(Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Carbal le Mer 28 Sep 2011 - 7:24

Dans un peu plus de 30h je saurais.
Fini les doutes, fini les questionnements, place à l'avenir.
Peut-être que je serai rempli d'une des plus grandes tristesses que je n'ai jamais ressentie jusque là.
Peut-être que cela ne sera qu'une joie sans fin et un nombre de sourires incalculable.
Tout ce que je sais, c'est que cela sera avant tout une libération et que je pourrais enfin me reposer...

Se retrouver seul face au test ne sera pas facile. Surtout depuis le coup du "papier et caoutchouc" (Merci SpaceMonkey Wink). Mais je suppose que dans la vie, on doit parfois faire ce qu'on a à faire...


Invictus
Out of the night that covers me,
Black as the pit from pole to pole,
I thank whatever gods may be
For my unconquerable soul.

In the fell clutch of circumstance
I have not winced nor cried aloud.
Under the bludgeonings of chance
My head is bloody, but unbowed.

Beyond this place of wrath and tears
Looms but the Horror of the shade,
And yet the menace of the years
Finds and shall find me unafraid.

It matters not how strait the gate,
How charged with punishments the scroll,
I am the master of my fate:
I am the captain of my soul.




Et pour les moins angliciste d'entre nous :

L'invincible
Depuis l'obscurité qui m'envahit,
Noire comme le royaume de l'enfer,
Je remercie les dieux, quoi qu'ils puissent être
Pour mon âme indomptable.

Dans l'étreinte féroce des circonstances
Je n'ai ni bronché ni pleuré.
Sous les coups de l'adversité
Mon esprit est ensanglanté mais inflexible.

Par delà la colère et la douleur
Surgit la crainte du néant.
Et pourtant, la menace des ans
Me trouve et me trouvera sans peur.

Peu importe combien le voyage sera dur,
Et combien la liste des châtiments sera lourde,
Je suis le maître de mon destin :
Je suis le capitaine de mon âme.

Carbal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 361
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Bliss le Jeu 29 Sep 2011 - 11:17

cheers Bon courage Carbal !

Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par CostaDelSol le Jeu 29 Sep 2011 - 11:26

Je n'arrive pas à trouver de suite de mot harmonieuse qui pourais décrire ce que ma pensé souhaite t'exprimé, mais mon énergie t'accompagne ,mangeur de pain-tomate Smile

CostaDelSol
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 30
Localisation : Dans le Moment Présent

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Noumi le Jeu 29 Sep 2011 - 13:36

Long hug

Noumi
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 36
Localisation : Vers l'infini et l'au-delà...mais de mon canapé...rouge

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Carbal le Jeu 29 Sep 2011 - 18:26

Merci pour vos encouragements (et en particulier à toi costa pour ton joli message !) Long hug


Je n'ai pas encore eu le bilan complet, mais j'ai déjà le résultat :
Je suis zèbre, de la tête au pied, avec de bonnes grosses rayures blanches et noires Very Happy Very Happy Very Happy

Oh merde, ça veut dire que je suis à moitié black, c'est ça? affraid
( 2nd degré )

J'écrirai un plus long pavé dessus plus tard. Pour le moment, c'est juste la fête dans ma tête !!! drunken
Long hug Bisous Bisous Bisous Long hug

Carbal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 361
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Mégalopin le Jeu 29 Sep 2011 - 19:10

Carbal a écrit:
Je suis zèbre, de la tête au pied, avec de bonnes grosses rayures blanches et noires Very Happy Very Happy Very Happy

Ouéééé!!!!!

Mégalopin
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4096
Date d'inscription : 05/11/2010
Localisation : Fils de Butte

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par TrucTruc le Jeu 29 Sep 2011 - 19:48

wawouuuuuuuuuuuuuuh !!!!
c'est génial !!
Smile Smile
faut qu'on fête ça !!!!!

TrucTruc
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 236
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 31
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Invité le Jeu 29 Sep 2011 - 20:49

Bon bah, maintenant, y'a plus qu'à être discret et à ne pas en parler autour de toi ! Very Happy

Content pour toi !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par odei le Ven 30 Sep 2011 - 6:41

Et dire que pas plus tard qu'il y a 48h j'ai vu deux zèbres se prendre pour des flamands roses.... Very Happy.

odei
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 170
Date d'inscription : 19/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Bliss le Ven 30 Sep 2011 - 15:06

Génial, je suis très contente pour toi Carbal !! Very Happy


Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Carbal le Sam 14 Jan 2012 - 16:10

Bonjour/Bonsoir tout le monde !

Après des mois d'abandon, je fais ressortir ma présentation des limbes de ZC. Je fais ça avant tout pour remonter les statistiques de ma prez (le vilain Tof ayant pris beaucoup trop d'avance Evil or Very Mad ), mais je vais aussi en profiter pour y mettre un peu de contenu... Laughing

Il y a plein de choses que j'aurais aimé mettre dans cette présentation. Et plus généralement, il y a plein de sujets que j'aurais aimé lancés dans le forum. Je dois avouer que la difficulté de communication sur le forum ne m'a jamais vraiment encourager à m'y mettre. On y écrit, on y hurle, on y ferme les yeux, et finalement, on n'y échange que très rarement... Mais je sais aussi qu'un topic bien construit ne tombe jamais comme une bouteille à la mer, et que j'aurais pu contribuer à rendre ce lieu plus beau (ou du moins plus comme j'aimerais qu'il soit).
Ce qui m'en a empêché, c'est plus une sorte de méga-procrastination depressioniste de la vie. Je fais partie des gens pour qui cela demande beaucoup d'efforts de lever le bras pour manger. Pour qui l'idée de sortir les vêtements de la machine à laver et de les fourrer dans un tiroir deux mètres plus loin demande une grande motivation. Pour qui la vie est une lutte quotidienne face à ces tâches des plus banales. Et parmi ces obstacles à surmonter, il y a écrire. Quel poids de l'exercice ! Quelle énergie et temps consommé ! Et du coup, je préfère passer en coup de vent, laissant une trace légère par-ci, par-là... (je dédicace ce passage au flood sur la prez de Tof Very Happy).


Mais ça, c'était avant le drame... (en fait cette phrase c'est juste une référence aux sketchs de Dubosc, parce qu'il n'y a pas vraiment de drame ici ^^). J'ai retrouvé il y a quelques jours des petits textes que j'avais écrit il y a plusieurs années, lorsque j'ignorais encore tout de mon intelligence et de la zébritude. Il se trouve que ces histoires de zèbres m'ont un peu retourné la tête, et j'ai encore du mal à savoir le vrai du faux en moi. Je me demande parfois, souvent même, si je ne suis pas la plus grande blague zébrique qui n'ait jamais existé. Une sorte de test QI obtenu dans une pochette surprise pour un mec qui passait là par hasard... En fait, je veux bien m'accorder le fait que je suis intelligent, mais en toute honnêteté, j'aurais du être beaucoup plus doué pour être un "vrai" surdoué. Je sais que c'est un sentiment partagé par plein de zèbres, mais j'ai l'impression que beaucoup ont, malgré cela, une certitude sur leurs rayures (ce qui n'est pas mon cas). Et ceci est encore amplifié par le fait que j'ai toujours autant de mal avec cette distinction zèbre/non-zèbre. J'ai plutôt vécu une vie "normale" jusque là, à tel point que j'aurais pu ne jamais découvrir ma douance et vivre au milieu des non-zèbres pour le restant de ma vie...

Enfin bref, ceci n'est pas le sujet dont je voulais parler (tiens un topic que j'aurais pu créer à ce sujet...). Ce que je voulais dire ici, c'est qu'en relisant les textes que j'avais écrit à ma période pré-zèbre, j'ai remarqué que je décrivais très fortement certaines caractéristiques zèbres (comme quoi, tout n'a pas été influencé par l'atmosphère de la savane). J'ai donc décidé de partager ici un des textes que j'avais écrit afin de montrer que les moutons ne font pas des brebis (c'est la version "un amour est dans le pré" de "les chiens ne font pas des chats").
Le texte ci-dessous parle de la sur-adaptabilité des zèbres. Cela peut être un faux-self pour certains ou une simple adaptabilité générale pour d'autre. Et tout ça écrit sur un petit fond de quête existentiel sur le sens de la vie.

Je précise d'avance que ce n'est pas un grand texte et que le contenu peut paraître un peu confus pour les gens qui n'habitent pas dans ma tête. Le but ici est simplement de retranscrire un texte zèbré fait par un zèbre qui s'ignorait...




Mon nom est personne

Hier j’étais cet homme. Demain je serai celui-ci. Et aujourd’hui je serai celui que tu veux que je sois. Tu veux que je sois moi ? Mais c’est impossible car je suis eux. Ou plus précisément je ne suis aucun d’eux, et donc tout le monde à la fois : sérieux, joyeux, triste, fou, drôle, joueur, attentif, présent, à l’écoute, silencieux, je suis tout ceci quand, sans même le savoir, tu me le demandes. Pour résumé, si personne est quelqu’un et bien cela sera moi.

Pourquoi je ne choisis pas d’être quelqu’un ? Drôle de question à poser à personne. Je suppose qu’aucun d’eux ne me correspond vraiment, du moins pour le moment. Alors pourquoi serais-je quelqu’un ? Seul personne me convient vraiment, car il ne cherche rien. Il attend seulement. Et si toi tu attends quelqu’un, et bien je répondrais à ce désir en incarnant cette personne. Mais je ne pourrais l’être complètement, car quelqu’un n’est pas personne. C’est pourquoi ce faux quelqu’un finira par te lasser et je devrais m’enfuir de nouveau dans l’anonymat de personne. De toute façon, je ne peux rester trop longtemps quelqu’un, car au fond de moi je sens bien que je suis personne. Alors, pour le plaisir de quelqu’un d’autre, ou même pour le tien, je deviendrais un nouveau quelqu’un. Et le jeu repartira à nouveau jusqu’au moment où je ne pourrais plus être cette personne que tu attends de moi. Car je me lasse, moi aussi, bien trop vite de ces gens qui ne bougent pas de leur être.

Je pense en fait qu’il me faudrait personne pour enfin être moi-même avec quelqu’un. Ensemble nous serions personne et nous ne chercherions pas à être quelqu’un. Nous serions nous même, ce qui est déjà pas mal. Mais comment trouver personne ? Je ne vois que quelqu’un et ce qu’il cherche. Et pourtant, tout comme moi je le fais, beaucoup attendent quelque chose sans vraiment savoir quoi. Là seule différence est que j’en ai conscience et que j’attends activement. C’est peut être pour cela que je ne suis personne et qu’eux sont quelqu’un. C’est aussi pour cela que je ne peux être quelqu’un très longtemps, car ce que j’attends ne correspond pas à ce qu’ils cherchent. Et ce que j’attends ne peut attendre...

Alors quand je me rends compte que quelqu’un n’attend pas comme il le faut, ou du moins comme je crois qu’il le faut, et bien je le quitte et je redeviens personne. L’avantage, c’est qu’en étant quelqu’un je vois bien qui je ne suis pas et donc ce que je n’attends pas. Et c’est pour cela qu’il faut que je sois un peu tout le monde. Peut être que je finirai par trouver quelque chose à chercher et je serai enfin quelqu’un. Mais, cela se trouve j’attends pour attendre et il n’existe aucun but qui me définit. Cela voudrait dire que je ne suis qu’une et une seule personne : personne. Qui peut savoir ? Pas moi en tout cas. Alors, en attendant, il faut que je sois le plus de personnes possible. Allez, dis moi qui tu veux que je sois, j’ai besoin d’être quelqu’un pour savoir si je suis personne…


Et des smileys pour finir tout bon post qui se mérite : cherry bom rendeer albino king sunny santa pig pirat alien cat Sleep jocolor geek afro flower scratch Long hug

Carbal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 361
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par lafeelicite le Sam 14 Jan 2012 - 21:15

Merci Cabral pour le partage de ce texte. Je le trouve tres emouvant et leger, pour parler d'une quete si existentielle.
J'ai tout compris meme sans etre dans ta tete... Smile

Bisous et bonne annee 2012! Long hug

lafeelicite
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 326
Date d'inscription : 17/08/2011
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par sushi des bois le Dim 15 Jan 2012 - 2:42

Salut Carbal,

J'ai beaucoup aimé te lire (et il est dommage que je ne l'aie pas fait plus tôt). Deux remarques : oui, les histoires de QI mettent absolument la tête à l'envers. C'est un mauvais moment à passer, mais je pense qu'il faut profiter du fait que tout est en suspens (puisqu'on a renversé la tête, enfin bref) pour réorganiser. C'est plus difficile quand rien ne veut bouger.
Ah et sinon, effectivement, les moutons ne font pas de brebis... Ce sont des béliers à qui il manque un organe essentiel - mais sinon, c'est la même espèce... Je suis sûre que je pourrais tirer des conclusions (plus ou moins foireuses) de ta réinterprétation - de ton piratage ! - du proverbe original, mais je laisse cela à tes soins (au cas où tu aurais envie ; enfin à mon avis y'a du freudien là-dessous).

Ce qui m'a particulièrement intéressée, c'est ta préoccupation pour un aspect très fondamental (profond et déterminant ; "spirituel") de l'être, et cela de façon très concrète dans tes rapports quotidiens avec le monde et les autres. Je pense que tu mets le doigt sur quelque chose de commun aux surdoués (perception à laquelle on réagit avec plus ou moins de maladresse, voire de déni). Quoiqu'il en soit, je trouve très difficile de s'exprimer sur "cette chose" (les guillemets en témoignent).
Je me suis également absolument reconnue dans ton vécu des émotions des autres (j'ai de fortes raisons de penser que ce vécu est d'autant plus poignant qu'on est triste, mais je reconnais qu'il peut surgir, envahir de façon presque handicapante aussi quand on est heureux).

Enfin, je voudrais citer Mister Magma qui m'a touchée en plein cœur (ou c'était la tête ?) :
Mister Magma a écrit:Bref quand tous ces profs parlent boulot, ils me parlent souvent des élèves face à leurs responsabilités (devoirs pas faits, triches...) et là d'un coup, je dis "Putain c'est dingue j'ai les mêmes !! "
Le fameux : "c'est toujours la faute des autres" ou le super "alors lui quel débile !"
ça existe à tous les âges de la vie !!

Je me rend compte que j'avais pas que ça à foutre de bosser à l'école, tellement J'étais concentré sur la connerie humaine !
Je crois que les Zèbres sont des observateurs de ce vaste monde !

sushi des bois
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 134
Date d'inscription : 22/04/2011
Age : 28
Localisation : partout et ailleurs !

http://bewelcome.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par odei le Dim 15 Jan 2012 - 18:00


"Que fais-tu ?" "Je cherche un homme...."

<réponsemoije> J'ai toujours été très admirative de la sincérité avec laquelle tu exposes tes faiblesses, tes questions et tes doutes, sans doute parce que je n'ai jamais eu ce courage moi-même. J'ai très peur que mon discours sur moi ne soit performatif, c'est à dire qu'à la seconde où je le prononce, les gens se mettent à partager mon avis (plutôt négatif) sur ma personne, et ne finissent par m'abandonner, et pourtant je me rends bien compte que ta sincérité ne m'éloigne pas, mais qu'elle me touche. Voilà, c'est un premier essai de dévoilement, tout petit et bien caché au fond de ta présentation, mais il existe. </réponsemoije>.

Sur le fond, je fais aussi partie des procrastinateurs invétérés, comme en témoigne ma vaisselle. Comme dirait le test MBTI, I am : "Uninterested in dealing with "mundane" matters such as cleaning, paying bills, etc". Par contre, j'admets depuis peu que j'ai besoin de faire beaucoup de choses (puisque je les ferai à la dernière minute) pour me sentir bien alors que j'ai passé des années à me flageller pour ça. J'aime beaucoup, beaucoup écrire. C'est à dire que j'écris peu, mais que quand je n'écris pas, je réfléchis à ce que je vais écrire. J'ai un univers imaginaire assez riche, en somme. Par contre, j'ai les plus grandes difficultés à écrire sur moi, parce que cela me demanderait d'une certaine manière de sortir de mon corps, de sortir de ma tête, de me mettre de côté pour réfléchir à moi. Cela me fait du bien, mais j'ai beaucoup de mal à prendre du temps pour moi, pour réfléchir à moi et me faire du bien.

Bref. J'en arrive au fond du message. Il y a très longtemps, quand je voulais changer le monde au lieu de vivre dans ma bulle (maintenant, j'ai envie de changer le monde en partageant ma bulle. La nuance est considérable) et que, conséquence directe, je me prenais ledit monde en pleine face, j'avais le sentiment d'être vide, de n'avoir aucune personnalité, rien qui soit bien à moi. Je pensais que, les autres étant quelque chose, ils arrivaient à vivre et que moi, n'étant rien, je n'avais rien pour supporter que le monde soit comme il est. C'est là que ton "Seul personne me convient vraiment, car il ne cherche rien. Il attend seulement" me perturbe, parce qu'il émane de ce texte une telle souffrance enfouie - ou alors je la projette, peut-être - que si personne voulait être personne au point de n'avoir rien à faire, il éprouverait une telle satisfaction qu'il aurait dû ne jamais avoir besoin de concevoir qu'il n'était personne. C'est la différence entre le néant et le vide. De mon côté, l'idée de devoir passer toute ma vie rongée par cela me donnait le vertige, et je crois que c'est de ce vide qu'est venu ce que je suis.

Aujourd'hui, qu'attends-tu ?

odei
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 170
Date d'inscription : 19/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Carbal le Jeu 19 Jan 2012 - 1:12

Coooool des réponses intéressantes Very Happy Very Happy Very Happy

@lafeelicite:
Merci de ton message, ça m'a fait plaisir (surtout de savoir que j'étais compréhensible Laughing)
Je te souhaite à toi aussi une très belle année et j'espère que tout se passe bien pour toi !
cheers


@Sushi des arbres sauvages:
Tu viens de m'apprendre une nouvelle de choc sur les moutons. J'étais persuadé de tout connaître à leur sujet, et en fait je savais même pas que la femelle s'appelait la brebis et le mâle le bouc. Enfin en tout cas, heureusement que les bovins ne font pas des vaches ! Laughing
Pour l'histoire de la tête à l'envers façon QI, ce n'est pas un problème de bouger ou de remettre en question certaines choses. C'est surtout une difficulté à ce juger à sa juste valeur, à savoir le vrai du faux, le bon du mauvais. En gros, pouvoir dire qui on est, et être "sûr" qu'on va dans la bonne direction dans sa vie. Mais je suppose que j'en demande beaucoup là Laughing
Pour le reste, sur le "chose" dont tu parles, ça avait l'air vachement intéressant, mais je dois avouer que j'ai pas bien compris ce que tu avais écrit... Rolling Eyes Donc faudra m'expliquer ça de vive voix Smile



@Odei:
Je dois avouer que tu as été vache avec moi. Ton message m'a obligé à réfléchir très dur et ça fait mal à la tête ce genre de truc ! En plus, ça a été galère de trouver la référence de la photo... Mad
Enfin sinon, c'était très intéressant ! Razz

odei, the teacher a écrit:<réponsemoije> J'ai toujours été très admirative de la sincérité avec laquelle tu exposes tes faiblesses, tes questions et tes doutes, sans doute parce que je n'ai jamais eu ce courage moi-même. J'ai très peur que mon discours sur moi ne soit performatif, c'est à dire qu'à la seconde où je le prononce, les gens se mettent à partager mon avis (plutôt négatif) sur ma personne, et ne finissent par m'abandonner, et pourtant je me rends bien compte que ta sincérité ne m'éloigne pas, mais qu'elle me touche. Voilà, c'est un premier essai de dévoilement, tout petit et bien caché au fond de ta présentation, mais il existe. </réponsemoije>.
Tu sais, même Superman il hésite pas à dire à la télé que la kryptonite est sa plus grande faiblesse... Alors bon, on peut se permettre de raconter nos faiblesses entre nous, on nous pardonnera Razz

odei, la fille dont on a besoin de wikipedia pour comprendre ce qu'elle dit a écrit:C'est là que ton "Seul personne me convient vraiment, car il ne cherche rien. Il attend seulement" me perturbe, parce qu'il émane de ce texte une telle souffrance enfouie - ou alors je la projette, peut-être - que si personne voulait être personne au point de n'avoir rien à faire, il éprouverait une telle satisfaction qu'il aurait dû ne jamais avoir besoin de concevoir qu'il n'était personne. C'est la différence entre le néant et le vide. De mon côté, l'idée de devoir passer toute ma vie rongée par cela me donnait le vertige, et je crois que c'est de ce vide qu'est venu ce que je suis.
Il y a bien une souffrance derrière ça. C'est la souffrance de ne pas connaître sa place dans le monde, de ne pas savoir pourquoi on vit, de l'inconnu du pourquoi du levage du matin.
D'après la différence entre néant et vide que j'ai pu trouvé sur wikipedia (Rolling Eyes), il s'agit bien ici de vide. Le texte parle d'une personne qui a raté le train pour devenir quelqu'un. Il ne sait pas pourquoi il est là, pourquoi il vit, ou ce qu'il lui plait vraiment. Il manque de sens, d'objectifs dans sa vie. Il essaye donc de le découvrir en copiant/s'adaptant aux autres et à leurs désirs.

odei, la fille qui m'oblige à utiliser mes points de QI si durement gagnés a écrit:Aujourd'hui, qu'attends-tu ?
J'avoue m'être perdu dans le vertige abyssal qu'entraîne cette question. Le champ des possibles... La question de toute une vie... Le regard face au miroir... Enfin pas facile comme question quoi !
Je pense que j'ai beaucoup avancé dans mes réflexions sur la vie ces dernières années. Mais je reste encore un peu comme cette "personne" décrite dans le texte : j'attends. J'attends de trouver des réponses à mes questions. J'attends de trouver un équilibre de vie. J'attends de trouver un but pour vivre, une sorte de méga-giga-trop-cool passion (ou un mix de mini-passions super chouettes) qui m'animerait et qui me ferait oublier que la vie n'a aucun sens.
Je sais pas trop où je dois aller pour faire tout ça, mais je sais que j'avance chaque année un peu plus, et que la réponse à toutes ces questions se trouve avant tout dans ma relation avec les autres Rolling Eyes

Carbal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 361
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par odei le Sam 4 Fév 2012 - 18:34

Grand Carbalou,

Tu viens d'apprendre à tes dépends qu'il ne faut jamais me dire "oooh, c'est pas pressé, va", au risque que je ne me presse jamais, ce qui nous mènerait loin (tu m'apporterais une piña colada s'il te plait ? Premier transat à gauche).

Tu sais, je crois qu'on se trouve rarement une passion-de-la-mort-qui-tue dans l'absolu, dans le sens où tu ne te mettras pas à faire des maquettes en allumettes demain (et je pense que ça te saoulerait vite. Amateurs de Kapla, maudissez-moi!). Ce qui passionne, quand on est sensible, je crois, c'est ce qui permet soit de recréer un monde à notre sauce dans notre tête (et c'est en ce sens que l'histoire m'a toujours attirée, et même parfois écarté de la vie réelle), soit ce qui permet de contribuer à changer le monde réel (un engagement associatif ou politique, une capacité d'écoute des autres, le désir profond de comprendre les choses plutôt que de céder aux sirènes de la manipulation collective, toussa toussa). Qu'est ce que nous faisons sur cette terre ? Je me représente souvent le temps comme une scène de théâtre, où tous les acteurs passeraient un par un de Cour à Jardin. Beaucoup sont passés, beaucoup passeront : en ce moment, c'est notre heure. Que faisons-nous ? Ce que nous voulons. Pour moi, je tâche d'apprécier la beauté de la salle, de voir du beau partout, de l'orchestre au poulailler, et d'améliorer le spectacle.

Amis de la minute pseudo-poétique, bonjour !

odei
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 170
Date d'inscription : 19/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Carbal le Dim 19 Fév 2012 - 18:54

Petite Odeinette (ça sonne très grenouille comme surnom, j'aime bien Very Happy ),

Je m'étais dit "ne fais pas comme elle, n'attends pas 2 semaines pour répondre (et comme ça, ça la fera culpabiliser encore plus mouahahaha Twisted Evil )", et ben finalement nous voilà au même point... D'un autre côté, je m'étais aussi dit de nettoyer mon appart, de jeter à la poubelle tous ces cartons que j'empile depuis des mois, et de changer ces putains d'ampoules parce que put*** je vois rien à ce que j'écris et ça commence à devenir chi*** ! Enfin bref, je ne devrais pas être aussi surpris que ça d'en être arriver là.

Pour répondre à ton message, ce que je cherche, au delà d'une simple passion, c'est un sens à ma vie. Je fais parfois vivre ce monde à ma sauce dans ma tête (comme tu dis), et je pense qu'essayer d'améliorer cette Terre fera partie des grands objectifs de ma vie (si je me fais pas écraser par un camion avant). Mais ça reste pour moi des moyens parallèles plus qu'un vrai pilier au bonheur. En gros, j'ai besoin de buts, d'envies, de plaisirs très solides pour construire les fondations de mon bonheur.
Pour reprendre ta comparaison avec le théâtre, je veux à peu près la même chose que toi : apprécier la beauté de la salle et améliorer le spectacle. Mais tout le problème se pose sur le "apprécier la beauté de la salle". J'ai beaucoup de mal à le faire. Je me lasse rapidement de ses différents recoins, et derrière ce voile de lumière noire, il n'y a souvent pour moi qu'un béton vide et sans âme. Ou plutôt sans sens.

Alors la question, l'éternelle question, c'est comment apprécier cette salle? Comment aller contre cette absence de sens? Je sais que c'est possible, car il y a des moments où je suis heureux sans me soucier de cette absence. Mais ces moments sont rares et ne durent pas. Et le problème, c'est que je n'arrive pas à mettre la main sur ces choses qui me rendent heureux, je n'arrive pas à les définir concrètement. Du coup, je me retrouve à errer dans l'attente d'en savoir plus. C'est en ça que je suis l'étranger du texte : je suis l'observateur de ma propre vie, et je cherche et cherche en permanence les réponses à mon bonheur. La quasi totalité de mes actions au jour le jour vont dans le sens de cet objectif.
Pour être plus précis, je pense que, comme beaucoup de zèbre (hum ça sent le zèbre ici albino ), j'ai une plus grosse exigence envers la vie. On a une tendance à en vouloir plus, à ne pas se contenter d'une vie "banale", voir même à rêver "d'absolu". Et je crois que c'est ça qui me pose problème, car j'ai besoin de plus que ce que la vie m'offre actuellement. C'est un peu comme si j'avais à boire à foison, mais que je n'avais rien à manger. Alors on peut continuer de me donner toujours plus à boire, mais ça ne change rien, parce que ce que j'ai faim moi... Sad

C'est pour cela que j'ai besoin de parler de ce sujet de "sens de la vie" avec tout le monde, car j'ai trop souvent l'impression que tous les buts, toutes les motivations que nous avons au quotidien sont vains. J'ai besoin qu'on m'éclaire à ce sujet, qu'on nourrisse mon esprit de sens et d'envies. Je veux comprendre pourquoi les gens se lèvent tous les matins, pourquoi ils continuent d'espérer chaque jour qui passe. S'il y a à peu près 7 milliards de personnes vivantes, il y en a bien une qui pourra me donner une réponse qui aura du sens pour moi. Ceci est encore plus vrai, car je sens que je ne suis pas loin de toucher cette réponse, de trouver ma direction. Il y a juste un dernier rideau à soulever pour que je puisse voir clairement et profiter de ce qu'on m'offre.
Et en attendant le lever de rideau, je me sens un peu comme cette personne au téléphone, qui entend toutes les deux minutes "Votre temps d'attente est estimé à 2 minutes"... Rolling Eyes

Carbal
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 361
Date d'inscription : 30/04/2011
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Invité le Jeu 12 Juil 2012 - 0:49



Joyeux Anniversaire Carbal !

***



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par CostaDelSol le Jeu 12 Juil 2012 - 2:41

Salut Le poetic lover's !

Puisse ton anniversaire être dignement fêté , un jour ou l'on fait des Mazarine à la broche ! Twisted Evil

Profite en bien l'ami !


CostaDelSol
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 289
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 30
Localisation : Dans le Moment Présent

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Bliss le Jeu 12 Juil 2012 - 2:47





Like a Star @ heaven flower BON ANNIVERSAIRE CARBALOUNET !!! jocolor Like a Star @ heaven






J'espère que tu vas bien et qu'on se reverra un jour ! Bisous


Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Nicoco le Jeu 12 Juil 2012 - 5:55


Very Happy Bon anniversaire M'sieur Carbalito ! jocolor

Nicoco
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3434
Date d'inscription : 15/09/2009
Age : 52
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Super PY est rive le Jeu 12 Juil 2012 - 6:41

Bon anniversaire!!!

Super PY est rive
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4427
Date d'inscription : 09/10/2009
Age : 31
Localisation : environ par la

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Lena le Jeu 12 Juil 2012 - 9:24

Bon anniversaire !

Lena
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1303
Date d'inscription : 14/12/2010
Age : 33
Localisation : on the road, et parfois à Paris

http://www.zebrascrossing.net/t1830-zebre-strikepresumee-strike-

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Elléane le Jeu 12 Juil 2012 - 10:04

Joyeux anniversaire Very Happy

Elléane
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 357
Date d'inscription : 16/11/2011
Age : 54
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par kid Pharaon le Jeu 12 Juil 2012 - 10:09



Allez souffle ! raté, essaye encore, raté, essaye encore... What a Face

kid Pharaon
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 650
Date d'inscription : 05/05/2010
Age : 46
Localisation : Panama City

http://www.zebrascrossing.net/t803-time-to-pretend

Revenir en haut Aller en bas

Re: (Carbal) Amour & Rock 'n' roll...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum