Un état des lieux avant travaux

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un état des lieux avant travaux

Message par LeRoy le Ven 8 Juil 2011 - 15:48

C'est peut être ici le seul endroit sur Terre où je peux raconter qui je suis en étant sûr que chaque mot sera entendu à sa juste valeur, pris pour un constat, un état des lieux et non comme une arrogance démesurée. Pas évident tous les jours d'évoluer parmi des personnes dont j'ai le sentiment qu'ils fonctionnent au ralenti. Je comparerai ma vie à un train qui file à tout allure et dont les gens qui se disent par amour ou amitié vouloir monter à bords ne sont même pas capable d'arriver à l'heure simplement sur le quai pour embarquer.Comment alors font il pour penser qu'il veulent vivre à bord?.. C'est pourtant pas compliqué d'arriver à l'heure...et pourtant je suis obligé d'admettre que malgré toutes mes tentatives de faire stationner mon train 5 minutes de plus a chaque gare, personne n'est jamais arrivé avant le départ.
Pourtant j'ai dans l'ensemble vécu en couple. Je n'y trouve aucun goût à vivre seul sauf que parfois tant de calme ça fait du bien.
Reprenons depuis le commencement. Je suis entré à l'école à peine plus jeune que les autres, j avais 3 ans et je peux vous décrire cette journée heure par heure, les personnes de ma classe et nos premières discussions car naturellement je suis allé me présenter à chacun d'eux tout souriant. Je parlais déjà très bien. Ils se souviennent tous de moi ! Forcement puisque j'étais le seul enfant qui ne faisait jamais ses siestes imposées par les écoles à l'époque. Alors je passais mon temps à les réveiller, tous les jours, tous les jours...les instit rapidement ont pris le réflexe de me laisser jouer tout seul dans la cour ou une classe voisine pour éviter de déranger mes camarades. Je passais aussi beaucoup de temps à parler avec les instit pendant ces heures. J'ai vite compris l'intérêt de parler avec ces grandes personnes qui m'apprenaient rapidement à mieux parler et apprendre de nouvelles choses. Déjà au commencement le nombre de fois que mes parents ont été convoqués par les instit est incalculable.
J'ai réellement connu les siestes à 30 ans, une vraie découverte. J'ai toujours eu l'impression de vivre éveillé plus d'heures dans une journée que la plupart des gens. Du coup j'ai parfois l'impression d'avoir vécu 60 ans alors que j'en ai 36 sachant que mes nuits blanches ont démarrées vers 8 ans, quand j'ai pris conscience de ce qu'était la mort.
Mais le moment où j'ai compris de quelques différences avec mes camarades était vers 5-6 ans quand je suis passé des feutres de coloriages baveux et ingérables à un crayon à papier HB à pointe fine d'une précision redoutable. Instantanément j'ai dessiné les personnages du dessin animé Merlin l'enchanteur que je venais de voir. De manière intuitive j'ai reproduis fidèlement mais non parfaitement des scènes du film. Je me donnerai aujourd'hui un 12/20 si je devais les noter et à mes camarades pour leurs gribouillages un 2/20. Quand je vois les dessins aujourd'hui, je ne comprend pas comment j'ai fait. J'ai fait un dessin puis enchaîné un deuxième juste derrière....puis j'ai dessiné pendant 10 ans tout ce que je voyais. Une manière de prendre des photos des instants T pour mieux les mémoriser. J'aurai voulu devenir dessinateur professionnel (j'ai eu la meilleur note aux concours d'entrée de l'école de dessin à 22 ans) mais pourquoi faire un métier quand on peut en faire 5 ? Mon grand rêve était de devenir médecin, alors en plus de me passionner par la biologie à l'école j'ai embarqué les 300 livres de médecine de mon médecin traitant (un ami de la famille) à son cabinet. J ai donc lu les livres dans l'année de 11-12 ans je crois. J'étais devenu incollable sur les maladies vénériennes !
Bien sûr je vouais toute ma vie une passion aux maths, à la physique et la chimie comme tout bon scientifique. Un vraie passion démarrée tôt jusqu'à avoir mon livre fétiche de calculs de maths avec sa couverture marron émiettée par l'usure et de passer tous les jours des étés de mes 8 et 9 ans dessus à le refaire inlassablement.
Inlassablement est un mot qui définit bien une partie de moi. Dans toutes mes activités et aujourd'hui mes différents travails, je m'y consacre avec un plaisir infini et une intemporalité. Je n'ai pas le sentiment de travailler même si j'ai les soucis qui vont avec.
Tout est intemporel. A commencer par mon corps. Quand j'avais 16 ans on me donnait 26 et maintenant que j'ai 36 tout le monde pense que j'en ai 26. En fait physiquement je n'ai jamais changé dès que ma croissance a été finie. On pourrait comparer deux photos, je fais le même poids, le même gabarit, le même visage. Seuls quelques poils de barbe blancs établirons la différence.

Vers 8 ans ma mère qui parlait anglais souvent à la maison me lisait des livres en anglais dont Sherlock Holmes, le chien des baskerville. J'ai eu envi d'apprendre alors elle a pris le temps de me l'enseigner pour mieux comprendre ces livres. A l'entrée en 6ème je connaissais déjà très bien l'anglais, parlé et écris, j'étais une fusée en calcul mental et je rédigeais déjà des pages entières sur mon ressenti de la vie. Des pages d'une mélancolie qui ne m'a plus jamais quitté. Au bout de quelque semaines de ma 6ème, les profs pour la deuxième fois proposait à mes parents de me faire sauter la classe direct. Mes parents me demandèrent si je le voulais mais j'ai répondu non, trop content que j'étais de rentrer dans cette fameuse étape redoutée de la 6ème, la classe des "grands". Enfin j'étais considéré comme grand ! J'étais déjà le plus jeune de ma classe, ça suffisait bien mais surtout le plus important pour moi était d'être avec mes amis avec qui j'avais déjà fait toute la maternelle.
J'ai eu la chance d'être resté dans la même école de mes 3 ans à 17 ans. Le directeur me connaissait par coeur ainsi que tous les profs. Ça été un vrai "cadre" scolaire au sens propre du terme. Mais chaque année a été un défi pour eux tous de m'encadrer. Sur tous les bulletins de note chaque année s'écrivaient "trop intelligent, étourdi, n'obéit pas suffisamment au professeur".
En 1979 j'avais 5 ans et l'école me caractérisait clairement de "précoce". Les mots douance ou surdoué n'avaient pas cours. Ce sont bien des années plus tard que ma famille m'appelait le surdoué, désignant le matheux de service. C'était une simple expression que tout le monde employait pour désigner les premiers de la classe. "C'est lui le surdoué de la famille" était la phrase que toutes les familles utilisaient pour présenter le scientifique de la famille. C'est un vrai chapitre important car toute ma vie je me suis assis sur l'idée que j'étais précoce.
Toutes les implications que vous connaissez dans la douance et les études réalisées sont facilement accessibles aujourd'hui avec internet. Mais dans ma scolarité, isolé de ces informations, c'est plusieurs fois que les profs parlaient à mes parents de me faire voir un psychiatre avec la connotation que j'avais peut être un trouble maladif de l'enfance et ensuite de l'adolescence. Pour l'Enseignement ma précocité était peut être un signe de troubles plus graves et plus profonds. C'est ça aussi l'état des lieux de cette époque dans les écoles. Pour mes parents, l'idée que je puisse être "malade" n'était pas envisageable. Ils étaient fiers de moi, de mon intelligence, de mon éveil, des mes capacités à tout comprendre, de ma curiosité envers toutes les choses de la vie. Aller voir un psy était très mal vu, c'était uniquement pour des choses très graves et ça coutait cher, on ne pouvait se le permettre. La question était donc résolue à chaque fois: tout..va..bien ! Pour mes parents considérer leurs cinq enfants au même niveau avec équité était essentiel. Je suis le dernier des cinq. Cependant pour moi tout n'allait pas si bien que ça. Ma curiosité insatiable et mon bonheur de vivre se contrastait avec mes crises d'angoisses et mes nausées au milieu des cours m'obligeant à m'isoler au calme plusieurs heures à l'infirmerie ou au milieu de la nuit me faisant arriver crevé au cours le matin. Je serai incapable de savoir quand cela a commencé mais c'était récurent.

Les années de 4ème et 3ème ont été dramatiques. J'étais toujours le plus jeune de la classe mais cette fois je devais face à un équipe de rugby et de basket qui avaient envahi ma classe et mon espace de jeu favori "les cours". J'étais devenu l'élève à abattre, ne supportant pas mon intelligence et mes bonnes notes. C'est ce fameux âge aussi les garçons commencent à montrer leur virilité auprès des filles de la classe. Je passerai les détails sur les brimades en tout genre. Autant dire qu'ils avaient déjà gagné en nombre, en taille et en poids! Je suis passé de l'élève joyeux et toujours souriant qui donne les bonnes réponses au prof à un mutisme total, des troubles psychosomatiques s'étant installé et une chute vertigineuse des notes en quelques mois. Personne ne s'en ai inquiété. J'avais même droit régulièrement des profs: "ha bien vous voyez ce garçon en fait il est normal, y a rien d'intelligent chez lui ses notes le prouvent..". Je crois qu'au fond l'illusion d'être normal à accentuer ma volonté à avoir d'autres mauvaises notes comme un nouveau jeu. Il y a quand même des matières comme les maths, la biologie, l'anglais ou le latin dont j'étais devenu accro où je réussissais silencieusement. Je n'avais même pas besoin de me présenter au bepc en fin de troisième, mes notes avaient suffit à l'obtenir. Bon j'y suis allé quand même mais la notion même d'examen m'a toujours posé un problème de conception. La notion même de récompense sur une action alors que pendant des mois on travaille déjà dur me pose un problème. D'ailleurs comme on dit "je suis allé jusqu'au bac" et puis je me suis arrêté juste devant, mon moyen de contester cette autorité et un système éducatif que je considérais comme archaïque.

Mes années lycée ont été une croisière. La passage en 2ème a été salvateur apportant une grande bouffée d'oxygène. Je décidais d'ailleurs de redoubler ma 2ème pour me retrouver avec des gens de mon âge. Autant quand je sortais le soir, mes amis étais souvent adultes, autant en classe je ne supportais plus que tout le monde soit plus vieux. Là j'ai explosé mon record de bonne notes. il y avait une vraie compétition saine au sein de ma classe pour donner le meilleur. Je passais 1er puis deuxième puis repremier etc avec un de mes camarades qui est toujours un ami aujourd'hui. Je crois n'avoir jamais autant rigolé pendant ces années et j'étais heureux, vraiment heureux et épanouis.

Donc je suis allé jusqu'au bac mais j'ai compris que les études n'étaient plus capable de m'apporter quoi que ce soit, trop restrictifs, trop lents et trop limitées. On nous force à n'avoir qu'un métier et moi je voulais en avoir plein et en même temps. alors je m'y suis pris autrement.
Le nouveau contexte familiale cette année avec entre autre la disparition de mon père et plein d'autre choses ne me permettait plus de toute façon d'assurer financièrement des études. Je me suis mis à travailler et ne me suis jamais arrêté. Ma douance a joué un rôle essentiel puisqu'elle m'a permis d'apprendre des métiers très techniques avec une aisance absolue, de photographier des manuels et de les absorber pour les mettre en application immédiate. Cinq ans d'études pour quelqu'un de normal synthétisés en quelques mois pour moi. Tous les jours je continue à dévorer des livres et revues techniques pour apprendre insatiablement de nouvelles choses. C'est même compulsif, je n'ai pas d'autres choix que d'apprendre, synthétiser et transmettre.
Il a y des métiers qui demandent quoi qu'il arrive des études précises et poussées comme la médecine, ça ne s''improvise pas ! Et pour ça en France, les médecins sont une référence. Ceci dit n'accède pas aux études de médecine qui veut. Ce n'est que mon avis mais pour plein de métiers, le système éducatif n'est pas pas du tout optimisé. Ils remplissent des programmes pour assembler cinq ans d'études, sans que la logique ne soit au centre. L'académie a une vraie névrose du bac+5 dans laquelle est elle emprisonnée et elle est complément à coté du monde dans lequel on vit. Pour avoir embauché ou travaillé avec plusieurs jeunes diplômés d'école de marketing, de journalisme ou de cinéma par exemple, j'ai été effrayé de voir que le plupart d'entre eux ne savent pas se servir des outils de base indispensables à ces métiers, pire même puisque la plupart d’entre eux se savaient même pas appliquer ce qu'ils ont appris dans la vraie vie professionnelle. J'ai aussi formé certains et tous les jours on me demande quelles grandes écoles j'ai fait pour en savoir autant car ils aimeraient bien l'intégrer. Et je leur répond "j'ai fait l'école où l'échec n'est pas une option, où l'on a droit qu'à une seule tentative".
Je crois que ça en dit long sur mon exigence envers moi même et envers les autres.

Je sais que je suis intelligent, je n'ai pas besoin de savoir si je le suis plus ou moins qu'un autre, je m'en fous car ça ne changera rien à ma vie. Je suis aussi pragmatique et la seule priorité est de payer mon loyer (oui on est en 2011, le siècle des lumières est passé depuis un moment). Tout le reste du temps je veux partager des émotions avec les autres tant que je suis sur cette terre, Je sais que cette vie est très courte. J'en ai pleinement conscience, je suis hyper lucide sur ce sujet depuis mon enfance. Depuis enfant j'ai toujours vécu avec l'angoisse de voir mes parents mourir. Et ça s'est produit trop tôt. Alors j'attendais de ceux qui m'entourent qu'il m'apportent de grande quantité d'énergie pour que je puisse m'en nourrir. Étant donné que je dépensais et donnais de mon coté l'équivalent énergétique d'un soleil en combustion tous les jours, il m'en fallait autant que je puisais dans plusieurs personnes normales à la fois pour trouver un équilibre.
Les pertes successives au fil des années des proches ont peu à peu rompu ce fragile équilibre remis en balance constamment. D'ailleurs je sais pas si c'est pareil pour vous mais mon empathie n'a cessé d'augmenter exponentiellement ces dernières années. En surface je suis distant, froid, rigide mais intérieurement j'absorbe jusqu'à l'identification du ressenti de la personne qui me parle. Ces dernières semaines j'ai littéralement volé en éclat de l'intérieur.

J’aborde dans ce paragraphe une histoire très personnelle.
J'étais avec une personne merveilleuse depuis quelques mois avec qui je me sentais bien, avec qui j'ai des émotions partagées qui se sont réveillées et qui avaient depuis très longtemps disparu. Cette personne avaient été victime jeune en pleine ville d'un violeur qui avait en plus pour finir tenté de la tuer. Je ne rentrerai pas plus dans les détails je trouve que c'est déjà assez violent comme ça. J'ai déjà vécu des années avec une personne victime de viol, je savais déjà ce que ça demandait au quotidien. Mais les réactions que j'observais là je n'y étais pas préparé. Moi qui voudrait utopiquement que toutes les guerres s'arrêtent et que chacun trouve la paix, j'avoue avoir du mal à appréhender la notion de vouloir du mal à autrui à ce point extrême. C'est une personne adorable et vraiment très altruiste mais qui dès qu'elle se sent dans un situation de blocage, verbale ou physique, et on comprend ce réflexe qu'elle a adopter, cherche la confrontation de manière explosive et irraisonnée. Je deviens à ce moment son pire ennemi avec un regard de haine et je ressens non seulement au plus profond de moi toute la tristesse de cette situation mais aussi l'intensité de son dégoût intérieur de sa propre existence. Elle avait réussi dans sa vie à surmonter le viol mais se voir mourir l'a choqué à jamais. Je n'ai rien pu faire pendant ces mois car elle était en plus dans le dénie et je ne me sentais plus à ma place. Je n'aurai pas pu supporter que cela puisse se reproduire même une fois. Elle m'aimait tellement mais l'empathie que j'avais pour elle a finit de m'achever. Ma boule au ventre qui ne me quittait déjà pas ces derniers mois a tellement grossi que je ne pouvais plus respirer. J'ai donc du prendre la décision de la quitter. La souffrance que j'ai à savoir qu'elle a mal de cette séparation augmente d'autant plus ma souffrance. Je culpabilise de la faire souffrir et je culpabilise de me faire souffrir.


Tout ce que je veux dans la vie est de trouver des gens qui ont conscience que cette vie est courte et qu'on ne doit pas la gâcher avec des trucs idiots. Passer 3 heures à s'engueuler parce quelqu'un a oublié le beurre en faisant les courses, mon dieu peut on faire pire perte de temps que ça ? Dans mon esprit: oublie de beurre = je retourne chercher du beurre, point. La solution a été trouvé en 3 secondes et 5 minutes pour retourner en chercher et en plus on va passer une super soirée derrière. C'est très schématique mon exemple mais combien de fois m'a -t-on pris la tête pour une plaquette de beurre à se pourrir des soirées entières. Dans ce schéma je vous invite à remplacer le beurre par le sujet de votre choix.
Le temps est la chose la plus précieuse que je possède. Il n'y a pas plus beau cadeau que je puisse offrir à quelqu'un et recevoir. Je lui accorde tout mon respect et je veilles à ne pas le gâcher avec des choses négatives volontairement.
Ma première passion est la musique. Pour moi un couple au sens large du terme c'est un diapason à deux branches dont les branches bien équilibrées entre elles ont bien une existence propre séparée et parallèle mais qui s'unissent pour faire résonner la plus belle note harmonique le La 440
Je n'ai pas réussi à rencontrer d'autres personnes comme moi et ce constat m'a épuisé ces derniers mois.

Et c'est cela qui m'a décidé après deux ans de réflexion à prendre contact avec des personnes capable d'en parler, qui savent exactement de quoi je parle.
Toute ma vie je n'ai suivi aucune thérapie ni jamais entrepris de consultation avec des psy. L'amour de mes parents et la construction de ma vie professionnelle ont suffit.
J'ai vécu une très belle histoire d'amour et d'amitié pendant dix ans avec une institutrice passionnée par son métier et sa volonté de soutien aux enfants, diplômée en psychologie qui a écrit de nombreux livres pédagogiques reconnus. Mais j'ai passé tout mon temps à la reconstruire elle, suite à sa vie passée et lui donner toute mon énergie. Après avoir connu cette facette de la psychologie au travers d'elle et de ses autres amis, j'ai bien compris que beaucoup de psy avait choisit cette voie pour trouver leur réponse et pas les nôtres. Voir certain n'en faire qu'une machine à sous. Je n'ai donc jamais eu confiance dans les psy (terme global). Ce n'est pas une généralité. Il y a des personnes comme le docteur Ruffo qui a voué toute sa vie à la pédopsychiatrie et l'ont fait admirablement. Mais pour moi ce n'est qu'il y a deux ans que j'ai octroyé de la crédibilité aux psy sur ma mélancolie quand j'ai découvert le discours de JSF. Je me suis dit que la mentalité avait évoluée. Car avant je ne voyais pas comment quelqu'un pouvait réussir à me cerner alors que même ma propre femme n'avait jamais réussi à me faire parler de moi. Je ne parle jamais de moi, même au sein de ma famille. Tout ce qui comptait dans ma vie d'adulte c'était de travailler et de réussir à survivre. Je n'avais pas le temps de réfléchir à ma condition ou mes angoisses. Parler de moi c'est une perte de temps aussi puisque toutes mes expériences en couple ont montré que personne ne comprend ce que c'est et le comportement à adopter. Elles sont en demande tout le temps qu'on soit le mari idéal et le gendre parfait pour les beaux parents...et c'est ce que j'ai fait. Elles sont très contentes de montrer à leur parent qu'elle ont choisis un mec intelligent. Mais que font elle, elle, de cette intelligence une fois rentré à la maison?..Dans le fond la plupart des femmes de cette société, élevées avec l'image modèle de la poupée blonde et de son Ken, qui doit partager le camping car rose avec elle, être beau et fermer sa gueule, tentaient inlassablement à reproduire cette image dans leur vie d'adulte. J'ai appelé ça le syndrome Barbie. De mon coté je trouvais leur vie dès qu'elles finissaient leur travail vide de sens, vide tout court même. Je quitte donc mes compagnes, les aimant certes mais me sentant terriblement seul. Double souffrance de quitter quelqu'un qu'on aime mais pas d'autre choix pour se protéger car comme on se sent seul, on s'ennuie et l'avenir avec cette personne m'apparait à chaque fois terne et je ne peux l'accepter. Les personnes normales quand elles tombent amoureuses, leur yeux brillent. Moi je sais que j'ai besoin que mon cerveau brille pour voir l'espoir d'un futur avec une personne... et il ne brille jamais. Une fuite en avant toujours et encore. Depuis des années, non depuis toujours, je me dévoue entièrement pour les autres car le plaisir que j'en retire est immense. Le soir quand je décide enfin d'aller dans mon lit, je suis fier de me dire que j'ai pu apporter un peu d'humanité. Il y a quelques mois j'écrivais cette phrase qui est l'essence même de ce que je suis "Comme je me suis bien rendu compte que je risquais d'attendre longtemps pour recevoir, alors je me suis forcé à passer mon temps à donner...pour m'occuper à être heureux"
J'ai donné le maximum à mes amis, à mes compagnes et à toutes les personnes que je ne connaissais pas mais qui avaient besoin d'aide. Je suis fier de moi et je suis certain que si mes parents étaient toujours là ils seraient toujours autant fier de moi.


Même si je ne doute pas des décisions que je prend, je sais évidemment que je ne suis pas parfait et tellement pas parfait même. Alors que toute ma vie je gérais mon rythme décalé, là mon corps est en train de me lâcher depuis quelques mois. Je suis dans une phase ou l'hyper manque de sommeil, l'hyperactivité cérébrale, l'hyper mémorisation permanente d'images, l'hyper perte de poids, l'hypersensibilité n'ont jamais été aussi hyper épuisantes ces derniers temps. Comme je le décrivais dans ma première parti j'ai l'impression que mon coeur a battu pendant 60 ans durant mes 36 ans et qu'il est en train de me dire qu'il a assez vu de choses, qu'il en sait assez sur ce monde.
Je ne vais pas m'étendre sur tout ce que j'ai fait dans ma vie bien remplie, ce n'est pas le forum pour ça mais je parle de ce qui est en relation avec ma douance. Je suis là car j'espère trouver des conseils de personnes qui vivent où ont vécu la même chose que ce qui m'arrive en ce moment. Bien sûr je crois qu'un suivi par un psy ne serait pas de trop. Mais j'ai besoin rapidement de trouver des clés pour un meilleur sommeil, des angoisses moins violentes, reprendre du poids et un peu de paix à l'intérieur avant que mon coeur ne décide de me lâcher. J'ai besoin de rencontrer des personnes comme moi pour permettre à mon cerveau de briller


Dernière édition par LeRoy le Jeu 14 Juil 2011 - 0:37, édité 10 fois

LeRoy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par Mégalopin le Ven 8 Juil 2011 - 17:34

Salut Roy cheers

Bienvenue parmi nous, bienvenue sur le forum, n'hésite pas à lire, t'informer, discuter study Shocked Razz

On peut faire ici de très belles rencontres, nouer des amitiés, faire connaissance en forum, en chat, en MP, et surtout lors de rencontres (voir ici ) En revanche ce n'est pas un site de petites-annonces, comme tu pourras aisément le constater

A bientôt de lire plus longuement Cool

Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par Bliss le Sam 9 Juil 2011 - 1:05

Hello Roy et bienvenue ! Very Happy

J'ai pas fessebouck mais bon...

C'est toi sur ton avatar ? What a Face

Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par LeRoy le Sam 9 Juil 2011 - 10:07

Bonjour à tous,
Oui Bliss c'est bien moi sur la photo !

LeRoy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par Mégalopin le Dim 10 Juil 2011 - 10:18

Roy a écrit: Oui Bliss c'est bien moi sur la photo !

Et tu joues de la guitare?
(question pas si idiote, hein, je ne joue pas de trompette et mon avatar en joue... Razz )

Tu ne dis rien de toi. Tu as vu de la lumière et tu es entré?

Tu te dévoiles beaucoup en indiquant ton site, tu restes bien discret sur ta zébritude, comment tu l'as vécue, etc

Pas de pression, chacun ici fait comme il le désire, mais ça serait sympa de te connaitre un peu plus.

Quand on enlève la guitare, y'a qui derrière?
Ah, oui, un visuel, photo, vidéo...

Et derrière la caméra?
Une moustache...

Et derrière la moustache?

Tout le monde ne va pas au O'Neil... pirat
Ca semble t'avoir plu de rencontrer des zèbres

Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4086
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par LeRoy le Dim 10 Juil 2011 - 10:37

Je prendrai le temps de bien me présenter. Je suis là justement pour partager les discussions.
J'ai adoré cette première rencontre hier, j'en ai vraiment besoin.

LeRoy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par Invité le Lun 11 Juil 2011 - 23:26

Étrange, malgré ton engouement, elle tarde ta présentation... aurais-tu un tout autre intérêt à être présent parmi nous ? Étrange de ne pas parler de soi alors même qu'on demande corps et âme aux autres de le faire... et en tête à tête de préférence (oui, j'ai les oreilles qui traînent et les contacts très diversifiés)...

Je te laisse préciser et répondre à ces questions ouvertes... peut-être sans objet, auquel cas je te fais mes excuses par avance...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par LeRoy le Lun 11 Juil 2011 - 23:27

figure toi que je suis en train de la rédiger, je pense la finir demain soir. Elle est assez longue finalement

LeRoy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par LeRoy le Lun 11 Juil 2011 - 23:30

je viens de t envoyer le début en mp. C est pas si évident de se présenter au plus juste.

LeRoy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par LeRoy le Lun 11 Juil 2011 - 23:32

demain je m attaque a la deuxième partie avant de tout publier d'un coup.

LeRoy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par LeRoy le Lun 11 Juil 2011 - 23:49

shrito, c est dommage que tu ne veuilles pas lire mon mail car il résume bien mon parcours avant d'arriver sur ce site. J'ai fais le choix de montrer ma photo, mon nom et mes coordonnées alors que beaucoup sont totalement anonyme ici. Tu aurais pu avoir la patience d'attendre que ma description soient publiées avant de me juger. C est pas facile d'arriver sur un site inconnu et de balancer de but en blanc toute sa vie.
Bonne soirée

LeRoy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Mon état des lieux avant travaux

Message par LeRoy le Lun 11 Juil 2011 - 23:54

...


Dernière édition par Roy le Mer 13 Juil 2011 - 15:11, édité 1 fois

LeRoy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par Invité le Mar 12 Juil 2011 - 0:01

... mon avis est fait, je ne demande pas aux autres de le partager !

J'adore ta phrase qui tente de me decredibiliser en disant que je ne lis pas ton message... Euh... C'est ironique hein !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par LeRoy le Mar 12 Juil 2011 - 1:36

Shrito, Je trouve dommage que tu penses ça. Je ne me sens pas concerné par ton mail. Je te connais pas et j'ai vraiment aucun avis sur toi et je partage même ton avis sur ce sujet dont tu parles à m'en foutre une nausée, preuve que tu ne connais pas mon parcours. Tes raccourcis sont très faciles. Cela ne fait que 4 jours que je suis là et j'ai essayé avec le peu de temps que j'avais de discuter avec plein de personnes différentes sur le tchat et le forum, hommes et femmes sans distinction et de tous les âges. Je vous ai vu l'autre soir parce que j'ai besoin de guérir de mes crises d'angoisses, de mes nausées et de mon manque de sommeil. De pouvoir reprendre des kilos d'urgence avant de partir à l'hosto car je frôle l'épuisement. Je suis à des années lumières de ce que tu penses et je ne suis pas là pour perdre mon temps où parce que j'ai rien d'autres à faire ou à voir dans ma vie. Si tu ne te sens pas concerné par ma description, je ne peux rien y faire, j'ai essayé d'être direct avec chacun pour aller directement à l'essentiel. J'aurai apprécié que tu réévalues ton jugement en partant de l'hypothèse que tu as pu te tromper et y aller un peu vite et fort sans savoir.
Je comprend ton interprétation, c'est super blessant mais j'en prend note crois moi.
J'ai parlé ouvertement sur plusieurs sujets auquel je n'ai pas à avoir honte puisque c'est ce que j'ai vécu et que ça peut aider des personnes. Rien que pour ces sujets dont j'ai parlé plein de gens ne voudront même pas me connaître. Apparemment tu en fait parti et chacun est libre de pas m'adresser la parole. Personne ne m'a jamais aidé, j'ai du me débrouillé seul toute ma vie. Donc si je peux apporter mes témoignages et aider des personnes alors tant mieux.
Oui en effet, j ai pas spécialement envi de grands comités car j'ai besoin de parler et d'écouter et que ça peut se faire que dans des cadres intimistes. Je le redis encore et moi je n'y vois rien de déplacé. Vous seuls sur ce site avez des réponses. C'est la première fois que je rencontre des surdoués pour en parler et pour trouver des issues positives. Et TOUTE aide est la bienvenue.

LeRoy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par Invité le Mar 12 Juil 2011 - 7:16

Je ne veux pas tenir ici des propos à caractère diffamatoire donc je ne répondrai pas dans le détail. J'ai juste transmis mes réflexions à qui de droit.

Je me permet une chose : tu me dis dans un MP que tu as cherché à voir une personne en petit comité uniquement parce que c'est la seule avec qui tu n'as pas pu discuter samedi soir et que tu veux la connaître.

A ma connaissance ce n'est pas la seule :
- on (nous deux) a échangé 3 mots et je doute que l'on se connaisse pourtant tu n'as pas cherché à me rencontrer en tête à tête
- il y a au moins une autre personne dont je suis sur que tu ne lui as pas parlé non plus... peut être as-tu oublié ?

Dans tous les cas, sache que ce lieu on doit en prendre soin et mon uniquement but est d'y contribuer. Si tu as rien à te reprocher, pense au moins à prendre des précautions et n'agit pas comme tu le fais en proposant des rencontres en tête à tête à des personnes, qui qui plus est sont jeunes (disons au moins une personne). Je pense que tu peux comprendre que ce genre de comportement me dérange, surtout quand il vient d'une personne qui vient juste d'arriver sur le forum. Encore une fois je peux me tromper, et je suis sincèrement désolé si c'est le cas, mais prend en compte ma remarque et soit plus prudent dans ta démarche.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par Passeur le Mar 12 Juil 2011 - 9:05

[Mode guide ON]
Bonjour, eh bien il y a de beaux échanges ici ! Quelle vie !

Depuis quelques jours je suis Guide sur le forum.
A quoi ça sert ? En gros à aider les nouveaux venus ou ceux qui se posent des questions sur le fonctionnement et les us et coutumes du site. Avec en plus, un devoir d'alerte de la modération si cela dégénère. Car c'est un forum modéré.
Bon... ici, c'est pas le cas, cela ne dégénère pas. Mais je sens comme une tension... des sous-entendus... mmm. Pas super ambiance, il fait un peu frais ici.

Je vais donc m'adresser à Roy en particulier, tout simplement parce que tu es le plus nouveau (ah, ben oui... c'est pas juste mais c'est comme ça :-) ).

Il y a ici, c'est vrai, des personnes assez sensibles, blessées de la vie ou heureuses de la vie, pour la plupart testées ou sur le chemin pour l'être.
Et cela attire des prédateurs narcissiques, des gourous en puissance, etc.
Sans que ce soit écrit comme une règle, il est assez classique que des demandes "nombreuses" de contacts directs par des nouveaux venus soient assez mal vécues ou fassent lever l'oreille des zuns ou des zautres (enfin... moi j'arrive pas à bouger mes oreilles).
Je ne te mets pas dans cette catégorie en écrivant cela, mais juste te faire comprendre comment cela peut être ressenti ici et pourquoi il faut, ici, être spécialement prudent et doux dans sa démarche.
D'autant que, puisque ce forum est habité de surefficients mentaux, un ça gamberge vite (et souvent bien), et deux, cela peut déstabiliser plus et plus profondément qu'ailleurs. sans compter la jeunesse de certains membres.
Et la déstabilisation, même involontaire, n'est pas possible ni tolérée.
C'est le rôle des modérateurs de veiller à cela en agissant, et des guides en prévenant. Non... en étant prévenant.
Alors voilà, je suis prévenant ;-) et je passe en mode "membre" (totalement schizophrénique comme truc !!!)
[Mode guide OFF]

Passeur
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2387
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 48
Localisation : Fontenay-aux-roses

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par Passeur le Mar 12 Juil 2011 - 9:38

Roy,

J'ai relevé quelques points que je te soumets sous forme de questions pour mieux te connaître :

"Je prendrai le temps de bien me présenter"
Dans la mesure où tu ne l'as pas fait au départ, en quoi la présentation de ta zébritude était elle aussi "bien" que tu le souhaitais ? Par ton choix de non présentation, tu ne t'ai pas laissé pas de possibilité de "bien te présenter". C'est dommage, non ?

"balancer de but en blanc toute sa vie."
Ben... non, pas forcément :-) mais au moins ce qui concerne tes interrogations, où tu en es et ce que tu viens chercher par rapport à ta zebritude, c'est déjà pas mal n'est-ce pas ? Tu dis avoir en toi des choses qui ont fait fuir beaucoup d'autres. Mais si tu es ici c'est peut-être pour les partager sans crainte pour une fois ?

"de montrer ma photo, mon nom et mes coordonnées alors que beaucoup sont totalement anonyme ici"
Tu sais, ce forum est public, accessible sans inscription pour une part et visible des moteurs de recherche. Il s'y dit parfois des choses sensibles, parfois intimes, qui touchent au coeur. C'est ce que tu sembles vouloir chercher dans les rencontres. Alors, puisque ce qui est mis sur internet reste sur internet, la règle de base est de pouvoir se protéger et avoir un avatar. Et je ne vais pas développer sous l'angle jeu intellectuel et symbolisme, il est évident.
Tu as fait un choix différent, et ce choix là est atypique ici, le comprends tu ?

Et, comment dire... penser que les échanges sont plus intimes et que tu risques moins de rejet quand ils sont en face à face est une erreur (commune, rassures-toi). Ici, justement, beaucoup de choses se passent quand les rencontres sont en groupe, justement parce que tu peux échanger sur le fond avec plus d'individus un par un ou en petit comité en une même soirée.

J'ai hâte de lire la deuxième partie de ta présentation que tu n'as pas encore publiée et y découvrir ... euh... ben justement, ce que je ne sais pas encore :-)

Passeur
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2387
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 48
Localisation : Fontenay-aux-roses

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par lynka le Mar 12 Juil 2011 - 9:57

Bienvenue Roy Very Happy

Passeur, quelle diplomatie cher ami Smile

Je plussoie PAsseur: j'attends également la deuxième partie! bounce


Dernière édition par lynka le Mar 12 Juil 2011 - 23:30, édité 1 fois

lynka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6408
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 32
Localisation : lost in limbo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par paela le Mar 12 Juil 2011 - 10:08

Bienvenue Roy, j'attends de lire la suite demain Smile

paela
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2197
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 23
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par TrucTruc le Mar 12 Juil 2011 - 23:21

Bienvenue Roy,
Elle est chouette ta (première partie de) présentation. J'espère que tu trouveras ton bonheur ici et qu'on saura t'accueillir plus chaleureusement Smile
A bientôt !

TrucTruc
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 31
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par Super PY est rive le Mer 13 Juil 2011 - 0:23

En même temps, j'en connais qui sont depuis plus d'un an et demi sur le forum, et qui n'ont toujours pas vraiment fait de "présentation".

Vas-y à ton rythme Roy!

Super PY est rive
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4427
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 31
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par lynka le Mer 13 Juil 2011 - 10:19

Hihihi^^
PY le rebelle sans présentation... pirat


P.S.: tout nouveau tout beau :



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
[Mode guide "ON"]

Le petit guide pratique du membre fraîchement arrivé

Les guides : Qu'est-ce que c'est?
Les guides sont là pour, comme leur nom l'indique, "guider" les membres du forum : assurer le lien entre l'utilisateur et l'administrateur/la modération.
Ils participent à l'animation et la bonne ambiance du forum.
Ils peuvent renseigner quant aux manipulations techniques relatives aux posts: comment mettre une image, un spoiler, etc..
Ils sont également disponibles pour des usages diplomatiques visant à résoudre des problème concernant le flood, le trollisme, le manque de respect, etc...
Ils ne peuvent pas bannir les membres mais préviennent la modération en cas d'excès et de non-respect des règles de vie du forum.
Ils peuvent également améliorer la lisibilité du forum en déplaçant un sujet, fusionnant, supprimant, etc... mais pas sans l'accord des auteurs des sujets en question.
Une version complète de la Charte des Guides sera bientôt disponible dans le Mode d'Emploi du Forum:

http://www.zebrascrossing.net/t2392-mode-d-emploi-du-forum


La modération : Comment ça marche?
Le rôle de la modération est de veiller au respect du bon fonctionnement du forum de manière générale.
Ses membres sont reconnaissables à la couleur bleu foncé de leur pseudo.
Ils veillent au grain quant au manque de respect, publicité, trollisme (membre qui est là pour mettre le souc d'une manière ou d'une autre et dont les interventions n'apportent rien au forum et lui sont au contraire nuisibles), flood (nombre excessif de messages d'un ou plusieurs membres sur un sujet donné mais qui n'ont aucun rapport avec celui-ci ou n'apportent rien à la discussion en cours), procès d'intention, etc...
Ils ont autorité de bannir temporairement un membre pour les raisons évoquées ci dessus et peuvent le bannir définitivement si le conseil de la modération le juge nécessaire.
Ils améliorent également au quotidien la lisibilité du forum en fusionnant des posts dont le thème est le même, effaçant des doublons, réparer des erreurs de post, supprimer ou bloquer une file si nécessaire, etc...
Pour plus d'informations concernant la modération (la contacter, etc..) voir le lien ci-dessous vers le mode d'emploi du forum:

http://www.zebrascrossing.net/t2392-mode-d-emploi-du-forum


Les sujets utiles avant de poster
Ils sont disponibles dans la partie "Présentations" en haut de page en Post-It ....
- Mode d'emploi du forum :
http://www.zebrascrossing.net/t2392-mode-d-emploi-du-forum
- Pour éviter les doublons, ou demander de l'aide dans vos recherches de topics :
http://www.zebrascrossing.net/t2184-etes-vous-certains-qu-un-sujet-n-est-pas-deja-cree-sur-le-sujet-cherchez-d-abord-et-demandez-ici
- Pour une vue d'ensemble des différentes thématiques du forum :
http://www.zebrascrossing.net/t1562-petit-sommaire-non-exhaustif-du-forum
- Pour rester vigilant quant aux dangers des forums et d'internet:
http://www.zebrascrossing.net/t1481-ouverture-d-esprit-et-vigilance
[Mode guide "OFF"]

lynka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6408
Date d'inscription : 05/03/2010
Age : 32
Localisation : lost in limbo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par LeRoy le Mer 13 Juil 2011 - 15:48

Voilà j'ai republié sur le premier post toute ma pensée et ma réflexion. C'est un état des lieux de ce que je ressens. Je ne cherche à convaincre personne mais j'avais besoin de me libérer de ma propre réflexion sur moi pour essayer d'y voir plus clair, j'arrivais à saturation. C'est la première fois dans ma vie que je parle de moi, de tout ce qui n'est pas toujours visible pour les autres. Je trouve là le meilleur moyen de faire ma thérapie car vous êtes les seuls sur ce site a être concerné par tout ça. C'est pas grave si personne ne le lit, ça m'a permis de me libérer.

Parmi les 5 jours passés sur le site quelques rares personnes ont jugé ce que j'avais posté sur des sujets sensibles ou graves, croyant me connaître. C'est bien la preuve qu'on peut être intelligent et avoir des comportements idiots.. Et il n'est écrit nul part que tous les gens sont ici sont bienveillants et je dois aussi protéger ma vie personnelle et professionnelle.
J'ai voulu apporter mon témoignage et continuerai à lire les vôtres, j'ai lu beaucoup de choses qui m'ont aidés. J'ai apprécié les trucs de chacun pour tenter de trouver le sommeil.
Merci à tous ceux sur le chat qui ont pris le temps de m'aider et ceux du forum qui apprécient mon témoignage.

LeRoy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par Invité le Mer 13 Juil 2011 - 17:58

L'idiot te répond qu'il à fait ce qu il jugeait bon pour la protection de certains. Il ne l'a pas fait pour lui car lui n'a aucun intérêt à agir de là sorte car il n'était pas en risque...

Ton comportement, qui n'a peut être rien de déplacé juridiquement, était déplacé moralement. Pense ce que tu veux de moi, peu m'importe !

Je vais m'arrêter là pour éviter de m'énerver... Et je n'ai pas envie de tenir le rôle du mechant tort. J'ai fait ce que je devais faire maintenant advienne que pourra...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par LeRoy le Mer 13 Juil 2011 - 19:16

En ce qui te concernes je ne t'ai pas traité d'idiot, tu n'es pas la seule personne qui n'a pas aimé mes sujets et ma manière de vivre mais en revanche ton jugement a été hâtif. Je sais pas pourquoi tu as fait une fixation sur moi mais vraiment ton message a été entendu, tu peux passer à autre chose. Et pour le sujet que tu as évoqué je t'ai dis que j'étais d'accord avec toi et si ma présentation n'a pas suffit à te convaincre, laisse les gens se faire leur propre opinion. Encore une fois je ne pense rien de toi, je ne te connais pas sauf que là tu deviens un peu insistant. Il n y a pas de méchant, ni toi ni moi. Tu as fait ce que tu crois être juste et c'est pareil pour moi. Je te propose donc d'en rester là. Tu sais, j'ai parlé ouvertement de ma sexualité, de mon enfance, de ma vie d'adulte donc si les personnes ne souhaitent pas me parler, ils me le disent et puis c'est tout, voir ils me répondent pas, c'est encore plus simple.
Bonne soirée

LeRoy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 129
Date d'inscription : 08/07/2011
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un état des lieux avant travaux

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum