Émotions refoulées...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Émotions refoulées...

Message par Lyla le Dim 8 Oct 2017 - 21:59

Bonsoir à tous !

J'écris ici pour poser une question au sujet des émotions.

Les zèbres sont des personnes généralement hypersensibles sur le plan émotionnel par rapport aux gens. On ressent d'avantage les émotions, nous sommes empathiques etc.
J'ai cependant lu dans Trop intelligent pour être heureux de Siaud-Fachin qu'il pouvait arriver que certains zèbres se coupent de leurs émotions pour des raisons diverses, en général par un mécanisme de protection.

Cela fait un certain temps que j'ai conscience de m'être coupée de mes émotions depuis bien longtemps. De les refouler en quelque sorte. Je n'en ai pris conscience que depuis quelques temps et le livre de Siaud-Fachin m'a fait comprendre que c'était en partie lié à mon côté zèbre qui a peut-être aggravé ou précipité la chose. À une époque je pensais même être incapable d'éprouver quoi que ce soit, avant de comprendre que tout est atténué en fait, comme quand on a les oreilles bouchées et qu'on entend moins bien les sons.

J'ai eu des expériences difficiles étant enfant, rien de dramatique, mais des problèmes familiaux assez importants, une famille dysfonctionnelle au possible (mère manipulatrice, ma (demi-)sœur ainé s'est barrée de la maison quand j'avais 5 ans (elle en avait 20) à cause de ça. Globalement ma mère est le genre de personne contre laquelle on n'a pas vraiment le droit de s'opposer à elle dans n'importe quel domaine sans subir son courroux, elle a déjà viré mon (demi-)frère de la maison quand il avait 16 ans, en faisant changer les serrures de l'appart en lui disant d'aller vivre chez notre sœur plus âgée (celle qui était partie) quand elle a su qu'il avait des contacts avec elle par exemple. Elle n'a jamais supporté les débordements d'émotions non plus, la moindre larme de ma part et j'étais envoyée dans ma chambre en mode "ah non ne pleure pas ! je déteste ça ! File !" ou alors "elle fait encore sa crise, elle a tout pour être heureuse, pourquoi elle pleure, blabla" du coup je pense que j'ai dû me couper de mes émotions pour me protéger de la douleur et pour éviter les débordements qui étaient insupportables à ma mère, aujourd'hui vivant plus loin de mes parents, je renoue un peu avec mes émotions, mais je "rechute" souvent en rentrant chez eux. J'ai aussi discuté avec ma (demi-)sœur qui a dit avoir vécu la même chose, sorte d'apathie émotionnelle quoi)

Je me demandais maintenant si d'autres ici, sur ce forum, on vécu ce genre de chose de se couper de ses émotions, plus ou moins inconsciemment d'ailleurs. Avez-vous réussi à renouer avec vos émotions ? Si oui, par quel travail sur vous ?

Lyla
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 8
Date d'inscription : 07/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Émotions refoulées...

Message par RmesStia le Dim 8 Oct 2017 - 22:21

Bonsoir. Oui, je pense qu'on est beaucoup à jouer à ce jeu ici, "plus ou moins inconsciemment" comme tu le dis. Je ne veux pas jouer le rabat-joie mais pas non plus sortir de belles et gentilles fausses morales politiquement correct, je pense par exemple ne pas encore avoir vraiment renoué avec mes émotions (par protection aussi bien sûr),et c 'est une partie de ce qui fait l'apprentissage adulte selon moi, la capacité à ne pas se laisser envahir sentimentalement afin d'avoir des choix "raisonnés". Mais il est sûr qu'il est agréable de pouvoir se laisser aller avec des gens de confiance dans un environnement choisi, mais cela doit aussi être fait de manière raisonnable. C'est un jeu compliqué où il est difficile d'être équilibré, pour moi en tout cas,et ça dépend un peu aussi des circonstances de vie.

RmesStia
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 66
Date d'inscription : 25/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Émotions refoulées...

Message par Jora le Dim 8 Oct 2017 - 23:28

Pour ma part, j'ai renoué avec mes émotions par deux biais.
Redpsy dont je parle sur un autre topic m'a permis de petit à petit remettre des mots sur les émotions. Je m'étais tellement coupée de tout que je n'étais même pas capable de dire ce que je ressentais, juste vais bien/vais pas bien.
Cet évitement des émotions c'est traduit par de l'hyperphagie particulièrement pour les émotions pénibles (mais je bouffe trop aussi si je suis très contente), depuis l'âge de 8 ans à peu près. J'ai donc aussi suivi un programme (25 ans plus tard!) en ligne semi personnalisé (linecoaching) en 2014/1025 pendant un an et demi pour travailler de front la gestion de mes émotions et la gestion de mes comportements alimentaires qui en découlent, il ne s'agit pas tant de savoir ce qui est bon ou pas de manger, mais de réapprendre à faire la part des choses entre faim physiologique et faim "émotionnelle". J'ai pas perdu de poids, je suis toujours obèse, mais je me suis stabilisée depuis 2 ans ce qui est en soi déjà pas mal.
J'arrive maintenant à accepter qu'aussi douloureuses soient-elles, je suis assez forte pour ressentir mes émotions et je sais les nommer.
Ah et pour finir je médite aussi un peu ce qui a aussi ouvert des portes dans l'écoute de tout ce que j'essaie d'enfouir profond.
avatar
Jora
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 37
Date d'inscription : 13/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Émotions refoulées...

Message par Lyla le Lun 9 Oct 2017 - 7:17

Merci pour vos réponses et témoignages.

Le problème c'est quand on a du mal à recouvrer nos émotions. Je n'ai pas l'impression d'avoir développé de comportement addictif à quoi que ce soit à côté (nourriture ou autre) ce qui est fréquemment évoqué sur le net malgré tout (mais bon ce qui est sur le net est pas forcément représentatif)

Merci Jora pour ton lien, ça pourra peut-être m'aide qui sait (et en aider d'autres). En effet la méditation est une pratique qui aide aussi (j'essaie de le faire régulièrement, au début ça pouvait me provoquer des crises de larmes inexpliquées pendant que je le faisais, aujourd'hui ça va mieux, mais je pense que j'ai renoué avec pas mal de trucs)

Lyla
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 8
Date d'inscription : 07/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Émotions refoulées...

Message par libelluuule Hier à 23:21

Bonjour Lyla,

Pratiques-tu une activité artistique?

Je suis assez bien en contact avec mes émotions, de manière générale, surtout depuis quelques années, depuis que j'ai compris que non seulement, ça m'était néfaste de les refouler, mais aussi que je pouvais m'en nourrir et qu'elles pouvaient être quelque chose de positif dans ma vie, à condition d'apprendre à les gérer.

Je te parle d'une pratique artistique car je danse depuis quelques années et c'est pour moi un excellent moyen de rentrer en contact mais aussi d'exprimer mes émotions (dans le sens de "laisser sortir"). Par la danse, je ressens et j'exprime des choses que je ne comprends pas, que je ne savais même pas être là. Quand les conditions sont réunies (musique, partenaire, etc.), j'ai les larmes qui me viennent aux yeux, ou je me mets carrément à pleurer, sans que ça soit l'expression de quelque chose de précis (en d'autres termes, sans que je puisse identifier le "problème" à l'origine des larmes). Ca touche à des choses très, très profondes en moi. Ou en fonction de ce que je danse, je vais exprimer différents types d'émotions. Bref, en résumé, je pense qu'une pratique musicale ou artistique en général pourrait être très bénéfique au problème que tu décris, reste à trouver quel serait le canal le mieux adapté pour toi.

Bonne journée!
avatar
libelluuule
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 31
Date d'inscription : 15/08/2016
Age : 33
Localisation : Melbourne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Émotions refoulées...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum