Libertinage sexualité

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 11 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par cyranolecho le Jeu 14 Sep 2017 - 1:42

Oui, nos opinions divergent, et comme il dirait, ça fait beaucoup pour une seule personne.

Si c'était un homme qui avait initié cette discussion, je crois qu'on l'aurait facilement catalogué "pervers narcissique"

Mais je trouve que c'est une attitude d'épicier que de mettre des "choses" dans des boîtes

Oui, Unefois, je trouve terrible pour ma part cette habitude qu'a notre petite civilisation à dénigrer celles qui ont des siècles d'existence et leurs acquis, et pourtant je n'y connais pas grand chose à part un ordre d'idée de dates.

cyranolecho

Messages : 2655
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 11 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Invité le Jeu 14 Sep 2017 - 1:49

. a écrit:Si c'était un homme qui avait initié cette discussion, je crois qu'on l'aurait facilement catalogué "pervers narcissique"

Le sexe c'est comme la gastronomie, il existe tant de saveur qu'il faut savoir si perdre pour comprendre et identifier les saveurs qui nous plaisent Smile

Mais on peut aussi passer sa vie à bouffer des conserves.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 11 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par cyranolecho le Jeu 14 Sep 2017 - 2:14

certes



Embarassed Razz
cyranolecho
cyranolecho

Messages : 2655
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 50
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 11 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par cyranolecho le Jeu 14 Sep 2017 - 2:17

bon désolé



une pizzéria échangiste donc... Shocked
cyranolecho
cyranolecho

Messages : 2655
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 50
Localisation :

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 11 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Invité le Jeu 14 Sep 2017 - 2:41

Sourire Smile

Il y a confusion mentale entre libertinage, pratique sexuele et fidélité. Veuillez revoir votre copie sans la facilité de la phrase finale.
Le raccourci est facile mais ne vous permet pas de progresser dans la compréhension. Mais y a t il une réelle envie de progresser sans perdre les fanstasmes imaginaires associés au mot "Libertinage" ? A moins que ce ne soit qu'un reflex de Pavlov des bonnes moeurs : Le SM et l'adultère c'est chez les libertins.

Même le Larousse s'attache aux bonnes moeurs d'ailleurs
Je cite :

  Qui mène une vie dissolue, qui est de mœurs très libres.
   Se disait au XVIIe s. de quelqu'un qui manifestait son indépendance d'esprit par rapport aux enseignements du christianisme, et qui refusait toute soumission à l'Église. (Les principaux représentant des libertins furent Gassendi, Théophile de Viau, Fontenelle.)



Or je connais quelques libertin(e)s qui n'ont ni vie dissolue, qui n'ont que des pratiques sexuelles basiques et pour pouvoir être infidèles,il faut être en couple !

Sur ce, je vous souhaite une excellent nuit mais j'ai bien ri !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 11 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par cerebrale le Jeu 14 Sep 2017 - 6:13

Je suis désolée, mais je n'ai pas compris ce que vous vouliez dire... A part le "pervers narcissique" qui généralement manipule. Le libertinage est tout sauf de la manipulation. Comme le mot l'indique c'est une totale liberté de pratique sexuelle.

cerebrale

Messages : 47
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 11 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Jérémy34 le Jeu 14 Sep 2017 - 19:51

cerebrale a écrit:Le modérateur n'a pas eu d'autres choix que supprimer cette discussion, suite à l'intervention irrespectueuse d'un membre. Ce sujet me tenant, même si controversé, j'ai décidé de le relancer. Personne ne m'empêchera de m'exprimer. Le modérateur m'a donné mon premier post qui était :

"Bonjour,
Alors que je me sentais prisonnière de mon corps et que je ne savais plus prendre de décisions, je suis allée voir une psy, il y a 4 ans. J'ai travaillé 2 ans avec elle. Et j'ai appris que j'étais zebre...
Libérée de ce carcan, ma libido qui sommeillait s'est notamment libérée. J'ai eu plusieurs partenaires,  car je devais me confronter aux hommes pour connaître la femme que j'étais. De fil en aiguille, j'ai découvert le libertinage, les clubs libertins toulousains. Une révélation...
Pour une fois je m'appropriais mon corps. Car toutes ces années 42 ans, j'étais en sommeil et vivais la vie que les autres voulaient que j'ai... d'où le carcan.
Je décide où, quand et comment et avec qui. Je ne subis plus...
J'ai cependant des difficultés à trouver un chéri. Je m'ennuie très vite soit sexuellement, ou intellectuellement.
J'aimerais beaucoup avoir vos témoignages."
Je précise que j'assume entièrement mon libertinage, que je suis épanouie sexuellement. Mais il y a le manque affectif qui ne peut être comblé pas dans ce milieu... quoi que parfois....

Un témoignage de libération que je trouve très intéressant.

L'acte sexuel n'est pas l'amour !
Parler de "faire l'amour" en désignant la relation sexuelle est une confusion mentale tellement répandue qu'elle est devenue banale mais n'en reste pas moins une confusion mentale.
Le sexe permet de se connaître en tant que homme ou femme voire les deux pour certains êtres.
Mais ce n'est pas l'amour.

L'amour est inconditionnel, il n'existe pas de "je t'aime si...", il n'existe que du "tu me plais si..." mais là encore la confusion mentale a sévi.

En quête de vérité, si c'est bien cela que tu cherches, tu ne peux apprendre ce qu'est l'amour vrai qu'en apprenant l'amour de soi.
Et l'amour de soi, si pur et si intense que rien ne peut le salir et le voiler. Cet amour-là n'existe qu'en soi. Et c'est lui qui rayonne sur le monde qui t'entoure. Alors bien sûr il n'est pas tout feu tout flamme, du moins pas toujours, mais l'important c'est qu'il est vrai.

J'ai choisi l'amour calme, car il est pour moi une bienveillance inconditionnelle en et vers toute chose.

Dans l'acte sexuel, il n'est pas toujours calme, il l'est rarement d'ailleurs... l'orgasme est devenu impératif pour nombre d'êtres humains.

Mais toujours je garde en toile vierge cet amour inconditionnel où viennent se dessiner les êtres et le destin.

L'acte sexuel est une composante de l'amour, mais ce n'est pas "faire l'amour" car l'amour est, ou n'est pas, il ne se fait pas, l'acte sexuel se fait.

L'amour conditionnel existe mais est toujours porté aux 4 vents du destin, donc il n'est ni vrai ni faux, il est dépendant du destin. L'acte sexuel en lui-même peut ne pas être dépendant du destin, c'est le but recherché dans l'acte sexuel qui est dépendant du destin.

Je sens aussi une recherche de contrôle de la rencontre, c'est mieux que pas de rencontre du tout mais le meilleur c'est quand nous accueillons la rencontre fortuite. Hasard, providence, chance, destin... peu importent les mots, le croisement de deux chemins de vie qui n'en font qu'un sans quête de contrôle de ce croisement est une très belle occasion de la vie. Encore est-il nécessaire d'y être sensible.

Et l'ennui est une très belle occasion de se reposer... ou de créer, recréer, ranimer, raviver, redésirer. Et pas nécessairement avec quelqu'un d'autre. L'ennui c'est très bien, c'est une étape indispensable à dépasser pour former quelque chose de solide.

Vois ce témoignage et vois ce que tu peux en faire.

Bonne route, cérébrale.


Dernière édition par Jérémy34 le Jeu 14 Sep 2017 - 22:00, édité 3 fois (Raison : petite précision)
Jérémy34
Jérémy34

Messages : 905
Date d'inscription : 07/08/2016
Age : 36
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 11 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par Ans0ku le Sam 23 Sep 2017 - 1:28

Bonjour à tous,

Je suis effaré au regard de ce que j'ai pu lire dans ce fil.
Des confusions, des amalgames et visiblement une très grande méconnaissance du monde du libertinage.
Globalement beaucoup de parlé sans savoir ! A l'identique des non-zèbres quand ils parlent des zèbres.

Libertin depuis plus de 16 ans. Chronologie de ma pratique: en couple, en homme seul, en couple et maintenant avec des amies car séparé en espérant trouvé l'âme sœur. Précision, car la question revient souvent: Le libertinage n'a pas été la cause même à minima de la séparation.
Je ne sais nullement si le fait d'être zèbre a joué ou non un rôle dans l'adoption de ce mode vie.
Ce qui est clair par contre, c'est que c'est un excellent moyen de se découvrir si on fait abstraction des didactes des bien-pensants.
Sexualité, Amour, Reproduction sont trois mots bien différents mais malheureusement très souvent amalgamés et associé à un 4ième mot : le couple => Un beau bordel dans les cerveaux zébrés ou non.

Je comprends tout à fait le plaisir que tu as pu prendre à te découvrir. Je suis aussi passé par là et j'ai vu aussi mes 2 compagnes y passer. C'est une véritable libération y compris dans la vie de tous les jours. Le rapport aux autres et surtout au sexe opposé change littéralement y compris en terme de confiance en soit. Ca a des effets bien au delà de la sexualité.

Adopter ce type de sexualité correspond à une certaine liberté d'esprit. C'est quelque chose qu'il est préférable d'aborder dès que l'on rencontre quelqu'un pour qui on a des sentiments. Le choc peut être rude si cela est dit trop longtemps après.

Quelques points que je souhaite replacer sur les I:
Tomber amoureux/amoureuse n'est pas une antidote contre le libertinage. Le libertinage est une pratique plus de couple (légitime ou pas) que de personnes seuls. Les femmes seuls sont peu nombreuses. Les hommes seuls le sont plus mais n'ont pas beaucoup d'emprise sur ce mode de vie. C'est un univers avant tout de couple où la femme décide et l'homme respecte. Le libertinage ne veut pas dire partouze et n'a strictement rien à voir avec l'imaginaire collectif du porno. Il y a des formes de libertinage ou personne ne tripote quelqu'un d'étranger à son couple même si tout le monde est l'un à coté de l'autre. Le libertinage est un mot qui globalise un nombre important de pratiques: l'echangisme, le triolisme, le cote à cotisme, le candaulisme, le mélangisme... Nombre de libertins ne pratique qu'une seule pratique. Les sexualités y sont aussi multiples (homosexuel, hétérosexuel, bisexuel, transsexuel...). Par sexualité il faut entendre plaisir de la chair et aucune notion d'amour, juste du jeu ! Les femmes y sont majoritairement bisexuelles même si en dehors elles ont une vie totalement hétéro et ne tomberons jamais amoureuse d'une femme.

Aborder ce type de sujet dans l'univers zèbre c'est comme aborder le sujet zèbre dans l'univers non zèbre.
C'est forcément un bon moyen qui va démontrer l'intolérance, l'incompréhension...entre les 2 univers.

Je partage le fait de ne pas très bien comprendre l'objectif d'avoir créé ce fil.
Même si je vois que certaines personnes ont saisi l'occasion pour se poser des questions au regard de leur propre vie. Ce que je trouve bien.

Par contre, je comprends très bien le fait de vouloir discuter entre zèbres libertins car il est logique de se poser des questions sur comment vivre sa vie en étant dans la conjugaison de ces 2 univers.

Tes préoccupations, je les entends aussi en dehors du monde des zèbres.

Et comme certains l'ont suggéré le mieux pour nous est de rencontrer un autre zèbre libertin ça simplifie beaucoup de choses.
On peut tout à fait débuter une jolie histoire d'amour dans un cadre libertin, les exemples sont multiples autour de moi.
Amour et libertinage ne sont pas antinomique.

Tu peux me contacter en MP ou ici 7ib3rtin@gmail.com pour poursuivre la conversation entre zèbres libertins ou avec des libertins non zèbres toulousains. Car comme dit plus haut questionnement commun. Dialoguer ensemble ne veut pas aussi dire s'envoyer en l'air ensemble même si on est entre libertins.




Ans0ku

Messages : 5
Date d'inscription : 15/09/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Libertinage sexualité  - Page 11 Empty Re: Libertinage sexualité

Message par cerebrale le Sam 23 Sep 2017 - 7:11

C'est un message qui m'a beaucoup touché carAnsOku a très bien expliqué. Les choses que l'ont connaît bien s'expriment clairement . Je suis contente de savoir qu'il y a d'autres zèbres libertins et oui j'aimerais beaucoup discuter avec vous de mon dilemne.
Quand on se pose des questions ce n'est jamais anodin. Des choses se passent en moi, dans mon développement et je veux savoir le pourquoi du comment. Je suis libertine, là il n'y a pas à y revenir... Mais quelle est l'étape suivante ?
Je sais que ma discussion a créé une polémique  Ça aura au moins permis d'avoir des temoignages de "vrais libertins", autres que ces reportages à sensation dont le maître mot est audimat. Montrer les libertins comme des personnes normales fait moins d'audimat que quand on les montre comme des pervers, sans moral.

cerebrale

Messages : 47
Date d'inscription : 03/07/2017
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum