Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'orl est mauvais docteur

Message par LoVal le Ven 1 Sep 2017 - 23:54

Geralt a écrit:
J'ai été voir un orl hier soir qui ne m'a pas laissé finir d'expliquer mon problème et m'a tout de suite coupé la parole en me disant "Ah ca c'est un problème avec les aigus" ... Test effectué : j'entend trés bien les aigus, et les graves également. L'orl a conclu la scéance en me lachant un trés vague "Vous entendez trés bien, c'est juste un problème de concentration" ... Ca m'aide vachement.



C'est pas normal que ce docteur n'ait pas été capable de comprendre votre souci. Perso, d'après ce que vous décrivez (et ici vous avez eu le temps) ce docteur ne me laisse qu'une mauvaise impression. Si on dit que les cordonniers sont les plus mal chaussés, j'ai moi-même eu une seule expérience de rendez-vous avec un orl. Rien de grave en ce qui me concerne mais je n'avais déjà pas trouvé le médecin orl que j'ai vu capable d'écouter son patient moi non plus. Juste pressé de faire mécaniquement son travail. Je serai du genre à vous suggérer de voir d'autres praticiens, orl éventuellement mais pourquoi ne pas élargir. Je ne sais pas mais...Y a-t-il peut-être d'autres disciplines médicales, ou votre médecin traitant auquel vous pouvez faire confiance et qui vous reçoive convenablement avec grande bienveillance pour mieux guider votre démarche de consultation. Conclure sur ..."un défaut de concentration" ça me paraît carrément en décalé ?! Courage, il faut persévérer je pense.
avatar
LoVal
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 36
Localisation : Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Patate 2 fruit le Mar 5 Sep 2017 - 17:26

Scarlet a écrit:J'ai le même problème pour les sons, c'est un enfer. Avec l'esprit qui s'en va vadrouiller sans me prévenir très fréquemment/attention qui va se focaliser sur une lumière, un détail, ou au contraire quelque chose de trop présent dans le lieu, je me retrouve généralement assez muette en situations sociales, la tête totalement ailleurs, parfois perdue dans le surplus de stimulus environnants. Dans un centre commercial, à l’intérieur d'un bar, dans la rue, dans mon établissement scolaire, chez des amis... C'est l'horreur presque partout, tout le temps. Je ne trouve du répit que lorsque je suis seule, chez moi. Réussir à tenir une conversation sans encombre/demander de répéter bien trop souvent relève parfois du miracle.
Courage. Je n'ai malheureusement pas de solution à ce problème, si ce n'est l'isolement dans la mesure du possible pour se "recharger" après une situation sociale. Et la technique ancestrale du "Hm" d'acquiescement lorsqu'il n'y a rien à faire pour comprendre ce que dit son interlocuteur et lui laisser du répit entre deux "Pardon ?" Cool
J'essaierai de lire sur les lèvres, mais avec le regard qui se perd sur tout et n'importe quoi, ça va être ardu.

Attention, il est communément admis chez certaines personnes, qu'en non_verbal regarder les lèvres de quelqu'un avec qui on parle, signifie qu'on est attiré par cet interlocuteur Neutral

Patate 2 fruit
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 11
Date d'inscription : 16/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Pieyre le Mar 5 Sep 2017 - 17:37

C'est bizarre, parce que pour moi les yeux sont beaucoup plus intimes, et plus intimidants. Je regarde les lèvres de façon plus modeste, même si c'est aussi pour tenter de comprendre ce que la personne dit.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18620
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Patate 2 fruit le Mar 5 Sep 2017 - 18:02

Pieyre a écrit:C'est bizarre, parce que pour moi les yeux sont beaucoup plus intimes, et plus intimidants. Je regarde les lèvres de façon plus modeste, même si c'est aussi pour tenter de comprendre ce que la personne dit.

De même, après 2 secondes à regarder qqn dans les yeux, j'ai l'impression d'être comme aspiré par la pupille ronde et de commettre une intrusion (en même temps que le second sentiment que la personne est intrusive et peut voir dans mon nerf optique...).
Dur de regarder ailleurs, on est vus comme des personnes pas sincères, des menteurs ou des manipulateurs ! Masacra !

Patate 2 fruit
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 11
Date d'inscription : 16/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Déhèle le Mar 5 Sep 2017 - 18:12

@ patate 2 fruit: Conseil que l'on donne en formation vente: regarder entre les deux yeux!!
Essaie, ça aide bien!
avatar
Déhèle
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 79
Date d'inscription : 05/08/2017
Age : 32
Localisation : 47°02'52.98''N 4°13'01.96"E

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Patate 2 fruit le Mar 5 Sep 2017 - 23:26

Déhèle a écrit:@ patate 2 fruit: Conseil que l'on donne en formation vente: regarder entre les deux yeux!!
Essaie, ça aide bien!

J'ai déjà essayé mais j'ai l'impression de loucher Shocked

Patate 2 fruit
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 11
Date d'inscription : 16/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Philippe le Mer 6 Sep 2017 - 17:05

(Lien avec l'hypervigilance & le TSPT)
SweetGumiho a écrit:[Dans mon cas cela pourrait être une autre piste voire ne pas être mutuellement exclusif. Je sors d'un état de stress post-traumatique ayant duré de nombreuses années et très important avec dissociation et hyper-vigilance notamment.
En ajoutant qqs liens vers WP à mon message précédent, je lis parmi les causes du DIL (Déficit d'Inhibition Latente) :
« Un déficit d'inhibition latente peut survenir à la suite d'un choc traumatique ou psychologique (tel un accident ou une forte dépression), »
Tiens, tiens, ma présomption est partagée par d'autres... Malheureusement il n'y a pas de référence pour ce passage.

"Difficulté à définir des priorités et à m'y tenir (...)" Pareil ici, tu n'es pas la seule et ça me rassure du coup.
Le seul. Wink
Je suis sûre qu'il existe des méthodes pour pallier à cela, s'améliorer dans ces domaines, que ce soit développement personnel ou autres.
Probablement, mais devoir réapprendre ce qui est naturel pour beaucoup d'autres ne m'inspire guère. Bien que ce ne soit que l'équivalent de la « rééducation » quand on s'est abimé un os ou une articulation.
avatar
Philippe
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1969
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 40
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par -Olivier- le Mer 6 Sep 2017 - 17:27

Je m'inscris au club. Je ne dis pas beaucoup plus, je ne ferais que réécrire les phrases de Scarlett...

Avant d'être testé HP je pensais que c'était un problème d'aigus, diagnostic habituel des orl, j'ai en effet une légère perte à ce niveau.

Mais depuis que «je sais », j'ai essayé de mieux analyser le problème. Et je me suis rendu compte que mon cerveau était incapable de focaliser sur une seule source sonore. J'écoute tout et tout le monde à la fois. Quand j'essaie de me concentrer à fond sur une conversation, le moindre stimuli me fait dérailler : quelqu'un qui hausse la voix, ou une autre personne qui se met à parler à la table d'à côté, ou le début d'une nouvelle chanson en fond, ou une voiture qui passe dehors etc.

Le problème c'est que je ne suis pas un surhomme : si j'écoute toutes les conversations en même temps, je n'en comprends que des bribes. Le reste n'étant qu'un brouhaha... Et le vrai problème c'est que ce brouhaha me mange littéralement mon énergie vitale. Comme une chape de plomb qui m'écrase petit à petit, jusqu'à ce que je sois obligé de boucher mes oreilles et / ou fuir.

Bref au delà de 4 personnes, les activités sociales ne sont pas pour moi.
avatar
-Olivier-
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 140
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 40
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Syndrome de King-Kopetzky (alias « du banquet »)

Message par Philippe le Mer 6 Sep 2017 - 18:15

Ah, mes recherches progressent ! Very Happy

Ayant eu la curiosité d'aller voir ce qu'en disait la version anglophone de WP (via « cocktail party effect »), j'ai découvert qu'existe un syndrome similaire à celui du banquet, le « syndrome de King–Kopetzky » (Hinchcliffe, 1992) du nom des premiers médecins à décrire le syndrome et à en lister les facteurs étiologiques.

Parmi lesdits facteurs, d'après cet article, le dominant serait d'ordre génétique (???), et le syndrome serait fréquemment associé à des personnalités anxieuses ou dépressives.

Cet autre article distingue 7 sous-catégories de patient-e-s atteint-e-s du syndrome (mes excuses pour l'éventuelle imprécision des termes techniques) :
(1) dysfonction de l'oreille moyenne ;
(2) pathologie bénigne de la cochlée ;
(3) dysfonction auditive du système efférent olivo-cochléaire central/médian (cf. le schéma dans cette thèse pour comprendre) ;
(4) problèmes purement psychologiques ;
(5) pathologies auditives multiples ;
(6) dysfonction auditive et problèmes psychologiques combinés ;
(7) origine inconnue

J'ai même trouvé une thèse de doctorat sur le sujet, du Dr Helen Pryce, à l'Université de Bath (Somerset, UK).

À suivre...

PS : grâce à Sci-Hub on peut accéder à des articles scientifiques normalement d'accès restreint. Wink


Dernière édition par Philippe le Mer 6 Sep 2017 - 19:51, édité 3 fois (Raison : correction d'un terme technique + ajout schéma thèse)
avatar
Philippe
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1969
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 40
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Philippe le Mer 6 Sep 2017 - 18:53

Le syndrome de King-Kopetzky est cité dans un article en français « Évaluation des processus auditifs centraux et syndrome de King Kopetzky » publié dans deux revues différentes :
- p. 6 de la newsletter de la Société Française d'Audiologie
- p. 24 des cahiers du Collège National (Belge) d'Audioprothèse.

Extraits : « Le syndrome de King Kopetzky (King Kopetzky syndrome, KKS) est caractérisé par un trouble auditif malgré une audiométrie tonale et vocale normales. La plainte spécifique rapportée par ces patients est en fait constituée par une difficulté d’intelligibilité éprouvée en présence d’un bruit de fond, au cours de conversations multiples ou lorsque la redondance du message verbal est réduite suite à un défaut d’articulation du locuteur.
Hinchliffe, en 1992, décrit cette plainte comme une « auditory stress disorder » (6).
Ce syndrome a également été appellé « Obscure Auditory Dysfunction – OAD » (Saunder, 1989) (7), ou « Auditory Disability with Normal hearing –ADN » (Stephens 1988) (8 ).
On estime que cette définition concerne 5 % des patients qui consultent pour plainte auditive. Le handicap auditif ressenti par ces patients serait équivalent à une perte auditive de 35 dB. »
(Commentaire : wow, 5% ce n'est pas négligeable !)
«Nous avons collecté un échantillon de 34 patients ayant consulté le service pour hypoacousie subjective et chez lesquels une audiométrie tonale et vocale strictement normale a été constatée. Cet échantillon est constitué de 15 hommes et 19 femmes dont les âges se répartissent
entre 16 et 70 ans. »
« La motivation, l’attention, la mémoire auditive du patient méritent d’être entrainées afin d’atténuer l’effet du KKS. Il est fondamental d’exhorter le patient à ne pas « baisser les bras » et s’isoler socialement. »

Les auteurs de cet article selon les cahiers belges sont :
Laurent Demanez, Jean-Pierre Demanez
CHU de Liège, Belgique
laurentchp.demanez@chu.ulg.ac.be

Voilà une piste intéressante pour les Belges habitant vers Liège !


Dernière édition par Philippe le Mer 6 Sep 2017 - 19:27, édité 1 fois (Raison : ajout d'extraits)
avatar
Philippe
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1969
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 40
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Philippe le Mer 6 Sep 2017 - 19:18

Une précision sur ma remarque précédente :
Philippe a écrit:Probablement, mais devoir réapprendre ce qui est naturel pour beaucoup d'autres ne m'inspire guère. Bien que ce ne soit que l'équivalent de la « rééducation » quand on s'est abimé un os ou une articulation.
Pour comprendre ce que je veux signifier par là, quelques notions de traitement du signal :
- soit des capteurs qui transforment telles données environnementales en signaux bruts
- parmi ces signaux bruts, il faut discriminer ceux qui sont utiles, et inhiber les autres (comme s'habituer à l'odeur de la pièce dans laquelle on est) afin de ne pas surcharger la conscience, qui ne peut gérer qu'un nombre réduit de paramètres
- si, à cause d'une destruction ou d'un dysfonctionnement du traitement des signaux bruts, tous les signaux bruts arrivent à la conscience, le « signal » (les paroles d'une personne qui nous intéresse) est noyé dans le « bruit » (les paroles des autres convives du banquet).
- le filtrage n'étant plus fait automatiquement/en amont (analogie informatique : « matériellement »), c'est notre part consciente qui doit faire le boulot (« logiciellement »), ce qui s'avère fastidieux, énergétivore voire impossible car elle n'est pas faite pour cela.

Un (ré)apprentissage du processus normal de filtration/discrimination va peut-être créer de nouveaux réseaux neuronaux, mais quid des réseaux existant probablement déjà, qui sont peut-être eux-mêmes inhibés pour différentes raisons (génétiques, traumatiques, psychotraumatiques, etc.) ? Ne serait-il pas plutôt possible de les réactiver ?

Question pour un-e champion-ne en neurosciences !

PS : tant que j'y suis, j'ai aussi trouvé une thèse française (2010) d' « Étude de l’encodage des sons de parole par le tronc cérébral dans le bruit », qui pourrait être utile aux curieux/ses voulant se documenter un peu.


Dernière édition par Philippe le Mer 6 Sep 2017 - 20:00, édité 1 fois (Raison : PS)
avatar
Philippe
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1969
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 40
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Scarlet le Lun 11 Sep 2017 - 22:04

Merci Philippe pour ces travaux de recherche intéressants, j'ignorais totalement l'existence de ce syndrome ! King-Kopetzky peut être une piste à suivre pour certains, pour d'autres ce sera un problème de déficit d'attention générale, ou bien d'autres raisons.

Patate 2 fruit a écrit:Attention, il est communément admis chez certaines personnes, qu'en non_verbal regarder les lèvres de quelqu'un avec qui on parle, signifie qu'on est attiré par cet interlocuteur Neutral

En effet, ça pourrait donner des airs de malentendu durant une conversation avec un libre-interprète du regard/amateur de conclusions hâtives. Cool  
Qu'importe, lorsque mes yeux ne vadrouillent pas aussi loin que mon attention, j'aime regarder le visage de la personne à qui je m'adresse, et passer un certain temps à observer les traits qui la dessinent. Un regard prononcé, c'est aussi de la curiosité ! Ou un concours de "qui fixera l'autre le plus longtemps sans cligner des yeux", bonus si c'est en pleine tempête de sable


-Olivier- a écrit:Je m'inscris au club. Je ne dis pas beaucoup plus, je ne ferais que réécrire les phrases de Scarlett...

Avant d'être testé HP je pensais que c'était un problème d'aigus, diagnostic habituel des orl, j'ai en effet une légère perte à ce niveau.

Mais depuis que «je sais », j'ai essayé de mieux analyser le problème. Et je me suis rendu compte que mon cerveau était incapable de focaliser sur une seule source sonore. J'écoute tout et tout le monde à la fois. Quand j'essaie de me concentrer à fond sur une conversation, le moindre stimuli me fait dérailler : quelqu'un qui hausse la voix, ou une autre personne qui se met à parler à la table d'à côté, ou le début d'une nouvelle chanson en fond, ou une voiture qui passe dehors etc.

Le problème c'est que je ne suis pas un surhomme : si j'écoute toutes les conversations en même temps, je n'en comprends que des bribes. Le reste n'étant qu'un brouhaha... Et le vrai problème c'est que ce brouhaha me mange littéralement mon énergie vitale. Comme une chape de plomb qui m'écrase petit à petit, jusqu'à ce que je sois obligé de boucher mes oreilles et / ou fuir.

Bref au delà de 4 personnes, les activités sociales ne sont pas pour moi.

Bienvenue au club et courage à toi, surtout en cette période où certains d'entre nous reprennent leur activité dans des lieux sujets au brouhaha ! Je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer une conversation de groupe IRL avec chaque personne de ce topic dans un endroit clos et bruyant, ce serait mi-hilarant, mi-terrible. Un mélange de regards vides et perdus, de "Tu peux répéter ?", d'acquiescements alors que la personne n'a rien compris, et d'êtres désespérés qui décident de fuir l'endroit au plus vite. Je suis dehors
avatar
Scarlet
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 65
Date d'inscription : 28/07/2017
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Philippe le Lun 11 Sep 2017 - 22:55

Scarlet a écrit:Merci Philippe pour ces travaux de recherche intéressants, j'ignorais totalement l'existence de ce syndrome ! King-Kopetzky peut être une piste à suivre pour certains, pour d'autres ce sera un problème de déficit d'attention générale, ou bien d'autres raisons.
Je ne vois pas trop pourquoi un déficit d'attention empêcherait de suivre une conversation donnée dans un milieu bruyant (si ce n'est qu'il empêcherait de suivre une conversation tout court ?).

Je n'ai pas pu m'empêcher d'imaginer une conversation de groupe IRL avec chaque personne de ce topic dans un endroit clos et bruyant, ce serait mi-hilarant, mi-terrible. Un mélange de regards vides et perdus, de "Tu peux répéter ?", d'acquiescements alors que la personne n'a rien compris, et d'êtres désespérés qui décident de fuir l'endroit au plus vite. Je suis dehors
Pété de rire
avatar
Philippe
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1969
Date d'inscription : 19/11/2009
Age : 40
Localisation : Au pays du soleil et du vent... (Roussillon)

http://www.zebrascrossing.net/t329-grrroooaaaooo

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Scarlet le Sam 16 Sep 2017 - 16:28

J'employais ce terme d'une façon plus générale oui, au sens où cela handicape une bonne partie des conversations, mais de manière encore plus intense dans le cas du bruit.

Avec le froid venant, je redécouvre les "joies" des soirées en intérieur et la douce sensation de mort imminente dans le cas où l'on ne peut pas sortir à sa guise. Quel dommage, lorsque les conversations sont intéressantes... Mais qu'est-ce que les gens parlent fort, avec l'alcool. Je devrais organiser des soirées ASMR.
avatar
Scarlet
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 65
Date d'inscription : 28/07/2017
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Sun Simiao le Sam 16 Sep 2017 - 21:28


Mon expérience perso d'intoxiqué aux métaux lourds (amalgames dentaires + vaccins) : ce qui peut poser problème est le traitement de l'information par le cerveau, ici la capacité de discrimination des sources -suffit que les neurones impliqués aient du mal à travailler... Autre hypothèse : un syndrome "autistique" lié à la même intoxication mais si précoce qu'il est peu probable que le cerveau puisse se remettre à fonctionner normalement.

avatar
Sun Simiao
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 665
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Mitrandir le Sam 16 Sep 2017 - 22:57

Personnellement je ne supporte plus ce genre de bruit, déjà qu'avant je ne comprenais rien des que plus de 4 personnes parlaient ... Et tu passes pour un c.. en plus. Je ne sais pas toutefois si savoir que c'est un "défaut" m'enchante vu que les paliatifs ne semblent pas efficaces pour tout le monde.


Dernière édition par Mitrandir le Dim 17 Sep 2017 - 11:33, édité 1 fois

Mitrandir
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 20
Date d'inscription : 14/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Mécanique des fluides le Dim 17 Sep 2017 - 7:24

Même problème, même test, même résultat "vous n'avez rien mamzelle. Vos oreilles se portent très bien". La seule solution satisfaisante que j'utilise au quotidien : je m'organise pour ne pas avoir à être confrontée à ce genre de situation. Je mets des boules quies et évite de me trouver dans des lieux où je n'entends pas mon voisin. En fait, ce qui me dérange le plus n'est pas d'entendre peu mais d'entendre trop. Par exemple, lorsque mon voisin soucieux de rien fait éclater mon cerveau quand il dépose bruyamment ses couverts sur son assiette ou applaudit son groupe rock préféré. A ces moments là, j'ai envie de faire éclater des énormes pétards à 1 cm de son oreille pour qu'il comprenne le mot "douleur". Depuis, en prévention, je me protège. Je mets mes capotes d'oreilles et sélectionne mes partenaires. Cool
avatar
Mécanique des fluides
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 87
Date d'inscription : 26/06/2016
Age : 30
Localisation : Online

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Bird le Jeu 26 Oct 2017 - 0:00

Homme âge mûr cherche normo-oreilles pour contextes de discussions à plus de deux. Écrire au journal.
avatar
Bird
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1196
Date d'inscription : 15/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Difficulté à suivre une discussion dans le bruit (tous les sons ont la même importance)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum