Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Sam 14 Oct 2017 - 19:21

Spoiler:
La douance et la fidélité.... le le doué peut être plus longtemps fidèle voire des années à son plan cul qui lui convient pas dans le cadre de son couple libre avec sa femme... de quoi remettre en question le divorce ! enfin bon la négociation pour la garde des spermatozoïdes s'est bien déroulé, ils resteront chez leur futur paire père.

Je devrais peut être faire une capacité en droit ?
en fait plutôt qu'un DAEU ? non ?  Wink  cat
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Sam 14 Oct 2017 - 19:45

Spoiler:

Tout s'explique






Chéri pour tes tartines tu préfères un soleil vision grande large ou en tunnel ? non laisses tomber le beurre et le lait demi écrémé moins cher...


Dernière édition par I am so sure le Sam 14 Oct 2017 - 20:00, édité 1 fois
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Sam 14 Oct 2017 - 19:51

Spoiler:
Et ton ceci n'est une pipe.... grand large ou en tunnel avec ou sans beurre ?

On peut plus déjeuner tranquille en paix avec Stéphane Eicher (perché.... je sais pas quoi en nana gramme, j'ai pas encore assez de kilos de QI...) tout ça à cause du CCASS, tu casses le truc là de l'audio visuel qui te supprimeent des phrases et des images pourtant drôles avec de la musique en plus...



T'as déjà fait ton vaccin pour Magritte ou pas ?


Dernière édition par I am so sure le Sam 14 Oct 2017 - 19:57, édité 2 fois (Raison : encore un appel du CCAS pour sauver le social de conjugaison du verbal.)
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Sam 14 Oct 2017 - 20:58

Spoiler:

On me demande dans l'oreillette de mon portable téléphonique si "capacité en comment faire tout droit quand on prend des détours" ça existe à l'heure actuelle en cursus post universitaire court ? un conseiller d'orientation dans la salle ? moi et les études.... ça fait longtemps Wink

On passera vite pour dingue dans les bretelles d'autoroute avec ceux qui tiennent leur pantalon par en dessous de la ceinture... un master "pantacourt" ?
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Dim 15 Oct 2017 - 21:51

Spoiler:
SE RECONNAÎTRE
par Eric Poindron


Les nomades du désert le savent, oui les pistes se croisent.
Alors que les pistes se croisent.
Un proverbe yiddish le chuchote...
Les gens ne se rencontrent pas, ils se reconnaissent.





Eric Poindron | 8 octobre 2017 à 12 h 29 min | Catégories : MISCELLANÉES & SCPICILÈGES, POÉSIE | URL : http://wp.me/p1E6qu-2gY

-----------------------------------------------------------------------------

avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Mar 17 Oct 2017 - 22:08

Spoiler:











avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Mer 18 Oct 2017 - 21:46

Spoiler:
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Mer 18 Oct 2017 - 23:00

Spoiler:


Premier titre dévoilé par Bertrand Cantat de son premier album solo "Amor Fati", dont la sortie est prévue pour le 1er décembre 2017.
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Mer 18 Oct 2017 - 23:38

Spoiler:



♪ Bipède a Station Verticale ♪
15 milliards d'années sont passés
Depuis cette affaire de big-bang
Vieux singe au coeur fossilisé
J'ai des rhumatismes à ma gangue
Avec mon parachute en torche
Et ma gueule de Caterpilar
Paraît qu'je viens d'une catastrophe
Mais les dieux sont pas très bavards

Bipède à station verticale
Toujours faut se tenir debout
Bipède à station verticale
Parfois, parfois
J'ai la nostalgie d'la gadoue

Malgré le computeur central
Qui veille sur la zoo-clinique
J'suis l'animal bluesymental
Aux vieux relents d'amour gothique
J'tombe amoureux des éprouvettes
Avec lesquelles je dois flirter
Pour l'usine de stupre en paillettes
Qui garantit mon pedigree

Bipède à station verticale
Toujours faut se tenir debout
Bipède à station verticale

La nuit je fouille les no man's lands
Comme un hibou décérébré
Cherchant le message d'un Atlante
Ou la formule d'un initié
Câblé sur X moins zéro
A l'heure des infos galactiques
Je mets mon badge ecce homo
Et j'suis fier d'être un con cosmique

Bipède à station verticale
Toujours faut se tenir debout
Bipède à station verticale
Parfois, parfois
J'ai la nostalgie d'la gadoue









Errer humanum est
Hubert-Félix Thiéfaine
hé ! mec
voici les photos de nos routes
prises d'avion par nuit de brouillard
dans ce vieux catalogue des doutes
aux pages moisies par le hasard
à toujours vouloir être ailleurs
pyromanes de nos têtes brûlées
on confond les batt'ments du cœur
avec nos diesels encrassés
à toujours voir la paille plantée
dans la narine de son voisin
on oublie la poutre embusquée
qui va nous tomber sur les reins
& l'on pousse à fond les moteurs
à s'en faire péter la turbine
c'est tellement classe d'être looser
surtout les matins où ça winne
bourlinguer… errer
errer humanum est
bourlinguer… errer
errer humanum est
toujours plus loin à fond la caisse
& toujours toujours plus d'ivresse
oh yes always on the road again man
on the road again man
gauguin sans toile & sans pinceau
revisité en bardamu
ou bien en cortès ou corto
aventuriers des graals perdus
on fait nankin-ouagadougou
pour apprendre le volapük
& on se r'trouve comme kangourou
dans un zoo qui prend les tuc
bourlinguer… errer
errer humanum est
bourlinguer… errer
errer humanum est
aplatis comme de vieilles pizzas
lâchées d'un soyouz en détresse
on cherche une nova cognita
avec un bar & d'la tendresse
mais trop speedés pour les douceurs
on balance vite les p'tites frangines
pas prendre pour un courrier du cœur
les pulsions des glandes endocrines
bourlinguer… errer
errer humanum est
bourlinguer… errer
errer humanum est
toujours plus loin à fond la caisse
& toujours toujours plus d'ivresse
oh yes always on the road again man
on the road again man …/…
Paroliers : Claude MAIRET / Hubert-Félix THIEFAINE
Paroles de Errer humanum est ©️ Lilith Erotica

drunken Amour Amour Amour
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par Invité le Mer 18 Oct 2017 - 23:48

Pour la coolection:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Mer 18 Oct 2017 - 23:53

Spoiler:
T'as posté le pc à l'envers ? le bar c'est en bas Razz Merci !

J'étais en train de me dire heureusement que je suis fidèle à pleins de musiciens depuis toute ma vie du coup, sinon dis donc sans leur soutien, leurs propos, leurs conseils, leurs musiques, dis donc, en fait j'aurai pu mal tournée, voire tourner tout court Razz


Dernière édition par I am so sure le Jeu 19 Oct 2017 - 21:32, édité 1 fois
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par Invité le Mer 18 Oct 2017 - 23:55

Non, je n'ai pas de problème d'orientation Smile

Et tourner c'est déjà un mouvement

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Mer 18 Oct 2017 - 23:59

Spoiler:
Very Happy


Dernière édition par I am so sure le Jeu 19 Oct 2017 - 21:31, édité 1 fois
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par Invité le Jeu 19 Oct 2017 - 0:13


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Jeu 19 Oct 2017 - 0:18

Spoiler:


Dernière édition par I am so sure le Jeu 19 Oct 2017 - 21:32, édité 1 fois
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Jeu 19 Oct 2017 - 21:31

Spoiler:


Et ta mère en short Tétris devant chez Picard avec un drapeau breton...
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Jeu 19 Oct 2017 - 22:35

Spoiler:

« Robert Kaddouch présente dans le cadre de sa pratique pédagogique une approche très
originale des enfants à haut potentiel, particulièrement stimulante et pertinente pour tous ceux qui,
comme moi, s’intéressent depuis longtemps à ces questions. »
Arielle Adda
Psychologue clinicienne, spécialiste des enfants à haut potentiel

Extrait du livre « Des mimes et des murs » , Deux études de cas pédagogiques », éd. Gruppen
LE CAS DE THÉODORE

Théodore, élève âgé de 6 ans, a débuté ses cours avec moi dès l’âge de 8 mois.
La conductibilité, la communication par la création, est le centre de toutes mes préoccupations pédagogiques.Mon objectif demeure de l’encourager chez chacun de mes élèves. Ce but ne s’atteint pas sans une interrogation continue sur ce qu’est la conductibilité et sur les dispositifs à mettre en place pour la susciter. L’exercice de l’enseignement reste pour cette raison primordial. Seule la pratique apporte des renseignements pertinents et valide l’idée que l’on se fait de la conductibilité, ou plutôt de son fonctionnement. C’est pourquoi j’invite les professeurs que je forme à entrer dans cette démarche qui suppose une reconstruction permanente de la manière dont ils conçoivent un acte conductif et le favorisent. J’évite de leur donner des idées toutes faites sur celui – ci. Certes, je leur apprends que la conductibilité est la communication par la création. Mais une telle formule nous informe moins sur le déroulement que sur les fins de l’apprentissage. Or c’est ce
déroulement qui importe au métier d’enseigner. Il pose en effet les interrogations suivantes :
comment communiquons – nous, créons – nous, communiquons – nous nos créations ? Mon expérience apporte des éléments de réponse à ces questions. Ils méritent tous
cependant d’être vérifiés et complétés par d’autres professeurs dans des domaines extérieurs ou non à celui de la musique. Il pourrait se bâtir ainsi un savoir collectif et divers sur la conductibilité, efficace dans la pratique, qui améliorerait les savoir – faire de chaque enseignant, en attendant qu’un jour les scientifiques statuent sur les différentes approches qui émergeront de cette réflexion collégiale sur la conductibilité. Comme celui de Pierre, le cas de Théodore reste archétypal à mes yeux. Il met particulièrement en relief ce qu’est la conductibilité et principalement la manière dont elle opère. Pierre soulève la question de la faculté de créer et de se décentrer (saisir la pensée d’autrui dans ce qu’elle a d’étranger avec la sienne). Théodore m’interpelle sur la problématique de
l’expression de la sensibilité propre à chacun, sur la relation entre la création et l’individuation, en d’autres termes sur la possibilité pour chaque élève de créer en fonction de ce qui l’intéresse véritablement.
En plus d’enrichir ma compréhension du fonctionnement de la conductibilité, Pierre et Théodore, par les difficultés spécifiques qu’ils rencontrent, m’informent sur les moyens concrets auxquels recourir durant un cours. Pierre et Théodore ne partagent en rien les mêmes prédispositions, celles sur lesquelles il s’agit de s’appuyer pour déclencher et préserver la conductibilité
(les ancrages). Elles paraissent même aux antipodes. En effet, si Pierre symbolise celui qui serait au premier abord incapable de communiquer ou de créer, autrement dit de conduire, Théodore représente au contraire celui qui serait déjà apte à transmettre ses créations et à être attentif à celles des autres. Apprendre à conduire apparaît impossible chez Pierre, inutile chez Théodore. Pourtant, nous l’avons vu, un enseignement axé sur l’éveil et le développement de la conductibilité n’est pas impossible avec Pierre. Pour d’autres raisons que je vais évoquer à présent, un tel enseignement est aussi loin d’être inutile dans le cas de Théodore. Il s’avère même indispensable.
Théodore est un enfant que les psychologues nomment « à haut potentiel ». Il a, par exemple, appris à lire seul dès l’âge de trois ans, sans que ses parents ne s’en rendent compte. Personne ne sait à quel moment ni de quelle manière il a réalisé son apprentissage.
Théodore n’a donc aucune difficulté à résoudre de façon autonome des situations – problèmes inédites pour lui. Il faut ajouter que son savoir se construit en fonction de ses intérêts personnels. Sa passion pour les oiseaux illustre ce fait. Vers quatre ans, à l’instar de beaucoup d’enfants, ces volatiles l’ont soudainement intrigué.
Il a alors demandé à ses parents de lui acheter des livres sur ce sujet. Il a ensuite noté que les ouvrages disposaient parfois d’informations contradictoires – il en a fait la remarque à ses parents. Il en a déduit qu’il devait recouper plusieurs documents. Il considère en résumé qu’une information est fiable lorsque la majorité des sources s’accordent sur celle – ci. Théodore possède par conséquent d’authentiques passions, au sens où il approfondit ses centres d’intérêt, et ne se contente ni d’une recherche superficielle, ni de satisfaire
une soif de nouveauté impersonnelle. Il parvient à vitaliser sa sensibilité (son admiration pour les oiseaux) à travers l’acquisition autonome de nouvelles connaissances.À la différence de la plupart des enfants qui seraient incapables de creuser leur curiosité sans l’aide soutenue d’un enseignant, il parvient à s’exprimer de façon autonome, c’est – à – dire à approfondir ce qui lui plaît, à faire de ce qui l’émerveille l’occasion d’exercer sa créativité, de s’ouvrir sur le monde, d’acquérir de nouvelles informations sensibles et intellectuelles, sans l’aide directe de quiconque.Ses goûts deviennent ainsi ce que j’appelle des « goûts profonds ».Ils ne s’apparentent pas à des penchants superficiels, momentanés, qui ne débouchent sur aucun approfondissement, aucune restructuration de l’organisme ou qui dépendent entièrement de l’environnement extérieur pour se déployer.Ils dévoilent au contraire un rapport autonome, actif, créatif et personnel à ce qui l’entoure.Créer et s’exprimer pour lui ne sont qu’une seule et même activité.Théodore nous rappelle que s’exprimer, ce n’est pas dire ou montrer ce que nous aimons, mais approfondir par nous – même ce que l’on aime.Rien ne prouve que nous désirions vraiment ce qu’on nous prétendons désirer.La seule preuve effective est l’énergie efficace ou non que nous dépensons à réaliser notre objectif et qu’un tiers ne pourra que constater.
Depuis qu’il sait lire, Théodore s’est passionné pour différents sujets.Tout d’abord, l’astronomie, puis les polyèdres, les mathématiques, les éléments chimiques, les oiseaux, et enfin les dinosaures.Il les a découverts et approfondis à l’aide d’ouvrages destinés à des adolescents et grâce à internet.À chaque fois, je lui ai proposé de mettre en musique des éléments de ces domaines.La mise en musique, ou plutôt selon ma terminologie la musicalisation, est une des activités phares de ma pratique pédagogique.Elle procède en deux temps.Dans une première étape, il importe d’identifier chez l’élève ce qui l’intéresse très exactement.Il ne s’agit pas simplement d’inventer par exemple une danse des molécules au moment où Théodore se préoccupe d’éléments chimiques.La musicalisation ne se réduit pas à habiller une activité de création.Elle doit interroger ce qui questionne l’élève.Elle ne part pas d’un thème, mais d’un problème qu’il se pose ou que je peux lui soumettre dans le domaine qui le passionne.Je ne requiers pas de Théodore qu’il m’indique uniquement ce qui l’attire actuellement.Je l’invite à sélectionner une planète ou un élément chimique, et à m’expliquer ce qui caractérise pour lui cette planète ou cet élément chimique.Ce problème l’oblige à adopter vis – à – vis de ce qui le motive une posture d’approfondissement, autrement dit une posture dans laquelle il rencontre une situation – problème inédite au sein d’un domaine qui l’intéresse particulièrement.Ainsi, je l’empêche délibérément d’évoquer d’une manière superficielle ce qu’il apprécie afin de réinitialiser en lui une posture de création.Il doit soit me rapporter une situation dans laquelle il a rencontré un problème inédit et l’a résolu, soit résoudre pour moi un nouveau problème inédit relatif à sa passion.Naturellement, je m’assure de sa réussite.Je lui présente un problème simple pour lui.Il serait imprudent et improductif de montrer à un élève que la passion qu’il développe par et pour lui – même se heurte à des obstacles insurmontables.Ceci reviendrait à le décourager, à lui faire adopter des postures d’échec.Si je souhaite m’appuyer sur ses postures de réussite personnelle extérieures au domaine musical (résolution réussie d’un problème inédit propre à un champ personnel d’investigation) afin de favoriser des postures de réussite personnelles en musique, il importe de veiller à ne pas l’exposer à un problème trop complexe.Il faut tout de même que ce problème soit au moins une ancienne situation – problème inédite pour lui, et non un problème si facile qu’il n’a exigé qu’une réponse préformatée.Lorsqu’un problème nous parait évident, même si nous ne l’avons jamais rencontré, sa solution est déjà pour ainsi dire en nous – mêmes.Notre action se cantonne alors à appliquer à un problème nouveau une solution que nous n’avons nul besoin de créer puisque nous la connaissons déjà.Ne confondons pas une situation – problème inédite et une situation – problème nouvelle.Un problème n’est inédit que si et seulement si sa solution nous est inconnue.Si nous disposons de sa solution au préalable, et que seul son énoncé diffère de ceux que nous avons déjà croisés sur notre route, ce problème constituera illusoirement un problème de création.Encourager un adolescent à aller attraper un livre qu’il
n’a jamais lu sur l’étagère d’une bibliothèque n’est en rien une activité inédite, même s’il n’a jamais mis les pieds dans une quelconque bibliothèque.À son âge, normalement, une telle activité mobilise des réponses intellectuelles et motrices dont il dispose.Elle ne réclame en rien une invention, un dépassement.Une situation – problème nouvelle est tout autant une situation – problème stéréotypée qu’une situation – problème modèle dans laquelle nous connaissons non seulement la réponse à l’avance, mais aussi l’énoncé, car ce dernier ressemble trop à un énoncé que nous avons déjà rencontré et résolu.C’est pourquoi le problème proposé avant une authentique activité de musicalisation doit non seulement correspondre à un domaine qui intéresse l’élève, être réalisable rapidement durant la séance, mais avoir nécessité ou nécessiter un effort de création vitaliser sa sensibilité (son admiration pour les oiseaux) à travers l’acquisition autonome de nouvelles connaissances.À la différence de la plupart des enfants qui seraient incapables de creuser leur curiosité sans l’aide soutenue d’un enseignant, il parvient à s’exprimer de façon autonome, c’est – à – dire à approfondir ce qui lui plaît, à faire de ce qui l’émerveille l’occasion d’exercer sa créativité, de s’ouvrir sur le monde, d’acquérir de nouvelles informations sensibles et intellectuelles, sans l’aide directe de quiconque.Ses goûts deviennent ainsi ce que j’appelle des « goûts profonds ».Ils ne s’apparentent pas à des penchants superficiels, momentanés, qui ne débouchent sur aucun approfondissement, aucune restructuration de l’organisme ou qui dépendent entièrement de l’environnement extérieur pour se déployer.Ils dévoilent au contraire un rapport autonome, actif, créatif et personnel à ce qui l’entoure.Créer et s’exprimer pour lui ne sont qu’une seule et même activité.Théodore nous rappelle que s’exprimer, ce n’est pas dire ou montrer ce que nous aimons, mais approfondir par nous – même ce que l’on aime.Rien ne prouve que nous désirions vraiment ce qu’on nous prétendons désirer.La seule preuve effective est l’énergie efficace ou non que nous dépensons à réaliser notre objectif et qu’un tiers ne pourra que constater.
Depuis qu’il sait lire, Théodore s’est passionné pour différents sujets.Tout d’abord, l’astronomie, puis les polyèdres, les mathématiques, les éléments chimiques, les oiseaux, et enfin les dinosaures.Il les a découverts et approfondis à l’aide d’ouvrages destinés à des adolescents et grâce à internet.À chaque fois, je lui ai proposé de mettre en musique des éléments de ces domaines.La mise en musique, ou plutôt selon ma terminologie la musicalisation, est une des activités phares de ma pratique pédagogique.Elle procède en deux temps.Dans une première étape, il importe d’identifier chez l’élève ce qui l’intéresse très exactement.Il ne s’agit pas simplement d’inventer par exemple une danse des molécules au moment où Théodore se préoccupe d’éléments chimiques.La musicalisation ne se réduit pas à habiller une activité de création.Elle doit interroger ce qui questionne l’élève.Elle ne part pas d’un thème, mais d’un problème qu’il se pose ou que je peux lui soumettre dans le domaine qui le passionne.Je ne requiers pas de Théodore qu’il m’indique uniquement ce qui l’attire actuellement.Je l’invite à sélectionner une planète ou un élément chimique, et à m’expliquer ce qui caractérise pour lui cette planète ou cet élément chimique.Ce problème l’oblige à adopter vis – à – vis de ce qui le motive une posture d’approfondissement, autrement dit une posture dans laquelle il rencontre une situation – problème inédite au sein d’un domaine qui l’intéresse particulièrement.Ainsi, je l’empêche délibérément d’évoquer d’une manière superficielle ce qu’il apprécie afin de réinitialiser en lui une posture de création.Il doit soit me rapporter une situation dans laquelle il a rencontré un problème inédit et l’a résolu, soit résoudre pour moi un nouveau problème inédit relatif à sa passion.Naturellement, je m’assure de sa réussite.Je lui présente un problème simple pour lui.Il serait imprudent et improductif de montrer à un élève que la passion qu’il développe par et pour lui – même se heurte à des obstacles insurmontables.Ceci reviendrait à le décourager, à lui faire adopter des postures d’échec.Si je souhaite m’appuyer sur ses postures de réussite personnelle extérieures au domaine musical (résolution réussie d’un problème inédit propre à un champ personnel d’investigation) afin de favoriser des postures de réussite personnelles en musique, il importe de veiller à ne pas l’exposer à un problème trop complexe.Il faut tout de même que ce problème soit au moins une ancienne situation – problème inédite pour lui, et non un problème si facile qu’il n’a exigé qu’une réponse préformatée.Lorsqu’un problème nous parait évident, même si nous ne l’avons jamais rencontré, sa solution est déjà pour ainsi dire en nous – mêmes.Notre action se cantonne alors à appliquer à un problème nouveau une solution que nous n’avons nul besoin de créer puisque nous la connaissons déjà.Ne confondons pas une situation – problème inédite et une situation – problème nouvelle.Un problème n’est inédit que si et seulement si sa solution nous est inconnue.Si nous disposons de sa solution au préalable, et que seul son énoncé diffère de ceux que nous avons déjà croisés sur notre route, ce problème constituera illusoirement un problème de création.Encourager un adolescent à aller attraper un livre qu’il
n’a jamais lu sur l’étagère d’une bibliothèque n’est en rien une activité inédite, même s’il n’a jamais mis les pieds dans une quelconque bibliothèque.À son âge, normalement, une telle activité mobilise des réponses intellectuelles et motrices dont il dispose.Elle ne réclame en rien une invention, un dépassement.Une situation – problème nouvelle est tout autant une situation – problème stéréotypée qu’une situation – problème modèle dans laquelle nous connaissons non seulement la réponse à l’avance, mais aussi l’énoncé, car ce dernier ressemble trop à un énoncé que nous avons déjà rencontré et résolu.C’est pourquoi le problème proposé avant une authentique activité de musicalisation doit non seulement correspondre à un domaine qui intéresse l’élève, être réalisable rapidement durant la séance, mais avoir nécessité ou nécessiter un effort de création
Navigation des articles← Application Kaddouch®️L’atelier de musiques actuelles →
Mentions légales - Kaddouch & Music™️ Qui sommes nous ? E-Shop Contactez nous

    http://www.kaddouch-music.com/les-enfants-a-haut-potentiel/
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par Invité le Jeu 19 Oct 2017 - 22:36

Ce fut plutot cela:





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par Invité le Jeu 19 Oct 2017 - 22:37

I am so sure a écrit:
Spoiler:

Je n'avais pas la couleur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Jeu 19 Oct 2017 - 22:38

avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Jeu 19 Oct 2017 - 22:40



Pizza Smile
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Ven 20 Oct 2017 - 21:53

Spoiler:
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Sam 21 Oct 2017 - 20:07

Spoiler:
Bon sinon, vous en êtes où ? à l'instant T du présent ?
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Sam 21 Oct 2017 - 21:55

Spoiler:





Etre une fille de bientôt 50 ans c'est cool !
Pourquoi ? tu vas pouvoir te protéger ?
Non mais je vois pas pourquoi on nous a traumatisé des années à être obligées de faire des ballons à eau avec des préservatifs pour gars en fait ! Je ne dis pas qu'il faut en gaspiller mais pour jouer avec son enfant intérieur, je vois pas bien comment on pourrait faire plus intérieur Razz.

Bon les filles si on vous embête, ou si vous vous ennuyez... pour ma part (et les gars aussi) je sais pas si c'est une chance mais je suis pas souvent restée longtemps toute seule au carrefour, allez au carrefour, faites le carrefour, y'a plein de domaines pour et des gens partout qui vous attendent même parfois juste pour être là.



Il devrait coupler avec Florence Foresti, une mammo une limo gratuite en boite avec une paille bleue ou rose ?











Alors encore une fois merci à tous mes copains, mes copines, d'un jour, de plusieurs jours, mois, années, d'une seconde au carrefour, d'un sourire d'un quart de seconde en passant, et à toutes les personnes dont je dirais aujourd'hui peut être qu'ils furent et/ou sont des marches pieds qui chacun à leur façon, leur niveau, leurs moyens m'ont permis encore et encore et beaucoup ici sur ces sujets particuliers et dehors en réel de :



N'oubliez jamais que là où parfois vous pouvez vous sentir inutile, il peut suffire d'un demi tour pour être crucial pour quelqu'un, ect.

J'ai du bol le gars qui m'a découverte ! est coordonnateur, ça tombait bien je ne savais même plus coordonner mes phrases... Merci de pouvoir être ici aussi un point de repère, pas un parfait, pas un toujours complet mais un point de repère, vous m'avez fait gagner un temps phénoménal qui m'émeut rien que d'y penser donc j'y pense pas et de l'énergie, et toute énergie gagnée, peut être retransmise à des personnes pleins d'énergies qui retransmettront.



C'est chouette que chacun soit lui même, elle-même, si on était tous pareils, on pourrait rien faire. On fera tous la même chose.

Courbette  Se prosterne  Respect  Vivat  Impec !  Nargue  Flebelebele !  LA LA LA LA LA  albino
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par I am so sure le Dim 22 Oct 2017 - 0:20

Spoiler:

Copie d'intervention ailleurs dans le forum et ajout.

merci les filles. on ne se rend guère méritant et assez impuissant en réalité dans ces cas la
[/b]
En fait ton propos me permet de dire que pour moi parfois douance et normo pensance s'entrechassent ou se croisent. Et ça fait des années que ça dure. J'essaie d'exposer.

Dans ton propos de fait on peut penser en douance que tu vois le non fait.... ça c'est une chose alors que moi à mon niveau je vois forcément (en double langue normo-douée presque ?) que tu peux avoir une vision perfectionniste et que tu es décue/impuissante de n'avoir fait plus alors que tu as sûrement fait beaucoup, ce que par ton filtre  tu vois moins ? ou autre, mais moi mon double (normo-douée ?) je vois.
Dans la dite normo pensance, tout le monde ne sera pas heurté par le qualificatif "porc" comme pourrait l'être un dit doué qui s'en souviendra alors que la personne pas forcément le lendemain, elle trie et peut être moins sensible ou moins se rendre compte ou analyser l'impact du propos. Disons que ça peut faire partie du langage dit familier.

Du coup dans ce sujet, comme dans tous depuis que je suis ici (ce forum m'a tuée : hastag  Razz ) en une espèce de double lecture ou je dois parfois prendre du recul pour voir qui dit quoi de quel angle de dit doué ou pas et de connaissance de cause pour x raisons de la norme mais en vie pratique journalière et veiller à répondre en ne sachant pas si je dois et si je dois préciser (ça peut être long, pas intéressant, pas à propos ici et ça double les phrases car je veux être précise) les deux angles, pas les miens, celui que je vais supposer d'un dit doué, et celui d'un dit normo pensant (bien que chacun soit unique). J'ai plus affiné ma réflexion et parfois j'hésite à intervenir dans la vie car comme dans ce sujet, si par exemple tu as aidé des femmes qui ne seraient pas dites douées, tu peux avoir plus analysé qu'elles, voire parfois plus souffert qu'elles.

Je sais par exemple aussi pourquoi je n'interviens pas dans ce type d'échanges/débats sur twitter ou facebook ou parfois dans la vie ou alors je ne le fais pas en frontal, pour la même raison, ça va être mal dit mais imaginons un dit doué qui s'est analysé, sa famille, ses rapports au monde qui s'adresse en direct en mode doué tel, à un ensemble de personnes qui elles n'ont pas vécu/fonctionné comme ça, ça provoque (un psy ici le dira mieux que moi) à mes yeux cette fameuse décompensation possible provoquée comme le disait C.Petit Collin.
à la 17ème page Mammouth nous revenons donc sur le fond du sujet Wink

et avec cette phrase tu viens de me faire tilt merci, je pense que c'est pour cela que j'ai eu du mal ici car parfois ça me fait deux fonds de sujets ou qui entrelacent dite normo pensance et dit douance. J'en serai peut être à la limite de demander la précision à l'avenir dans les sujets. Vous en dit doués souhaiter échanger sur ce sujet d'un angle de doués qui "analyseraient" un fait de société de dite normo pensance, vous en dit doués souhaiter mixer les deux ou alors...

Je vais donner un exemple parmi tant d'autres, j'ai pu plus jeune me faire rembarrer par une jeune fille que son ami molestait un peu (on moleste jamais peu mais disons que ce n'était pas 24/24h et ultra violent), j'ai mieux compris ensuite à cette découverte et cette histoire (je ne suis pas psy donc c'est une histoire Razz pas un blasphème au métier) de décompensation. Que j'élargis, car par rapport à ce que je disais paragraphe précédent, si cette jeune fille et c'était le cas n'a pas analysé la relation de ses parents, elle, toussa, l'intruse c'est moi, l'ennemie c'est moi aussi surprenant que ça puisse paraître, ça fonctionne à l'inverse.

Le "ne pas intervenir" "ne pas prévenir" du TIPEH pour moi est très conseillant à mes yeux. Mais parce que du coup j'ai du aussi le lire avec des exemples de vie à revisualiser de la vie courante et plutôt en normo pensance. Ca me fait penser que peut être des dits doués sans a priori, s'ils n'ont que peu de contact avec la dite norme, ne retrouveront pas comme moi je l'avais trouvé cette espèce de double lecture prenant en compte des cas de figure que des personnes n'auront pas rencontrés et ne rencontreront peut être jamais.

Mes précédentes interventions tenaient compte de cela. Les "pathologies" si je puis dire ne sont pas forcément les mêmes chez des femmes ou des hommes dit(e)s doués et ne sont pas appréhendés de la même façon. J'aurai le toupet de dire qu'il faut tenir compte des milieux sociaux, des environnements, des contextes, des constructions de chacun. D'ailleurs je le mentionne ici dans l'un des bouquins sur la douance, il était fait état justement du fait que les comportements logiques et joueurs ou des caractéristiques des dits doués pouvaient complètement être interprétés de très mauvaises façons par des femmes dans ce cas qui ne le seraient pas, l'exemple était précis et m'avait marqué par exemple sur les problèmes de vue qui pouvaient donner un air lubrique là où il n'est pas.

Autre exemple : je pourrais autant répondre à quelqu'une : tu as raison c'est un porc, et si besoin en langage moins familier : c'est un goujat.

Je parlais d'ailleurs d'éventuel triangle de Karpman géant car et sur twitter et sur facebook et autres médias sociaux peuvent se croiser des dits doués et des dits normo pensants mais tout est mélangé. J'avais d'ailleurs ce cas de figure sur mes facebooks et c'était ingérable. Si comme il est dit dans les livres sur la douance, le normo pensant fait de la corde à noeuds pour tout. Ca peut inclure "je te traite de porc" et le lendemain rabibochage sur l'oreiller ou pour x raisons. Et là un doué ou une peut halluciner. Sauf que je persiste et signe si un dit doué veut appréhender (lol) un dit normo pensant, je ne pense pas qu'il puisse le faire sans passer d'abord sur l'analyse de son univers et de son mode de réflexion, de raisonnement.

Ca m'a fait m'interroger justement sur l'opposition contradictoire qu'il peut exister entre des familiarités entre normo pensants qui peuvent être oubliées par tri le lendemain et le le doué qui pourrait se morfondre sur le déclin du monde, des rapports humains, de l'orthographe Razz

Je mets tout ça sous spoiler et je rapatrie sur mon fil. En espérant ne pas être hors sujet mais je le laisse aussi ici, vous m'inspirez n'importe où, n'importe quand et dans n'importe quel moment, c'est de votre faute  Razz  Wink  cat

La douance découverte tardive ça sert à quoi ? à ça ? à se recaler autrement. sauf que là c'était la première fois où du coup j'étais pas comme d'habitude sûre de moi et sûre de prendre les bonnes directions et bonnes décisions puisque ça remettait tout en question. C'est cool je vais pouvoir revoir parfois double que quand j'aurai bu un whisky  Razz
Du coup la madame sans s'en rendre compte crevée, elle a voulu pouvoir aider encore plus de monde  Razz Mais comment qu'on les trie à la mode normo pensants ces doués alors ? et douqu'elle est la grille de lecture rapide ? dans ce monde où on doit pas arrêter de relire.

Si je vous disais qui j'ai mis dans ma pâte à crêpes  Razz  C'était super flippant. En fait je me suis auto remise à ma place. Et en passant par des trucs et des gens avec leur plein gré. J'ai de la résistance de douance auprès de personnes en fait. Mode mais non moi je veux pas être ton truc, je suis moi, je reste moi. Maintenant je peux le dire c'est réglé mais j'ai eu une phase crevante où c'était plus moi Super Mario, c'est quoi ce bordel ? c'est pas possible je peux pas me mettre à déranger tout le monde d'un coup en même temps, sans déconner, ça fait des millions que je range, que je pousse, un petit là, un petit peu par ici et c'est comme si on m'avait dit tu peux être tous les moutons ! euh comment ça ? moi je suis le chien dans l'histoire pas tous les moutons. Rien de péjoratif. Et en plus effectivement il y a des personnes qui mélangent donc potentiels et logiques de vie et choix de vie. Je ne sais pas si c'est le cas de tout le monde mais moi ma vie toute ma vie je l'ai choisi. Donc c'était là la différence. Entre alors, entre théorie et pratique.

Ca donne du à l'heure actuelle ceci en douance n'a pas été prouvée, scientifiquement, en psychiatrie ça en est là, en psycho là, et ça m'avait donnée l'impression qu'il allait falloir attendre tout ce gentil petit monde et qu'il soit d'accord. Vision d'horreur, je découvre ce truc parce que je me retrouve entre des conflits, je suis un ange qui résout les conflits donc déjà là y'a problème ! et pas besoin d'être testée pour le savoir, j'ai eu l'habitude d'être un ange, si je peux plus l'être c'est donc pas moi  Razz

Et justement sur la façon d'aborder les sujets. Je suis contente de mettre caler et recaler à chaque fois à ma place. Et d'avoir eu la chance d'avoir des cases. Quand on est à ma place dans ma vie on voit toutes les places et on sait un peu près toutes les places donc on peut ranger  Razz on peut voir qui déborde, où, pourquoi. Et en plus on peut le démontrer en mode doué et en mode normo pensant. Ni vu ni connu on m'embrouille, deux fois je t'ai vu je t'emmerde deux fois Smile En agnostique ça fait comme en croyance, le truc de tendre l'autre joue, sauf que si besoin c'est moi qui met les petites claques pour rétablir l'équilibre.

C'est super vous savez d'être validés par ses "pairs" alors dit doués dans tous domaines sur son parcours dont en fait personne n'était au courant. Déjà il faut avoir le courage et l'endurance pour me suivre et aussi partout, parce que moi je vais partout, plus souris adaptable que caméléon. Pour les trucs comme moi non identifiés j'aurai tendance à conseiller de faire comme ça. Pas faire caméléon au même endroit, faire souris dans plusieurs qui vous plaisent, qui vous correspondent.

Mon coordonnateur puisque j'ai pas dit qui c'est, sachez qu'il sait désormais ce qu'il coordonne  Razz Je lui avais dit : vous coordonnez quoi ? ben euh les trucs à coordonner quoi. C'est pas très clair vos propos face à l'ange secrétaire que je suis. Il va falloir passer aux aveux, parce que là on n'a ni les coordonnées, ni les abscisses et j'ai mathématiques niveau seconde moi et option cocker, donc c'est pas clair votre boulot là. En fait rien de grave, je venais de prendre en flag un super compétent en plein de choses et qui ne le savait pas autant que je peux le savoir sans savoir tout ce qu'il sait et maintenant y'a quelqu'un qui sait tout ce que je suis et qui me suis.

Un triangle de Karpman géant si c'est pas une phrase bien basique de bep courant. Donc je disais, c'est rigolo, chouette et émouvant de dire à des personnes, ah ben tiens vous faites ça moi je fais ça aussi depuis 20 ans/30 ans. D'ailleurs j'étais passée vous voir plus jeune et comme tout avait l'air ok je suis plutôt aller dans les interstices, j'ai fait colmateuse mais sans le dire, ça me semblait naturel et évident. Du coup ça m'a généré des réactions  Razz de personnes qui m'ont dit donc en fait on se connait pas directement mais ça fait 20/30 ans que tu bosses pour moi, c'est ça ! c'est grave, docteur ?

Là où il faut faire attention, c'est quand on connait la place de quelqu'un mais pas lui et qu'il ne le sait pas.   Razz

Et forcément j'ai écrit des trucs comme ça en passant puisque logiquement tout ça je le dis pas. Donc je l'écris pas, c'est évident.  Razz Donc tu veux dire que l'évident en plus c'est pas le même pour tout le monde ? diantre  Razz

En tout cas je suis bien contente d'avoir larguée "un paquet de connasses" (pardon) pour rejoindre mes copines et mes copains Smile je l'ai largué à coté du "paquet de cons". Ca me semblait bizarre que tout à coup non pas que des gens fassent un paquet ou deux, mais plutôt que tout le monde aurait le même paquet de cons ou de connasses que moi. Le con et la connasse c'est comme le dit normo pensant, et le dit doué, il est unique aussi Smile

Du coup ça va mieux et c'est plus fluide, je peux de nouveau dire des conneries qui n'engagent que moi et qui ne concernent que moi et qui ne sont validées que par ma science infuse et ma sauce perso mais agrémentée de plein de sauces autres que moi. Je disais récemment à Mr Racine Carrée qu'il avait raison mais moi aussi. En bon gars génial doué, il a pensé comme d'autres à moi et que je pense à moi, donc il a pensé que j'avais buggé, pour mon intérêt personnel, mais moi pendant qu'il pensait à mon intérêt à moi personnel, il savait pas que moi je pensais d'abord à l'intérêt général pour pouvoir mieux ensuite repenser à moi à titre personnel dans un bon intérêt général mieux rangés pour eux, on résume : si tu oublies en dit doué de penser qu'à toi, demandes à un dit doué de le faire pour toi, et pendant ce temps là tu peux continuer toi à penser à l'intérêt général.
Conclusion : personne n'a buggé, j'ai juste pas dit à des personnes que je pensais intérêt général puisqu'ils étaient dedans et pendant ce temps ils m'ont pas dit qu'ils pensaient à moi pour mon intérêt personnel. C'est mignon la douance non ?

La dame du planning m'a dit : en fait vous passez un peu partout vous faire des mises à jours de vous  Razz .

J'ai répondu : oui ça ressemble à ça.

Ce qui me faisait peur et m'aurait beaucoup déçue, c'est que cette découverte m'oblige à devenir con  Razz subitement j'aurai eu l'air con auprès de plus intelligents que moi, ils auraient pas compris et ça les aurait sûrement traumatisés. C'est ce qu'il y a de bien avec les personnes intelligentes, elles ne te prennent jamais pour une conne  Razz

 cat
avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8629
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 47
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: Go west... (Continuité, déviations, et parfois points de suspension...)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum