Comment gérer une "connexion" intense au travail sans (se) faire (trop) du mal ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment gérer une "connexion" intense au travail sans (se) faire (trop) du mal ?

Message par Shamrock le Sam 16 Sep 2017 - 21:22

Je suis arrivée dans mon entreprise en avril. B est mon plus proche collègue dans la hiérarchie. Il est dans mes âges, sportif mignon donc que j'ai immédiatement classé dans les <attention clichés> prétentieux / dragueurs / grandes gueules. <> Nous étions sur un mode poli mais assez froid (comparé aux relations avec les autres collègues).
En juillet, nous avons commencé à travailler beaucoup ensemble. Une période de travail intense a fait craquer mon masque, j'ai commencé à sortir des jeux de mots, de l'humour absurde... Et j'ai vu un regard brillant d'intelligence commencer à se poser sur moi... Il s'est lâché, fait maintenant beaucoup d'humour avec moi ; comme s'il avait enfin trouvé quelqu'un qui comprenne et apprécie son humour ; et, pire, qui renchérit.
B est finalement un garçon discret, même timide, mais joyeux. Il dégage énormément de tendresse, dans laquelle je rêve de me blottir. J'ai redécouvert son corps musclé, sa façon de se mouvoir qui est presque une danse.
En juillet, nous nous sommes rapprochés, nous trouvions des prétextes pour passer du temps ensemble, nous nous taquinions, nous étions les yeux dans les yeux, nous étions tout sourire en étant près de l'autre. Je m'imaginais au départ d'une relation complice, tendre, un peu enfantine ; j'étais heureuse, pleine d'espoir, avec un cœur de seize ans.

En août, au détour d'une conversation à une pause d'équipe, surgit le mot fatal: ma copine. Sa tendresse, il la donne à une autre...

J'ai reculé, pour me protéger. L'entendre parler d'elle (même si rare et jamais pour moi seule) me fait mal.
Pourtant, il continue à me regarder, à venir me voir pour rien. La connexion est là, plus que jamais. Ces regards qui semblent dire toujours "je te comprends", qui se détournent tant ils sont intenses et nous font peur. Ces mots qui nous viennent en même temps et nous gênent... Ces frôlements dont on ne s'excuse pas, ces regards qui traînent... Ces avancées, pleines de rires et de complicité, qui alternent avec ces reculs froids et professionnels.
Alors je recule, mais pas longtemps... J'ai un comportement ambigu ; mais lui aussi.

C'est peut-être une histoire banale, celle d'une rencontre au travail avec un des deux en couple ; celle de deux surdoués qui se trouvent.
Mais comment gérer cette attirance, cette force qui veut nous rapprocher, mais qui n'a pas le droit d'être là ?
Je pense que je le perturbe. Il semble surdoué (j'ai pas mal d'indices), mais a une vie "dans la norme". Peut-être est-il en faux self, ou simplement chanceux dans sa vie, à avoir trouvé sa place sans trop de sacrifice. Il doit m'aimer d'une manière qu'il ne connait pas, qu'il ne comprend pas. Je suis attirée physiquement ; je ne suis pas sûre pour lui. Peut-être qu'il se sent beaucoup plus lui-même avec moi qu'avec elle, peut-être qu'il croyait qu'elle était la seule comme lui, mais qu'il en trouve une autre...
Arrêter de penser à lui ? Je me suis déjà détachée de mecs pas intéressés, assez facilement. Mais comment faire quand on se voit cinq jours par semaine dans une boîte de douze personnes ? Et quand l'attirance est si forte ?

Je n'ose pas lui en parler, j'ai peur de gâcher cet amour platonique qui fait malgré tout du bien. D'un autre côté, je ne veux pas m’imaginer avec lui, je ne voudrais pas être "celle pour qui il a quitté X"...

Comment tirer le meilleur de cette belle relation, pour tous les deux ? Si vous avez des conseils ou des témoignages, merci.
avatar
Shamrock
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 749
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 32
Localisation : Colmar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer une "connexion" intense au travail sans (se) faire (trop) du mal ?

Message par chuna56 le Sam 16 Sep 2017 - 21:40

Spoiler:
Surdoué ou pas, je suis pas certaine qu'il y ait 36 000 issues.

soit c'est réciproque, et
1. il quitte sa nana pour toi, et tu dis que tu veux pas (t'es certaine de ça ?)
2. il craque avec toi, mais reste avec sa nana.
3. il craque pas et vous vous languissez, les petits jeux toussa, ça dure un temps, puis l'un se lassera, ptèt lui en premier, ptèt toi.

soit c'est pas réciproque et le problème est rapidement réglé.

Dans tous les cas, c'est le merdier. et tu vas y laisser des plumes.
En plus sur ton lieu de travail, ça complique les choses, si ça se passe mal, t'es obligé de le garder sous ton nez. Ou quitter ton emploi (le truc simple à faire)

Je connais le bordel, et c'est ce que tu fais ici : on imagine mille possibilités, comment elle est l'autre, pourquoi, comment, le pourquoi du comment et le comment du pourquoi.
Vive l'amour tongue

Du coup, je peux pas répondre à ça : "Comment tirer le meilleur de cette belle relation, pour tous les deux ?"

ça dépend de toi. De ce que tu es capable de faire, ou pas. De supporter ou pas.

Arrêter de penser à lui ?
C'est la solution la plus sécuritaire. Même si c'est aussi la plus frustrante. et que c'est compliqué.
Ceci dit, ça serait encore plus compliqué s'il se passe quelque chose de concret qui doive s'arrêter.

La chose qui m'est venue à l'esprit en te lisant : fuis!...

Désolée de pas pouvoir t'aider. Et de te dire ce que tu n'as probablement pas envie d'entendre.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5167
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer une "connexion" intense au travail sans (se) faire (trop) du mal ?

Message par Shamrock le Dim 17 Sep 2017 - 17:27

Merci Chuna pour ta réponse Smile

chuna56 a écrit:tu dis que tu veux pas (t'es certaine de ça ?)
Disons que le coeur dit oui, mais que la raison dit que ce serait une mauvaise idée. ca craint d'être "celle pour qui il a quitté X"... En plus, elle a l'air "socialement parfaite" donc dur de passer après. (ils font plein de sports différents ; moi dyspraxique qui sait ni nager ni conduire (ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas sportive ni que j'ai pas de qualités Wink )) Et il faudrait qu'on se connaisse plus pour savoir si on est réellement compatibles.

Ou quitter ton emploi (le truc simple à faire)
Non je ne quitterai pas mon boulot (CDD) (super à tous les points de vue), je n'en suis pas à ce point là.

La chose qui m'est venue à l'esprit en te lisant : fuis!...
Hum j'aimerais bien. Mais comment faire ? on est 12, on tient dans un couloir. Je dois bosser beaucoup avec lui (on fait une mini équipe technique à 3), on n'arrête pas de s'échanger des infos et des demandes d'aide (il n'est pas le seul) donc j'ai intérêt à garder une relation cordiale avec lui.

Mais c'est sûr que
Arrêter de penser à lui ?
C'est la solution la plus sécuritaire. Même si c'est aussi la plus frustrante. et que c'est compliqué.
Ceci dit, ça serait encore plus compliqué s'il se passe quelque chose de concret qui doive s'arrêter.
c'est bien vrai silent
avatar
Shamrock
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 749
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 32
Localisation : Colmar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer une "connexion" intense au travail sans (se) faire (trop) du mal ?

Message par Perle38 le Dim 17 Sep 2017 - 22:16

Laisser faire les choses sans se poser trop de question et vivre l'instant t
Profiter d'avoir un super collègue ! 
Profiter de ces moments de complicité ! 
Rigoler...et Travailler !!!!
avatar
Perle38
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 41
Date d'inscription : 14/09/2017
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer une "connexion" intense au travail sans (se) faire (trop) du mal ?

Message par Shamrock le Lun 18 Sep 2017 - 20:28

Merci Perle pour ton.message. Laisser faire et profiter... C'est ce que je fais... tant que je ne vois rien de mieux à faire... #carpediem Smile
avatar
Shamrock
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 749
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 32
Localisation : Colmar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer une "connexion" intense au travail sans (se) faire (trop) du mal ?

Message par Merule Hier à 17:30

Ne rien faire oui cest le mieux. Parfois ce genre de truc s'évanouit tout seul : la vie change tu rencontre quelqu'un d'autre ou bien tu es ammenée a ne plus bosser avec lui pour un temps.

Enfin de tte facon mon avis perso : les histoires d'amour au travail cest casse gueule. Quoi qu'il arrive cest le bordel, malheureusement.

Merule
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 25
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer une "connexion" intense au travail sans (se) faire (trop) du mal ?

Message par I am so sure Hier à 18:41

Lui dire ou lui faire comprendre à demi gestes et mots ? Ca va t'apaiser déjà et ça te fera extérioriser. Il te donnera quelques infos et en fonction vous vous recalerez autrement ? voire mieux ? sinon je me disais ça doit te faire des tensions et des réflexions lourdes du coup et qui peut être même justement t'empêche de profiter et qui sait lui aussi de cette connexion ?

Parler, exprimer ça baisse les tensions surtout si on pense avoir un sentiment amoureux qui sait, ça t'évitera sûrement la lourdeur de te faire toute seule et sans ses infos à lui des constructions mentales ? et ensuite s'il est adulte et équilibré, il comprendra tout à fait et t'aidera même qui sait. Et tout ça fait s'il est "con"  Very Happy de toute façon comme tu te l'imposes à toi, lui aussi il sera quand même obligé de faire des efforts pour maintenir à minima une bonne relation professionnelle ?Et ça pourrait même d'ailleurs donner un double gagnant j'appelle ça, si tu projettes, tu n'es pas au présent avec lui dans la bonne configuration, si ça ne doit rester que d'une belle amitié entre vous ou une bonne relation professionnelle, autant qu'elle soit saine quelle qu'elle soit ?

Et y'a rien de mal au fond à avoir une connexion avec quelqu'un en couple en fait ?et idem si lui a une attirance pour toi tu lui permettras aussi de la verbaliser. Quand on se fait des constructions mentales soi même il y même des fois où finalement justement à partir du moment où on lève certaines ambiguïtés, on se sent mieux déjà, toutes les émotions et ressentis ne restent pas à l'intérieur, et en plus du coup l'autre aura répondu à des questions, ça met les dossiers de suite plus à plat.

Si ça peut te servir, je sais qu'en faisant comme ça souvent, ça a fait du bien à tout le monde d'une façon ou d'une autre et justement en plus au boulot ça aide à l'alourdir moins. Je dis "con" pas méchamment mais dans le sens que dans l'imaginaire, on idéalise, j'ai déjà fait ça avec un gars cool en lui disant il faudrait que je te dise un peu à quel point je pense que tu es bien ? comme ça tu peux me dire comment tu ne l'es pas ? stp, comment ça je rêverai de toi moins parfait et avec ton aide et un peu de chance, je vais même qui c'est te trouver "con" et on pourra se remettre à bosser parce qu'en boulot là c'est sûr t'es pas "con".

Tout ça à ta sauce, dans ton contexte, selon tes feelings, tes envies. A bosser il peut être génial et en connexion sur lieu de travail aussi, ça tombe en perso c'est un boulet et sa copine rêve peut être qu'une collègue de bureau l'en débarrasse et là du coup ça sera avoir avancer de façon inversée, tu te retrouveras sans plus une connexion de travail mais qui sait encore plus malsaine et en plus qui viendra te voir à domicile  Razz

En plus verbaliser te permettra de voir justement même aussi si après coup tu ressens aussi fort et aussi loin. Je pars du principe aussi qu'au pire des cas une bonne connexion au travail c'est déjà cool. Pour ma part j'axerai mes raisonnements surtout sur ça à la base.

Puisque une connexion c'est à deux, donc pour répondre à ta question, j'ai plus réfléchi deux minutes dans le sens gérer à pas tout seule, surtout justement si ça mélange pro et d'autres choses. Ca vous fait plus de "dossiers" à gérer ensemble, non et je te le souhaite dans la joie et la bonne humeur, et donc sans souffrance ni longue au pire ? ni pour lui si il est sympa.

Voici c'est ce que j'ai pensé hier à te lire et du coup j'ai même penser à venir l'écrire Wink  cat
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 7671
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer une "connexion" intense au travail sans (se) faire (trop) du mal ?

Message par Bulle de Puce Hier à 19:17

"Je n'ose pas lui en parler, j'ai peur de gâcher cet amour platonique "

Bonsoir

rien ne te dit qu'en lui en parlant tu vs tout gâcher. Bien sur on a envie dans ces cas la de rester sur son nuage et de rever mais a coté de cela tu vois bien que c'est quand même un peu douloureux. Si tu arrives a lui en parler en posant des "je" (et pas des tu), pour exprimer que tu es troublée, que tu apprécie sa présence mais que tu as bien entendu qu'il avait uen copine et que du coup tu es gênée... et (surtout!!) que tu en sais pas quoi faire... eh bien il ne va pas non plus vouloir te perdre, ton amitié est précieuse, votre complicité est précieuse... mais comme vous vous respectez c'est à deux que vous allez trouver le modus vivendi qui va vous convenir a tous les deux...
Ose montrer ta vulnérabilité... il ne peut pas y etre insensible. ce qui t'arrive est normal, naturel... mais si tu ne lui dit pas que certaines choses te font du mal (si il te parle de sa copine par exemple... ) ben il ne va pas le deviner...

Dans ce cas on a l’impression de passer a autre chose, d'avoir dit des choses authentiques, de créer un lien très spécial avec l'autre... car il y a de la franchise et cela fait avancer la relation, même si ce n'est pas, ou plus, vers une relation intime... tu te respectes toi même et tu le respectes aussi... ca peut devenir une magnifique amitié... et puis on sait jamais ce que réserve l'avenir hein?
avatar
Bulle de Puce
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 156
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 50
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer une "connexion" intense au travail sans (se) faire (trop) du mal ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum