mepris des candidats. Les piles des candidatures de plusieurs metres de haut dans les coins de la piece pour bien montrer
au candidat qu'il est pas le seul, juste une merde parmis d'autres . j'ai fait un peu de recutement dans les boites ou j'ai travaillé, certains potes aussi et ce qui m'a frappe
surtout c'est le nombre de candidature (100-200) et la qualité/surqualification du CV de certains par rapport au profil demandé (ex : un ex-directeur qui postule pour poste de secretaire)

zebrepat
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 89
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par chuna56 le Ven 27 Oct 2017 - 10:31

Vive l'entreprenariat. Bosse pour ta pomme si tu veux pas bosser pour d'autres.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5728
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Flaurale le Ven 27 Oct 2017 - 10:47

Je suis assez d'accord avec tes constats @zebrepat.
Pourtant je pense que selon les domaines professionnels, ce n'est pas partout pareil. Bon, moi je fais généralement des boulots mal payés, ou on est considérés comme de la merde par des gens ayant un métier plus valorisé. MAIS y a du soutien avec les collègues Smile Ce qui rend le truc vivable. Et généralement tes supérieurs ne perdent pas de temps à s'occuper de ta tronche, du coup tu restes relativement tranquille.

Monter sa boîte, être auto-entrepreneur, ça fait rêver ! Mais il faut avoir de quoi investir et avoir de quoi survivre en attendant que ça commence à fonctionner. Perso, le côté instable des revenus me stresserait beaucoup, mais il y en a qui réussissent en effet très bien de cette façon !

Sinon, bosser pour une boîte (donc revenu stable) mais dans un métier ou tu interviens seul... Et où donc personne ne te fait chier en général. Encore faut-il trouver ce type de poste.
avatar
Flaurale
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 108
Date d'inscription : 11/09/2017
Age : 27
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Unefois le Ven 27 Oct 2017 - 11:21

Bonjour,

je n'ai pas la même expérience. Bon, j'ai toujours travaillé pour des sociétés dont l'objectif est le profit sous forme de billet vert. J'ai eu l'occasion de travailler avec de quelques visionnaires qui n'avaient pas de nombreuses visions. Des gens qui sont capables de voir ce que sera le monde, la société dans 10 ans. Jeunes, ils donnent l'impression de se droguer trop fort. Ils sont faillibles mais ils sont impressionnant.

Comment ferions nous pour communiquer ici, sur ZC si le net n'avait pas été imaginé, si Intel n'avait pas imaginé le micro processeur, si Microsoft n'avait pas imposé une standardisation ?

Je n'ai jamais eu le bon diplome, ni le bon profil. J'ai souvent pris des portes dans la tête mais si être zèbdre c'est n'étre que 2%, dites vous que seul 2% des sociétés sont capable de comprendre. Et ces sociétés c'est du bonheur en barre pour le travail, pour des collègues fous furieux.

J'ai aussi testé la création de société. Mauvais moment, mauvais régime (Vive le RSI Smile ). En plein rebond je n'ai pas encore fixé mon objectif final mais même si mon verre est presque vide, je me dis qu'il reste à boire et que ce sera forcément bon. Et même si je n'ai jamais su vraiment négocier mon salaire, celui-ci est devenu ..... presque inconvenant pour la france.

Et pour finir, travailler seul c'est pas mal. Travailler avec des brutes (homme ou femme) c'est une expérience énorme car vous grandissez plus vite que vous ne l'auriez jamais fait seul. Au point que c'est un jeu de s'éclater comme jamais je n'aurais pu le faire ailleurs.
J'ai un souvenir particulièrement émouvant, en plein stress, à l'autre bout du monde avec un boss m'accompagnant, à commenter toutes nos emmerdes uniquement avec du Audiart. J'en pleurais de rire sur mon écran. Et pourtant ce n'était vraiment pas le moment de déconner, c'était juste indispensable en fait !

Unefois
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 971
Date d'inscription : 07/08/2017
Localisation : Chez Claude

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Unefois le Ven 27 Oct 2017 - 11:30

Un dernier mot, juste pour conclure, il y avait plein de "NORMO PENSANT" (Quel affreux terme que celui-ci, il m'écorche les yeux pour ne pas dire l'âme). Et mes binomes NP (Notation standard réductrice, voire ... non ce serait méchant) étaient extras, nous partagions nos points forts et nous nous épaulions pour nos faiblesses.

On se fait confiance sur ce qui nous échappe et ce que l'autre maîtrise !

Unefois
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 971
Date d'inscription : 07/08/2017
Localisation : Chez Claude

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Zorglub_33 le Ven 27 Oct 2017 - 11:44

Bah moi j'aime bien le salariat. J'ai mon salaire qui tombe à la fin du mois quoiqu'il arrive, si je suis malade, il y a la sécu/la mutuelle/la prévoyance, et ça rassure vachement la célibataire stressée que je suis.
Oui, le monde du travail c'est terrible, il faut supporter la hiérarchie, les méthodes de travail qui changent sans qu'on le veuille, les outils informatiques auxquels il faut perpétuellement s'adapter, les réorganisations, les plans sociaux...
Oui, mais, il y a aussi les collègues sympas avec qui je discute au moment du café, les collègues sympas d'autres services avec lesquels je discute au moment de la pause repas du midi, il y a les réorganisations qui font que je ne m'ennuie jamais et que j'ai sans arrêt l'occasion d'apprendre de nouvelles choses...
Donc tout n'est pas tout noir non plus dans le monde du travail, qui par ailleurs serait peut-être moins difficile si nous faisions tous l'effort d'être souriants et bienveillants envers nos collègues...

Zorglub_33
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 68
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Unefois le Ven 27 Oct 2017 - 11:46

Et rire au café, c'est bon ! C'est ce qui m'a le plus manqué en tant qu'indépendant

Unefois
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 971
Date d'inscription : 07/08/2017
Localisation : Chez Claude

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Fab. Fabrice le Ven 27 Oct 2017 - 18:10



- le salarié est un esclave ->Marx , Le capital, lis tout y est dit

- il pretendent vouloir des gens brillants (donc des surdoués entre autres), faux -> Non, on ne prétend plus cela, il veulent des "remplaçables"

- le surdoué peut parfois tirer son epingle du jeu dans des secteurs particuliers ou sous-secteurs ou on valorise la creativité etc mais ca reste exceptionnel -> Il ne le devra qu'à lui même, "on" ne bati sur ça..

avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Fab. Fabrice le Ven 27 Oct 2017 - 18:15



je n'ai pas la même expérience. Bon, j'ai toujours travaillé pour des sociétés dont l'objectif est le profit sous forme de billet vert. J'ai eu l'occasion de travailler avec de quelques visionnaires qui n'avaient pas de nombreuses visions. Des gens qui sont capables de voir ce que sera le monde, la société dans 10 ans. Jeunes, ils donnent l'impression de se droguer trop fort. -> Que sont-ls 10 ans après ?

Comment ferions nous pour communiquer ici, sur ZC si le net n'avait pas été imaginé, -> Aprpanet est le fruit de l'armée, pas du privé...

si Intel n'avait pas imaginé le micro processeur, -> Intel n'a rien inventé, juste intégré des transistor...

Microsoft n'avait pas imposé une standardisation ? -> Microdoft est le fruit d'un homme, pas d'une socité



J'ai aussi testé la création de société. Mauvais moment, mauvais régime (Vive le RSI Smile ). -> C'est la faute à "l 'autre" ?



Hereux que tu soit le contre exemple qui confirme la règle mais, pour ceux qui sont la règle, aujourd'hui, je pense pas que cela soit cool aujourd'hui...
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Unefois le Ven 27 Oct 2017 - 18:36

Fab. Fabrice a écrit:

.....

Hereux que tu soit le contre exemple qui confirme la règle mais, pour ceux qui sont la règle, aujourd'hui, je pense pas que cela soit cool aujourd'hui...

J'ai pu le voir chez de nombreux clients Sad mais le monde est par définition injuste et je ne suis pas un lion que l'on formate pour devenir vegan. Je m'excuse si cette formule blesse mais une entreprise en france c'est tout de même moins grave qu'un atelier textile en éthiopie, non ? Et ne serait il pas de notre devoir d'investir la place et d'user que quelques neuronnes enrobés d'un drap fin de diplomatie pour changer ... ne serait ce que notre service, notre voisins. Dire à ses responsables que ce sont des cons qui ne comprennent rien, c'est une stratégie certe mais je ne pense pas que ces chances de réussite soit trés élevé et j'avoue avoir des difficultés à comprendre en quoi cette stratégie est une source de progrés.

Etre influenceur est peut être une bonne démarche et un bon moyen de reconcilier sa tête, ses valeurs et l'entreprise. Concernant Marx, je pense que l'URSS à démontrer les limites du système. Maintenant il faut brider l'ultralibéralisme qui part dans le mur. Qui est prêt à relever ses manches pour mettre des claques "diplomatique" et à faire avancer la société ?
Mais je ne suis pas suffisament malin pour répondre à cette question, je suis peut être trop idéaliste.

Unefois
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 971
Date d'inscription : 07/08/2017
Localisation : Chez Claude

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Unefois le Ven 27 Oct 2017 - 18:43

Fab. Fabrice a écrit:
J'ai aussi testé la création de société. Mauvais moment, mauvais régime (Vive le RSI Smile ). -> C'est la faute à "l 'autre" ?

Non, j'assume mes fautes sauf quand le RSI ponctionne le double de la cotisation dans le compte malgré ses erreurs de calculs. J'assume l'erreur de choix de statut mais je regrette l'incompétence du RSI qui elle est subite. Mais à la vue du ton employé, sur ce point et les précédent, je crains que nous n'aurons pas l'occasion de pousser plus loin la discussion.
Salutation

Unefois
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 971
Date d'inscription : 07/08/2017
Localisation : Chez Claude

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par zebrepat le Ven 27 Oct 2017 - 18:57

Unefois a écrit:
Fab. Fabrice a écrit:

.....

Hereux que tu soit le contre exemple qui confirme la règle mais, pour ceux qui sont la règle, aujourd'hui, je pense pas que cela soit cool aujourd'hui...

J'ai pu le voir chez de nombreux clients Sad mais le monde est par définition injuste et je ne suis pas un lion que l'on formate pour devenir vegan. Je m'excuse si cette formule blesse mais  une entreprise en france c'est tout de même moins grave qu'un atelier textile en éthiopie, non ? Et ne serait il pas de notre devoir d'investir la place et d'user que quelques neuronnes enrobés d'un drap fin de diplomatie pour changer ... ne serait ce que notre service, notre voisins. Dire à ses responsables que ce sont des cons qui ne comprennent rien, c'est une stratégie certe mais je ne pense pas que ces chances de réussite soit trés élevé et j'avoue avoir des difficultés à comprendre en quoi cette stratégie est une source de progrés.

Etre influenceur est peut être une bonne démarche et un bon moyen de reconcilier sa tête, ses valeurs et l'entreprise. Concernant Marx, je pense que l'URSS à démontrer les limites du système. Maintenant il faut brider l'ultralibéralisme qui part dans le mur. Qui est prêt à relever ses manches pour mettre des claques "diplomatique" et à faire avancer la société ?
Mais je ne suis pas suffisament malin pour répondre à cette question, je suis peut être trop idéaliste.

oui mais einstein, tu penses pas qu'il a rendu Newton un peu con avec sa theorie de la relativité des années lumieres au-dessus ? rien a voir avec l'URSS
la diplomatie c'est bien gentil et tout ca, mais on aurait pas inventé grand chose si on avait eu peur de nuire au grands de l'epoque (newton, copernic) ou a son chef de service. ca n'a rien a voir avec un systeme politique mais avec l'anthropologie

tu es adapté au monde de l'entreprise mais tu trahis ton surdon en qq sorte en te comportant de la sorte !
la conclusion de toute cette histoire est qu'un surdoué adapté en entreprise (parmi les NP) est un surdoué bridé (je simplifie)



zebrepat
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 89
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Unefois le Ven 27 Oct 2017 - 19:06

C'est désolant... navrant....
C'était juste un témoignage pour dire qu'il existe quelques cas où ce n'est pas si sombre et je n'ai en réponse que des croyances et des préconçus. Alors je ne peux que vous souhaiter beaucoup de courage pour affronter les limites que vous vous imposez. L'entreprise et notre monde moderne sont durs mais ce n'est rien en face du mur que vous dressez devant vous.

Ce n'était qu'un témoignage pour ceux qui creuse l'idée d'un avenir, pas d'une niéme joute verbale derrière son clavier.

Navrant, vraiment navrant

S'il est difficile d'augmenter son potentiel exceptionnel, il est aisé de ne réaliser que de la merde

Unefois
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 971
Date d'inscription : 07/08/2017
Localisation : Chez Claude

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Godzilla le Ven 27 Oct 2017 - 19:15

Unefois a écrit: il est aisé de ne réaliser que de la merde

Tu vas vexer les rappeurs, les religieux dogmatiques, une bonne partie des journalistes, les sportifs, les fans de selfie, liste non exhaustive et non hiérarchisée ^^
Vilain va Razz
avatar
Godzilla
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3378
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 40
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Unefois le Ven 27 Oct 2017 - 19:24

Non, je peux nommer

Rappeurs : Plusieurs (Rockeur và !)
Religieux : J'en est un qui lui est vraiment un Saint, d'ailleurs trop Saint pour l'Evéché
Dogmatique : J'ai pas le mot dans le dico
une bonne partie des journalistes : Là tu es lâche le Lézard, le "une bonne partie", c'est facile
Les sportifs : Ah non, le sport nécessite de se sortir les doigts du cul
Les fans de selfis : Ils aliment un paquet d'analyse marketing, bien fait pour eux. Faut être moins con. S'il savat ce que contient comme info les selfies//////

Ah non, j'ai pas pu tout nommer...

PS : Les Bars Parallèles, c'est du sport, NON ?

Unefois
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 971
Date d'inscription : 07/08/2017
Localisation : Chez Claude

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Fab. Fabrice le Ven 27 Oct 2017 - 19:32


une entreprise en france c'est tout de même moins grave qu'un atelier textile en éthiopie, non ?

Concernant Marx, je pense que l'URSS à démontrer les limites du système.

.

1) Je ne relève pas de la politique du mieux disant/moins disant, une entreprise de France dépouille au fond ( et dans les formes) l'éthiopie pour fonctionner

2) Marx n'a rien à voir avec l'URSS qui, s'en réclamant, ne l'a en rien appliquée réellement


Fab. Fabrice a écrit:
J'ai aussi testé la création de société. Mauvais moment, mauvais régime (Vive le RSI Smile ). -> C'est la faute à "l 'autre" ?

je regrette l'incompétence du RSI qui elle est subite. .
Salutation

CQFD
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Fab. Fabrice le Ven 27 Oct 2017 - 19:35

zebrepat a écrit:
tu es adapté au monde de l'entreprise mais tu trahis ton surdon en qq sorte en te comportant de la sorte !
la conclusion de toute cette histoire est qu'un surdoué adapté en entreprise (parmi les NP) est un surdoué bridé (je simplifie)



+1 ( euh non +100.000)
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Unefois le Ven 27 Oct 2017 - 19:38

AMEN !

Unefois
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 971
Date d'inscription : 07/08/2017
Localisation : Chez Claude

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Godzilla le Ven 27 Oct 2017 - 19:40

Unefois a écrit:
Les sportifs : Ah non, le sport nécessite de se sortir les doigts du cul

Même pour les championnats mondiaux de fist-fuck ? Shocked
avatar
Godzilla
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3378
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 40
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Unefois le Ven 27 Oct 2017 - 19:44

Godzilla a écrit:
Même pour les championnats mondiaux de fist-fuck ? Shocked
clown

Unefois
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 971
Date d'inscription : 07/08/2017
Localisation : Chez Claude

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par davidabricot le Lun 30 Oct 2017 - 22:17

Pour moi entrepreneuriat est une chimère. Si l'entrepreneur ne fait en effet plus face à une hiérarchie, il fait face à parfois pire que ça :
- les clients
- les fournisseurs
- les institutions

En tant que salarié, je fais effectivement face à une hiérarchie, qui peut être terrible. Mais je n'ai pas affaire avec les clients (heureusement dans mon secteur), et n'ai pas à me trouver du travail, il arrive tout seul. Ce qui me laisse beaucoup de temps libre, des congés téléphone éteint, une indépendance totale.

J'imagine que c'est selon chacun. Mais plus que du salariat/entrepreneuriat ou de la grosse boite/PME, je pense que c'est surtout avec qui on travaille au quotidien qui est la clé.
avatar
davidabricot
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 847
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 29
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par zebrepat le Mar 7 Nov 2017 - 7:39

Fab. Fabrice a écrit:
zebrepat a écrit:
tu es adapté au monde de l'entreprise mais tu trahis ton surdon en qq sorte en te comportant de la sorte !
la conclusion de toute cette histoire est qu'un surdoué adapté en entreprise (parmi les NP) est un surdoué bridé (je simplifie)



+1 ( euh non +100.000)

on est d'accord, mais alors pourquoi faire des etudes brillantes et parfois complexes (inge, physicien etc) pour apres devoir... cacher ce surdon qu'on ne saurait voir en entreprise. Durant mes etudes j'ai des profs de fac inge qui m'ont contacté personellement, et demandé de travailler pour eux. j'ai preféré l'entreprise qu'on nous vante tellement Laughing

dans un des mes groupe mes potes je le vois aussi, un des gars qui a le mieux reussi et monté les échelons etait le cancre du groupe avec le diplôme le plus faible !

je vois la meme chose dans mes anciens collègues avec qui je suis resté en contact. des gars que je recommanderais sans hesiter ont eu le plus difficile a trouver.
dans ma famille idem, certains je les connais bien evidemment, je les apprecie beaucoup pour certaines de leurs qualités mais je les engagerais jamais pour le poste pour lequel ils ont ete engagés, poste qui exige des compétences techniques alors que le gars a raté toutes ses etudes
il semble que la competence et le travail ait finalement peu d'importance en entreprise, l'apparence, la politique, la fourberie et j'en passe.


zebrepat
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 89
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Fab. Fabrice le Mer 8 Nov 2017 - 11:53

zebrepat a écrit:
Fab. Fabrice a écrit:
zebrepat a écrit:
tu es adapté au monde de l'entreprise mais tu trahis ton surdon en qq sorte en te comportant de la sorte !
la conclusion de toute cette histoire est qu'un surdoué adapté en entreprise (parmi les NP) est un surdoué bridé (je simplifie)



+1 ( euh non +100.000)

on est d'accord, mais alors pourquoi faire des etudes brillantes et parfois complexes (inge, physicien etc) pour apres devoir... cacher ce surdon qu'on ne saurait voir en entreprise. Durant mes etudes j'ai des profs de fac inge qui m'ont contacté personellement, et demandé de travailler pour eux. j'ai preféré l'entreprise qu'on nous vante tellement  Laughing


il semble que la competence et le travail ait finalement peu d'importance en entreprise, l'apparence, la politique, la fourberie et j'en passe.


Juste pour le fun, là est toute l'élégance parfois, trop sont happés par les sirènes que leur fait croire entendre pour finalement ne devenir que leur jouet

+1 pour la suite sur la réussite en entreprise
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par davidabricot le Mer 8 Nov 2017 - 12:30

Je trouve les avis bien tranchés ici. J'irais pas jusqu'à simplifier l'entreprise comme quelque chose qui bride le potentiel. C'est certain qu'il y en a beaucoup pour qui c'est le cas, mais franchement pas toutes. Et entreprendre, je trouve ça castrateur aussi, qu'on me raconte pas des flans, quand on entreprends on est aussi contraint par une réalité économique, législative, ou par le marché.

J'aurais plutôt tendance à dire que tout dépend du job, du secteur d'activité et des gens avec qui l'on travaille. Mais je ne pense pas que ça se joue sur l clivage salariat/entrepreneuriat.

L'entreprise ça offre aussi d('incroyables opportunités d'apprendre, de voyager, d'avoir de supers formations comme support, d'avoir accès à des supers techniques. Tout un tas de choses qui peuvent alimenter un zèbre. Et je pense que si un zèbre s'attend à utiliser son surdon uniquement dans sa vie pro, ça ne marchera pas. C'est beaucoup plus diffus et il ne faut pas se limiter.

Bon, pour l'anecdote, je sors d'un entretien Skype avec une boîte, où un déplacement France - Espagne se fait dans la journée. Où il faut se déplacer le weekend, où on compte pas ses heures et où le bonhomme m'a dit "ça ne me dérange pas trop que vous fassiez du badminton", au sens où il se sent propriétaire de mes soirées et m'accorde l'immense privilège de pouvoir faire du sport. Bon et bien, quand on rencontre quelqu'un comme ça, on ne donne pas suite, on le laisse à ceux qui le veule.
Je sors de 2 ans chez Royal Canin (Mars), et on nous mettait presque tous à la porte à 17h30 maxi le soir pour éviter que certains fassent du présentéisme. Liberté totale sur les missions, initiatives et créativité bienvenue. J'ai pu rencontrer Forest Mars qui m'a raconté plein d'anecdote sur son père qui a créé les M&M's et la barre Mars, j'ai pu approché des races rares d'animaux, ou entrer dans une chatterie où des dizaines de chats vous sautent dessus pour se faire caresser. J'ai participé à des projets inédits qui arrivent qu'une fois dans une vie. Alors tout n'est pas rose, mais comme salarié, ce fut le meilleur job de ma vie, et j'ai largement éprouvé de l'autonomie, de la liberté, aucune limite sur ma zébritude, et plein de stimulis et d'expériences qui permettent de réfléchir.

Donc je crois encore que le salariat peut épanouir. Tout dépends des conditions...

Et pour les sirènes, je vois les mêmes dans le fait d'entreprendre, car au final c'est les sirènes du capitalisme, et du marché. Viens travailler chez moi, et je t'offrirai tout. Ou réalise toi par toi même, et soit ton propre patron. D'un côté on promet la réussite matérielle contre une forme de liberté, de l'autre on promet la paternité contre une forme de liberté. Même sentence pour les deux formats, tu perds ta liberté sur l'autel de l'économie.
avatar
davidabricot
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 847
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 29
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Unefois le Mer 8 Nov 2017 - 13:01

DavidAbricot : Tu risques de prendre cher .... Very Happy

Mets çà

Unefois
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 971
Date d'inscription : 07/08/2017
Localisation : Chez Claude

Revenir en haut Aller en bas

Re: le salariat, vaste foutage de g* pour un zebre ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum