prendre en compte le ressenti de l'autre est-il un asservissement/de la complaisance

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: prendre en compte le ressenti de l'autre est-il un asservissement/de la complaisance

Message par p2m le Mar 26 Nov 2013 - 17:15

Uccen l'aprèm, toi je t'aime pas.

p2m
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2428
Date d'inscription : 20/05/2011
Age : 43
Localisation : bxl

http://www.zebrascrossing.net/t2857-salut-salut-c-etait-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: prendre en compte le ressenti de l'autre est-il un asservissement/de la complaisance

Message par Invité le Mar 26 Nov 2013 - 17:42

idem.
Mauvais exemplaire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: prendre en compte le ressenti de l'autre est-il un asservissement/de la complaisance

Message par Uccen le soir le Mar 26 Nov 2013 - 21:20

Uccen l'aprèm, toi je ne t'aime pas, ou l'inverse, enfin c'est pas grave quoi.
Tu te faisais chier, on s'occupe comme on peut, en plus t'es payé..

Tu me rappelles Vlad, en pâle.

J'avoue je suis versatile.
Avec intransigeance.
Bon ici ça n'a aucune conséquence.


Ce topic de p2m devait être intéressant, je ne sais pas je n'ai pas lu les réponses, pas plus que l'introduction (j'ai du mal avec les (longues) phrases de p2m, un peu comme spacepizza, sauf que lui réussit à faire croire qu'il y a quelque chose à en retirer).

Tiens celui-là (moi présentement maintenant) aussi idem, sale exemplaire.
Pas le bon.
Pas le bon : cela voudrait dire que les garants de la sunna veillent.
Donc on tourne en rond, c'est peu digne.
D'aucuns s'amusent à se mordre le noeud, avoir l'avis que tout est opinion est-ce un opiniâtre avis tranché blabli,
cela paraît somme toute plus digne.

J'en doute profondément (ce n'est pas une opinion, c'est ma vérité absolument relative).
Comme quoi vaut mieux que je ne ponde pas grand chose, c'est moins aperçu.

Lambda a cru trouver que de peur de ne pas (ou via le sentiment de ne pouvoir) être compris, l'on pouvait s'adonner à la débilité.
Oui, ou a tout et son contraire aussi. Advienne que pourra, ou pas.

Je crois que c'est bien moins grave que la volonté d'être compris qui prévaut, qui les rend, prévôts.
A égalité avec la folie de l'illusion de toute-puissance.
Qui fait sévir ici ce que Fata et d'autres craignent, la connerie sans barrières, foulant aux pieds sa propre (vraie) dignité.
Mais ce qui sévit ne connaît pas cela.




Là je suis plus payé.
C'est bête, mêmes raisons mêmes conséquences pourtant.
A oui, faire comme Ainaelin.
Lire ce qui est bien.
J'y croyais, au début.
Mais on est pas là pour ça.
Sinon on ne resterait pas.

Tiens je vais attendre comme l'autre sévice, la réhabilitation.
Pour leur dire va te faire foutre, salut.

Uccen le soir
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 3
Date d'inscription : 25/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: prendre en compte le ressenti de l'autre est-il un asservissement/de la complaisance

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:22


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum