L'esprit de contradiction

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'esprit de contradiction

Message par Joy10 le Mar 11 Juil 2017 - 12:59

Salut populasse zébrée, ou toi le cheval égaré!
Ca va bien?
Bon je ne suis pas là pour vous demander de vos nouvelles en fait... meme si j'espère que tout frétille pour vous !
Alors j'ai une question qui me turlupine.
J'ai très très souvent un décalage avec ceux que j'appelle "les gens" (n'y voyez aucune prétention, arrogance ou je ne sais quoi, on se détend la crinière svp)
quand il s'exprime.
Souvent je ne les trouve pas suffisamment précis. Pour beaucoup, c'est blanc ou noir. Personnellement, je vous des nuances partout, tout le temps.
Et donc comme je ne suis jamais d'accord à 100% avec ce qu'on me dit : j'ai tendance à répondre "oui mais" ou "non mais".
Dernier exemple en date qui m'a particulièrement perturbée : a table en famille, ma cousine s'adresse à sa petite fille de 4 ans et lui dit "est ce que tu sais ce que ça veut dire être triste?" la petite lui dit que non. (Alors que oui, elle sait, elle a déjà été triste du haut de ses 4 ans, suffit juste de lui sortir un exemple, bref) réponse de ma tante " c'est quand tu pleures!" affraid Là mes poils se dressent et je répond "bin non pas forcément, tu peux pleurer aussi quand tu es heur..." et PAF ma grand mère assise a coté de moi, regarde ma tante et lui dis : " Ah mais elle est comme sa mère ! toujours l'esprit de contradiction !!!" sur un ton particulièrement agressif, devant une tablée de 8 personnes. J'adore !
Donc, ma question est la suivante, non, en fait j'en ai trois :
1) peut on dire qu'a ce moment là j'ai fais preuve d'un esprit de contradiction?
2) les nuances que je vois, il n'y a que moi qui les vois ?
3) Suis je censée me taire, hocher la tête gentiment, et développer un ulcère à l'estomac pour ne pas qu'on me catalogue comme état seulement quelqu'un ayant "par principe" un avis contraire?

A vos avis...

Joy10
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 21
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 30
Localisation : CHALON SUR SAONE

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Pieyre le Mar 11 Juil 2017 - 13:17

Merci pour la scène familiale ! Mais là, il y a deux façons de considérer les choses. Premièrement il s'agit d'esprit de contradiction si l'on veut mais davantage de sens des nuances. Deuxièmement, c'est une intervention dans un groupe qui semble contester l'autorité de la personne qui parle, notamment envers un enfant. Certes tu as raison, et tout le monde pourrait s'en rendre compte en situation. Mais on pourrait aussi dire, si tu as répliqué immédiatement, que tu n'a pas laissé le temps aux paroles de ta tante de faire leur effet sur la fillette...

Je crois que l'esprit de contradiction, ce n'est pas seulement cela. C'est aussi de défendre le point de vue opposé dans une discussion non seulement quand il est partiel comme ici mais aussi quand il pourrait l'être, ou que deux positions contraires existent et qu'il est bon que les deux soient défendues, quitte à en récuser l'une des deux au bout de la discussion. Ainsi il m'arrive d'être assez d'accord avec un interlocuteur mais lui faire remarquer que le point de vue contraire a aussi quelque légitimité. D'une certaine façon, c'est refuser de faire groupe sur le plan des idées.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18630
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Fulgrim le Mar 11 Juil 2017 - 13:25

Alors là...

C'est l'exemple le plus parlant de mon quotidien!!
Ça et les " Il a réponse à tout celui-là" avec le petit agacement pas du tout dissimulé.

1) non.

2) Je ne sais pas, je dirais que tous le monde les voient mais cela fait trop de truc à prendre en compte. Donc on simplifie volontairement. Pour le reste, il y a Google qui pense à notre place.

3) Oui. Enfin plus précisément lâche prise. De pars mon expérience même s'il s'avère que sur le long termes tu a raison, de toute façon personne ne le reconnaîtra. Garde pour toi ce petit sentiment de "je le savais bande de con". C'est assez jubilatoire.

Fulgrim
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 358
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Invité le Mar 11 Juil 2017 - 13:35

J'avais envie de repondre.
Mais juste parce que j'en ai envie je vais pas le faire.
On n'est jamais mieux contredit que par soi même.

Non, pour de vrai joy, c'est juste une hyper lucidité ce que tu décris, tput plein d'ouvertures et de cheminement dont les conclusions se valent. Depend du postulat de depart .
Ca c'est d'un point de vue rationnel.

Ensuite les convictions forgées à coup d'expériences et des valeurs auxquelles tu es plus sensible te feront choisir. Le pire c'est le choix. Et avoir à sacrifier d'autres points de vue.

Est il toujours utile d'affirmer le mais? J'avoue que je renonce dans 99% des cas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par izo le Mar 11 Juil 2017 - 14:04

bah les gens, mais pas tous apprécient les choses lisses et rondes. Elles ont leur référentiel dont elles ne dérogent pas. Taper à coté de ce référentiel les perturbe. Or certains n'apprécient pas d'être perturbées sur des choses parfois évidentes à leurs yeux. Donc l'attaque ne vise pas forcément l'esprit de contradiction, mais un "remuement" qui ne leur paraît pas nécessaire en ce cas. Ce n'est donc pas la personne qui est visée mais le fait qu'un tronc commun soit mordillé ainsi sur des tranches générales. C'est donc le moment qui est visé, dans l'exemple, un regroupement familial ou on se réunit et ou toute distinction est moins permise. (point pointé par Pieyre).
Cet exemple pointe aussi un autre aspect : les gens se contentent de peu et ne creusent pas la tête sur des sujets de cette teneur pour diverses raisons dont l'un évident à mon sens : le confort.
Tout ceci pour dire qu'une attaque n'a forcement pas une visée purement personnelle, même si une sensibilité aiguë énonce le contraire du fait d'un violent ressenti dans ce sens. Une distance peut s'avérer salutaire qui signe le primat du groupe sur l'individuel. ce n'est pas se ranger à, ni faire des concessions, mais juger de l'opportunité de l'instant à débattre sur une question, au regard notamment d'une petite paix sociale établie sur des aspects parfois légers ou négligeables. Est-ce le moment de de transiger ou est-ce que je laisse ça à d'autres ? ce n'est pas s'adapter selon moi mais gérer une paix collective et par ricochet sa propre paix. Quitte ensuite à un autre moment de revenir sur le sujet pour en débattre "au fait vraiment pleurer c'est être triste ? "
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1536
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Numero6 le Mar 11 Juil 2017 - 14:28

.


Dernière édition par Numero6 le Ven 28 Juil 2017 - 9:30, édité 1 fois
avatar
Numero6
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6843
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Lainie le Mar 11 Juil 2017 - 16:12

3) Suis je censée me taire, hocher la tête gentiment, et développer un ulcère à l'estomac pour ne pas qu'on me catalogue comme état seulement quelqu'un ayant "par principe" un avis contraire?

Je dirais oui. Remarque vu ton âge je dirais non en fait, qu'est ce que tu fout à ces repas?! J'ai arrêté dès que j'ai plus été forcée.

Franchement les gens ne changent pas (pas par la volonté de quelqu'un autre qu'eux je veux dire), à fortiori quand ils sont vieux. J'ai appris ça assez jeune. Vers mes 11/12 je faisais le listing des sujets de conversations obligatoires par lesquelles ont passaient (TOJOURS les mêmes) et les conclusions qui en découlaient (TOUJOURS les mêmes). Exposer mon avis ne servait à rien. Donc j'ai vite après à hocher la tête et fermer ma gueule. Au début je bouillonnais intérieurement. Et je me suis dis que c'était finalement assez égocentré; je ne supportais pas de ne pas révéler à la face du monde mon avis. Sauf qu'en vrai, on s'en fout non? Je suis pas Jésus, j'ai pas de mission divine pour éclairer les gens (en présupposant que je les éclaires...!)

Donc voilà, les gens sont bien dans leur petit monde simple, qui suis-je pour venir leur dire le contraire? Et je rajoute que j'ai du coup avec cette technique je n'avais plus de conflit.

_________________
We're are all mad here
avatar
Lainie
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1984
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Canterbury plains

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Invité le Mar 11 Juil 2017 - 16:26

>>>
Je pose une question .
Puis parle de mon point de vue sur le mais .

En fait j'invite à la réflexion . Je crois que poser des questions ( et amener ainsi l'autre à penser et à forger son avis) est pérenne et évite ainsi le rapport de force. L'autre est invité à trouver la reponse en lui.
Je suis d'avis, en effet, qu'on change pas les gens. Inutile donc de s'épuiser.
Tu vois des gens que tu aimes, tu peux peut être réduire la durée de visite pour ne pas t'agacer?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Pieyre le Mar 11 Juil 2017 - 19:26

Je voudrais défendre les réunions de famille, non pas dans l'absolu, notamment pas à une époque où tout devient relatif, mais telles que je les ai connues, dans les années 1960-70. Mes grands-parents étaient nés autour des années 1910; ils n'étaient pas très éduqués, mais ils avaient au moins un certificat d'études, qui ne valait pas rien, tout en ne leur permettant pas de s'estimer au-dessus de ce qu'ils étaient. Ils avaient connu les difficultés de la vie rurale et la guerre, et pourtant ils étaient apparemment satisfaits de leur vie. Ils avaient éduqué des enfants qui avaient eu davantage de perspectives qu'eux, en fonction d'une modernité qui rendait tout plus facile, mais aussi d'après les principes élémentaires qu'eux-mêmes avaient reçus dans leur jeunesse. Aussi leurs enfants avait un respect pour eux, malgré le fait qu'ils remettaient en question ces principes. C'était une époque particulière, à cheval entre deux mentalités, mais où elles s'accordaient : une génération qui appartenait à un monde ancien dont on ne percevait pas qu'il était tellement ancien, et une génération moderne qui ne faisait qu'espérer de la modernité sans être complètement conditionnée par elle.

Eh bien, dans ces conditions, les réunions de famille représentent pour moi l'une des figures d'un paradis perdu. Les anciens racontaient, les enfants affirmaient leur statut de jeunes adultes sans besoin narcissique de les contredire, et les petits-enfants écoutaient, parfois distraits, mais parfois fascinés.

Je ne dis pas que cela se passait ainsi dans toutes les familles. Les grands-parents n'étaient pas toujours capables de transmettre de façon aussi naturelle; certains étaient absents ou toxiques, sans doute; mais au moins il y avait quelque chose à transmettre. À notre époque, j'ai l'impression que les grands-parents nés après la guerre sont aussi beaufs que leurs enfants : ils ont été modernes d'emblée, notamment ils ont connu dans leur jeunesse la même facilité émolliente, la même musiquette – à quelques variations près –, le même individualisme forcené, la même passion de l'égalité qui leur faisait considérer que tout se valait, notamment que l'on pouvait se permettre de reprendre un aîné qui avait tort comme s'il n'avait été qu'un copain que l'on charriait ou un ennemi de classe que l'on cassait.

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18630
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Joy10 le Mar 11 Juil 2017 - 22:46

Je vais préciser un truc : je n'ai pas répondu de manière séche en coupant la parole de quelqu'un. Je n'ai pas non plus eu un ton hautain. Je donnais simplement une idée. Et ma tante l'avait compris puisqu'elle m'a dit en souriant "ah bin oui mais si tu compliques les choses toi aussi !" Et c'est là que ma grand mère a mis son grain de sel "Elle a toujours l'esprit contradictoire"
Je vais vous dire un truc des fois on me demande mon avis et je réponds "Non je ne pense pas que ce que tu dis sois juste parce que .... (j'argumente) et on me répond violemment "MAIS DE TOUTE FACON TU AS TOUJOURS RAISON". Voilà. ..
Donc comment ne pas s'enfermer à l'intérieur de soi même ? Je veux bien faire des efforts et de temps en temps ne pas donner mon avis sans qu'on me le demande. Mais je sers à quoi alors ?
Enfin honnêtement, à quoi ça sert d'avoir des milliers de choses à dire, d'avoir des idées, des opinions, des valeurs, des envies, des sentiments tous plus exacerbés les uns que les autres, si ça ne sert à rien parce que la quasi totalité des gens n'est pas capable de les entendre ? Et par capable j'entends "en capacité de" volontaire ou non.
Je fais quoi en fait ? Rien? Je tourne en rond à l'intérieur de moI même ?

Malgré ça, j'aime les repas de famille parce que je les aime, toutsimplement. Je tente juste en vain de les comprendre, pendant qu'eux me regarde comme une chose bien trop compliquée.


Joy10
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 21
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 30
Localisation : CHALON SUR SAONE

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par izo le Mar 11 Juil 2017 - 23:20

À quoi je sers et que faire de ces réserves qui mijotent en soi ? Être un bouillon qui bouillonne et se faire discret. C'est pas simple. Toutefois je ne me suis jamais posée cette question car mon bouillonnement m'occupait et m'occupe assez pour ne pas devoir l'exposer. Pire je le cachais et le cache encore (ce livre là de Kung qui dépasse de mon sac vite cachons-le pour avoir la paix). Une fois un livre est tombé tandis que je rangeais ledit sac. C'était en fac j'étais étudiante. Le prof lisant le titre s'est tourné vers moi éberlué en s'exclamant :"vous lisez ça vous ?".  Son regard a viré me concernant et malgré ses exhortations discrètes et gentilles je ne pouvais livrer ce que sais car je le sentais et le sens toujours petit, menu, simplifié, jamais en place. J'enviais et aujourd'hui Encore ceux qui peuvent à table ou en société évoquer des thèmes que secrètement j'agite en moi. Je ne sais pas m'y prendre. De plus je me méfie des mots et de leurs sens qui ne sont pas la chose la mieux partagée et désire aussi préserver mon énergie à cette quête belle et intime rien que pour moi. Pour le plaisir de la voir tourner en moi en n dimensions . C'est donc vain et je le sais, je ne veux servir à rien, car je me suffis.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1536
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par EnBleuEnNoir le Mar 11 Juil 2017 - 23:46

Bonsoir Joy10,

Je me reconnais moi adolescente lors des repas de famille avec les remarques suivantes: "tu as toujours l'esprit de contraction",  "tu ne considères pas le point de vue d'autrui", "tu crois avoir la science infuse", "arrête de croire que tu détiens la vérité sur les choses". Ca ne fait pas toujours plaisir, surtout que, sur le moment, on pense au bien fondé de notre intervention. Donc, j'ai appris à me taire. Par la suite, j'ai commencé à réfléchir sur comment intervenir, formuler mon point de vue afin qu'on m'écoute sans passer pour "l'emmerdeuse de service".

J'ai changé ma manière d'intervenir et le ton de ma voix: toujours calme, pas nerveuse, et si l'émotion présente est vive : attendre un peu, prendre une ou plusieurs respirations, boire un verre d'eau avant d'intervenir. Ensuite, j'ai appris à prendre du recul et à relativiser: la plupart du temps, les conversations n'entrainent pas mort d'hommes, dans ce cas précis par exemple. Rétrospectivement, toutes ces remarques à mon égard étaient justes et justifiées. Aujourd'hui, je me sens beaucoup plus à l'aise (et mes interlocuteurs aussi), mieux écouter et considérer.

Effectivement, la réponse de ta tante était incomplète et simpliste, et alors? Est-ce grave? A l'âge de 4ans, on commence d'abord par simplifier. Elle a toute la vie devant elle pour apprendre ce qu'est la nature humaine qui est complexe.
Je rejoins ce qu'a écrit Numero6 :
Numero6 a écrit:Dans ce cas précis il fallait deviner le message, comprendre celui que l'on cherchait à transmettre, en réduisant la tristesse aux pleurs. Le soutenir ou l'enrichir éventuellement. Ou se taire. C'est bien aussi de se taire quand personne ne vous demande rien.
Pour répondre à tes questions
1) peut on dire qu'a ce moment là j'ai fais preuve d'un esprit de contradiction?
Oui, ta tante a dit " on est triste quand on pleure" et toi tu as dit: "on peut pleurer quand on est heureux".
2) les nuances que je vois, il n'y a que moi qui les vois ?
Tout est une question de point de vue
3) Suis je censée me taire, hocher la tête gentiment, et développer un ulcère à l'estomac pour ne pas qu'on me catalogue comme état seulement quelqu'un ayant "par principe" un avis contraire?
Tu peux te taire ou intervenir, c'est la manière dont tu le fais qui t'es reprochée; tu peux aussi lâcher prise; et ne surtout pas développer d'ulcère (ce n'est pas ce que je te souhaite).

Personnellement, j'aurais pu réagir de 2 façons face à la situation suivante: "La mère pose une question à sa fille, la fille répond et la tante donne son point de vue." :

1- me taire (celle que j'aurais choisie): c'est à la mère et/ou aux parents d’intervenir si elle/ils le juge/ent nécessaire. Ensuite, la fille est âgée de 4ans, elle aura toute son enfance pour comprendre ce qu'est "être triste", qu'on peut effectivement pleurer de tristesse, qu'on peut avoir les larmes et pleurer pour autre chose. Ce sont des situations et émotions qui se vivent pour les comprendre et les assimiler. Et elle aura donc tout le temps de reposer la question dans ces moments-là.

2- donner mon point de vue sur "être triste"  (parce que pour moi, ton intervention était hors sujet) : j'aurais surement hésité avant d'intervenir (habitude), j'aurais donné ma définition d'être triste puis j'aurais rejoins les propos de ta tante (parce que ce qu'elle dit n'est pas faux): "Etre triste, c'est avoir de la peine, du chagrin, être malheureux. Et quand on a beaucoup de peine et qu'on est très malheureux, on peut pleurer". J'aurais peut-être adressé un sourire à la tante en question pour lui montrer que je rejoignais son propos.
avatar
EnBleuEnNoir
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 164
Date d'inscription : 20/05/2017
Age : 35
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par PapyYuNyu le Mer 12 Juil 2017 - 2:28

Hullo ~
 
Je reconnais  ces mots la, cette maniere d'agir (et de se faire rembarrer aussi sec). Se taire est une solution, mais loin d'etre parfaite parce que, si t'es comme moi, tu risques de repenser toute la soiree a la maniere dont tu aurais du dire quelque chose, tout ca tout ca. Du coup, se taire, oui, mais pas tout le temps. 
 
Dans ton cas : 
 
1) Ta tante dit "pleurs implique tristesse" et tu dit "il existe des heureux qui pleurent", c'est donc logiquement parlant une contradiction. Apres pour savoir si c'est de l' "esprit de contradiction"...
 
2) Aucune idee, je suis pas dans la tete des gens ^^'
 
3)  Autant je suis d'accord que ce qu'elle a dit est incomplet, voir faux, autant la contredire un parent en bloc devant sa fille n'est JAMAIS une bonne idee.
 
Dans tous les cas d'ailleurs, contredire en bloc ("Non, car...") quelqu'un quand on n'est pas sur de sa receptivite a ta reponse, c'est prendre le risque de se faire bacher. C'est encore plus vrai si c'est devant un auditoire sur qui la personne contredite a une autorite (un prof devant sa classe, un parent devant ses enfants...) : elle va se sentir attaquee dans la legitimite du respect qu'ils ont pour elle. En regle generale aussi, contredire comme tu l'as fait, en balayant son avis avec le tien sans montrer que tu as ne serai-ce que ecoute ou compris ce qu'elle dit ca va, la encore ne mener a rien. Tout ce qui va se passer dans le meilleur des cas c'est chacun campera sur ses positions, meme fausses, et rien ne changera si ce n'est l'ambiance qui deviendra glaciale.
 
Dans la situation d'autorite que t'as eu, plusieurs choix : 
 
1) Se taire : ici c'est sans doute le mieux. Avant d'intervenir demandes-toi si ce que tu vas dire est utile, vrai et necessaire. Ici, ce qu'elle a dit est inexact, certes, mais de 1 elle a 4 ans donc c'est plus simple et de 2 pleurer de joie c'est pas un truc intuitif. C'est un truc qui t'arrives lors d'un fou rire, quand tout est merveilleux, et personne ne te blame pour ca. Et elle va le decouvrir toute seule. Donc ce que tu as dit n'etait pas necessaire et etait probablement inutile. Si elle avait dit a son fils "Les garcons, ca pleure pas", la ca aurait ete different, parce que il risque de prendre sur lui, que ce soit ancre au fond de lui, et que ce soit destructeur au long terme. Ca aurait donc ete utile et probablement necessaire d'intervenir. La veracite, je te laisse juge.
 
2) Donner raison puis contredire. Dans cet ordre. Donc pas de "Non" en debut de phrase qui braque les gens. Comme ca, pas de destruction d'autorite, et donner raison a la personne en lui montrant que tu as compris son point de vue l'encouragera a faire la meme chose et essayer de comprendre le tien. Par exemple, dire "En plus, pleurer quand on est triste, ca permet de se sentir mieux apres. C'est ton corps qui sent tes emotions trop fortes et qui veut t'aider a aller mieux. Ca peux meme t'arriver de pleurer si t'es trop contente et que tu rigoles beaucoup !" <- 1ere phrase : oui pleurer et tristesse ca va ensemble, confirmation de la maman; 2ieme phrase : liaison en prenant du recul avec "emotion" qui continue a pointer vers "triste" de la phrase d'avant + "ton corps" une touche pour marquer legerement que tu as la science avec toi sans en faire 3 tonnes; et enfin 3ieme phrase ouverture du terme "emotion" juste avant vers autre chose que la tristesse, dit sur un ton enjoue (ca desamorce pas mal de conflits).
 
Globalement, si c'est vraiment important pour toi, le mieux c'est de discuter seul a seul, ou, du moins le plus possible (avec ton/ta voisine, quitte a changer de place) pour eviter les situations de public / autorite.
 
Si ton point de vu differe vraiment enormement du sien, insiste que c'est ton point de vue et que tu ne cherches pas a l'imposer, chose que tu ne peux pas faire de toutes facons. Si ca s'y prete, pose des questions qui font reflechir sur le sujet pour qu'il/elle y reflechisse sous un nouvel angle. Pose toi la question de pourquoi il a un avis different, et essaie de comprendre cet avis, en comprendre ses raisons.
Dis toi que si tu ne peux pas comprendre comment eux sont arrives a avoir un avis different sur une question, ce sera pareil pour eux. 
 
Bref, tout est question de mesure (Fais un test des trois passoires revisite : Est-ce que ce que tu vas dire est utile? Necessaire? Factuellement vrai?) et de diplomatie (Eviter le frontal, eviter le public, comprendre pour etre compris... ), mais ce n'est que mon humble avis de zebre de Schrodinger (non-teste). Et y aura toujours des gens qui t'enverront chier quand meme. Mais, autant que faire se peut, essaie de rester repecteux, meme face a ceux qui le sont peu.
 
Papy Papy


Dernière édition par PapyYuNyu le Mer 12 Juil 2017 - 8:39, édité 10 fois (Raison : Mise en page. Je suis maniaque. Et pi menfou personne ne lira jamais ca. Sauf toi, ca va toi ?)

PapyYuNyu
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 36
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 82

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Kass le Mer 12 Juil 2017 - 8:11

Joy10 a écrit:Là mes poils se dressent et je répond "bin non pas forcément, tu peux pleurer aussi quand tu es heur..."

Joy10 a écrit:et je réponds "Non je ne pense pas que ce que tu dis sois juste parce que ....

et si tu trouvais le moyen de ne pas commencer tes phrases par un "non"...
avatar
Kass
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6395
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Joy10 le Mer 12 Juil 2017 - 10:02

En fait si je résume les propos de tout le monde : c'est à moi de m'adapter aux autres et de me taire ?

Joy10
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 21
Date d'inscription : 12/04/2017
Age : 30
Localisation : CHALON SUR SAONE

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Pieyre le Mer 12 Juil 2017 - 10:17

Ce n'est pas mon cas. D'ailleurs mon dernier propos était une généralisation concernant les rapports de famille et ne te concernait pas puisque je ne savais pas exactement comment les choses avaient été dites, ce que tu as indiqué par la suite. Non, moi aussi il m'arrive d'ajouter mon grain de sel de cette façon, qui n'a rien de contestable en soi. J'insistais juste comme d'autres sur le fait qu'il y avait parfois des rapports d'autorité à respecter, notamment en famille où il n'est pas forcément indiqué de compliquer les choses auprès de jeunes enfants. Mais, en dehors de cela, il m'arrive d'agacer les gens en les reprenant pour préciser ou contester. Eh bien, tant pis !

Pieyre
Rayures vénérables
Rayures vénérables

Messages : 18630
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Kass le Mer 12 Juil 2017 - 10:21

Joy10 a écrit:En fait si je résume les propos de tout le monde : c'est à moi de m'adapter aux autres et de me taire ?

non Dent pétée
avatar
Kass
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6395
Date d'inscription : 26/03/2014
Localisation : Sweetzerland

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par PapyYuNyu le Mer 12 Juil 2017 - 10:41

Joy10 a écrit:En fait si je résume les propos de tout le monde : c'est à moi de m'adapter aux autres et de me taire ?

Non, ma reponse est juste une explication de comment j'adapte ma facon de parler pour esperer etre entendu et avoir un impact. Si tu veux juste contredire et que tu t'en fiches de savoir qu'au mieux ca n'as aucun impact et qu'au pire tu les renforces dans leur prise de position... Manifestement ceux dont tu te plains ont l'air 1) nombreux, 2) plus vieux et 3) bornes. Si tu t'attends a ce que eux changent, bah - ormis un miracle - tu te mets un bras dans l'oeil.

Donc si eux ne changent pas, soit :
     - tu changes pour t'adapter et continuer a contredire, mais en changeant la forme. Ca te permettra peut etre des relations moins tendues avec ta famille et peut etre meme rectifier des trucs qu'ils disent et qu'ils acceptent ces rectifications
     - tu acceptes que les choses continuent ainsi, quitte a te faire envoyer bouler et qu'ils nient en bloc ce que tu dis, meme si tu as raison
     - tu prends de la distance. Si tu en as marre des dinners de famille, et que tu as moyen de ne pas y aller, n'y vas pas ^^

Et y a sans doute une myriade de choix intermediaires. Mais n'espere pas faire changer toute ta famille, surtout les vieux ^^

Papy Papy

PapyYuNyu
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 36
Date d'inscription : 22/06/2017
Age : 82

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Eisblume le Mer 12 Juil 2017 - 11:34

J'arrive un peu tard, mais ce sujet est passionnant. Pour ce qui est du début de la conversation, je n'ajouterais rien, parce que j'ai rien à ajouter!

Concernant ça :
Joy10 a écrit:En fait si je résume les propos de tout le monde : c'est à moi de m'adapter aux autres et de me taire ?
Toi qui t'adapte, c'est ce qui est le plus facilement à ta portée. Tu en est le seul responsable, c'est donc à toi de choisir à quel point tu t'adapte, avec qui, sur quels sujets tu veux bien te retenir, lesquels sont les plus important, et surtout quand. Si t'en a marre de te retenir, et ben rien ne t'oblige à continuer.
Je ne serais pas aussi pessimiste que d'autre sur le fait de changer les gens! Pour que eux puisse s'adapter à tes réactions spontanées, il faut qu'ils puissent comprendre dans quel esprit tu le fais. Tu peux leur dire que, non, tu ne veux pas juste contredire, mais seulement aborder complètement chaque sujet. Tu peux leur dire que c'est pas juste pour "faire chier le monde" (même s'ils n'ont pas l'air de le prendre si mal), mais que par contre toi ça te pèse de ne pas être écouté non plus! C'est pas facile du tout, ça se fait surement mieux dans une autre situation que juste après un "t'as vraiment l'esprit de contradiction", mais ça peut vraiment valoir la peine.
En tout cas bon courage pour les prochaines fois face à une situation du genre!
avatar
Eisblume
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 27
Date d'inscription : 09/01/2017
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Invité le Mer 12 Juil 2017 - 11:55

Joy10 a écrit:et PAF ma grand mère assise a coté de moi, regarde ma tante et lui dis : " Ah mais elle est comme sa mère ! toujours l'esprit de contradiction !!!" sur un ton particulièrement agressif, devant une tablée de 8 personnes. J'adore !

D'autres personnes que ta grand-mère t'ont déjà fait ce genre de remarques ?
Tel que tu l'écris, on a l'impression que ta grand-mère n'apprécie pas ce comportement chez ta mère et toi.
Peut-être même que tu lui rappelles tellement ta mère que ça lui devient désagréable.

Pas de quoi se remettre en cause je trouve (c'est moche de vieillir, ca rends aigrie Laughing)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Fulgrim le Mer 12 Juil 2017 - 13:22

Joy10 a écrit:En fait si je résume les propos de tout le monde : c'est à moi de m'adapter aux autres et de me taire ?
Oui.

C'est ça la démocratie. On ce plie à la majorité.

Te taire pas forcément. Trouver un moyen de dire les choses pour qu'elles passent, surement. Comme l'a dit Kass, commencer une phrase par non est le plus sûr moyen de fermer une discussion.

Emilienne à fait également remarquer qu'au lieu de contredire ou donner son avis, poser des questions pour faire réfléchir son interlocuteur, était assez efficace. C'est une méthode que j'applique aussi et elle marche très bien (en générale). Plus de conflit et une meilleur compréhension de part et d'autre.
 
Parfois les gens ont un avis différent du nôtre pour de très bonnes raisons, qui n'apparaissent pas forcément au premier abord. Numero6 l'a fait remarquer, la gamine n'a que 4 ans il faut y aller mollo.

Fulgrim
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 358
Date d'inscription : 03/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par chuna56 le Mer 12 Juil 2017 - 13:35

Risquer de mettre en doute la parole d'une maman devant son enfant, moi je ferais pas.
Par contre, partir de ce que la maman dit pour compléter, et ainsi appuyer sa parole, ça me parait déjà plus judicieux.

Après, s'adapter aux autres, oui, bien entendu, dans une certaine limite, comme j'aimerais qu'on s'adapte à mes "oui mais", me taire, pas forcément.
Enfin ça dépend du contexte, celui dans lequel je suis certaine d'aller au conflit, ou à l'agacement, je ne vois pas l'intérêt.

On m'appelait "Melle Oui mais" petite ^^
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5756
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Invité le Mer 12 Juil 2017 - 13:43

Cela dit, Joy10 a raison. On peut pleurer de joie. Et on peut également être triste sans pleurer.
La gamine a beau avoir 4 ans, on peut lui montrer qu'il y a des nuances. J'aurai eu envie de le faire remarquer aussi.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par azul le Mer 12 Juil 2017 - 15:49

J'ai l'esprit con de tradition, ça se transmet dans la famille. Voilà, c'est tout pour moi (si quelqu'un d'autre l'a faite, je nierais tout devant le juge)
avatar
azul
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 158
Date d'inscription : 19/01/2012
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par potiron le Mer 12 Juil 2017 - 16:20

Mmh ce n'est pas juste une question de nuance sémantique, c'est aussi exprimer que ce qu'elle dit est stupide. Et autant ça peut être assez marrant de relever les stupidités de quelqu'un qui apprécie ce genre de jeu (finalement la langue française c'est très ludique, tout le monde se plante à un moment ou à un autre), autant si la personne se sent blessée ou insultée bonjour l'ambiance...

La contradiction ne me semble pas non plus la seule issue pour exprimer ce genre de choses, la complémentarité fonctionne par exemple très bien aussi avec tout ce qui est incomplet ("oui comme quand tu pleures parce que totoro est parti, parce qu'évidemment quand tu pleures de joie quand il revient c'est pas pareil hein").

Mais en fait à la base d'où est venue cette colère qui a fait que tes poils se dressent ?
avatar
potiron
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 96
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 40
Localisation : Bruxelles

http://www.crocosmic.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'esprit de contradiction

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum