Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Aller en bas

Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par CoqAuVin le Dim 1 Oct 2017 - 12:10

"L'hypocrisie est un vice à la mode et tout les vices à la mode passent pour des vertus". à la cour sont les courtisans, les courtisans suivent la mode.

Il y a une cour qui m'a marquée: celle de mon collège. Puis les courtisans qui s'y trouvaient eux aussi m'on marqués, pendant à peu près 4 années. En bons courtisans il fallait bien marcher sur les petites gens qui eux ne suivent pas le mode. Lire autre chose que les cours c'est se croire supérieur, et comment oser se croire supérieur alors qu'on n'arrive pas à avoir des notes au dessus de la moyenne en classe. Puis on se croit forcement supérieur quand on fait 15-20 cm de plus que la plupart des gens du même âge. On ne doit écouter de musique que ce qui passe en radio, le reste n'a bien sûre aucun intérêt; et le classique c'est bourgeois (ironiquement c'est accessible à tous aujourd’hui MAIS ça fais bourgeois; enfin, on va fermer sa gueule, face à la mauvaise foi il n'y a que le mépris, et le meilleur mépris est encore l'ignorance...).
Et chaque jour les courtisans se défoulent pour que le sentiment de supériorité comble l'ennui passager de leur existence. Et chaque jours celui qui se retrouve seul sur le banc des accusés au fond du préau de pierre, continue de lire, sans répliquer, mais il ne sait pas si c'est par lâcheté ou parce qu'il ne veut pas leur ressembler...

Je vous raconte ça c'est surtout pour placer un contexte, et surtout parce que j'ai longtemps pensé que cette passade était cause de nombreux de mes comportements, de mes pensés, de ma morale. J'en ai peu de souvenir et je ne ressens pas grand chose quand j'y repense. Je croyais que c'était ce qui me rendait si peu social, qui faisait que je n'avait pas d’intérêt pour les autres, pourquoi j'en rejetait la plupart, pourquoi j'avais des intérêts si différents, pourquoi j'était las des cours, pourquoi j'était aussi nul...
Et maintenant, depuis près d'une année, c'est plus la même:

D'abord je suis tombé, je ne sais plus trop comment, sur cet article "70% des surdoué sont en échec scolaire". C'était à fin 2016 en terminal.
Tien curieux, moi qui pensais que s'était des tronches qui échouaient rarement... Si ça se trouve c'est pour ça que je reste à 10 de moyenne depuis le collège, c'est que je suis surdoué  Laughing ( ... )
Puis par curiosité, je creuse un peu le sujet; je m'informe rapidement auprès d'internet. Quelques minutes, plusieurs heures, puis ça presque tous les jours... C'est quoi ce bordel !? Je voyais nombreuses questions que je me posait avoir une réponse au fil des lectures... A présent j'ai accès à des ouvrages, étant en fac de psycho, sur le fonctionnement cognitif, la prise en charge, les moyens de dépistage dans l'enfance; et donc à des connaissances qui ne sont pas dans la vulgarisation scientifique. Ces lectures complémentaire, en plus des "classiques" comme "trop intelligent pour être heureux ou "différences et souffrance de l'adulte surdoué" - que je lis actuellement sont une vrai mine d'or et j'y creuse avidement.
Je me retrouve fortement dans de nombreuses descriptions, dans de nombreuses caractéristiques, mais je change vite de tête quand je vois que beaucoup d'autres ne me concernent pas du tout.
PUIS je repense au fait que chaque zèbre est unique, qu'il y a 8 formes d'intelligences d'après Gardner, je repense aux modèles de Munich repris par Heller, la différenciation entre expert, surdoué et génie...
Je creuse alors toujours plus pour finalement agrandir la liste des indices: Certains jours je me dis que ça ne peut être qu'évident, que c'est forcément la réponse que je cherche depuis si longtemps ; d'autres jours je serai prêt à me flageller d'une main et à sonner une cloche de l'autre en chuchotant "shame" à chaque coup... PUIS, dans ces moments, je repense au fait que ce sentiment de honte peut être justement un indicateur de plus MAIS je me dis que je m'auto illusionne pour avoir une raison de plus de croire que je suis un zèbre, CEPENDANT je me dis que j'ai quand même pas mal d'esprit critique envers moi même MAIS OU EST DONC OR NI CAR !!!

Les questions fusent autour d'une seul : suis-je oui ou non un zèbre ?
En sois je sais que "ça ne change pas qui je suis", "qu'il ne faut pas trop réfléchir"...Alors t'es gentil kiki mais toutes ces lapalissades je les connais déjà.
Je prévois de faire un test de QI auprès d'un psychologue à la faculté où je me trouve; mais disons que j'ai toute l'anxiété du monde possible à passer le pas... Je flippe, MAIS D'UNE FORCE. Si il s'avère que le résultat est que en effet je suis HP, alors je vais traîner les difficultés que j'ai déjà toute ma vie; et si je ne suis pas HP, alors là, mais alors là, je ne crois pas pouvoir me regarder en face sans avoir honte pendant un bon moment, sans compter qu'il y en a deux qui à mon avis vont plus me prendre au sérieux des masses (alias papa - maman).

Enfin voilà si je suis sur ce forum c'est pour chercher ce que je désespère de trouver, parce que je ne veux pas en parler avec le peu d'amis que j'ai, soit parce que je ne veux pas les embêter avec des préoccupations personnelles soit parce que j'ai peur qu'ils me croient hautain, hypocrite: une vision objective.
Donc, si je poste une petite liste de ce qui m'a le plus percuté pendant mes recherches, pourriez-vous prendre un moment pour dire ce que vous en pensez. Je cherche réellement un avis extérieur, savoir si je suis victime de cet effet puits qui m’effraie tant.
Je vais faire ça par périodes scolaire, c'est le meilleur moyen de catégorisation efficace que j'ai dans l'immédiat. Je vais surement mettre des choses qui en soit n'ont peut-être pas de rapport direct mais qui me pincent:

PERIODE MATERNELLE ET PRIMAIRE

- jeu seul dans la cour de récré, monde imaginaire; je ne comprenais pas en quoi les adultes me disaient d'arrêter.
- j'ai le souvenir que je m’ennuyais beaucoup en cours; j'étais dans les premiers - sinon le premier - de la classe.
- En revoyant mon bulletin de classe j'ai vu que les exercices que je faisais était des exos "aménagés" plus difficiles. Je n'ai pas souvenir que les devoirs étaient difficiles.
- je ne rigolais pas aux blagues "pour enfant", je trouvais ça immature.
- Très Pierro Lunaire, souvent perdu dans mes pensées.
- J'avais un respect maladif des règles de classe et du professeur, et des adultes en général (ça m'est resté d'ailleurs toute ma scolarité)
- Je m'intéressais à des choses qui n'était apparemment pas de mon age: en maternelle, ma mère est aller avec moi voire la maîtresse pour que je lui définisse ce qu'était une relation symbiotique entre espèces animales, puis la maîtresse me l'a récité devant les autres enfants, qui n'en avais je pense pas grand-chose à secouer... je ne comprenais absolument pas en quoi c'était si extraordinaire...
- J'ai souvenir d'avoir eu une longue période de questionnement sur la mort, ce que s'était concrètement, à quoi ça ressemblait...
- Note général de bulletin de ma prof de CM2: " est très mature pour son âge [...] se sent en décalage par rapport aux autres ".
- Je m'intéressais plus à la conception des films qu'aux films en eux-même
- Je compliquais souvent ce qu'on me demandais : exemple, on me demande ma gauche et ma droite, je cherche celle de la personne que j'ai en face de moi.
- Pour en venir au fonctionnement cognitif: on remarque chez les enfants surdoués un retard dans des domaines tels que le concept de conservation de masse, avec l'expérience de transvasement de billes dans un conteneur de dimensions différentes, une fois ce retard là rattrapé on remarque une vivacité de captation d'autre concepts de manière plus rapide ce qui laisse à penser que le développement de la pensé opératoire concrète ne serai pas linéaire comme Piaget le démontrait (ironiquement ce sont ses propre travaux qui ont servis de base pour le contredire) . Je ne sais pas si ça a un rapport mais je me souviens que  j'ai mis un moment pour comprendre qu'il n'y avait pas de différence de poids entre un kilo de petites pommes de terre et un kilo de grosses pommes de terre.

PERIODE COLLEGE

- Pas de discussion avec les autres, les sujets de discussion et les ragots ne m’intéressait pas. J'étais très seul. La seule personne avec qui je discutais et que je pouvais voire comme un camarade de discussion s'était Daryl, une tronche en mathématique. Puis on ne s'ait plus parlé parce qu'il a fini par "rentrer dans le moule".
- Harcèlement: presque tous les jours, verbalement, pas de violence (surement du fais que j'étais très grand et corpulent, ça devait les effrayer assez pour les dissuader). Durera de l'entré jusqu'à la fin du collège. Pas de pulsions suicidaires ce qui me laisse à penser que j'ai été plus chanceux que ceux qui en ont eu et ceux qui y ont cédé. Mais pulsions de violence auxquelles je n'ai jamais succombé. Aujourd'hui encore je ne me suis jamais battus et n'ai jamais frappé, malgré mes 1m94 et mes richelieus taille 46.
- Addiction aux jeux vidéo à l'époque : une fois en ligne j'avais le minimum de relation social qu'un être humain se devait d'avoir.
- Sentiment de solitude énorme. Je ne comprenais pas pourquoi les autres ne voulaient pas de moi.
- Lecture pendant les heures de récréation.
- découverte du théâtre...

PERIODE LYCEE

- Très peu d’intérêt pour les cours.
- Très gros problème avec la méthodologie, les connaissances sont là (et même d'autres connaissances qui ne font pas partie du cours) mais comme les "plans" que je fais ne sont pas les bons= notes médiocres. Impossible pour moi de faire un plan séquentiel et conventionnel comme ils me demandent MÊME AVEC LA FEUILLE DE METHODE A COTE DE MOI. Au final même les cours j'ai cessé de les apprendre "par cœur", j'ai fait ce qu'il a fallu pour avoir le bac et fin du bal.
- Intérêts toujours plus diverse: poésie, dessin, anatomie, constellations, origamis, noeuds, religions, mythologie, psychologie, langage des fleurs, le vin, le langage non verbal... Passage rapide d’un intérêt à un autre
- Passion entretenu pour Théâtre et Dessin (  pour ce qui est du dessin votre avis m'intéresse également http://www.zebrascrossing.net/t31423-le-dessin-c-est-simple-oui-non-sbradaravdjan)
- Toujours plus solitaire, de manière assumé, en partie.
- Période de questionnement identité : qui suis-je ? --> Dépression.
- Autodidacte quand il s'agit d'apprendre.
- Durant des sorties au karting et au laser länder je comparais mes résultats de jeu par rapport au groupe: au karting (s'était la seconde fois que j'en faisait la première fois j'avais 10 ans - ici 17) je réussissais facilement à déraper et à prendre des virages sans partir dans le décor, à une vitesse assez grande (mais j'ai été assez idiot pour ne pas prendre de gants, et en pleine hiver avec la friction du vent contre mes mains, j'ai crus qu'elles allaient tomber tellement j’avais froid)

AUJOURD'HUI

- Véritable renaissance dés l'entrée en Fac: lieu vivant, on baigne dans l'intelligence. Les cours de psychologie sont très intéressants.
- Redécouverte du concept d'amitié, enfin envisageable.
- Je cotois plus volontiers les femmes que les hommes pour ce qui est de l'amitié. Je suis souvent exaspéré par mes collègues masculins, machos (si non phallocrates), souvent bien moins sensibles.
- Passion pour le théâtre toujours présente.
- Quand j’apprécie grandement une personne, je fais son portrait pour lui offrir.
- Problème de verbalisation: parfois c'est comme si je voulais dire "bonjour", "comment aller vous" et "ça va bien merci" en même temps ! Je m'embrouille souvent quand e ne suis pas préparé à parler.
- Je test souvent ma mémoire: une fois on est passé en voiture à côté d'un club de canoë, il y avait un numéro de téléphone marqué sur un canoë à verticale, après l'avoir vu 2 à 3 secondes tout au plus, je pouvais le ressortir plus tard ( et même aujourd'hui encore). Je réitère l'expérience à l'écoute, mais je suis moins efficace, je dois l'entendre 2 à 3 fois pour retenir un numéro à 10 chiffres ( en sachant que le début est forcement un 06 ou 07). Etant en association je trouve plus pratique de retenir de tête un numéro bancaire avec son mot de passe, ou un mail avec son mot de passe, ou tout simplement un code Wifi pour le donner à un invité qui le demande...
- Toujours sur la mémoire: dans les tests en amphithéâtre avec des votes à mains levé sur les questions "Qui a retenus 6 items ?", "Qui en a retenu 10 ?" je me trouve très souvent bien au dessus de la moyenne.
- Cette semaine durant une formation association, on nous a donné à chaque groupes des images qu'il fallait mettre en lien avec le concept de communication; un groupe de 5 (dont 3 master 2) à réfléchis 10 minutes sur l'une de ces images sans en trouver un seul rapport avec le sujet. Quand je suis arrivé dans le groupe j'ai regardé l'image 10 secondes et j'ai listé les rapports qu'il y a avait pour leur présenter. Idem pour d'autres images où ce qu'ils avaient trouvé n'avait pas grand chose à avoir.


J'ai essayé de lister les éléments concrets qui m'on le plus frappés, j'ai encore en tête des dizaines d'exemples à ressorti. Et je me retrouve dans le concept d'altruisme poussé, de dyssynchronie, d'hypersensibilité, d'apprentissage rapide ; le problème c'est que je ne peut pas être efficacement objectif sur ces points ni les comparer.

Bon courage et merci si vous avez tout lu Laughing


Dernière édition par CoqAuVin le Mar 3 Oct 2017 - 10:01, édité 3 fois
avatar
CoqAuVin
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 18
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 20
Localisation : Oyonnax; Ain

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par Nuage le Dim 1 Oct 2017 - 12:54

"Je prévois de faire un test de QI auprès d'un psychologue à la faculté où je me trouve"

Excellente idée. C'est le meilleur moyen de répondre à la question que tu te poses. Es-tu un zèbre ? Je ne sais pas. Est-il impossible que tu le sois ? Certainement pas. Ton texte indique clairement que tu possèdes de bonnes aptitudes intellectuelles.

Bonne continuation.

Nuage
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 181
Date d'inscription : 01/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par JCVD le Dim 1 Oct 2017 - 12:57

J'ai tout lu.

J'avoue que j'ai lu quelques passages un peu plus en diagonale.

On se recroisera peut-être.

Je regarderai ce que tu écris.

Très très content que tu trouves ta voie.

Porte-toi bien et peut-être à plus.

+1 pour le test, ça te donnera quelques indications (sachant qu'un test de QI n'est pas un diagnostic de "précocité" en soi mais seulement l'un de ses éléments - cela dit, tu l'as sûrement déjà appris en fac).

Très honnêtement, je pense, personnellement, que le QI, on s'en fout... mais... c'est vrai qu'on s'en fout surtout... quand on est fixé, en fait ! Et vu ta scolarité, je pense qu'il est important, effectivement, que tu lèves certains doutes.
avatar
JCVD
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6479
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par JCVD le Dim 1 Oct 2017 - 13:07

J'ai relu ton post (encore un peu en diagonale).

Tes questionnements sont parfaitement normaux : avant de passer le test, tout le monde flippe.

Je pense que tu n'as absolument rien à perdre à le passer.
avatar
JCVD
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6479
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par JCVD le Dim 1 Oct 2017 - 13:15

Lu tous tes posts.

Compliments pour tes dessins, ils sont remarquables !

Et, à mon humble avis, tu es très probablement HP.

Bien, gamin !
avatar
JCVD
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6479
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 100

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par Poupipou le Dim 1 Oct 2017 - 17:31

Pfffff. J'ai lu que tu avais de gros soucis avec la méthodologie... Je n'ai jamais su faire un plan, ni même une dissertation et encore moins un commentaire. Impossible d'expliquer un texte sans faire de paraphrase. Ce n'est ni le manque de volonté, ni la flegme, mais simplement que je n'en ai pas les capacités.

Et dire que j'étais en L. Imagine ma souffrance XD J'ai retrouvé mes "dissertations" de philo, et à chaque fois j'oscillai entre 4 ou 6/20 et toujours le même commentaire : A des capacités, les idées sont là, mais... Enormes lacunes en méthodologie.

On a eu beau s'arracher les cheveux, m'expliquer une quarantaine de fois comment réaliser un commentaire de texte, une dissertation, une explication, je comprends totalement. Complètement, ça me semblait pourtant tellement évident, mais impossible de l'appliquer.

Tout comme je suis dans l'incapacité de classer un classeur, ou ranger un trieur en fonction de ses parties.

Pour la mémoire, c'est 0.
Mais, ça peut être de nombreuses symptômes du TDA.
avatar
Poupipou
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 59
Date d'inscription : 15/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par CoqAuVin le Dim 1 Oct 2017 - 22:04

Poupipou a écrit: On a eu beau s'arracher les cheveux, m'expliquer une quarantaine de fois comment réaliser un commentaire de texte, une dissertation, une explication, je comprends totalement. Complètement, ça me semblait pourtant tellement évident, mais impossible de l'appliquer.

Même problème ! J'avais beau comprendre la méthode, voire les autre l'appliquer sans problème, PAS MOYEN ! J'ajoutais toujours un éléments complémentaire mais qui n'avais pour le prof rien à faire là. Raison pour laquelle je me suis dirigé en ES à mon très amer et gigantesque regret au lieu d'aller en L. Je passais plus de temps à lire du théâtre que de bosser mon éco...
J'ai eu 6 au Bac de Philo... Toutes les connaissances que j'ai mises n'étaient pas dans les cours mais illustrait je trouve clairement le raisonnement. J'avais les boules mais à un point ! ! !
avatar
CoqAuVin
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 18
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 20
Localisation : Oyonnax; Ain

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par Bulle de Puce le Lun 2 Oct 2017 - 6:48

Bonjour

les zèbres se caractérisent par les résultats à un test, le WAIS. Si tu n'es pas dans la "norme zébresque", qui repose sur des tests qui ne regardent qu'une partie de l'intelligence, tu n'es pas zebre, soit , et le souci est que pour le moment on a pas inventé d'autres catégories/noms... parce que les gens s'en foutent.
Il y a aussi la catégorie (ou groupe d'appartenance devrais-je dire) des mensa. La on est dans l'identification et la selection des "génies"... en marticulier rapidité de fonctionnement du cerveau (les génies artistiques sont ailleurs).
Et puis celle des HSP highly sensitive persons
Et puis les nevroses de tout poil, les bipolaires, les borderlines, les schroumpfs, les trolls, les Bisounours, les PN, les racistes, les patrons, les agriculteurs, les amoureux du chocolat.. bref, a toi de te créer ton patchwork identitaire. Ca ne se résume surement pas a un mot (malheureusement).

Tu nous demandes de te dire qui tu es. Tu vas éventuellement demander à un test de te dire qui tu es ou n'es pas... la seule personne qui sait qui tu es, et cela te prendra toute une vie pour le découvrir, car c'est vivant, eh bien c'est toi. Ah oui, c'est un peu c... d ne pas pouvoir se mettre dans une boite-diagnostic, ca permettrait enfin de savoir...

Quoi qui se passe tu es toi et pour toujours (rire)... et comme dirait Nietzsche, deviens ce que tu es. A toi de ressentir/accepter/choisir qui tu es ou souhaites devenir, de préférence dans la limite de tes possibles.

Bon courage
avatar
Bulle de Puce
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 242
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 51
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par CoqAuVin le Mar 3 Oct 2017 - 10:20

Je connais le principe du WAIS et les différents tests, je n'ai pas étudier ça en profondeur pour ne pas biaiser mon bilan le jour où je le passerai.
Mensa je connais aussi , j'ai essayé les pré-tests par curiositée: je ne sais plus trop ce qui était marqué vu qu'ils ont refait le site, mais j'avais obtenu un score assez élevé pour dire que les tests d'admission était à ma porté (3/4 : 1 peu de chance - 2 possible - 3 tout à fait possible - 4 grandement possible)

De là à me dire qui je suis n'exagérons rien, encore une fois je le sais bien que je suis seul à pouvoir répondre à cette question, mais dans l'instant je ne suis pas fixé, donc je cherche des avis extérieurs (si possible de personnes qui connaissance bien le sujet) qui ont plus d'objectivité que moi. Je ne peut pas savoir si tous ces éléments que j'ai listé sont tout à fait commun où si peu de personnes s'y retrouvent, en terme de ressentit plus que d'expérience peu être.

Et j'ai beau savoir que "je pense donc je suis", mais comment est ce que je pense, sans dire que cela définis purement ce que je suis (je remercie Descartes en passant qui m'a bien aidé avec son traité des passions) ? C'est peut être ça la réponse réelle que je cherche mais je laisse ça aux psychologues.
avatar
CoqAuVin
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 18
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 20
Localisation : Oyonnax; Ain

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par Invité le Mar 3 Oct 2017 - 20:26

Ton témoignage est très touchant Coqauvin. Je n'ai aucun doute sur le fait que tu es bien un haut potentiel. Pourquoi ce pseudo en fait ? Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par CoqAuVin le Mer 4 Oct 2017 - 10:37

Petitcygne a écrit:Pourquoi ce pseudo en fait ? Smile

Alors, à l'époque je me définissait comme étant patriote et amoureux du pays ( _ _' ), J'imagine que c'était pour avoir un groupe auquel m'identifier et appartenir. Du coup mon animal préféré était devenu par loi de conséquence le coq.
Ensuite j'aime particulièrement le vin, et surtout la diversité du vin, et aussi bien sûr l'amitié qu'il y a dedans. En soirée je suis là avec mon petit côte de Provence quand les autres tournent à la Guinness et à la Less ^^.
Puis voila coq au vin parce que j'adore cuisiner, quoique je pâtisse plus.

Et PetitCygne, en référence à quoi ? Une affection particulière pour l'animal ou est ce la descendance d'une oeuvre de Tchaïkovski ^^ ?
avatar
CoqAuVin
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 18
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 20
Localisation : Oyonnax; Ain

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par Invité le Mer 4 Oct 2017 - 11:11

L'amitié qu'il y a dans le vin n'est-elle pas un peu superficielle, comme elle est influencée par l'alcool et l’inhibition ?

En référence aux deux. L'admiration que j'ai pour cet animal et pour Tchaïkovsky Smile


Dernière édition par Petitcygne le Mer 4 Oct 2017 - 15:25, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par CoqAuVin le Mer 4 Oct 2017 - 11:56

Petitcygne a écrit:L'amitié qu'il y a dans le vin n'est-elle pas un peu superficielle, comme elle est influencée par l'alcool et l’inhibition ?

Tout mal est dans l'excès. Partager un verre ne dois pas servir de prétexte à une beuverie passagère oui ; où la, effectivement les "amitiés" qui se font sont parfois tout ce qu'il y a de plus éphémères.
D’ailleurs j'ai du mal avec les alcools forts tel que vodka et rhum? Où le seul intérêt est le taux d'alcool qui s'ajoute aux cocktail qu'ils accompagnent.
Je trouve que le vin est justement une boisson qu'on savoure et qu'on partage aussi bien que le pain.
Bien entendu je ne forme pas mes relations au dessus d'un verre, mais je trinque volontiers avec les personnes que j’apprécie.

Tchaïkovski, j'ai du mal à savoir si je préfère le Lac des Cygne avec son pas de quatre ou Casse-noisette avec le pas de deux de la fée dragée Very Happy
avatar
CoqAuVin
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 18
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 20
Localisation : Oyonnax; Ain

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par Poupipou le Mer 4 Oct 2017 - 12:28

Je viens de voir que tu es d'un patelin proche de ma ville native. Et d'après ta présentation, on doit avoir des connaissances en commun.

avatar
Poupipou
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 59
Date d'inscription : 15/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par keypart le Mer 4 Oct 2017 - 12:43

(ça à l'air intéressant, je m'y pencherais)
avatar
keypart
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 70
Date d'inscription : 01/10/2017
Age : 32

https://klamyx.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par Invité le Mer 4 Oct 2017 - 15:28

Notre organisme n'a pas la même définition de l'alcool fort :p Je peux boire 4 verres de rhum sans jamais être saoule alors qu'un seul verre de vin suffit à me rendre pompette.

J'aime beaucoup le Lac des Cygnes mais rien ne surpasse The nutcracker. Et la musique du passage que tu cites c'est "Dance Of The Sugarplum Fairy" je pense. Tchaikovsky est un génie.

Je suis la seule à penser que la nébuleuse sur ton avatar ressemble davantage à un crocodile qu'à un chaval ? Pété de rire

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par CoqAuVin le Jeu 5 Oct 2017 - 8:12

"Dance of the Sugarplum Fairy " oui c'est ça ! La grâce à l'état pure, on dirais que la danseuse produit elle même les notes.

Un crocodile ? ^^ J'y avais jamais pensé. Suis-je le seul à voire un bourgeons en train d'éclore en voyant ce cygne et son reflet (en tournant l'image un quart de tour vers la gauche  ?)

Les joies de la perception Very Happy
avatar
CoqAuVin
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 18
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 20
Localisation : Oyonnax; Ain

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par lolilolwhy le Dim 8 Oct 2017 - 21:54

Salut !
Je me reconnais dans ta façon d'avoir réfléchit sur ta vie. Toi aussi tu as revu ton parcours en fonction de l'information d'une potentielle douance.
Je vais surement le passer d'ici peu et j'ai aussi peur que toi. La possibilité de s'être totalement planté et de s'être accaparé des caractéristiques qui finalement ne sont pas nous. Et puis comment savoir si on est "plus" que les autres quand on est pas dans leur tête. Le doute persiste.
Mais douter c'est ce qui est intéressant selon moi. Si on ne doute pas on s'ennuie (on se prend la tête aussi).

lolilolwhy
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 08/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par Heart of Darkness le Lun 9 Oct 2017 - 23:35

Poupipou a écrit:Je viens de voir que tu es d'un patelin proche de ma ville native. Et d'après ta présentation, on doit avoir des connaissances en commun.


organiser une IRL dans le 01
avatar
Heart of Darkness
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 160
Date d'inscription : 17/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par CoqAuVin le Jeu 19 Oct 2017 - 16:51

avatar
CoqAuVin
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 18
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 20
Localisation : Oyonnax; Ain

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je doute, donc je fuis. Suis-je un zèbre ? - liste

Message par Belena le Mar 24 Oct 2017 - 21:41

Tu es HPI, pourquoi douter?… Je te dis ce qui m'avait dit la psy que j'ai consulté il y a un an… Nos histoires ressemblent… Pas besoin de passer un test dans ton cas.
avatar
Belena
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 701
Date d'inscription : 30/05/2016
Age : 45
Localisation : Brest

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum