Textes (Ceci est une parenthèse inutile pour avoir le minimum de caractères nécessaires)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Textes (Ceci est une parenthèse inutile pour avoir le minimum de caractères nécessaires)

Message par Guobguob le Ven 18 Aoû 2017 - 23:24

So ! Ici n'est pas un post d'appel à l'aide ou autre machin du genre. Petit contexte: Quand je me sens mal, en plus d'écrire des pages servant à mettre mes idées au clair, j'écris de temps en temps les petits textes qui seront ci-dessous (post que je mettrai à jour au fur et à mesure). Alors pourquoi je les mets là ? Déjà, pour avoir un endroit où les récupérer facilement à chaque changement de pc (vu que je suis en garde alternée, c'est chiant de s'envoyer les documents chaque semaine), ensuite, je suis un gens à qui ça fait du bien quand je lis/écoute un texte qui me ressemble, c'est toujours cool de voir qu'on est pas/ a pas été seul dans ce cas, du coup, si ça peut faire du bien à des gens, même un seul, ne fût ce qu'un peu, tant mieux. Enfin, bah des retours c'est toujours cool hein, si ça peut me permettre d'améliorer mon écriture, chui toujours preneur. Du coup bah voilà.

Texte 1:
Une mer sans vague, des piafs sans chant, un corps sans passion. Tout est calme et plat, sans panache, sans intérêt, sans âme. Un monde à l'agonie, un espoir disparu, un cœur sec. Puis, mettant fin au silence de mort, la vie reprend sa place. Les vagues vont sans vraiment savoir où, les oiseaux chantent sans vraiment savoir quoi, l'esprit crée sans vraiment savoir comment. Tout avance, pas droit mais ça avance. Au fil de leurs mouvements aléatoires, certaines vagues arrivent presque par miracle sur une plage de sable gris et dessinent sans la moindre élégance la cause de cette renaissance. Pourras-tu jamais accepter ces mots, sinon les pardonner ?
Je t'aime
Texte 2:
Mes yeux se rouvrent et font face au ciel sombre. Je me réveille dans ce cauchemar qui m'est si familier mais en étant prêt cette fois. Je me lève et observent tout ces cadavres qui se lèvent en même temps, prêts à m'aider à rester ici. J'avance, sans la moindre hésitation, je sais où je vais. J'observe ce monde, une larme coule sur ma joue et je ne saurais dire si c'est de joie, de regret ou un autre sentiment qui m'échappe. J'entre enfin dans ce couloir m'amenant à mon but, but que j’aperçois enfin. Je ne saurais dure si le voir me rend triste ou heureux. Je prends la lame et la fait glisser rapidement, mon cœur a arrêté de battre mais le sang continue à couler. Mon dernier écho résonne dans les couloirs répétant ces trois mots inlassablement :
Je t'aime
Texte 3:
Je suis de retour encore une fois dans ce brouillard si familier mais je ne retrouve rien : Ni le chemin que j'avais tracé, ni les démons que j'avais calmé. Les seules choses connues présentes sont deux silhouettes qui me tournent le dos, m'empêchant ainsi d'exister. Je finis par me rendre compte que c'est moi qui suit du mauvais côté et, en revenant au bon endroit, j’aperçois leurs lèvres bouger mais leurs voix sont inaudibles, seul des chuchotements familiers arrivent à se glisser dans le creux de mon oreille. Ils finissent par s'éloigner en me faisant signe de les suivre. Je tente de courir et tombe, apercevant Alis qui fini de me clouer au sol tout en glissant des chuchotements dans le creux de mon oreille. Je hurle la vérité mais Alis crie plus fort et seuls sont entendu des pardon et des Merci. Les silhouettes finissent par disparaître tout comme moi dans les bras d'Alis. Trois mots que je n'oublierai jamais résonnent encore et encore dans mon esprit provoquant un immense vide qu'Alis se chargera de combler :
Je vous aime
.:
.
Texte 5:
J'observe la scène, les acteurs, la pièce, tout cet univers à portée de main. Être un acteur, quelle chose merveilleuse. Ils ont l'air si heureux. La scène a l'air si accessible, alors pourquoi pas moi après tout ? Je saute de mon siège sans hésiter et commence à m'avancer quand je sens une main attraper la mienne. Alis me regarde et me demande si je suis vraiment sûr d'être à la hauteur, ne vaudrait-il pas mieux observer encore un peu, le temps d'apprendre ? Il y a encore tout le temps pour les rejoindre, c'est une longue pièce. Je me rassis donc.
Quelques acteurs me font signe. Voudraient-ils que je vienne ? Ce moment que j'attendais est enfin venu alors ! Je saute de mon siège sans hésiter et commence à m'avancer quand je sens une main attraper la mienne. Alis me regarde et me demande si c'est vraiment une bonne idée d'aller les rejoindre comme ça, ne vaudrait-il pas mieux mettre un masque au cas où ? Il y a encore tout le temps pour l'enlever si besoin, c'est une longue pièce. J'enfile donc le masque avant de les rejoindre.
Au bout d'un moment, le masque commence à me peser, je pense donc à le retirer face à certaines personnes puis pour finir à l'enlever définitivement. Je descends de la scène un temps afin de jeter mon masque sur son siège quand je sens une main attraper la mienne. Alis me regarde et me demande si je suis vraiment sûr de savoir ce qui m'attends, ne vaudrait-il pas mieux aller se rasseoir , le temps de vérifier que tout est bien sans danger ? Il y a encore tout le temps pour remonter plus tard si jamais, c'est une longue pièce. Je me rassis donc avec Alis sur mes genoux.
Quelques acteurs me font signe en m’apercevant sans mon masque dans les gradins. Ils viennent me voir et constatent que je ne peux pas me lever avec Alis sur moi. Ils insistent et me disent de ne plus y prêter attention. Ils m'ont si bien accueilli, comment ne pas les écouter ? Je pousse donc Alis sur le côté quand je sens une main attraper la mienne. Alis me regarde et me demande si ces gens sont vraiment des gens de confiance, ne vaudrait-il pas mieux écouter celle que je connais depuis plus longtemps ? Je pourrai toujours l'abandonner plus tard si jamais, c'est une longue pièce. Je me rassis donc et vois la fin de la pièce, Alis à mes côtés.
avatar
Guobguob
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 43
Date d'inscription : 06/10/2016
Age : 17
Localisation : Bruxelles ou Hoegaarden (parents divorcés tout ça)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes (Ceci est une parenthèse inutile pour avoir le minimum de caractères nécessaires)

Message par Sapta le Dim 20 Aoû 2017 - 22:18

Très bien, continue, plus on écrit, mieux on écrit. Moi aussi j'écrit beaucoup pour me détendre, et ça fait des textes de plus en plus long

Sapta
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 05/08/2017
Age : 25
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum