le journal

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Mar 19 Sep 2017 - 11:28

1551 vues *-* Je ne pensais pas que cette partie du forum avait autant de visiteurs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Mar 19 Sep 2017 - 18:06

Mais repenser à elles me rend très nostalgique. Et la nostalgie entraine la mélancolie. Je vois la mémoire comme un vaste cimetière. Il renferme tous ces souvenirs morts et à jamais perdus. Ces souvenirs qui nous hantent parfois. De temps en temps, nous leur rendons visite. Avec des fleurs ou avec des larmes. Tout dépend de notre état d'esprit du moment. Dans mon cas c'est très souvent avec des larmes de tristesse et de regrets...

<3

Ca m'est familier. La memoire permet de redonner vie, de voyager dans le temps. Dans ma memoire, ils rient encore, olivier sourit, traverse la cour, insouciant, ne sachant pas que 20 ans plus tard il mourrait, à 40 ans.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Mar 19 Sep 2017 - 22:00

Je désolée d'apprendre que tu as perdu un être cher. Les pertes, je connais. Elles laissent des marques à vie. Le temps passe. Pas la douleur. Pas les souvenirs. 40 ans c'est beaucoup trop jeune.

Si tu souhaites en parler sur ce fil sache qu'il est aussi fait pour ça. D'autres personnes pourraient se reconnaitre et te soutenir dans ton travail de deuil. Je te le souhaite. Courbette


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Mer 20 Sep 2017 - 0:03

Wink

La memoire est un sujet Bien plus intéressant !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Mer 20 Sep 2017 - 7:45

Pas de problème Cacendre. Wink



Dernière édition par Bigdistress le Ven 29 Sep 2017 - 22:25, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Mer 20 Sep 2017 - 15:32

.


Dernière édition par Bigdistress le Ven 29 Sep 2017 - 22:26, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Mer 20 Sep 2017 - 17:17


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Mer 20 Sep 2017 - 19:34

Enjoy ! Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par jolindien le Jeu 21 Sep 2017 - 7:32

Réciprocité

Peut-être que ce que l'on voit à l'extérieur est un reflet de cet intérieur.
Le hasard se fait alors évidence, la vie nous amène ce qu'elle doit, et que faisons nous avec?
Si nous pouvions nous regarder avec un peu de tendresse, d'amour, juste dans l'instant...
Et faire un pas vers soi, entrevoir un autre champ du possible, faire peut-être un pas de plus.
Alors de pas en pas nous avancerons à nouveau dans ce chemin, la vie.

Peut-être, encore un peut-être, que contrôlons-nous.
Un jour un être se présentera , et avec lui, elle, on pourra partager ce que l'on est.
Ce que l'on est au fond.
Peut-être que ce moment durera un jour, une année, une vie, ...une éternité,
peu importe, on l'aura vécu.
Cela deviendra une part de nous, comme tout ces relatifs qui traversent nos vies, autant de perceptions qui façonnent l'être.

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1274
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Bulle de Puce le Jeu 21 Sep 2017 - 7:41

Ta solitude est toute relative... puisque tu sembles avoir besoin que l'on te voit (ici), que l'on te lise, pas forcément, si j'ai bien compris, que l'on te réponde, ou en tous les cas pas n'importe comment. Bien sur écrire ici est avant toute chose un monologue avec soi-même n'est-ce pas? mais aussi une main tendue? Tu me sembles très exigeante et très critique avec les autres, la aussi je comprends, je le suis moi-même et c'est cela la prison. Cette attente de perfection, cette idéalisation permanente et cette déception permanente, donc la plongée dans le découragement, la dépression.
Je vais sans doute t'ennuyer mais je en peux que parler de moi et mon vécu, tu prendras ce qui t’intéresse, tu mettras le reste à al poubelle en me le faisant remarquer si cela te chante, c'est TON post comme tu l'as dit. Je suis passée par certaines choses que tu décris et cela me donne envie d'écrire sur ton post. Pourquoi te fais tu du mal en adoptant cette attitude d'attente exigeante et de constante déception? penses tu vraiment que par la seule force de ta demande le monde va changer? est-ce si difficile de renoncer à vouloir? est-ce si difficile d'accepter que la réalité n'est pas, ne sera jamais, celle que veut, en tapant des pieds si il le faut, l'enfant qui a tant besoin d'amour et sans doute, surtout, de réconfort? qui peut raisonnablement répondre à tes demandes si himalayesques et que donneras tu en retour à celui ou celle qui se sera ainsi donné(e) à toi?
Oui la vie est difficile, cruelle c'est certain, pas parfaite. Mais justement, à nous d'y travailler. Ca ne va pas venir d'une instance supérieure... tu es seule, oui, comme nous tous, dans nos têtes, dans nos histoires... mais tu n'est pas isolée, la preuve, tu es ici sur ce forum et ce n'est pas anodin.
J'ai eu beaucoup de chance de sortir de la dépression et d'en apprendre beaucoup. Cela s'est passé par étapes, avec parfois des grandes avancées simplement parce qu' à un moment donné j'ai croisé une personne, puis une autre, qui par l'échange, a mis des mots, m'a aidée à me décaler, à dire autrement, et paf, comme miraculeusement, ce qui était bloqué s'est apaisé. Je parle de miracle car parfois cela a eu lieu du soir au lendemain, un échange authentique avec un.e vrai.e écoutant et la souffrance s'est éteinte, comme on souffle une bougie. Mais j'ai su formuler aussi ce qu'elle était et ce que je demandais, et ce sont parfois les coups et les impasses qui m'ont obligés à bouger... et lâcher... non pas renoncer.. simplement lâcher... laisser filer... et c'était parti. L'orgueil, qui nous tient debout souvent, est une prison. La fierté est une estime de soi que l'on gagne par l'agir et l'attitude constructive. Vois tu la nuance? J'espère que j'ai enfin, enfin, retrouvé la paix et ma joie intérieure, en tous les cas je les savoure à chaque instant après 8 ans de galère parsemée de deuils, déménagements, crises de colère et conneries diverses. Je t'en souhaite, sincèrement, autant (de paix et de joie bien sur, pas de galère  Very Happy )... et peut être que sur ZC tu trouveras quelques pavés moussus ou rais d'arc-en-ciel pour ton chemin à toi. Bonne journée.
(peux être trouveras tu quelques pistes aussi sur le site Evolute.fr, ou Redpsy.com... dont l'excellent livres de Michèle Larivey: le défi des relations... ou cet autre: l'enfer de la fuite)
avatar
Bulle de Puce
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 232
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 51
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Jeu 21 Sep 2017 - 10:12

Jolindien et Bulle de puce, merci pour vos passages. Ton texte est superbe jolindien.


Dernière édition par Bigdistress le Ven 29 Sep 2017 - 22:27, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Introïbo ad altare dei

Message par i.a. le Jeu 21 Sep 2017 - 13:52

Bonjour Bigdistress !

Après avoir tout lu (eh oui !) je me propose de m'immiscer dans TON "journal d'une hyper-sensible".

Comme tu ne sembles pas aller au mieux et qu'il ne serait pas chrétien d'en rajouter une couche (on ne tire pas sur une ambulance) ; avant de m'autoriser à y vaquer ou bien de me lancer un fulgurant "vade retro Satanas", je t'invite à lire un peu de ce que j'ai déjà écrit sur ZC ... et à me suggérer une ligne poétique (qui te plairait) à suivre te concernant.

A bientôt peut-être !

Wink
avatar
i.a.
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 550
Date d'inscription : 11/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Poupipou le Jeu 21 Sep 2017 - 14:11


J'ai lu que tu pourrais, dans un futur proche, partir à N.Y. ! Je trouve cela génial ! Que vas-tu y faire ?
avatar
Poupipou
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 59
Date d'inscription : 15/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Jeu 21 Sep 2017 - 18:45

.


Dernière édition par Bigdistress le Ven 29 Sep 2017 - 22:54, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par jolindien le Jeu 21 Sep 2017 - 19:19

Si l'univers est fractal, alors toute chose se reflète dans chaque chose.
Faire le lien, et comprendre à partir de l'extérieur ce qui est à l'intérieur.
D'un pourquoi nait alors un comment. Et de ce nouveau comment émerge un nouveau pourquoi...
La joie qui était si ténue, et ponctuelle ose se montrer, et nous suit en dansant aussi.
A chaque pas elle se fait plus douce, plus entière, un jour, peut-être elle sera toujours là, alors la souffrance n'aura plus de place.



jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1274
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Bulle de Puce le Ven 22 Sep 2017 - 6:51

je trouve que ce que tu ecris de tes échanges avec ton frère est très joli... pour une fois je perçois autre chose en toi que de la colère (change le mot pour mieux si tu le souhaites). En tous les cas ton dernier post m'ont fait t'imaginer en arbre... ca bruisse fort dans la ramure, ca secoue, tout le monde, fichez moi al paix et allez vous faire voir ailleurs avec vos conneries ... mais... mais... les pieds sont enracinés, le corps est en grève, l'écorce est si rigide à force d'être protectrice? oh mais dites donc, la, dans le petit trou ... c'est pas un ti coeur tout mou la, AH NON NON NON dit la belle, vade retro bandes de psys de comptoirs... ne touchez pas à mon intégrité, ma personne, mes idées, mon Moa quoi. Bon d'accord d'accord, je remets le bouchon... j'ai rien vu... l'arbre fort resiste et ne rompt pas. Yes. Fier même quand les toutous du coin viennent pisser à sa base, oh les salauds...
ah tiens, j'aurais aussi pu t'imaginer en grand voilier costaud à qui faut pas en compter, attention aux canons... c'est un fameux trois mâts fier comme un taureau Hisse haut, Santiaaaano... Dix huit nœuds, quatre cents tonneaux, Je suis fier d´y être bien au chaud (paroles adaptées d'une chanson de vieux, ben oui j'assume, rire).
Bonne journée.. la mienne est hyper remplie comme d'hab en Septembre, ca m'apprendra à faire mon colibri-calimero pour essayer de protéger des humains ce qui peut encore l'étre. Sisyphe, Resnick et Kannemahn, j'arriiive.
avatar
Bulle de Puce
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 232
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 51
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Ven 22 Sep 2017 - 13:43

jolindien ton texte est joli mais je ne l'ai pas entièrement compris. Il y a beaucoup de messages cachés.

Bulle de Puce ton style est amusant. Léger. Presque innocent.
Tes comparaisons sont justes. Surtout pour le fameux voilier de Hugues Aufray. Fier comme un taureau. Pété de rire Bonne journée à toi aussi. Fais attention à ta santé. Ne t'épuise pas trop.


 Aujourd'hui, je voudrais rendre mes hommages à cette femme qui nettoie les marches menant jusqu'au métro. Je ne sais pas pourquoi j'ai pensé à elle en me réveillant. Peut-être parce que je ne la vois plus. A l'époque où je me rendais en cours je la voyais tous les matins. Elle devait commencer très tôt.

 Habillée de sa blouse bleue, coiffée de son bonnet blanc et armée de son sceau, elle nettoie. Devant les passants indifférents. Ils lui accordent à peine un regard. A peine un sourire. Elle semble presque invisible. Elle nettoie machinalement. Les yeux baissés. Malgré son imposante silhouette je sens qu'elle essaye de se faire toute petite. Les seules fois où elle lève les yeux c'est lorsque je lui adresse un timide bonjour. A chaque fois elle a l'air surprise. C'est là que je remarque son visage marqué. Usé. Je n'ai pas envie de faire semblant qu'elle n'existe pas. J'ai envie qu'elle sache que même si je ne la connais pas, elle existe pour moi. Que son travail ne la rend pas moins intéressante que les autres. Peu importe qui elle est. Ce n'est pas son travail qui la définit.

Je n'ai jamais osé lui parler. Je le devrais. Mais j'ai peur de la déranger. Et pour lui dire quoi ? Lui poser des questions sur elle ? Est-elle mère de famille ? Est-elle seule ? Est-elle malheureuse ? Heureuse ? Je ne le saurais jamais.

 Un jour je me suis emportée parce qu’un élève a jeté un paquet de chewing-gum vide. Juste devant elle. Ensuite il a continué à avancer en riant fort avec ses amis. Elle l'a ramassé sans mot dire. L'expression de son visage montrait qu'elle aurait aimée être partout. Sauf à cet endroit. Je maudis ces personnes qui se croient tout permis. Qui prennent de haut. Parce qu'elles ont eu plus de chances dans la vie. La roue tourne. Combien de fois par jour croise-t-elle ce genre d'abrutis ? combien de fois par jour doit-elle essuyer les regards de mépris ? De pitié ?
J'espère seulement qu'elle se porte bien. Ou mieux.


Dernière édition par Bigdistress le Ven 29 Sep 2017 - 22:55, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Zorglub_33 le Ven 22 Sep 2017 - 13:47

Bigdistress a écrit:. Je ne cherche pas de solutions à ma dépression.

Question sans aucune volonté de polémique, mais parce que ta phrase m'interpelle (ayant vécu moi-même un épisode dépressif dont je n'avais qu'une envie : en sortir) : pourquoi ?

Zorglub_33
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 109
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par jolindien le Ven 22 Sep 2017 - 13:57

Univers fractal, les innombrables facettes de l'existence, du monde, se reflètent les unes dans les autres.
Ex: peut-être que tu trouveras des réponses à tes pourquoi dans cette femme de ménage, et si on est attiré dans un échange avec une personne, il y a un sens à cela, on a besoin de cette expérience (et l'autre aussi) pour évoluer.
Comme si le "soi" savait, mais le "moi" souvent freine, car il veut contrôler...il a peur de l'inconnu, mais comment dépasser le connu sinon s'ouvrir à son contraire?
A chaque pourquoi compris (la réponse à l'intérieur) une réponse à l'extérieur (un comment), c'est comme un jeu de double miroir qui se renverraient une image.
Une image de soi, à un instant qui évolue, à l'intérieur, à l'extérieur, de nouveau à l'intérieur...
Ainsi on prend conscience de tout ce qui nous compose, la dualité s'efface, la joie grandit.

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1274
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Ven 22 Sep 2017 - 15:55

jolindien ta théorie est intéressante. J'ignore si mon "moi" me freine dans mes envies mais c'est une question que je vais creuser. Wink

Une pote m'a appelé pour me conseiller de jouer à l'euromillions. 134 millions à gagner ce soir. Elle a cru bon d'ajouter que si elle gagnait une telle somme elle ne saurait pas quoi en faire. Peut-être aider sa famille. Ses amis. Puis se payer plein de voyages. Plein de fringues. " Je ne saurais même pas quoi en faire. Même si je faisais des folies toute ma vie il m'en resterait encore beaucoup à ma mort." disait-elle.

Évidement si tu ne penses qu'à toi. Tu en es sûre ? Tu es sûre qu'il n'y a vraiment rien à faire avec 134 millions ??? Je ne sais pas moi. Créer des associations. Donner à manger aux gens qui ont faim. Construire des écoles. Des refuges. Faire quelque chose d'utile pour la société. C'est triste et révoltant de penser qu'il n'y aurait à faire avec tant d'argent. Surtout lorsqu'il tant de gens dans le monde en ont besoin. Mais oui j'oubliais. Dans cette société individualiste c'est MOI d'abord. Et plus on en a et moins on donne.

Quand je pense que Liliane Bettencourt est morte avec 40 milliards. Combien d'enfants affamés aurait-elle pu sauver avec toute cette fortune ?
Je préfère ne pas y penser. Ça amplifie ma tristesse. Je retourne à ma musique.




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Bulle de Puce le Ven 22 Sep 2017 - 18:17

j'aprécie ta sensibilité a l'injustice. Pres de mon boulot, il y a deux SDF. Un qui a du avoir un passé un tant soit peu alcoolisé, mais gentil. Un autre sans doute migrant, parfois on voit sa femme ou sa fille qui le remplacent. Aux deux, car je passe devant eux, je dis systématiquement bonjour. Cela peut paraitre bien peu, mais tu sais Bigdistress, un bonjour, c'est reconnaitre que l'autre existe... est la... le voir... et ca c'est HYPER important. Pareil avec les femmes de ménage que je croise quand j'arrive (la première) au bureau.. on échange un peu, elle viennent de me donner un surnom hyper sympa et ca, dans leur vie a elle, c'est un honneur pour moi, elles me font ainsi rentrer dans leur cercle... parfois je ne vais pas bien, et tout a coup dans la rue un échange de sourire, une politesse.. je trouve que cela tout à coup nous reconnecte a notre humanité.

Je pense, Bigdistress, que tu es avant tout tres tres sensible. Tout sauf indifférente. Dans mon post précédent je ne te disais pas de renoncer, surtout pas!! mais accepter ses limites a soi et "faire sa part", et il y a des choses qu'on voudrait changer (134 millions, je sais ce que j'en ferai moi, c'est certain, et pas pour m'amuser), et on se sent impuissant... mais ce n'est pas uen raison pour ne RIEN essayer... Si tu t’intéresse un peu au Tao, tu verras que c'est un peu le principe des couples de forces.. si tu t’intéresse aux arts martiaux, tu verras qu'il est idiot et couteux de contrer une force de manière frontale, mais bien plus efficace de le faire toujours en créant un angle, et en utilisant, par le bon usage du corps, une quantité minimale d'énergie.

La colère est saine. En ce qu'elle exprime la souffrance. Il faut que cela sorte. Mais il y a aussi des limites. Si toute ton énergie ne passe QUE dans la colère cela n'est pas très productif... et surement extrêmement fatiguant.
Quand ma colère s'est tue, j'ai pu enfin recommencer à dormir. Et a regarder devant moi et faire des projets, et je me suis sentie bien plus légère et pleine d'énergie pour... continuer à essayer de changer le monde.
Je regrette d'avoir eu à passer par la colère, d'avoir été verbalement très violente avec ceux qui m'avaient fait du mal (comme ces gamins qui humilient la personne qui nettoie les marches du métro... mais après tout tant pis pour ceux que j'ai incendié, moi au moins j'ai pu le faire, cette femme de ménage tient à son job et à sa vie et ne peut que se taire...)
Quand personne n'entend (dans les deux sens du terme), il faut parfois hausser le ton n'est-ce pas?
avatar
Bulle de Puce
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 232
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 51
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Sam 23 Sep 2017 - 11:58

.


Dernière édition par Bigdistress le Ven 29 Sep 2017 - 22:28, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Bulle de Puce le Sam 23 Sep 2017 - 13:10

Comment as-tu fait pour calmer cette colère ?

je ne sais pas trop. Une partie de ma colère (= la revolte, l'indignation, l'empathie face à la souffrance, l'hallucination face à la betise) est toujours la et me sert de moteur... et la j'ai la chance de l'évacuer dans mon métier. Ensuite eh bien je continue a aider les autres autant que je peux, sans m'épuiser... et puis en ce qui concerne ma pire colère (fureur, rage) eh bien comme elle etait due a une enorme bêtise faite par une personne proche (et ma rage due a ma decouverte que c'etait faux, sentiment de trahison, incomprehension, gachis, etc...) j'ai trouvé qui me reconfortait, j'ai eu de la chance, ca a duré 3 ans... j'ai beaucoup ecrit, j'ai eu un ami qui ecoutait mes delires, et j'ai parlé, a des psy principalement (pour le coté confidentiel).

mais vois tu... nous ne pouvons pas détester la violence et.. etre violentes nous même? si? ne pas aimer que les humains soient "nuls" et penser que en les jugeant on va les faire changer? Quels sont les humains et les choses qui rendent les autres humains meilleurs? les bourreaux ou les gentils? les juges ou les éducateurs? la guerre ou bien l'amour (et NON, je ne prône pas le béni-oui-oui ici, le bisounours ou les fleurs bleues. Lire des trucs sur la discipline positive). Mes les gens qui ont fait de moi uine personne meilleure, plus belle, ne sont pas ceux qui m'ont jugée, fait du mal, ou tapée dessus (psychologiquement parlant). Et toi?

oui c'est frustrant de voir tant de conneries. L'autre jour j'ai explosé sur ce forum en lisant un post dont l'intitulé, franchement, et la suite des posts de son auteur, m'ont juste donné envie de le secouer "grave"... mais c'est parce que comme il etait HP, je m'attendais (et c'est moi l'idiote ici) à lire des choses intelligentes... or l'intelligence et les emotions ne sont pas toujours connectées... un etre tres intelligent peut aussi dire un tas de "betises" (mon jugement) sous le coup de ses émotions. Quand il ecrit ce qu'il ecrit eh bien si il pensait que c'etait bete il ne l'écrirait sans doute pas (ca te concerne aussi, ca me concerne aussi). Et ce d'autant que quand on ecrit on est seul/e et on n'a pas une répartie ou une moue en face pour nous guider (d'ou ma remarque sur le fait qu'ecrire est avant toute chose un monologue avec soi-même, puis ensuite, eventuellement... ecrire est fondamentalement egocentré en premier lieu).. Tout est donc relatif...
et surtout, nous allons TROP VITE, TROP VITE.. les gamins qui jettent le paquet aux pieds de la femme de ménage en rigolant, tu les juges (et moi aussi), mais l'ideal aurait été de nouer le dialogue et de voir pourquoi ils faisaient cela, en quoi c'etait drole, et les faire exprimer les chose spour qu'ils realisent combien c'est puéril et bete (ou pas!!!), voir ce qui les ferait changer d'attitude (je n'ai pas d'espoir, les ados sont des provocateurs il semble qu'ils faille en passer par la pour nombre d'entre eux!!! argh!!!)

Quant à ta malchance avec les appareils électriques... eh bien c'est peut être une question de champ électromagnétique... tu dérègles les machines ma belle... ouah... fais toi engager par la CIA ou EDF... ça existe.. je crois qu'il va falloir t'enrober d'aluminium de la tete au pied et te couler dans le ciment... non plus sérieusement c'est une piste a creuser. Mais je n'en sais pas plus.
avatar
Bulle de Puce
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 232
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 51
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Bulle de Puce le Sam 23 Sep 2017 - 13:50

un peu de lecture?

et pourquoi pas, tout simplement... https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypersensibilité_(psychologie)
avatar
Bulle de Puce
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 232
Date d'inscription : 11/03/2017
Age : 51
Localisation : délocalisée

Revenir en haut Aller en bas

Re: le journal

Message par Invité le Sam 23 Sep 2017 - 14:01

Big : pour la dame, un sourire et un bonjour, tout simplement ?
Elle verra ainsi que tu la regardes qu'elle n'est pas qu'un amas de chair qui lave ?
Je trouve toujours des circonstances pouvant expliquer tel ou tel comportement. Je globalise et m'interroge sur l'enfance, vecu etc.
Ceci dit je suis impulsive : je vais être patiente, expliquer etc, et puis je sais pas pourquoi, tout d'un coup j'explose.
C'est assez penible de surreagir ainsi, mais en réalité ca n'arrive que lorsque j'ai renoncé, et cette colere prend sa source dans ma propre impuissance je crois.
J'essaie d'intégrer d'autres systèmes de pensées, de garder à l'esprit que d'autres équilibres chimiques existent chez les gens et les conditionnent, afin d'avoir un seuil de tolérance toujours plus élevé ( et surtout ressentir que ca ne dissonne pas en moi).
Il y a de grands maux que je ne tolérerai jamais . Je ne vais pas lister, on doit avoir peu ou proue les mêmes référentiels pour considérer ces actes comme des versants sans appel du Mal.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum