" 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

" 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Lilasha le Jeu 13 Juil 2017 - 20:29

Déjà inscrite l'année dernière, réinscrite cette année, je suis passée il y à quelques mois , mais je n'ai fait que vous lire, manie d'observer en silence avant de faire un pas...

Me revoilà, cette fois encore je cherche en fait un endroit où me réfugier.

Je n'ai découvert le terme de zèbre que l'année dernière, dans un moment de bilan pas très glorieux. je crois que ça m'a sauvé,(cette fois là au moins), en ouvrant un autre champ de réflexion, beaucoup plus optimiste que mes lectures sur la dépression, la personnalité limite, bipolaire etc, sur lesquels j'avais été orientée malgré moi...
D'aussi loin que je me souvienne je me suis toujours sentie en décalage. Une enfant avec des réflexions d'adulte, une ado avec la sagesse d'une vieille femme, il parait qu'il faut du temps pour devenir jeune... mais jusque là rien de très original , et puis surtout je pensais que c'était pour tout le monde comme ça, subir l'assaut d'informations, d'émotions, de paramètres à gérer en permanence..., et que je devais être trop faible pour encaisser "comme tout le monde.."

Les autres, la vie sociale, l'humanité, j'ai essayé, j'essaye encore; d'être une bonne fille au milieu du chaos familial, une "bonne" élève/employée sage et docile, une bonne amie ( on ne se fait jamais autant d'amis que lorsqu'on apprend à fermer sa g....e).

j'ai grandi, et l'heure est au bilan. Malgré mes efforts d'"intégration" , rien n'a changé, lorsque je m'autorise à être moi même, mon cercle social se désertifie. Sentiment d'injustice, l'impression qu'ils préfèrent que je mette toute mon énergie à être un "autre" parfait pour eux.
Sauf que depuis que je suis grande j'ai décidé que ce n'était pas parce que je savais faire , que je voulais faire.

Je me décide enfin à écrire ici car depuis que j'ai découvert le sujet de la "zébritude", il y a eu du mieux... une sorte de sérénité pousse tranquillement, mais à mesure que je m'autorise à être moi-même j'ai peur que cela ne m'attire d'autres soucis...

Dernièrement j'ai eu à taper des textes, pour postuler à un contrat, me présenter moi et mon travail de peinture; j'ai fait relire ces textes à des proches (sauf pour le contrat, aie.) et ils m'ont bien sûr fait tout réécrire (sauf le contrat...), pas assez formel, trop familier, trop...., trop moi quoi...  

Ma question est là: comment être moi-même sans passer pour une doux-dingue (ou pire), et qu'elle est vraiment la frontière entre un cerveau qui turbine en permanence et des dérives pathologiques ...?

Cette semaine j'ai un peu trop suivi mes intuitions, tout remis en question après avoir appuyé sur "envoyer" et aujourd'hui je reviens là me réfugier...  
Je ne vais pas répéter les sujets du forum et les dizaines de présentations des personnes présentes sur ce site, ce sont ces questionnements communs qui m'ont amenés ici, et je suis heureuse de pouvoir vous lire, ça devrait me prendre un peu temps, et je risque d'en profiter pour rester muette, mais n'hésitez pas à poser des questions si il vous en vient...  




Dernière édition par Lilasha le Dim 22 Oct 2017 - 20:18, édité 3 fois
avatar
Lilasha
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 24
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Invité le Jeu 13 Juil 2017 - 21:20

bienvenue à toi Lilasha

mieux vaut passer pour une doux-dingue dans un monde borderline que d'avoir les pieds sur terre dans un monde sans avenir

113 cigarettes, tu me bats!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par LaArchiMadOldR le Jeu 13 Juil 2017 - 22:02

Les dingues et les paumés...
Amoureux
avatar
LaArchiMadOldR
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 142
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 41
Localisation : Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par apprenti surdoué le Ven 14 Juil 2017 - 7:54

Salut Lilasha Smile

Be happy a écrit:113 cigarettes, tu me bats!

avatar
apprenti surdoué
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 157
Date d'inscription : 15/05/2017
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Invité le Ven 14 Juil 2017 - 10:42

bienvenue l'artiste :-)

y en a pas mal sur zc , peintres , sculpteurs, musiciens

on peut sculpter la musique et peindre des mots aussi

moi en sculpture j'aimais la pierre mais c'est ce qu'on fait en dernier à l'aca

l'expression ex-pression de soi, dire ce qu'il ya dedans

faire une sculpture représentant la douance serait un challenge fun


une sphere avec un électron autour ou une sphere avec flamme et eau et terre et vent

les cinq sens réunis en un seul


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Switch71 le Ven 14 Juil 2017 - 18:35

J'ai encore tous les vinyles

Switch71
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2698
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par LaArchiMadOldR le Ven 14 Juil 2017 - 22:41

@Switch:

Switch71 a écrit:J'ai encore tous les vinyles
Je me sacrifie volontiers pour enfin t'en débarrasser
avatar
LaArchiMadOldR
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 142
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 41
Localisation : Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Lilasha le Sam 15 Juil 2017 - 12:29

Salut vous!
Eh oui, Thiéfaine, j'adore sa façon de manier les mots! Il exprime tellement de choses, et assez bien les pérégrinations mentales qu'un "zèbre" peut subir aussi... enfin bref ça me parle ..

Pareil je veux bien te débarrasser de tes vinyls @switch, en dehors de mon stock numérique il ne m'en reste que les vestiges de mon adolescence : une bonne douzaine de cassettes que je pense transformer en objet d'art hommage... Very Happy
avatar
Lilasha
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 24
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Lilasha le Jeu 3 Aoû 2017 - 10:53

Hey!

Voilà j'ai fais un ptit tour, non exhaustif bien sûr, du microcosme ZC..
Lecture en diagonale, j'ai beaucoup ciblé mes centres d'intérêts évidement ,
J'ai découvert de belles personnes à travers quelques phrases, mais j'ai aussi compris que je rencontrerais les mêmes difficultés que "là-dehors" à communiquer avec vous...

Déjà je rumine sur cette présentation , exécutée par politesse, réductrice au possible, qui reste matérialisée ici... et je n'ai pas le temps de la faire évoluer..., d'ailleurs est-ce nécessaire, ou simplement faisable de lui faire exprimer qui je suis vraiment ?

L'écriture ne fait pas partie de mes activités actuelles, ce n'est pas le média de com avec lequel je suis à l'aise dans cette phase de vie, et je n'aime pas soliloquer à tout bout de champs sur ma personne si on ne m'a rien demandé de précis...
Et pis...à laisser ma spontanéité intervenir,  je crois qu'on m'a prise pour un troll (à moins que ce ne soit de la projection ? )

J'ai trop d'activités en cours en ce moment:

-Des lectures sur la psycho (toujours), le rachis cervical,le droit des entreprises, la propriété intellectuelle, ZC....

-La musique une dose quotidienne obligatoire, renouveler le répertoire,
je me lasse si vite parfois...

-Le jeu de la folie, qui m’insuffle la vie, m'inquiète parfois, me torture souvent, me passionne malgré moi... (quand l'ésotérisme flirte avec l'érotomanie, et s'insinue dans les strates de ma réalité, le doute, "je sais que je ne sais rien"... SMS, Save My Soul...)

-Et surtout: le dessin, peinture, sculpture, graphisme,etc, qui sont mes moyens de com préférés je crois, un besoin inextinguible, une thérapie en place depuis l'enfance...

Ce matin je cours comme un pantin aux ordres d'un cerveau en roue libre... fatigue, ah non exaltation, atterrissage, décollage vertical, looping.... je retourne à mes pinceaux canaliser tout ça..

J’arrête là... pour cette fois (?) .

Merci a vous qui êtes passés par ici, j'ai eu plaisir à vous lire ailleurs sur le forum Smile


Bonnes journées, soirées, nuits, nuits blanches...


Dernière édition par Lilasha le Dim 22 Oct 2017 - 20:23, édité 1 fois
avatar
Lilasha
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 24
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par chuna56 le Jeu 3 Aoû 2017 - 11:44

Hello, bienvenue à toi Wink

"mais j'ai aussi compris que je rencontrerais les mêmes difficultés que "là-dehors" à communiquer avec vous..."

Pourquoi donc ?

Qu'est-ce que tu lis sur la psycho ?

(le petit carré moitié visible à côté de la fonction spoiler).
Les gens à l'extérieur du forum et ceux qu'on n'ont pas posté sur ton fil ne pourront pas lire.
C'est ce que je fais quand je veux poser certaines choses trop intimes sur le forum.
T'es jamais à l'abri qu'on te cite, mais c'est le jeu.[/hide]
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5472
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Lilasha le Jeu 3 Aoû 2017 - 14:05

Salut Chuna, et merci.
ainsi que pour le mode d'emploi Wink

Pour te répondre:

J'ai peut être fait preuve d'un espoir puéril, rusée par l'utopie..
On ne peut pas aimer tout le monde, tout le monde ne nous aimera pas,
Il y a ici aussi une grande diversité de personnalités, et je suis conditionnée par le rejet subit depuis petite..

Pendant plusieurs années j'ai canalisé mon moi, pour avoir des amis, avoir le sentiment d'être aimée, tiraillée entre mon besoin de solitude et ma vie sociale, j'ai eu des moments de blocages où j'ai perdu la notion du temps et ai laissé des"blancs" dans le suivi de mes relations. Bilans ils ont lâché l'affaire, ou j'ai laissé partir...

Je suis devenue incapable du premier pas, même si je sais que je ne dois rien attendre des autres; ils ne me doivent rien, même pas un intérêt de complaisance.

Je crois qu'ici aussi je n'existerais pas si je n'espère que recevoir, mais pour l'instant c'est tout ce dont je me sens capable sans risquer de m'auto flageller avec des : et si je blessais quelqu'un, et si ils me prenaient pour ceci ou cela, et si, et si... dès que j'écris une phrase.

Derrière un écran on est caché, et quand je vois la brume d'hypocrisie qui m’asphyxie déjà IRL, pour reprendre un terme découvert ici, je me sens un peu handicapée de ne pas pouvoir observer les signes corporels, entendre les voix, le ton etc des gens.
Parce que je pense n'avoir rien a cacher en tant qu'être humain parmi les humains,je me fais souvent avoir par ceux que ça ne dérange pas de jouer avec les affects des autres, qu'ils s'en rendent compte ou non.
Je n'ai plus envie de jouer les Don Quichotte dans cette lutte stérile, c'est ce que je faisais instinctivement avant et qui m'a empêché de vivre trop longtemps. Ma réaction de défense est de me dire que j'ai mieux à faire , être "productive", et surtout travailler sur ma tendance à la colère et au sentiment d'injustice, un vieux démon qui tape l'incruste depuis trop longtemps et fini par me ronger biologiquement parlant.


Je relis ces quelques phrases et j'espère que ce ton un peu amer, désabusé, ne se transformera pas en étiquette, ou ne mettra personne mal à l'aise ou que sais-je, un autre jour, une autre heure....

Concernant mes lectures, je t'avoue être très désordonnée, je multiplie les sources, j'ai hélas lâché la lecture des livres il y a quelques années c'est pas bien mais j'y travaille, je me distrais facilement et travaille actuellement sur ma capacité à finir ce que j'ai commencé...
J'ai beaucoup lu sur le TPL pendant un temps, par exemple. Ces derniers temps sur la résilience même si ça ne m'a pas révélé grand chose, on m'a plusieurs fois dit que cela faisait partie de mes "supers pouvoirs" une chance  Rolling Eyes ...mon frère qui m'a passé le bouquin est en plein dedans, je suis fière de lui (mais ça c'est une autre histoire.) J'essaye de comprendre ce qui concerne quelques "amis": la schizophrénie, l'autisme, TDAH.. Je vais chercher des infos sur les étiquettes qu'on me colle, ou les qualificatifs que certains médecins ont laché sur moi de façon un peu désinvolte. Bipolaire, neuro-atypique, neurotonique, fibromyalgie, TPL, dépression, cyclothymie etc

Depuis quelques années j'éprouve l'envie sérieuse de commencer par le début et de reprendre des études en psycho, et bien plus tard de travailler sur l'art-thérapie, ou plutôt l'art et la création comme un des outils de canalisation du quotidien pour les profils atypiques.
Evidemment, sujet sorti de mon nombril puisque je considère que cette pratique m'a éduquée, sauvée, élevée etc...

J'ai cru comprendre que tu aimais la psycho également, si tu as des lectures à me conseiller, quelque chose qui t'as remuée, ou simplement une base académique incontournable, je prends, mode padawan Wink .


Dernière édition par Lilasha le Dim 22 Oct 2017 - 20:26, édité 1 fois
avatar
Lilasha
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 24
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par chuna56 le Jeu 3 Aoû 2017 - 18:23

ça me peine de te lire sur ton rapport aux autres, ça me fait réfléchir également sur moi même. Il est fort possible qu'un jour j'y passe également, si jamais j'arrive à devenir moi même (qui est...? lol)

Ce que je peux te dire, c'est qu'ici, j'ai pu trouver des personnes chouettes, et que certaines sont devenues des amis que j'apprécie beaucoup, voire un peu plus.
Ce même si ya pas le langage corporel ^^ (du moins au début)
Et dieu sait que j'étais dans l'attente et le besoin en recommençant à poster ici ya un an et demi.
Ya donc de l'espoir.
Je te souhaite la même chose, si ça fait partie de tes envies.

Concernant les lectures, même soucis, je peine à terminer les livres, à les lire tout simplement, depuis l'avènement du numérique danstonlit tongue
Saurai-je dans le futur laisser ma tablette dans mon salon au lien de monter avec dans mon plumard, telle est la question.
Je vais déjà m'acheter une liseuse, qui ne va pas sur le net, j'ai une énorme bibliothèque numérique (si jamais tu as besoin, tu demandes que je regarde si j'ai).

TLP, j'ai pas réussi à remettre, et ce n'est surement pas tonne de port en lourd comme me suggère google lol

J'ai pas beaucoup de connaissances en psycho, ce qui m'intéresse en fait c'est le comportement humain d'un point de vue éthologique et physiologique. Mais trop dispersée pour aller au bout (j'ai de quoi en plus, ça m'énerve rien que d'y penser Embarassed )
J'ai également l'envie de reprendre des études, j'étais partie pour faire une licence psycho en septembre, à distance, mais j'ai lâché l'affaire vu mon emploi du temps actuel.
Moi c'est via les chevaux que j'aurais aimé aider les gens, ce sont eux qui m'ont sauvée, même si je suis trop neuneu pour que ça aie pu suffire.

merci pour ta réponse Smile
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5472
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Lilasha le Ven 4 Aoû 2017 - 16:27

TLP, j'ai pas réussi à remettre, et ce n'est surement pas tonne de port en lourd comme me suggère google lol a écrit:


Non en effet Laughing , TPL: trouble de la personnalité limite, ou borderline en fait , mais je n'aime pas trop l'usage qui est fait de ce mot, un peu mis à toutes les sauces ... ?



avatar
Lilasha
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 24
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par chuna56 le Ven 4 Aoû 2017 - 17:36

Ah oui, en effet ^^ ça me parait déjà plus clair lol

avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5472
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par I am so sure le Ven 4 Aoû 2017 - 17:41

[quote="chuna56"]


avatar
I am so sure
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 8199
Date d'inscription : 06/09/2016
Age : 46
Localisation : At home

http://www.zebrascrossing.net/t32051-go-west-continuite-deviatio

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Lilasha le Ven 25 Aoû 2017 - 21:44

Ha Ha! Ces ptits coups du sort, le "destin", presque une journée pour enfin mettre le point final à une diatribe et... clic. je n'envoie pas , je ferme l'onglet. Fin.

CQFD: je suis HS.
Dyslexie (c'est nouveau ça...), ambidextrie non controllée, syndrôme du poisson rouge, pitites crises d'angoisse, insomnie mon anmie, et j'en passe Smile

Cerveau façon citron caviar pressé, je ne sais pas , je ne sais plus, je suis perduue
- "Fais cooommeuh l'OIseau.."
- Ta G!!!

Enfin si, je sais . Je sais que mon "enquète" à avancé, et que certaines conclusions sont trop dures à admettre seule.

Je ne fais pas de conclusion hâtive puisque ma conclusion est : je dois arrêter mes démarches d'auto diagnostique et faire appel à un "pro" à partir de maintenant.

Je ne fais pas l'historique, j'ai mis plus de 20 ans avant d'arriver à ça. Ces dernières semaines j'ai mangé de la madeleine de Proust à toutes les sauces. J'ai fait quelques tests réputés assez sérieux, trouvés ici ou sur d'autres blogs très riches. Bilan, cet après midi j'ai pleuré de la première à la dernière question d'un test ( il était long ce foutu test).
Pleuré sans doute car je me suis appliquée à répondre très honnêtement et que je devinais le résultat..
Résultat ? Asperger (3 tests différents), HP, ou les 2 apparemment puisque je ne me reconnais pas dans tous les traits des aspies.. Mais peut être trouble de la communication sociale, ou/et dépression , ou anxiété sociale ou personnalité évitante etc... Bref,Je sais que je ne sais rien. Sauf que j'ai 34 sur 36 au test de lecture de l'état d'esprit dans les yeux ??  scratch

Alors il m'arrivera peut être encore de participer à certaines conversations, sans doute en mode étoile filante ( j'espère avec la légèreté de "l'étoileuh des neiges"), et je compte sur votre bienveillance pour ne pas prendre ombrage de mes maladresses éventuelles; mais ayant réussi à lâcher le morceau à ma mère (je lui ressemble beaucoup, étonnant non ?) nous allons sans doute rapidement prendre contact avec le CRA de ma région ,et je vais cesser mon auto-analyse sauvage, pour quelques temps, et pour des raisons de sécurité évidente Wink .

Quant à mes problèmes de coeurmunication (qui pèsent un peu plus en ce moment) , .... Soupir... Préparation de la fuite.... Nan! Sérieux!
C'est la même meuf qui frimait en disant , alors oui tu vois moi, je me suis appliqué une thérapie comportementale tu vois , je me suis souvent poussée hors de ma zone de confort, tout ça tout ça... ? je vais bien, tout va bien.
Prise en étau entre ma peur de passer à coté de quelques chose de trop important pour moi, et ma peur de...j'en sais rien.
Et pis d'abord je ne sais pas interpréter les intentions des autres à mon égard, alors que je ne crois pas être trop nulle avec les histoires des autres ,
et surtout j'ai beaucoup trop d'imagination pour avoir confiance dans ce qui circule dans ma caboche.!

Voilà, rétropédalage, queue de poisson, oh! un papillon!
ça promet encore de belles heures de cogite, et au pire j'ai un scénar d'enfer pour mon futur film d'animation...

Une pensée pour ceux qui sont dans la tempête, le vent s'est adouci chez moi ce soir.


Dernière édition par Lilasha le Dim 22 Oct 2017 - 20:29, édité 2 fois (Raison : Désinhibition partielle, toc de correction et du parler juste.)
avatar
Lilasha
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 24
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Caribou le Mar 5 Sep 2017 - 10:11

Coucou Lilasha et bienvenue sur le forum.

Je te réponds tardivement, je m'en excuse.

Merci pour ton message sur mon fil. Il me semble que tu as retiré tes questions, n'hésite pas si toutefois tu en as d'autres !

A bientôt

Caribou
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 47
Date d'inscription : 04/09/2014
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Lilasha le Lun 11 Sep 2017 - 14:26

Coucou! Merci d'être passée Caribou! J'oserais donc les questions quand elles se présenteront, pour l'instant tes écrits y répondent naturellement, donc merci pour tes partages qui m'apportent beaucoup Wink

Il en va de même pour chacun de ceux qui sont passés par mon post hein..!
Je lis beaucoup plus+++ que je ne parle Smile , et d'autres que je ne citerais pas, mais qui j'espère ont vu des affinités, et à qui j'essayerais de dire ma sympathie à l'occasion ...

En ce moment je réécoute de vieux souvenirs...
A lire quelques sujets ZC des derniers jours j'éprouve l'envie de partager l'échantillon qui suit...
(Je met ça ici, mais si il est plus indiqué d'ouvrir un sujet philo ou ? n'hésitez pas à me le dire )

Version courte:

https://lesarmesmiraculeuses.com/2014/07/08/d-comme-desir-abecedaire-de-gilles-deleuze-proust/

Version longue:

https://vimeo.com/197087006

Et une petite conclusion... :



Je suis très lettre D cette semaine Laughing  : Deleuze, Désir, Désinhibition, Démence, Dodo, Délices, Dire/Dialoguer, Danser etc dans tous les ordres Depuis Dimanche scratch, mais on est lundi Donc Discipline. Mot de la Fin. Done.
avatar
Lilasha
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 24
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par fukezelife le Mer 20 Sep 2017 - 16:05

bienvenu et vive thiefaine

fukezelife
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 6
Date d'inscription : 06/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Poupipou le Jeu 21 Sep 2017 - 8:59

Jouer un rôle. C'est dingue notre capacité à devenir caméléon et pouvoir s'adapter (tant bien qu'mal...) aux autres. L'avantage que cela a - peut avoir : Rencontrer, échanger, avec diverses personnes de tout horizon/

Nous pourrions, néanmoins, se passer de cela en préférant être "nous".
Mais en réalité, est-ce que nous savons être ce "moi" véritable ?

Il vaut mieux être seul que mal accompagné.
avatar
Poupipou
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 55
Date d'inscription : 15/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Fata Morgana le Jeu 21 Sep 2017 - 9:25

Dans la majorité des cas, quand les gens m'ont rejeté, ils m'ont rendu service...Je n'en avais rien à faire d'eux !
avatar
Fata Morgana
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 19549
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 60
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Lilasha le Sam 23 Sep 2017 - 10:23

Bonjour!

Thiefaine, oui vive lui ... Et tant d'autres !... mais ravie que ça fasse écho fukezelife. Merci et bienvenue à toi également Wink !

Poupipou, oui il y a des avantages!
C'est grâce à cette caractéristique que  j'ai connu un début de vie sociale fin collège, et que j'ai vécu le lycée avec une certaine délectation. Bien avant de découvrir la notion de zèbre (NDLR: terme et notion toujours en débat) , je me cataloguais justement comme caméléon, et ça me plaisait, je considérais cela comme une qualité (et aujourd'hui encore je ne vois pas le problème je me sens "entière", "complète" etc, je tacherais de développer ce point plus tard car j'y ai beaucoup pensé et un échange sur ce sentiment m'intéresse...)

Puis un jour: je devais être à ma 2e année de lycée, et une des jumelles qui tapaient du 17/18 de moyenne (signe d'intelligence ultime à mes yeux à l'époque), quitte son groupe qui semblait avoir un débat animé, traverse la cour, se plante devant moi et d'une traite me dit : "Tu traînes avec les premières, les terms, les mecs qui écoutent du reggae, ceux qui écoutent du rock, ceux qui jouent aux cartes etc, tu papillonnes d'un groupe à l'autre, (...)
Je ne me rappelle plus très bien ses termes ( c'était il y a 20 ans) mais elle conclue en substance: tu "t'adaptes" à leurs style, tu prends un genre selon le contexte... donc tu es hypocrite avec tout le monde. "
Encore aujourd'hui je dois avoir la même tête de merlu en essayant de comprendre son point de vue, et ça me coupe la chique comme à l'époque... comprends pas...
Moi je les trouve limités les gens qui vivent en meute mimétique, j'ai l'impression de défendre le fait que la terre est un globe quand ils se rassurent en soutenant que c'est une pièce à une seule face scratch
Absurde.
J'ai admis cela comme étant ma nature,ma normalité, pour piquer une expression lue ici chez une zébrette : je vois et je vis en "4D". Amoureux

Mon moi est un puzzle sans fin,  pas une boite étiquetée limitée à un seul état.

Spoiler:
(et en dehors du célibat prolongé, saletés d'hormones de nullipare qui flirte avec la quarantaine)
la solitude est une oeuvre passionnante, un voyage exaltant,  un terrain de jeu infini, une addiction vitale,  synonyme pour moi de productivité, d'évolution, donc source de vie... (oué.., j'm'emballe un peu quand je parle de ce que j'aime) En bref le seul problème que j'ai avec la solitude, c'est le reproche que les autres m'en font.

Portez des lunettes roses, en effet  le rejet est bien souvent une impulsion vers un mieux pour moi aussi, et une source d'énergie pour avancer , même si il reste souvent un sentiment de frustration de ne pas avoir pu se défendre, se faire comprendre, ou avoir obtenu "justice".
J'ai plus ou moins trouvé comment composer avec et c'est avec une moue de gamine revancharde et un "m'en fout, Na! ", que je me cale derrière mes crayons et travaille à m'améliorer.


Dernière édition par Lilasha le Dim 22 Oct 2017 - 20:33, édité 2 fois
avatar
Lilasha
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 24
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Lilasha le Mer 27 Sep 2017 - 9:54

J'écris beaucoup plus de lignes que je n'en poste... La faute à la ptite croix rouge en haut à droite, Hum.
Du coup je me suis rusée toute seule et j'ai copié/collé mes tapotages en doc txt , en attendant la fenêtre d'humeur adéquate.
(Je ris de moi là,  Laughing , non en vrai: tête de Droopy ...)
 
Du coup : Transmissions différées:

23/09:
Petit complément du dernier post :

La solitude m'est indispensable certes, et mes activités persos (qui sont d'ordre vital, thérapie oblige) viennent occuper (dans l'idéal) entre 50 et 80% de mon temps, mais je ne prône évidement pas la solitude totale.
C'est se battre contre soi qu'essayer d'éviter tout contact, soit par peur d'être jugé, pour ne pas souffrir, ne pas être contredit, nié ou rejeté etc, (je soutiens aussi que c'est chronophage et énergivore et que la légitimité de l'investissement ne peut se voir que dans la durée, mais passons, la patience n'arrive que bien plus loin dans le débat...)
Rencontrer, interagir est important, oui.
Il faut sans cesse confronter son monde intérieur à la réalité des autres si l'on veut évoluer et faire durer le voyage.  C'est ce que j'ai fait un peu n'importe comment peut être, mais je ne me permettrai pas de galvauder ainsi la solitude et d'étaler mes pensées ici si je n'avais pas testé.
A un moment je crois avoir compris que ce n'était pas les autres qui me jugeaient , mais bien moi, Ok. Démerde toi avec ça ma grande...
Et je démêle encore les fils de cette révélation, en m'y coinçant un peu les doigts de temps à autres, j'avoue...

Je fais partie des observateurs, mon trip c'est de compulser et accumuler sans cesse des données, sans jugement définitif, sans envie particulière de participer par contre.
( Quand tu devines les intrigues de l'histoire et que tu vois le mur approcher...
  -mais surtout : ne rien dire, ça fini toujours par te retomber sur le coin du nez..     -Enfin..c'est ce que dit mon nez...
   Sauf si tu aimes les fréquentes battles de "midi à ma porte" ou "je me mens à moi même, donc par contagion: à toi et aux autres, sans vouloir voir les conséquences, ça me ferais souffrir d'en avoir conscience: donc je préfère que ce soit toi qui souffre, promis je regarderais pas, mais ptet que c'est toi qui a un problème, attend je vais te sauver."
   -Là j'ai dit "pouce".

Plus jeune, j'aimais la terre entière, et j'espérais tant le même amour sans condition que j'avais le chic pour me laisser en pâture au tout venant. Plus tard j'ai du faire des listes pour apprendre à m'aimer,question de survie; l'expression "donner de la confiture à des cochons" ne parle pas d'orgueil mais d'amour propre. Tout le monde à le droit à une chance, oui d'accord, mais personne ne sauve personne, c'est entre soi et ...soi .

La vie est une donneuse de leçon à l'humour douteux,  j'ai compris un peu tard que les occasions d'avoir des contacts de qualité, un échange équilibré, lorsque l'on est atypique ou "faisant partie d'une minorité", était statistiquement maigre. Et c'est avec un esprit très mathématique qu'aujourd'hui je ne m'attends pas à "la" rencontre, amicale ou amoureuse, "parfaite" et qui dure "pour toujours" ce sont des termes qui ne devraient pas être utilisés dans ce contexte. Parfait? pas de ce monde on m'a dit et rien ne vient contredire, les perfectionnistes savent de quoi je parle; "pour toujours"?... dans l'abstrait peut être, mais "pas tout le temps".

A présent, je pense qu'aimer vraiment c'est de ne pas projeter d'attente sur l'autre.
L'amour et l'Humain font dans le triolisme avec le Temps, et c'est aussi le meilleur ami que l'on aura dans toute cette histoire.

Ne pas s'écouter, ne pas s'aimer, ne pas vivre pour soi (le minima avant de croire pouvoir faire quelque chose pour les autres, ou demander à un autre être de vous aimer ) , ne pas regarder vers demain, ne pas évoluer, ça fait un peu beaucoup de négatif tout ça.
La Non-vie comme je l'appelle, est un parasite à l'intérêt général et personnel. Ce n'est pas une alternative à mes yeux.
Un jour... il a fallu choisir. Parce qu'une accalmie, parce que malgré moi les années avaient passé, parce que malheureusement malgré le soin que j'ai mis à repousser les autres je savais par anticipation que mon abandon aurait des conséquences, et je n'assumai pas de les laisser comme seule trace posthume (Abandoniste ne saurait abandonner.)
Ce fût un choix personnel difficile, remis en question maintes fois par des arguments forts vu la nausée que la réalité et l'égoïsme général (moi compris) me donnait à l'époque.

Je suis encore là, il m'arrive encore des choses auxquelles je ne m'attends pas, pour moi c'est le signe que j'ai fait le bon choix...
La Vie.
ça semble si simple dit comme ça. je fais souvent le parallèle avec la création sur ce sujet ( sculpture, écriture, dessin, design, ingénierie, etc...) où il faut beaucoup d'expériences avant de faire naître ou révéler la simplicité, j'espère que vous voyez de quoi je parle...
Spoiler:
(attention je réponds aux questions, même brutales si elles sont bonnes, si ...; mais sujet glissant donc  relire 7 fois votre post si c'est une affirmation. Merci d'avance. C'est un "choix" concret, qui a du poids pour moi )

Ce qui pour certains est tout au plus un caillou dans la chaussure, (que l'on garde quelques temps car on est tous un peu maso, mais que l'on dégage avant de repartir de plus belle), est pour d'autres un symbiote avec qui il faut composer chaque jour.
Je connais bien le mien, je l'ai chéri/haï plus qu'à mon tour. Je le vois comme un Mister Hide, et il m'a fallu plusieurs décennies pour apprendre à le dompter... et à l'aimer.
C'est en observant certaines batailles gagnées face à l'alcoolisme, l'anorexie, les dépendances en général que j'ai compris que la paix n'est qu'un équilibre soumis à une discipline et une vigilance de tous les jours. Moi qui espérait le repos "total" (ataraxie, béatitude, nirvana, [Ha....Babel  Smile ] ) Finalement, le taoïsme est ce qui exprime le plus de mes conclusions sur le sujet.
J'ai décidé d'accepter que mon monstre intérieur et moi c'est pour la vie. On a grandi ensemble après tout, je me sentirai certainement amputée s'il devait se taire à jamais.
Et c'est un sujet de recherche sans fin aussi non? La sagesse, la créativité, l'Amour bénéficient là d'un terrain adéquat à mille/ions/iards de découvertes de pensées et d'émotions que seuls les actes peuvent matérialiser. Le tout étant toujours de pas cramer toutes ses vies sur un seul niveau, et aussi de savoir entretenir son "vaisseau, pyjama,  carapace avec fenêtres, exosquelette de l'âme etc " de notre mieux.

Faut que je trouve comment conclure là, car la digression approche je le sens..

Pour essayer de boucler la boucle: c'est comme ça que je justifie mon besoin de solitude.
C'est un temps que je n'offrirai plus aux autres sans condition, surtout à ceux qui s'approprient presque tout avec un naturel déconcertant (ou qui cherchent à colmater leurs fuites avec vous, en prenant les morceaux qui les intéressent); même si hélas ça prive aussi ceux qui vous apprécient et veulent seulement vous "aimer".
(à leur façon... eh oui, à ma porte aussi il est midi une fois dans la journée).
Quand on vit sur un plan spatio-temporel différent on fait face à l'incompréhension et l'impatience des autres et ils ont semble-t-il beaucoup moins de mal que moi pour se débarrasser de ce qui leur convient pas, société de consommation, si vous me cherchez je suis à la déchetterie dans le bac objets non identifiés.
J'y ai laissé des plumes, perdre tout un entourage de 15 ans en 3 ans ça donne à penser, et pas toujours en bon terme sur soi; puisque les autres ont toujours des circonstances atténuantes me dit mon avocat du diable dans l'oreillette... Ne voyant toujours pas où est le mal, tête de merlu, chacun sa foi, sa vérité, ça va piquer encore quelques temps (d'où mon amour des hérissons.)
Tout ça coïncide avec mon arrivée sur ZC, le mutisme chronique et la solitude: oui, mais entourée de gens qui n'ont pas besoin d'un décodeur en permanence ça repose un peu les rames...  
Tout ça pour dire ...

euh, j'établirai une conclusion dans moultes années quand on sera passés au niveau suivant...

Ha si ptet : "Là où il y le mal il y a toujours le bien, c'est comme ça. Si tu le vois pas c'est que t'as pas bien regardé.
Les instants de paix, de bonheur sont fugaces et faut parfois jouer sur la déco et/ou les préliminaires, mais ils n'en ont que plus de valeur et de saveur.
Les rencontres peuvent être au long cours ou vite fait entre 2 stations de métro, on peut ne plus voir la personne, mais le dialogue n'a pas de fin, cet impact fait parti d'un plus grand ensemble ou encore une fois le temps a le dernier mot.
Ainsi on ne sait jamais de quoi sera fait demain, et si tu vas pas voir tu sauras pas. Peu importe que l'on soit le plus gros poisson d'une mare, on est pas le centre de l'univers ( et pis c'est qu'on est pas dans la bonne mare aussi..). Personne n'a réponse à tout et les réponses que tu trouves valent bien celles des autres...
Alors: Crois /Croîs, et aère tes ailes de temps à autres." me dit La-Voix-Qui-n'a-Pas-de-Nom, dans l'autre oreillette.

Interlude:
Spoiler:



NDLR: cette mise à jour était prévue hier... Et puis... chute de sérotonine dans le peloton, gravier ridicule sur la route...
Voilà... J'ai mis du rouge sur mes genoux, un mouchoir tout doux sur mes yeux...
7 fois à terre 8 fois debout Petit Scarabé, sort les doigts de ton nez!


Misajour Number 2:


Le 25/09 Thème du jour: "Se faire ôter les mots de la bouche"

ça m'arrive avec un ou deux potes, et très souvent dans les textes de chansons et de certains artistes en particulier, et vraiment souvent ici...  j'adore ça, comme un coin de ciel qui se dégage dans mon esprit l'espace d'un instant.

Allez hop, avant de partir dans tous les sens... Fallait que je les cale quelque part sur ZC, et que ça me semble plutôt bien dans mon puzzle de présentation..
Univers musical et textes, épisode 2 (après Thiefaine): Cités dans la catégorie auteurs-compositeurs-interprètes:  CABADZI

http://cabadzi.fr/
https://www.youtube.com/user/Cabadzi

Vu en concert il y a 2 ans, un super moment! je crois aimer leurs performances sur scène plus que les enregistrements studio, très bons musiciens, c'est une redécouverte de leur morceaux à chaque interprétation.
J'ai pas la prétention de faire dans la chronique musicale donc je fais court.

Florilège de textes :

Dernière sortie : album Cabadzi X Blier: https://www.facebook.com/Cabadzi/videos/vb.146308755216/10158888438120217/?type=2&theater
Je citerais la première que j'ai découvert de cet album "Bouche"

Autres textes à lire, morceaux à écouter en vrac: Digère et recrache", "Avant eux","On trinque", "Lâchons les", "Cent fois", "Cancre ultime" Tous en fait...

Attention! je sais pas trop comment sécuriser ça, mais : Public averti, certains textes peuvent heurter les plus sensibles, parallèles avec une réalité "brutale", pouvant blesser les licornes. Prises de positions , écorchages possible de chrétiens et autre foi etc , je décline toute responsabilité et invitation au débat, Cet espace personnel pourrait être régulièrement soumis à des marées d'humour noir, cynisme etc en fonction du cycle de rotation de ma lune ( lecture possible à tout les étages, oui. il est temps de tomber un bout du masque Embarassed)  les sabots sont donc déconseillés lors de la salsa du démon. merci de votre compréhension.








Voilà, fini . Un peu de satisfaction de pas avoir jeté tout ça quand même, le nain "casse-couille" dans ma tête fait son grognon, il dit que toute façon c'est trop long, qu'on s'en fout, que ce sera pas lu.. Sérotonine viens de se lever, coup de tête-balayette pour le nain grognon, on verra demain...
J'envoie avant que le censeur se réveille...

Coeur avec les doigts.
avatar
Lilasha
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 24
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Darwin le Mer 27 Sep 2017 - 13:32

"la solitude n'est plus une maladie honteuse" !!

avatar
Darwin
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 19/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Lilasha le Jeu 28 Sep 2017 - 17:37

Salut Darwin! Bien vu!! Et bien venu Wink
avatar
Lilasha
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 24
Date d'inscription : 15/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: " 113ème cigarette sans dormir..." (HFT)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum