Comment avoir une copine quand on est asperger

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Déhèle le Lun 4 Sep 2017 - 23:51

Asperzebre a écrit: En ce qui concerne les femmes attirées par les mecs 'pas bien', c'est un ressenti qui ne m'a jamais quitté, ayant vu quantité d'hommes beaux parleurs n'ayant aucun respect pour les femmes (plusieurs copines en même temps sans qu'elles ne le sachent, mentent pour coucher, considèrent les femmes comme des objets sexuels, etc...) avoir beaucoup de succès avec les femmes, tandis que les hommes sympas, respectueux, et sincères (dont je fais partie) étaient sur la touche (y compris les non-Asperger qui n'avaient aucun problème pour adresser la parole à une femme).

Objectivement parlant, et bien que ça ne m'enchante pas vraiment, je pense que les conseils de tes 'connards misogynes' dont vous avez débattu sur ce fil sont ce qu'il y a de plus efficace avec la grande majorité des femmes.

D'ailleurs, presque tous les mecs 'pas bien' que j'ai connu qui avaient du succès avec les femmes donnaient le même genre de conseils de 'connard misogynes' à leurs copains en manque de succès.
J'ai vu des gars timides et respectueux qui recherchaient sans succès une femme à aimer pour ce qu'elle est se faire violence pour suivre les conseils de drague et se transformer en branleurs vaniteux, et ça a payé: l'abandon de l'idée de considérer la femme comme son égal, et le choix de la considérer comme juste bonne à baiser leur a permis de prendre de l'assurance (on est bien plus à l'aise face à quelqu'un qu'on considère comme inférieur que face à quelqu'un avec qui on a peur de ne pas être à la hauteur), et de parvenir rapidement à leurs fins avant de donner à leur tour leurs conseils de drague à leurs copains qui n'y arrivaient toujours pas avec les femmes.
C'est une sorte de cercle vicieux à grande échelle, la grande école de la drague, qui commence au collège/lycée et se poursuit au moins jusqu'à la FAC, et probablement bien plus loin encore (n'ayant presque plus de relations avec des hommes depuis que j'ai quitté la FAC, je ne suis pas en mesure de constater si ce comportement est toujours présent chez les hommes plus âgés, mais il me semble cohérent de penser que oui).
Dans cette grande école de la drague, les mecs inexpérimentés, respectueux et sans succès auprès des femmes, apprennent de leurs aînés à devenir des connards qui s'envoient en l'air quand ils veulent avec des femmes qu'ils auront berné avec de belles paroles.
Tous les mecs ont connu ça (ceux qui diront le contraire sont des hypocrites qui cherchent à se faire bien voir de leurs lectrices): les conseils de drague, de pote à pote, ça tourne à 95% autour du concept suivant: 'apprend à leur dire ce qu'elles veulent entendre, tu t'en fous si c'est pas vrai'.

Preuve, si il en fallait une, que les attentes des femmes (pas toutes, mais une grande majorité)envers les hommes sont en grande partie responsables des comportement machos dont elles viennent se plaindre ensuite.
Si les femmes allaient naturellement vers les hommes qui les respectent et les estiment, au lieu d'aller vers ceux qui leur vendent du rêve, on n'en serait pas là.


Tout est dit et bien dit! C'est malheureusement la stricte réalité comme je la vois également!
avatar
Déhèle
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 89
Date d'inscription : 05/08/2017
Age : 32
Localisation : à côté du H

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Invité le Mar 5 Sep 2017 - 0:26

Asperzebre a écrit:Je me permets un petit témoignage d'Asperger un peu plus âgé que toi.

LittleBilly a écrit:
Je ne parle pas de sexe, j'en ai déjà fait l'expérience plusieurs fois et j'ai compris que ça n'était pas un problème pour moi

Rien que ça, c'est déjà énorme.

A ton âge, mon questionnement, ce n'était même pas "comment avoir une copine?", mais "comment parler à une fille?".
J'ai eu mon premier baiser à 23 ans, baiser sans lendemain en fin de soirée alcoolisée, avec une fille dont je n'ai jamais connu le nom.
C'est ce baiser qui m'a fait réaliser que ce n'était pas 'foutu' pour moi, que je pouvais plaire à quelqu'un.
Pendant 3 ans, je me suis accroché au souvenir de ce baiser pour essayer de garder le moral, et arrivé à 26 ans je commençais à sérieusement penser que ce n'était qu'un accident de parcours et que je ne renouvellerais jamais cette expérience.
A 26 ans, par pur hasard, je suis tombé sur la seule femme qui ait partagé ma vie, avec qui j'ai eu une relation de 6 ans et demie.

Je sais grâce à cette relation que j'assure sur le plan sexuel (au sens: je sais donner du plaisir à une femme).
Mais je sais aussi que je n'assure pas sur le plan sexuel (au sens: je ne sais pas comment m'y prendre pour coucher avec un femme), car sans cette relation qui aurait très bien pu ne jamais se produire, je serais encore puceau: je n'ai jamais eu la moindre occasion de coucher avec quelqu'un d'autre (je n'aurais pas souhaité le faire pendant ma vie de couple, mais j'aurais bien aimé pendant mon célibat, avant et après cette vie de couple).
Je pense que je ne saurais jamais comment faire pour coucher, et le fait que tu n'aies pas de problème sur ce point est un avantage considérable en ta faveur.
Avec ça, je pense que tu es bien mieux armé que moi pour trouver une copine (on couche, ça marche bien, on se revoit, on en profite pour discuter, faire des activités, et petit à petit on devient amoureux).
Si j'y suis parvenu sans avoir accès à ça, il n'y a pas de raison que toi, qui y a accès, tu n'y parviennes pas.

En ce qui concerne les femmes attirées par les mecs 'pas bien', c'est un ressenti qui ne m'a jamais quitté, ayant vu quantité d'hommes beaux parleurs n'ayant aucun respect pour les femmes (plusieurs copines en même temps sans qu'elles ne le sachent, mentent pour coucher, considèrent les femmes comme des objets sexuels, etc...) avoir beaucoup de succès avec les femmes, tandis que les hommes sympas, respectueux, et sincères (dont je fais partie) étaient sur la touche (y compris les non-Asperger qui n'avaient aucun problème pour adresser la parole à une femme).

Objectivement parlant, et bien que ça ne m'enchante pas vraiment, je pense que les conseils de tes 'connards misogynes' dont vous avez débattu sur ce fil sont ce qu'il y a de plus efficace avec la grande majorité des femmes.

D'ailleurs, presque tous les mecs 'pas bien' que j'ai connu qui avaient du succès avec les femmes donnaient le même genre de conseils de 'connard misogynes' à leurs copains en manque de succès.
J'ai vu des gars timides et respectueux qui recherchaient sans succès une femme à aimer pour ce qu'elle est se faire violence pour suivre les conseils de drague et se transformer en branleurs vaniteux, et ça a payé: l'abandon de l'idée de considérer la femme comme son égal, et le choix de la considérer comme juste bonne à baiser leur a permis de prendre de l'assurance (on est bien plus à l'aise face à quelqu'un qu'on considère comme inférieur que face à quelqu'un avec qui on a peur de ne pas être à la hauteur), et de parvenir rapidement à leurs fins avant de donner à leur tour leurs conseils de drague à leurs copains qui n'y arrivaient toujours pas avec les femmes.
C'est une sorte de cercle vicieux à grande échelle, la grande école de la drague, qui commence au collège/lycée et se poursuit au moins jusqu'à la FAC, et probablement bien plus loin encore (n'ayant presque plus de relations avec des hommes depuis que j'ai quitté la FAC, je ne suis pas en mesure de constater si ce comportement est toujours présent chez les hommes plus âgés, mais il me semble cohérent de penser que oui).
Dans cette grande école de la drague, les mecs inexpérimentés, respectueux et sans succès auprès des femmes, apprennent de leurs aînés à devenir des connards qui s'envoient en l'air quand ils veulent avec des femmes qu'ils auront berné avec de belles paroles.
Tous les mecs ont connu ça (ceux qui diront le contraire sont des hypocrites qui cherchent à se faire bien voir de leurs lectrices): les conseils de drague, de pote à pote, ça tourne à 95% autour du concept suivant: 'apprend à leur dire ce qu'elles veulent entendre, tu t'en fous si c'est pas vrai'.

Preuve, si il en fallait une, que les attentes des femmes (pas toutes, mais une grande majorité)envers les hommes sont en grande partie responsables des comportement machos dont elles viennent se plaindre ensuite.
Si les femmes allaient naturellement vers les hommes qui les respectent et les estiment, au lieu d'aller vers ceux qui leur vendent du rêve, on n'en serait pas là.
Mais je n'ai pas envie de déclencher un débat sur le féminisme, j'arrêterais donc ici mon développement sur ce point.

En conclusion de tout ceci, j'aurais donc tendance à rejoindre la position de LittleBilly sur les attentes de la majorité des femmes.
Les questions qui demeurent sont:
1) Pourrais-tu te satisfaire d'une relation avec une telle femme?
2) Y a t'il des alternatives?, ce qui revient à : Existe t'il des femmes qui sortent de ce schéma, avec lesquelles tu pourrais tenter ta chance?

En ce qui concerne la première question, toi seul peut y répondre, et si la réponse est oui, tu sais ce qu'il te reste à faire, si tu es suffisamment doué en communication avec les femmes pour avoir parvenu à coucher, trouver une copine ne sera qu'une formalité, et la question 2 n'a plus aucune importance pour toi.
Si, comme je le pense, la réponse est non, il faut te pencher sur la question 2, et, à cette question, je te répondrais comme les précédents intervenants que la réponse est "oui".
Je peux affirmer à 100% connaître la réponse à cette question pour la simple raison que j'ai été en couple 6 ans et demie avec une femme avec laquelle j'étais pleinement moi-même, sans rien lui cacher, et qui m'acceptait et m'aimait pour ce que je suis.
Pourtant, je ne maîtrise aucun des codes de séduction, et mon statut social (au RSA, hébergé chez ma mère) n'est pas du tout attirant.
Je n'ai jamais cherché à faire semblant, je n'ai jamais appliqué les conseils de drague des hommes à succès, mes valeurs morales (dont le respect des femmes, que je considère comme mes égales) me l'interdisant.

Je suis désormais seul, et je doute d'avoir la chance de refaire une belle rencontre un jour, je sais que même si j'ai la chance d'y parvenir ce sera probablement après beaucoup de temps, mais je sais désormais qu'à défaut d'être certain, c'est possible, et le fait de savoir que c'est possible m'aide à conserver un moral pas trop bas, bien qu'il soit loin d'être à un niveau satisfaisant.
Les femmes normales ne m'intéressent de toute façons absolument pas, je ne serais bien qu'avec une femme qui m'accepte tel que je suis, qui m'aime pour ce que je suis, et que je pourrais aimer de la même façon, pour ce qu'elle est.

J'ai lu tout ton texte et tout est vrai dans ce que tu dis, je suis content de voir que y'a au moins une personne sur le forum qui a exactement les mêmes conclusions que moi, sans s'interdire de voir ce qu'il voit

Bref tout ca pour dire que je suis pratiquement pareil que toi, la seule différence c'est que toi t'as pas fait de concessions, que moi j'en ai fait à tour de bras, raison qui explique nos différences de parcours, mais t'as compris la même chose que moi et ca veut dire que je suis pas délirant

Tout le souci est dans la parole en fait, de mon expérience quand j'ai eu affaire à des filles (dans 100% des cas sauf peut-être quand j'étais petit) elles ont dit une choses et ont agi autrement, exemple: une fille dit qu'elle aime qu'on la respecte, mais quand on la respecte elle se barre et va voir un mec qui la respecte pas en prétextant une autre raison, et ca je ne vois pas d'exception aussi loin que je me souvienne

Une question que ca soulève: Ce comportement incohérent (je dis que je déteste une chose mais je suis attiré par cette chose, à savoir: être manipulée) est-il inconscient, se rendent-elles compte de ce que révèlent leurs actes sur leur psychologie, ou bien est-ce simplement un mensonge pour ne pas assumer qu'elles aiment profondément qu'on les manipule?

Peut-être que dans le fond toute cette histoire n'est qu'un tabou: tout le monde, hommes et femmes, sait très bien de quoi il retourne sur la psychologie des femmes mais personne ne le dit, tout le monde sait, mais personne n'avoue

Pour que les gens comme nous comprennent le sexe opposé et fassent avec, y'a peut-être une chose qui manque aux gens, femmes comme hommes: l'honnêteté, se regarder dans une glace assumer de dire aux autres qui l'on est, y compris sur zebras crossing, mais bon je pense que les gens ne s'arrêteront jamais de mentir, parce que c'est mieux que de dire "j'aime être aliéné", le mensonge c'est l'arme la plus efficace de tous les temps, surtout dans la psychologie, parce que c'est absolument impossible à contredire avec une vérité, c'est une forteresse imprenable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Invité le Mar 5 Sep 2017 - 0:47

“The truth is that life is hard and dangerous; that he who seeks his own happiness does not find it; that he who is weak must suffer; that he who demands love will be disappointed; that he who is greedy will not be fed; that he who seeks peace will find strife; that truth is only for the brave; that joy is only for him who does not fear to be alone; that life is only for the one who is not afraid to die.”

― Joyce Cary

Bon je suis désolé mais non, non c'est tout. Je suis juste pas d'accord, c'est typiquement ce genre de raisonnement qui provoque chez moi (et chez d'autres) des émotions violentes et amères et qui m'a même par le passé donné envie de me flinguer, c'est vraiment pas pour être méchant mais quand je lis tes réponses je flippe, donc j'apprécie ton geste d'essayer de m'aider mais tu m'aide pas tu me fous juste les boules (en même temps quand tu montre une citation qui me dit que je serai pas aimé sachant que je veux qu'on m'aime c'est pas étonnant) donc si tu veux vraiment me rendre service c'est plus la peine de poster ici, merci.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Merule le Mar 5 Sep 2017 - 1:46

J'ignore totalement si je vais aider mais j'entrevois une autre piste qui aurait l'avantage de laisser de coté vos constatations déprimantes.

Je ne sais plus si c'était Asperzebre ou un autre gars qui disait sur un autre poste la chose suivante : il lui arrivait sans cesse de ne pas voir quand il plaisait a une fille.
Ne pas voir. Avez vous pensé que peut etre vous etiez capables de voir des comportement amoureux primaires (madame choisit le plus fort et le plus indifférent) et que pendant ce temps une ou plusieurs autre(s) fille(s) vous faisait (trop) subtilement de l'oeil ? Parfois ce qui est invisible existe, comme les ultraviolets.

Jai moi meme fait ce constat quand j'avais justement une 20aine d'années : pour se faire voir des mecs interressants (comme vous quoi) il faut etre TRES directe. Insupportablement directe meme. C'est parfois tres difficile, il faut se mettre à nu, mettre les choses sur la table et faire de gros efforts. Une fois que jai compris ca ma vie amoureuse s'est considerablement améliorée et jai rencontré bon nombre de garcons plutot contents que pour une fois les regles changent.

Alors bien evidemment ca ne te donne pas de recette miracle car apprendre a voir risque d'etre dur. Asperger ou pas, je n'ai pas connu bcp d'homme qui savaient me voir (je ne parle que pour moi mais un rapide sondage parmis la gente feminine pourra peut etre prouver mes dires). Mais en tout cas, il doit bien y en avoir quelque une qui ont compris (et appliquent) la meme chose que moi, non ?

Merule
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 30
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par ortolan le Mar 5 Sep 2017 - 2:31

Question pratique :
Tu préfères te faire plumer par une femme vénale ou par un coach en séduction ?
Je suis assez surpris par cette façon qu'ont certains de faire mine de poser une question ou d'émettre un doute alors qu'ils ont déjà choisi la réponse / leur "camp", des idées bien arrêtées et aucun doute d'aucune manière...
Donc si je peux me permettre cette question : pourquoi demander des avis dans ce cas ?
quand on aime quelqu'un il peut de taper la moitié de la France on l'aime autant
Idée J'ai trouvé : il te faut une libertine.
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5861
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Sleepwalker le Mar 5 Sep 2017 - 7:20

Les femmes sont aussi laides, hypocrites, cruelles et décevantes que les hommes.
C'est pas un secret.

Maintenant, si toi-même tu penses être différent, je vois pas pourquoi tu t'abaisserais au niveau du reste pour te mettre en couple avec ce genre d'individu.
Tu veux à ce point leur ressembler ?

T'es sûr que tu peux pas juste attendre de rencontrer quelqu'un qui en vaille la peine ?
avatar
Sleepwalker
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 288
Date d'inscription : 04/11/2015
Age : 32
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par RmesStia le Mar 5 Sep 2017 - 8:20

LittleBilly a écrit:“The truth is that life is hard and dangerous; that he who seeks his own happiness does not find it; that he who is weak must suffer; that he who demands love will be disappointed; that he who is greedy will not be fed; that he who seeks peace will find strife; that truth is only for the brave; that joy is only for him who does not fear to be alone; that life is only for the one who is not afraid to die.”

― Joyce Cary

Bon je suis désolé mais non, non c'est tout. Je suis juste pas d'accord, c'est typiquement ce genre de raisonnement qui provoque chez moi (et chez d'autres) des émotions violentes et amères et qui m'a même par le passé donné envie de me flinguer, c'est vraiment pas pour être méchant mais quand je lis tes réponses je flippe, donc j'apprécie ton geste d'essayer de m'aider mais tu m'aide pas tu me fous juste les boules (en même temps quand tu montre une citation qui me dit que je serai pas aimé sachant que je veux qu'on m'aime c'est pas étonnant) donc si tu veux vraiment me rendre service c'est plus la peine de poster ici, merci.

Ca marche, c'était bien mon intention de toute manière, j'étais venu pour clore, par respect, mais par contre si j'ai envie de répondre à un autre zèbre sur le post collectif que tu as juste ouvert, je le ferais. Sinon la traduction en français serait "celui qui EXIGE l'amour", tu as assez mal traduit je pense, désolé, allez bonne continuation.

Credo.
La vérité, c'est que la vie est dure et dangereuse ; que celui qui ne cherche que son bonheur ne le trouve pas ; que celui qui est faible doit souffrir ; que celui qui est vorace ne sera pas rassasié ; que celui qui exige l'amour sera déçu ; que celui qui cherche la paix trouvera le conflit ; que la vérité n'appartient qu'aux courageux ; que l’allégresse n'est que pour celui qui ne craint pas la solitude ; que la vie n'est que pour celui qui ne craint pas la mort.
Joyce Cary

Ces mots, c'est en effet un peu anxiogène d'emblée, ça pousse a relever le niveau, mais c'est bien mieux que ton "a-peu-près".

RmesStia
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 77
Date d'inscription : 25/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Asperzebre le Mar 5 Sep 2017 - 9:16

Merule a écrit:J'ignore totalement si je vais aider mais j'entrevois une autre piste qui aurait l'avantage de laisser de coté vos constatations déprimantes.

Je ne sais plus si c'était Asperzebre ou un autre gars qui disait sur un autre poste la chose suivante : il lui arrivait sans cesse de ne pas voir quand il plaisait a une fille.
Ne pas voir. Avez vous pensé que peut etre vous etiez capables de voir des comportement amoureux primaires (madame choisit le plus fort et le plus indifférent) et que pendant ce temps une ou plusieurs autre(s) fille(s) vous faisait (trop) subtilement de l'oeil ? Parfois ce qui est invisible existe, comme les ultraviolets.

Jai moi meme fait ce constat quand j'avais justement une 20aine d'années : pour se faire voir des mecs interressants (comme vous quoi) il faut etre TRES directe. Insupportablement directe meme. C'est parfois tres difficile, il faut se mettre à nu, mettre les choses sur la table et faire de gros efforts. Une fois que jai compris ca ma vie amoureuse s'est considerablement améliorée et jai rencontré bon nombre de garcons plutot contents que pour une fois les regles changent.

Alors bien evidemment ca ne te donne pas de recette miracle car apprendre a voir risque d'etre dur. Asperger ou pas, je n'ai pas connu bcp d'homme qui savaient me voir (je ne parle que pour moi mais un rapide sondage parmis la gente feminine pourra peut etre prouver mes dires). Mais en tout cas, il doit bien y en avoir quelque une qui ont compris (et appliquent) la meme chose que moi, non ?

C'est bien moi qui écrivais ça (et peut-être d'autres également, je ne sais pas quels fils tu as lus).

Cependant, la piste que tu évoques ne va pas du tout à l'encontre de mes constatations déprimantes, au contraire, je trouve que c'est complémentaire.
La principale motivation de mon intervention ici était de montrer que, bien que je pense que mes constatations déprimantes s'appliquent à la grande majorité des femmes, elles ne s'appliquent pas à toutes, et que l'espoir de trouver quelqu'un de bien est permis.
La seule femme avec qui ça ait marché pour moi a d'ailleurs agi de la façon que tu décris: très directe.
Si elle ne l'avait pas été, nous n'aurions probablement jamais fini ensemble.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1410
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Invité le Mar 5 Sep 2017 - 10:35

Ortolan: non en vérité je dis simplement qu'entre homme et femme pour un couple j'ai du mal à appeler ça de l'amour, le désir est plus approprié
SleepWalker: oui en effet peut-être que les hommes sont aussi comme ça, sauf pour l'hypocrisie, cela dit étant un homme hétéro moi ce qui m'intéresse c'est les femmes, j'ai des besoins cérébraux et physiques liés aux femmes par conséquent, et comme pour l'instant je ne vois pas d'autre solution que de m'abaisser pour que ça marche, et bien si il le faut je m'abaisserai j'ai pas de culpabilité à m'adapter aux choses enfaite, le jour ou c'est la guerre et ou il faudra tuer pour survivre, je tuerai pour survivre, à la vérité je n'ai pas du tout une mentalité d'ermite ou de philosophe, la seule chose qui me retient un peu de m'abaisser souvent c'est que je pensais de bonne foi que il y avait des exceptions chez les filles, mais bon maintenant je crois que j'ai autant de chance de trouver ces exceptions que de trouver un canard à cinq pattes, donc fort de ce constat oui je vais m'abaisser, comme tu l'as fait, comme tous les gars l'ont fait pour ne plus être puceaux, ça casse un peu le mythe de l'asperger martyr et incorruptible mais qu'importe Smile toute éthique à ses limites

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Caribou le Mar 5 Sep 2017 - 10:43

ortolan a écrit:
Question pratique :
Tu préfères te faire plumer par une femme vénale ou par un coach en séduction ?
Je suis assez surpris par cette façon qu'ont certains de faire mine de poser une question ou d'émettre un doute alors qu'ils ont déjà choisi la réponse / leur "camp", des idées bien arrêtées et aucun doute d'aucune manière...
Donc si je peux me permettre cette question : pourquoi demander des avis dans ce cas ?

+1 ortolan.

LittleBilly a écrit:ce que je vous demande c'est de répondre à ma question (qui est le titre)

Es-tu certain que tu cherches à savoir comment avoir une copine ?

Tu n'as fait absolument aucun retour sur ma réponse alors que j'ai tenté de répondre à cette question...
La tournure qu'a pris ce post me fait penser que tu cherches plutôt à confirmer une théorie sur les femmes.
Or si ta théorie est visiblement basée sur l'observation, il semblerait d'après toi-même que toutes tes observations n'aillent pas dans le même sens :

LittleBilly a écrit:Certains jours la première catégorie me semble vraie, c'est des jours ou je suis dans une mauvaise humeur, un peu déprimé, énervé, angoissé des fois même (mauvaise humeur qui est la conséquence de l'observation que je fais des filles, pas la cause) et certains autres jours c'est la deuxième catégorie qui me semble vraie, des jours ou je me sens à l'aise et de bonne humeur (là aussi la bonne humeur est la conséquence de l'observation que je fais et pas la cause c'est très important de ne pas inverser)

Par la suite dans tes propos tu ne sembles accorder de crédit qu'à la première... Essaierais-tu de nous manipuler par hasard ? Wink
Pourquoi donc ne cherches-tu qu'à alimenter la théorie qui t'est défavorable, en même temps qu'assez cynique et désagréable à entendre pour les femmes (cf. Chuna) ?

Personnellement, j'ai plein de choses à dire sur la théorie selon laquelle les femmes seraient vénales et aimeraient être manipulées par les hommes. Par exemple, n'as-tu jamais entendu une femme se plaindre que les hommes étaient tous des salauds et des menteurs (oui, en généralisant, on parvient assez rapidement à tomber dans ce qu'on pourrait appeler un cliché) ? Comment intègres-tu cela à ta théorie ?

Je réitère donc mes propos : l'amour et les théories sur l'amour sont deux choses différentes. Autrement dit, tu ne trouveras pas l'amour en le théorisant (je parle d'amour, mais là c'est peut-être une interprétation de ma part, peut-être cherches-tu juste à avoir une copine...).

En fait, que cherches-tu ici ?

Caribou
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 50
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Bimbang le Mar 5 Sep 2017 - 13:21

Je vais être aussi caricaturale que vous.

Ma stratégie personnelle est l'observation. Tous les hommes qui se comportent en "mâle dominant" m'attirent bien sûr, mais me rendent également hyper prudente, car c'est la catégorie qui chasse, et qui relâche sans état d'âme. Donc, ce type là devra répondre à des tas de critères en plus pour que je puisse être "rassurée".

Le type qui aura ma préférence d'emblée sera celui qui vient naturellement vers moi, et qui s'intéresse à qui je suis, sans s'imposer. Je ne cours jamais derrière un mec. J'attire son attention de façon subtile au besoin, je marque mon intérêt, mais c'est lui qui doit venir vers moi. Les hommes hyper dragueurs, insistant sur le coté sexuel, seront repoussés sans ménagement. C'est un moyen trop classique de se faire marcher dessus.
Il faut donc qu'ils retiennent mon attention pour autre chose que le cul, soit qu'ils me font marrer, soit qu'ils ont des choses intéressantes à raconter, qu'ils éveillent ma curiosité pour une raison quelconque. Qu'il soit atypique.

Je pense qu'un asperger peut tout à fait être un excellent partenaire du fait de ses possibilités à focaliser. Faire d'une femme, un "intérêt restreint", est surement le meilleur moyen de séduire n'importe quelle femme, si on sait si prendre avec délicatesse et intelligence.
Le tout est que l'homme, au lieu de vouloir séduire le maximum de femmes, pense d'abord à séduire celle qui l'intéresse.

Et si je suis caricaturale, je le suis seulement de moi-même. En rien, je ne me sens représentative d'un ensemble.
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2184
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Merule le Mar 5 Sep 2017 - 14:01

Je vais traduire des fois que ca soit utile (on ne sait jamais) Littlebilly veut une copine tout de suite, et selon toute probabilités il a décidé que non seulement la rapidité de succes primait sur la qualité mais aussi qu'il était vain de courir apres une petite amie qui lui correspond dans son entourage. Il est tres certainement un peu immature (20 ans quoi !) Et je trouve dommage de le juger pour si peu. Ensuite je pense qu'il est un peu degouté que les filles de son age ne répondent pas favorablement a ses attentes tout de suite. Mais ca cest pas lié a son autisme hein, yen a d'autre et il a le merite de l'exprimer clairement.
'Espere ne froisser personne, je traduis seulement ce que jai lu et cest sans agressivité (m'en fous un peu, je trouve ca attendrissant).

Asperzebre c'était donc bien toi ! Nous sommes donc d'accords. Enfin jai juste donné un truc pour pécho des aspies du coup. L'espoir est donc de mise pour les celibataires (sans toutefois oublier que etre directe ca marche aussi avec les autres hein !)

Merule
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 30
Date d'inscription : 09/08/2017
Localisation : 72

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Caribou le Mar 5 Sep 2017 - 14:39

Lol, merci pour la traduction Merule.

D'où une nouvelle question con : pourquoi cherches-tu une copine LittleBilly ?

Caribou
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 50
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Patate 2 fruit le Mar 5 Sep 2017 - 17:01

Coucou billi jesper ke tu va bien, surtou noubli pa ke tu merit detr eureu mo nami Smile

Avant toutes choses j'ai 20 ans aussi, et + je lis vos posts + je trouve des similitudes entre ma personnalité et vos attributs d'Asperger...

@RmesStia 1 : "la violence des hommes..."
Ta phrase décrit exactement le modèle clé-serrure : "Une bonne clé ouvre plein de serrures / tandis qu'une serrure qui se fait ouvrir par plein de clé est une mauvaise serrure"
J'ai tendance à rejeter d'emblée ce genre de pensée réaliste sur les H et les F, et pourtant elle m'apparaît comme évidente "anthropologiquement parlant". +1 à toi, réfléchir sur ça c'est réfléchir sur les fondements de l'espèce, c'est dur de remettre en question (?) notre génétique.

@Ortolan : J'ai très souvent déjà choisi mon camp quand je pose la question, bizarrement c'est comme si j'attendais soit une réponse sécurisante qui confirme mon propos, soit une réponse tellement opposée quelle pourrait me faire changer d'avis. Le but étant de finir vraiment convaincu par un camp quelconque, peu importe finalement le fond. En résulte souvent une grande frustration.
Je pense que (LittleBilly) tu pêches par ce biais sur ce topic : Est ce que c'est pas une forme d'instabilité (et surtout de manque de confiance en toi) de chercher un avis extérieur sur ZC comme s'il validait tout à coup ta théorie, juste pour que tu puisses croire factuellement très fort en un truc qui ne t'a pas convaincu essentiellement ? Je sais pas comment ça marche pour les asperger, mais quand je me focalise sur une pensée/conclusion/théorie négative que j'ai intégrée pour les mauvaises raisons, c'est comme si je m'embrigadais moi même dans une spirale très profonde, et pour en sortir après c'est la galère. Sois prudent quand tu réfléchis Smile

@RmesStia : On nous répète que les opposés s'attirent, donc on croit que c'est en se rendant malheureux qu'on méritera d'être heureux.
Pour moi le meilleur exemple c'est la chance : les gens chanceux vénèrent la chance, tandis que ceux qui se plaignent d'être malchanceux finiront d'une manière ou d'une autre par avoir un comportement qui les rendra malchanceux à nouveau (super frustrant).
Tu es un prêtre de l'église de la pensée positive @RmesStia ?

Patate 2 fruit
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 11
Date d'inscription : 16/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par ortolan le Mar 5 Sep 2017 - 17:33

Approuve Biais de confirmation
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5861
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par izo le Mar 5 Sep 2017 - 17:41

Savez, les filles sont insipides, volages, incohérentes aussi, je comprends que les garçons soient désarçonnés. Parfois je me dis qu'ils sont très patients. Puis il y a tout le cortège de codes sous entendus qui construisent des attentes elles aussi sous entendues, lesquelles se figent en exigences indéfectibles. C'est un jeu pour beaucoup, un puzzle pour d'autres et enfin un enfer pour certains. C'est très dépensier en termes d'énergie et parfois on se prend un râteau ou des râteaux. Je maintiens que la recette n'existe pas. Ceux qui sont à l'aise jouent et se la jouent les autres marnent la vallée et font croire que non. Un tiers de la population est sous psychotropes c'est dire comme c'est angoissant l'amour (parce qu'on lui accole en plus de la performance en bons humains que nous sommes). Déjà on est incapable d'aimer ses proches ...
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1535
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Invité le Mar 5 Sep 2017 - 18:52

Caribou: Je suis pas assez intelligent pour manipuler qui que ce soit, sinon des copines j'en aurai eu un paquet crois moi bien Very Happy
Pourquoi je cherche une copine: Parce que je suis un garçon et que généralement les garçons à mon age cherchent une copine, et que mon syndrome d'asperger n'est pas suffisamment profond pour me différencier des autres gars au niveau du désir, la question que tu devrais poser c'est: "pourquoi les garçons vers 20 ans cherchent une copine?" et là et bien je crois que c'est simple: parce qu'ils sont en bonne santé

Patate 2 fruit: je viens demander des avis sur ZC, c'est vrai que c'est un peu absurde mais bon y'a aussi plein de gens qui me répondent des choses très contradictoires, ca ajoute encore de l'absurdité à la chose
En vrai non j'ai jamais été convaincu de rien, je doute tout le temps et c'est chiant, j'absorbe tout ce qu'on me dit depuis gamin (peut-être parce que je considère les gens comme de bon conseil et de bonne volonté, je les crois plus intelligents qu'ils ne le sont)
Non puis j'ai la tronche qui s'emballe, ca ne s'arrête que quand je dors ou que je suis bourré (ce qui est rare) donc les raisonnements que je fais vont vers des extrêmes, des fois je fais des bad trip rien qu'en réfléchissant
Sauf que les gens autour de moi alimentent le doute, je peux pas faire comme si ils n'existaient pas, d'autant que pour revenir à cette histoire de fille j'ai l'impression que c'est un cercle vicieux, avant quand j'avais des problèmes avec un truc (améliorer mes notes au bahut, gagner de l'argent, me faire des nouveaux amis, etc..) j'avais quand même le sentiment que avec les efforts et la volonté que je fournissais les choses s'amélioraient et avançaient, mais là avec les filles pour la première fois j'ai l'impression que rien n'évolue malgré que je fais des efforts de taré, je pédale dans la semoule ca fait deux ans, et ca m'énerve, vraiment c'est à me rendre dingue, à cela s'ajoute la jalousie, tristesse, angoisse, le doute grandit et tout
Quoi que je fasse c'est jamais bien, et à un moment je me connais si ca continue longtemps comme ca, ca va m'exaspérer tellement fort que je vais perdre patience, et devenir misogyne sera la seule échappatoire, je veux pas que ca arrive mais bon quand on a la poisse on a la poisse..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par RmesStia le Mar 5 Sep 2017 - 20:40

Patate 2 Fruit : Oui, en effet, beaucoup de choses nous dépassent, je veux pas parler de chance : regarde j'essaie juste de faire bon gré contre mauvaise fortune. C'est la seule attitude valable à mon avis.

RmesStia
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 77
Date d'inscription : 25/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Caribou le Mer 6 Sep 2017 - 9:54

Désolée j'aurais dû préciser ma question : je voulais dire dans quel but est-ce que tu cherches une copine ? Qu'est-ce que tu attends de ce type de relation ?

Caribou
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 50
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Invité le Mer 6 Sep 2017 - 17:52

Caribou a écrit:Désolée j'aurais dû préciser ma question : je voulais dire dans quel but est-ce que tu cherches une copine ? Qu'est-ce que tu attends de ce type de relation ?

En vérité ce que j'attends de ce type de relation c'est d'une de pouvoir me dire "elle est avec moi parce qu'elle m'a choisi moi" et de deux que ca me remonte mon estime envers moi-même (in fine on fait toujours tout pour soi qui que nous soyons), j'aime qu'on m'aime en fait, et quand on m'aime j'aime de manière équivalente en retour quelle que soit cette personne parce que je n'aime pas l'ingratitude
Puis aussi il y a l'aspect plus trivial du désir physique, mais c'est anecdotique

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par RoyJade le Mer 6 Sep 2017 - 18:31

Dans ce cas, la manipulation est ta pire solution. Si tu veut qu'on t'aime pour ce que tu es, qu'on te choisisse toi, créer une fausse image qui attirera l'autre ne va qu'empirer les choses : en effet, tu saura très bien que ce n'est pas toi qu'elle a choisi, mais le personnage fictif que tu as créé devant elle. Tu va détruire ton estime car tu ne verra qu'une personne ayant choisi ton opposé, et ça te frustrera d'autant plus.
Et ça revient aussi d'un côté à voir l'autre comme s'il était incapable des émotions que tu ressent. Enfin, c'est comme ça que je le vois : tu veut un corps avec de la parole qui soit dévoué à ta volonté, pas une bien-aimée. C'est la relation de couple ado-très jeune adulte, pas celle qui permet d'avancer dans sa vie.

Ça ne marche que pour ceux qui ne se posent pas beaucoup de questions, qui ne douterons pas de tout. Or tu doute, beaucoup. Tu vois les défauts, surtout les tiens.
Dans le tas, il n'y a guère que la partie triviale qui pourrait réellement être comblée. C'est peut être une piste d'ailleurs : en partant d'une relation amicale/sexfriend sans espérer les merveilles fantasmées du couple, tu peut habituer l'amie à ta personnalité et évoluer dans le bon sens. Ton égo sera au pire partiellement satisfait (tu peut plaire), et dans le meilleur des cas tu pourrait trouver ce que tu cherche… ou ce que tu ne pensait pas chercher.
avatar
RoyJade
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 280
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 26
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par chuna56 le Mer 6 Sep 2017 - 18:57

Little Billy a écrit:Des filles qui me plaisent y'en a un paquet, la plupart des filles qui ont à peu près mon age me plaisent en vérité

LittleBilly a écrit:En vérité ce que j'attends de ce type de relation c'est d'une de pouvoir me dire "elle est avec moi parce qu'elle m'a choisi moi"
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5754
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Invité le Mer 6 Sep 2017 - 21:01

RoyJade a écrit:Dans ce cas, la manipulation est ta pire solution. Si tu veut qu'on t'aime pour ce que tu es, qu'on te choisisse toi, créer une fausse image qui attirera l'autre ne va qu'empirer les choses : en effet, tu saura très bien que ce n'est pas toi qu'elle a choisi, mais le personnage fictif que tu as créé devant elle. Tu va détruire ton estime car tu ne verra qu'une personne ayant choisi ton opposé, et ça te frustrera d'autant plus.
Et ça revient aussi d'un côté à voir l'autre comme s'il était incapable des émotions que tu ressent. Enfin, c'est comme ça que je le vois : tu veut un corps avec de la parole qui soit dévoué à ta volonté, pas une bien-aimée. C'est la relation de couple ado-très jeune adulte, pas celle qui permet d'avancer dans sa vie.

Ça ne marche que pour ceux qui ne se posent pas beaucoup de questions, qui ne douterons pas de tout. Or tu doute, beaucoup. Tu vois les défauts, surtout les tiens.
Dans le tas, il n'y a guère que la partie triviale qui pourrait réellement être comblée. C'est peut être une piste d'ailleurs : en partant d'une relation amicale/sexfriend sans espérer les merveilles fantasmées du couple, tu peut habituer l'amie à ta personnalité et évoluer dans le bon sens. Ton égo sera au pire partiellement satisfait (tu peut plaire), et dans le meilleur des cas tu pourrait trouver ce que tu cherche… ou ce que tu ne pensait pas chercher.

Oui mais j'ai déjà dit que les femmes n'aiment jamais les hommes pour ce qu'ils sont, je vais pas croire à tes contes de fées (n'y vois aucun mépris) pour faire plaisir alors que mon expérience me dit INTÉGRALEMENT le contraire, y'a même pas à discuter de ca pour moi c'est vrai pour tout le monde, ma famille, mes amis, mes connaissances, partout, tout le temps, point barre
C'est pour ca que le terme "amour" est piégé puisque pour donner un exemple le jour le mari se retrouve amputé des deux jambes et fauché sa femme se barre, dis moi le contraire, après y'a toujours le réflexe doublement dégueulasse pour le mari de dire "oui mais c'est qu'elle l'aimait pas vraiment" mais bon c'est tellement con que... sans commentaire.

Je vais te dire un truc: si tu veux voir la vie comme un truc ou tu vas trouver une "bien aimée" avec de l'amour spirituel comme dans les histoires pour enfant et que tu n'y vois pas trop de contradiction par rapport à ce que tu observes et que tu vis dans la réalité, tant mieux pour toi ! C'est pas moi qui vais casser ton délire, mais personnellement je pense qu'on peut avoir une idéologie, penser et vouloir des jolies choses, mais ca ne doit jamais prendre le pas sur le réel et le pratique. jamais.

De plus avoir (je te cite) "un corps et de la parole dévoués à ma volonté, une relation de jeune adulte" ca me plairait énormément, comme à tous les mecs hétéros classiques d'ailleurs, et c'est même ca que je veux vraiment, parce que au moins ca c'est concret et c'est pas du baratin métaphysique. Je crois que y'a rien de plus fort chez l'homme et stimulant pour sa libido que cette idée de "posséder la femme à la manière d'un oriental" (je cite Nietzsche, c'est un peu mon père spirituel depuis plusieurs années à vrai dire Fume )

Sur ces belles paroles je vous remercie à tous de vos points de vue, c'est toujours intéressant de parler avec des gens qui voient les choses autrement, et j'ai maintenant moins d'incertitudes que je n'en avais avant de m'inscrire il y a quelques jours
A présent je vais me désinscrire du site car je m'étais inscrit simplement pour ouvrir ce post et voir suffisamment de réponses pour affiner mon opinion, c'est chose faite, bonne continuation, salut.

Merci !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par RmesStia le Mer 6 Sep 2017 - 21:34

Lol, je reviens sur le fil, alors. Roy Jade, dommage ton dernier paragraphe était très juste selon moi. Pff. Le gars galère à avoir une relation et veut se voir comme un des "mec hétéro classiques". Heureusement, il a Nietzsche. Le mec veut juste manger du dessert. Je sais pas à continuer comme ça, il finira obèse ou affamé, normal. Un "poseur" selon moi.
RmesStia a écrit:
Et les hommes d'aujourd'hui se sont infantilisés aussi, ils veulent la fille facile, la fille plaisir, sans penser à l'assumer, c'est pas très masculin en vrai, ça n'est pas affronter le principe de réalité. Là où les jeunes forment des couples qui "marchent"...pour un court temps, c'est le temps de l'amour passion, quand se glissent par la force des choses les contraintes de la réalités, aïe, aïe, certains ne supportent pas. Les humains d'aujourd'hui dont la vie est facilitée ne veulent que le plaisir, à tout prix, en ignorant que le plaisir n'est que la (contre) partie d'une chose plus grande. .
Je suis pas facile envers ce jeune homme, mais pourquoi -"nous" faire- écrire autant pour rien lire.


Dernière édition par RmesStia le Mer 6 Sep 2017 - 21:47, édité 2 fois (Raison : Citation initiale hors-sujet)

RmesStia
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 77
Date d'inscription : 25/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par RoyJade le Mer 6 Sep 2017 - 21:58

Au cas où tu me lirait après Billy, sache qu'il y n'y a pas que les extrêmes, avec un côté le fantaisie "livre" parfait et de l'autre la réalité sans cœur et sans âme. Il y a un milieu, et plein de degrés. Mes parents et la quasi intégralité de ma famille en font partie, mon cousin marié et heureux aussi, je connais pas mal de couples qui le sont aussi (y compris l'un où le mari est devenu semi paraplégique sur un terrible accident, et sa femme ne l'as pas quitté, elle l'a remplacé sur l'apport d'argent du couple sans pour autant perdre l'amour qu'elle lui porte).
Il y a un point où une partie des idéaux et des valeurs touche la réalité, et où beaucoup de choses sont possibles.

Je persiste que ta grosse erreur est de penser que toute les femmes sont identiques. Tu es une exception, tu es la preuve qu'il y a des exceptions, si on suit ta logique tu n'as pas le droit d'être asperger, zébré ou quoi que ce soit d'autre. Si tu pense différemment de tout ces hommes qui t'entoure, pourquoi une femme, elle aussi différente, ne pourrait pas faire de même ?
Au final, c'est le choix entre la qualité ou la quantité. Celui entre être soi et se robotiser. Celui, à mes yeux, entre le bonheur simulé et le véritable bonheur.
avatar
RoyJade
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 280
Date d'inscription : 15/11/2016
Age : 26
Localisation : Généralement chez moi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment avoir une copine quand on est asperger

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum