I'm not dysorthographic anymore

Aller en bas

I'm not dysorthographic anymore

Message par Arachnes le Lun 10 Juil 2017 - 22:42

Bonjour,

Aujourd'hui, j'ai étais faire un bilan chez une orthophoniste dans le but d'avoir accès à des aménagements pour mes futurs examens.
Elle me fait passer des tests, et à ma grande surprise, les résultats sont totalement dans la moyenne pour une personne de mon âge.

Serais-je guéri ? A priori impossible, mais comme mes résultats n'indique rien de pathologique je ne pourrais avoir accès aux aménagements...

Je ne vous cache pas que je suis complètement dépitée, je lis beaucoup, ce qui apparement compenserai ma dysorthographie. Ombre au tableau: ça me demande une concentration monstrueuse, impossible pour moi d'échapper à une vilaine migraine après quelques heures d'épreuves écrites.

Autant vous dire que je suis très peu sereine. Mais êtes vous au courant de cas similaire ? Avez vous passé des examens sans aménagement approprié ? Comment ce sont t-ils passé ?

( Par ailleurs je m'excuse pour toutes les fautes sûrement contenue dans ce post )
avatar
Arachnes
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 20/05/2017
Localisation : Doha, Qatar

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm not dysorthographic anymore

Message par Invité le Mer 12 Juil 2017 - 12:41

Hello;

Même Bilan chez mon ortho vendredi dernier.
'Il y a peut être eu mais c'est suffisament compensé pour être dans les normes'

Donc vive les béquilles électronique, Dragon pour écrire rapidement et Antitode pour la correction orthographique. Et puis je crois que maintenant si j'ai besoin de rendre un gros doc, je me trouve un commité de relecture !

Voilà, je n'ai pas plus à proposer

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm not dysorthographic anymore

Message par Invité le Mer 12 Juil 2017 - 13:25

En discutant avec la maman d'un jeune homme de 15 ans, j'ai appris on pouvait évoluer dans la dysorthographie. Je me demande si c'est pareil pour la dyslexie et la dyspraxie.

Son fils travaille avec une orthophoniste, elle lui donne des règles qui ont du sens apparemment.

Pour le mal de tête après les épreuves, ca fait ça à beaucoup de monde par contre. Enfin ca dépend de la durée et de l'intensité de la réflexion à avoir.
Pendant une épreuve, j'emmène toujours un doliprane dans ma trousse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm not dysorthographic anymore

Message par ortolan le Mer 12 Juil 2017 - 13:29

.


Dernière édition par ortolan le Dim 17 Déc 2017 - 15:28, édité 1 fois
avatar
ortolan
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6803
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm not dysorthographic anymore

Message par Arachnes le Mer 12 Juil 2017 - 16:49

Merci pour vos réponses, j'essaierais de me procurer Antidote un de ses jours ! Parisette, ça peut sembler absurde mais je n'ai jamais pensé au Doliprane Embarassed , en tout cas merci, la prochaine fois j'éviterais le mal de tête.

Ortolan, effectivement c'est ce qui à du ce passer.
Les aides ne sont donc plus attribuable à partir du moment ou la personne passe au dessus des écarts-types ? Même si ce n'est que dans une catégorie ? C'est quand même étrange.

avatar
Arachnes
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 4
Date d'inscription : 20/05/2017
Localisation : Doha, Qatar

Revenir en haut Aller en bas

Re: I'm not dysorthographic anymore

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum