Vitesse de la lumière

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Vitesse de la lumière

Message par Invité le Ven 25 Aoû 2017 - 9:46

Bonjour à tous

Alors voilà ce que j'ai entendu lors d'une émission.
La vitesse de la lumière est de 300000 km/s mais c'est arrondi.
La véritable vitesse de la lumière c'est 299957 km/s.

On représente la vitesse de la lumière par C=1
2 véhicules qui roulent à 100km/h en se croisant c'est comme si on roulait à 200km/h.

Autre hypothèse si la vitesse de la lumière double le son et bien c'est comme si il le dépassait à la vitesse de la lumière et non pas C=1 + vitesse du son
la véritable vitesse qui le dépasse c'est C=1

Prenant 2 vaisseaux spatiaux qui se croisent à la vitesse de lumière, normalement ça serait C=2, Faux et archi faux, c'est C=1 car en se croisant on ne peut pas dépasser la vitesse la lumière.

Si maintenant 2 vaisseaux qui se croisent à la même vitesse C=0.8, et bien le résultat logique serait de C=1.6
Le véritable résultat C=0.96, et là encore il y distorsion du temps.

J'espère que c'est suffisamment claire.

Cordialement kenshin

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Tokamak le Ven 25 Aoû 2017 - 10:20

kenshin a écrit:Prenant 2 vaisseaux spatiaux qui se croisent à la vitesse de lumière, normalement ça serait C=2, Faux et archi faux, c'est C=1 car en se croisant on ne peut pas dépasser la vitesse la lumière.
Salut,

Dans notre espace-temps, il est physiquement impossible qu'un objet ou engin quelconque composé de particules massiques atteigne c, car cela nécessiterait une énergie infinie.
Tokamak
Tokamak

Messages : 3004
Date d'inscription : 24/05/2017
Localisation : Wonderland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Invité le Ven 25 Aoû 2017 - 10:26

Les vaisseaux était un exemple j'aurais dû choisir des météorite ou des particules qui aillent C=0.8

C'est imagé ce que j'ai dis, mais imagine seulement que ce soit réalisable

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Tokamak le Ven 25 Aoû 2017 - 11:21

Mon message concerne la partie où tu évoques le croisement des vaisseaux à c, non 0,8c.
Tokamak
Tokamak

Messages : 3004
Date d'inscription : 24/05/2017
Localisation : Wonderland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Invité le Ven 25 Aoû 2017 - 12:11

Lorsque 2 objets vont à la vitesse de la lumière il y distorsion du temps qui fait en étant large que 1 seconde dure 2 secondes, la distorsion du temps est très difficile à expliquer.

Mais imagine qu'un objet aille à 299000 km/s et bien la vitesse à laquelle va être dépasser cet objet sera de C=1
En faite quelque soit la vitesse d'un objet,  la lumière dépassera par exemple le son à C=1
Sachant que le son va 0.33km/s et bien au lieu que la vitesse de la lumière le dépasse à 299957Km/s -0.33Km/s soit 299956.67km/s. et bien elle le dépassera quand même à C=1 d'ou une distorsion du temps et là ce sont les limites de ma connaissance à propos de cette distorsion.

Alors pour ta question de C=0.8 * C=0.8 devrait faire 1.6C, et bien c'est faux et le résultera sera C=0.96, et là ne me demande pas de le prouver car j'en suis bien incapable, la formule mathématique pour trouver C=0.96 je la connais et la distorsion est très compliqué à expliquer.

Je crois avoir répondu à ta question sinon là je vois pas.

Cordialement kenshin


Dernière édition par kenshin le Ven 25 Aoû 2017 - 12:27, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Tokamak le Ven 25 Aoû 2017 - 12:18

Pour le reste tu as raison, la vitesse de la lumière est indépassable (tachyons hors concours) en effet les vitesses ne se cumulent pas, je te dis juste que les vaisseaux ne peuvent pas atteindre c (dans ton premier message) seules les particules non massiques le peuvent (photon etc).
Tokamak
Tokamak

Messages : 3004
Date d'inscription : 24/05/2017
Localisation : Wonderland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Invité le Ven 25 Aoû 2017 - 12:29

Je sais que 1 vaisseau ne peut pas aller C=0.8 mais c'était juste un exemple.
Pour la forme tu as aussi raison que moi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Tokamak le Ven 25 Aoû 2017 - 12:32

Mais c'est quoi c=0,8 ? c c'est c et ça change pas, la pierre angulaire de la Relativité Restreinte. Et même si c'est un "exemple" c'est un exemple erroné à la base.
Tokamak
Tokamak

Messages : 3004
Date d'inscription : 24/05/2017
Localisation : Wonderland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Invité le Ven 25 Aoû 2017 - 12:38

Ah oui j'aurais dû mettre 0.8C et là tu aurais mieux compris C sera toujours la vitesse de la lumière et 0.8C sera 0.8 fois la vitesse de la lumière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Tokamak le Ven 25 Aoû 2017 - 12:44

D'ailleurs à l'arrivée de la RR bien des physiciens à l'époque ont eu du mal à accepter le principe... mais quand 1+1=2 même si ça paraît dingue... enfin j'me comprends.

ps : et théoriquement un vaisseau peut aller à 0,8c, ou même 0,9999999...c, et nécessairement par rapport à un référentiel spécifique, étant donné qu'il n'y a pas de référentiel absolu dans l'Univers.
Tokamak
Tokamak

Messages : 3004
Date d'inscription : 24/05/2017
Localisation : Wonderland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Invité le Sam 26 Aoû 2017 - 14:39

.


Dernière édition par Kuo le Sam 14 Oct 2017 - 6:16, édité 4 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Tokamak le Sam 26 Aoû 2017 - 15:45

Kuo, connais-tu le système "warp drive" via la métrique d'Alcubierre ?
Tokamak
Tokamak

Messages : 3004
Date d'inscription : 24/05/2017
Localisation : Wonderland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Fulgrim le Mer 1 Nov 2017 - 1:03

bonsoir,

J'ai admis tout cela mais j'ai une question.
Je l'ai posé à plusieurs reprise sur des forums scientifiques mais les réponses sont parfois contradictoire ou donne lieu à des débats infructueux.

Si nous en tant qu'observateur on regarde deux vaisseaux ce croiser allant chacun à 0.8C. De notre point de vu, à combien ils se croisent?
Pour simplifier on va considérer que nous on est fixe, dans le sens ou les deux vaisseaux vont à la même vitesse pour nous.
Je précise bien que nous les voyons se croiser.


Fulgrim

Messages : 363
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Ardel le Mer 1 Nov 2017 - 4:25

La réponse que j'ai envie de faire, c'est : on les voit tous les deux aller à 0.8C, et on les voit se croiser, et ça décrit tout le mouvement. Pour moi la "vitesse de croisement" est définie comme la vitesse à laquelle un des deux vaisseaux (immobile dans son propre référentiel) voit passer l'autre, mais ne peut pas être évaluée par un observateur extérieur (enfin, il peut la calculer, mais pas la mesurer directement, quoi).

Pour cette question, c'est d'ailleurs la même chose en mécanique non-relativiste : quand tu regardes passer les voitures sur la route depuis ta fenêtre (avec ton radar), tu mesures leurs vitesses individuellement. La "vitesse de croisement" est celle que tu mesures quand tu es dans une voiture et que tu mesures la vitesse d'une autre qui te croise.

Je ne sais pas si c'est satisfaisant Smile

Edit : paela ci-dessous répond plus précisément à la question posée Smile


Dernière édition par Ardel le Mer 1 Nov 2017 - 16:07, édité 1 fois
Ardel
Ardel

Messages : 4824
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 30
Localisation : Marseille

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par seraitbiensanspseudo le Mer 1 Nov 2017 - 10:07

Je vois pas où il y aurait une question dans ton énoncé kenshin.

La vitesse de la lumière serait indépassable dans le vide absolu qui n'existerait que par endroits où il n'y a donc pas de vide car il y a cette lumière.
On n'aurait soit-disant pas pu constater, soumis à Einstein comme des cons, des vitesses supérieures.
On ne chercherait pas à comprendre ce qui fait l'apparition de la vitesse, de l'espace, du temps.

Y avait-il un espace avant le big-bang ? lol

L'inconnu nous réserve bien des surprises. S'acharner à vouloir le démontrer en a tout de même beaucoup frustré de ces chercheurs.

Tu veux faire quoi plus tard John ? Être heureux. Ou comment arrêter la recherche mondiale en deux mots de Lennon.

Pourquoi y aurait que la lumière qui serait la plus rapide ?
Parce qu'on en aurait pas trouvé d'autre?
Comment pouvoir se suffire d'une hypothèse restant hypothèse par le fait qu'on ne sait pas si on trouvera plus rapide.




seraitbiensanspseudo

Messages : 46
Date d'inscription : 30/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par paela le Mer 1 Nov 2017 - 10:18

Si la vitesse de croisement correspond au taux de variation de la distance entre les pifs des commandants de bords, cette dernière étant mesurée dans le référentiel de la personne qui voit les deux vaisseaux se déplacer à 0.8c à l'aide de détecteurs (de nez) placés sur les trajets et d'une horloge précise à disposition de cette personne, alors elle sera de 1.6c (en valeur absolue et sauf au moment exact où les vaisseaux se croisent à la rigueur).
Mais effectivement il semble plus naturel d'appeler vitesse de croisement la vitesse d'un vaisseau selon l'autre.
paela
paela

Messages : 2312
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Vesperal le Mer 1 Nov 2017 - 10:55

Je pense que c'est surtout une question de référentiel. Deux objets se déplaçant à C (ou ce que je vous voulez comme vitesse) et se croiseront (à condition d'être sur la même trajectoire) à 2*C, mais c'est leur vitesse relative de l'un par rapport à l'autre. Mais pour un observateur extérieur, chaque objet continuera de se déplacer à C. Je ne suis pas expert en mécanique relativiste, mais en mécanique générale ça ressemblerait plus à cela.
Ça me rappelle au début des années 2000, un labo italien avait annoncé avoir vu des particules se déplacer plus vite que la lumière. Mais en fait, C'était un de leur capteur qui était mal aligné et qui regardait avec un très léger angle donnant une fausse impression de vitesse supérieure.

Vesperal

Messages : 211
Date d'inscription : 29/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Fulgrim le Mer 1 Nov 2017 - 11:22

Ok merci pour les réponses.

J'ai une autre question qui n'a rien à voir. Aux CERN quand ils disent atteindre des vitesses très proche de celle de la lumière. Ils parlent de la vitesse individuel des deux particules destiné à interagir (soit au moment du choc une énergie cinétique de presque 2C), ou de la vitesse cumulé des deux qui ce rencontrent.

Fulgrim

Messages : 363
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Vesperal le Mer 1 Nov 2017 - 11:48

Normalement, c'est la vitesse de chaque particule et les impacts se font donc au double de cette vitesse.

Vesperal

Messages : 211
Date d'inscription : 29/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Tokamak le Mer 1 Nov 2017 - 13:14

A grandes vitesses relativistes ou proches de c, les vitesses ne sont pas additives ou cumulatives, les vitesses se composent pour ainsi dire. Il suffit d’appliquer les transformations de Lorentz.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Relativité_restreinte#Loi_de_composition_des_vitesses

Deux vaisseaux allant chacun à 0,8c (par ex par rapport à la Terre pour le référentiel) ou deux protons ou électrons dans un accélérateur allant chacun à 0,9999999...c, ne se croiseraient pas à une vitesse égale ou supérieure à c mais à une vitesse inférieure.

Si nous étions dans l’un des vaisseaux et en supposant que nous puissions observer une horloge dans l’autre vaisseau, le temps de cette horloge nous semblerait grandement ralenti, ainsi que tout ce qui se passe à l’intérieur du vaisseau (pour nous tout se passerait comme si de rien n’était). Et la longueur de ce dernier nous paraîtrait plus courte (tendant vers 0 sans jamais l’atteindre, comme pour le temps), ‘écrasée’, ou plutôt ‘déformée’ (à cause de l’aberration de la lumière via le voyage des photons du vaisseau jusqu’à nous) que s’il était immobile par rapport à nous. Et les passagers de l’autre vaisseau constateraient exactement la même chose pour nous.
Tokamak
Tokamak

Messages : 3004
Date d'inscription : 24/05/2017
Localisation : Wonderland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Fulgrim le Mer 1 Nov 2017 - 13:37

j'entend bien tokamak mais la question du référentiel d'observation est clairement posé. Et ce n'est pas celui dont tu parles.

Fulgrim

Messages : 363
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Tokamak le Mer 1 Nov 2017 - 13:48

Fulgrim a écrit:j'entend bien tokamak mais la question du référentiel d'observation est clairement posé. Et ce n'est pas celui dont tu parles.
Si si.

Tokamak a écrit:A grandes vitesses relativistes ou proches de c, les vitesses ne sont pas additives ou cumulatives, les vitesses se composent pour ainsi dire. Il suffit d’appliquer les transformations de Lorentz.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Relativité_restreinte#Loi_de_composition_des_vitesses

Deux vaisseaux allant chacun à 0,8c (par ex par rapport à la Terre pour le référentiel) ou deux protons ou électrons dans un accélérateur allant chacun à 0,9999999...c, ne se croiseraient pas à une vitesse égale ou supérieure à c mais à une vitesse inférieure.

Et ce quel que soit le référentiel, qu’il s’agisse d’un observateur extérieur, du référentiel des vaisseaux ou des ondes/particules. L’addendum pour le référentiel des vaisseaux c’était pour montrer ce qui se passerait ‘concrètement’ en situation.

ps : c’est la même chose pour un faisceau lumineux au sein d’un vaisseau à vitesse proche de c, disons 99%c. En allumant une lampe en direction de l’avant du vaisseau, le faisceau lumineux irait à c et non à 99%c + c, et ce pour les passagers du vaisseau ou un observateur extérieur.
Tokamak
Tokamak

Messages : 3004
Date d'inscription : 24/05/2017
Localisation : Wonderland

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Fulgrim le Mer 1 Nov 2017 - 16:01

Tokamak. Tout ce que tu explique ici est juste. Je l'entend bien. J'ai même fait des petits calculs rigolo.

Mais ma question plus haut, à laquelle paela à répondu dans le sens auquel je m'entendais, ne concerne pas les référentiels des vaisseaux.

Ou alors explique comment, avec les calculs de RR, qui ne tiennent compte que de deux référentiels, tu peux aboutir à ta conclusion, c'est une questions ouverte ;-). Je te demande pas de le faire mais juste une référence bien entendu!

Fulgrim

Messages : 363
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Invité le Mer 1 Nov 2017 - 16:58

Peut être qu'un oeil ici vous permettra d'avancer. Mais c'est des maths et les math me gavent.

https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9f%C3%A9rentiel_galil%C3%A9en

« Tire la chevillette, la bobinette cherra »

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vitesse de la lumière

Message par Tokamak le Mer 1 Nov 2017 - 17:00

Ici il est question de deux vaisseaux qui se croisent mais c’est la même chose que deux protons qui se percutent ou entrent en collision dans un accélérateur. Supposons que chacun des protons ait une vitesse propre de 0,9999999c, ils ne vont pas se percuter à 1,9999998c mais à une vitesse inférieure à c. Idem pour les vaisseaux qui se croisent (ou s’ils se percutaient... un sacré feu d’artifices).

J’admets que la RR est loin d’être intuitive, car dans un cadre classique, au quotidien, les vitesses se cumulent et ça paraît normal. Dans un train allant à 300 km/h et en lançant une balle de tennis à 50 km/h en direction de l’avant du train, en effet pour un voyageur elle paraîtra aller à 50 km/h et pour un observateur extérieur à l’arrêt la balle ira à 350 km/h. Ou si deux trains avec une vitesse respective de 300 km/h se percutent, ils se rencontrent bien évidemment à 600 km/h. Dans le cadre relativiste la donne n’est plus la même.

Encore une fois, à la publication de la RR en 1905, certains parmi les plus brillants physiciens ont eu beaucoup de mal à accepter le principe, non intuitif de prime abord, puis ils ont dû se rendre à l’évidence devant l’exactitude mathématique de la théorie. Et les expériences ont parlé d’elles-mêmes jusqu’ici.

ps : et si deux photons voyageant à c entraient en collision, ils se rencontreraient à c et non 2c.


Dernière édition par Tokamak le Mer 1 Nov 2017 - 17:16, édité 1 fois
Tokamak
Tokamak

Messages : 3004
Date d'inscription : 24/05/2017
Localisation : Wonderland

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum