rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par riverrun le Mar 26 Sep 2017 - 10:17

bonjour tous

je viens de rompre après 6 mois de relation... dans laquelle j'ai sombré progressivement ; lentement mais surement

je savais que ce n'était pas la bonne personne, ou la relation d'épanouissement dont j'avais besoin et je me suis pourtant accrochée à une projection pathétique ...

j'ai honte d'avoir voulu y croire au point de me voiler la face ...

j'ai encore fait les frais de mon syndrome du sauveur (il était bourré de pbs et dans la victimisation) ... et aujourd'hui je m'en veux ... beaucoup de colère et de culpabilité

tellement envie d'y croire, de se projeter, d'avoir une famille etc que je me suis comme "bradée" ... comme si c'était ma seule chance d'avoir une famille ... je trouve ça plutôt pathétique et j'ai honte ...

j'ai 36 ans ... et engluée dans une société qui attend de moi tout ça .... je le vis comme un échec

j'ai même été a devenir belle mère car il avait 2 enfants (très difficiles à vivre en plus)

et intellectuellement j'étais constamment frustrée ... à me dire mais pour qui tu te prends à trouver qu'il n'est pas assez intelligent !!!!! je me suis culpabilisée de ressentir ça et hop j'ai foncé !

jusqu'à me prendre le mur qui était déjà bâti au loin ...

j'ai bcp d'amerture, de culpabilité et de honte ...




riverrun

Messages : 96
Date d'inscription : 14/05/2016
Localisation : nancy

http://cie-temporal.com

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par Zorglub_33 le Mar 26 Sep 2017 - 10:50

Ouaip, une rupture c'est jamais facile. Il faut un peu de temps pour remonter la pente. Je vois que tu éprouves pleins de sentiments, dont certains contradictoires, prends le temps de dénouer tout ça.
Va te promener, voir une comédie au ciné, pleure un bon coup si ça peut te faire du bien, et passe à autre chose.
Pour l'échec, et le regard de la société : il faut savoir prendre de la distance. L'essentiel est d'être en paix avec soi-même. Laisse tomber l'amertume la culpabilité et la honte. Il faut savoir tirer l'expérience qu'il y a tirer de cette relation, et de son échec, et avancer. Et ne t'inquiètes pas : le temps apaise bien des choses, dans six mois tu verras les choses autrement :-) et six mois ça passe vite.
En attendant je te souhaite bon courage :-)

Zorglub_33

Messages : 149
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par Poupipou le Mar 26 Sep 2017 - 11:07

Tout d'abord, c'est normal d'éprouver de la tristesse, de la colère, et tout un tas d'autres émotions.
Occulter ne sert à rien.

Je te comprends totalement, concernant le fait de savoir, de ressentir, et de zapper notre intuition si développer, parce qu'au final, on préfère ne pas se faire confiance... Peut-être, certainement, par sous-estimation de nous même.

Jacques Salomé dit : L'infidélité la plus terrible, c'est de tromper le meilleur de soi en ne se respectant plus.
Poupipou
Poupipou

Messages : 59
Date d'inscription : 15/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par Flaurale le Mar 26 Sep 2017 - 13:20

Ces émotions négatives que tu ressens envers toi-même, je pense que tu peux les transformer en quelque chose de plus positif: plutôt que de te dire que tu es allée "bêtement" dans un mur, parce que pression d'être en couple et avoir une famille, dis-toi que tu sais à présent te rendre compte si une relation te convient ou pas.

Le fais que tu aies voulu y croire et que tu te sois accrochée quand même n'est pas pathétique, ça te permet juste de reconnaître que tu as besoin d'affection, comme tout le monde. Tu as le droit de souhaiter mener une vie de famille. Tout comme tu as le droit de ne pas mener cette vie aux côtés d'un homme qui va trop mal et qui te fera te sentir mal aussi, ou tout comme tu as le droit de vouloir engager une relation amoureuse avec un homme qui t'intéresse et avec qui tu as une connexion sur le plan intellectuel aussi. Je comprends la culpabilité de trouver quelqu'un "pas assez intelligent" mais au bout d'un moment, y a des gens avec qui on s'ennuie, et des gens qui nous passionnent. C'est pareil pour tout le monde, zèbre ou pas. Et ça ne t'enlève pas ton droit à l'épanouissement.

Ce que j'essaye de dire, c'est que tu as l'air dure avec toi-même. Tu es déçue, et ça se comprend. Mais je pense qu'il faut travailler à te pardonner aussi Smile

Il faut forcément du temps pour prendre du recul, donc je te conseille d'essayer de prendre soin de toi, de te plonger dans tes passions, d'essayer de t'accepter telle tu es. Avec des qualités, et des défauts, certes, mais comme tout le monde. Pas QUE des défauts. En attendant, tu peux peut-être te réfugier dans tes relations amicales pour te soutenir et passer de bons moments qui te changeront les idées ? Bon courage en tout cas.
Flaurale
Flaurale

Messages : 196
Date d'inscription : 12/09/2017
Age : 29
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par Fab. Fabrice le Mar 26 Sep 2017 - 20:13

Pourquoi culpabiliser, en quoi est tu coupable, de quoi ?

Une tentative échouée n'est pas un echec en soit, c'est une des marches de la contruction qui mêne au but

Tu y a cru, telle que tu était à ce moment là, tu à tentée le coup, c'est plutôt méritant je trouve

Le pathétique, le constat etc.. ne sont qu'un jugement vu d'aujourd'hui, facile pour n'importe qui après coup... Là n'est pas l'essentiel, repart de ce que tu es aujourd'hui, tu n'a pas gachée de chance, ce n'est pas limitatif
Fab. Fabrice
Fab. Fabrice

Messages : 1328
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 50
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par Ladislas le Mar 26 Sep 2017 - 22:38

Bonsoir Riverrun,
Je suis triste de ce que tu ressens. Il me semble que tu es à un âge, pour une femme, -ce qui est bien différent pour nous les hommes, qui avons une toute autre conscience et perception du temps, du fait que la nature n'a pas limité autant que pour vous notre fécondité - où une certaine panique se fait jour, liée au temps qui passe et à l'échéance à venir de cette perte de fécondité qui vous touche. Face à la panique, généralement l'affolement nous gagne, et nous avons tendance à nous précipiter pour trouver au plus vite une issue, alors qu'il faudrait pour bien faire prendre son temps autant que possible. C'est ainsi qu'à ton âge beaucoup de femmes font ce que l'on appelle un "mariage de fin", en prenant le premier venu, souvent le pire choix possible. Une personne qui m'était très chère vient de faire cela, et je ne m'en remets pas.
Je te suggère de suivre ce lien, où s'exprime un homme d'une intelligence supérieure, doté d'un sens de la vie très sûr, à mon sens: https://www.youtube.com/watch?v=u3BV771ZpR0
Je pense à toi. Tu vas te relever plus vite que tu ne le crois de tout cela, et trouver au moment où tu t'y attendras le moins la personne qu'il te faut vraiment.
Fraternellement,
Ladislas

Ladislas

Messages : 25
Date d'inscription : 19/09/2017
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par Heart of Darkness le Mer 27 Sep 2017 - 20:51

Ne sois pas trop dure avec toi, riverrun.
Si c'était si facile, ça se saurait.

Heart of Darkness
Heart of Darkness

Messages : 160
Date d'inscription : 17/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par olivier77 le Mer 27 Sep 2017 - 21:57

Bien venu au club, pour ma part, ma femme me trouvait il y a 9 ans comme son "encyclopédie sur patte", je l'amusais etc... et puis elle m'attendrissait avec ses problèmes que je m'empressais de résoudre. Et maintenant, 2 enfants plus tard, elle me trouve trop sérieux, pas assez futile, trop intelligent!
Et nous voile en pleine séparation et c'est pas facile!

Je me dis ainsi que j'ai été trop con de penser à l'autre sans réfléchir à moi et m'écouter avant de faire ce choix qui va me couter très cher, ais surtout et ce qu'il me fait de la peine, va couter encore plus à mes deux enfants et ça, ça me déchire le coeur pour le coup.

bref, tout ça pour dire que cette expérience n'est pas n échec mais une leçon! Soit heureuse d'avoir fait le bon chois au bout de 6 mois (j'en ai été incapable même si mon corps me le criait) et apprends de ce passé pour vivre un avenir en couple sans te renier!

PS: les NJP arrivent! tu vas pouvoir changer d'air ;-)
olivier77
olivier77

Messages : 64
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 38
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par riverrun le Jeu 28 Sep 2017 - 9:10

merci pour vos retours :-)

oui avancer sans se juger, ne pas être trop dure avec moi même car oui, je le suis par dépréciation "sous estimation" oui ... comme si je devais en chier particulièrement pour être heureuse, et qu'en plus si ça foire ben c'est surtout ma faute !
sans doute des vieux mécanismes où je m'en veux pour tout .... comme si je n'arrivais pas à me détacher de ces pensées , a priori irrationnelles ...
je dois me changer les idées mais c'est vrai que mon cerveau se focalise encore dessus énormément ... je me réveille en pleine nuit avec des sentiments de dégout et de tristesse .. mais vous avec raison, le temps est le meilleur allié c'est encore récent et c'est sans doute le temps de me nettoyer, d'évacuer tout ça ...
j'entends bien ce que chacun m'a dit ... déjà en tirer profit pour la suite
ne pas me juger et être trop dure ... me dire que je suis pas nulle et pathétique ...
c'est vrai je n'avais jamais entend parler du "mariage de fin" ... eh ben , ça résonne bien , c'est exactement ça ! c'est triste je trouve d'ailleurs ...
je me suis dit avec ce mec "c'est ma seule chance d'avoir un gamin"
je trouve ça moche après coup ...
aujourd'hui, je me dis que le prochain sera fin et délicat :-) que je pourrai parler avec lui !
apprendre à être doux avec soi même c'est qqch qui m'est très compliqué , et pas naturel surtout ...
Olivier77, c'est vrai que j'aurai pu aller plus loin, sans me "respecter" ...
la "leçon" c'est donc de rester fidèle à soi, se respecter, s'aimer, se voir à sa juste valeur, positiver .......... quelque soit la situation...bon courage à toi dans ce passage difficile ...

travailler à être positif et croire en un bel avenir ........ amoureux !


riverrun

Messages : 96
Date d'inscription : 14/05/2016
Localisation : nancy

http://cie-temporal.com

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par olivier77 le Ven 29 Sep 2017 - 9:07

Merci Riverrun,
Je t'ai partager mon moment de vie actuelle surtout pour que tu t'assure de ne pas être dans l'erreur mais d'avoir fait le bon choix.

Je n'ai pas de doute sur le fait que tu vas avoir un belle avenir et être heureuse! A mon avis, tu l'ai déjà car tu réussi d'ores et déjà à vivre et partager tes passions avec les autres!
C'est à mon sens dans le cadre de ces activités que tu rencontreras les personnes avec qui tu partageras le plus et qui sait, l'une d'elle sera différente aux yeux de ton cœur et la tu fonceras.... et ce sera avant la fin de la modification de ton horloge interne! Tu es jeune alors conserve la foi (et tu l'as au vu de tes posts!)
Bonne route
olivier77
olivier77

Messages : 64
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 38
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par riverrun le Ven 29 Sep 2017 - 9:30

merci Olivier77 :-) j'ai envie de te faire confiance ... c'est comme si je ne méritais pas de rencontrer qq'un et être aimée ... je dois bosser la dessus
pour être persuadée que je mérite, que ça peut m'arriver ...
et me diriger vers les bonnes personnes ...

riverrun

Messages : 96
Date d'inscription : 14/05/2016
Localisation : nancy

http://cie-temporal.com

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par olivier77 le Ven 29 Sep 2017 - 9:43

La dessus, je ne peux pas t'aider... je souffre du même mal 2nd degré
Mais il parait que penser à soi c'est normal dans l'humanité! Alors faut garder la foi en elle
olivier77
olivier77

Messages : 64
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 38
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par Jérémy34 le Sam 30 Sep 2017 - 0:54

riverrun a écrit:bonjour tous

je viens de rompre après 6 mois de relation... dans laquelle j'ai sombré progressivement ; lentement mais surement

je savais que ce n'était pas la bonne personne, ou la relation d'épanouissement dont j'avais besoin et je me suis pourtant accrochée à une projection pathétique ...

j'ai honte d'avoir voulu y croire au point de me voiler la face ...

j'ai encore fait les frais de mon syndrome du sauveur (il était bourré de pbs et dans la victimisation) ... et aujourd'hui je m'en veux ... beaucoup de colère et de culpabilité

tellement envie d'y croire, de se projeter, d'avoir une famille etc que je me suis comme "bradée" ... comme si c'était ma seule chance d'avoir une famille ... je trouve ça plutôt pathétique et j'ai honte ...

j'ai 36 ans ... et engluée dans une société qui attend de moi tout ça .... je le vis comme un échec

j'ai même été a devenir belle mère car il avait 2 enfants (très difficiles à vivre en plus)

et intellectuellement j'étais constamment frustrée ... à me dire mais pour qui tu te prends à trouver qu'il n'est pas assez intelligent !!!!! je me suis culpabilisée de ressentir ça et hop j'ai foncé !

jusqu'à me prendre le mur qui était déjà bâti au loin ...

j'ai bcp d'amerture, de culpabilité et de honte ...




bonsoir riverrun,

Je vais simplement dire ce qui passe dans mon esprit, honnêtement.

Toute cette pression n'est bonne ni pour toi ni pour les relations que tu crées.

Arrête de chercher à être parfaite, à être modèle, à être autre chose que ce que tu es.

Cette image de toi que tu essaies de créer est la plus grande illusion qui t'empêche d'être simplement heureuse.

C'est probablement le chemin le plus difficile qui soit, mais je te promets, pour l'avoir parcouru et le parcourir encore, que c'est le seul chemin qui vaut le coup d'être pris : celui du passage à l'âge adulte, à l'affirmation de soi, à l'amour de soi, à la connaissance de soi et à l'acceptation de la vie telle qu'elle est et non telle qu'on l'imagine ou telle qu'on voudrait qu'elle soit.

Des pros peuvent t'aider à cela, ce sont les psys, et le fait que tu commences à en parler ici est peut-être la preuve que tu peux commencer à en parler à quelqu'un, il est rare de trouver la bonne personne du premier coup pour en parler, mais c'est un chemin intéressant et tu peux trouver une personne digne de confiance, neutre et à l'écoute...

Ne cherche pas la perfection, cela n'existe pas, mais ne cherche pas non plus à la fuir... accueille ce qui se présente, tout simplement, ensuite libre à toi d'accepter, puis libre à toi de connaître.

J'ai 34 ans et cette quête de perfection m'a mené à ne pas vivre vraiment, je menais une fausse vie pendant 32 ans, puis j'ai basculé, puis j'ai médité à l'orientale. Et j'ai rencontré la bonne personne pour parler, un pro, quelqu'un qui "écoute très fort" comme il se plaît à me dire, c'est long de changer, surtout quand on en arrive à un tel niveau de déception mais en fin de compte ce ne sont que parce que les attentes sont irréalistes que les déceptions le sont.

Je ne suis pas résigné pour autant, j'ai juste changé de chemin, un chemin plus en accord avec la vie, plus en accord avec moi-même et plus proche des autres, plus à l'écoute, et plus bienveillant.

Donc oui, il y a du "plus" sur ce chemin, mais pas du "toujours plus"...

Je t'encourage à prendre un nouveau chemin, mais je n'oublie pas que ce sont tes pieds, pas les miens.

Ce qu'il y a de plus beau dans la vie c'est que nous avons à chaque instant le choix de changer de chemin.

Surtout si tu es célibataire et sans enfant, c'est une grande chance que beaucoup de femmes de ton âge n'ont pas.

Ne te sacrifie pas pour faire plaisir, mène ta vie selon tes désirs, tu tomberas, tu te relèveras, pour tes désirs.

"La vie, ce n'est pas une autoroute !"
Jérémy34
Jérémy34

Messages : 905
Date d'inscription : 07/08/2016
Age : 37
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

rupture ... ou comment se mentir à soi-même ... Empty Re: rupture ... ou comment se mentir à soi-même ...

Message par riverrun le Sam 30 Sep 2017 - 10:51

Salut Jérémy, oui j'entends ce que tu me dis et tu as raison ... mais tu vas ptet être surpris mais je me thérapise depuis une bonne dizaine d'années déjà ! j'ai vu bcp de psy différents (psycho -psychiat ...et même psy généalogie tout ça)
bon aussi, je n'en ai pas parlé mais je suis encore un peu fragile car je sors d'un long burn out ... donc aussi, tu vois juste sur cette idée de perfection ... que je travaille à dépasser , mais encore moins fastoche quand on est zèbre ...

je viens d'aborder ce sujet de "modèle" avec la psy que je vois en ce moment ; la difficulté pour moi est de déterminer si vraiment je souhaite fonder une famille ou non ..... avant cette relation, j'étais dans mes projets et je faisais en sorte de ne pas y penser; c'était mieux mais pas bien ; car au fond il y avait aussi un mécanisme de protection
je veux être au clair avec moi même ...
et là je m'interroge et peut être qu'il faut juste lacher prise
j'ai le sentiment de vouloir un enfant mais c tellement complexe que ce n'est pas si évident ...
c'est vrai que la pression, c'est l'horreur ... je travaille à m'en débarrasser mais c'est vraiment pas si simple pour moi ... je viens de rêver qu'en fait il était super, que je l'aime et que je fais tout pour me remettre avec ... bon voilà quoi . et je me réveille bien entendu en nage ...

mais tu as raison, la vie c'est sinueux et il fut garder le cap !


riverrun

Messages : 96
Date d'inscription : 14/05/2016
Localisation : nancy

http://cie-temporal.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum