En plein néant

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En plein néant

Message par Orion4 le Dim 1 Oct 2017 - 12:43

Je ne sais pas si c'est la bonne section pour poster. Qu'importe.
Je suis en plein néant, je ne sais plus qui je suis. Je fluctue entre des moments d'ivresse et des moments de profondes déprimes. Je le confesse : les moments d'ivresse se font rares. Je sens bien qu'il n'y a plus que le gouffre devant moi et j'ai le choix : me battre ou succomber.
J'ai passé un temps d'apaisement, celui qui correspond à mes deux premières années aux études supérieures. J'ai lâché prise et j'ai renvoyé aux autres une image totalement artificielle de moi, je me suis oublié. Alors oui, j'avais des amis, je sortais le soir et quelques fois, je me suis bourré la gueule, comme on dit vulgairement. Sauf que ça ne marche plus. L'artifice tombe et ne laisse qu'un champ de ruines derrière lui. Je n'arrive même plus à discuter avec les personnes autour de moi, j'ai l'impression d'être dans un dialogue à sens unique, un dialogue de sourds, de brasser continuellement du vent ... Pour pallier à ça je me replie sur moi-même, dans ma bulle, je reste chez moi, tout le temps.
Les études ne m'apportent plus rien de bon, cette année universitaire qui débute sème la discorde dans mon esprit. Je ne parviens même plus à aller en amphithéâtre, à quoi bon ? J'ai l'impression d'écouter des robots qui entrent dans une transe hypnotique qui ne laisse aucune place à l'épanouissement. Logorrhée verbale à répétition qui me donne l'envie de fuir le plus loin possible. Ça me rappelle une lettre de St Exupéry, celle au général X : "Aujourd’hui que nous sommes plus desséchés que des briques, nous sourions de ces niaiseries". Je ne sais pas vraiment si je vais poursuivre, je suis fatigué, à bout de nerfs, prêt à craquer à n'importe quel moment. J'en conviens : je ne sais pas si j'ai réussi le pari d'écrire d'une manière claire et intelligible sur mon "sentiment". Qu'importe, je livre quelque chose de vivant. Ce monde ne souhaite que l'abdication de l'esprit. Si je devais le résumer en me pliant aux mots : c'est le vide face à la vie. Et face à ce vide, je n'entrevois aucune solution.
Mais que faut-il faire ?

Orion4
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 48
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Fab. Fabrice le Dim 1 Oct 2017 - 15:36

Cette logorrhée n'est pas ta vie, contente toi d'y assister en observateur neutre, sans jugement, prouves toi qiue tu es capable de l'assimiler , puis pour la dépasser, de construire sur ce néant , de faire des briques de vide sur lesquelles tu saura t'appuyer .

Tout cela ne t'empêche pas par ailleur de construire autrement, de te construire défférement, le tout est de touver un équilibre entre acceptation de ce qui est offert et toi même. Pour cela il te faut te détacher, t'énerver en te fixant sur ce qui te déplait pour te le répeter ne t'apportera que perte de temps, de sesn , de toi même., regarde de plus haut ton propre comportement
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Orion4 le Dim 1 Oct 2017 - 17:43

Cette logorrhée n'est pas ta vie, contente toi d'y assister en observateur neutre, sans jugement, prouves toi qiue tu es capable de l'assimiler , puis pour la dépasser, de construire sur ce néant , de faire des briques de vide sur lesquelles tu saura t'appuyer a écrit:

J'en conviens. Ça me semble complexe ce que tu dis là mais je perçois bien l'idée générale. Je pense qu'il peut s'agir d'une manière de faire que je vais tenter de mettre en pratique dès demain.

Pour cela il te faut te détacher, t'énerver en te fixant sur ce qui te déplait pour te le répeter ne t'apportera que perte de temps, de sesn , de toi même., regarde de plus haut ton propre comportement a écrit:

Devrais-je tenter de faire preuve d'un regard critique vis à vis de mes propres actions ? C'est de cela dont il est question ? En d'autres termes, la remise en cause en tentant d'analyser objectivement mes propres blocages.
Désolé de ces réponses très vagues. J'ai peut-être besoin d'y réfléchir encore un peu plus pour livrer une réponse adéquate. Dans tous les cas je te remercie d'avoir pris le temps de me lire.

Orion4
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 48
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Fab. Fabrice le Dim 1 Oct 2017 - 17:54

Tu n'a a être désolé de rien , tu a bien perçu que je te propose à défaut de partir à changer le monde ( ce qui nous en conviendrons demanderais à être bien réfléchi avant d'être entammé vu l'effort à y consentir), que je te propose de te changer, plus précisement de te regarder réagir au monde, te connaissant mieux, tu pourra alors repenser ta manière d'appréhender la façon dont tu es capable de supporter ce que ce monde ne t'offre pas.

L'important étant dans un premier temp d'accepter, en toute théorie, que ceci est une possibilitée réelle dont nous sommes capables, à partir de là, le monde, pas celui qui est mais celui que tu désire, est possible car tu ne restera pas bloqué sur tes propres limites.

Pour l'imager noslimites cognitives, enfermées dans un cadre rigide auto-maintenu, peuvent parfois nosu ammener à pester chaque jour faisant contre une marche trop haute alors que nous pourrions souvent juste considérer que lever un peu plus la jambe sera plus rapide ou fructueux que d'attaquer la voirie en incompétence dans l'immédiat. Ce qui bien sur ne nous exclus pas à tenter d'améliorer la chose demain, mais sans en être affecté, émotivé... Sans jouer ni ocntre sois même -la non acceptation- ni son but -faire évoluer sera plus facile apaisé qu'énervé-
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Invité le Mar 3 Oct 2017 - 20:50

Bonsoir Orion, est-ce que tu as une idée de l'origine de ton mal-être ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Orion4 le Mer 4 Oct 2017 - 10:13

C'est difficile à dire. J'ai bien l'impression que c'est un tout.
Je pourrais remonter relativement loin : les vexations subies étant enfant, l'expatriation de mon frère, la maladie de ma mère, un ennui mortifère durant l'adolescence, la haine de ce que je suis. Bref, la liste pourrait s'allonger je présume. C'est une conjonction de facteurs qui fait qu'aujourd'hui je n'éprouve qu'un seul désir : que cela cesse ! Le moment actuel est plutôt paisible, j'ai trop de choses à faire pour me focaliser là dessus mais j'appréhende la prochaine fluctuation, celle ou je serai de nouveau en prise avec mes démons.
Bonjour l'enthousiasme ...

Orion4
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 48
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par chuna56 le Mer 4 Oct 2017 - 10:37

Bonjour, Orion, je te lis, et je m'inquiète...

Ce que tu écris montre une déprime, une dépression peut-être, je ne suis pas médecin, mais je pense qu'il ne faut pas prendre la chose à la légère.

Le fait de venir en parler est une bonne chose. C'est un début.

Mais je crois qu'il faudrait que tu ailles voir ton médecin de famille pour commencer, et lui en parler.

Dans ton dernier post, je retrouve des choses que je connais : parents malmenant (vexations d'enfant, à moins que ça soit une personne extérieure), gros problème d'estime de soi, probablement anxiété.

Tu es jeune, perds pas de temps à chercher seul, à aller moins bien, plus mieux, puis moins bien...
Il doit y avoir de bonnes adresses de psy sur Toulouse, sinon via la fac tu as toujours un psy gratuit si les finances manquent.

On peut t'écouter ici, ça te fera ptèt du bien, mais ça ne suffira pas...
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5996
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Orion4 le Mer 4 Oct 2017 - 10:57

Salut Chuna,
Merci pour ton message qui offre une certaine dose de réconfort, celle de se sentir un temps soit peu compris.
Les vexations c'était les enfants, je n'ai rien à reprocher à mes parents. Ils sont aimants, ils sont magnifiques. C'est moi qui ne suis pas à la hauteur. Les enfants de cet âge exercent une violence, qu'elle soit symbolique ou non ne change rien et le fait est que ça laisse des marques, encore aujourd'hui. Quant au problème d'estime de soi, oui j'imagine que je ne m'aime pas, j'abhorre ce que je suis, que ce soit extérieurement ou intérieurement.
Je vais mettre en pratique ta recommandation, celle d'avoir voir un psy, à défaut le médecin familial. Je vais me rapprocher de l'Université car l'argent manque et file entre les doigts comme du sable.
Je suis conscient que ce forum n'est pas la solution, j'avais simplement besoin d'exprimer ce cri que j'étouffe depuis maintenant trop longtemps.

Orion4
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 48
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Fulgrim le Mer 4 Oct 2017 - 11:17

Salut Orion4.

Ce que tu décris semble correspondre, dans une certaine mesure, à ce que j'ai pu vivre.

Chuna à raison va consulter. Peut-être pas un psy, un généraliste peut déjà pas mal t'aider et t'orientera peut-être plus efficacement vers le bon spécialiste (surement pour finir chez un psy ;-) ).

Tu fais quoi comme étude?


Fulgrim
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 358
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Orion4 le Mer 4 Oct 2017 - 11:27

Salut Fulgrim,
Je suis en master de Science Po.
J'ai trouvé des liens relatifs aux consultations dans le cadre de la prévention santé à l'université. Y'a bien un numéro de téléphone, j'ai composé les chiffres et je me suis ravisé. C'est le cœur qui scande son boum-boum à tout va .. J'ai peur. Peut-être devrai-je directement me rendre au secrétariat afin de ne pas avoir le choix.

Orion4
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 48
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Fulgrim le Mer 4 Oct 2017 - 11:45

C'est toi qui vois.
Cherche plutôt à comprendre pourquoi cela te fais peur.

Fulgrim
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 358
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Orion4 le Mer 4 Oct 2017 - 12:10

Je me pose déjà trop de questions, est-ce un homme ? Une femme ? De quel âge ? Dois-je parler de la douance ou non ? Ça m'angoisse. Je vais franchir le pas, je suis intimement persuadé que ça peut aider maintenant. Je vais prendre de plus amples renseignements à la fin d'un cours, repérer aussi le bâtiment en question dans ce labyrinthe.

Orion4
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 48
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par chuna56 le Mer 4 Oct 2017 - 12:32

c'est toujours angoissant d'aller voir un psy. Moi j'ai mis 15 ans à me décider, j'ai perdu un temps fou, ça m'a tellement aidé, que je me dis que les autres doivent pas faire la même erreur que moi.
On a peur d'être jugé, pris pour un fou, ou je ne sais quoi d'autre, mais un psy il est juste là pour écouter, pas pour juger.

Ton discours me peine; ça me peine toujours de voir des gens avoir de la violence en leur encontre. C'est pourtant ce que j'ai fait pendant des années.

Tant mieux si tes parents sont chouettes.
Mais pourquoi donc ne serait tu pas à la hauteur pour eux ? Ils attendent quelque chose de toi que tu peux pas donner ?
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5996
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Mystery le Mer 4 Oct 2017 - 13:39

Je pense comprendre ton prédicament. Beaucoup de gens vont simplement nommer cet état par le terme "dépression", et bien que ce ne soit pas faux, ça semble aller au delà des diverses appellations, que même la littérature psychologique ne peut illustrer. C'est un état ineffablement profond, qui regroupe de nombreux sentiments, qui eux-mêmes viennent de réalisations conscientes ou subconscientes sur le monde, la vie, l'univers, soi-même, les gens autour de soi. C'est comme ci tu avais déconstruis toute la signification des choses qui t'ont été enseignées, au point où ces choses sont réduites à un statut où elles ne qualifient même plus de quoi que ce soit.

C'est un état douloureusement solitaire. Tu penses que personne ne peut te comprendre, car le ressentis est extrêmement subjectif, et trop profond pour être résumé. Les gens qui pourrons le mieux comprendre sont ceux qui ont vécus un état similaire, mais encore, chaque expérience est différente. Manifestement, c'est beaucoup plus qu'un simple état émotionnel, c'est une aventure épuisante durant laquelle il faut souvent tomber au plus bas pour arriver à se reconstruire.

Malheureusement, il n'y a pas une solution qui va "corriger" ce que tu vis rapidement. Habituellement, c'est surtout question d'assembler plusieurs éléments qui peuvent aider; thérapie & médicaments, s'entourer de gens qui te comprennent, te distraire - surtout en faisant des tâches actives et répétitives (celui là est plus difficile à dire qu'à faire, c'est dur de se forcer lorsque les choses n'ont plus de valeurs, mais parfois cela peut agir comme un engrenage de positivité progressive). Dernièrement, il y a une branche de la philosophie qui aborde ce problème si ça t'intéresses, il s'agit de l'Existentialisme. Il se peut que tu trouves un certain réconfort en lisant "Le mythe de Sisyphe" d'Albert Camus.

Mystery
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 31
Date d'inscription : 25/05/2014
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Orion4 le Mer 4 Oct 2017 - 15:00

@Chuna : J'imagine qu'ils attendent mon bonheur. J'imagine qu'ils pensent que je suis heureux, voilà tout. Je ne sais guère l'exprimer, je m'en veux de ne rien dire. Je m'en veux terriblement. Mais je veux épargner une chose à mes parents (et particulièrement à ma mère) : la souffrance. Ils n'ont pas besoin de ça. Je continuerai à tout faire afin de les préserver, même si cela doit passer par l'abnégation de soi. C'est en gardant ce mensonge éhonté que, paradoxalement, j'ai la sensation de ne pas être à la hauteur.

@Mystery : J'ai beaucoup aimé ton message. C'est chirurgical, précis, concis. C'est pourquoi je ne vois pas ce que je peux ajouter. Je vais m'empresser d'acheter cet ouvrage du divin Camus.

Orion4
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 48
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Orion4 le Mer 4 Oct 2017 - 18:48

@Fulgrim : J'ai vu une réponse mais celle-ci a disparu, pas eu le temps de tout lire. Normal ?
Nb : Désolé pour le double-post.

Orion4
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 48
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Fulgrim le Mer 4 Oct 2017 - 19:19

Oui normal. Je racontais ma vie et ça n'apportait rien de plus. Courage mec!

Fulgrim
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 358
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Arsène le Mer 4 Oct 2017 - 22:00

Je suis dans un peu près dans le même état que toi. A savoir, une passivité totale envers les relations sociales et la vie en général.
Pour en sortir, personnellement je ne conseil rien de mieux que le travail sur soi.
Il faut trouver le noeuds du problème et s'adapter. Si tu décide de faire plier ton univers au lieu de plier sous son poids tu peux reprendre rapidement confiance en toi et ta destiné. Mais ça demande un travail philosophique conséquent.

Arsène
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 25/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par izo le Mer 4 Oct 2017 - 22:28

Pourquoi lorsqu'on évoque un vide un néant survient l'hypothèse de la déprime, (j'aime bien le sens étymologique du mot d'ailleurs : chuter de la première place). C'est alors supposer une constante en nous, un truc qui doit se remplir coute que coute, transformant notre être en un déversoir permanent. Il est vrai que nos vies sont bien remplies; les études (chouette un agenda scolaire !), la vie professionnelle (enfin un agenda pour les pro !), unmariage (chouette un agenda partagé !), des enfants, la bagnole, la maison  etc etc. qui fait que au dedans on est bien occupés, jusqu'au jour où lassés de cette valse à mille temps on se consulte pour s'apercevoir combien on ne se créé pas, ou si peu, (on suit un parcours finalement terriblement balisé) d'où ce vide évident qui surgit, impérial ! Dès qu'on l'énonce, s'élèvent des voix pour s'inquiéter et augurer un état sombre.
Personnellement, je le vois tout autrement, plutôt comme une étape nécessaire qui brasse certes des idées noires mais qui se surmonte parce que peut être que s'en rendant d'ores et déjà compte on chemine déjà vers sa propre création. On se détache de, et de, et encore de. Or est douloureux l'acte de se détacher. On tranche parfois dans le vif de soi, et des autres, on ouvre , on s'ouvre sur des vides affolants. Le boulot de terrassement à faire est colossal et forcement décourageant. Je pense aussi qu'on a le droit de ne pas être bien et longtemps si je peux pousser le bouchon plus loin. C'est peu admis car on est passif, reclus, malade, tout ce que le monde social a en horreur.
Quand on est désynchronisé de soi, pour retrouver le tempo qui nous convient il faut du temps et cette tempérance est nécessaire pour accéder à soi, un soi fait par soi même et non par tout un système de lois implicites. Fonctionner suivant ses propres codes n'est pas évident. Mais qui a parlé d'évidence ?
Enfin je dirais que c'est sain comme attitude; car on se considère enfin, on ne se compare pas et on s'adresse à soi enfin comme à une personne qu'on est finalement. C'est une façon de dire clairement non à tout les schémas parfois aidants qu'on nous impose ça et là. Or dire non c'est affirmer notre puissance d'être, qu'il convient donc de considérer pour durer ensuite.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1580
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Orion4 le Mer 4 Oct 2017 - 22:48

Salut,
Le (gros) problème c'est que l'univers m’apparaît comme trop efficace. Comme Atlas soutenant le monde et ne pouvant se libérer de ce poids. La société n'est qu'une farce, une mise en scène permanente, une pièce de théâtre qui se propage dans le temps. Je regarde les autres, ils sont obnubilés par cette mise en scène. Ne pas voir l'absurdité de l'ordre, ne pas voir l'ordre dans le désordre, ne pas voir en dessous de la couche de vernis, miroir grossissant à perpétuité.
Oulà, je souffle. Point envie de me perdre dans des élucubrations dantesque.
Je ne sais pas si je suis véritablement prêt pour ce travail philosophique. J'ai peur de me perdre dans lui.
Après relecture j'ai bien le sentiment de n'être de moins en moins clair ... Je reprendrai le fil plus tard ...


Orion4
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 48
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Louly le Mar 10 Oct 2017 - 22:52

Bonsoir Orion4!

Je me retrouve complètement dans tout ce que tu décris. Je ne sais pas si j'ai quoi que ce soit à t'apporter sinon ma compassion, mon soutien et ma compréhension; je n'ai pas de solutions à ce que je vis.
Mais je t'ai compris. Ça fait du bien, non?

Personnellement je me suis construit une personnalité de façade pour satisfaire les autres, mon entourage, juste pour qu'on laisse en paix mon moi profond qui ne pouvait pas être compris. C'était juste plus simple d'être ce qu'on attendait que je sois. Pas de danger, on ne pouvait pas me rejeter, j'étais telle qu'on avait envie, et je me modulais selon mon interlocuteur. Ça a duré tellement longtemps (euh,toute ma vie en fait) que maintenant je ne sais plus qui je suis. Ai-je déjà été moi, d'ailleurs? De quoi ai-je envie? Quel sens donner à ma vie? Jusque là, pour moi aussi ça fonctionnait. Plus maintenant. Des fois, je pense que je n'existe plus, et ça me soulage. Je me dis que je ne souffrirais plus, et ça m'apaise.
Je n'ai pas encore trouvé mes réponses. Mais j'ai de l'espoir. Je crois que c'est peut-être ce qu'il te manque. Continuer d'y croire, de chercher. Tu vas te trouver, tu vas sortir de cette sale période. Ça va aller. Je n'ai pas trouvé le bonheur, mais je sais qu'il existe, et ça vaut la peine de le chercher, encore peu. Et de le trouver! Smile

Je ne parle pas non plus de ce que je ressens. Surtout pas à ma mère, je la protège. Je ne veux pas la décevoir, je sais qu'elle veut que je m'en sorte, que je sois heureuse. Ça la décevrait tellement, ça lui causerait tellement de chagrin.
Je ne veux pas qu'on s'inquiète pour moi, je ne veux pas créer de problèmes, je ne veux pas déranger avec mes petits soucis que personne ne comprend de toute façon. Pour qu'on me dise quoi de toute façon? " Ressaisis-toi! " Je ne sais pas expliquer mon mal-être, alors à quoi bon? Mais j'ai le sentiment qu'ici, peut-être...?

Bon, je suis désolée pour la piètre qualité de mon intervention. Je voulais juste te dire que je comprends et que je ressens aussi ce que tu vis. Si tu as envie de le partager avec moi, n'hésite pas Smile
En attendant, raccroche-toi aux choses qui te font ( un peu? ) envie, raccroche-toi à l'espoir de jours meilleurs.
Courage! Mes pensées t'accompagnent.
avatar
Louly
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2017
Age : 23
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Orion4 le Mer 11 Oct 2017 - 12:31

Bonjour Louly,
Merci pour ces mots rassurants et ô combien sympathiques. Non, la qualité de cette intervention est manifeste, point de doute là-dessus Wink
C'est une bonne chose d'avoir pu te lire sur ton expérience, je te souhaite bien évidemment le meilleur Long hug

Orion4
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 48
Date d'inscription : 20/09/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Arsène le Mer 11 Oct 2017 - 22:47

En réfléchissant sur mon expérience personnelle, que je retrouve en te lisant, je n'ai pu m'empêcher de voir quelques similitudes avec les septs étapes deuil.
1 - le choc
2 - le déni
3 - la colère
4 - marchandage
5 - dépression et douleur (t'en est là )
6 - reconstruction
7- acceptation

Généralement, ces étapes se produisent lors du deuil d'un proche (certe) mais aussi pour le deuil d'une idée extrêmement ancrée (une croyance, religieuse ou pas).

Chez moi, elle se sont toutes faites.
Bon après, c'est peut être aussi une théorie fumeuse de mon cerveaux malade. Tu es totalement libre de ne pas en prendre compte. Mais, on s'habitue à tout, on apprend de tout et finis TOUJOURS par tout accepter. Alors je crois que tu peux avoir de l'espoir sur l'amélioration de ta situation.

Arsène
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 25/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par chuna56 le Jeu 12 Oct 2017 - 13:29

Comment tu te sens en ce moment, Orion ? T'en es où ?
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5996
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par sebraz le Jeu 12 Oct 2017 - 15:19

La vie ne nous fait pas de cadeau...Putain de dépression !
avatar
sebraz
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 123
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 33
Localisation : Sanary

Revenir en haut Aller en bas

Re: En plein néant

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum