Confession d'une never been - Bis non repetita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par Doodooshka le Mer 2 Aoû 2017 - 15:01

Bonjour à tous.

Deuxième tentative après avoir jetté une première bouteille à la mer puis effacé mon post, car comme certains parmi vous, on peut se poser la question de la légitimité à pster sur ce forum zébré alors que devant le miroir, pas une trace de zebrure quelle qu'elle soit...

Comment attérit-on dans cette savane ?
Parachutage improvisé.
Evocation de passer un test par ma psy qui me suit depuis 6 mois.
Analyse de mon schéma de pensée (pensée magique ou intuitions?)
De mes peurs multiples.
De mon schéma de l'échec.
De mon besoin irrépréssible de perfection.
Perfection qui m'empêche souvent de faire.
De mon besoin de comprendre pour accepter les choses.
De ce sentiment étrange de ne pas arriver à être comme les autres sans voir ce qui cloche.
Incapacité à m'ennuyer.
Penser toujours sans pour autant que cela ne soit gênant, la plupart du temps...
Si peu de patience...
... etc...etc...etc...etc...

Errace dans cette savane, sans pour autant m'y sentir bien.

Lecture du fameux livre de JSF.
Je ne m'y retrouve pas, ou du moins, pas complètement. Je zappe les chapitres enfance et adolescence. Persuadée que mon enfance est des banales (je n'en démordrai jamais). En plus, son écriture, je n'accroche pas. Un calvaire pour moi de lire ce style d'écriture... Ca me gonfle.

Et pourtant, encore et toujours ce questionnement incessant dans ma tête. Encore et toujours le "oui mais".
Le doute. Toujours. Le doute tout le temps.

Passer un test ? Et pour quel résultat ? Celui qui me confirmerait que je me plante sur toute la ligne, que je n'ai strictement rien à avoir avec ces animaux fascinants par leur étrangeté ? Celui qui ferait que, par je ne sais quel hasard, je me retrouverai face à une confirmation qui ébranlerai toutes mes certitudes, mon vécu, mais me soulagerait surement ?
La question ne devrait même pas se poser, ne serait-ce que pour l'aspect pécunier. Je ne peux me le permettre. J'aurai trop tendance, en plus, si le résultat était "positif" à remettre en question le psy qui me l'aurait fait passer, son analyse...

Tellement à mille lieux de certains passages entiers du livre de JSF. Et pourtant, quand je lis les grandes caractéristiques du profil d'un zèbre, comme ici, quasi toutes me correspondent.... bien que je déteste lire (c'est associé à une perte de temps un roman pour moi...) et que je sois "nulle" en maths....

Et si finalement, je n'étais qu'un sac de noeuds, où toutes mes nevroses étaient enchevêtrées les unes dans les autres ? Et si, j'avais le profil d'un zèbre du côté émotionnel sans les caractéristiques intellectuelles ? Un faux-zèbre en somme ? Une imposture ?

Pour la référence de mon titre, je vous glisse ici les paroles de la chanson d'Hubert-Felix Thiefaine : (et vous recommande l'écoute)
Confessions d'un never been

Les joyeux éboueurs des âmes délabrées
Se vautrent dans l'algèbre des mélancolies
Traînant leurs métastases de rêve karchérisé
Entre les draps poisseux des siècles d'insomnie
Ça sent la vieille guenille et l'épicier cafard
Dans ce chagrin des glandes qu'on appelle l'Amour
Où les noirs funambules du vieux cirque barbare
Se pissent dans le froc en riant de leurs tours

J'ai volé mon âme à un clown
Un cloclo mécanique du rock'n'roll cartoon
J'ai volé mon âme à un clown
Un clone au coeur de cône du rêve baby baboon
J'ai volé mon âme à un clown

Je rêve d'être flambé au dessus du Vésuve
Et me défonce au gaz échappé d'un diesel
À la manufacture métaphysique d'effluves
Où mes synapses explosent en millions d'étincelles
Reflets de flammes en fleurs dans les yeux du cheval
Que j'embrasse à Turin pour en faire un complice
Ivre de prolixine et d'acide cortical
Je dégaine mon walter PPK de service

J'ai volé mon âme à un clown
Un cloclo mécanique du rock'n'roll cartoon
J'ai volé mon âme à un clown
Un clone au coeur de cône du rêve baby baboon
J'ai volé mon âme à un clown

Bien vibré, bien relax en un tempo laid back
Rasta lunaire baisant la main d'Oméga Queen
Je crache dans ma tête les vapeurs d'ammoniaque
D'un sturm und drang sans fin, au bout du never-been
Fac-similé d'amour et de tranquillisants
Dans la clarté chimique de ma nuit carcérale
Je suis l'évêque étrusque, un lycanthrope errant
Qui patrouille dans le gel obscur de mon mental

J'ai volé mon âme à un clown
Un cloclo mécanique du rock'n'roll cartoon
J'ai volé mon âme à un clown
Un clone au coeur de cône du rêve baby baboon
J'ai volé mon âme à un clown.
avatar
Doodooshka
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 11
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 32
Localisation : 73

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par Ysanya le Mer 2 Aoû 2017 - 16:40

Doodooshka a écrit:

Et si finalement, je n'étais qu'un sac de noeuds, où toutes mes nevroses étaient enchevêtrées les unes dans les autres ? Et si, j'avais le profil d'un zèbre du côté émotionnel sans les caractéristiques intellectuelles ? Un faux-zèbre en somme ? Une imposture ?


Bonjour à toi,

C'est étrange cette tendance que nous avons à nous remettre en question et nous dévaloriser parfois.
Est-il si important qu'un test nous mette dans une case?
C'est peut-être facile pour moi, parce que j'ai été diagnostiquée (j'adore ce mot, hum) enfant. Cependant, je passe ma vie à essayer par moments de me convaincre qu'en fait je ne le suis pas...

Si tu te reconnais dans les caractéristiques, si certaines discussions ici t'aident, si des témoignages font sens et te permettent d'avancer... n'est-ce pas le plus important?

Par ailleurs, je crois que l'on distingue HPI et HPE et que certaines personnes sont "seulement" HPE. Sans pour autant être une imposture Wink Je crois que l'intelligence émotionnelle est d'une importance cruciale dans notre société...

Ps: J'aime Thiefaine, quelle belle référence !
avatar
Ysanya
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 43
Date d'inscription : 01/08/2017
Age : 28
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par Kalthu le Mer 2 Aoû 2017 - 17:16

Si je puis me permettre d'être franc et direct : la légitimité tu t'en fiches, c'est toi qui décides Smile !
Pour le reste navigue, cherche, creuse, plante et il se passera bien quelque chose.
On parlait avec différentes personne de ce forum il n'y a pas si longtemps, si on peut lui reconnaître un truc, il permet à des gens de voir que la douance est multiple et qu'elle ne nous oblige pas à des énormes prouesses.
On cherche à être soi, avancer avec nos qualités défauts, nos moments de joies de tristesses, tout ça pour vivre Smile !
Bienvenue à toi !

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
avatar
Kalthu
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18061
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 38
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par Ysanya le Mer 2 Aoû 2017 - 17:21

C'est bien dit Kalthu ! Merci Smile
avatar
Ysanya
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 43
Date d'inscription : 01/08/2017
Age : 28
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par Doodooshka le Sam 12 Aoû 2017 - 21:31

Salut et merci à vous pour cette pause sur mon message.
une réponse bien tardive quand à moi.
Ysanya a écrit:
Est-il si important qu'un test nous mette dans une case?
Si tu te reconnais dans les caractéristiques, si certaines discussions ici t'aident, si des témoignages font sens et te permettent d'avancer... n'est-ce pas le plus important?

Ysanya, oui vu comme ça on pourrait se dire que finalement on en aurait pas besoin... Mais moi oui, car l'incertitude c'est pire que tout pour moi. J'ai besoin de savoir si je suis sur une bonne voie ou une voie erronée. Si je ne suis pas en train de me perdre tout simplement. L'exactitude, j'en ai besoin, je ne peux pas me contenter d'à peu près.
Le test en soi, franchement je m'en passerai, je préfèrerai juste aller voir un psy spécialisé, qui saurait me dire si oui ou non , j'ai ce type de profil, ça me suffirait (un peu comme le dit JSF dans son bouquin)

Kathlu, je comprends ce que tu veux dire, mais moi je ne suis tellement pas sûre de moi, que prendre la décision et justement statuer selon mes lectures, ce n'est juste pas possible ! je n'ai vraiment pas assez confiance en moi pour me permettre cela...

Je vais déjà attendre de reprendre les séances avec ma psy à la rentrée et éclaircir certaines choses avec elle...
avatar
Doodooshka
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 11
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 32
Localisation : 73

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par chuna56 le Dim 13 Aoû 2017 - 9:05

Y'a pas que jsf dans la vie, hein ^^

J'aime pas ce livre, il est mal fait, mal écrit, na !
Yen a d'autres au titre moins racoleur qui sont bien plus intéressants. Je peux même t'en prêter un sous format numérique si tu veux.

Tu sais, le nombre on s'en fout, (enfin il faudrait s'en foutre ^^ ) ce qui importe c'est de comprendre ton fonctionnement Wink
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5472
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par Fab. Fabrice le Dim 13 Aoû 2017 - 10:42

A te lire, tu es sur une voie, erronnée ou pas dependra plus de ce que tu en fait, de ton parcours interieur sur cette trace, le fait que tu choisisse cette voie n'a semble t-il , au travers de ton discours, choqué personne ici...

A défaut de pouvoir te faire confiance entièrement, fait confiance à ce chemin, à ce qui t'observent dessus, tu n'est pas la première à l'emprunter et surtout tout le monde qui se "sent" d'aller dessus peut l'emprunter, elle n'est pas discriminante ou destinée à exclure, l'inverse je pense.

Tes doutes sont bon signe, seul un fou ne douterais pas.
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1282
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par soto² le Dim 13 Aoû 2017 - 20:46

Bonsoir et bienvenue Doodooshka !  Smile

"Caminante no hay camino, [Toi qui marches, il n'existe pas de chemin,]
se hace camino al andar..." [le chemin se fait en marchant...]
Antonio Machado.

¡ hasta siempre ! Very Happy Trèfle
avatar
soto²
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2313
Date d'inscription : 07/12/2016
Localisation : Non, processus parallèles & distribués

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par Doodooshka le Dim 13 Aoû 2017 - 21:34

chuna56 a écrit:Y'a pas que jsf dans la vie, hein ^^

J'aime pas ce livre, il est mal fait, mal écrit, na !
Yen a d'autres au titre moins racoleur qui sont bien plus intéressants. Je peux même t'en prêter un sous format numérique si tu veux.

Tu sais, le nombre on s'en fout, (enfin il faudrait s'en foutre ^^ ) ce qui importe c'est de comprendre ton fonctionnement Wink

Merci Chuna56, ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule à ne pas accrocher à la façon dont est écrit ce livre...
Je veux bien tes livres en emprunt numérique Smile
Ah le nombre, moi qui n'aime pas les maths, en effet, on devrait s'en foutre comme tu dis... Mais bon je crois qu'à terme, j'aurai besoin de savoir...

Merci à vous Fabrice et Soto pour vos messages encourageants.
Comme une amie se plait à le répéter (grande randonneuse) "y'a que quand je marche que j'avance".

En attendant, c'est que j'ai du mal à gérer les montagnes russes, à force ça me file le vertige ... Un coup oui, un coup non... Je dois continuer mes lectures, tant ici que des ouvrages.... Et travailler la patience ( ah ah ah ah ... quelle bonne farce comme dirait mon petiot...)

Mais est-ce que vous, quand les autres ne voient pas les choses aussi limpidement et rapidement que vous ça vous agace ??
Je m'explique, souvent dans la vie quotidienne notamment, je m'exaspère que mon compagnon, ou les membres de ma famille ne fassent pas les liens de cause à effet d'actes, de paroles .... Et autant avec la famille je bouillonne mais je prends sur moi, autant avec mon compagnon j'explose par manque de retenue (et aussi car on est maintenant ensemble depuis longtemps...) Pareil pour les moments d'ennui : je ne supporte pas la farniente et ça m'agace de voir queça puisse autant convenir aux autres qui m'entoure ... Je me demande si le fait de vraiment savoir si je suis zèbre ou non, pourrait m'aider à relativiser sur ce genre de chose ou si ce n'est qu'une excuse bidon, et que zèbre ou pas zèbre, je dois travailler dessus. Point.

Pffffffffff ..... Je m'épuise moi-même... Carpe diem ! Kesako scratch
avatar
Doodooshka
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 11
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 32
Localisation : 73

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par Fab. Fabrice le Dim 13 Aoû 2017 - 22:18

Je ne pense pas que désirer que les autres soient comme toi soit viable, il te faut accepter la différence, sereinnement

Facile à dire dira tu, perso j'ai depuis toujours abandonné que les autres arrivent à mes espoirs, ma façon, mon fonctionnement et, ce n'est pas plus mal, ne pas avoir d'ambition pour les autres car au fond, c'est un diktat envers eux mais aussi, envers toi... Mieux vaut les accepter, accepter les choses telles qu'elles sont, tels qu'ils sont, quand tu ne peut modifier la choses, modifie la vision que tu a d'elle...

Tu peut être liée sans que le rythme soit commun, aux tiens, au tien...

Vis ton rythme, il est avant tout intérieur, laisse le elur aux autres, si il leur convient, que prétendre changer et améliorer pour eux ? Malgrès eux ?


Dernière édition par Fab. Fabrice le Dim 13 Aoû 2017 - 23:14, édité 1 fois (Raison : Orthoplastie du mot !)
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1282
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par Doodooshka le Dim 13 Aoû 2017 - 22:36

Merci pour ton retour Fabrice.
En fait depuis mon dernier message, j'arrêtais pas de me dire que je suis peut-être juste quelqu'un de trop intolérant ?
Et d'un côté, je pense pas,enfin, c'est très ciblé quoi...
Mais bon, comme tu dis, faut accepter les choses telles qu'elles le sont.. Plus facile à dire qu'à faire...
Un mois dans ma vie, je me suis sentie bien dans ma peau : quand j'ai commencé méditer en pleine conscience, malheureusement, un enchainement d'évènements malheureux, ne m'ont pas permis de continuer et je n'arrive pas à m'y remettre ...

Grrr j'en ai maaaaaaaaarre ! Se poser autant de questions, c'est pas humain Sad
Puis du coup, ce qui me gonfle, c'est que du coup je sais plus : est-ce que je perçois des choses PARCE QUE j'ai lu des choses sur les caractéristiques des zèbres et que je me les approprie ou alors, je les vis vraiment ?

Vivement la reprise des rdv avec ma psy ... :/
avatar
Doodooshka
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 11
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 32
Localisation : 73

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par Fab. Fabrice le Dim 13 Aoû 2017 - 23:25

Ne penses pas être intolérante, tu est exigeante, probablement "trop", peut être de façon trop radicale pour le monde qui nous entoure, c'est tout, c'est juste une question d'adéquation, ne juges rien, constate, c'est tout

Je t'avais prévenue que tu dirait "facile à dire"... Faut juste comprendre, accepter le principe, te met pas martel en tête à y arriver, juste constate que ce discours est peut-être pas débile, tranquillement, tu as le temp d'y songer, si tu le souhaites

Tout ce a quoi tu a été confro,ntée, y compris ce quie tu as lu te compose donc ta question "est ce que parceque j'ai lu ou parceque je suis" est uen question sans fondement, tout te modifie, tu modifie tout, c'est juste une question de perception mais une chose est sure et personne ne peut jamais te le nier, tu vis ce que tu ressent, ne te pose cette question sans fin, je t'assure que tu vis ce que tu vis, c'est indiscutable, ton ressentie en est la preuve, c'est tout. Il est normal que ce que tu lis te modifie, encore heureux d'ailleurs sinon tu serait sans contenu et peu interressante

Pour vivre autre chose il faut que tu regarde autrement , perso pour jamais oublier ça je me rapelle la première fois que j'ai fait le tour pour regarder "l'arrière" d'une statue de Camille Claudel, révélation, ça m'a fait comprendre ma sensibilité à son art car c'est en 3 dimensions, c'est complet, pas juste une image , une facade, c'est complexe, en équilibre et aboutti ( on enfin l'art tu t'en fout mais c'est pour te dire de changer de point de vue et que ça peut être très différent vu autrement)


Dernière édition par Fab. Fabrice le Dim 13 Aoû 2017 - 23:27, édité 1 fois (Raison : Orthographe mon amour)
avatar
Fab. Fabrice
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1282
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 48
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par chuna56 le Lun 14 Aoû 2017 - 0:03

MP envoyé ^^

Le fait de comprendre qu'on fonctionne différemment de l'autre en face permet je trouve de mieux comprendre qu'il ne fait pas exprès, et du coup rend plus patient.

Pour ce qui est de la farniente, j'ai ma mère qui est hyperactive, et moi je suis plutôt du genre poil dans la main, du coup je comprends plutôt les gens qui ont envie de se poser.
J'ai besoin de calme et de repos, pour me ressourcer, ce qui est inenvisageable pour ma mère, qui elle est hyperactive, et plutôt fatigante (pour moi). Elle en devient jugeante, et c'est très désagréable. Je ne peux tout simplement pas suivre son rythme, physiquement.
Elle faisait chier mon père pendant les vacances, lui est comme moi, et du coup les grasses mat' impossibles, les siestes j'en parle pas, quand à rester à bronzer sur la plage même pas en rêve ^^
Je pense que dans ce cas, le mieux est de s'organiser, pour laisser chaque personnalité s'exprimer.

Faut vraiment apprendre à comprendre le fonctionnement de l'autre.
Ex : mon père a du mal si plusieurs infos arrivent en même temps (TDAH probablement). Ben ma mère doit apprendre la patience et à se mettre à son rythme. De son côté, mon père doit comprendre que ma mère a une hyperacousie, et ne supporte pas certaines choses.
Ils l'ont jamais fait, et du coup c'est la guéguerre constante, de l'énergie dépensée pour rien, c'est dommage...
Mais ça, ça passe par la compréhension du fonctionnement de l'autre, et du sien Wink


Pour le fait de s'imaginer des choses sur nous parce qu'on l'a lu (ça a un nom mais là ce soir je l'ai perdu :'( ), c'est le risque, oui, je me demande moi si ya pas de ça chez moi... que je m'invente des choses, ou que je fais des liens qui n'ont pas lieu d'être.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5472
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par Doodooshka le Mer 16 Aoû 2017 - 15:20

Un petit passage pour vous remercier de vos réponses.

Je continue mes lectures, en essayant de ne pas trop casser la tête non plus, car l'idée après tout c'est de continuer à vivre pleinement la vie.

Même si je doute, j'en viendrai au test, je le sais, car j'ai compris une chose : je ne me sens pas assez en confiance pour "m'auto-proclamer" quoique ce soit. Ma vie est un doute perpétuel, donc pas étonnant que sur ce point j'ai une fois de plus, besoin de l'aval d'un tiers pour confirmer ou infirmer une hypothèse.

avatar
Doodooshka
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 11
Date d'inscription : 20/07/2017
Age : 32
Localisation : 73

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confession d'une never been - Bis non repetita

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum